Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 20:50

Le RN, c’est pas des tendres. Faut être clair, c’est l’extrême droite, la vraie, pas la ramollie façon Jean-Marc Pujol et sa stèle à l’OAS. Donc, quand on les cherche, on les trouve.

Et à la Bressola, comme on n’a pas été malin, on les a trouvés, et bien ! Mais bon, que voulez-vous ma p’tite dame, quand on est pas capable de discuter, on ne fait des opérations immobilières dans une ville RN.

 

Petit rappel des épisodes précédents, pour les étourdis.

La Bressola, qui a un besoin urgent d’ouvrir un collège-lycée, a cherché à acquérir le couvent Saint-Claire, sans en discuter préalablement, ni correctement, avec la mairie. Celle-ci a surréagi et a lancé une préemption sur le couvent.

Le tribunal administratif, saisi en référé par la Bressola, a suspendu la préemption. La mairie veut aller sur le fond. Tout le monde est coincé. Loulou est fâché.

 

La Bressola, ça reste une école, avec des élèves. Donc, elle a besoin d’agents territoriaux spécialistes des écoles maternelles (ATSEM), et, elle a l’habitude de voir la mairie lui en mettre deux à disposition.

C’est là que l’ami François Dussaubat entre en scène.

 

François Dussaubat, c’est le gars qui a l’air de rien comme ça. Le mec, franchement, il ira jamais se faire tatouer « plus-value » sur le front, parce qu’il n’en est pas une, quoi qu’on dise. Résultat, uen fois élu, tu lui files un poste sans envergure, à sa dimension quoi, la DRH. Et là, le gus, il te fout la pâtée, façon hachis parmentier.

La mairie met deux ATSEM à disposition de la Bressola depuis plusieurs années, mais la Chambre régionale des comptes, perfide, demande, histoire de respecter la loi, que cette mise à disposition soit à titre onéreux. La mairie envoie donc, tous les ans, depuis au moins 2018, une facture d’à peu près 67 000 €.

À l’époque de Jean-Marc Pujol, la Bressola touchait une subvention de l’ordre de 60 000 €, officiellement pour financer des activités extra-scolaires. Sauf que François Dussaubat, lui, pense qu’il s’agit d’un système de remboursement des ATSEM, ce qui est illégal.

 

Alors il a lu les rapports d’activité.

 

Oui, il a lu ces rapports d’activité, qui servent à justifier et valider les subventions. Et il n’a rien compris. Logique, ils sont écrits en catalans, ce qui n’est ni pratique ni légal. Et, malgré un usage, volontariste, de Google Translate, François n’a trouvé aucune trace d’activités extra-scolaires dedans.

Alors, il a des doutes, et il les exprime.

« Il n’y aura pas de fausse subvention pour équilibrer le budget ! »

Sous-entendu, si la Bressola veut du fric, va falloir qu’elle bosse.

 

Tout de suite, se sentant sans doute viser, on parle d’argent douteux faut dire, Fatima Dahine intervient et nous balance un beau « il y a des cadres qui sont en capacité de demander ce rapport en français ».

 

Ce qui nous pousse à poser la question : « et pourquoi en 2018 et 2019, ne l’ont-ils pas demandé ? »

Fatima Dahine n’a visiblement pas compris que, s’il trouve quelque chose à fournir au parquet, François Dussaubat n’hésitera pas à attaquer la municipalité Pujol, qui a accepté, et validé, ces rapports en catalan.

 

Alors, comme à son habitude, Chantal Bruzy lance un contre-feu.

 

 

D’abord on attendrit un peu la viande en laissant penser qu’il pourrait y avoir des petites dissensions internes sur le sujet. Loulou serait plus pro-catalaniste que Dussaubat, qui serait plutôt anti-catalaniste. En pratique c’est faux, les deux n’en ont rien à foutre du catalanisme, comme à peu près tout le monde, catalanistes y compris, qui eux se foutent aussi, royalement, si je puis dire, de la culture catalane. Par contre, si quelqu’un parvient à convaincre ce bon François que le catalanisme s’inscrit dans la défense de notre Sainte Mère l’Église, là, vous allez voir la gueule des subventions. Surtout si les rapports d’activité sont en latin.

 

Ensuite, Chantal Bruzy revient sur la procédure devant la justice administrative : « Alors, m’sieur l’maire, stop ou encore ? »

 

Et évidemment, comme les défenseurs de la Bressola, genre le maire de Ripoll, ont tenté, au détour d’un block, et sans crier gare, de lui découper le lard, façon jambon d’York, Loulou il est remonté comme un coucou suisse. Il ira au fond ! Comprenez la procédure continue, et, il compte bien gagner. En attendant, pour la rentrée 2022, le collège, le lycée, va falloir s’asseoir dessus.

 

C’est ça, quand on n’est ni fort ni apte à la négociation, on a des jours pénibles.

 

Alors que conclure de cette délibération, de son débat, et de son vote à l’unanimité ?

D’abord que la municipalité gère un dossier qui ne relève pas de ses compétences. Les collèges c’est le Conseil départemental, les lycées c’est le Conseil régional. On notera que les deux institutions sont très silencieuses à ce sujet.

Ensuite que la mise sur la place publique des opérations qui relèvent de la catégorie « truc bancal » continue, et, va continuer. Toute attaque contre la municipalité actuelle subira une réponse basée sur une analyse juridique et comptable. On savait Louis Aliot avocat, on le découvre contrôleur de gestion.

 

Et maintenant ? Que vont-ils faire ?

 

La Bressola, accusée de bidonner ses rapports d’activité, l’équipe Pujol, accusée d’avoir fermé les yeux sur ses bidonnages, ne vont rien dire.

Parler, c’est reconnaître la culpabilité.

La seule action est l’action en justice.

Et ça, c’est improbable, ça demanderait un peu de courage, et, surtout, beaucoup de trésorerie.

 

En attendant, Loulou, peut chanter, en toute quiétude :

« Ici superstar

J'suis gonflé à bloc

C'est l'enfance de l'art

C'est l'œuf à la coque »

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 15:12
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 17:57

« Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison. » Victor Hugo

 

Samedi dernier avait lieu la manifestation contre la volonté de la mairie de Perpignan de ne pas laisser s'implanter un nouveau lycée/ collège Bressola d'immersion en langue catalane Bressola. Ce sont près de 2500 personnes qui ont manifestés de la place de la Catalogne jusqu'au Castillet...Au départ, il était prévu d'arriver à la place de la loge, devant la mairie, mais le maire Louis Aliot avait disposé en stratège la confrérie du vin et ses stands. Ainsi, les athéniens ne s’atteignirent point...Voir plus bas reportage en vidéos et en photos 

Le vendredi, nous avions rencontré la directrice et le président de la Bressola pour interview...

Eva Bertrana et Jean-Sébastien Hayden étaient en direct pour l'archipel contre attaque pour exposer les tenants et les aboutissants autour de l'installation où pas du collège en immersion du catalan de la Bressola . Il y a eu manifestation ce samedi 11h de la place Catalogne à la place de la loge. Louis Aliot aurait tout à gagner à les rencontrer directement....

  

Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Vidéos /Perpignan: école Bressola au couvent, en avoir ou pas ! interview Laura Bertrana, Jean Sébastien Hayden par Nicolas Caudeville. Reportage Manif Philippe Poisse
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 17:41

"[À Lancelot] Ah ! À ce propos, je dois vous avouer que j'ai longtemps réflechi à savoir comment vous deviez m'appeler. [...] Éh oui ! Parce que vous êtes pas, à proprement parler, un de mes sujets. Vous êtes pas sous mes ordres non plus. "Sire" c'est quand même un peu ampoulé. Alors j'ai pensé à beaucoup de choses. "Loth", "Seigneur", "Monsieur"... Je me suis même demandé si vous deviez pas m'appeler "vieille branche", "mon p'tit pote" ou "canaillou"."

Kaamelott, Livre IV, Loth et le Graal

 

 "Non, c'est moi qui y suis pour quelque chose. Le coup d'Etat, c'est moi ! Le clan séparatiste, c'est moi ! Et d'une manière générale j'ai un lien plus ou moins direct avec tout ce qui se manigance de vicelard en Bretagne depuis ces trente dernières années, ça tout le monde le sait. Ce qu'on sait moins en revanche, c'est la raison qui me pousse à faire tout ça... [Arthur : Oui je vous écoute, qu'est ce qui vous pousse à faire tout ça?] L'amour ! Que je porte à ma femme, à votre sœur. [Arthur : Demi sœur!] Personne ne vous déteste plus qu'elle dans tout le royaume sire. Et moi, pauvre fou d'amour esclave de ses yeux, je ne cherche qu'à contenter ses désirs de vengeance. Me commanderait-elle de venir attaquer vos armées seul contre un million, je le ferai sans réfléchir. Alors quand cette salope a su que Lancelot organisait une armée séparatiste, elle m'a ordonné de m'associer à lui et de lui filer du pognon. Et moi, pauvre bête dressée, je me suis lâchement exécuté. Misa brevis et spiritus maxima. Ça veut rien dire, mais je suis très en colère contre moi même."

Kaamelott, Livre V, Corvus corone

Il faut savoir montrer sa force . Mais il ne faut pas non plus prendre des risques incalculés . Alors quand on ne peut pas se faire la main sur les trafiquants de drogue, on se venge sur les catalanistes: ça ne coûte rien. Donc récemment, le maire de Perpignan Louis Aliot à commencer d'enlever les panneaux d'entrer de ville de "la catalane" (ce n'était plus dans le bon ton) pour remplacer par "la rayonnante" . Puis les panneaux en catalan "Perpinya" ont aussi disparu .

Une légende raconte que ce serait un coup des rugbymans. Puis, la mairie empêche la construction d'un collège/lycée au monastère Ste Claire https://lieux-de-retraite.croire.la-croix.com/lieu/263-monastere-sainte-claire.html au quartier du Vernet https://www.bressola.cat/perpinya-bloqueja-el-projecte-de-collegi-liceu-de-la-bressola-n-1486-ca.html?fbclid=IwAR16IV5unwZOesQcfp4O98vsgQ-ieNvDFemia8sI93ARPIvcLpj2WB_Y_6k

Alors là, il y a 2 versions. Celle des catalanistes qui disent que s'ils n'étaient pas noirs, le projet aurait été accepté au Vernet. Et la version de la mairie qui dit, qu'on "est con comme on dit en Picardie", si on croit la première version "et qu'on ne connais pas le dossier sur le fond!"

Le problème comme dirait le docteur House, c'est que: "tout le monde ment!"

Et comme on ne sort de l’ambiguïté qu'à son propre détriment (conf Cardinal de Retz), ni les uns ni les autres ne toucheront un mot du fond (dans lequel, ils ne sont pas si mauvais...) . 

Louis Aliot est un monsieur Jourdain du wokisme, il fait de la cancel culture sans le savoir. Les pieds noirs ont souffert! Alors le privilège catalan doit disparaître...Tant la fête de Perpignan semble plus être le 19 mars que le 21 avril...

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 17:35
Galdric Verdaguer (Bouleternère, 15 septembre 1842 – Versailles, 22 février 1872) est un militaire français. Il fut un des protagonistes de l'insurrection du 18 mars 1871, qui amena à la constitution de la Commune de Paris.

Un CATALAN À l'origine de la commune de Paris ?

« IL Y A 150 ANS : PERPIGNAN BRÛLE-T-IL ? (mars 1871) GUEST STARS : Victor Hugo, Lazare Escarguel, Emmanuel et Etienne Arago. FEATURING : Alexandre Bacave from Saint Mathieu , Charles Vails from Thuir, Justin Alavaill from Céret, Galdric Verdaguer from Bouleternère. Sortie nationale le 18 mars. Avant-première exceptionnelle FB live pour l’Archipel contre-attaque mercredi 17 mars 16h . Avec Jérôme Quaretti, historien, doctorant et auteur de nombreux articles universitaires sur la Commune de 1871 dans les P-O

Public 27 mars 1871-27 mars 2021 Il y a 150 ans la Commune  à Perpignan? interview Jérôme Quaretti par Nicolas CaudevillePublic 27 mars 1871-27 mars 2021 Il y a 150 ans la Commune  à Perpignan? interview Jérôme Quaretti par Nicolas Caudeville
Public 27 mars 1871-27 mars 2021 Il y a 150 ans la Commune  à Perpignan? interview Jérôme Quaretti par Nicolas Caudeville
Public 27 mars 1871-27 mars 2021 Il y a 150 ans la Commune  à Perpignan? interview Jérôme Quaretti par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 14:03

Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples… Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Mc 2,15-17)

Dieu ne juge pas l'antériorité de la foi, ni le poids des pêchers, si la repentance est sincère! Peu importe quand on a mis son ruban jaune. Dieu croit à la rédemption et à l'épiphanie sur la route de Damas

Pour Jean-Marc Pujol, c'était en 2018 , lors de la venue du président de la Généralitat de Catalogne Quim Torra . Avant il déclarait "L'Espagne est un état de droit et sa constitution a été approuvée avec une grande majorité dont celle des catalans.A ce titre, les juges font leur travail, qui peut être critiqué ou contesté , mais doit être respecté" voir son blog

http://www.jeanmarcpujol.fr/2018/04/le-numero-contorsionniste-de-m.lafontaine.html

Pour Romain Grau dans le "en même temps" permanent , le doigt sur la couture de l'anti-indépendantisme et du fait que l'Espagne soit une démocratie et un pays de droit , et que la France ne se mêle pas de problème intérieur d'un pays voisin...Il n'est pas quo-signataire de la pétition pour la libération des prisonniers politiques catalans, comme les 2 autres autres députés LREM des PO.

http://Aucun députés LREM des PO n'a signé la tribune comme 52 députés français protestant contre la répression des élus catalans en Espagne! par Nicolas Caudeville

Mais en réitérant que Carles Puigdemont était son ami , il a laissé entendre que la réponse positive de la préfecture des PO pour la venue du président en exil a été possible grâce à son appui...Enfin une image positive sans qu'il ait des frais de restaurant à rajouter dans sa campagne.

Hermeline Mlaherbe , elle n'a soutenu Carles Puigdemont que par concours de circonstance, et sous l'insistance du conseiller départemental communiste Nicolas Garcia.

Quant  à Agnés Langevine aurait-elle eu sa photo avec le président Puigdemont, si la présidente de région Occitanie socialiste Carole Delga n'avait pas fait de déclaration de soutien préalable aux exilés et autres prisonniers politiques. Agnés Langevine avait voté pour le nom de région "Occitanie", sans mention quelconque de la part catalane du territoire.

C'est donc un bel "Embrassons nous Folleville !" qu'à donner lieu se meeting et autre match de rugby, pour des candidats et autres élus en mal de charisme en cette période d'élections!

C'est pourquoi la firme américaine Mattel, qui produit notamment la poupée Barbie, a décidé de produire une figurine Carles Puigdemont pour les élus qui n'auraient pas eu la possibilité de s'afficher avec lui pour remonter dans les sondages!

Mattel sort une figurine de Carles Puigdemont pour que les candidats de Cat Nord fassent campagne! par Nicolas Caudeville
Mattel sort une figurine de Carles Puigdemont pour que les candidats de Cat Nord fassent campagne! par Nicolas Caudeville
Mattel sort une figurine de Carles Puigdemont pour que les candidats de Cat Nord fassent campagne! par Nicolas Caudeville
Mattel sort une figurine de Carles Puigdemont pour que les candidats de Cat Nord fassent campagne! par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 16:41

 

La députée LFI Danièle Obono était en direct pour l'archipel contre-attaque pour le soutien de la liste de Caroline Forgues "Alternative"
On lui a demandé ce que c'était être de "Gauche" ,si elle croyait toujours à l'universalisme, s'il y avait une concurrence entre la défense de la jeune "Mila" et les "insultés du prophète" . Co-signataire avec 52 autres députés http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2019/09/tribune.aucun-deputes-lrem-des-po-n-a-signe-la-tribune-comme-52-deputes-francais-protestantt-contre-la-repression-des-elus-catalans (dont aucun des députés LREM d'ici , notamment Romain Grau, l'ami des catalans pour peu qu'il n'y ait pas de coup à prendre) , elle confirme son soutient face à la caméra et elle prête à aller plus loin!
Pour la députée LFI Danielle Obono:''il y a eu dans l'état espagnol, par rapport à la Catalogne un déni démocratique grave!'' interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 17:41

Perpignan n'a jamais cessé d'être: le centre du monde . Elle est même, en ce moment, le cœur du vortex .  Ville frontière, ville laboratoire , toujours située entre l'abscisse et l'ordonnée des livres : "Fin de siècle incertain à Perpignan" du sociologue Alain Tarrius et "Essai sur l'économie des Pyrénées-Orientales"  (Le Publicateur, 1993). d'Henri Solans sur l'économie de la rente. Les traits décrits dans ses ouvrages n'ont fait que s'accentuer avec le temps, plombant toujours plus lourd la ville et ses habitants .

Et voilà que se conjuguent,  3 phénomènes quasi simultanés l'élection municipale avec le "fantasme" de la prise de la ville par le RN sans étiquette Louis Aliot , la venue ou pas (suivant la décision de la préfecture le 17 février prochain) du président de la Généralitat en exil (à Bruxelles) Carles Puigdemont le 29 février prochain, avec à la clef 500 bus, de nombreuses réservations du Sud dans les hôtels, des campings cars, soit prés de 200 000 catalans en plus dans la ville (Les barcelonais chez eux peuvent gérer une manifestation dans l'ordre de près de 2 millions de personnes, mais 200 000 à Perpignan?) . Rajoutez à cela des tentions dans le quartier St Jacques après le braquage de la recette en liquide du "four" de l'immeuble Bétriéu place Cassanyes de "dealers maghrébins" nous dit-on par des "jeunes tchétchènes de Marseille" : du coup les gitans de St Jacques ne se sentent plus en sécurité et réclament des forces de polices supplémentaires . Force qu'ils viennent d'obtenir , sous la forme de CRS qui patrouille désormais dans le quartier...

A Perpignan, personnel politique et presse locale , ont fait fi de cette accumulation de poudre et tout se met en place pour un magnifique feu d'artifice!

Perpignan,Nick Gimenez, gitan de St Jacques: il nous faaut un débat spécifique pour le quartier

Nick Gimenez était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter les derniers événements du quartier St Jacques., qui ce passe à St Jacques est un des symboles de l'abandon des centre villes et de leurs conséquences directes.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2020 2 21 /01 /janvier /2020 23:53

On a parfois raison de traîner sur le site de l'Assemblée Nationale, lorsqu'on y tape les bons mots clefs dans le moteur de recherche, on peut apprendre des choses sur le rapport de la France et la "crise catalane". Outre que 52 député français ont déjà signé une pétition pour la libération des prisonniers politiques et exilés catalans suite au référendum du 1 octobre 2017 et leurs lourdes peines de prisons.

voir http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2019/09/tribune.aucun-deputes-lrem-des-po-n-a-signe-la-tribune-comme-52-deputes-francais-protestantt-contre-la-repression-des-elus-catalans

et http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2019/10/catalogne-jusqu-a-13-ans-de-prison-pour-les-prisonniers-politiques-catalans-mais-il-pourrait-etre-kurdes.html

Lorsqu'on tape sur le moteur de recherche Catalogne on trouve ceci http://www2.assemblee-nationale.fr/recherche/resultats_recherche/(tri)/date/(legislature)/15/(query)/eyJxIjoidHlwZURvY3VtZW50OlwicXVlc3Rpb25cIiBhbmQgY29udGVudTpjYXRhbG9nbmUiLCJyb3dzIjoxMCwic3RhcnQiOjAsInd0IjoicGhwIiwiaGwiOiJmYWxzZSIsImZsIjoic2NvcmUsdXJsLHRpdHJlLHVybERvc3NpZXJMZWdpc2xhdGlmLHRpdHJlRG9zc2llckxlZ2lzbGF0aWYsdGV4dGVRdWVzdGlvbix0eXBlRG9jdW1lbnQsc3NUeXBlRG9jdW1lbnQscnVicmlxdWUsdGV0ZUFuYWx5c2UsbW90c0NsZXMsYXV0ZXVyLGRhdGVEZXBvdCxzaWduYXRhaXJlc0FtZW5kZW1lbnQsZGVzaWduYXRpb25BcnRpY2xlLHNvbW1haXJlLHNvcnQifQ==

On s’aperçoit que 2 députés des Pyrénées-Orientales ont déposé des questions écrites au gouvernement à Jean-Yves Le Drian ministre de l'Europe et des Affaires étrangères: la député LREM Laurence Gayte (1 fois) en 2018 http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-7552QE.htm

et le député RN Louis Aliot (2 fois) la première en date du 22/10/2019 où il s'interroge sur les "flux financiers entre la généralité de Catalogne et l'Occitanie - Flux financiers entre la généralité de Catalogne et l'Occitanie" auprès du ministre de l'économie Bruno Le Maire

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-23829QE.htm

La seconde en date du 03/12/2019 à laquelle , il ne lui fut répondu qu'hier par  Jean-Yves Le Drian ministre de l'Europe et des Affaires étrangères:

 
Situation en Catalogne et conséquence sur le département 66
 
M. Louis Aliot interroge M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la question catalane et le conflit interne à l'Espagne qui connaît quelques débordements sur le territoire national. En effet, le département des Pyrénées-Orientales est un département frontalier de l'Espagne qui entretient des relations privilégiées avec la « généralitat de Catalogne » et diverses communes catalanes du sud. Le conflit interne catalano-espagnol, dans certaines circonstances et selon les actualités, a tendance à déborder du côté français sans pour autant provoquer de troubles dans le département. Disons que les élus français sont attentifs aux bonnes relations qui doivent prévaloir entre les deux pays et les deux collectivités et peuvent s'émouvoir à l'occasion des événements qui s'y déroulent. De ce point de vue, il est vrai que l'emprisonnement des leaders catalanistes suscite des interrogations légitimes et même des protestations, même si les faits sont graves et avérés, et que l'Espagne est un pays souverain et démocratique qu'il convient de respecter. Làn'est pas la question. Le fait que l'ancien président Puigdemont, élu au Parlement européen (mais non installé), vive en exil à Bruxelles, est aussi une source inépuisable de controverses, de soutiens et d'oppositions, qui alimentent un débat permanent et houleux jusque dans les lieux de pouvoir européen. C'est donc une question importante pour l'Europe, la France et l'Espagne. Il se trouve que M. Puigdemont compte installer à Perpignan un Conseil pour la République catalane par l'intermédiaire d'une association dûment déclarée en préfecture dénommée « Delegació del Consell per la República ». Cette structure sera le relais des stratégies de M. Puigdemont dans le cadre de la communication internationale visant à fonder un État catalan. Il lui demande quelle est exactement la position de la France sur les peines de prisons prononcées à l'encontre des élus indépendantistes catalans et quelle est sa position sur l'installation de cette « ambassade » de droit français en exil sur le territoire français. Il souhaite savoir quelle initiative il compte prendre pour rapprocher les uns et les autres, afin d'apaiser des relations qui peuvent avoir des conséquences sur le département des Pyrénées-Orientales.
 
Réponse janvier 2020
 
La position de la France s'agissant de la situation en Catalogne est constante et connue de tous : nous sommes attachés au strict respect de l'intégrité constitutionnelle et territoriale de l'Espagne qui est un pays ami et un partenaire privilégié de la France en Europe. Il n'appartient pas aux autorités françaises de commenter des décisions de la justice espagnole. Le strict respect de la légalité espagnole constitue une condition indispensable pour permettre le dialogue et surmonter les difficultés qui ont été constatées en Catalogne. La tentative avortée de sécession de la Catalogne d'octobre 2017 n'a fait l'objet d'aucune reconnaissance internationale. Il en va bien évidemment de même pour le "Conseil de la République" créé par l'ancien président de la Généralité de Catalogne. Ce sujet est naturellement suivi avec attention, en lien étroit avec le ministère de l'Intérieur."
 
Toujours le même type de réponse basée sur l'apparence du droit et la non-ingérence dans les affaires intérieures d'un pays ami!
 
 Invité le mercredi 27 septembre 2017 sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Jean-Yves Le Drian avait estimé qu'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, en Espagne, ne serait "pas la bonne solution au moment où l'Europe veut se relancer". "Le gouvernement de Madrid est notre partenaire", a affirmé le ministre des Affaires étrangères.
 
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2020 2 21 /01 /janvier /2020 18:49

Le réalisateur et artiste Belge Jan Bucquoy qui passa un an place Rigaud à Perpignan disait :" Pour les catalans du nord, il y a toujours un pigeon qui se lève chaque matin!" 

C'est pourquoi depuis que la Catalogne Sud a retrouvé son autonomie et est redevenue riche soit le temps de pénétration de cerveau local ( après les jeux olympiques de 1992), le Roussillonais a créé un marché : la vente d'action sur le fait que" les gens d'ici, se sentent plus catalan que français!"

La vigne et le maraîchage ne fonctionnant plus, il faut bien se recycler . C'est qu'ici la terre est âpre. Alors des sortes de Marco Polo partent en expédition au Sud pour raconter qu'au nord (outre les corons) il y a un peuple cousin qui n'attend qu'une chose: se faire "enschlusser" par le Sud (des que celui-ci  aura acquis (petit détail) son indépendance!)

En attendant on monte des projets "transfrontaliers" qui débouchent souvent sur des routes sans issues mais qui permettent de vivre au jour le jour , ajouté à un RSA ou a une pension d'invalidité , on commence à être à l'aise .

Récemment , c'est une marchande de souvenirs identitaires de Perpinya qui racontait depuis son téléphone aux Gironinoticies https://gironanoticies.com/noticia/123683-muriel-taurinya-a-catalunya-nord-hi-ha-gent-que-se-sent-mes-catalana-que-francesa.htm?fbclid=IwAR2iB5sVEgXlt3JY7AupAO17AO59oe-eb8wTBZg72XVUBzNn6uKhssbYX4s

"Qu'il y avait des catalans d'ici, qui se sentent plus catalans que français" genre, ils seraient même majoritaires. Comme faisait dire Jacques Audiard à Jean Gabin dans le président à propos de l'existence des patrons de gauche: "Il existe aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre..."

La commerçante compte faire une plus value avec la vente d'objets identitaire, lors de la prochaine venue du président de la Généralitat en exil, Carles Puigdemont, organisé en février, par sa sœur: Visca el comerç lliure!

C'est alimentaire mon cher Watson! A moins que la préfecture qui prend la décision ou pas d'accepter la venue de Carles Puigdemont, refuse pour raison diplomatique en le formulant sous la forme d'un "trouble à l'ordre public ingérable par les forces de l'ordre".

La population locale est de moins en moins catalane parce qu'il y a eu récemment de multiples migrations de l'intérieur de la France et de l'extérieur . Et comme la transmission a manqué d'huile et que la mondialisation a standardisé, les gens d'ici peuvent se sentir autant Végans que LGBT...etc que catalan: catalan est une tendance parmi tant d'autres. Tous les gens qui mangent des escargots ne sont ni catalans, ni catalanistes.

 

 

 

Partager cet article
Repost0