Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 15:03
Ainsi palreait Jan Bucquoy ...crédits photos Philippe Poisse

Perpignan, un soir d’avril 2022, trois spectacles en ville. Rien de plus.

Marine Le Pen fait la tournée des EHPAD et parle de jeunesse à des vieux, passéistes et en mort cérébrale depuis des décennies. À propos de Pétain, Georges Bernanos parlait « d’anémie mentale ». La France manque de fer, faut croire.

De vagues anti-fascistes, autoproclamés, comme tous les antifascistes de salon, tentent de faire un « Karnaval » place des Esplanades, bien loin des 3 000 personnes venues voir Marine. Peu imaginatifs et un poil lâches, les antifascistes 2022 fleurent bon le renfermé et la défaite. Loulou 2026, c’est déjà fait. Merci les gugus des Esplanades.

Et puis, et puis, il y a Jan Bucquoy. Oui, ma petite dame, Jan Bucquoy, himself !


Alors oui, il est Belge.

Et il faut être lucide, le seul truc bien avec la Belgique, c’est le Congo. Avec ce brave Léopold on s’était bien marré. Et puis ça nous a permis d’avoir « Au cœur des ténèbres ». Si on fait abstraction des 10 millions de morts, le bilan est franchement positif.


Mais Jan Bucquoy n’est pas Léopold, ou alors il le cache vachement bien.

Il serait plutôt du genre artiste. Limite provocateur, totalement libertaire, et un peu pâtissier (à cause d’un dénommé Noël Godin). Il est logique qu’il finisse à Perpignan, histoire de racheter ses pêchés.

N’oubliez pas, tout Perpignanais cache un lourd secret, une faute ignoble, qu’il doit expier.

Oui, à l’origine le tome 2 de « la Divine Comédie » devait s’appeler « Perpignan », mais pour des raisons marketings, l’éditeur de Dante a préféré « le Purgatoire ». C’est ballot.


Alors Jan Bucquoy est venu présenter le musée du slip à Perpignan. Et le Tout Perpignan Culturel était là !

En gros 40 personnes.

Mais attention, 40 personnes qui lisent des livres ; 40 personnes qui vont à des expositions ; 40 personnes qui considèrent que la culture est un besoin vital. Oui, 40 personnes pour qui les besoins ontologiques priment sur les besoins anthropologiques.

Vous trouvez que c’est grandiloquent ? Ben quoi, je vous ai dit que j’suis rentré seul et sobre. Vous avez cru que l’offense resterait impunie ?

Bref, on était 40 gus, autour d’une bière, à papoter, de choses et d’autres, en regardant des portraits de figures politiques majeures*, avec un slip sur la tête. Les figures politiques, s’entend, pas moi. Moi, je porte que des boxers. Question de bon goût.


Il faut reconnaître que dans le coin la culture c’est pas vendeur. On voit jamais les candidats dans les lieux culturels, ce qui est une forme de soulagement d’ailleurs. Ici c’est la « culture subventionnée » qui compte. Parce qu’il faut bien le dire, ça permet à des incultes de briller en société. Quand vous touchez 100 000 balles par an, vous êtes peu enclin à déclarer que l’adjoint au maire en charge de la culture est inculte, ou que la dernière fois que le Conseil départemental a commandé un livre, c’était pour réhabiliter Robert Brasillach.

Non, non, à Perpignan la « culture subventionnée » va bien, France Culture l’affirme.

Pour le reste de la création culturelle, ben, c’est pas jojo.

T’as juste 40 pèlerins qui se pointent au vernissage de l’expo d’un gars qui a sa propre page Wikipedia et a quand même fait un film avec Lolo Ferrari.

À Sparte, ils étaient 300 !

Je sais, ça n’a rien à voir, mais ça fait deux semaines que je veux la placer celle-là. Donc, acte !


Alors avec les copains présents, on s’est bien marré. On est même tombé sur un Belge, qui crèche à Bages, c’est dire s’il a des trucs à se reprocher, et qui a transformé sa maison en œuvre d’art. En plus son voisin brasse de la bière artisanale.

Le but d’un vernissage c’est de rencontrer des gens, dans un cadre sympathique et convivial. Des réseaux s’y créent, se côtoient. C’est le lieu idéal pour se bâtir une crédibilité, surtout si l’on veut gagner l’élection municipale.

Mais, comme je vous l’ai dit, les candidats ne viennent jamais !

#Loulou2026


*Non, Fabien Roussel n’est pas une figure politique majeure. Me faites pas dire ce que j’ai pas dit !

 

Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Perpignan:Vernissage de l’exposition de Jan Bucquoy : ou quant à cause de la culture, tu rentres chez toi seul et sobre, mais avec un slip sur la tête ! par Philippe Poisse, featuring Nicolas Caudeville, vidéos interview
Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 00:20

"Le stand-up (abréviation française de l' anglais américain stand-up comedy, comique de scène, ou monologue comique) est un genre comique où un humoriste seul, sans décor, sans accessoire, brise le « quatrième mur » en prenant l'auditoire à témoin des histoires qui lui sont arrivées." https://fr.wikipedia.org/wiki/Stand-up#:~:text=Le%20stand-up%20(abr%C3%A9viation%20fran%C3%A7aise%20de%20l'%20anglais%20am%C3%A9ricain,%C3%A0%20t%C3%A9moin%20des%20histoires%20qui%20lui%20sont%20arriv%C3%A9es.

Crédit Photo Nicolas Caudeville

C'est dans le cadre de l'Atmosphère Bar place Rigaud que nous avons Rencontré Julie Doherty, 35 ans "Stand-upeuse" de Perpignan.

L'art de la "blague debout", nous vient des États-Unis, et a fini par essaimer à Paris et sa banlieue (en fait l'inverse) #JamelComédyClub , via la chaîne Canal + a créé une émulation, voire une "life style". C'est nouvelle forme narrative, revient sur la modeste geste moyenâgeuse, avec des "punch-lines" de François Villon moderne, comme on viderait un chargeur de blague dans le public. Pour de rire, on monte sur scène comme on monte à l'échafaud (l'humour en est l’ascensoeur) .

Julie Doherty avait une vie "normale". Puis en 2015, elle quitte Perpignan, pour Paris. D'abord le cours Florent https://www.coursflorent.fr/campus/paris, puis le cours Cochet, puis le théâtre d'improvisation (sorte de Macronisme qui dirait son nom) . Elle travaille dur pour payer le loyer de son appartement, ses cours #laviedeBohême . Puis, il y a le Covid, plus de travail, plus moyen de payer un loyer parisien, elle retourne dans les PO . Elle apprend par bouche à oreille, que Saïd Bekhti monte une scène de "Stand-up" plus ou moins, tout les vendredi soir au théâtre de la complicité rue des rois de Majorque. Elle y propose un sketch de 7 minutes, mais dans l'image du monde "trash" "hard" . Parce que, c'est ça la vie...Même en France...C'est là que Philippe Poisse, la repère comme seule, femme et régionale de l'étape; et nous la ramène en image. http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2022/03/perpignan-soiree-stand-up-au-theatre-de-la-complicite-on-est-pas-des-dvd.html

On finit par la convoquer en vrai, à l'Atmosphère place Rigaud...

Julie Doherty était en direct pour l'archipel contre attaque pour parler la condition de la Stand-upeuse à Perpignan : entre l'enfer de la ville et la douceur du Loukoum. Prochaine soirée Stand up au théâtre de la complicité de Saïd Bekhti 39 rue des rois de Majorque, le 8 avril à partir de 19h

"Faire rire est un plaisir inégalable " Julie Doherty 

 

Crédit photo Philippe Poisse

 

Crédit Photo Nicolas Caudeville

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 16:24

"- Vous l’avez dressée contre moi !
- Si elle est contre toi c’est parce que TU l’as voulu.
- Vous ne me l’enlèverez pas !
- Ta colère et ta soif de pouvoir s’en sont déjà chargés… Tu as laissé ce seigneur noir des Siths corrompre ton cœur. À tel point que tu es devenu très exactement tout ce que tu avais juré de combattre.
- Je n’ai plus de leçon à recevoir de toi. Je ne suis plus abusé par les Jedis. Je n’ai plus peur du côté obscur comme eux. J’ai apporté la paix, la justice, la liberté et la sécurité à mon nouvel empire !
- Ton nouvel empire ?!
- Ne m’oblige pas à te tuer !
- Anakin par allégeance je suis lié à la République. À LA DÉMOCRATIE !
- Si tu n’es pas avec moi, alors tu es contre moi…
- Seuls les Siths sont aussi absolus… [Prend son sabre] Je ferai ce que je dois faire.
- Tu essayeras… [petit sourire]"

Star Wars : Episode 3 - La revanche des sith, Anakin et Obi-Wan.

L’Association nationale des Élus Locaux d’Opposition a pour but de développer toutes les actions permettant aux élus locaux d’opposition d’exercer au mieux leur mandat pour faire vivre notre démocratie et ses contre-pouvoirs. Au service des élus d’opposition et de la démocratie locale

On mesure la qualité de ses élus par leurs actions, certes, mais aussi par la qualité de leur opposition. C'est l’apprêté de l'opposition qui permet à l'élu de se révéler, de se dépasser . C'est son opposition qui permet à l'élu d'être aux aguets, à l’affût. C'est l'opposant qui permet qui est l’inattendu "sparing partner" idéal pour l'entretien de la démocratie. C'est ce qu'à été Clotilde Ripoull à Perpignan, en tant que candidate et figure de l'opposition. Elle éreinta successivement Jean-Paul Alduy, puis Jean-Marc Pujol. Elle met cette expérience et cette énergie  dans l'AELO .

"L’Association nationale des Élus Locaux d’Opposition a pour but de développer toutes les actions permettant aux élus locaux d’opposition d’exercer au mieux leur mandat pour faire vivre notre démocratie et ses contre-pouvoirs.

Au service des élus d’opposition et de la démocratie locale" https://aelo.info

Clotilde Ripoull était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter l'AELO l'association de défense et de formation des élus d'opposition. La démocratie ce n'est pas pas que les élus, mais aussi une opposition de qualité, qui aide par sa pugnacité à ce que les élus donnent la meilleure version d'eux mêmes .

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 01:11

Francis Daspe était en direct(featuring Philippe Poisse ) pour l'archipel contre attaque pour présenter le candidat Mélenchon pour la France Insoumise, pour l'élection présidentielle dont le premier tour aura lieu le 10 avril prochain. 

Meeting départemental Union Populaire / France Insoumise mercredi 30 mars à Perpignan, salle des Libertés, à 18 heures. 
Avec les présences de Bastien Lachaud, Claire Lejeune, Alexis Corbière. 

Présidentielles /Francis Daspe: représente le candidat Mélenchon pour la France Insoumise! interview par Nicolas Caudeville featuring Philippe Poisse

Voir aussi:

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 18:14

Exposition de Skylart (L. Garlan) du 9 mars au 1er avril. à l'Atmosphère Café, place Rigaud à Perpignan


Artiste touche à tout, issue des anciens Beaux-Arts de Perpignan, Skylart (L. Garlan) dont les créations se déclinent en multiples pratiques - Peintures, sculptures, dessins, photo, installations, fresque peinte pour particulier, créations d'affiches pour FRAM (Visa Off) intervenante en atelier - vous présente ses derniers travaux issus de son fond d'atelier perpignanais.
Mêlant des éléments de son patrimoine culturel et environnemental avec ses émotions et sa perception, ses œuvres graphiques et colorées, révèlent la lumière inhérente à chaque atmosphère. Le souvenir et les émotions sont explorés.
Jouant des éléments techniques personnels dans ses bords de mers et paysages (lavis, pastel, acrylique) ombres et lumières semblent se répondre pour trouver un équilibre.
Une belle expo à voir pour le plaisir des yeux.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 12:44
Crédit photos Philippe Poisse


Blogueur médisant c’est sympa comme taf. Mais ça aurait tendance à avoir des inconvénients. Faut dire que dans ce secteur d’activité pas grand monde vous offre à boire, et ceux qui vous payent un verre, comment dire,…, on va éviter de parler de ceux-là.

Bref, plutôt que chercher un métier honnête, question d’ethos, je me retrouve à jouer les blogueurs culturels. J’ai quand même encore un peu d’amour propre, j’en suis pas encore à me prendre pour un « journaliste » dans un canard en ligne du coin.

À la demande de la direction de l’Archipel contre Attaque, j’ai donc passé mon vendredi soir au Théâtre de la Complicité, qui, dans le cadre de l’Oasis des Arts, organisait une soirée Stand Up, avec 4 artistes.

Et comme le patron m’a dit : « tu verrais, ils servent le café le moins cher de Perpignan*, ça va te plaire », que pouvais-je faire d’autre ?

Depuis un an, le Théâtre de la Complicité occupe des locaux au 39, rue des Rois de Majorque. L’association peut donc gérer maintenant un vrai café culturel et continuer son travail social et culturel, notamment via des ateliers ouverts à tous. Un espace de co-working, un bar, un espace détente, une vraie scène, vont permettre le développer de l’activité et de la sensibilisation des habitants de Perpignan à toutes les formes d’expression culturelle.


Ce soir, quatre artistes sont montés sur scène, devant une salle comble.

C’est Julie Doherty https://www.instagram.com/julie_doh/, la régionale de l’étape, qui a ouvert la soirée. Elle m’avait dit avant de monter sur scène que ça allait être trash. Force est de reconnaître qu’elle est honnête. C’est clair, en Arabie Saoudite, elle ne tiendrait pas 5 minutes. Tant pis pour eux !

Ensuite ce fut le tour de Magdy, toulousain de son état, de nous parler de son ami Ali, de cannabis, et de ces problèmes de personnalités. Y’a pas à dire, le bonhomme est parfait pour chauffer une salle.

Puis vint Ninmar. Il est syrien, mais pas terroriste. À cette annonce on est un peu déçu. Mais il se rattrape vite. Entre un tacle à l’ambassade du Canada, des souvenirs du CM2 et une soirée dans un restaurant libanais, le public s’est bien amusé. Personnellement j’ai trouvé qu’il s’agissait du meilleur moment de la soirée.

Et pour finir, Ismael, qui n’est pas juste le MC de la soirée, il est aussi de Montpellier. Et là, on se dit qu’il a tiré un mauvais karma. Mais bon, tout le monde ne peut pas être Perpignanais. Le type est aussi une version sur pattes d’un « burger végétarien suppléent bacon ». Faut dire qu’il est arabe et féministe. Ou du moins c’est ce qu’il dit, avec beaucoup d’humour et de décontraction.

Humour et décontraction étaient les mots d’ordre pour cette soirée particulièrement réussie.


La prochaine soirée aura lieu le 8 avril 2022. N’hésitez pas à réserver vos places !


*En plus il est bon, et, servi avec le sourire.

 

Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Perpignan; Soirée Stand Up au Théâtre de la Complicité : on est pas des DVD ! par Philippe Poisse
Partager cet article
Repost0
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 18:24
Les frêres ennemis enfin réunis à Perpignan à l'espace Zéro par Jan Bucquoy

Espace Zéro :Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse featuring Rafael Gray était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter un espace pluridisciplinaire et artistique qui accueillera à partir du 7 avril prochain et une soirée spéciale élection frites et moules avec l'artiste belgo perpignanais Jan Bucquoy  pour son musée du slip : les candidats à l'élection présidentielle 12 sans dessus dessous...

Jan Bucquoy revient à Perpignan pour les présidentielles 2022.
Il y a 5 ans déjà il nous avait étonné avec sa Collection d’automne pour les primaires à droite et à gauche exposée à l’Espace El Pati.http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2016/11/perpignan-l-artiste-belge-jan-bucquoy-fera-la-revolution-du-slip-a-el-pati-a-partir-du-18-novembre-interview-jan-bucquoy-hector-madr

Aujourd’hui à l’espace ZERO, il présente les candidats du premier tour des présidentielles 2022; Collection de printemps.
(Espace ZERO, 2 place Joseph-Sébastien Pons, 66000, Perpignan, France)

 

L’image du slip dans l’inconscient collectif                                                                      

Nous nous souvenons tous du conseil de nos aînés, de ce qu’il y avait à faire avant de passer un examen oral devant un professeur particulièrement craint : Imaginez-le en slip. Et effectivement, cet homme,redevenait un commun mortel, de ce fait partait le trac ainsi que la peur, nous pouvions alors lui parlerd’égal à égal. Qui que l’on soit , de César ..        

Nous sommes tous égaux devant le slip...

Historique    Dès sa création en 1990 à Schaarbeek son succès a été foudroyant ; des touristes du monde entier mais aussi des politiques , philosophes , intellectuels , artistes sont venus admirer les dessous de personnalités aussi diverses que Michel Preudhomme , Marcel Mariën , Axel Red , Didier Reynders (vice premier ministre , ministre des finances belges) Fadila Lanaan (ministre actuelle de la culture francophone belge) , Jean-Marc Barr , Guillaume Durand , Jean-Michel Ribes , Brigitte Lahaie...                                                                                                

 Démarche, philosophie et installation du projet                                                    

La démarche est la suivante : Écrire et rencontrer des personnalités, afin qu’elles offrent leurs slips ,celui-ci doit être préalablement porté puis lavé. Les slips sont ensuite mis sous verre et encadrés avec le plus grand soin afin de les mettre en valeur , comme dans les musées les plus prestigieux. Votre slip devenu œuvre d’art pourra être restitué à son propriétaire sur simple demande

#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville
#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville
#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville
#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville
#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville
#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville
#janbucqoyespacezero: Perpignan: un nouvel espace culturel au cour Maintenon ! interview Sandrine Rousseau, Fred Chivot, Guillaume Fosse par Nicolas Caudeville

Max Wyse et Martine Wyse étaient en direct pour l'archipel contre attaque pour l'exposition "N'importe qui peut faire n'importe quoi" l'art de rien, 2 place Joseph Sébastien Pons à Perpignan du 5 juin au 14 juillet 2021 dernier à ce qui est devenu "L'espace Zéro" 

Voir aussi:

l'intégrale Jan Bucquoy ici: http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/tag/jan%20bucquoy/

Partager cet article
Repost0
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 15:48

Pascale Oriot http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/09/roman-qui-palcale-oriot-113-1-vie-intarview-par-nicolas-caudeville.html était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter son dernier roman "La vierge était noire " aux Presse Littéraire de Jérôme Fricker un roman initiatique, avec Thomas jeune photographe pour protagoniste et fil rouge dont la rencontre avec une vierge noire en Cerdagne, fait office de révélateur...
Numéro réservation repas africain : 06 10 82 91 03.

Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville

Il y a les rêves et puis les réalités de la vie. Du haut de ses 26 ans, Thomas oscille et compose avec les deux. Photographe amateur, guitariste amateur, petits jobs en amateur, il survole sans jamais se poser nulle part.
En s’inscrivant au prestigieux concours photo « Le Catalan », Thomas s’imaginait heureux vainqueur. Peut-être en aurait-il été ainsi s’il ne s’était aventuré à « Mata Mala », le bois mauvais. Une étrange découverte va bouleverser ses plans et l’entrainer sur des chemins inconnus, certains clandestins, d’autres mystiques.

L’extraordinaire n’est pas une voie mais une épreuve aux exigences parfois aliénantes… Avec ce quatrième roman, Pascale Oriot s’immisce à nouveau au cœur de l’être humain afin d’en exposer les parts contradictoires. De la lune au soleil, de l’ombre à la lumière, du « je suis » au « je montre », elle souligne nuances et  mouvements.

En plus de ses romans, Pascale Oriot écrit poésies, paroles de chansons et articles culturels.

Elle a reçu le Prix Méditerranée des lycéens en 2011 pour « Vous me reconnaîtrez » et le Prix Ramon Juncosa (diffusion et journalisme transfrontalier) en 2017.

 

Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Roman: laissez-vous initier à la "vierge noire" par Pascale Oriot ! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 20:15

Petit conte de réalité

« Iloah et les petits théorèmes de vie »

 

Elle était une fois dans la réalité, encore mieux que les contes de fée.

Cendrillon, Mary Poppins, raiponce, et la belle à elle seule tour à tour dans la danse de sa vie.

Elle était née il y avait 40 années en sachant très bien qu’elle n’était pas une princesse pour de vrai.

Ses parents n’étaient pas reine et roi. Elle n’avait pas eu la chambre ni les tenues qu’une princesse aurait eu. Elle avait vu les contes qui disaient qu’un jour le prince viendrait mais elle avait bien vu que dans la réalité, des princes il n’y en avait pas. Les grandes personnes se disputaient tout le temps et personne n’était prince avec beaucoup d’argent. Elle avait alors fait son bout de chemin, en s’occupant elle-même d’avancer vers demain.

Il y avait bien quelqu’un dans sa vie qui s’était un peu présenté comme un prince. Il n’avait pas cheval de prince celui la, il était venu sur un char de carnaval. C’était pas vraiment ce qui ferait vraiment rêver, mais il avait souvent répété qu’un jour ou l’autre il reviendrait là chercher.

Il avait disparu pendant des années. C’était un faux prince, c’était évident.

 

Elle n’avait pas spécialement d’ambition de devenir si ou ça, ce qui l’intéressait, c’était juste d’être elle-même. Elle avait passé beaucoup de temps enfant à réfléchir et se questionner. Et puis dans sa vie elle avançait vers ce qui lui convenait. Elle évoluait constamment, elle avait des gens à qui elle tenait vraiment. Il y avait des personnes qui parfois partageaient un peu de sa vie, il n’y avait jamais le prince des contes qu’on montrait à la télé, mais il y avait quand même dans la réalité, des choses qui rappelaient des vieux contes rédigés.

 

Au fil des ans, elle avait construit une vie posée comme ça faisait bien dans la société, comme il fallait. Mariée et des enfants, elle travaillait, tout allait.

Mais elle arrivait à un moment de sa vie où elle avait besoin de changement. Elle avait des expériences à transmettre et un besoin d’évoluer.

Le faux prince à ce moment là, était revenu derrière les réseaux sociaux en lui disant qu’il voulait reprendre leur lien où il avait laissé y’avait bien des années, quand sur le char du carnaval il s’en été allait faire la fête et éveiller les âmes d’enfant comme il aimait.

Il lui disait qu’il avait loupé 20 ans de sa vie, que d’elle il ne voulait plus rien louper et lui demandait d’écrire sa vie.

Elle avait acheté un petit appartement à Perpignan pour aller y écrire des livres de ses expériences à partager. Elle n’avait jamais eu le temps de s’y installer. Ses obligations de maman l’avaient tenue et retenue, la ramenant constamment dans la région paca d’où elle venait. On aurait dit qu’on ne voulait pas la laisser s’en aller.

Elle avait structuré toute une méthode éducative de ses expériences de vie. Dans cette méthode qu’elle racontait, c’était elle son propre sujet de récit, pour le travail qu’elle menait sur elle pour avancer dans sa vie.

Elle n’avait pas eu le temps de publier quoi que ce soit. Elle avait eu une accumulation d’embûches sur son chemin qui s’étaient imposées.

Le faux prince avait décidé que finalement, il ne viendrait pas la retrouver, que devenir producteur pour ce qu’elle faisait ne lui plaisait pas, qu’il voulait rester l’animateur du carnaval qu’il était.

Quand il avait décidé qu’il ne viendrait pas, il avait alors commencé à la menacer. Il avait dit qu’il allait prendre contact avec des personnes de sa vie pour constituer des dossiers à charges et la pulvériser. Pendant longtemps elle ne l’avait même pas cru. Elle pensait qu’il n’avait aucun pouvoir, qu’être sur un char de carnaval ou parler dans un micro ne lui donnait pas ce pouvoir de faire ça.

Elle essayait de continuer sa vie vers ce qu’elle faisait. Mais avant tout elle se battait pour retrouver un de ses fils qu’on lui avait enlevé. Elle ne comprenait pas pourquoi la justice ne l’écoutait pas.

Elle avait entre ses mains plein de preuves de la réalité, que la justice ne voulait pas regarder. Pour elle, c’était pas le moment de papillonner à sortir des contes pour faire rêver. C’était son enfant avant tout qu’elle devait retrouver.

Elle voyait bien que tout était contre elle alors qu’elle n’avait rien fait de mal mais elle ne voyait pas bien pourquoi elle n’était pas écouté.

Pendant tout ce temps où elle se battait avec la justice pour son enfant, elle avait continué d’écrire des petits contes à partager, et des théorèmes de vie mais elle attendait le bon moment pour publier. Elle se réfugiait dans ses écrits pour supporter ses épreuves de vie.

Son histoire semblait toute s’acharner contre elle. De son enfant enlevé, à tous ses droits privés, personne ne venait l’aider face à tout ça. Ses plaintes disparaissaient. Ses communications aux médias n’étaient pas relayées. Elle avait tout essayé pour combattre les injustices qui s’étaient enchaînées ces dernières années, mais rien n’aboutissait.

Elle en arriver à se demander si le faux prince n’avait pas vraiment fait tout ce qu’il avait menacé. Elle ne savait pas. Elle avait continué de se battre, de chercher à comprendre et investiguer dans sa propre histoire de réalité. Au début, elle pensait que c’était des erreurs de droits. Finalement, peu à peu la vérité remontait à la surface et elle venait d’apprendre que si tout ça s’était passé, c’était parce qu’un réseau de contact fait exprès, avait agit à son insu pour toutes ces choses orchestrées.

Son enfant lui avait été enlevé exprès. Elle n’avait plus de jus. Elle s’était battue des années dans le vent, contre des réseaux de gens qui étaient au dessus, au pouvoir, et qui faisaient ce qu’ils voulaient.

Alors là, elle ne se battrait pas. Elle s’avait qu’elle été vaincue. Elle déposait les armes une bonne fois pour toute, elle était enfin libérée pour publier.

Elle avait maintenant toute l’histoire de sa vie à partager, les épreuves qu’elle avaient enchaînées et qui l’avaient menées à écrire des petits théorèmes de vie pour se questionner.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2022 2 22 /03 /mars /2022 14:03

Bon, c’est officiel, Louis Aliot a un problème avec les trotskistes. On ne sait pas trop pourquoi, mais bon, chacun sa Némésis. Alors il aurait pu lancer un marché public pour acheter des piolets, et partir une semaine à Mexico, histoire d’oublier tout.

Oui, je fais des références à Luis Mariano, mais y’a pas de raison que je sois le seul qui souffre dans cette histoire !


https://youtu.be/r0UCGpqzEQY


Louis Aliot, histoire de bien montrer qu’il la joue taille patron, désire donc que la municipalité porte plainte contre Josie Boucher pour injure publique.


Les faits, rien que les faits


Le 6 mars 2022, l’Indépendant publie un article intitulé « Perpignan : plusieurs dizaines de militants politiques et des droits de l'homme réunis en soutien à l'Ukraine ». L’article est signé Sophie Babey, l’épouse de Stéphane Babey, le directeur de cabinet de Louis Aliot.*

https://www.lindependant.fr/2022/03/05/perpignan-plusieurs-dizaines-de-militants-politiques-et-des-droits-de-lhomme-reunis-en-soutien-a-lukraine-10150921.php


Louis Aliot ne supporte ni le concept de « cirque » – il n’aimerait pas les clowns, d’après la rumeur – ni le concept de « fasciste ». Donc il attaque. Mais pas en son nom. Au nom de la mairie.

Et ce n’est pas juste pour des raisons financières.

C’est d’abord parce qu’il confond sa personne, qui est parfaitement respectable, avec sa fonction de « maire », qui est bien circonscrite dans l’espace et le temps, et la municipalité, qui le transcende.

« Perpignan, c’est moi ! », comme dirait l’autre.


La baronnie de Perpignan


https://www.somsegarra.cat/personatges/noticia/2724/baronia-de-perpinya


Oui, Perpignan est une baronnie. La dernière personne à avoir porté ce titre est décédée en 2020, à 105 ans. Le titre est vacant depuis.

https://ca.wikipedia.org/wiki/Roser_Rahola_d%27Espona

Le titre, non attribué pendant près d’un siècle, a été « recréé » en 2010, par Juan Carlos Ier, le roi d’Espagne mis en place par Franco et connu pour des histoires de fraudes fiscales.

Si on se réfère à la « théorie des trois droites » de René Rémond, Louis Aliot appartient à la droite « légitimiste », c’est-à-dire à un courant de pensée contre-révolutionnaire et antilibéral. Vous noterez que Francesc de Nuix i de Perpinyà, premier baron de Perpignan en 1800, étant aussi contre-révolutionnaire et antilibéral. De là à dire qu’il y a une filiation, il n’y a qu’un pas…

https://www.franceculture.fr/oeuvre/les-droites-en-france


Dans un système monarchique, la personne du monarque se confond avec son fief. Il l’incarne, il est le territoire fait chair. C’est encore plus vrai dans les régimes de droit divin.

Louis Aliot semble être dans une dérive qui devrait le conduire à considérer Perpignan comme son bien propre. Il a déjà changé le logo, sans concertation, et ressorti un blason à l’historicité douteuse.

https://www.lindependant.fr/2022/03/01/perpignan-mais-quel-est-ce-blason-accroche-a-laccueil-de-la-mairie-10142063.php

Le jumelage avec Tchervonohrad, la ville d’où les réfugiés sont originaires, est aussi le fait du Prince. Pourquoi Tchervonohrad ? Parce que la municipalité a des contacts là-bas via une association des Pyrénées-Orientales.

Ce jumelage pourrait être un formidable projet, avec la création d’une « Casa de Perpinyà », office permettant de réaliser des opérations de développement culturel et économique, profitables aux deux villes. Mais le projet ne servant qu’à faire plaisir à quelques-uns et à assurer une bonne opération de communication, sans lendemain, il n’en sera rien. La précipitation et le manque de vista, choquant pour un passionné de rugby, vont gâcher ce qui aurait pu être un formidable projet.


Louis Aliot, comme beaucoup d’autres avant lui, de gauche comme de droite, et beaucoup d’autres après lui, de droite comme de gauche, se trompe lourdement sur la démocratie. Non, il n’est pas l’Homme qui a rencontré le Peuple de Perpignan. Il n’incarne rien, il a juste reçu un mandat de 6 ans, renouvelable 2 ou 3 fois à priori, et rien de plus. Il n’est en rien un « héros ».

D’ailleurs, s’il l’était, rappelons-nous les paroles de Simone Weil dans « l’Iliade ou le poème de la force », texte écrit alors que l’Europe connaît la Guerre Totale : « Le héros est une chose traînée derrière un char dans la poussière. »

https://blogs.mediapart.fr/calaotok/blog/030420/liliade-ou-le-poeme-de-la-force-simone-weil


Simone Weil est sans doute la philosophe qui éclaire le mieux ce qu’est la « guerre » et ce qu’est la « force ». La (re)lire n’est pas que de saison, c’est aussi une obligation pour ceux qui veulent comprendre le présent. Et, peut-être, le futur de l’Europe.


Du point de vue du droit


En 2014, Jean-Luc Mélenchon a gagné un procès en première instance contre Marine Le Pen. Celle-ci l’avait attaqué au motif qu’il l’avait qualifiée de « fasciste ». La cour avait considéré que le terme fasciste est « dépourvu de caractère injurieux lorsqu'il est employé entre adversaires politiques sur un sujet politique ».

https://www.leparisien.fr/faits-divers/fasciste-marine-le-pen-perd-son-proces-pour-injure-contre-melenchon-07-10-2015-5163561.php

https://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/taxee-de-fascisme-le-pen-perd-son-proces-contre-melenchon-4826566

Louis Aliot risque de subir une sacrée déconvenue au tribunal correctionnel. Notons que si la mairie de Perpignan perd son procès, dans le cadre de débats politiques, il sera possible de qualifier Louis Aliot de « fasciste » sans trop de risque d’être poursuivi. L’arroseur arrosé en quelque sorte.


Reste une question en suspens : quel est l’avis des réfugiés ukrainiens ? Eux qui ont été « sauvés » par un cadre dirigeant d’un parti qui, il y a quelques semaines, a tiré à 1,2 millions d’exemplaires un tract mettant en avant la stature internationale de sa candidate à la présidentielle grâce à une photo prise avec Vladimir Poutine, l’homme qui bombarde leur pays.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/ukraine-ce-tract-du-rn-avec-une-photo-de-le-pen-et-poutine-tombe-au-pire-moment_fr_621e2a59e4b0afc668c63520

*Curieusement, la municipalité ne semble pas désireuse de porter plainte contre l’Indépendant, et n’a pas envoyé de droit de réponse ni demandé le retrait de l’article.


** Le 1er août 1990, Tchervonohrad est la première ville de l'URSS à supprimer un monument à la gloire de Lénine.

https://gazeta.ua/articles/politics/_pershij-lenin-vpav-1990-roku-yak-skidali-idola-komunizmu/873618

 

 

Partager cet article
Repost0