Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 15:30


Pierre Torrès était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter son dernier opus "Gastronomie & vins en Roussillon (recettes de cuisine et Vins du Roussillon) aux éditions de La Semaine du Roussillon . Il nous parle aussi de la truffe, du rancio sec, mais aussi de que seraient pour des halles idéales..On peut le trouver en librairie et chez les marchands de journaux au prix de 5 euros!

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 16:35

La malédiction des procureurs espagnols qui ont poursuivi les élus de la Generalitat de Catalunya continue. Alors qu'il revenait de l'enterrement du procureur de l'Etat, c'est le procureur de Catalogne qui est mort subitement. Si cette malédiction venait à s'étendre, Rajoy et le roi d'Espagne ont du souci à se faire ;-) Cela me rappelle les Templiers... 
"Pape Clément ! Roi Philippe ! Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste chatîment ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !" Ces mots auraient été prononcés par Jacques de Molay, dernier grand-maître de l'Ordre des Templiers, lors de son supplice sur le bûcher de l'île aux Juifs à Paris le 19 mars 1314. La malédiction du grand-maître allait s'avérer exact : Clément V meurt le 20 avril 1314 d'étouffement. Philippe le Bel décède dans la nuit du 26 au 27 novembre 1314 d'un ictus cérébral ; ses trois fils mourront dans les 12 années à venir, sans laisser de descendance mâle, mettant ainsi fin à la lignée des Capétiens directs.

Voir aussi:

Deu persones vinculades a la corrupció del PP han mort fins ara en circumstàncies estranyes

https://www.vilaweb.cat/noticies/els-deu-morts-en-estranyes-circumstancies-vinculats-a-la-corrupcio-del-pp/

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 13:44
Jordi Pujol, Généralitat, Catalogne, indépendance, Barcelone
L'auteur au centre, le président de la Généralitat de l'époque Jordi Pujol, à gauche sûrement déjà un hacker russe (au palais de la généralitat en 1997 à Barcelone, fondation de l'AIJOCC)

«Una pàtria tan petita
que la somio completa. » Pere Quart (Joan Oliver) "Un pays si petit que je le rêve tout entier"

 

Il est de notoriété publique que la Catalogne est une région riche peuplée de gens égoïstes qui ont ourdi un plan machiavélique pour garder tout l'argent pour eux en déclarant l'indépendance unilatéralement. Par bonheur les dirigeants Espagnols et Européens mus par un désir désintéressé de solidarité et de bonheur des peuples les ont empêché d'arriver à leurs fins.

 

Il y a 1000 ans déjà les Catalans jetaient les bases de leur funeste entreprise, heureusement tout un tas de circonstances historiques ont fait qu'ils n'ont pu avoir un pays en tant que tel, alors que des nations supérieures bien plus méritantes et bien plus sérieuses ont vu leur pays se former. Ces pays forment aujourd'hui notre Europe idéale et inamovible... Enfin presque inamovible, il semblerait que ce  soit plus facile d'en sortir que d'y rentrer surtout quand on est déjà dedans.

 

L'avant dernier que nous devons remercier pour avoir empêché l'endoctrinement des catalans par eux mêmes c'est Franco.

Pour les obliger à être solidaires en Espagne il a eu l'idée lumineuse d'éradiquer leur particularisme . Seulement voilà lui et son idéal de société n'ont pas vécu assez longtemps pour arriver à leurs fins.

Comme ce qui ne tue pas rend plus fort, les conspirateurs catalans sont repartis de plus belle, ils se sont remis à rêver, puis ils ont réussi à « convaincre »leur peuple de réclamer plus d'autonomie.

 

Et comme ça marchait bien ils ont créé le concept de « fer país» (faire pays). Le peuple catalan qui est fort manipulable est tombé dans le panneau.

On a donc vu des gens qui dans un pays normal s'abrutiraient devant la télé, réfléchir sur leur avenir commun, s'impliquer dans la société, parler entre générations, croire en la jeunesse et lui laisser sa place, inventer de nouveaux espaces sociaux et citoyens, créer des associations, discuter de la place des cultures dans le monde... ah les fous... comme si le peuple pouvait savoir ce qui est bien pour lui.

 

Afin que leur projet millénaire de s'en mettre plein les poches se parachève , il fallait travestir le patois catalan en une langue normale.

Pour ce faire ils ont créé des radios et télévisions publiques catalanes, mis en place un programme de normalisation linguistique pour inciter les catalans à parler leur langue en toute circonstances (administration, création, rue, magasins, entreprises, sciences, littérature). Ils savaient qu'une langue qu'on ne parle qu'en famille est destinée à mourir. ils ont même fait voter une loi qui imposait 25% de chansons en Catalan sur les radios catalanes. Pour justifier cette infamie le président Pujol osa se comparer à la France et dit en substance ceci «  la France qui est un grand pays dans le monde a eu besoin de voter une loi pour imposer 40 % de chansons en français à la radio et moi qui n'ai pas de pays et qui doit défendre une langue bien plus fragile, je ne serais pas légitime à le faire ? » . Les conspirateurs ont également endoctriné les catalans en utilisant leur langue à l'école, ils sont même allés jusqu'à développer des théories humanistes sur le respect des autres cultures, sur le besoin de savoir qui on est pour découvrir la culture de l'autre et pouvoir échanger. Pour accroître leur domination Ils cherchent à recruter toute personne arrivant en catalogne. Ils n'ont aucun scrupule. « Est catalan celui qui habite et travaille en catalogne » disait même Jordi Pujol.

 

Afin de s’assurer que les catalans n'aient pas de raison de se sentir bien dans une Espagne unie et indivisible les complices des conspirateurs infiltrés au gouvernement Espagnol ont promu une politique de régression anti catalane ses dernières années

 

Devant tant d’égoïsme, nous les biens pensants d'Espagne et d'Europe mettons tout en œuvre pour contenir le complot catalaniste. Il vaut mieux que la populace reste à sa place et que le pouvoir établi reste en place.

 

Seulement voilà, au fil du temps ce projet machiavélique a fini par dépasser ses instigateurs.

 

Aujourd'hui des millions de Catalans y croient, ils veulent vivre leur culture et leur langue en toute liberté, être entendus en tant que catalans dans le monde, décider de leur avenir, de leur orientation politique, s'ouvrir au monde en tant que Catalans et Européens. Ils veulent être un pays normal (un pays qu'ils ont reconstruit et idéalisé depuis la base). Ils ne se rappellent même plus qu'il y a 1000 ans tout a commencé pour avoir une bonne raison de manquer de solidarité en Espagne.

Une assemblée de conspirateur? Création de l'AIJOCC jardin du palais des orangers palais de la Généralitat 1997 Barcelone

Une assemblée de conspirateur? Création de l'AIJOCC jardin du palais des orangers palais de la Généralitat 1997 Barcelone

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 14:02

Pascale Aveline et François Constant nous présente la dégustation Rancio Sec et son accord avec les fromages en direct du Bar à Lait.

Jacques Sire Jean Jean Lhéritier François Constant et Pascale Aveline étaient en direct du bar à lait pour l'archipel contre attaque pour une dégustion de Rancios Secs (notamment ceux de Jacques Sire et de Georges Puig) et leurs accords avec les fromages les plus affinés. Et aussi les tableaux de Paul Schramm!

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 18:44

Nicolas Garcia est élu communiste du conseil départemental des PO , dans la crise en Catalogne, il est un des rares élus à s'être positionné officiellement en défense de la démocratie .

Parce que derrière une "affaire interne à l’Espagne" , on prétend écraser un vote référendaire qu'on a tenté d'écraser sous le talon d'une constitution de 1978, pas rédigé que par des démocrates .


D'autre part , être communiste, c'est être de gauche: une gauche au silence assourdissant comme le dit le titre de Julian Marion dans le quotidien l'indépendant. 
Nicolas Garcia, se demande s'il sera possible de faire alliance pour la gauche d'ici 2020. Et quelle gauche? Avec les socialistes ? Les socialistes sont-ils définitivement un parti zombi?

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 16:46

Plus, c'est gros plus ça marche. Dans le cadre de la guerre des réseaux sociaux dans le cas de la marche de l'indépendance de la Catalogne, le gouvernement PP de monsieur Rabajoy "alerte" l'EU (l'union européenne ) que la diffusion de l'opinion pro-indépendantiste catalane serait issue et propager par des comptes de hackers russes.

"Les ministres espagnols des Affaires étrangères et de la Défense ont alerté lundi, lors d'une réunion avec leurs homologues de l'UE, sur des "désinformations" sur internet concernant la crise catalane, originaires selon eux du "territoire russe". entamer le journal belge Le vif dans son article http://www.levif.be/actualite/international/catalogne-madrid-alerte-l-ue-sur-des-manipulations-depuis-la-russie/article-normal-754075.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=social_vif&utm_source=Twitter#link_time=1510584428

Il ne s'est rien passé en Catalogne le jour du référendum , pas de violence policière de l'état Madrilène , et dire que ce que je croyais être un ami qui me répondais depuis l'hôpital de Gérone qui me racontait avoir été tabassé par la police pour avoir défendu une urne. Ou cet homme qui venait de Garrigue que je trouvais à Figuere qui me racontait l’assaut de la police en pleine Festa Major: toujours pour récupérer des urnes .

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/referendum-en-catalogne-el-imperio-contrattaca-une-journee-dans-les-bureaux-de-vote-a-figueres-interview-par-nicolas-caudeville-et-j

Toutes ces vidéos de portables qui ont fait basculer l'opinion dans le monde entier, ne seraient donc que des créations de hackers russes : sont_ils diaboliques!

Le péril rouge est de retour et le tout sous le couvert de l'anniversaire des 100 ans la révolution russe.

Mais que fait James Bond?

"Il a été prouvé" que la Russie a tenté d'interférer dans la crise catalane sur les réseaux sociaux, a assuré M. Dastis.

Il a été prouvé par qui? Il ne suffit pas d'affirmer, pour faire la démonstration.

En général , dans ce cas là , on raconte que la source vient du FBI ou de la CIA, comme dans le cas de l'influence de hackers russes aux élections aux états unis qui ont fait voter Trump: les russes encore!

Ce qu'il y a de bien avec les russes, c'est qu'on peut tout leur coller sur le dos! #balancetonrusse. C'est le peuple méchant, cruel et vicieux par excellence pour qui toute opportunité de nuisance est bonne .

""Il y a certaines entités, qui peuvent être publiques ou privées, qui essaient d'interférer dans les politiques nationales, qui essaient d'affecter et de créer des situations instables en Europe, nous avons l'obligation de le dire clairement, pour que l'opinion publique le sache, et de lutter contre cela", a-t-elle estimé.

Puigdemont a du faire une messe noire où il a éventré des enfants madrilène (tirés d'une couveuse) pour invoquer Poutine.

Je sens que la presse française se fera l'échos de "l'information" en toute objectivité!

Lorsque les services allemands espionnaient l'élisée pour le compte de la NSA http://www.lefigaro.fr/international/2015/04/30/01003-20150430ARTFIG00135-accusations-d-espionnage-berlin-aurait-aide-la-nsa-a-surveiller-l-elysee.php, on n 'en a pas fais un scandale, où bien lorsque s'était directement la NSA.

La phrase du moment , s'était que tout le monde espionne tout le monde, le tout au shaker pas à la cuillère avec un zeste de hihihi!

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/espionnage-des-etats-unis-des-faits-inacceptables-pour-la-france-486727.html

La question est: quel est le chien dont veut que la "démocratie d'opinion" pense qu'il a la rage: la concordance russo-catalane est parfaite!

Et puisque c'est le gouvernement espagnole qui nous invite à le croire: installons nous confortablement dans le fauteuil de notre paresse intellectuelle et mangeons du pop-corn :comme au cinéma!

Encore un effet Houdini , détourner l'attention collective pour faire disparaître l'objet gênant! 

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/referendum-en-catalogne-el-imperio-contrattaca-une-journee-dans-les-bureaux-de-vote-a-figueres-interview-par-nicolas-caudeville-et-j

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 21:52

Jeudi dernier la peintre Michel Vert-Nibet présentait son livre " Le préfet, le maître et la gare de Perpignan", sommes de souvenirs personnels et d'anecdotes sur le peintre Salvador Dali (quel rencontre des l'enfance par l'entremise de son père douanier) à l'hôtel Duran . L'hôtel Duran , c'est l'hôtel de Figueres où le peintre Salvador Dali a dormi et mangé régulièrement .

http://www.hotelduran.com/fr/?gclid=Cj0KCQiAuZXQBRDKARIsAMwpUeQmocpEVJVy_5hwxGz_jrWa-WyTqI-A_ZikPJ7M--uVtVVWG9x9FJUaAjPhEALw_wcB

C'est la famille Duran qui accueille, père et fils . Le père Louis nous donne une interview pour nous raconter l'histoire de l'hôtel et les passages de Dali. Le fils nous montre les endroits où Dali s'installait pour manger. Et la présentation commence en catalan , Michelle Vert-Nibet parle de ses rencontres avec le maître, Jean Casagran le directeur du festival du disque et de la BD de Perpignan (et spécialiste de Salvador Dali) raconte ne anecdotes entre Salvador Dali et Serge Gainsbourg. Il faut souligner la présence de Catherine Seymour veuve du capitaine Seymour le secrétaire de Dali et de celui qui a récemment ouvert le tombeau de Dali à la suite d'ne demande de paternité d'une femme à qui un tribunal de Madrid a donné droit .Mais aussi la directrice du musée d'art moderne de Céret Nathalie Gallissot que l'on voit en photo en grande conversation avec Jean Casagran Récit de la soirée par Jean Casagran en première vidéo.

Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Figueres: la peintre Michéle Vert-Nibet présente son livre de souvenirs sur Salvador Dali, au lieu même où il a mangé et dormi, l'hôtel de la famille Duran! interview et article par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 21:15

Ramon Faura a publié plus de 10 compilations de groupes en catalans de tous les pays catalans. Il s'est présenté à plusieurs élections locales seul ou en liste. Il a une pratique des milieux  catalanistes et de la Catalogne. Il est aussi l'ami de l'acteur catalan Sergi Lopez. Préoccupé par la situation en Catalogne, de la manière dont les médias présentent la sitution et de l'apathie locale notamment celle de l'université de Perpignan et des élus, il s'est confié à nous.(la vidéo à des effets art contemporain, avec une caméra qui fait en permanence le point) 

 
Perpignan: aujourd'hui dimanche concert et duo spécial entre Marina Rosell et Balbino Medellin pour le lancement de la 8 compil des artistes d'aqui chantant en catalan au théâtre municipal! interview Ramon Faure, Marina Rosell, Balbino Medellin par Nicolas Caudeville

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 15:52

La déclaration d'indépendance par la catalogne et ce qui l'a précédé ( le référendum et le matraquage par la police et la guardia civil espagnoles des citoyens souhaitant voter) est un événement majeur de l'histoire de l'Europe. (On reconnaît un moment historique à ce qu'il est un point de basculement d'un état de la civilisation à un autre) .

Mais l’atonie des réactions de et en Europe  (mis à part le gouvernement espagnol évidemment) considérant que cet événement était du ressort "d'affaires internes à l'Espagne" , tient du déni de réalité.

Dans les Pyrénées-Orientales, mis à part les catalanistes, le conseillé régionales communiste Nicolas Garcia et le député FN Louis Aliot (qui se plaint plutôt que cela puisse réanimer des pulsions indépendantistes en Catalogne Nord), le silence fait un "boucan d'enfer" . 

Et l'université de Perpignan, lieu où à priori  il y a réflexions, analyses et débats, et bien le silence est aussi assourdissant!

L'université de Perpignan depuis la présidence Fabrice Lorente,semble ne communiquer que par son dynamisme en matière "d'incubation d'entreprise" et de sports! 

C'est un peu court sil 'on songe à toutes les autres disciplines enseignées à l'intérieur de celle-ci pour proposer analyses et débats sur un sujet qui se trouve à une encablure de sa position géographique.

N'y a-t-il pas des départements d'espagnol, de catalan, d'économie, de droit (dont du droit constitutionnel et des sciences-politiques) ?

Ne fait-elle pas partie du réseau des universités de langue catalane "l'institut Joan-LLuis Vives?

https://www.vilaweb.cat/noticia/841977/20040422/rector-universitat-perpinya-director-linstitut-joan-lluis-vives.html

http://www.vives.org/

C'est peut être que l'université de Perpignan, en tant qu'université est un astre mort!

Dans le terme d'université, il y a ce rapport étroit à l'universalité. Je sais que certains d'entre vous , me rappellerons aussi au passage que "l'eau sa mouille" . Mais, les évidences d'hier, ne sont plus celles d'aujourd'hui. La post-modernité, c'est insinuée dans tout les secteurs de l'activité humaine jusqu'à l'enseignement supérieur. Pour l'université, tout à commencé par les accords de Bologne en 1999 (666 à l'envers)

 https://campus.attac.org/IMG/pdf/dossier_strategie_de_Lisbonne_-_processus_de_Bologne.pdf

La compétitivité doit s'installer partout y compris dans les universités.

Ainsi donc, l'état devait petit à petit ne plus mettre d'argent et les universités devenir face à celui-ci "autonomes". Ce qui en langage clair signifie qu'elle devrait à terme s'auto-financer. Et comme qui paye décide, "quin paga, mana" en catalan. Les futurs investisseurs ne vont pas payer pour des matières comme es lettres modernes ou les lettres classiques parce que le rendement direct de celles-ci est insuffisants directement.

Ainsi donc l'université de Perpignan, communique et n'organise d'événement qu'autour de l'entreprise! 

L'entreprise rend libre plus la connaissance! Pour faire moderne, de son temps, le président de l'université monsieur Lorente entend gérer l'université comme une entreprise, parce qu'en bon sportif il aime la compétition.

Sauf que ce n'est pas le métier de l'université bien au contraire. Le métier de l'université est d'éveiller les esprits à la connaissance pour mieux les émanciper. Et ses esprits émancipés formeront une communauté de citoyens au service de leur pays, pas d'employés soumis au service d'entreprises. 

L'université est une affaire trop sérieuse pour la confier aux entreprises!

L'essentiel de l'argent qui finance l'université est encore celui des citoyens, qu'ils soient étudiants ou contribuable. Ainsi donc, les entreprises qui en sont les plus petits investisseurs au travers de la fondation de l'UPVD , ne devraient pas en avoir le plus grand retour sur investissement. Les véritables actionnaires qui devraient recevoir la majorité des dividendes sont les citoyens et le territoire sur lequel elle est située.

L'université de Perpignan est silencieuse sur les "événements" de Catalogne parce que son métier n'est plus de rechercher et diffuser sa recherche.

La pensée et sa dynamisation n'est plus son objectif , mais être un rouage " de la concurrence libre et non faussée" du conglomérat marchand que forme par tous ses traités l'union européenne. Mais venez à parler d'un sujet "non marchand" alors l'université de Perpignan n'a plus rien à dire: il ne lui viendrait même pas à l'idée de faire commerce de mugs ou de T-shirt république catalane!

 

Voir aussi:

 

Perpignan Université:Pour le président Lorente,"il faut garder le cap entre tradition et modernité" interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-universite-pour-le-president-lorente-il-faut-garder-le-cap-entre-tradition-et-modernite-122061734.html

 

Perpignan/Université: la campagne de dénigrement n'était que le premier volet pour une campagne de promotion anti-préjugés pour l'image de la fac! interview Fabrice Lorente par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/05/perpignan/universite-la-campagne-de-denigrement-n-etait-que-le-premier-volet-pour-une-campagne-de-promotion-anti-prejuges-pour-l-ima

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 18:55

Le titre est abracadabrantesque , mais la situation l'est tout autant. Mais ce n'est pas parce que le moment est historique que les gens doivent être à la hauteur. Enfin, pas les catalans du Sud dont on vanter la dignité, la patience et la volonté et le tout dans calme. Non, je veux parler de ce coté si de la frontière (pour des questions de respect, on ne le nommera ni la France, ni la Catalogne Nord) où tout se finit dans la franche-bouffonnerie!

Et quand bien, certains feraient de bons gestes (comme garder des unes et fabriquer les bulletin de vote  pour le référendum pour l'auto-détermination de la Catalogne), il faut qu'ils sabotent tout en s'en vantant à qui veut l'entendre 2 secondes plus tard!

Là, ils récidivent en plastronnant dans le journal d'ici, qu'ils recevront dans une villa de standing située à Théza (bon, là, la discrétion prend directe une balle dans la nuque, veuillez communiquer aussi, les points d’accès, le plan de la maison, et points en hauteur: c'est pour le sniper des service de renseignement espagnol : ça lui fera gagner du temps!) .

Mais revenons à la soit-disant information. Donc, l'indépendance de la répblique catalane n'est pas dé-suspendue que déjà, on spécule sur l'échec de cette possibilité. Et, on se dit comme comme la Catalogne nord est elle-même indépendante, les représentant de cet état indépendant peuvent inviter des gouvernements en exil, même non issus de dictature africaine! Ben, non. La Catalogne Nord à ce que je sache n'est pas indépendante, elle est située sur le département des Pyrénées-Orientales #66 sur le territoire français qui posséde un gouvernement centrale géographiquement situé à Paris. Et compte tenu de la posture de celui-ci, quant à "l'indépendance de la Catalogne" et de son soutient inconditionnel au gouvernement (comme il le dit lui-même) central de Madrid dirigé par Mariano Rajoy, il n'en semble pas question (si et seulement si, il y a nécessité d'un exil, ce qui serait un événement grave dans une Europe démocratique) un seul instant!

Pourquoi donc alors, certaines personnes annoncent de manière péremptoire ce qui aurait du paraître à ceux qui ont en charge de nous informer "une fake new", "un bobard", "une contre-vérité", "une fanfaronnade" ," connerie bien épaisse" . Comme on dit dans les brasseries, un prétexte pour se faire mousser en donnant l'impression qu'on fait partie de l'histoire avec un grand H. Mais, là c'est le H qu'on fume !

C'est toujours le syndrome de l'éléphant et de la petite souris qui frappe encore!

C'est l'histoire d'une éléphant et d'une petite souris qui marchent cote à cote . Et la petite souris dit à l'éléphant : "qu'est-ce qu'on fait comme poussière!"

Et pourquoi, la presse reprend l'information et donne la parole aux imbéciles, lorsque comme à Paris, ils ne sont ignorants du réel, c'est parce qu'elle sait qu'avec ce genre de titre type grosse cavalerie, le journal fera le buzz!

C'est l'histoire d'un type qui ayant perdu , ses clefs la nuit, plutôt que refaire le chemin pour les retrouver, s'affaire sous un lampadaire. Et lorsqu'on lui demande si c'est bien là qu'il les a perdu, répond: "non, mais là, il y a de la lumière!"

Partager cet article
Repost0