Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 15:54
 
La Librairie Torcatis de Perpignan est heureuse de vous proposer
le samedi 10 Avril 2021 à 11h et à 15h
Rencontre-Débat avec Serge Regourd autour de son dernier ouvrage
SOS CULTURE
paru aux Ed. Indigènes.
En partenariat avec L'Archipel contre-attaque et le cinéma Clap-ciné de Canet
Un facebook live sera fait en direct du Clap Ciné de Canet

« Pourquoi ce titre, SOS culture ? Parce que les politiques culturelles ne méritent plus une telle appellation, qu’il n’y a plus, à proprement parler, de politique culturelle, et que, corrélativement, l’état de la culture paraît en péril.» Serge Regourd

C’est l’ouvrage d’un homme qui dédie sa vie à la défense du modèle culturel français. Si Serge Regourd diagnostique ici un effondrement de nos politiques culturelles, exposant avec lucidité et brillance les sources et les symptômes de cette pathologie, c’est pour nous inviter à procéder à un « réattelage » entre culture et politique. Sans quoi aucune sortie de crise ne sera possible. Cela, évidemment, ne veut pas dire renvoyer à une conception totalitaire de l’art, mais bien plutôt, à l’instar de Kant, Gramsci et Arendt, de « s’intéresser à l’art d’une manière politique ». Autrement dit, d’arracher définitivement l’œuvre à la barbarie du marché, aux diktats des algorithmes pour la rendre à sa sublime vocation, définie par le poète Saint-John Perse : « le luxe de l’inaccoutumance ».

Serge Regourd est président de la commission culture de la Région Occitanie. Sa commission finance l'art et la culture sur un territoire grand comme l'Autriche avec cette année 3,2 % du budget total de la région.

Frédéric Taddeï reçoit Serge Regourd, professeur de droit, pour son livre "S.O.S culture", chez Indigène éditions

Partager cet article
Repost0
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 15:02

 

 
Ayez confiance ... L'agence inter-France ou comment manipuler la presse de province ( dont L'Indépendant ) durant l'occupation nazie !
FB live de l'Archipel contre-attaque au toujours cloîtré Clap ciné de Canet . Mardi 6 avril à 14h30 Avec Gérard BONET , historien.Co-animé par Jérôme Quaretti et Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 14:50

 

 

 Thierry Grillet (le mari Corinne Grillet ) et Maëlle Rouifed était en direct du Clap Ciné de Canet pour parler la création artistique d'ici et son enjeu culturel, social, politique et économique: soutient à la création, diffusion... Co interviewés par Mariya Marenych, Patrick Sommier et Nicolas  Caudeville ; toujours reçu par notre aimable hôte Jérôme Quaretti.
 
La création musicale catalane mérite-t-elle d’être soutenue ?
Oui ! (L’est-elle ? Non !)
Pourquoi ne l’est-elle pas ?
 
Parce que les institutions qui sont censées promouvoir et défendre la culture et la création préfèrent importer, par syndrome provincialiste, ce qu’elles ne savent ni voir, ni entendre, ni remarquer.
 
Salles de spectacle, médias publics, ne font pas ou peu de diffusion, pas de promotion extérieure, comme si la production musicale d’ici devait nous faire honte, comme ci celle-ci n'était pas de qualité.
 
Dans les autres territoires, il est naturel de présenter et d’être fier de ce qui est produit. Pourtant, des légumes bio à la scène locale, ce que nous faisons est de qualité. Pascal Comelade, Cali, Les Liminanas, ont été d’abord connus à l’extérieur. Et les élites locales ne les ont fêtés et reconnus qu’après, en faisant croire qu’elles les avaient soutenus dès le départ. Ici, on ne soutient que le folklorique, que le divertissement, ce qui ne remet culturellement rien en cause. Ou alors, lorsqu’on parle de culture, on ne sort pas son revolver, mais sa bétonnière (quand le bâtiment va, la culture aussi ?).
 
Archétype des protagonistes de cette situation, la radio publique France-Bleu Roussillon, dont les programmes sont plus liés à une représentation folklorique du territoire, façon "l'aççant catalan, rugby et cargolade", que consacrés aux débats et à la monstration de la production culturelle sérieuse. Et ce, au prétexte du "concernant" des auditeurs : "concernant" des auditeurs, qui doit les maintenir concernés, en maintenant simultanément l'audimat.
 
Donc, rien à leur reprocher, puisque l’audimat est au rendez-vous ?
 
Oui. Une radio de service public, n’est pas là pour faire de l'audimat, mais pour proposer des programmes enrichis et plus denses que ce que peut proposer une radio privée qui vit de la publicité, et qui utilise le moins-disant culturel pour rallier la majorité paresseuse des neurones.
 
Question, pourquoi France Bleu Roussillon(, ne fait-elle pas l’essentiel ) /ne participe pas en partie /de sa liste de diffusion (on ne va pas tout de même pas dire, "play-list") avec des groupes d’ici ?
Autre question, pourquoi la majorité de la programmation du soir est-elle issue de la programmation nationale depuis Paris, et pas le miroir de ce qui se passe ici ?
Pourquoi, lorsque la radio est partenaire d’événements, se contente-t-elle d’en faire l’annonce ; et de ne jamais (sauf pour le rugby) les retransmettre en direct ou en différé ? (exemples... diffusion de concerts en direct, présentation de sorties d'album d'ici etc...)
 
 
Vidéo MYSTIQUES LITTÉRAIRES ET MUSICALES EN TERRE D'AQUI Thierry Grillet  et Maëlle Rouifed interviewés par Mariya Marenych, Patrick Sommier et Nicolas Caudeville en direct du Clap Ciné de Canet
Vidéo MYSTIQUES LITTÉRAIRES ET MUSICALES EN TERRE D'AQUI Thierry Grillet  et Maëlle Rouifed interviewés par Mariya Marenych, Patrick Sommier et Nicolas Caudeville en direct du Clap Ciné de Canet
Vidéo MYSTIQUES LITTÉRAIRES ET MUSICALES EN TERRE D'AQUI Thierry Grillet  et Maëlle Rouifed interviewés par Mariya Marenych, Patrick Sommier et Nicolas Caudeville en direct du Clap Ciné de Canet
Vidéo MYSTIQUES LITTÉRAIRES ET MUSICALES EN TERRE D'AQUI Thierry Grillet  et Maëlle Rouifed interviewés par Mariya Marenych, Patrick Sommier et Nicolas Caudeville en direct du Clap Ciné de Canet
Vidéo MYSTIQUES LITTÉRAIRES ET MUSICALES EN TERRE D'AQUI Thierry Grillet  et Maëlle Rouifed interviewés par Mariya Marenych, Patrick Sommier et Nicolas Caudeville en direct du Clap Ciné de Canet
Partager cet article
Repost0
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 14:00

 

LES STARS OUBLIÉS DU CINÉMA FRANÇAIS...
...EXTRAITS DE FILMS PROJETÉS DEPUIS LA SALLE & FACEBOOK LIVE de l'Archipel Contre Attaque ...
... VENDREDI 26 MARS à 11h00 depuis le Clap Ciné de Leucate.
Une discussion et des extraits de films autour de deux personnages oubliés du cinéma Français :
Le réalisateur HENRI DIAMANT-BERGER et ses 108 films réalisés et produits entre 1915 et 1972.
L'acteur THOMMY BOURDELLE qui apparaît dans un peu plus de quatre-vingts films entre 1921 et 1958.
Intervenants : Noël Diamant-Berger, petit neveu du réalisateur et Didier Fiala, direction Clap Ciné de Leucate.
Partager cet article
Repost0
11 mars 2021 4 11 /03 /mars /2021 13:03

Suite au débat réussi entre les maires de Canet-en Roussillon et Port-Vendres, Stéphane Loda et Grégory Marty "Les territoires et la mer" https://www.youtube.com/watch?v=u2jQ2z8qilc&t=475s le site L'archipel contre attaque remet les couverts

Demain vendredi 12 mars vers 13h, en direct du Clap ciné de Canet en Roussillon( merci pour l'accueil à Jérôme Quaretti)  l'Archipel contre attaque proposera un débat sur l'urbanisation des villages dans les Pyrénées-Orientales pour parler des enjeux du développement territorial dans le département. Pour les villages, il faut savoir grandir sans perdre son identité: "small is beautifull" jusqu'à quand?. 

Avec Nathalie Regond – Planas, maire de St Génis-des-Fontaines et Jean – André Magdalou maire d'Alenya, les animateurs Mariya Marenych et Nicolas Caudeville, nous remettrons en perspective les potentiels et les piéges du devenir des villages

 
 
Saint-Génis-des-Fontaines
 
Cette commune, située à 20 kilomètres de Perpignan, est connue par son patrimoine historique et architectural. Par exemple, Église Saint Michel de Saint-Génis-des-Fontaines avec son célèbre linteau, l’une des plus anciennes traces écrites de l'art romain. Néanmoins, l’état actuel de la commune exige des solutions contemporaines. Le renforcement de l’économie locale, le rythme modéré de l’urbanisation et la stratégie du développement durable font partie de ses enjeux.
 
Nathalie Regond – Planas
 
L’économie du développement durable faisait partie du programme de Madame Regond – Planas. Sa victoire aux élections municipales est une grande preuve de confiance de la part des Saint-Génisiens mais aussi un indicateur que les habitants de la commune sont prêts pour des changements. Selon Madame la maire, la période de trois – cinq ans est trop courte pour mettre en œuvre tous les projets prévus mais ils sont en bonne route.
Facebook-live, demain vendredi: avec les maires de St Génis des Fontaines et Alenya, villages: le danger du trop grandir? en direct du clap ciné de Canet-en Roussillon
Alénya
 
La situation géographique de la commune d’Alénya est avantageuse : elle est proche de la mer, mais aussi de la ville de Perpignan. Elle dispose d’un grand nombre de richesse naturelles telles que les terrains agricoles. Au niveau de l’urbanisation, Alénya poursuit deux objectives : la préservation des ressources naturelles et la dynamisation du centre historique du village. La construction d’un lotissement est également prévue par la mairie. Les alényanais ne s’opposent pas à ces initiatives mêmes s’ils ressentent une certaine nostalgie de la commune de leur enfance.
 
Jean – André Magdalou
 
En étant réélu lors les dernières élections municipales, le nouveau – ancien maire d’Alénya dirige sa commune vers l’économie du développement durable. La location « des boxes » qui sont destinés à attirer les start – up numériques et le projet de voie vert – tout cela doit renforcer l’économie tout en respectant l’écosystème local. Monsieur Magdalou estime que la commune peut passer ce « virage » dans trois – cinq ans. C’est son rêve mais aussi son objectif.
 
Partager cet article
Repost0
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 12:51

"Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme" Baudelaire L’homme et la mer

Le territoire des Pyrénées-Orientales se situe entre mer et montagne, Mar i munt, mais depuis l'époque contemporaine, il se vit de moins en moins comme terre de mer, à part pour des activités touristiques et de la recherche. La mer est la barrière qui enserre la plaine avec les montagnes. Alors qu'elle pourrait la porte pour des nouvelles frontières du développement locale.

" Le territoire et la mer" avec 2 maires, Stéphane Loda de Canet et Grégory Marty de Port-Vendres, en vendredi, Facebook live à 12 heures, en direct du Clap Ciné de Canet, permettra de confronter l'expérience du quotidien de la gestion d'un maire de la côte sableuse et celle d'un maire de la côte rocheuse, l'histoire qu'ont avec la mer les 2 villes, et comment peuvent-elles étendre leur activité sur celle-ci sans avoir à détruire l'environnement.

L'émission sera animée par Nicolas Caudeville.  Joan Nou posera des chiffres pour que les spectateurs puissent modéliser et mettre en image les échanges dans le concret.

 

Voir aussi:

Vidéo débat "La culture résiste-telle au chaos en marche" au Clap Ciné de de Canet!

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/12/video-debat-la-culture-resiste-telle-au-chaos-en-marche-au-clap-cine-de-de-canet.html

Culture / cinéma: quand les tomates rencontrent Wagner, les distributeurs, puis le Covid ! interview Noémie Dumas, François Viette par Nicolas caudeville(voix off Jérome Quaretti)

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/01/culture/cinema-quand-les-totmates-rencontrent-wagner-les-distributeurs-puis-le-covid-interview-noemi-dumas-francois-viette-par-nicol

Fermeture cinémas, réaction de Mathieu Kassovitz, le monde artistique commence-t-il à avoir "la haine" ? interview Jérôme Quaretti et François Viette par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/12/fermeture-cinemas-reaction-de-mathieu-kassovitz-le-monde-artistique-commence-t-il-a-avoir-la-haine-interview-jerome-quaretti-et-fran

Vidéo,3 histoires de révolutions en Roussillon et en France: Gilets Jaunes / Révolution française / Commune par Michel Cadé, Jérome Quaretti, Sébastien Navarro animé par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/01/video-3-histoires-de-revolutions-en-roussillon-et-en-france-gilets-jaunes/revolution-francaise/commune-par-michel-cade-jerome-quaret

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 19:06
 

Facebook-live; mardi 29 décembre  en direct du clap ciné de Canet "Il était une fois les révolutions en Roussillon". Pour une poignée de rousquilles Sébastien Navarro, Jérôme Quaretti,et Michel Cadé, vous narreront 3 mouvements révolutionnaires en France et en Roussillon des gilets jaunes à la Commune, en passant par la grande Révolution française... au travers de leurs 3 livres sortis récemment, comme un exorde au futur révolutionnaire de 1984...

Vidéo,3 histoires de révolutions en Roussillon et en France: Gilets Jaunes / Révolution française / Commune par Michel Cadé, Jérome Quaretti, Sébastien Navarro animé par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 20:56

"Nom de dieu je sais très bien comment c'est la révolution ! C'est les gens qui savent lire dans les livres qui vont voir ceux qui savent pas, et les voilà qui disent le moment est venu de changer tout ça ! Ils expliquent aux pauvres bougres, qui eux font le changement. Après, les plus malins de ceux qui savent lire dans les livres s'assoient autour d'une table pour bouffer et blablater, pendant que c'est les pauvres bougres qui crèvent. Et qu'est-ce qui arrive quand c'est fini ? Rien, tout recommence comme avant."

Il était une fois la révolution Sergio Léone

"- La révolution est comme une bicyclette : quand elle n'avance plus, elle tombe.
 
- Eddy Merckx !
- Non, Che Guevara."
 
 

Facebook-live; mardi 29 décembre à 16heure 30 en direct du clap ciné de Canet "Il était une fois les révolutions en Roussillon". Pour une poignée de rousquilles Sébastien Navarro, Jérôme Quaretti,et Michel Cadé, vous narreront 3 mouvements révolutionnaires en France et en Roussillon des gilets jaunes à la Commune, en passant par la grande Révolution française... au travers de leurs 3 livres sortis récemment, comme un exorde au futur révolutionnaire de 1984...

Résumé : En 1913, dans un Mexique en pleine révolution, Juan Miranda, pilleur de diligences, rencontre Sean Mallory, Irlandais exilé, expert en dynamite et recherché par le gouvernement britannique. D'emblée, Juan voit en lui un associé potentiel qu'il va tenter d'enrôler dans le braquage d'une banque. Mais la banque se révèle plus riche en prisonniers politiques qu'en lingots d'or, et Juan, entraîné par Sean, va se retrouver pris dans une révolution dont il deviendra, bien malgré lui, un héros

Facebook-live; mardi 29 décembre à 16heure 30 en direct du clap ciné de Canet "Il était une fois les révolutions en Roussillon" starring  Sébastien Navarro, Jérôme Quaretti,et Michel Cadé, featuring Nicolas Caudeville
Facebook-live; mardi 29 décembre à 16heure 30 en direct du clap ciné de Canet "Il était une fois les révolutions en Roussillon" starring  Sébastien Navarro, Jérôme Quaretti,et Michel Cadé, featuring Nicolas Caudeville
Facebook-live; mardi 29 décembre à 16heure 30 en direct du clap ciné de Canet "Il était une fois les révolutions en Roussillon" starring  Sébastien Navarro, Jérôme Quaretti,et Michel Cadé, featuring Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2020 7 06 /09 /septembre /2020 18:25

Olivier Poisson était en direct pour l'archipel contre attaque pour parler d'un colloque sur les quartiers où il interviendra le 3 et 4 septembre prochain à l'université de Perpignan à l'amphi 3 Louis Jean Grégory. L'ouverture en sera faite mercredi à 9h par l'ancien maire de la ville de Gérone et conseiller à la Généralitat de Catalogne au transport Joaquim Nadal. Dans cette interview on vous parle de Georges Sorel, le théoricien de la violence en politique à l'époque où il était ingénieur à Perpignan et comment les templiers en plus d'être de redoutables banquiers furent les premiers lotisseurs du quartier St Jacques

Des enseignants-chercheurs du laboratoire CRESEM de l'Université de Perpignan organisent, en collaboration avec Visa pour l'Image et le Centre International du Photojournalisme, un colloque international et interdisciplinaire sur la problématique des quartiers dans les politiques urbaines actuelles.
Face aux difficultés rencontrées par les politiques urbaines qui marquent l’actualité depuis la fin du XXe siècle, le quartier, entendu à la fois comme espace géographique et comme espace social, est devenu un véritable enjeu. Le but est de réfléchir sur les principes qui le fondent, la façon dont ils sont mis en œuvre et la perception qu’on peut en avoir. Le colloque se tiendra sous forme de conférences et de tables rondes et réunira une vingtaine de photojournalistes, de professionnels et de chercheurs spécialisés en sociologie, anthropologie, urbanisme, histoire, audio-visuel, info-com, langues et littératures.
Il bénéficiera également de la présence de Monsieur Joaquim Nadal i Farreras, historien, ancien maire de Gérone et Docteur Honoris Causa de l’Université de Perpignan.
Partager cet article
Repost0
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 15:48

La société du Chaos, vous en ignorez l’existence, mais pourtant vous y
vivez. Ou plutôt, comme pour la majorité d’entre nous, nous y
survivons.

Si vous voulez comprendre comment s’est imposée une telle société, et
comment elle fonctionne, suivez les 13 épisodes qui composent la
série.
Mais, suspens oblige, ce n’est qu’au terme du 13e épisode que vous que
vous allez découvrir  le nom de coupables.
À vos risques et périls, vous saurez qui sont les maîtres jusqu’ici
incontestés de la société du Chaos. De toute manière ce sont vos
ennemis, comme ils sont, plus généralement, ceux du genre humain.
À la question, comment en sommes nous arrivés là ? l’enchaînement des
épisodes apportera toutes les réponses. Même si ces réponses n’ont
rien de rassurant.
Mais, si vous aimez avoir peur au cinéma ou sur vos écrans, vous serez
servi ! À la différence qu’ici pas d’effets spéciaux : tout est vrai,
irréductiblement et implacablement vrai.
Vous découvrirez d’abord comment et pourquoi, dans la seconde moitié
des années 1980, la Société du chaos s’est développée progressivement,
pour en venir à s’imposer, de manière fulgurante et planétaire, à
l’aube des années 2010.
À l’université comme dans les médias, vous suivrez les agents très
spéciaux de la Société du chaos dans leur travail de déconstruction de
tout l’héritage révolutionnaire.
Vous les verrez diffuser massivement un simulacre de théorie critique
qui liquide l’héritage des Lumières, nie l’existence d’une lutte de
classes, conforte l’hyper-capitalisme et favorise le développement de
l’intégrisme religieux.
Vous les observerez imposer partout leur pensée réactionnaire et révisionniste.
Vous comprendrez pourquoi ces agents ont rendu obsolètes les formes de
l’héritage démocratique, et déconstruit le projet révolutionnaire d’émancipation universelle.
Vous comprendrez comment ces agents ont réorganisé l’espace social en
niches protéiformes, en d’innombrables tribus sexuelles, religieuses
et raciales légitimant la guerre du tous contre tous et du chacun pour
soi.
Vous comprendrez comment la racialisé s’est substitué à l’exploité,
comment les queer ont fait l’impasse sur les luttes féministes,
comment l’hétérosexualité est devenu un  impérialisme à combattre.
Vous comprendrez pourquoi et pour qui ces agents contestent la
domination de l’homme blanc abstrait, jamais celle de la marchandise
concrète.
Vous découvrirez qu’avec le simulacre de théorie critique du
postmodernisme (sous toutes ses variantes) l’hyper-capitalisme n’a plus
besoin de détourner ni de récupérer la théorie critique chez ceux qui
remettent en cause cette société et la combattent.
Au fil des épisodes vous observerez les agents très spéciaux de la
société du Chaos écrire et diffuser une telle théorie et la faire
admettre comme la seule théorie critique possible.
C’est ce simulacre que ces agents sont arrivés à vendre aux
post-citoyens en termes de progrès, d’émancipation et de liberté.
Pour ceux qui l’ignorent encore, post-citoyen suggère l’existence
d’ex-citoyens convertis (consciemment ou inconsciemment) aux thèses du
post-modernisme.
Comme le remarquait lucidement Nietzsche : Il vaut mieux être à la
périphérie de ce qui s’élève qu’au centre de ce qui s’effondre.

 
 
Partager cet article
Repost0