Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 23:53

Jean Lhéritier était en direct de l'archipel contre attaque, après le référendum en Catalogne , du traitement de la presse française , qui fait la sourde oreille pour ne pas entendre!

Les autres moments Jean Lhéritier:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jeanlheritier/

Les coups de gueule:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 21:15

Samedi dernier à l'invitation de Jean Casagran pour le 29iéme festival du disque et de la BD , la mythique chanteuse perpignanaise Dani : celle qui joua Liliane dans "la nuit américaine " deTruffaut en 1973, pour qui Gainsbourg a écrit comme un "Boomrang" , dont elle fit un succès plus tard avec Etienne Daho , elle se re-créa même comme marchande de roses à Perpignan rue Voltaire.L'artiste protéiforme était de retour chez elle sur la scène perpignanaise du médiator avec sa guitariste Emilie Marsh...son retour est salué par la presse

Une diva postmoderne au come-back impérial LE FIGARO.FR MADAME
Un parcours entre Nico et Marianne Faithfull, version « made in France ». LES INROCKUPTIBLES

Elle nous a accordé une interview d'avant concert 

 

Perpignan/Médiator: on se lève tous pour la chanteuse Dani! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan/Médiator: on se lève tous pour la chanteuse Dani! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan/Médiator: on se lève tous pour la chanteuse Dani! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan/Médiator: on se lève tous pour la chanteuse Dani! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 14:20

"Il y a très longtemps dans une très lointaine galaxie, très lointaine..."

"M'en voudrez-vous beaucoup, si je vous dis un monde où on est pas du coté du plus fort!" Jean Ferra Potemkine

"Toute chose cesse d'être drôle, à partir du moment ou elle s'assoie sur vous!" Arthur Koestler

"Les tragédies des autres sont toujours d'une banalité désespérante!" Oscar Wilde

A l'université, j'avais consacré deux mémoires à l'histoire de la Catalogne Sud. Le premier "Luttes propagandistes en Catalogne républicaine 1936/1939", le deuxième "Reconstruction de l'image de la Catalogne de la mort de Franco, à nos jours", puis j'avais travaillé pour une ONG de politique jeunesse comme correspondant et représentant de celle-ci en France etc..Ainsi donc continuer de faire des reportages sur le sujet, c'était une sorte de service après vente. Et puis,il y avait de la curiosité à suivre cette histoire de l'Indépendance . De ces citoyens qui voulaient se séparer du royaume d'Espagne pour avoir leur propre république.

Je parti alors avec mon Bill Ballantine à moi, j'ai nommé Jean Lhéritier qui n'arrêtais pas de me répéter avec un enthousiasme juvénile:" ça fait plus de 40 ans que j'attends ça" 

Nous avions déjà couvert les années précédentes, les différents "11 septembre", des marches,des chaines humaines, des rassemblements à des millions de personnes à Barcelone ou travers la Catalogne.

C'est pourquoi, je m'étonnais de l'étonnement du gouvernement espagnol et du traitement de l'information en France (parce qu'il n'y a pas plus aveugle qu'un borgne qui ne veut pas voir) . Tout les éléments étaient là depuis longtemps pour mettre en place, ce qu'on pourrait qualifier de processus historique. Mais avec une Espagne gouvernée par le PP (Partido Popular) , genre de fin de race du franquisme qui n'avait jamais fait son "agiornamento" historique (Pour l'écrivain valencien Alfons Cervéra:" il n'y avait pas de mémoire du franquisme, parce que le franquisme n'avait jamais cessé d'exister en Espagne") et une France jacobine qui pensait avec terreur que si par malheur la Catalogne à ses frontières réussissait son indépendance, ce ne serait que le premier dominos qui tomberait...De plus des banques françaises avaient fait des investissements massifs en Espagne et une séparation d'avec la Catalogne risquait pensaient-elles à cause de l'instabilité déclenchée de leur coûter cher. http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/referendum-en-catalogne-les-banques-francaises-sont-les-plus-exposees-751273.html 

Nonobstant, le traitement du sujet dans la plupart des médias français qui étaient sensés nous informer et qui semblaient n'y rien comprendre, se contentant de projeter leur grille d'analyse et leurs préjugés au passage. La manière dont il parlait notamment de "régions espagnoles" et pas d'autonomie (qui sont différentes suivant les parties du pays, suivant leurs histoires à travers le temps) . La manière dont les journalistes français ont interviewé le président de la Généralitat de Catalogne lors de son passage à Paris. Le traitement comme un petit garçon a qui on expliqué que ce n'était pas possible (particulièrement Léa Salamé sur France Inter) .Carles Puigdemont répondait alors avec patience et courtoisie (il en fallait), avec une argumentation construite sr le rapport à l'état espagnole, l'Europe, la France (Non, il n'annexerait pas les Pyrénées-Orientales comme les allemands les Sudètes, si indépendance, il y avait) . Et qu'il préférait " une défaite pacifique, à une victoire dans la violence"  . En Catalogne, ils appelle ça "La révolucio dels somriures" , la révolution des sourires .

Mais ce n'est pas parce qu'on est pacifistes que l'on récolte des sourires en retour!

Hugo Pratt mettait dans la bouche de Corto Maltése dans "La ballade de la mer salée" : "L'autorité, on l'a jusqu'au moment où on l'exerce!"

Le gouvernement PP de Rajoy ne l'a pas compris et est tombé dans le piège catalan, qui n'ayant pas les moyens de la force se doivent d'être rusés. L'écrivain barcelonais Manuel Vasquez Montalban disait d'eux dans une fameuse enquête de son détective Pépé Cavalho, dans "La solitude du manager" : " Les catalans sont des florentins en habit de paysans"

Puigdemont se doutait bien de la réaction du gouvernement espagnol, qui ne ferait pas dans le détail. Avec les arrestations d'hommes politiques catalans en lien avec le référendum, les perquisitions dans la presse et autres ministères : le tout sans mandat. "What did you espect!" aurait dit Pénélope Cruz en sirotant son Sweeps! 

 Tout espagnol qu'il est, le premier ministre Mariano Rajoy aurait du lire ou relire le jésuite espagnol et son "art de la prudence" . Mais le voilà, comme le chat de Schrödinger rentré dans la boite.

Score pas encore finale en Catalogne 844 blessés (que du coté catalan), contrairement à ce qu'annonce France info qui annonce "après des affrontements" Il n'y a peu affrontement, il y a eu cassage de gueule de la vieille à la femme enceinte pour que comme dit Rajoy "force reste à la loi"

Plus de 400 bureaux de vote fermés par la force la Guardia Civil. Malgré les 844 blessés, 2262000 catalanes et Catalans (sur un peu plus 5 millions inscrits) ont voté au referendum, 2020144 ont voté oui à une république Catalane indépendante et 176 000 ont voté non.

De notre coté, nous voulions évité Barcelone (on se doutait des violences et je ne voulait pas finir comme Malik 0ussékine https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Malik_Oussekine). On allait se projeter sur Gérone , mais j'ai appelé un ami qui me répondit avec une voix morne qu'il s'était fait tabasser par la police espagnol et qu'il était à l’hôpital de Gérone. Nous décidons alors Jean et moi d'aller à Agullana à coté de la frontière, ville symbolique puisque elle accueillit le dernier gouvernement de la république espagnole avant la "retirada" . Une fois sur place notre contact nous annonçait que la police espagnole saisissant les urnes. Ils avaient décider de fermer leur bureau et de cacher les urnes: il était 17h30!

Alors nous partîmes pour Figuéres un peu à l'aveugle, les seuls contact que nous avions las-bas étant de bons producteurs de charcuterie,de vins et autres poissonniers...

Après une Orxata, on a fini par trouvé une jeune fille portant comme une cape le drapeau catalan avec "estellada" qui lui disant que nous étions de "Perpinya", nous indiqua le bureau de vote le plus proche (celui-ci avait déja du fermer à l'approche de la police espagnole, puis ré-ouvert , pour continuer de faire voter jusqu'à ce qu'il n'y plus personne.

Jean aller en avant trouver des gens à interviewer, puis faisaient la traduction simultanée en français, quand j'interviewai en catalan.

Le bureau de vote (il y en avais 3 à Figuéres, où une affiche prié les votant de rester afin de protéger les urnes) était le lycée privé Ramon Muntaner (historien chroniqueur catalan du moyen age, qui raconta notamment la saga des "Almogavares" et leur capitaine Roger de Flor) 

Le résultat des vidéos , des sons, des photos que je vous invite à écouter et à voir!

Post scriptum: sur le retour nous écoutions successivement les radios catalanes, espagnoles et françaises.

Les catalans étaient tout à leur référendum le célébrant comme "une fête en larmes" la joie d'avoir réussi malgré tout, et la tristesse des violences et des blessés. Sur les radios espagnoles que nous captions, on parlait de football ou de corrida. Et enfin en France sur france info, l'attentat de Marseille et du référendum mais avec une sorte d'impartialité subjective...Quant à moi, je pensait à la chanson de François Bérenger , "une ville" https://www.youtube.com/watch?v=ERUcKQfZxac et je me demandais si les catalans n'allaient pas à nouveau avoir leur grand cimetière sous la lune, parce que les catalans ne sont pas comme les vénézuéliens assis sur le deuxième stock de pétrole du monde... 

Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier
Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier
Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier
Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier
Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier
Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier
Référendum en Catalogne: el império contrattaca! une journée dans les bureaux de vote à Figuéres! interview par Nicolas Caudeville et Jean Lhéritier

Voir aussi:

 

Catalogne: adresse au président de la république française Emmanuel Macron sur les "événements" de Catalogne et de Barcelone! vidéo par le comité de rédaction L'archipel contre attaque

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/09/catalogne-adresse-au-president-de-la-republique-francaise-emmanuel-macron-sur-les-evenements-de-catalogne-et-de-barcelone-video-par

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 13:32

Le nouveau dessinateur de Corto Maltése, Ruben Pellejero https://fr.wikipedia.org/wiki/Rub%C3%A9n_Pellejero est à Perpignan au festival international du disque et de la BD pour dédicacer en exclusivité le nouveau Corto Maltése "équatoria" L'archipel contre attaque a pu l'interviewer.Merci pour le moment au directeur du FID Jean Casagran.

Mais par ailleurs, l'auteur qui est né à Badalona en Catalogne et qui y demeure toujours (au calme, c'est mieux pour la création) , ira faire valoir son droit de citoyen et ira voter au référendum ("le droit des peuples a disposer d'eux même")  

Mais il reconnait que Corto Maltése a changé sa vie

Catalogne:Le nouveau dessinateur de Corto Maltése, Ruben Pellejero ira voter aujourd’hui pour le référendum sur l'indépendance! interview par Nicolas Caudeville
Catalogne:Le nouveau dessinateur de Corto Maltése, Ruben Pellejero ira voter aujourd’hui pour le référendum sur l'indépendance! interview par Nicolas Caudeville
Catalogne:Le nouveau dessinateur de Corto Maltése, Ruben Pellejero ira voter aujourd’hui pour le référendum sur l'indépendance! interview par Nicolas Caudeville
Catalogne:Le nouveau dessinateur de Corto Maltése, Ruben Pellejero ira voter aujourd’hui pour le référendum sur l'indépendance! interview par Nicolas Caudeville
Catalogne:Le nouveau dessinateur de Corto Maltése, Ruben Pellejero ira voter aujourd’hui pour le référendum sur l'indépendance! interview par Nicolas Caudeville

 

Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/09/perpignan-jean-casagran-le-directeur-du-festival-international-du-disque-et-de-la-bd-invite-ruben-pellejero-le-continuateur-de-corto

 

Perpignan: Jean-Louis Tripp et Aude Mirmilliod dédicaçaient leur BD, Extase et Les reflets changeants à la libririe Torcatis jeudi dernier! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/09/perpignan-jean-louis-tripp-et-aude-mirmilliod-dedicacaient-leur-bd-extase-et-les-reflets-changeants-a-la-libririe-torcatis-jeudi-der

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 10:41


Jean Lhéritier était en direct pour l'archipel contre attaque pour dénoncer la fin de France 3 pays catalan des le mois de janvier prochain. Comme pour Slowfood dont il président : il pense que pour l'information d'ici, il faut des circuits courts et pas des importations d'Occitanie qui n'en seraient que de lointain échos.

Voir aussi:

Le meilleur de Jean Lhéritier:http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jeanlheritier/

Les coups de Gueules:http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/coup%20de%20gueule/

La fermeture de France 3 Pays Catalans pour 700 000 Euros!? Interview Joan Lopez par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-la-fermeture-de-france-3-pays-catalans-pour-700-000-euros-interview-joan-lopez-par-nicolas-caudevi-111214262.html

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 11:00
Corto maltése
Le directeur du festival international du disque et de la BD Jean Casagran rencontre Ruben Pellejero le continuateur de Corto Maltése dans son atelier à Badalona en Catalogne; Crédit photo Thierry Grillet


Jean Casagran était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter le 29éme festival international du disque et de la BD qui aura lieu à la chapelle St Dominique du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre inclus en la chapelle Saint Dominique. Avec 8 avant première dont là présence pour dédicace du continuateur de Corto, Ruben  Pellejero https://www.bedetheque.com/auteur-409-BD-Pellejero-Ruben.html dont le second opus Equatoria sort vendredi et qui aussi l'auteur de l'affiche de festival de cette année. Ne pas rater aussi l'exposition de Philippe Bringel Indépendant BD - illustration à la médiathéque planches et sculpture, aussi en dédicace à l'église des Dominicains. L'interview était en direct du Pam's http://www.lr2l.fr/agenda/fid-bd-festival-international-del-disc-et-de-la-bande-dessinee-2017.html

Joan Casagran era en direct per annuncia El contingut del festival del disc i del comic. Amb El nou dibuxante de Corto Maltése quin surt aquest proper divendre.

aussi
L'auteur de BD Philippe Bringel était en direct du café Pam's pour présenter son exposition à la médiathèque de Perpignan du 30 septembre au 21 octobre .Il sera aussi  présent pour dédicace au festival international du disque et de la BD 30 septembre et 1er octobre à la chapelle St Dominique.

Leur interview en dessous
 

Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville
Chuck Berry , Ruben  Pellejero, Jean Casagran :crédit photo Thierry Grillet
Chuck Berry , Ruben  Pellejero, Jean Casagran :crédit photo Thierry Grillet
Chuck Berry , Ruben  Pellejero, Jean Casagran :crédit photo Thierry Grillet

Chuck Berry , Ruben Pellejero, Jean Casagran :crédit photo Thierry Grillet

Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan; Jean Casagran le directeur du festival international du disque et de la BD invite Ruben  Pellejero le continuateur de Corto Maltése! Aussi, le régional de l'étape Philippe Bringel! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 14:40

Perpignan , c'est le pays de l'exception , ce qui fait de la ville qu'elle est exceptionnelle !

Les journées du patrimoine https://journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr/, c'est un weekend où tous les bâtiments publics d'Europe qui ont une valeur historique, patrimoniale , où qui contiennent des objets ayant une valeurs patrimoniale comme les musées sont ouverts ."La gratuité est presque systématique dans les monuments publics dépendant de l'État et les musées ayant le label Musée de France, en ce qui concerne les domaines privés ou ceux qui dépendent de collectivités locales ou d'établissements publics, les tarifs sont laissés à l'appréciation du propriétaire du lieu. Une application mobile, Tili World , permet à partir de 2017 d'accéder rapidement à l'ensemble des événements en indiquant tarif, horaire et accessibilité." https://journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr/

Ainsi le Louvre est ouvert  Versailles, le palais de l'Elisée...etc. Mais à Perpignan, le "Grand Rigaud" , le Versailles des musées de la ville reste payant quand même . Et voilà le mot que l'on pouvait trouver à son entrée:" Le musée ne participe pas aux journées européennes du Patrimoine 2017. L'entrée est payante pour les expositions . Merci de votre compréhension"

Ben justement non, on ne comprend pas!

La photo circule sur les réseaux sociaux, est partagée  et fait le buzz. Et les gens snt scandalisés de cette posture qui glisse vers l'imposture, d'autres perpignanais disent qu'ils ont honte. Le prix d'entrée n'est pas donné 10 euros: malheur à ceux qui sont en famille. Mais l'attitude de la mairie la dessus n'est pas que ce musée soit celui des habitants qui ont déjà payé par leur impôts (élevés)  leur droit d'entrer,  mais plutôt la vitrine culturelle des élus dont la brillance se reflètent comme le bifidus à l'extérieur. 

C'est qu'il faut rentrer dans ses frais!

Les travaux qui ont duré 2 ans ont un prix.Et avec un budget communication de 100 000 euros (on n'obtient pas des grandes pages dans la presse national comme ça) , on ne peut se permettre d'égarer le moindre liard!

Ainsi donc, même le jour où même Versailles est gratuit , le grand Rigaud son peintre avec son expo Picasso elle est payante : noblesse oblige!

 

Voir aussi:

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 11:01

Mort il y a 3 ans un 26 Aout, Christian Bourquin a toujours ses adorateurs 

Bourquinah-Fasho : Hommage éternel à notre Conducator, Têt de la pensée.:

 

C’était il y a quelques jours ou semaines, je ne me souviens plus très bien tant j’ai eu l’impression de faire un saut spatio-temporel digne des frères Bogdanoff. J’avais la version électronique de l’Indépendant, euh pardon, de note glorieuse Pravda, entre les mains sur mon téléphone et j’y découvris un hommage rendu à Christian Bourquin, défunt président de région et de conseil général, notre phare, notre boussole, notre couteau suisse à tous, parti il y a trois ans ! http://www.lindependant.fr/2017/08/28/pyrenees-orientales-le-departement-rend-hommage-a-christian-bourquin,3045636.php#

 

Cet hommage était rendu par les élus, les apparatchiks, la nomenklatura et le personnel. Ah, le personnel, toujours prêt à s’émouvoir pour les grands qui le gouvernent, toujours aux ordres, toujours déférent… Bref, pendant quelques minutes, j’ai été transporté contre mon gré d’homme libre, de libéral-libertaire-libertin, de Perpignan la Catalane en Union Soviétique, fin des années 1970, sous Brejnev. Pincez-moi, je rêve, je cauchemarde. Effectivement, comme le disait Goya, « le sommeil de la Raison engendre des monstres ». Et il me semble que dans notre ville et notre département, cela fait quelques décennies que la Raison dort et plutôt bien. Chuuuut, ne la réveille pas…

 

Cher habitant des Pyrénées-Orientales, tu ne le savais pas mais depuis l’effondrement de l’URSS, en 1991, subsiste une mini Union Soviétique, ton conseil départemental. Outre ces nombreuses œuvres et la munificence dont il t’oint, toi son glorieux client, toi son personnel si efficace - je te rappelle, ô ingrat (respect, à genoux et plus vite que ça !), que le conseil départemental figure parmi les trois principaux employeurs du département avec la mairie et l’hôpital (bon, là, va falloir bosser parce qu’on est loin de la start-up nation du président) - comme toute Union Soviétique, il se doit de célébrer ses grands hommes, ses penseurs, et notamment son Conducator (le roumain était le Danube de la pensée, pour Christian, ben, y a la Têt, non ?) dont la contribution à l’histoire des idées politiques de notre pays, que dis-je, de l’Europe, est colossale. Un lycée porte son nom à Argelès, mais c’est un hommage bien timoré, une avenue porte son nom à Salses qui débouche sur le mémorial du camp de Rivesaltes (hum…). Et ton héritage ? Qui pour faire vivre la flamme qui animait notre génial Conducator ? Hermeline, Ségolène ?

 

Il  faut des statues à sa gloire, des timbres, des mugs, des tapis de souris, des t-shirts… Il se murmure que la construction d’une statue de 831  mètres (soit un mètre de plus que la tour Burj El Khalifa à Dubaî) est envisagée à Pyongyang en Corée du Nord, tant Kim Jong un a été marqué par la pensée politique de Christian Bourquin, un modèle pour lui surtout en termes de gouvernance. Bref, comme en URSS, il nous faut un véritable culte de la personnalité, en hommage au grand homme. Pour mémoire, voici la définition de culte de la personnalité trouvée sur internet : l'expression culte de la personnalité est utilisée pour désigner l'attitude d'un chef d'Etat d'un régime totalitaire qui veut être vénéré comme un dieu vivant. Elle se traduit par une admiration excessive, une adulation du chef par la population au détriment des intérêts de la collectivité.

 

Bon, au détriment des intérêts de la collectivité, nous le savions depuis belle lurette, depuis le temps que ça dure, c’est une habitude chez nous… Totalitaire ? Ecoutez, j’ai appris récemment que le conseil départemental s’était doté de sa propre police secrète, sorte de STASI dotée des très hautes technologies de surveillance (écoutes, interceptions…) et chargé de surveiller le personnel, et qu’il était impossible de se connecter à l’Archipel contre-attaque depuis un ordinateur du conseil départemental. Il y a même des membres du personnel, qui ont parfois tendance à s’éloigner e la ligne du défunt chef ou de l’actuelle taulière, qui disparaissent bien plus mystérieusement que Xavier Dupont de Ligonnés. Certains disent qu’ils seraient ou détenus, pour les plus chanceux, dans les caves du palais des Rois de Majorques, ou qu’ils poursuivraient un dur labeur au service de l’édification du socialisme dans un seul département, dans quelque mine de Cerdagne. Heureusement, moi, je m’informe sur Radio Free Europe – Bureau des Pyrénées-Orientales et j’ai alerté Amnesty International. Bientôt la liberté, les Américains, un plan Marshall pour le département, des chewing-gums, des blue jeans et les Beatles…

 

"On peut inventer des fleurs, des chèvres, des taureaux, et même des hommes, des femmes - mais notre Bourquin, on ne peut pas l'inventer. Parce que, pour Bourquin, l'invention - même si Picasso est l'inventeur - est forcément inférieure à la réalité. Incomplète, et par conséquent, infidèle."  (Louis Aragon à propos d’un dessin de Picasso sur Staline).

Partager cet article
Repost0
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 14:32

des méres et des enfants gitans se balade avec une enceinte à roulettes et diffuse une musique crachotée sous l'oeil ébahi des touristes et autres consommateurs l'ordre reigne à Perpignan aucunne intervention. Et pourtant il y a 2 caméras/ Bravo l'équipe municipale pour autant d'efficacité. Aprés les jeudis de Perpignan ; les vendredis après-midi.

Beaucoup de gens parient sur le retour de l'université au centre ville de Perpignan . Les élus locaux, pour qui, avec le musée Rigaud et son expo "prestige" Picasso , soient la réponse à sa déconstruction , son appauvrissement et le fait qu'il soit plus un décor pour la série "walking dead" que pour la série "game of throne" sont enthousiastes à l'idée de pouvoir grâce à cela continuer de se rouler dans leur paresse intellectuelle comme des porcs dans leur bauge. Mais 500 étudiants pourront-ils sauver le centre ville? D'autant qu'il n'est pas évident que la greffe prenne. On ne sait pas enquis du contexte du quartier dont les habitants n'ont pas eu à donner leur avis. Outre la durée des travaux qui a pesé sur la possibilité de circulation, les commerces et la tranquillité des lieux, il n'a pas été réfléchi les possibles frictions entre les actuelles habitants dont l'essentiels sont gitans et maghrébins et les nouveaux arrivants (C'est pas comme si il y avait une section sociologie à l'université qui aurait pu envoyer ses étudiants pour enquêter. Ainsi dans les années 40 la présidence américaine demanda-t-elle à l'école de sociologie de Chicago https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Chicago_(sociologie) si les italiens et les allemands d'origine se constitueraient en ennemis de l'intérieur s'il y avait entrée en guerre contre les forces de l'axe) 

Anticipant sur cette arrivée des commerçants ont investi dans des nouveaux commerces ax alentours , particulièrement sur la place Rigaud dans des cafés et des restaurants . 

Mais voila que les gitans commencent a se rebeller. La vitre du nouveau bâtiment centrale a été brisé et des coups de feu auraient été tirés. 

Et vendredi dernier, des méres gitanes et une troupes d'enfants tirant derrière eux une baffle ce sont installés sur l'estrade des jeudis de Perpignan et se sont mis à danser sur une musique flamenco , faisant irruption dans la tranquillité des touristes et autres consommateurs de la place Rigaud. On ne peut cacher le réel éternellement sous le tapi des apparences...

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 11:32

Le musée de les cultures del mon se situe carrer Montcada en face du musée Picasso http://museuculturesmon.bcn.cat/fr. L'archipel contre attaque vous l'avez déjà fait visiter. De retour à Barcelone, nous y sommes repassé . Oriol Pascual son Cap de program nous y a reçu et montré une petite parti du musée, les expos gratuites dont les sujets sont anthropologiques: les derniers bergers de Montsény! 

Barcelone: les derniers bergers de Montsény en expo gratuite au musée de les cultures del mon ! interview Oriol Pascual par Nicolas Caudeville
Barcelone: les derniers bergers de Montsény en expo gratuite au musée de les cultures del mon ! interview Oriol Pascual par Nicolas Caudeville
Barcelone: les derniers bergers de Montsény en expo gratuite au musée de les cultures del mon ! interview Oriol Pascual par Nicolas Caudeville
Barcelone: les derniers bergers de Montsény en expo gratuite au musée de les cultures del mon ! interview Oriol Pascual par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0