Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 19:26

“Dans une société fondée sur le pouvoir de l'argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de "liberté", réelle et véritable.”

Lénine

- Le monde se divise en deux mon ami, ceux qui ont la corde au cou et ceux qui la leur coupe... Oui seulement celui qu'a la corde cou c'est moi, moi je risque gros, c'est pourquoi la prochaine fois j'veux plus de la moitié ! - oui tu as la corde au cou, mais moi je tire, et si tu me rogne mon pourcentage - cigare ? - qui sait, il peut arriver qu'je rate mon coup ?

film Le bon, la brute et le truand

 

Le parti communiste vient d'avoir 100 ans. Mais que reste-t-il de lui depuis la chute du mur en 1989, ou la fin de l'Union Soviétique 1991. Mais autre année décisive pour les communistes en France 1983. La porte à droite du président Mitterrand et la fin de l'union de la gauche. Le début de la descente à l’enfer pour les communistes.

 

Freddy Martin nouveau secrétaire départemental du parti communiste des PO, était en direct pour l'archipel contre attaque au clap ciné de Canet pour présenter la nouvelle ligne du parti communiste: une ligne minceur. L'émission est co-animée par Mariya Marenych , Jérôme Quaretti et Nicolas  Caudeville http://66.pcf.fr/116030

Partager cet article
Repost0
9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 16:38

 

"Les cons sont majoritaires, et moi j'ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les engrener, j'engrène les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul, etc... ça a un succès de fou [...] les cons sont cons et en plus ils sont bien dans leur connerie.": à propos de ses électeurs.
 
"Je leur fais un petit institut, une merde pour propager le catalan auprès de 4 gugusses, tout le monde est content, évidemment ils parlent catalan comme ça personne les comprend à 3 km de chez eux." : à propos des instituts de promotion de la langue catalane. George Frêche
 
 
Des élections arrivent en juin qui sont encore des moments pour agir et faire démocratie !
 
Mais, à l'instar des églises, il y a de moins de monde qui va aux urnes (sauf sous la forme de cendre, puisque, on se fait de moins en moins enterrer). Mais qu'est-ce qui a fait qu'il y ait en la matière de moins en moins de croyants ? La crise de la représentation, nous dit-on ? Alors crise de l'image, ou crise de la vocation des comédiens qui se mettent en scène dans la théâtrocracie ? Tiens, où est passé la démocratie ? Ben, oui, pas dans version formelle, dans son signifié, mais dans le simulacre qu'elle semble être devenue.
 
Après la chute du mur, on a fustigé, ce qu'on a qualifié d'"idéologie". Et si l'enfer s'était les autres, les idéologues, c'étaient aussi les autres. Nous (ceux qui ne sont pas les autres) on est des hommes (et des femmes) d'action, de "praxis", ce pourquoi nous nous nommons "pragmatique". Et dans la foulée, nous sommes des personnes de terrain.
 
D'ailleurs, nous nous nommons, nous nous désignions, pour mieux dire en creux, ce que nos adversaires ne sont pas ! En parlant de nous, on veut désigner de manière pudique les autres. Comme ce titre de texte de Léon Trotski : "leur morale et la nôtre".
 
Alors, nous ne sommes plus des personnes politiques, d'idéologie. Cela désigne alors que nous, en l'absence de réflexion pour notre projet politique. Par projet politique, on entend projet de société, quel modèle de société : avec son contrat social à la clef, qui détermine la répartition des droits et devoirs de chacun. Sans lequel, il n'y a pas d'engagement collectif possible et pas de "faire société".
 
Dans la crise de "représentation politique", ce qui est remis en cause, c'est la qualité de l'engagement !
 
"C'est quoi l'engagement ?
Acte par lequel on s'engage à accomplir quelque chose ; promesse, convention ou contrat par lesquels on se lie : Contracter un engagement. Faire honneur à ses engagements. Action d'engager quelqu'un, de l'employer, de louer ses services ; embauchage." Google search
 
Lorsqu'on se présente à une élection, on réclame aux électeurs un mandat, comme un poste dans une entreprise. Pour le poste, il y a ce qu'on appelle une fiche de poste.
 
"C'est quoi la fiche de poste ?
Une fiche de poste est un outil de communication permettant de présenter une description des différentes caractéristiques d'un poste et de son environnement, à savoir : l'intitulé du poste, ... l'environnement et les conditions de travail, (ex. : lieu de travail, rythme de travail, organisation, …)"
 
Il en va de même pour le mandat électif :
 
"Un mandat politique est une charge publique élective, notamment une fonction de membre d'une assemblée élue. On parle de mandat de député, de mandat législatif, mais aussi de mandat présidentiel." Wikipédia
 
Donc, on ne sollicite pas un mandat électif, comme l'on réclame un cadeau à Noël.
 
Il y a un avant : la campagne. Et un après : l'exécution du mandat.
Au pro rata du type de mandat, il faut faire une évaluation de la situation, sa perspective. Puis dire comment, pourquoi et jusqu'où, on veut faire évoluer cette situation : la prospective.
 
Pour mieux résoudre les problèmes qu'inclue "la situation", il faut énoncer clairement,
pour que, entre le mandaté et les électeurs, il n'y ait pas d'angles morts donnant prétexte à malentendus (toujours fâcheux et donnant lieu à du ressentiment : d'une élection à l'autre, il y a une masse critique à ne pas dépasser, pour être reconduit !)
 
Si vous avez suivi ses instructions correctement, vous n'aurez pas monté un meuble suédois, mais vous aurez su vous distinguer des autres candidats ou élus, qui font grimper le taux d'abstention ...
Partager cet article
Repost0
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 19:49

En cette période élective, qu'il est bon d'analyser, les réalisations de ceux qui nous réclament de nouveaux mandats où leurs avatars qui veulent ricocher sur un mandat parallèle. Quels sont les points forts  de la socialiste Hermeline Malherbe? A-t-elle su sortir de l'orbite de Christian Bourquin, et évoluer avec sa propre ligne éditoriale ? Où, le marionnettiste ayant disparu, elle git par terre les fils coupés, gérant le quotidien par la voie des directeurs de cabinets et avec ce que la loi NOTRe https://www.vie-publique.fr/loi/20721-loi-notre-loi-du-7-aout-2015-nouvelle-organisation-territoriale-de-la?xtor=-GOO-[]-[507085550598]-S-[%2Bloi%20%2Bnotre]#xtor=SEC-728 a laissé en compétences, de ce qui est passé de Conseil Général à Conseil départemental ?

Mais ici, il ne s'agit pas de gloser au sujet des prochaines départementales, mais bien des premiers fruits ou pas de l'élection du maire de Perpignan.

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/mars-2021-9-mois-d-aliot-a-perpignan-partie-1-par-olivier-gandou.html

et 2 http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/mars-2021-9-mois-d-aliot-a-perpignan-partie-2-par-olivier-gandou.html

Il a su surgir là où on ne l'attendait pas, sur la culture, mais avec quelques victoires à la Pyrrhus, n'enchaînant comme une suite logique avec un plan et objectif précis.

Il s'inscrit à la fois dans la continuité de ce qui avait été créé par Jean-Paul Alduy, et perpétué par Jean-Marc Pujol (plus ou moins) et a ajouté des nouveautés qui tardent à arriver comme : un  "Puy du fou" à la catalane (ça donne le ton), une radio internet gitane ou une phonothèque.

La phonothèque est un vieux projet né de l'imagination fertile de Jean Casagran.

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/01/perpignan-l-enjeu-du-soutien-a-la-creation-musicale-d-ici-une-phonoteque-et-apres-interview-jean-casagran-et-laurent-salle-par-nicolas-c.html

L'ancien ingénieur de l'usine des fameuses poupées Bella (qui firent la gloire d'ici durant des décennies et rêver des générations de petites filles https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187156-d17613981-Reviews-Musee_des_poupees_bella-Perpignan_Pyrenees_Orientales_Occitanie.html), le professeur de la regrettée école des beaux-arts, le spécialiste de Salvador Dali et ses photographes, créateur et directeur du FID ( Festival international du disque et de la BD) et ami de Jean-Luc Navette, Franck Margerin, Berbérian, Manara ,  Frédéric Bezian, Jean Soler (super Dupont : leurs pères étaient au camp d'Argeles en bon républicains espagnols)

À l'époque de Paul Alduy, étant en contact direct avec Hugo Pratt, le père du fameux Corto Maltése, il avait proposé une grande exposition sur le marin tout en encre de Chine !

Il lui avait été alors répondu : "c'est quoi ça Corto Maltése ?" Et le projet n'avait pas vu le jour !

Tout en travaillant à la mairie, ne faisant partie d'aucuns réseaux, ou de d'associations spirituelles, la conjuration des imbéciles et des malveillants s'est acharnée à amoindrir son travail ou tenté de le récupérer !

Mais, ces mauvais compagnons, toutes trahisons bues, n'arrivaient toujours pas à prononcer "tchiboulette" correctement ...

Et ce, jusqu'à la fin du mandat de Jean-Marc Pujol. Là, celui-ci lui propose une place sur sa liste, pour une touche plus culturelle. Et inscrit dans programme la phonothèque .

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/06/perpignan-videos-interviews-des-candidats-du-deuxieme-tour-louis-aliot-jean-marc-pujol-par-nicolas-caudeville.html

Mais, c'est Louis Aliot qui est élu. Jean Casagran veut démissionner, mais Louis Aliot l'appelle personnellement et lui promet de lui donner tous les moyens pour réaliser ses projets.

Pour conserver le FID et créer enfin la phonothèque http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/01/perpignan-l-enjeu-du-soutien-a-la-creation-musicale-d-ici-une-phonoteque-et-apres-interview-jean-casagran-et-laurent-salle-par-nicolas-c.html, idée qui le gratte depuis 1987, Jean Casagran accepte de rester.

Se succèdent des réunions avec le maire, son directeur de cabinet, l'adjoint de la culture, le directeur de la culture. On lui dit que, il y aurait un bâtiment magnifique qui se libérerait en ... 2024. On parle de la localisation en centre-ville, pas loin du Médiator, du campus Mailly et de la Casa Musical... Et puis là, on décide de le mettre au quartier Vernet (pas loin du musé mort-vivant des poupées Bella) à côté du lycée Maillol, pas loin de la future école des beaux-arts, avec un architecte de la mort qui tue !

Mais Jean Casagran est fatigué. Et il est prêt à dire oui à tout: pourvu que ça arrive !

Mais le futur public de la phonothèque aura-t-il envie d'aller se perdre las-bas ? Un quartier pas si stabilisé ? Ou est-il plus logique de le mettre dans le secteur du Campus Mailly, près de la Médiathèque, pas loin des rumbéros gitans, et de leur hypothétique, éventuelle, radio internet ?

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/10/perpignan/interview-du-maire-louis-aliot-la-radio-gitane-il-ne-faut-pas-la-faire-demain-mais-maintenant-par-nicolas-c.html

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2021 3 05 /05 /mai /2021 14:14

"La patience est un plat qui se mange sans sauce !" Perceval Kaameloot le film

Les protagonistes du spectacle vivant étant à l'agonie, comme ils l'ont mis en démonstration en faisant les morts un "vendredi d'action" http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/lettre-aux-artistes-d-ici-en-mise-en-scene-de-nevroses-et-en-panne-de-culture-par-nicolas-caudeville.html, il faut rapidement faire de la conserve de culture, en ouvrant un nouveau musée.

Le musée, c'est l'outil parfait de l'urgence d'attendre, la dynamique qui prend son temps.

Le musée et sa réouverture, c'est aussi ce qui a fait le triomphe de Louis Aliot en terme d'image au local comme au national. Ne parlons pas des affiches et des logos.

Alors pourquoi pas, mettre au carré le triomphe en hybridant les concepts : un musée de l'affiche et du logo.

Parce qu'au passage, on pourrait le faire bénir pour l'inauguration, faire des processions, créer une date spéciale et un monument à l'intérieur dédié au logo inconnu, mort pour services rendus à la patrie et à la communication (on pourrait alors le gerber en écharpe tricolore, et au garde à vous bien surs) !

Puis, faire une programmation de logos célèbres pour ce faire prendre ... en photo à côté, avec un verre de champagne d'ici : bref de belles perspectives cavalières en perspective pour la ville du post-futur qu'est Perpignan !

Une belle fenêtre de Tyr que ne saurait rater le maire de Perpignan et la bourgeoisie de droite. Et qui serait l'arche de soutien à sa réélection !

Partager cet article
Repost0
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 15:08
"On dirait le sud, le temps dure longtemps, on aurait pu vivre un million d'années, et toujours en été !" Nino Ferrer chanson
 
"J'ai su que c'était le bonheur au bruit qu'il a fait en refermant la porte."
Anne Philippe
Livre Le Temps d'un soupir dédié à son mari Gérard Philippe"

 

En "clic en collect" jusqu'à la réouverture des terrasses !

La journée avait bien commencé, le chat Raspoutine avait bondi sur le lit en respectant la grasse matinée du dimanche. Il avait d'abord réclamé de la tendresse,  (dont il faisait effusion lui-même) plutôt que des croquettes. Une douche moussue, on s'habille et on descend voir si la place Rigaud n'a pas déménagé !?

Un Café chez Maurizio...Per despertaré... Aujourd'hui en plus, je vais pouvoir déguster son nouveau cappuccino. Il avait fait venir une machine de sa terre natale, la Sicile pour faire tout type de "crémini", ainsi que le café torréfié à Marsala...Il gusto di

 
Le bon, "il vero" cappuccino est un art, un rituel, un témoignage, un assemblage de la simplicité organisée au service "d'il piacicere". Est-on destiné à apprécier le moment, ou, il y a bien une éducation au plaisir ? "Tot dit que" que la première gorgée de ce nectar moussu comme un bain de lait, fût comme une madeleine réconciliatrice.
 
Le bonheur ne nous tombe pas dessus comme une enclume : il s'apprivoise
 
Ajoutez à cela une pizza sortie du four. Le spectacle visuel et du fumet constitue une explosion vésuviale sans ses dangers...On termine "per un gélato" à la pistache et amande que fait lui-même "il chef" Maurizio et un "ultimo ristretto". À l'ambiance du regard et du goût se superpose celle de l'ouïe. Les saveurs de "l'Italia Mia", c'est aussi la langue que parle toujours le patron et les chanteurs qu'il écoute dans les moments calmes : Tiziano Ferro, Vasco Rossi,Moda...
Pas comme ses radios françaises qui sur-apprécient la langue anglaise ou sa version exotique américaine...
 
On profite encore d'un rayon de soleil et on rentre à la maison. Le bonheur ne brille qu'aux interstices.
 
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 16:01

Le 19 mai, on va ré ouvrir, les cinémas, les terrasses et ce qui l'art de vivre à la française et à la catalane : déo gracia (là, je m'adresse à notre Dieu qui guérit sa sainteté Macron... et son St Jean-Baptiste à lui Jean Castex).
Mais pour un peu, compte tenu des données médicales et des précautions prises par les professionnels : on a failli attendre. Un pays en grande maladie, à l'instar du droit qui s'exerce sur les médecins, il n'y a pas devoir de résultats, mais au moins devoir de moyens !

Pour les Claps Cinés, s'ils ne pouvaient accueillir du public, ils n'ont pas du moins laisser le combat de la culture. Car oui, la culture est un sport de combat, et pas une mise en scène de sa douleur, de son agonie ou de sa mort. Et, ils ont tenu haut l'étendard au travers de réunion de l'association des directeurs et trices des salles indépendantes et itinérantes du Languedoc-Roussillon, ou par des Facebook Live dans les salles au sujet de la culture et plus si affinités...

Ici nous mettons une interview et une émission pour donner la mesure de ce qui ce passait dans les cinémas malgré tout

Agence pour le développement régional du cinéma face à la fermeture des salles
 
Soléne Bianco represente de l'agence pour le développement régionale du cinéma https://adrc-asso.org/, L’Agence pour le développement régional du cinéma (ADRC) est une association loi de 1901, créée en 1983 à l’initiative du ministère de la Culture et du Centre national de la cinématographie (CNC). L’ADRC compte aujourd’hui près de 1400 adhérents, représentant l’ensemble des secteurs impliqués dans la diffusion et l’exploitation cinématographique (collectivités territoriales, exploitants, réalisateurs, producteurs, distributeurs et programmateurs). L'Agence est actuellement présidée par Nadège LAUZZANA. était en direct pour l'archipel contre attaque au clap ciné de Canet pour la réunion de l'association des cinémas indépendants et itinérants du Languedoc Roussillon (territoire qui perdure dans un des multivers comme le cinéma ) pour échanger sur la réouverture possible, voir hypothétique des en... de l'année 202.
 
LES STARS OUBLIÉES DU CINÉMA FRANÇAIS... ...EXTRAITS DE FILMS PROJETÉS DEPUIS LA SALLE & FACEBOOK LIVE de l'Archipel Contre Attaque ...
 
... VENDREDI 26 MARS à 11h00 depuis le Clap Ciné de Leucate. Une discussion et des extraits de films autour de deux personnages oubliés du cinéma Français : Le réalisateur HENRI DIAMANT-BERGER et ses 108 films réalisés et produits entre 1915 et 1972. L'acteur THOMMY BOURDELLE qui apparaît dans un peu plus de quatre-vingts films entre 1921 et 1958. Intervenants : Noël Diamant-Berger, petit neveu du réalisateur et Didier Fiala, direction Clap Ciné de Leucate.
Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 22:52
Vendredi dernier, FACEBOOK LIVE EN DIRECT DU CLAP CINÉ DE CANET avec à l'animation Mariya Marenych, Jérôme Quaretti, Nicolas Caudeville L'économie des Pyrénées-Orientales n'a pas toujours été calamiteuse. Elle a même été rayonnante au-de-là de l'époque du royaume de Majorque où Perpignan était la capitale d'un pays qui n'était pas la France, ni l'Espagne.
 
Mais au XXᵉ siècle, l'esprit de la rente, comme le décrivait l'économiste Henri Solens, s'est collé à l'esprit d'entreprise des catalans du nord, et comme un parasite l'a petit à petit étouffé. Et du "sempre endaban", on est passé ici au "il est urgent d'attendre ! Vendredi à 12heure 30, en Facebook Live, au Clap Ciné de Canet en Roussillon avec l'aimable participation de l'historien des industries Nicolas Marty http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/04/catalognepour-l-historien-nicolas-marty-l-universite-de-perpignan-etre-l-interface-pour-la-f-avec-le-monde-iberique-par-nos-relation, le chef d'entreprise et vice-président de la CCI Laurent Gauze http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/03/video-laurent-gauze-quel-developpement-territorial-entre-l-installation-de-l-ecole-42-et-amazon-interview-par-nicolas-caudeville-mar et de du fer de lance de l'entreprise du solaire André Joffre, nous débattrons sur le sujet : "le passé glorieux de nos industries, a-t-il un futur avec les nouvelles technologies et la transition écologique ?"
Vidéo / débat : L'économie des Pyrénées-Orientales post "théologie de la rente" avec Laurent Gauze,  André Joffre et Nicolas Marty
Vidéo / débat : L'économie des Pyrénées-Orientales post "théologie de la rente" avec Laurent Gauze,  André Joffre et Nicolas Marty
Vidéo / débat : L'économie des Pyrénées-Orientales post "théologie de la rente" avec Laurent Gauze,  André Joffre et Nicolas Marty
Vidéo / débat : L'économie des Pyrénées-Orientales post "théologie de la rente" avec Laurent Gauze,  André Joffre et Nicolas Marty
Vidéo / débat : L'économie des Pyrénées-Orientales post "théologie de la rente" avec Laurent Gauze,  André Joffre et Nicolas Marty
Partager cet article
Repost0
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 15:53

« C’est dire que les classes moyennes n’ont pas vocation à combattre la domination sociale, mais au contraire à y participer pour aider à son accomplissement et en tirer quelque bénéfice pour leur part. Leurs membres sont, dans le principe, des substituts des maîtres. Ces derniers ne peuvent pas être partout et sont obligés de déléguer une partie de leurs pouvoirs à ceux qui les représentent auprès des classes laborieuses. »

 

La petite-bourgeoisie est la classe sociale la plus méprisée et la plus méprisable. Pourquoi ?

Parce qu’elle a le cul entre deux chaises et refuse de le reconnaître. Elle tangue, comme un bateau ivre, entre les dominants, qui la rejettent ostensiblement et les classes laborieuses, qu’elle préfère exploiter, croyant en retirer quelque profit, plutôt que de le lutter pour son émancipation.

Prenons l’exemple de Perpignan : en 2020, six listes avec un représentant de la petite-bourgeoisie à sa tête, une liste issue du prolétariat et deux listes de notables affairistes et réactionnaires.

Ces deux dernières sont les seules à avoir eu des élus. Les « vrais » bourgeois savent parler au « peuple », merci le cynisme. Les petits-bourgeois, engoncés dans ce qu’Alain Accardo nomme une « culture moyenne », ne peuvent que parler aux petits-bourgeois. Dans une ville extrêmement pauvre, cela ne suffit pas pour gagner une élection.

 

« Au fond, pour le capitalisme, la meilleure population, la plus réceptive, la plus docile et la plus enthousiaste, serait une population complètement atomisée et infantilisée d’adolescents perpétuels dont les liens de solidarité seraient réduits à des échanges groupusculaires, fusionnels et festifs, une population de consommateurs effrénés, dont les membres n’auraient plus rien en commun que le projet de jouir ensemble, de « s’éclater » indéfiniment, prisonniers béats d’un sybaritisme invertébré, c’est-à-dire d’un style de vie moralement anomique, où l’atrophie de la dimension éthique serait compensée par l’hypertrophie de la dimension esthétique, où le but de la vie serait de « se faire du bien » à défaut de faire le bien. »

Cette culture moyenne fait de la petite bourgeoisie l’allié sans faille du capitalisme écocide et du néolibéralisme assassin.

Avec des « écologistes » défonçant des plages pour y construire des ports pétroliers, avec des « libertaires » se vantant de voter à droite, avec des « mondialistes » anti-migrations et anti-migrants, la petite-bourgeoisie perpignanaise est un bon exemple du grand n’importe quoi que représente cette classe sociale.

C’est tout le propos de ce petit livre de 150 pages, écrit par un sociologue bourdieusien et chroniqueur dans La Décroissance.

Mais ce pamphlet, aussi humoristique soit-il, serait insipide s’il n’était qu’une critique de la volonté hégémonique de la petite-bourgeoisie, qui préfère se faire appeler « classe moyenne » d’ailleurs.

Ce livre est aussi une réflexion sur la manière de lutter contre la social-démocratie, qui domine en Occident, et ne peut qu’aboutir à l’arrivée au pouvoir du fascisme. Arrivée au pouvoir que l’Europe est en train de connaître.

Car, tout au long de ces pages, Alain Accardo montre que le capitalisme n’est pas seulement un « système de structures objectives de domination », ce qu’il désigne du nom de « capitalisme du dehors », mais qu’il est aussi composé de « structures de personnalité dont les individus sont porteurs du fait de leur socialisation », ce qu’il désigne sous le nom de « capitalisme du dedans ».

Ce livre nous montre qu’il faut arrêter le fantasme réformiste, qui revient à « prendre la décision désespérée de procéder à l’ablation d’un cor sur une personne malade d’un cancer. »

La petite-bourgeoisie est enfermée dans un mélange de sybaritisme, de bovarysme et d’anomie. Comme le montre Alain Accardo, tant qu’elle ne fera un travail d’introspection, tant qu’elle ne pratiquera aucune forme de pensée réflexive, elle ne sortira pas de la tyrannie de ses désirs.

Occupant une place importante dans les milieux économiques, médiatiques, et, malheureusement, politiques, la petite-bourgeoisie empêche les classes laborieuses de prendre la place.

Tant que le petit-bourgeois se rêvera gentilhomme, il participera de la domination capitaliste, et empêchera toute forme de révolution.

Texte écrit en écoutant « Das Wohltemperierte Clavier » de Bach, et dédié à « mon amoureuse ».

Le Petit-Bourgeois gentilhomme

Sur les prétentions hégémoniques des classes moyennes

Alain Accardo

Aux éditions Agone

ISBN 9782748904260

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 20:56
J’ai le plaisir de t'informer de la diffusion de “Il s'’APPELAIT RODA”, lundi 26 avril à 22h55 sur France3 Occitanie Merci de faire tourner… Et on peut cliquer là : https://bit.ly/2Qljm7a
Etienne Roda Gil
Disponible aussi : Sur la TNT : chaîne 3 Orange SD : 317 et 314 SFR HD : 444 et 447 Free HD : 315 et 318 Bouygues Télécom Bbox : 483 et 486 Numéricable LaBox : 444 et 447 Darty Box : 305 et 310
Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 13:54
 
Rapport de force  définition :
"Un rapport de force est une relation de conflit entre plusieurs parties qui opposent leurs pouvoirs, ou en un sens plus littéral leurs forces, que cette force soit physique, psychique, économique, politique, religieuse, militaire… "
 
"On ne va pas mendier sa liberté aux autres. La liberté, il faut la prendre."
Ignazio Silone
 
Les précaires et intermittents ont manifesté ce vendredi, contre la réforme de l'assurance chômage. Ils voulaient interpeller le citoyen passif, indifférent au sort de son pays et sa conscience endormie. Sauf que, ceux-là, avaient beau jeu de se mettre en scène juste parce qu'ils venaient de se réveiller. Pour eux, il avait été urgent jusqu'ici d'attendre. Combien d'entre eux avaient été gilet jaune ?
 
Mais parce qu'ils se réveillent, il serait urgent de les écouter. Mais, ils devraient plutôt s'interroger sur le fait qu'il n'y a aucun risque à les piétiner. Parce que pendant toutes ses années, ils avaient organisé leur discrétion, leur invisibilité. Pour ne pas prendre de risques, pour pouvoir continuer à s'épanouir dans certains filets sociaux, qui leur permettaient de surnager, mais pas réellement de vivre, voire d'exister...
 
Alors là, dans l'urgence de leurs difficultés, ils se mettent à crier, comme des enfants terrorisés. Mais ils ne sont plus des enfants depuis longtemps. Et, ce qu'on pardonne aux enfants, on ne le pardonne pas à des adultes.
 
L'enfant est en apprentissage et on peut lui faire cadeau de ses erreurs, jusqu'à ce que ses expériences, surpassent le poids de celles-ci.
 
Les adultes que l'on voit se manifester là, ont incarné la définition de la folie selon Albert Einstein : " refaire la même chose en attendant un résultat différent !"
 
Dans cette manifestation, ils semblent enfin regroupés : jusqu'à quand, et pour quel objectif commun ?
 
En se couchant sur le sol, comme s'ils étaient mort, ils nous disent justement qu'ils ne veulent pas mourir. Sauf, que la majorité des gens sont comme ça. Qu'est-ce qui les rend si "indispensables" qui justifie que la majorité se coalise pour les sauver ?
 
Alors que juste avant :
"Comme le moineau, mon frère,
Tu es comme le moineau,
Dans ses menues inquiétudes.
Comme la moule, mon frère,
Tu es comme la moule
Enfermée et tranquille."
Et même :
"... comme le mouton, mon frère,
Quand le bourreau habillé de ta peau
Quand l’équarisseur lève son bâton
Tu te hâtes de rentrer dans le troupeau
Et tu vas à l’abattoir en courant, presque fier.
Tu es la plus étrange des créatures, en somme"
 
Nous dit Nâzım Hikmet  dans son poème– La plus étrange des créatures.
 
Alors que vous occupiez des lieux non laissés fermés par des mairies communistes compatissantes, que vous vous couchiez dans l'espace publique, tant que vous n'établirez pas de rapport de force, on aura bien raison de vous mépriser : puisque vous ne représentez que vous-même ! À l'imposture du pouvoir, répond l'imposture de l'opposition ... Si nous étions tous exceptionnels, il n'y aurait plus d'exception. C'est là, l'imposture de l'individualisme...
Partager cet article
Repost0