Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 15:07
Démosthène face à la mer :"Tu peux avoir le plus discours du monde, face à la mer, tu n'entendras que le cri des mouettes!" PCaudeville

Il y a des mots qui font florès, ils sont une recombinaison de deux mots qui s'hybrident et produisent du "signifiant" .

 Dans les années 90 , il y a eu le mot "personne ressource": lire entre les lignes, "j'ai un bouleau à faire, mais je me le fais défricher par une "personne ressource" parce que lui, le fait par passion et moi par obligation #ducoupcestbienpratique! .

Face à la dégradation de la société et de son corollaire le manque d'éthique , des personnes archaïques qui avait en tête l'ancien monde et ses anciennes "valeurs" (le mot est entre guillemet, parce que le sens est de plus en plus flottant)  , ce sont mises à dénoncer (mais le mot dénoncer, c'est pas beau: "ça rappelle des heures sombres", surtout l'hiver où le soleil se couche vite!) les manquements ou les abus de corps constitués ou d'individus trop bien placés qui mettaient en péril "l'intérêt général" pour nourrir leurs intérêts particuliers (dont la somme ne reconstitue pas l'intérêt général, devrais-je à nouveau le signifier à votre attention?) .

Ces personnes on les a étiqueté des "lanceurs d'alertes"

(pas des d'Arlettes, et encore moins à Malibu, mais je m'égare #jevaistouteslesfaire) . Ils sont possesseurs d'une information qui, lorsqu'elle sera révélée bouleversera la perception qu'on a de la société ou d'une situation et forcera au changement.

En théorie oui, mais si en face des "lanceurs d'alertes", il n'y a pas de "récepteurs d'alertes" , c'est à dire des personnes qui une fois prise en compte l'information, dépasseront le stade de l'indignation et s'organiseront pour riposter de manière efficace, "les lanceurs d'alertes" se transforment juste en cible , que les personnes dénoncées s'arrangent pour cribler de manières plus ou moins légales (mais la société est organisée, et la voix légale s'avère souvent suffisante) .

Alors l'alerte qu'ils ont lancé , les transforment en sauteurs en élastique sans élastique. Ils se sont sacrifiés en vain pour des gens qui au fond les détestent puisque ils leur ont commandé le réveil, alors que ceux-ci voulaient rester en mode "trois petits singes" . Ce faisant, "les gens" se font complices des bourreaux. Et si j'osais, je dirais:" au regard du Seigneur, ils sont pire que les bourreaux eux-même!"( Mais comme je n'oserai pas, il ne me viendra pas à l'idée de l'écrire,cette phrase que vous ne pouvez avoir lu!) .

Alors dormez bonnes gens, vous qui préférez mourir dans votre sommeil!

Il y a une différence fondamentale entre "vivre" et "exister". "Exister", c'est un acquis du vivant, comme on dit:" cela à le mérite d'exister!

"Vivre" c'est un au-delà de l'état "d'exister" , c'est un état d'implication dans le réel , c'est "être là" , pas ailleurs et caché derrière son petit doigt en se disant que l'on est bien caché! 

Pour finir, je vous parlerais bien de Démosthène, un lanceur d'alerte de la Grèce Antique ...

Mais comme vous ne vous souciez déjà pas des alertes actuelles, ce n'est pas pour vous inquiétez d'antiques alertes. 

"Les Philippiques sont une série de quatre discours prononcés par l'orateur athénien Démosthène entre 351 et 341 av. J.-C. dans lesquels il dresse une harangue contre Philippe II de Macédoine. Démosthène dénonce les ambitions de Philippe II et critique avec véhémence l'oisiveté des Athéniens, tout en éveillant chez eux des sentiments patriotiques. Ces discours marquent l'apogée de la rhétorique athénienne.

Le terme de « philippique » est resté pour désigner une exhortation belliqueuse."

Ce brillant citoyen appelait à la guerre contre la Macédoine, qui peu a peu conquérait des cités grecques adjacentes avec une cohérence stratégique rare. Dans les premières cités a tomber, il y eut Potidée, qui commandait la route du blé, puis jusqu'à ce qu'à force de cités conquises, ce soit toutes les cités grecques qui furent menacées. Mais celles-ci ne se coalisèrent que trop tard, et perdirent leur indépendance à la bataille Chéronée https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Ch%C3%A9ron%C3%A9e_(338_av._J.-C.)en moins 338 avant JC .

Lorsque le lanceur d'alerte Démosthène appelait à la guerre, ce n'était pas avec une chemise ouverte blanche ouverte col pelle à tarte façon BHV: il savait qu'il devrait revêtir l'armure d'hoplite (fantassin lourd) et se battre lui-même. Il put d'ailleurs voir par lui-même l'échec de ses exhortations à Chéronée, puisqu'il y était un des combattants pour la cité d'Athènes.

L'illusion de l'individualisme, n'est qu'un état d'hypnose de la société de consommation!

Vous semblez vous dire qu'il est urgent d'attendre . Que tant que vous où vos proches ne sont pas touchés, il n'y a pas lieu d'agir, qu'en prenant des risques pour son confort. Mais comme le disait judicieusement Arthur Koestler :" A force de prendre des risques pour personne, on finit par prendre les risques de tout le monde!".

Et lorsqu'il ne restera que vous, que ferez-vous?

Le Pasteur Martin Niemoller,qui était  Président des Eglises réformées de Hesse-Nassau, interné en Allemagne de 1938 à 1945   a écrit

"Lorsque les nazis vinrent chercher les communistes, je me suis tu : je n'étais pas communiste.
Lorsqu'ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je me suis tu : je n'étais pas social-démocrate.
Lorsqu'ils sont venus chercher les Juifs, je me suis tu : je n'étais pas Juif.
Lorsqu'ils sont venus chercher les catholiques, je me suis tu : je n'étais pas catholique.
Lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester."

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires