Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

11 février 2024 7 11 /02 /février /2024 15:12

L'Os à Moelle : 13 mai 1938-7 juin 1940
Pierre Dac
SACHEZ BAFOUILLER

Speakers de radio, orateurs, avocats,
conférenciers, camelots, vous tous que
votre métier oblige à parler pour le public,
apprenez à bafouiller correctement.
Dès la rentrée, nous instituerons des
cours de bafouillage par téléphone.
D'ores et déjà nous pouvons annoncer
à notre fidèle clientèle que ces cours
comprendrons notamment des leçons de
euh…, de lapsus, et de contrepèteries
involontaires.
Qu'i se le donse !... Oh, pardon ! Qu'on
se le dise !

Et si la mauvaise gestion de Louis Aliot dénoncé dans le livre d'Olivier Gandou "Perpignan, trois ans sous mandat RN"https://www.youtube.com/watch?v=yPI83Xm5f5w n'était qu'une apparence? Louis Aliot peut-il vraiment gouverner la ville, si celle-ci est gouvernée réellement  par le "Grand Babu" et ses "Babus".Bienvenue dans "Bon Baiser de Perpignan", où le rire et le mystère se mêlent dans une aventure catalane. Ici, tout est sous le joug des redoutables Babus, adorateurs du boudin sacré, le Goudgouz."Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"Le Grand Babu se Dévoile:le mystérieux Grand Babu, chef suprême des Babus, apparaît une fois par an, le 4 mai, lors des festivités du Mastarapion. Louis Aliot, muni de sa sagacité catalane, décide de démasquer ce personnage énigmatique qui cherche à dominer le monde,"Un Capricorne né une année de paix, conçu par une nuit de nouvelle lune ?! Eh ben, on aura tout vu, même à Perpignan !"

 Hymne Sacrée et Odeur d'Eau d'Cologne
Les Babus chantent leur hymne sacré, révélant des vers étranges sur les figues, les bananes, et les noix. Louis Aliot, narines frémissantes, s'interroge sur l'odeur d'eau d'Cologne du Grand Babu.https://fr.wikipedia.org/wiki/Signé_Furax_(feuilleton_radiophonique)#Adaptations

Attention, cette émission n'a jamais eu lieu sur la radio gitane de Perpignan, qui elle-même n'a jamais eu lieu! http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2024/01/perpignan-la-mairie-de-perpignan-veut-mettre-la-radio-gitane-au-prochain-contrat-de-ville-savez-vous-prononcer-thciboulete-par-nicolas-caudeville.html

"Bon Baiser de Perpignan" : Un Feuilleton Catalan Ébouriffant

Le mystère des Babus, l'humour catalan, et la résistance menée par Louis Aliot - tout cela se mélange dans "Bon Baiser de Perpignan". Une comédie où le Goudgouz n'est pas le seul à faire sourire les Catalans. Signé Furax, ou plutôt, Signé Aliot !

Acte I - La Ville des Mystères Catalans

Louis Aliot (LA): Bonsoir, mesdames et messieurs. Ici Louis Aliot, résistant catalan, en direct de Perpignan. Ce soir, je vous emmène dans les dédales de notre charmante cité, où les ombres des Babus planent sournoisement sur chaque ruelle.

Reporter (R): Bonsoir, Louis. Expliquez-nous ce que sont ces Babus, dont vous parlez tant.

LA: Les Babus, mes amis, sont une secte redoutable vouant un culte au boudin sacré, le Goudgouz. Leur chef, le Grand Babu, dirige cette organisation secrète depuis les hauteurs de Perpignan, dans un lieu mystérieux que nul ne peut identifier.

Acte II - Le Complot du Goudgouz

R: Un complot, dites-vous ? Que mijotent ces Babus ?

LA: Leur objectif ultime est la domination du monde, bien sûr. Ils détiennent le mot de passe "chaviro" et vénèrent un hymne sacré chantant les louanges du boudin. Les habitants de Perpignan vivent dans la terreur de cette secte qui ourdit des plans diaboliques.

Acte III - L'Héroïsme Catalano-Résistant

R: Comment comptez-vous lutter contre cette menace, Louis ?

LA: Ah, voilà la résistance catalane en action ! Nous, les résistants, traquons les Babus et déjouons leurs sinistres desseins. Le Goudgouz n'aura pas le dernier mot à Perpignan.

Acte IV - Signé Furax : Bon Baiser de Perpignan

R: On dirait une intrigue digne de "Signé Furax". Quel rôle joue Edmond Furax dans tout ça ?

LA: Edmond Furax, le facétieux aventurier, s'est allié aux Babus pour semer le chaos dans notre belle cité catalane. Il a kidnappé tous les barbus, plongeant la ville dans le désarroi. La résistance catalane, représentée par nos détectives Black et White, s'est mise en marche.

Acte V - L'Héritage de Furax

R: Et qu'en est-il du fils de Furax dans cette histoire ?

LA: Le fils de Furax, Alexis, s'est érigé en véritable héros catalan. Il s'oppose au Grand Babu et à ses acolytes, déjouant leurs plans machiavéliques. Une bataille épique se déroule, avec en toile de fond la défense de Perpignan contre les Babus.

Épilogue - Un Baiser Catalan Inoubliable

R: Une histoire incroyable, Louis. Comment cela se conclut-il ?

LA: Eh bien, mes amis, je ne vais pas vous dévoiler tous les détails. Rendez-vous sur les ondes catalanes pour suivre les péripéties de "Bon Baiser de Perpignan". Les résistants catalans veillent, et l'amour de notre belle ville triomphera toujours. Bonne nuit, Perpignan !

Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Perpignan:"Chaviro, rotantacha, chamipataro... Ah, ça sent la conspiration, mais pas la charogne, ça, c'est sûr !"par quelqu'un qui tient à rester anonyme
Partager cet article
Repost0
8 février 2024 4 08 /02 /février /2024 21:51

Perpignan et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique !

Ça y est, les universitaires de Perpignan ont enfilé leur plus belle plume (ou clavier, soyons modernes) pour nous délivrer une tribune qui va certainement changer le cours du changement climatique. Applaudissements, s'il vous plaît, pour ces 92 enseignants, chercheurs, et ingénieurs qui ont décidé qu'il était temps de nous rappeler que, oui, il fait chaud !

Dans leur œuvre intitulée "Pour un territoire habitable et résilient", nos érudits locaux s'érigent en super-héros climatiques. Leur mission ? Nous alerter sur le réchauffement climatique dans les Pyrénées-Orientales. Parce que, apparemment, ce n'était pas évident avec toutes ces canicules et cette sécheresse. Merci, Captain Obvious !

"Nous sortons tout juste d’une année 2023 qui est la plus chaude jamais enregistrée sur le globe." Ah bon ? On croyait que c'était l'année de la neige éternelle, mais merci de nous le rappeler. Et pour rajouter du piquant à la situation, nos universitaires comparent notre stress hydrique à celui de l'Espagne ou du Portugal. Parce que rien ne dit "On va s'en sortir" comme une petite comparaison à des pays en mode désertification.

Que Feraient les Pyrénées-Orientales sans l'Armée des 92 de la Plume Écolo ?

Heureusement pour nous, nos sauveurs académiques ont des solutions. En réalité, ils n'en ont pas, mais ils aiment bien réclamer des "actes forts" pour atténuer les méchants impacts du changement climatique. Des actes forts, c'est-à-dire ? On s'attend à des danses de la pluie sur le parvis de l'université ou peut-être à des conférences intergalactiques avec les extraterrestres pour qu'ils nous filent un coup de main.

Alors, applaudissons ces 92 défenseurs du climat, ces éclaireurs de l'éco-responsabilité ! Grâce à eux, nous sommes tous soudainement conscients de la météo et de la nécessité de faire quelque chose. Avec un peu de chance, leur tribune fera changer le temps, et on pourra enfin porter nos doudounes en été. Merci, universitaires, pour cette piqûre de rappel climatique digne d'un one-man-show. On attend avec impatience le prochain acte de cette comédie météorologique ! http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/12/villeneuve-de-la-raho-le-long-le-long-du-golf-pas-tres-clairs-vertiges-de-la-rente-par-robert-dainar.html

 

"Nous sortons tout juste d’une année 2023 qui est la plus chaude jamais enregistrée sur le globe. Chez nous, ces augmentations de température accompagnent de fortes perturbations du cycle de l’eau. Les sécheresses sont telles que l’on peut comparer le stress hydrique que nous vivons depuis plusieurs années avec les situations semi-arides qui touchent l’Espagne ou le Portugal.

Plus globalement, notre département est spectaculairement l’objet d’une multitude de phénomènes climatiques de plus en plus intenses, les canicules et les sécheresses, mais aussi les incendies, le recul du trait de côte et la montée du niveau de la mer, la diminution de l’enneigement, etc. À ceci s’ajoute l’érosion de la biodiversité qui est ici en lien avec l’artificialisation des sols, les pollutions, les effets du changement climatique sur les animaux et les végétaux, sans oublier l’émergence de nouvelles espèces invasives."


Le coût de l'inaction sera plus élevé que celui de l'action

"Qu’on le veuille ou non, il est désormais sans équivoque que ce réchauffement planétaire est dû à l’influence humaine (usages des énergies fossiles et usages des sols principalement). Et si l’on veut donc prendre le chemin d’une véritable transition il faut, dans le même temps, atténuer nos émissions de gaz à effet de serre pour viser la neutralité carbone en 2050 (contrainte non négociable pour limiter le changement climatique et ses effets à moins de 2°), tout en nous adaptant aux effets des phénomènes climatiques déjà en cours. L’équation est difficile, mais il est indispensable de tenter de la résoudre car le coût de l'inaction sera plus élevé que celui de l'action. Autrement dit, chaque choix politique qui se fait aujourd’hui porte le poids toujours plus lourd des conditions de vie des années à venir."

Une inquiétante occultation des enjeux

"Alors que les décisions politiques et économiques devraient systématiquement tenter d’anticiper ces changements globaux sur la base de constats scientifiques, il semble qu’a contrario nombre de projets continuent de se développer dans une inquiétante occultation de ces enjeux. On observe encore des investissements publics ou privés pensés dans et par l’ancien monde. Or, ils engendreront des effets délétères et obéreront les chances de développement à venir. Ceci est particulièrement le cas dans notre département en matière d’artificialisation des terres prenant la forme d'incessantes additions de nouveaux lotissements et de nouvelles zones pavillonnaires. Confrontées à l'application du Zéro Artificialisation Nette, certaines communes se lancent dans une fuite en avant de projets ayant pour unique objectif d'accaparer les derniers espaces et terres artificialisables ; il s'agit d'une course chaotique ayant comme logique « premier arrivé, premier servi », dans laquelle se mêlent intérêts politiques court-termistes et intérêts privés d'aménageurs et de promoteurs."

Le projet de golf de La Raho est emblématique d'une vision dépassée

"Parmi les décisions symptomatiques de projets hors-sol, on trouve celui du golf de Villeneuve-de-la-Raho. Celui-ci est emblématique d'une vision dépassée, symbolique d’une manière d’agir et de décider d’un autre temps. Anachronique, ce projet de golf l’est en pratiquement tous ses aspects.

La situation de 2023 montre un état de crise sur les ressources en eau donnant lieu à des restrictions préfectorales d’usage de l’eau généralisées dans tous les secteurs de la plaine du Roussillon. Le lac de Villeneuve-de-la-Raho étant au tiers de sa capacité, aucun prélèvement pour l’arrosage d’un golf n’est envisageable et surtout souhaitable. Quant à la réutilisation de l’eau de la station d’épuration, les capacités vont diminuer, les mêmes restrictions d’usage s’appliquant à l’eau potable. En outre, la situation actuelle de stress hydrique ne doit pas être considérée comme exceptionnelle par rapport aux années passées mais bien comme la norme (basse) des années à venir."

Vers des conflits d'usage de l'eau

"Au niveau économique, on pourra raisonnablement relever le fait qu’il existe d’autres golfs dans les communes voisines telles Montescot ou Saint-Cyprien ; il apparaît alors qu'il s'agit moins de répondre à une demande d'une pratique sportive que de la jumeler avec un projet urbanistique haut de gamme. Les conflits d'usages de l'eau avec d'autres activités socio-économiques pourraient avoir des impacts économiques. On peut bien sûr penser à des activités qui seront en tension sur les mêmes périodes d'arrosage comme l'agriculture - maraîchage, arboriculture... - (qui elle aussi envisage l'utilisation des eaux retraitées), mais également le tourisme ou bien encore la production énergétique de nos barrages.

 En ce qui concerne les impacts négatifs du projet sur la biodiversité, si un golf comprend du gazon, il s'ensuit invariablement le remplacement d'une multitude d'espèces par un ensemble beaucoup plus homogène. Ceci entraîne la suppression de l'habitat et de la ressource alimentaire de nombreuses espèces, notamment les pollinisateurs dont le niveau a déjà dramatiquement chuté ces dernières années alors qu'ils sont des acteurs clefs de la reproduction des plantes, y compris celles dont nous dépendons pour nous nourrir. Au-delà, les golfs sont bien souvent utilisateurs de pesticides afin de travailler l'esthétique des greens alors qu’ils constituent une des causes majeures d'érosion du vivant, qu'ils contaminent l'ensemble des écosystèmes par l'intermédiaire du cycle de l'eau et qu'il existe un lien entre l'exposition aux pesticides et diverses pathologies."

Chantage à l'emploi

"Enfin, s’agissant du potentiel de développement territorial de ce type de projet autour de ce que nous pourrions appeler un « chantage à l’emploi », on pourra noter malheureusement qu’il s’agit d’un argument assez classique utilisé par nombre de nos décideurs locaux pour bloquer toutes réflexions, discussions et même propositions alternatives. Pourtant, avec désormais du recul sur de nombreux projets passés, on peut s’interroger sur l’utilisation rhétorique de cet argument comparé à celui, beaucoup moins entendu, des emplois détruits ou disparus (en lien avec les situations d’autoconcurrence, l’automatisation, le développement de l’IA, etc.). On peut aussi s’interroger sur les coûts directs (finances publiques) et indirects (sur les ressources, sur le climat, sur les autres usages, toutes sortes d’externalités négatives) venant accompagner ces « créations ». Il faut enfin mettre en balance ces « nouveaux » emplois avec ceux qui pourraient être créés à partir d’un autre usage des ressources, dans un contexte de contraintes sur les ressources et de limites géophysiques.

Plutôt que de reconduire des solutions usées, aux coûts exorbitants pour des résultats toujours aussi insuffisants, peut-être faudrait-il faire preuve d’imagination et d’audace en inscrivant les décisions d’investissements dans un objectif clairement défini qui permette d'atténuer le réchauffement et de s'y adapter. Les pistes de création d’emplois dans le cadre d’une redirection socioenvironnementale du territoire sont très largement supérieures à celles qui viennent conforter quelques vieilles rentes socio-économiques locales (rente du foncier, de l’eau, du soleil et de la neige)."

Un manque d'anticipation

"Au final donc, si la politique peut être reliée à des considérations de gestion du symbolique, nul doute que l'acceptation de la création d'un golf sur un territoire parmi les plus vulnérables de France aurait un effet jurisprudentiel nuisible sur la gestion des biens publics. Comment demander des efforts toujours croissants aux citoyens et aux autres usagers de ces mêmes ressources en autorisant en parallèle un projet qui ne concernera que quelques personnes privilégiées ? (...)

Comme on peut le voir avec cet exemple, le manque d'anticipation des changements globaux à venir devient un problème majeur dans la décision politique et les décisions collectives. Les connaissances scientifiques locales, notamment, devraient être mobilisées pour accompagner des dispositifs en positionnant les enjeux climatiques et la transition au plus haut niveau de priorité. C’est donc avec responsabilité et cohérence que les choix doivent désormais être faits en lien avec des objectifs de solidarité, de coopération et de partage territoriaux. Loin d’un immobilisme, c’est à partir de ces connaissances que pourront être avancés des projets audacieux, autour de la nécessité de penser l’aménagement du territoire des P.-O. selon un nouveau paradigme, celui de la sobriété : sobriété dans l’usage de l’eau, sobriété foncière, sobriété énergétique," etc.

Une invite à l'action lucide et positive

"Loin d’un défaitisme ou d'un fatalisme, cette tribune est une invite à l’action lucide et positive. Nous vivons sur un territoire qui, par sa situation spécifique, pourrait être un terrain d’expérimentations visant une redéfinition du vivre-ensemble. Ce changement appelle à une mobilisation collective (élu-es, associatifs, entreprises, sociétés civiles) que nous, universitaires, avons pour ambition et volonté de rejoindre. Il convient de mettre en œuvre toute notre énergie et toutes nos ressources afin d’assurer que le territoire auquel nous tenons et que nous contribuons à faire vivre demeure désirable et habitable."

La liste des signataires
Dominique Aubert (maître de conférences en sciences de la Terre et environnement)

Joris Bertrand (maître de conférences en écologie & biologie de l'évolution)

Marie Chartier (maîtresse de conférences en sociologie)

Benjamin Dubertrand (maître de conférences en anthropologie)

David Giband (professeur, urbanisme et aménagement du territoire)

Henri Got (professeur honoraire des universités)

Guillaume Lacquement (professeur de géographie)

Wolfgang Ludwig (professeur en sciences de la Terre et environnement)

Nicolas Marty (professeur, histoire contemporaine)

Jean-Marc Moulin (professeur, droit privé)

Éric Rémy (professeur en sciences de gestion)

Justine Renard (professeure agrégée, écologie et sciences de la Terre)

Sylvain Rode (maître de conférences en aménagement et urbanisme)

Bernard Schéou (maître de conférences en économie du tourisme)

Vincent Vles (professeur émérite des universités, UMR 5044 UT2J-CNRS)

Amélie Adde (maître de conférences en études hispaniques et ibéro-américaines)

Elsa Amilhat (ingénieure de recherche en biologie)

Lise Barthelmebs (professeur en microbiologie de l'environnement)

Ronaldo de Carvalho Augusto (chaire professeur junior en biologie)

Maria-Angela Bassetti (professeure en géosciences marines)

Benjamin Benoit (maître de conférences en sciences de gestion et du management)

Serge Berné (professeur émérite, géosciences marines)

Cédric Bertrand (professeur en chimie)

Carole Blanchard (professeur en chimie)

Isabelle Bonnard (maître de conférences en chimie)

Laurent Botti (maître de conférences HDR en sciences de gestion et du management)

Félix Boudry (doctorant en sciences du sport)

Marie-Christine Carpentier (ingénieur d’étude en bio-informatique)

Raphaël Certain (maître de conférences en sciences de la Terre et environnement)

Cécilia Claeys (professeure en sociologie de l'environnement)

Sylvie Clarimont (professeur des Universités, UMR TREE UPPA)

Julie Clément (chargée de recherche CNRS Biologie)

Thierry Courp (maître de conférences en géosciences et environnements aquatiques)

Marie Da Fonseca (maîtresse de conférences en sciences de gestion, chercheuse à MRM)

Arnaud Dannfald (docteur en Biologie moléculaire)

Michel Delseny (directeur de recherche émérite honoraire CNRS, membre de l'Académie des sciences)

Jean-Marc Deragon (professeur biologie moléculaire, membre de l'IUF)

Lucia Di Iorio (chaire professeure junior en sciences de la mer)

Jocelyn Dupont (maître de conférences en études anglophones)

Fabienne Durand (professeur d'université en sciences du sport)

Moaine El Baidouri (chercheur CNRS Biologie)

Samira El Yacoubi (professeur en modélisation des systèmes complexes)

Cédric Falco (ingénieur chimiste)

Élisabeth Faliex (maître de conférences en Biologie)

Gad Fuks (maître de conférences en chimie)

Dimitri Garncarzyk (maître de conférences, littératures comparées)

Anais Gibert (chercheuse en Biologie)

Thierry Gobert (maître de conférences en sciences de l’information et de la communication)

Hélène Guillaume (maîtresse de conférences, littérature anglophone)

Manuel Henry (assistant ingénieur géochimie)

Nicolas Inguimbert (professeur, directeur école doctorale énergie et environnement)

Romain Jatiault (maître de conférences en sciences de la Terre et de l'environnement)

Édouard Jobet (assistant ingénieur en biologie)

José Jourdane (directeur de recherche honoraire au CNRS)

Philippe Kerhervé (maître de conférences en sciences de la Terre et environnement)

Tom Laffleur (ingénieur d'études)

Raphaël Lagarde (maître de conférences en biologie des organismes et des populations)

Thierry Lagrange (directeur de recherche au CNRS)

Antoine Lamy (doctorant, océanologie)

Anne-Sophie Lartigot-Campin (ingénieur d'étude, docteur en préhistoire et paléoenvironnement)

Éric Lasserre (maître de conférences en biologie)

Nicolas Lebourg (chercheur en sciences sociales)

Anne-Sophie Le Gal (ingénieure halieutique, docteure en écologie)

Lies Loncke (professeure en sciences de la Terre et de l'environnement)

Maud Loireau (ingénieur de recherche en géographie)

Anne-Marie Mamontoff (professeure de psychologie )

Sophie Masson (professeure, aménagement du territoire et urbanisme)

Marta Meneghello (maître de conférences en Chimie)

Françoise Mignon (maître de conférences en sciences du langage)

Marie Mirouze (chargée de Recherche à l'IRD)

Thierry Noguer (professeur de Biochimie)

Régis Olivès (professeur en énergétique)

Carmen Palacios (maître de conférences en biologie des organismes et des populations)

Olivier Panaud (professeur de biologie)

Romain Petiot (maître de conférences en sciences économiques)

Sébastien Pinel (maître de conférences en géosciences)

Jonathan Pollock (professeur de littérature anglaise, vice-président nommé pour la recherche)

Dominique Pontier (chargée de Recherche au CNRS)

Frédéric Pontvianne (directeur de Recherche au CNRS)

Benoit Pujol (directeur de recherche au CNRS)

Marie-Pierre Ramouche (maître de conférences en études hispaniques)

Anne-Cécile Ribou (maître de conférences, chimie)

Christophe Riondet (maître de conférences en biochimie)

Pascaline Salvado (doctorante en Biologie)

Gaël Simon (assistant ingénieur, biologie)

Charlotte Sirot (chercheure contractuelle en écologie marine)

Nathalie Solomon (professeur de littérature française)

Nathalie Tapissier (maître de conférences en chimie)

Élodie Varraine (maître de conférences en sciences et techniques des activités physiques et sportives)

Marion Verdoit-Jarraya (maîtresse de conférences en Biologie des organismes et des populations)

Olivier Verneau (professeur en systématique et biologie évolutive)

Florence Vouvé (maître de conférences en Chimie)

Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !
Villeneuve de la Raho et le Climat : Quand les Universitaires Font du Stand-up Écologique ! La guerre du golf aura lieu! Par Nicolas Caudeville !

Voir aussi:

 

Perpignan: 31 degrés, nuit la plus chaude de France, conséquence directe du massacre des arbres? interview Marc Maillet président de FRENE 66 par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2018/08/perpignan-31-degres-nuit-la-plus-chaude-de-france-consequence-directe-du-massacre-des-arbres-interview-marc-maillet-president-de-fre

Groupe Vinci: le sourire énigmatique de la Joconde! interview Nicolas de la Casinière par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2014/05/groupe-vinci-le-sourire-enigmatique-de-la-joconde-interview-nicolas-de-la-casiniere-par-nicolas-caudeville.html

 

Conférence Pierre Rabhi à Canohés : 'l'humanité est en train de se suicider'

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/12/conference-pierre-rabhi-a-canohes-l-humanite-est-en-train-de-se-suicider.html

 

Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2018/08/perpignan-en-revenant-de-l-ex-jardin-de-la-digue-d-orry-la-digue-la-digue.une-farce-urbaine-par-joan-planes-et-nicolas-caudeville.ht

Denis Serre, l'écologie est un sport de combat, interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-denis-serre-71616965.html

 

Le Lydia ou le naufrage de la côte par Denis Serre

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-le-lydia-ou-le-naufrage-de-la-cote-par-denis-serre-82669102.html

 

Perpignan/ Place Rigaud: en attendant de planter des arbres en décembre, la mairie offre un minigolf aux étudiants devant la bibliothéque de droit ! par Toutatis

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/08/perpignan/place-rigaud-en-attendant-de-planter-des-arbres-en-decembre-la-mairie-offre-un-minigolf-aux-etudiants-devant-la-bibliotheque-de-droit.html

Partager cet article
Repost0
6 février 2024 2 06 /02 /février /2024 19:49

"Etre comique au dehors, et tragique au dedans, pas de souffrance plus humiliante, pas de colère plus profonde."

"La fluctuation humaine est infinie. Un homme peut être désemparé comme un navire. L'ancre, c'est la conscience. Chose lugubre, la conscience peut casser."

 Victor Hugo

Extrait de: L'homme qui rit (1869)

Le Futur Social est Maintenant : Découvrez le Filtre Social Holographique Google !

Après des essais concluant sur des candidats à Perpignan, Google est heureux de diffuser depuis le centre du monde, sa nouvelle Appli : "as always futur is magic in Perpignan" !http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/06/perpignan-un-laboratoire-dystopique-du-futur-dans-la-prochaine-saison-de-black-mirror.html

Vous avez toujours rêvé de maîtriser à la perfection les subtilités des interactions sociales, de ne plus jamais rater un sourire ou une expression appropriée ? Ne cherchez plus, le futur social est arrivé avec le tout nouveau "Filtre Social Holographique" de Google !

Assimilation Instantanée, Réaction Immédiate !

Les laboratoires Google sont fiers de vous présenter une innovation révolutionnaire : le filtre social holographique, une prouesse technologique qui vous assure une assimilation instantanée des expressions sociales et une réaction immédiate en temps réel ! Fini les moments de gêne et les regards perplexes, ce filtre projettera sur votre visage les expressions parfaites, adaptées à chaque situation sociale.

Ajustement en Nano-Seconde par la Pensée !

Adieu les longues années d'apprentissage pour assimiler les subtilités des codes sociaux. Avec le filtre social holographique Google, tout devient plus simple. Grâce à une technologie de pointe, le filtre peut être déclenché en temps réel par la pensée, s'ajustant instantanément aux besoins sociaux du moment. Plus besoin de stresser, votre visage reflétera toujours la juste émotion !

Ne Ratez Plus Aucune Opportunité !

Combien de fois avez-vous raté des opportunités ou des moments cruciaux de votre vie en raison d'une expression inadéquate ? Le filtre social holographique élimine ce risque en vous offrant une assurance sociale inégalée. Soyez prêt à saisir chaque occasion avec un visage qui communique exactement ce que vous souhaitez !

Bonus Exclusif : Filtre "Spatura" pour une Désinvolture Naturelle !

En prime, le filtre "Spatura" vous garantit cette désinvolture naturelle qui marque les personnes de haut rang. Affichez un sourire raffiné, une posture assurée et une élégance décontractée en toutes circonstances. Montrez au monde que vous êtes au sommet avec le filtre social holographique Google !

Soyez le Maître de Votre Présence Sociale !

N'attendez pas, soyez le maître de votre présence sociale avec le Filtre Social Holographique Google. Ne ratez plus jamais une occasion de briller dans la société. Libérez-vous des contraintes sociales et adoptez un visage toujours en adéquation avec les attentes. Le futur social commence maintenant, et il porte le sceau de la perfection grâce à Google !

L'appli ne peut fonctionner si la puce Google n'est pas déjà implantée dans votre cerveau. Prenez 5 fruits et légumes par jour, roulez électrique! 

Voir aussi:

 

Perpignan : Un laboratoire dystopique du futur dans la prochaine saison de "Black Mirror" !

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/06/perpignan-un-laboratoire-dystopique-du-futur-dans-la-prochaine-saison-de-black-mirror.html

La série de Jordi Vidal une dystopie philosophique:La société du chaos

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/tag/la%20societe%20du%20chaos/

Partager cet article
Repost0
4 février 2024 7 04 /02 /février /2024 20:24

"Le Tentateur ne dit pas autre chose que cette voix
Qui chuchote à rendre sourd que si j’existe c’est par moi
Qui induit ma vanité au désert où coasse et croît
À tous échos du néant ce moi diphtongue écho de soi
Le Nom de Jésus est Je mais ici Il ne le dit pas
De la Gloire qui l’emplit Il se vide en hommage au Roi
Celle même à qui Satan beugle un absurde Adore-moi
Lui offrant sa gloire à lui son cul à baiser ici-bas
Ce que Jésus entendit c’est moi-je des trillions de fois
Un seul souffle incessamment répercuté chacun pour soi
Insatiable oraison à soi kyrielle profession de soi
Qu’un hoquet d’humour divin fracture en doute parfois"

Pierre Emmanuel 

https://www.cairn.info/revue-etudes-theologiques-et-religieuses-2019-2-page-293.htm

Avec la fin de la révolte agricole, dans ce qui semble avec été une entente entre le syndicat dirigé par de gros chefs d'entreprises céréalières qui ont pour charrette une grosse voiture de marque allemande, et le gouvernement (qui lui aussi respecte la capitale allemande de Bruxelles), il y a eu la fin de l'illusion que notre libération pouvait venir des autres en tant que "nos représentants"... Nous ne nous libérerons que, par nous-même, mais pas tout seul !


La Grande Illusion de l'Individu Unique : Archipélisation d'une Société

Dans la frénésie consumériste qui caractérise notre époque, une idée persistante s'est infiltrée dans nos esprits : celle de l'individu isolé, maître de son destin, capable de rivaliser avec le monde entier dans la jungle impitoyable de la société de consommation. Cette croyance en l'autosuffisance individuelle, loin d'être anodine, a façonné nos sociétés au point de nous faire oublier l'essence même de la vie en communauté.

Le Mythe de l'Individu Tout-Puissant

L'idée que chaque individu est un archipel autonome, détaché du continent social, a gagné du terrain au fil des ans. L'autonomie, la réussite individuelle, et la compétition constante sont érigées en valeurs suprêmes, créant ainsi une atmosphère où chacun se perçoit comme le héros de son propre récit, naviguant seul dans un océan de possibilités.

La Métaphore de la Feuille Unique

Imaginons la société comme une immense photocopieuse. Chaque individu serait comparable à une feuille, sortant de la machine avec l'illusion d'être unique. Pourtant, cette singularité n'est qu'une façade, car toutes les feuilles partagent une origine commune. De même, l'individu, bien qu'unique dans son existence, est lié à une communauté plus vaste, à un peuple dont il fait intrinsèquement partie.

L'Archipélisation du Peuple

En s'attachant à l'idée de l'individu autonome, nous avons contribué à l'archipélisation de la société. Chacun se voit comme une île indépendante, mais oublie souvent qu'il fait partie d'un archipel, d'une collectivité interconnectée. Cette vision fragmentée de la société nourrit le chacun pour soi, érodant les fondements de l'intérêt général au profit de l'intérêt particulier.

Le Mirage de l'Égalité dans la Jungle Mondiale

Penser que chaque individu peut égaler les forces dans la jungle mondiale de la compétition relève de l'utopie. Les inégalités structurelles, les disparités économiques, et les obstacles systémiques sont autant de réalités auxquelles chacun est confronté. Cette croyance en une égalité illusoire favorise l'individualisme, affaiblit les solidarités, et perpétue l'idée que se débrouiller seul est la clé du succès.

L'Intérêt Général, C'est Vous !

Dans cette quête effrénée de l'individualité, l'intérêt général a été relégué au second plan. Mais chaque jour, nous payons le prix de cette absence. Les services publics déclinants, les inégalités croissantes, et la perte de solidarité sont autant de symptômes d'une société qui a oublié que l'intérêt général est le fondement même de la vie en communauté.

Ensemble, un Peuple Fort

Il est temps de déconstruire le mythe de l'individu isolé et de reconnaître notre appartenance à un peuple, à une communauté. L'intérêt général ne peut être négligé au profit d'une quête égoïste. En comprenant que la force réside dans notre capacité à agir ensemble, nous pourrons rétablir l'équilibre entre l'individu et la collectivité, créant ainsi une société plus juste, plus équitable, où chacun contribue au bien-être de tous.

'' UN ALLER SIMPLE POUR PERPIGNAN'' documentaire de Bertrand Schmit Bien décidé à tourner la page et changer de vie, Lohnny, 22 ans, quitte sa Normandie natale avec pour seul bagage un billet de train pour Perpignan. Abandonné par ses parents, il laisse derrière lui une adolescence tourmentée et deux années passées en prison.

L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
L'archipélisation du peuple, en série de photocopies qui se croient unique ! par Robert Caudeville
Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 15:45

Les Habits neufs de l’Empereur

"Il y a de longues années vivait un empereur qui aimait par-dessus tout les beaux habits neufs; il dépensait tout son argent pour être bien habillé. Il ne s’intéressait nullement à ses soldats, ni à la comédie, ni à ses promenades en voiture dans les bois, si ce n’était pour faire parade de ses habits neufs. Il en avait un pour chaque heure du jour et, comme on dit d’un roi: “ Il est au conseil “, on disait de lui: ” L’empereur est dans sa garde-robe. ”

La vie s’écoulait joyeuse dans la grande ville où il habitait; beaucoup d’étrangers la visitaient. Un jour arrivèrent deux escrocs, se faisant passer pour tisserands et se vantant de savoir tisser l’étoffe la plus splendide que l’on puisse imaginer."

Les Habits neufs de l’Empereur https://www.cultivonsnous.fr/les-habits-neufs-de-lempereur/

 

C'est à dix mètres du campus Mailly que l'on peut admirer ce chef d'œuvre d'art contemporain dont  les artistes sont le temps, et les impérities de l'ancienne municipalité. La photo au-dessus quant à elle est 100 mètres plus loin : entre 2 maisons, le vide d'une autre qu'on a écroulé, qui avec le temps, a vu pousser un figuier! Maquette grandeur nature du parc à thème cinéma de Louis Aliot. Le camp des pionniers dans Madmax 2

3 ans de mandat de Louis Aliot, et on a toujours rien touché: le quartier est une sorte de jeu de mikados dont les habitants sont ceux qu'on essaie d'enlever sans faire bouger les autres !

Il en est de même pour le Campus Mailly à côté: on a poser des nouveaux bâtiments avec des étudiants à ranger dedant, sans chercher à penser l'acclimatation .

L'Université n'est qu'un prétexte pour ouvrir des marchés de BTP. Peu importe l'objet, le vrai sujet est la construction.Il n'y a de projet au quartier St Jacques que de détruire ou de construire des bâtiments parce que de ces marchés, viennent le ruissellement: la politique n'a rien à voir ! 

Le plan de circulation est infernal, et des bornes marques comme un territoire étranger avec sa population spécifique ... On attend toujours le retour de la navette gratuite promise pour janvier ! http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/12/perpignan-retour-de-la-navette-gratuite-a-partir-du-1er-janvier-il-etait-temps.par-nicoals-caudeville.html

Alors lorsque Louis Aliot, en lieu est place d'un "puis du fou catalan"http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/09/louis-aliot-veut-un-puy-du-fou-catalan-a-perpignan-la-folie-des-glandeurs-ou-un-reve-americain-par-john-dutton-jr.html , annonce un parc à thème sur le cinéma, déjà présenté pour la quatrième fois dans des villes et des départements différents : on doute ! http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/09/publie-le-05-02-2013-a-12-56-mis-a-jour-a-12-57-l-ancienne-base-militaire-de-francazal-a-cugnaux-n-accueillera-pas-de-studios-de-cinema-le-porteur-du-projet-bruno-granja-dont-le-projet-a-ete-recale-le-4-decembre-dernier-a-decide-de-jeter-l-e.html

Cela ressemble à ce conte pour enfant, "Les habits neufs de l'empereur", où des pseudos tisserands, véritables escrocs, prétendant fabriquer le plus bel habit, ce faisant, ils demandent des fils d'or et d'argent, des perles, des pierres précieuses, mais la fabrication de l'habit tarde, et l'empereur s'impatiente.

Enfin, on finit de l'habiller. C'est d'une telle finesse qu'on n'y voit pas une couture. L'empereur fini par sortir, ses sujets ne peuvent contempler que sa nudité, mais se taisent ! Jusqu'à ce qu'un enfant finisse par crier :"mais l'empereur est nu !" . Pendant ce temps, les faux tisserands se sont carapatés avec le butin de fils d'or, d'argent, les perles, etc.

Alors lorsqu'on n'est pas capable de reconstruire son centre ville et dynamiser ses commerces, on ne prétend pas a un improbable parc, qui revendiquerait être écologique, créateur d'emplois ...

"Président de Studios Occitanie Méditerranée, Bruno Granja est le porteur du projet d’un parc à thème qui combine 7e art et jeux vidéo. Un compromis de vente des terrains au sud de Perpignan est déjà signé.

Bruno Granja, pourquoi le projet à Perpignan aurait plus de chances d'aboutir après les expériences ratées de Béziers ou Toulouse ?

Déjà, ni moi, ni le vice-président d'Ubisoft Jean de Rivières, et tous ceux qui travaillent avec moi, ne faisons cela pour nous divertir. Nous ne sommes pas à Perpignan pour parler d'un projet dont on pense qu'il n'aboutira pas. Si on est à Perpignan, c'est parce qu'en effet les tentatives passées n'étaient pas les bonnes, pour diverses raisons. Mais je ne suis pas du genre à renoncer facilement et j'ai aussi appris et tiré les leçons de ces échecs. Pour moi, le projet est solide, il est pertinent et Perpignan est un lieu stratégique pour l'accueillir. C'est un parc qui sera aussi tourné vers l'Espagne et les investisseurs qui accompagnent ce projet en sont conscients.

Qui sont justement ces investisseurs ? Qui peut mettre 500 millions d'euros sur la table pour un parc à thème à Perpignan ?

Nous sommes actuellement en train de travailler sur le tour de table. Déjà non, Ubisoft, même si c'est un partenaire important, n'investira pas directement. Mais Ubisoft et d'autres studios sont aussi demandeurs pour accompagner et développer ce genre de projet, pour continuer à faire vivre leurs franchises dans ce genre de parc. Autrement, c'est un fonds de pension américain spécialisé dans l'industrie du cinéma et du divertissement qui apporte https://www.lindependant.fr/2024/01/31/projet-de-parc-a-theme-a-perpignan-un-compromis-de-vente-a-ete-signe-il-y-a-15-jours-11735032.php?fbclid=IwAR0u0UBRZqZJgWLhIrf602z20K0_ixMmSUA1uPeFC-vQrwILLBWPKHBUsjE

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2024 3 31 /01 /janvier /2024 16:01

"Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière : c'est-à-dire de la France qui se bat. C'est-à-dire de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle."
Charles de Gaulle Discours suite à la libération de Paris, 25 août 1944 

À l'issue de la bataille, le 2 mars 1941 , le colonel Philippe Leclerc prête avec ses hommes le « serment de Koufra » :https://www.herodote.net/2_mars_1941-evenement-19410302.php

« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »

Ce pouvait être soit le reflet orgueilleux et insolent de la répartie d'Adalbert de Talleyrand à Hugues Capet : « Et toi, qui t'a fait roi ? »

 

Paris, 1944-2024 : La Libération Épique des Agriculteurs Français

Dans les méandres de l'Histoire, Paris a connu deux libérations mémorables : la première, en 1944, par la Deuxième Division Blindée du général Leclerc, et la seconde, un siècle plus tard, en 2024, par une armée de tracteurs et d'agriculteurs déterminés.

1944 : La Libération Héroïque

En 1944, Paris était assiégée, opprimée par l'occupation nazie. Mais dans les rues étroites de la capitale, résonnaient déjà les pas des libérateurs. La Deuxième Division Blindée, forte de sa détermination et de son courage, a ouvert les portes de la ville lumière, mettant fin à des années de souffrance et d'oppression.

2024 : La Libération des Nouveaux Héros

Un siècle plus tard, une nouvelle menace planait sur Paris, une menace silencieuse mais tout aussi oppressante : celle de l'oubli des valeurs françaises, de l'écrasement des petits agriculteurs sous le poids des politiques agricoles injustes et des pressions économiques.

Mais dans ce climat sombre, une lueur d'espoir est apparue. Les champs de France ont vibré sous le pas déterminé des agriculteurs en colère, rassemblés sous la bannière de la "Nuéve" moderne. Armés de leurs tracteurs, symboles de leur travail et de leur lutte, ils ont convergé vers Paris, prêts à braver tous les obstacles pour défendre leurs droits et leur dignité.

La Bataille pour la Reconnaissance

À l'aube du 21e siècle, les agriculteurs français ont affronté des défis sans précédent : une mondialisation impitoyable, des réglementations oppressives, et une indifférence croissante à leur égard. Mais comme leurs ancêtres résistants, ils ont refusé de se plier et ont pris les armes, non pas les armes de guerre, mais celles de la vérité et de la détermination.

À Paris, le bruit des tracteurs résonnait dans les rues, portant le message retentissant de la résistance agricole. Les barricades étaient dressées, non pas pour stopper une invasion étrangère, mais pour défendre les terres françaises et les droits des agriculteurs qui les cultivent.

Paris, Libérée !

Et alors que le soleil se couchait sur la ville, Paris a été libérée une fois de plus, non par une armée étrangère, mais par ses propres fils et filles, les héros de la terre. Les tracteurs ont envahi les Champs-Élysées, symboles de la victoire des travailleurs sur les puissants, de la résistance contre l'oppression.

En cette année 2044, Paris a retrouvé sa liberté, non pas grâce aux armes de guerre, mais grâce au courage et à la détermination des agriculteurs français. Leur lutte reste gravée dans les annales de l'Histoire, rappelant à tous que la liberté est un combat de tous les instants, et que chaque génération doit se lever pour défendre ses valeurs et ses droits.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2024 2 30 /01 /janvier /2024 20:44


"Il se mit la tête dans sa main et le vin aidant se prit à philosopher.
- Le juste et l’injuste sont deux chevaux dissemblables ; chacun suit à son allure. Mais souvent il me semble que j’aperçois la main qui tient leurs brides et qui leur fait labourer le champ de la terre. Quel nom donner à ce pouvoir énigmatique, qui nous rend si misérables et fait de nous des bouffons ? Dois je parler du Destin, du Hasard ou des lois éternelles des astres ?
- Nous autres Espagnols, nous disons que c’est Dieu, dit tout à coup une voix étrangère qui sortait d’un côté de la pièce."

"Le marquis de Bolibar"
Leo Perutz

Guide des Nuisances à la Baron d'Olbach https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Thiry_d%27Holbach : comment les Petits Sabotages tissent la Toile des Grands Échecs Collectifs : le Baron d'Olbach figure des lumières du 18 iéme siécle, un des fondateurs de l'encyclopédie et auteur facétieux de "l'art de ramper" à l'usage des courtisans https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k84523m/f2.image, a , semble-t-il, laissé un ultime opus dans une cache secrète de sa dernière demeure, sous la forme d'un manuscrit...En voici la composition

Bienvenue dans le fascinant monde de la subversion délicieusement dérangeante, où les petits sabotages deviennent des joyaux dans la couronne des grands échecs collectifs. Inspiré par l'esprit du Baron d'Olbach, ce guide vous emmènera dans un voyage picaresque à travers les artifices subtils qui peuvent semer le chaos au sein même des structures les plus robustes.

1. La Séduction Insidieuse

Tel un serpent rusé, glissez-vous dans le tissu social en semant de fausses rumeurs. Manipulez les conversations de manière subtile pour que l'air se charge d'une ambiance légèrement vénéneuse. Vous verrez bientôt les liens sociaux se dénouer, et le terrain sera propice à la discorde.

2. La Courtoisie Excessive

Sous une apparente politesse, dissimulez un flot ininterrompu de sarcasmes et de commentaires piquants. Soyez toujours souriant, mais que vos paroles portent le venin de la dérision. Cette courtoisie excessive créera des malaises et des tensions qui affaibliront la cohésion collective.

3. La Subversion Vestimentaire

Portez des tenues excentriques qui mettent en doute les normes établies. Un chapeau à plumes dans une réunion formelle ou des chaussures fluorescentes lors d'un événement sérieux. L'incongruité de votre apparence sapera doucement l'autorité et le sérieux des institutions.

4. Les Procrastinations Discrètes

Reportez subtilement les échéances, retardez les projets cruciaux sans attirer l'attention. Les petites procrastinations finiront par compromettre l'intégrité du plan global, transformant l'ordre en chaos, tout en restant dans l'ombre de la responsabilité.

5. Les Confidences Soigneusement Placées

Distillez des informations délicates avec parcimonie, semant le doute et la suspicion. Les confidences placées stratégiquement peuvent déclencher des réactions en chaîne qui mettent à mal les fondements mêmes de la confiance.

6. Les Fêtes au Goût de Scandale

Organisez des fêtes inoubliables, mais légèrement scandaleuses. Des anecdotes compromettantes et des photos compromettantes feront le tour, ébranlant la réputation de certains, et jetant un voile de méfiance sur l'ensemble du groupe.

7. La Malice Anonyme

Écrivez des notes énigmatiques ou envoyez des messages anonymes. La malice anonyme suscite l'inquiétude et encourage le doute. Le mystère autour de ces messages alimentera la paranoïa et fragilisera les relations.

En suivant ces conseils à la Baron d'Olbach, vous vous préparez à participer à l'art subtil du sabotage, où chaque petite nuisance contribue à l'effondrement graduel des structures collectives. Souvenez-vous, c'est dans les petites machinations sournoises que se cachent les graines des plus grands échecs. À vos complots, mes chers manipulateurs !

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2024 2 30 /01 /janvier /2024 14:59


"- Je vous donne un an pour me gagner à votre amour, pour me persuader que nous nous convenons et que nous pouvons vivre ensemble. Réussissez, et je serai votre femme, une femme, Séverin, qui remplira ses devoirs strictement et consciencieusement. Au cours de cette année, nous vivrons comme si nous étions mariés..."

"La Vénus à la fourrure" https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Vénus_à_la_fourrure
Léopold von Sacher-Masoch

 Commission Européenne : Entre Ubu Roi et La Vénus à la Fourrure, le Contrat Troublant avec l'Ursula Von der Leyen https://fr.wikipedia.org/wiki/Ursula_von_der_Leyen

Dans le royaume brumeux de l'Union Européenne, un personnage étrange émerge, fusion d'Ubu Roi et de la mystérieuse Wanda de La Vénus à la Fourrure. Cette figure troublante est incarnée par Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission Européenne, qui, tel un personnage de farce surréaliste, se livre à une danse grotesque avec les peuples européens.

Le contrat qu'elle a signé, sous l'œil complice des dirigeants européens, ressemble à une étrange mise en scène d'un théâtre absurde. C'est un pacte où Wanda (représentée par Von der Leyen) doit être vêtue de fourrure, symbole de pouvoir et de luxe, et fouetter avec des normes et des politiques budgétaires draconiennes les peuples européens qui se tiennent face à elle, soumis à des traitements brutaux.

Les actes de cette pièce macabre se jouent depuis les premiers traités de l'Union Européenne https://geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/traites-de-rome-de-maastricht-damsterdam-de-nice-de-lisbonne, tels que Maastricht en 1992, jusqu'au coup de théâtre du traité constitutionnel de 2005, où les Français ont dit "Non". Mais, tels des manipulateurs scéniques, les dirigeants ont réussi à contourner le refus populaire en faisant dire "Oui" par les deux chambres réunies à Versailles, qui ont entériné le traité de Lisbonne en 2009.

Les paysans européens, en particulier, ont été les victimes de ce jeu décadent.

Ils se tiennent devant Wanda, symbolisée par la Commission Européenne https://www.vie-publique.fr/fiches/20332-quel-est-le-role-de-la-commission-europeenne, et demandent à être épargnés de ses fouets sous forme de normes sanitaires, d'amendes pour non-conformité et de politiques agricoles qui dissolvent leurs moyens de subsistance. Ces paysans, derniers en date à réclamer que cesse ce maltraitement, incarnent la lutte désespérée d'un peuple face à une gouvernance qui semble déconnectée de la réalité.

Pourtant, derrière ces agriculteurs, se dressent également les personnels de santé, les éducateurs, en fait, tout un peuple qui souffre sous le joug de cette danse cruelle orchestrée par la Commission Européenne.

Les services publics sont dissous, les marchés sont ouverts aux multinationales, et la souffrance du peuple devient la toile de fond de ce drame européen.

Le manuscrit de cette farce décadente se poursuit, avec la quête incessante du Grec, un tiers mystérieux mentionné par Séverin. Les citoyens cherchent un salut qui semble toujours échapper, une alternative aux politiques imposées par des dirigeants souvent lointains et déconnectés des réalités du quotidien.

Ainsi, dans cet étrange tableau qui évoque à la fois Ubu Roi et La Vénus à la Fourrure, la Commission Européenne continue sa danse absurde avec les peuples européens.

La question persiste : quand ces peuples, fatigués des fouets de Wanda, oseront-ils reprendre le contrôle de la mise en scène et écrire une nouvelle trame, une nouvelle épopée où la souveraineté populaire serait le maître-mot ? La farce continue, mais l'avenir demeure une scène à écrire.

Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Ubu Von der Leyen et la Vénus à la Fourrure : Les Peuples Européens Flagellés par la Commission Européenne! par Léo Sacher
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2024 1 29 /01 /janvier /2024 16:02


"Ci-gît Zozimos, orateur épris de beau langage et qui voulait le règne de la Justice. Souvenez-vous, passants, qu'il n'y a ni beau langage ni justes gouvernants aussi longtemps qu'il reste sur terre des hommes injustement traités."

"Allez au fond des choses. Vous constaterez alors que l'Etat ne sait ni ce qu'il fait ni de quoi il vit ; l'Etat c'est l'aristocratie des bureaux, [...] L'orgueil de caste et la tradition viennent s'en mêler aussi pour l'empêcher de rien comprendre aux grandes lois économique. Il s'ensuit que les vrais maîtres de l'Etat romain sont les fermiers des taxes, les publicains, les financiers, les spéculateurs, les concessionnaires des mines et les marchands d'esclaves. Ce sont eux qui décident de la guerre et de la paix, qui font à leur gré la prospérité ou la ruine du pays."

Spartacus
Arthur Koestler

choix de l'illustration: parce que l'ours, ça va avec tout!

Dans les replis du temps, un murmure épique se fait entendre à travers les champs de France et d'Europe, évoquant une révolte qui résonne comme un retour de balancier, une nouvelle page dans l'histoire des luttes populaires. Telle une force ancienne qui renaît, la révolte des agriculteurs émerge, parallèle aux échos lointains des révoltes des "gilets jaunes". Certains voient en cette vague de mécontentement le reflet d'une résistance moderne des nouveaux serfs, des héritiers des esclaves de Spartacus, tels que décrits dans la plume visionnaire d'Arthur Koestler.

Comme les murmures lointains d'une armée prête à en découdre, les champs de France et d'Europe se dressent en rébellion.

Les agriculteurs, dépositaires d'une tradition millénaire, semblent vouloir inscrire leur propre épopée dans les annales contemporaines. Leurs revendications, souvent étouffées par les complexités des marchés et les aléas climatiques, résonnent désormais comme un cri de liberté contre les chaînes de la détresse financière et de l'incertitude.

L'écho de Spartacus, l'ancien gladiateur qui mena la célèbre révolte des esclaves contre l'Empire romain, semble résonner dans cette lutte.

Arthur Koestler, dans son roman visionnaire, a peint le portrait de ces hommes et femmes qui se soulèvent contre l'oppression, cherchant à briser les chaînes de leur condition. Aujourd'hui, les agriculteurs, modernes Spartacus, brandissent non pas des glaives, mais des tracteurs et des banderoles, réclamant justice et équité.

Tout comme les "gilets jaunes" avant eux, ces nouveaux héros de la terre se dressent contre les inégalités, les impératifs économiques impitoyables et les politiques qui semblent les laisser pour compte.

Leurs champs deviennent le théâtre d'une bataille symbolique pour la survie, où les sillons tracés par les charrues deviennent les lignes de front d'une lutte pour la dignité.

Les rues des capitales européennes résonnent du pas cadencé de ces hommes et femmes qui réclament une juste rétribution pour leur labeur acharné. Leurs doléances, portées par la force de l'unité, résonnent comme un appel à l'équité, à la reconnaissance d'une profession souvent sous-estimée et sacrifiée au nom du progrès.

Alors que les épées ont cédé la place aux pancartes et les boucliers aux outils agricoles, cette révolte contemporaine prend une dimension presque mythique.

Elle incarne le retour de l'esprit Spartacus, un appel à l'émancipation face à des conditions perçues comme insoutenables. Les nouveaux serfs des temps modernes, par le labour de leurs terres et le soin de leurs troupeaux, écrivent une nouvelle page héroïque dans les livres de l'Histoire.

Au-delà des débats politiques, la révolte des agriculteurs résonne comme un rappel que l'histoire ne cesse de se répéter.

nouvelles générations de Spartacus se dressent, et dans leurs sillons, elles plantent les graines de changements, de justice et de rédemption. Quelle que soit l'issue de cette épopée contemporaine, elle laissera une empreinte indélébile dans la mémoire collective, rappelant que les champs sont bien plus que des terres à cultiver, ce sont des territoires où se jouent les grandes batailles de notre temps.

 Épopée Contemporaine : La Révolte des Agriculteurs, Un Retour de Balancier Historique? par Robert Dainar
 Épopée Contemporaine : La Révolte des Agriculteurs, Un Retour de Balancier Historique? par Robert Dainar
 Épopée Contemporaine : La Révolte des Agriculteurs, Un Retour de Balancier Historique? par Robert Dainar
 Épopée Contemporaine : La Révolte des Agriculteurs, Un Retour de Balancier Historique? par Robert Dainar
 Épopée Contemporaine : La Révolte des Agriculteurs, Un Retour de Balancier Historique? par Robert Dainar

Voir aussi:

 

Vidéo,3 histoires de révolutions en Roussillon et en France: Gilets Jaunes / Révolution française / Commune par Michel Cadé, Jérome Quaretti, Sébastien Navarro animé par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/01/video-3-histoires-de-revolutions-en-roussillon-et-en-france-gilets-jaunes/revolution-francaise/commune-par-michel-cade-jerome-quaret

 

Un conte sans se défilé de presque Noël : "Le Président du MEDEF Devient le Héros des Gilets Jaunes : Le Miracle de la Cape de l'Abbé Pierre"! par l'abbé Bertrand

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2023/10/un-conte-sans-se-defile-de-presque-noel-le-president-du-medef-devient-le-heros-des-gilets-jaunes-le-miracle-de-la-cape-de-l-abbe-pierre-par-l-abbe-bertrand.html

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2024 6 27 /01 /janvier /2024 19:35


Il était une fois à l'Assemblée nationale, un débat houleux sur l'augmentation des frais de mandat des députés. Une décision qui, dans un premier temps, avait reçu l'approbation de certains députés du Rassemblement national (RN) des Pyrénées-Orientales, dont Sophie Blanc, Anaïs Sabatini, Sandrine Dogor-Such, et Michèle Martinez.

Cette proposition consistait à augmenter de 300 euros par mois la dotation attribuée aux députés, passant ainsi de 5 645 euros à 5 950 euros par mois. Cependant, une fois que la nouvelle s'est répandue et a suscité un vif émoi dans l'opinion publique, la donne a changé.

Le député insoumis François Ruffin a été parmi les premiers à réagir, soulignant que "300 euros de plus pour les députés ?

C'est le revenu mensuel d'un tiers des agriculteurs !" Sur les réseaux sociaux, la polémique enflait, et même la socialiste Valérie Rabault, initialement absente lors du vote, a exprimé son désaccord, affirmant que ce n'était "pas un bon signal".

Fait remarquable, après avoir soutenu cette augmentation la veille, le Rassemblement national a opéré un revirement stratégique.

Hélène Laporte et Sébastien Chenu, vice-présidents RN de l'Assemblée nationale, ont publié un communiqué demandant le report de cette mesure. Ils ont estimé que cette augmentation "suscite, à juste titre, un émoi certain chez nos compatriotes dans une période où le pouvoir d'achat de très nombreux Français est très dégradé". Ainsi, ils ont solennellement appelé Yaël Braun-Pivet à "reporter sine die" cette mesure controversée.

Ce revirement illustre l'impact de l'opinion publique sur les décisions politiques, soulignant que même dans l'arène politique, il est parfois nécessaire d'écouter la voix du peuple. Une leçon que les députés ont appris à la dure, dans une tragi-comédie parlementaire où le balancier de l'opinion a guidé le cours des événements.

Partager cet article
Repost0