Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 15:33

 

"Facéties et paysages contés en Pyrénées Orientales" Caroline Chemarin était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter son dernier ouvrage "Facéties et paysages contés en Pyrénées Orientales" aux éditions Presses Littéraires de Jérôme Fricker. Elle présentera l'ouvrage ce soir à 18h00 à Librairie Equipe Torcatis
"Nous avons appris à poser sur le territoire l’œil géographique et le regard historique. Nous savons qu’il peut être appréhendé de façons multiples par le géomètre, le géologue, le botaniste, le zoologue mais... Livre-t-il pour autant tous ses trésors ? Ne percevez-vous pas l’ombre de tout ce qu’il cache encore ?Quel est le terrible secret qui lie la huppe fasciée au vigneron ? Comment le peintre désobéissant créa-t-il les cerises ? Par quelle ruse Sire Chat parvint-il à sauver tous ses compagnons du bûcher ? De quelle façon le roi philosophe éloigna-t-il le chaos du Canigou ? Connaissez-vous le tout petit Desman ? Pour quelle raison n’a-t-on jamais retrouvé le temple de Vénus bâti à Port-Vendres ?Un paysage qui regorge de merveilles suscite mille questions.Arpentez les routes des Pyrénées Orientales, perdez-vous sur les sentiers et remontez les fleuves jusqu’aux sources cachées : elles sont très bavardes pour peu qu’on fasse mine de les écouter. Comme elles, les « Facéties » murmurent, courent et serpentent à travers les imaginaires successifs qui ont nourri et enrichi notre département. Elles en racontent les paysages, dévoilent certains de leurs secrets et nous invitent à poser un œil nouveau sur le monde qui nous entoure.Caroline Chemarin est née à Perpignan. Professeur de Lettres Classiques et maman de trois enfants, elle a découvert de nombreuses régions au gré de ses mutations, consacrant généralement son temps libre à observer leurs paysages, appréhender leur imaginaire et écouter les langues qui s’y rencontrent. Elle vit et travaille désormais en Andorre où la découverte, la lecture, l’échange et l’écriture demeurent ses activités favorites"
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 16:36

 

 Louis Aliot était en direct pour l'archipel contre attaque. C'est un peu son bulletin trimestriel que nous avons passé au crible. Ses nouveaux amis, ses amours, ses emmerdes ! L'impact du Covid19 sur la ville, l'urgence de la mise en place de la radio gitane à St Jacques, , militer pour le retour de l'enseignement de la médecine à l'université, voir en double avec la Catalogne et l'hopital de Puigcerda , les commerces du centre ville, la dynamisation économique, les investissements de la ville pour l'université au centre ville...https://www.youtube.com/watch?v=teJsffEXbMw

 

Voir aussi:
d'autres interviews de Louis Aliot
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 14:50

 

Le premier mois du nouveau maire de Perpignan a été ponctué d'annonces et de quelques décisions. http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2020/08/juillet-2020-le-premier-mois-louis-aliot-a-perpignan-par-olivier-gandou.html Les deux mois qui suivent, les contours de la politique municipale continuent à se dessiner. Beaucoup de choses continuent. Certaines choses se transforment. Par exemple le 6 septembre la municipalité "écarte" le Perpignan basket pour créer un nouveau club. De nouvelles informations apparaissent sur : les nominations, la communauté urbaine de Perpignan, l’image démocratique, la communauté juive et surtout dans le domaine de la sécurité.

 

••Les nominations

Après l'annonce en juillet du nouveau directeur de cabinet, la liste des nouveaux cadres se précise. Le 1er septembre est annoncé que François Lietta, ancien président de la fédération LR 66 devient le nouveau directeur des relations publiques à la Ville de Perpignan.

Le 24 septembre le conseil municipal de Perpignan a élu de nombreux représentants aux différents conseils.

 

••Le maire de Perpignan n'est plus le président de la communauté urbaine de Perpignan

Majoritaires dans la communauté urbaine, les maires Les Républicains, choisissent début juillet un autre maire chez Les Républicains, pour présider l'intercommunalité. Au regard du poids de Perpignan, Louis Aliot reçoit en juillet la 5e vice-présidence, et le vendredi 28 août, récupère la délégation de la politique de l'habitat.

Et le 3 septembre, lors du conseil de communauté de la Communauté urbaine de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), il devient un des représentants de l'agglomération catalane au sein des conseils d'administration de l'office public d'HLM Perpignan Méditerranée.

 

••Dédiabolisation et image démocratique

La mairie Aliot semble vouloir se donner une image de transparence démocratique et de proximité avec les citoyens.

Le 29 août lors de l'Inauguration de Visa pour l'Image 2020 Louis Aliot, s’est affiché comme « le garant » de la liberté d’expression.

Le 31 août le maire informe que le premier cercle, composé de ses principaux adjoints et de son cabinet, est convoqué tous les matins à 6h30 dans son bureau. Ce groupe fait le bilan de la veille et reçoit les instructions du jour, à transmettre aux chefs de services. Cette équipe de gouvernance est conviée à prendre le café à La Bourse, place de la loge, vers 7h30. Et la municipalité reçoit les habitants sans rendez-vous à compter du mois de septembre.

L'ancien maire semblait hostile à la rediffusion sur Internet du conseil municipal. Mais le 24 septembre, c'est la diffusion du conseil municipal en direct sur Internet et suivie d’une retransmission sur le site de la mairie.

Certaines questions en ce domaine restent en suspend. Le candidat était favorable à la charte Anticor. Le 24 septembre le maire évoque la réalisation de l'engagement au travers de l'embauche dans le futur, d'un déontologue.

 

••Mairie, juifs et dédiabolisation

Au mois de juillet certaines personnes considéraient que le maire était dans une démarche de séduction de la communauté juive.

Fin août Daniel Halimi président de la communauté juive récuse l'idée de soutien de la part de la communauté :" NON, il n’y pas eu de “deal” entre la communauté juive de Perpignan et Louis Aliot". Et le 7 septembre il a ajouté : "Nous ne pouvons avoir de projet en commun avec un maire étiqueté au Rassemblement national".

Le 4 septembre un tag "Mort à Israël" est visible sur un muret situé sur le parking attenant au collège Albert-Camus, rue Nature. La mairie a retiré le tag antisémite, a déposé plainte pour "injures raciales, et ne souhaitait pas s'exprimer sur le sujet.

Le maire a exprimé un clair intérêt pour l'histoire de la communauté localement. Le 18 septembre la mairie publie en ligne: "Louis Aliot, Maire de Perpignan adresse tous ses vœux à nos compatriotes juifs en cette fête du nouvel an Rosh Hachana : « Le judaïsme tient une place importante dans l’histoire de Perpignan depuis des siècles. Nous lancerons d’ailleurs très prochainement un centre d’histoire de la présence juive riche et ancienne à Perpignan. L’occasion pour moi de dire combien je suis attaché au respect de toutes les croyances en France et de rappeler mon combat contre l’antisémitisme. ».

 

••La culture

La culture ne semble pas, pour le moment, un domaine bouleversé. Hormis les limitations avec le covid-19, les évènements culturels récurrents continuent. Mais l'adjoint André Bonet annonce le 23 août que « Perpignan peut devenir une destination dalinienne » et il veut croire que la cité roussillonnaise peut prendre le train du surréalisme. Et envisage de s’appuyer sur deux dates principales pour « faire de Perpignan une destination dalinienne ». Le 11 mai, jour de sa naissance, et le 27 août, date où il proclame le centre du monde.

Au mois de juillet il y avait une annonce, vague, de réouverture future de l'école des Beaux Arts. Le 24 septembre il est devenu certain qu'elle ne se fera pas dans ses anciens locaux. En effet le conseil municipal décide d'y installer la future maison de santé.

 

•• Logement

Le 23 septembre le maire de Perpignan, Louis Aliot, a annoncé, la mise en place d’un « permis de louer » à Perpignan.

 

 

••"Voyoucratie" et sécurité à Perpignan

•Vandalisme, meurtres de nuit ou armes de guerre en plein jour

On peut être contre ce que représente Louis Aliot et accepter qu'il y ait des besoins de sécurité à Perpignan. Cette situation explique d’ailleurs, la défaite de l'ancien maire. L’actualité récente conforte l’idée d’un besoin de sécurité.

Concernant le vandalisme et les menaces il y a l'exemple de la délégation APF France handicap des P-O à Perpignan. Déjà produit en début d'année, en août puis en septembre, des personnes commettent des dégradations, des actes de vandalisme à l’encontre des locaux et profèrent des menaces de mort contre le personnel.

Dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 septembre 2020, dans le quartier du champ de Mars à Perpignan, un homme a été abattu au fusil à pompe.

En journée, des hommes armés circulent. Le 14 septembre un homme à 8h ouvre le feu sur une façade près du rond-point des Baléares puis à 8 h 30 il est interpellé, devant l'école privée Sainte-Thérèse de l'enfant Jésus" en possession d'armes de guerre de type kalachnikov et avec un sac contenant deux armes, un pistolet-mitrailleur Sten de calibre 9 mm ainsi qu'une kalachnikov avec un chargeur de calibre 22 mm et des cartouches.

Cet épisode a mis en lumière le vécu de certains habitants de la résidence HLM voisine du quartier Saint-Mathieu. La presse rapporte des nuisances récurrentes et des peurs : " ça fait des années [•••] toutes les nuits des rodéos de 11h du soir à 5h du matin. Trafic rue du Château [•••] les problèmes de drogues [anciens] en ce moment, les jeunes cassent les portes pour se cacher dans les immeubles, des bagarres [peur de l'intrusion et de sortir, et la] cité gangrenée par le trafic [avec des cachettes/planques pour les dealers et donc ils vivent une] situation dégradée depuis deux ans [et cela a provoqué la signature d'une ] pétition par 200 personnes pour un cadre de vie digne".

•Les mesures de sécurité annoncées par la mairie le 15 septembre

L'interpellation du 14 septembre a été un déclencheur de l'annonce du projet Aliot.

Pour Louis Aliot, “nous avons un problème qui a pour origine l’ouverture de commerces plus ou moins louches qui pratiquent des commerces illicites”. Parmi les infractions citées par le maire de Perpignan, présence de clandestins, trafic de cigarettes, de stupéfiant, travail dissimulé. Des commerces liés aux réseaux de clandestins, de prostitutions… Des pratiques qui engendrent de nombreuses nuisances, tapages nocturnes, ivresse de rue, règlements de compte.

Parmi les mesures annoncées : le retour de la police municipale dans les quartiers. Une police municipale 7J/7 et 24h/24 (à partir du 1er octobre). Des épiceries de nuit fermées de 22 heures à 6 heures du matin, sous peine d’une amende de 38€. La mise en place d’un bouton d’appel d’urgence chez les commerçants. Pour pouvoir élargir la présence policière, le maire annonce le recrutement d’une vingtaine d’agents. L’élargissement du dispositif “voisins vigilants” à tous les quartiers de la ville. La mise en place d’un comité d’expertise sécurité à partir du 1ier ’octobre/ " observatoire de l'insécurité". “Il sera chargé d’évaluer les dispositifs mis en place et aussi d’élaborer des questionnaires pour aller vers des publics spécifiques ; dont les commerçants”. Poursuite de l’équipement de la ville en vidéoprotection. Le maire a également fait contrôler les 35 épiceries de nuit de Perpignan au lendemain des faits devant l’école Sainte-Thérèse.

•23 septembre : annonce de deux nouveaux postes de police municipale et du déplacement d'agents.

En octobre commencera une nouvelle période pour la police municipale perpignanaise. Après 17 années passées à la direction de la Police Municipale, monsieur Arnaud Lebrun quittera ses fonctions à compter du 3 Octobre prochain pour assurer une autre mission essentielle, à savoir la direction des Mairies de Quartier et de la gestion urbaine de proximité. Louis Aliot a donné le nom de son nouveau directeur de la police municipale, Philippe Rouch, ex-commandant de police, ancien chef de service judiciaire au ministère de l’Intérieur, aujourd’hui cadre détaché de la police nationale.

Le maire de Perpignan a annoncé que le premier poste de police se situerait en fin septembre au centre ville dans les locaux de l'ancien office du tourisme au Palmarium et le second dans l'ancien hôtel La Cigale dans le quartier Saint-Jacques à mi-octobre. Le choix de ce dernier lieu est aussi, comme pour l'ancienne majorité municipale, une manière d'empêcher la création d'un centre d'accueil (projet du Conseil Général) pour mineurs placés ou isolés (dont des migrants).

•24 septembre : annonce de trois gardes du corps pour le maire

François Dussaubat adjoint au maire en charge des ressources a confirmé à l'occasion de la session publique que trois gardes du corps, "des officiers de sécurité", ont été recrutés par la Ville de Perpignan pour assurer la sécurité du premier magistrat lors de ses déplacements.

•les échanges mairie-État sur la sécurité

Louis Aliot avait pointé la responsabilité du gouvernement de Jean Castex et de son nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmain dans le maintien de l’ordre.

Pour la préfecture elle rappelle le 23 septembre : " les 139 descentes ...dans la ville depuis le début de l'année soit "une tous les deux jours". Du côté de la justice le procureur déclare : “Vous savez, nous n’avons pas attendu ces faits pour mettre en place des opérations”. Il s’agit d’un travail sur du long terme. L’objectif est “d’assécher l’économie souterraine. Si on ne fait que du deal ponctuel, on n’est pas efficace. Nous essayons de travailler sur toute la chaîne”.

•Tensions entre la mairie et les épiciers de nuit

L'arrêté municipal qui depuis le 15 septembre 2020 et qui court jusqu'au 15 janvier 2021, à titre expérimental, les contraint de fermer les commerces d'alimentation générale à 22 heures, soit 4 heures plus tôt qu'auparavant, en raison "des tapages nocturnes et trafics" qu'engendreraient leurs commerces.". L'arrêté a généralisé à toute la ville l'obligation qui était déjà en vigueur dans la zone de sécurité prioritaire (quartier Saint-Mathieu, Saint-Jacques et La Réal).

Après une première action la semaine du 15 septembre des gérants d'épiceries de nuit de Perpignan continuent leur protestation le 25 septembre " et ils ont déposé un recours en justice afin de faire annuler l'arrêté municipal.

 

Dans 3 mois nous verrons, peut être, les premiers effets de ces mesures sur la sécurité à Perpignan.

 

Voir aussi:

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 15:35

 

Si vous aussi, durant la prestation de notre président au sujet de la 5 G1vous vous êtes fait la réflexion chantée par Stephan Eicher2(“Je n’ai pas d’amish comme toi” Manu), c’est que l’infantilisation et le dénigrement , mamelles de la communication jupitérienne n’ont peut-être pas encore complètement annihilé votre capacité de réflexion ni fait dérailler la boussole de votre auto-défense intellectuelle.
 
Le délicat point 5 G dont on ne sait jamais où il se situe vraiment , a ainsi été traité d’un revers de manche et de mot par Emmanuel Macron qui - rendons lui justice-a toujours une comparaison insolite et datée sous le coude.
 
Assortie d’une belle aptitude à noyer le poisson (lesté par la tentative de moratoire, merci les écolos).
Car le vrai problème n’est pas (seulement) la 5G dont on trouvera des détracteurs comme des défenseurs, munis d’études scientifiques et de projections sur l’avenir qui, à elles seules, répartissent les français et les françaises sur l’échiquier de la conception philosophique de ce que doit être “la société de demain”.3
 
Non le vrai problème, c’est quand déjà, le petit camarade du jeune E. démoulait son pâté de sable trop près du sien dans le bac et que le futur banquier et président lui mettait sans sommation un bon coup de pelle, à la Benalla.
 
Le recours à la subtilité rhétorique viendrait un peu plus tard lorsqu ‘usant ses fonds de culotte républicaine sur les bancs de l’école de Ferry, Emmanuel découvrira le pouvoir des mots et de la culture-confiture, qui se sert au bon moment sur des toasts et citoyens bien grillés et sublimera son envie de violence dans des élans lyriques ou sarcastiques aux effets ravageurs et bien plus efficaces que n’importe quel coup de pelle en plastique.
Il apprendra - miracle de l’école républicaine- autant les poèmes de Rimbaud et Verlaine , menacés de Panthéon aujourd’hui (eux aussi doivent rentrer dans le rang)que les formulesassassines4 destinées à ses semblables, qui voustombent dans l’estomac comme un uppercut de Mohammed Ali ou un tir de flashball, selon les circonstances et la couleur de votre gilet.
 
Ça fait longtemps qu’il a compris que la consternation à l’instar de la Méduse paralyse les fonctions neurologiques des plus démunis, les pauvres d’esprits qui “ne sont rien” plus prisés dans le royaume des Cieux que dans toute démocratie laïque 5, lui qui a évolué dans les milieux feutrés de la finance où on ne s’abaisse qu’aux meurtres symboliques , gestes barrières en vigueur depuis toujours.
Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine
 
 
 
 
Mais moi non plus, Manu. Rassure-toi.
Evidemment qu’assimiler les opposants (ou les simples interrogations)à la 5G à des Amishs est si grossier que même un gamin de bac à sable ne s’y risquerait pas. Evidemment.
 
Seulement,quand on n’a plus de pelle (dont la fabrication a été délocalisée, comme les masques, les respirateurs artificiels et les images paninien Chine) et que la comparaison un brin ricaine passera comme une lettre à la poste pour les pauvres d’esprits qui s’écrieront au mieux apathiques, ou pire blasés: “Qu’est-ce qu’il dit?”..
.
C’est trop tentant.C’est qu’il est malin notre président: il sait qu’après nous avoir refourgué l’argument du mal ricain moyen-âgeux qui menacerait nos belles côtes françaises, avec son ticket aller-retour des Pilgrim Fathers et ses lampes à huile à la Tom Sawyer, l’évocation romantique du beau Siècle des Lumières ,que c’est nous tous seuls qui l’avont inventé avec D’alembert et Diderot, achèverait d’emporter l’assentiment des esprits cultivés car ce sont, bien entendu les seuls à qui cela vaille la peine de s’adresser puisque ce sonteux qui dirigent et décident du destin du pays. A quoi bon dans ce cas chercher des métaphores avec le saucisson ou la rillette, seules accessibles auxcerveaux atrophiés de ceux qui ne savent meme pas traverser la rue pour demander une place d’équarisseur chez le boucher alors qu’ils savent bien griller leurs saucisses sur les ronds-points ?
 
La 5G rapporte à court terme, c’est tout ce qui compte. Alors le moratoire peut attendre et le débat aussi.
C’est pas comme si on avait le temps de “ dessiner un nouveau chemin”6. Ou comme si “chacun d'entre nous” devait “se réinventer” et “ collectivement faire différemment “ (sic, discours présidentiel ou plutôt la pelle du 14 Juin 2020).
Bon. Ben voilà. Pensez à éteindre les Lumières en sortant.
Ah non, c’est déjà fait depuis longtemps.

 

 

1. "J'entends beaucoup de voix qui s'élèvent pour nous expliquer qu'il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile ! Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine" 15/09/2020 Emmanuel Macron, face à une demande de moratoire sur la 5G

2. Pour le plaisir et la nostagie (quarantenaires and co)  Je n'ai pas d'ami comme toi Stephan Eicher  https://www.youtube.com/watch?v=UlDpkV-eK8g

3.  Discours du 16/03/2020, Emmanuel Macron

Agissons avec force mais retenons cela : le jour d'après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour au jour d'avant. Nous serons plus forts moralement, nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes les conséquences, toutes les conséquences. “Hissons-nous individuellement et collectivement à la hauteur du moment.

4. " je traverse la rue, je vous en trouve [du travail]."

    "Une gare, c'est un lieu où on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien."

5. "Bienheureux les pauvres en esprit, le Royaume de Dieu est à eux “ Evangile de Mathieu

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 15:43

 

Salut, Perpignanais , toi qui habites les terres désolées et te réjouit d’avoir la mer et la montagne, comme si cela suffisait à affronter la mondialisation. Honnêtement, j’aime bien descendre te voir, ça me rappelle me voyages en Thaïlande, au Sénégal ou au Pérou ou mes safaris au Kenya et en Tanzanie. J’aime bien Perpignan, la bière et les filles ne sont pas chères, comme dans un pays du Tiers-Monde et y pleins de pauvres qui font la manche ou qui te loueraient bien leur cul. En fait, vu la situation géographique, Perpignan, c’est un peu l’anus de la France, tout son caca passe par là !

 

Allez, je t’emmène avec moi, pour un périple parisien, ça va te scotcher, un samedi avec moi. Tout d’abord, faut que tu saches que comme je bosse dans un grand cabinet spécialisé dans les M&A (pour merger and acquisition mais je te traduis parce que tu as du mal à maîtriser les langues étrangères, c’est fusion-acquisition), je termine mes journées de taf vers minuit. Un petit rail de coke et ça repart et je retrouve mes amis au bar du Lutétia, juste magique comme endroit avec ses fresques art nouveau. Une fois que je suis bien allumé, toujours au Lutétia, je monte à l’Aristide, savourer un Cohiba avec un vieux rhum ou un Armagnac 50 ans d’âge, minimum. Et comme je suis trop crevé pour rentrer chez moi, rue de Bourgogne dans le 7ème, le quartier des ministères, je me prend une suite au Lutétia, avec la ou les gueuses que j’ai ramassées au bar, souvent des popovettes gourmandes et sportives. Moi, ce genre, c’est ma came, pas souvent vu ça par chez toi mais le Tiers-Monde et les pauvres ont leur charme. Black Lives Matter comme je dis souvent dans les boxons de Dakar ou Lomé…

 

J’émerge vers midi. Petit déj après être passé à la salle de sport et la piscine du Lutétia. Je m’entretiens, je suis beau gosse. Après, comme je sais que la Portugaise que j’emploie est incapable de remplir mon frigo, problème de QI, ça arrive souvent chez les pauvres, regarde-toi, je vais faire quelques courses à la Grande Epicerie du Bon Marché, qui appartient à mon pote Bernard Arnault. Je flâne dans le rayon Italie, je prend quelques pâtes à 7 euros le paquet, je pense à toi qui va chez Lidl ou pour les plus fortunés Auchan (ah Mulliez, un autre de mes potes !). Je prends quelques fruits et légumes, car j’aime manger équilibré. Je suis beau gosse. Je n’aime pas aller dans les marchés de la capitale, trop populeux. Je descends ensuite à la cave, j’ai besoin d’un petit Sauternes à 800 balles, un modeste Château Yquem,, qui appartient à mon pote Bernard Arnault, j’adore faire mes courses en dépensant pour chaque pièce l’équivalent d’un RSA ou deux, histoire d’arriver à un SMIC, ah, pas de doutes, ça me réjouit. Et là, à la cave de la Grande Epicerie du Bon Marché, que vois-je ! Un Rancio de Danjou-Banessy, 65 balles, c’est donné, je prends aussi le Roboul. Pas croyable, je trouve des produits des terres désolées dans ce havre de bonheur !! Comme quoi, par chez toi, y en a qui bosse et plutôt bien, c’est plutôt encourageant mais ce n’est pas la majorité. Et puis honnêtement, ce n’est pas avec un peu de vin, la mer, la montagne et le soleil que ton territoire va jouer un rôle dans la mondialisation, quoi qu’en passe Hermeline Malherbe, ce phare de la pensée. Bref, t’as pas le cul sorti des ronces…

 

Allez, je préfère même pas te raconter mon dimanche. Ciao, les pauvres !

 

 


Voir les autres chroniques d'un citoyen concerné ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chronique%20d%27un%20citoyen%20engage%20%281%29/

Chronique d’un citoyen concerné par Ladislas C 14 : Un samedi avec moi !Chronique d’un citoyen concerné par Ladislas C 14 : Un samedi avec moi !
Chronique d’un citoyen concerné par Ladislas C 14 : Un samedi avec moi !
Chronique d’un citoyen concerné par Ladislas C 14 : Un samedi avec moi !
Chronique d’un citoyen concerné par Ladislas C 14 : Un samedi avec moi !
Chronique d’un citoyen concerné par Ladislas C 14 : Un samedi avec moi !
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 14:40
en direct du bar L'Atmosphère place Rigaud à Perpignan, 13ème Vinoscopie. Jean Lhéritier, en ces temps de vendanges où on ne dérange pas les vignerons, en profite pour rendre un hommage à Chris Albero, qui a introduit une révolution du goût du vin en pays catalan voici plus de dix ans et nous a ensuite quittés..
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 18:22

Pascale Oriot était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter son dernier livre 113 +1 vie chez Presse Littéraire éditions du camarade Jérôme Fricker

https://www.lespresseslitteraires.com/

"Née à Perpignan d’une mère catalane et d’un père guadeloupéen, Pascale Oriot affirme que deux soleils colorent sa peau et sa vie. Ces feux éclairent sa passion : l’écriture. Loin des années passées dans la gestion/comptabilité, elle l’exprime désormais sous diverses formes qu’il s’agisse de la rédaction d’articles culturels pour divers magazines et journaux, de textes de chansons mises en musique et interprétées par plusieurs artistes, de poésies, sans oublier les pilotes d’émissions culturelles télévisées qu’elle anime... Prix méditerranée des Lycéens en 2011, prix Ramon Juncosa (diffusion et journalisme transfrontalier) en 2017, écrire est sa respiration, dit-elle. Avec « Cent treize vies + Une », elle invite les lecteurs à voyager du Sud de la France où elle est née jusqu’à l’ombre de divers continents où révoltes et espérances construisent encore notre histoire commune. " https://www.babelio.com/livres/Oriot-Cent-treize-vies-une/1245308

Roman qui Pascale Oriot ''113+1 vie" interview par Nicolas Caudeville
Roman qui Pascale Oriot ''113+1 vie" interview par Nicolas Caudeville
Roman qui Pascale Oriot ''113+1 vie" interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 22:20

 

"VI. Du plein et du vide (chinois simplifié : 虚实 ; chinois traditionnel : 虛實 ; pinyin : Xūshí)

Les opportunités stratégiques qu’il convient de saisir sont des ouvertures que l’ennemi crée en réaction aux différentes pressions qui sont exercées sur lui ; le champ de bataille est en quelque sorte fluide."

V. De la contenance (chinois : 兵势 ; pinyin : Bīngshì) ;

L’habileté dans le commandement des troupes repose sur un usage créatif et agile de leurs capacités et aptitudes respectives, ainsi que dans la distinction entre ce qui doit être fait en secret et ce qui doit être exécuté ouvertement. Elle consiste à créer des dynamiques et prendre l’ennemi par surprise.

L'art de la guerre Sun TZU https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Art_de_la_guerre

Il est 22 heure place Rigaud lorsque l'épicerie de nuit qui d'ordinaire ferme à 2 heure du matin , clôt son rideau de fer. C'est la conséquence directe de l'annonce dans sa conférence de presse du matin 11 heure, du maire Louis Aliot. la veille des coups de feu avaient été tirés prés de l'école Ste Thérése, 2 hommes avait été arrêté en possession d'armes lourdes (et lui-même était semble-t-il, chargé) .

Pendant la campagne des séries de coups de feu avaient été tirés dans certains quartier de Perpignan (près de l'immeuble Bétriu au quartier St Jacques, surnommé "le four"https://www.youtube.com/watch?v=-qjLqZwDyl8) ayant causé des blessés. Par ailleurs la dénonciation des épiceries de nuit en lien avec divers trafics, avait fait par le candidat Olivier Amiel durant la campagne des municipales, qui voulait "pourrir la vie des délinquants". Fermer les épicerie de nuit à 22 heure était dans les tuyaux de Louis Aliot maire des son installation, mais pour quelques mois plus tard . Après, les coups de feu de la veille, il a du accélérer ses objectifs et rajouter à cela une circulation de la police municipale 24 heure sur 24...Lorsqu'il avait pris ses fonctions, il avait d'autorité pris" la compétence police" . Durant deux jours la ville avait été tranquille, puis la délinquance avait repris ses habitudes, au point où l'on avait pu croire le maire endormi...Mais au bord du fleuve, ce n'était pas une souche qui flottait, c'était bien un crocodile! Il vient de frapper...Ne réveillez pas un flic qui dort!

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 14:04
 
"Qu'est-ce que ça peut faire, où on vous met quand vous êtes mort? Dans un puisard dégueulasse ou dans un mausolée de marbre au sommet d'une grande colline? Vous êtes mort, vous dormez du grand sommeil... vous vous en foutez, de ces choses-là... le pétrole, l'eau, c'est de l'air et du vent pour vous... Vous dormez, vous dormez du grand sommeil, tant pis si vous avez eu une mort tellement moche... peu importe où vous êtes tombé..."
 
 
"- Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe. C’est nouveau.
- Et les autres font ça aussi ?
- Ah non, ça c’est que nous. Parce qu’il faut être capable de passer pour des cons en un temps record. Ah non, là-dessus on a une avance considérable."
 
Kaamelott, Arthur et Guenièvre.
 

Toutes ces années à nous décrire le FN, puis le RN comme l'incarnation du mal. A nous promettre que si ce parti arrivait au pouvoir les plaies d’Égypte s'abattraient  sur la ville. Le même ennui se diffuse, la même absence de propositions à un moment crucial de l'histoire humaine. Les mêmes simulacres de politiques, il n'y a que les masques qui changent.

Les tenants de la nouvelle mairie répondent à travers les réseaux sociaux qu'ils viennent juste d'arriver, qu'il leur faut du temps. Mais mille ans ne suffirait pas à des personnes qui n'avaient rien préparé, rien prévu, pour qui Perpignan n'était qu'une terrasse rafraîchie par des grands verres de rosé piscine...A Perpignan, la répercussion de l'ennui tue plus que le Covid19 et les symptômes sont les mêmes : la détresse respiratoire. Lorsque les élus ne manquent pas d'air, ce sont les citoyens qui en sont privés.  Il n'y a que les tirs de kalachnikovs qui réveillent de temps en temps, la ville et la presse https://www.leparisien.fr/faits-divers/perpignan-deux-hommes-dont-un-lourdement-arme-interpelles-pres-d-une-ecole-14-09-2020-8384280.php,pour mieux se rendormir ensuite...

Seul un re-confinement pourrait sauver la nouvelle mairie de la persistance rétinienne du pujolisme triomphant  .

Au moins, on saurait pourquoi il ne se passe rien de nouveau sous le soleil exactement.

Perpignan: la stratégie du choc mou et le coup d'état de sidération permanent...
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 16:40
 
  • 1 Terme de jurisprudence. Rétablir quelqu'un dans un état, dans des droits, dans des prérogatives dont il était déchu. On réhabilite un prêtre qui a encouru quelque censure ecclésiastique, un gentilhomme qui a dérogé. On réhabilite l'empereur [déchu] dans Saint-Denis auprès de Paris ; mais il n'ose reprendre la couronne qu'après avoir été absous par les évêques, Voltaire, Ann. Emp. Louis le Débonnaire, 834. Le failli pourra être réhabilité après sa mort, Code comm. art. 614.

    On dit de même : réhabiliter la mémoire d'un homme condamné en justice.

  • 2 Fig. Faire recouvrer l'estime, la considération. Cette action l'a réhabilité dans l'opinion publique. Et vous trouverez alors quelque gentilhomme capricieux ou malaisé, qui réhabilitera votre réputation par un bon mariage, Lesage, Turcar. I, 1.

In dictionnaire Litré https://www.littre.org/definition/r%C3%A9habiliter

Au moment où André Bonet faisait sur "coming out" sur sa présence sur la liste de Louis Aliot, il y eut sur les réseaux sociaux, une levée de bouclier de la gauche culturelle, pour dénoncer le ralliement aux forces obscures de ce paire de la culture , grand relais de la lumière des salons parisiens . Chacun était sommé de se positionner, dans un camp ou un autre: celui du bien ou du mal..

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2020/03/pepignan-election-de-louis-aliot-maire-polemique-andre-bonet/gildas-girodeau-ou-l-effet-miroir-de-la-tenttion-d-exister-par-nicolas

.Le blogger et amateur de culture Jean-Pierre Bonnel qui n'avait pas eu à se plaindre du ci-devant,répondit à la polémique du moment , que,en gros "il ne fallait pas préjuger, qu'il restait humainement un homme de bien..." Que n'avait-il pas dit le malheureux! Là, toutes les bonnes sœurs de charité lui sont tombaient sur le paletot. Comme il est dit dans l'évangile de Matthieu (12.30) : "Celui qui n'est pas avec moi, est contre moi; et celui n'assemble pas avec moi, disperse" .

Dans ce cas précis, il n'était pas question de faire dans les 50 nuances d'Héléne Legrais!

Le créateur de l'association pour la mémoire de Walter Benjamin, et du prix attenant s'en trouvait évincé par le propre jury qu'il avait lui-même invité, au cours d'un putsch qui le laissa socialement comme Job sur un tas de fumiers (où il louait encore Walter Benjamin)!

Et voilà, que le diable Louis Aliot est élu, et que son suppôt André Bonet devient adjoint à la culture . On lui fait des propositions qu'il refuse, parce qu'il ne veut toujours pas crier "gloire à Satan" , quand d'autres créatures de cabinet, issus de mauvaises herbes n'ont pas eu autant de scrupules!

Croyez-vous que ses contempteurs l'eussent réhabilité ? Que né-ni!

Parce que ce ne sont pas ceux qui vous salissent, qui vous lavent! Ainsi donc, ceux qui l'ont privé de ce qu'il avait créé, ne sont pas revenus sur leurs allégations, qu'ils n'avaient pas pris soin à l'époque de démontrer. Le bon Jean-Pierre Bonnel a été victime de calomnies: il convient doc de le réhabiliter! C'est une question de justice...Je suis Jean-Pierre Bonnel, nous sommes tous des Jean-Pierre Bonnel !

Parce que comme le disait Arthur Koestler :" Toute chose cesse d'être drôle, à partir du moment où elle s'assoit sur vous!"

Partager cet article
Repost0