Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

22 juillet 2021 4 22 /07 /juillet /2021 19:00

Jauge D-raide fait sa loi aux Clap ciné Canet et Leucate/Barcares ! Plus de "pass sanitaire" obligatoire pour voir un film mais mise en place de la jauge de 49 spectateurs maximum par salle et par séance avec le port du masque obligatoire ... Ou l'art de revenir quasiment au point de départ ... En direct pour l'archipel contre attaque avec Jérôme Quaretti, Frederic Perrot et François Viette

 

Après plus de 16 mois de crise sanitaire et après s'être adapté à toute les consignes gouvernementales et à leurs conséquences ( fermetures administratives, masques, fauteuils d'écart, distanciation, couvre feu, déprogrammation de films, etc.),  les "Clap ciné" de Canet et de Leucate/Barcares s'adaptent une nouvelle fois aux dernières mesures en décidant d'accueillir à toutes les séances chaque spectateur sans discrimination sanitaire.
 
A partir d'aujourd'hui et en application du décret du Premier ministre du 19 juillet 2021 (no 2021-955) et de la note du CNC du 21 juillet, nous faisons le choix de limiter notre jauge à 49 spectateurs. Toutes les autres règles sanitaires en vigueur jusqu'au 20 juillet restent identiques : port du masque obligatoire, respect des gestes barrières, etc.. Dans ce cadre d'une jauge limitée à 49 spectateurs, le Pass Sanitaire n'est donc PLUS OBLIGATOIRE pour accéder à une séance.
Nous incitons plus que jamais nos spectateurs à privilégier l'achat en ligne de leur place de cinéma afin de leur éviter toute mauvaise surprise à l'entrée de l'établissement.
Frédéric Perrot et Jérôme Quaretti, co-gérants des "Clap ciné" de Canet et de Leucate/Barcarès. 
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 16:21

Juin 2021 : 12 mois d’Aliot à Perpignan deuxième partie par Olivier GANDOU

Dans la première partie de ce récapitulatif trimestriel, nous avons abordé les élections cantonales et régionales, Aliot et ses conseillers municipaux, la stratégie de dédiabolisation, la communication, la politique culturelle.

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/07/juin-2021-12-mois-d-aliot-a-perpignan-premiere-partie-par-olivier-gandou.html 

Il reste des informations à rappeler sur les mobilités, les aménagements en cours et le sport. Mais pour commencer il me semble important de s’intéresser aux diverses tensions sociales de la ville. Des faits divers mais aussi certains indicateurs statistiques révèlent une souffrance de la population perpignanaise. Souffrance qui ne semble pas être la priorité de cette municipalité.

 

** « Voyoucratie », pauvreté et tensions sociales

*Pauvreté : migrants, crédit municipal, prime d’activité des salariés, Restos du Cœur…

-l’agglo : aider les étudiants précaires

La presse annonce le 9 avril 2021, Perpignan Méditerranée Métropole a livré des denrées alimentaires au collectif “Entr’Aide Étudiant”. Un collectif créé pour aider les étudiants précaires à faire face aux difficultés accentuées par la crise sanitaire.

-Le curieux silence sur les migrants à Perpignan

Le 10 avril  la presse révèle :  «L'explosion des arrivées sur les côtes espagnoles depuis l'été 2020 trace une nouvelle route de l'immigration par la côte Vermeille des Pyrénées-Orientales. Ce flux se répercute jusqu'à Perpignan, où les associations ont du mal à faire face. (…)"On a constaté que depuis 9 mois, il y a de plus en plus de migrants qui sont ramenés à Portbou et qui reviennent à Perpignan. On en voit une cinquantaine de nouveaux chaque jour. Ils arrivent sans un euro, sans rien à manger, ils ont soif, n’ont plus de chaussures. Et, depuis la fermeture des frontières en Algérie, ils ne peuvent pas repartir. 200 bouteilles d’eau quotidiennement ça ne suffit plus. Avant, on distribuait 40 repas par jour, maintenant 250 ce n’est pas assez. On avait un local mais on nous l’a fermé". Au vu de la situation, voilà quelques semaines, Fatouma a décidé d’alerter le maire de la ville Louis Aliot, mais aussi le député Romain Grau et les autorités.»

*Pauvreté perpignanaise : la fréquentation du Crédit Municipal 

Le 13 avril la presse révèle l'augmentation de la fréquentation du Crédit Municipal. La responsable adjointe de l'agence perpignanaise du Crédit Municipal “ témoigne de l'augmentation de la fréquentation du site de l'avenue Général-de-Gaulle.   Comment avez-vous constaté l'augmentation de la fréquentation du Crédit Municipal ?  Nous le voyons avec les nouveaux clients. Ils sont quarante tous les mois, c'est énorme. Je suis arrivée en 1999 et, à cette époque, nous n'avions quasiment pas de nouveaux usagers. Cette tendance est particulièrement significative depuis le deuxième confinement. Sur Perpignan, nous avons 3 200 clients actifs,...Le prêt sur gage explose à Perpignan : "Beaucoup ont honte de dire que cette pandémie les a mis plus bas que terre, pas moi"

-Pauvreté de Perpignan : les "bataillons de la prévention"

La presse informe le 15 avril 2021 que parmi les 45 quartiers prioritaires de France choisis par l'Etat pour déployer les "bataillons de la prévention", deux se situent dans la capitale du Roussillon : le Champ-de-mars et le Centre-ancien.

-Les distributions pour les étudiants continuent : un exemple

Le 6 mai 2021 L'Indépendant, l'UPVD et Leclerc Perpignan nord et sud “s'unissent” pour distribuer 400 sacs de denrées alimentaires et produits d'hygiène aux étudiants de Font-Romeu et Perpignan, ce jeudi.

Le 11 mai la presse précise que les bénévoles du Secours populaire tiennent la permanence chaque lundi et jeudi, de 12 h à 15 h. Les étudiants, qui peuvent s'inscrire sur simple présentation de leur carte étudiant, viennent ensuite tous les quinze jours pour constituer leur colis. Les denrées sont installées sur des tables, à disposition des bénéficiaires. À chaque permanence, les bénévoles distribuent 50 à 80 colis et comptabilisent d'ores et déjà environ 350 inscrits :

Une bonne partie de la solidarité est invisible. Plusieurs collectifs agissent chaque semaine sans échos dans les medias locaux. 

-mairie : une discrète subventions pour les pauvres

Le conseil municipal de mai vote une subvention pour les pauvres (Restaurants du Coeur, Banque Alimentaire, Croix Rouge…). Majorité et Opposition ne disent rien à propos des gens concernés. 

-La prime d’activité des salariés du département

Le 25 mai la presse communique que dans les Pyrénées-Orientales, 40 000 salariés touchent la prime d'activité car leur salaire ne leur permet pas de vivre dignement.

-Moins d’allocation logement

Le 29 juin la presse communique sur les inquiétudes exprimées de syndicats au sujet des impacts de la réforme de l'aide au logement. Depuis la mise en place de la réforme, 4 400 bénéficiaires ont perdu leur allocation logement dans les Pyrénées-Orientales.

-Les Resto du Coeur

La presse communique que le 29 juin 2021 Patrice Douret, président national des Restos du Cœur, est venu à la rencontre des bénévoles catalans. L’interview révèle qu’avec la crise sanitaire, les plus précaires ont été davantage fragilisés et l'association a vu apparaître de nouveaux profils dans ses bénéficiaires. "Des artisans, des étudiants, des commerçants..., précise Odile Brégand, il y a eu 15% de bénéficiaires en plus entre le mars et juin 2020 dans les P.-O.". Dans le même temps la solidarité a aussi augmenté. " Pendant la crise sanitaire, nous avons observé dans le département une augmentation de 20% des dons financiers et en mars 2021, le fruit des collectes a augmenté de 28% en comparaison avec l'année précédente" .  

 

*Les morts de la rue en 2020

Un média rappelait le 14 avril 2021 les 12 Morts de la rue à Perpignan en 2020. 

 

*La prostitution 

La presse Interview le 26 avril le chercheur  Alain TARRIUS qui explique ses découvertes sur la prostitution à Perpignan et à la Jonquera. En Roussillon  une autre mafia italienne qui a pris la direction des logistiques prostitutionnelles et de la drogue. Les dealers traditionnels ont presque disparus où l’on a vu arriver leurs remplaçants qui ont commencé à démarcher les gamins devant les centres d’apprentissage et de formation, les collèges et les lycées de Perpignan et du département. Il précise aussi dans l’article : « Quand les gosses commencent à toucher à ça à 12/13 ans […] surtout que cette consommation incite à la prostitution occasionnelle qui sert à acheter les stupéfiants ». Le profil des jeunes perpignanais(es) qui se prostituent sont des « garçons […] ce sont des garçons pauvres qui cherchent une indépendance à partir de 14 ou 15 ans souvent après des échecs en centre de formation ». Concernant les clubs prostitutionnels de la Jonquera : « quarante majeurs dont seize viennent des Pyrénées Orientales ». Le recrutement depuis la Jonquera par des «  hommes de mains des putaclubs viennent de plus en plus fréquemment chercher des Perpignanais et Perpignanaises. Les mineures sont emmenées dans les garages où elles font leurs armes dans les garages ». Le chercheur déclare que les autorités ferment les yeux :  «[…] l’omerta règne. »

Le 7 mai la presse interview Jimmy Paradis du syndicat Strass des travailleurs du sexe dans les Pyrénées-Orientales. Il décrypte le contexte local, des studios et salons de massages à la rue où exercent 134 professionnelles (72 fixes en 2016 et 134 aujourd'hui). Sans compter les centaines d'adolescentes, mineurs, adultes, hommes et femmes qui travaillent via les réseaux sociaux et les sites dédiés pour des prestations permanentes ou occasionnelles tarifées entre 150 et 200 euros. Depuis la pandémie Covid, sur le trottoir, la fellation est tombée à 5 euros à Perpignan. Contrairement à une prostitution de “luxe” 150-200€ la prestation.

 

*« Voyoucratie » : violences, armes 

-meurtre par arme à feu la nuit en pleine rue

Le 2 mai, peu après 23 heures, un homme est abattu dans la rue, dans le quartier Saint-Mathieu à Perpignan. L’homme, qui serait âgé d'une trentaine d'années et serait en situation irrégulière sur le territoire, aurait été atteint par au moins un coup de feu. Le mobile du crime pourrait être lié à une rivalité amoureuse et l'ex petite amie du défunt aurait été présente sur les lieux.

L’homicide a créé un intérêt passagers pour les tensions dans le quartier : “Les riverains racontent le quotidien ponctué de bagarres. "Ça fait quarante ans que j'habite là, dit un homme. Vous savez, ça devient un quartier dangereux. On commence à en avoir l'habitude." Les habitants du quartier, choqués mais peu surpris par cet évènement violent”. 

Au conseil municipal le maire fait une minute de silence pour… un policier assassiné en France. L’opposition évoque ce meurtre. 

-Des armes de guerre circulent

Le 6 mai la presse révèle qu’à Perpignan un réseau de cambrioleurs a été démantelé. À l'occasion de leur perquisition, les enquêteurs ont également trouvé des armes de guerre, notamment des kalachnikovs. 

-Menace par pistolet d'alarme

La presse informe que le 8 mai 2021 dans le centre de Perpignan après le couvre-feu un jeune homme a fait du tapage. Le voisinage s'indigne, le somme de quitter le secteur et d'arrêter ses nuisances. Mais l'homme descend de son véhicule, commence à vociférer et exhibe soudain une pistolet d'alarme. À l’intérieur de l'habitacle de sa voiture il transportait aussi une hachette.

 

*Trafic de cigarettes

Le 12 mai la brigade anticriminalité de Perpignan intercepte un conducteur. À bord du véhicule, les policiers trouvent 425 cartouches de cigarettes, pour un montant estimé de 17 675 €. Pour pouvoir s'acquitter de cette somme, l'homme, âgé de 45 ans, aurait emprunté de l'argent à des connaissances, dans l'objectif ensuite de revendre ces cigarettes aux alentours de 6 € le paquet, ce qui lui aurait permis d'encaisser un bénéfice de près de 8 000 €.

Le 18 mai, police ont intercepté un automobiliste âgé de 26 ans à hauteur du boulevard Desnoyés dans le quartier du Bas-Vernet à Perpignan. Dans le coffre les forces de l’ordre ont découvert pas moins de 413 lots de tabac, dont 108 paquets de tabac à rouler, 100 cartouches Elixir et 205 cartouches de Philip Morris. Le tout pour une valeur marchande de 46 270 euros.

Le 20 mai les policiers du commissariat de Perpignan, procédaient à une opération de contrôle des épiceries dans le quartier du Vernet et dans le centre ancien. Huit épiceries ont été visées simultanément. L'opération a donné lieu à la saisie de 33 cartouches de cigarettes espagnoles.

Le 21 mai la presse révèle que les services des Douanes des Pyrénées-Orientales ont saisi 10,2 tonnes de cigarettes et plus de 3 M€ saisis par les douanes en 2020.

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 16:27

"mancie , nom féminin
parle de mancie pour tout ce qui est en rapport avec les arts divinatoires qui utilisent différentes techniques pour réaliser des prédictions.
Exemple : La mancie regroupe la cartomancie et l'astromancie, deux techniques qui permettent de prédire l'avenir."

"La Chandeleur (fête des chandelles) est une ancienne fête païenne et latine, devenue ensuite une fête religieuse chrétienne correspondant à la présentation de Jésus au Temple et sa reconnaissance par Syméon comme « Lumière qui se révèle aux nations ». C'est une des douze grandes fêtes liturgiques célébrées par les Églises orthodoxes.
Cette fête se déroule le 2 février, soit 40 jours après Noël."
 
"Selon « l’hypothèse de l’ours », l’Église catholique, ayant longtemps cherché à éradiquer ce culte païen, aurait institué à cette fin la fête de la Présentation de Jésus au Temple le 2 février. Cependant, les célébrations de l’ours et du retour de la lumière auraient retrouvé leur continuité lors de feux de joie et autres processions aux flambeaux. Ces coutumes auraient poussé le pape Gélase Ier à instituer au ve siècle la fête des chandelles. Du xiie au xviiie siècle, la Chandeleur fut appelée « Chandelours » dans de nombreuses régions (notamment les Alpes, les Pyrénées et les Ardennes). Les défenseurs de l’hypothèse de l’ours y voient un souvenir du culte de l'ours"
 
La chandeleur, c'est aussi le jour du culte domestique des crêpes .
 
Ces galettes de lumières (solaires) ne font pas qu'annoncer le renouveau, elles prédisent l'avenir, si on sait lire entre les lignes des crêpes: leur langage s'inscrit dans les interstices des entrelacs, des cratères, des successions du claire au plus foncé...C'est la crêpomancie!
 
La crêpomancie est aux crêpes, ce que la lecture du marc est au café... 
 
C'est à dire la crêpe est un support au dépassement de la simple vu pour ouvrir le troisième œil qui voit par delà l'insignifiance du monde des apparences . Il n'y pas une infinité de modèle de crêpes, aussi faut-il au moment de les lires, après la cuisson, sérier les archétypes de formes qui reviennent et bouclent la boucle.
 
Il a existé des traités nommant les types de crêpes, mais à se jour, ils ont tous disparu
(l'inquisition espagnole y aura beaucoup contribué). Aussi, celui ou celle, qui voudra se lancer dans la crêpomancie devra recréer d’instinct l'alphabet crêpique...
Pour y voir plus clair, il est recommandé de faire des crêpes aux champignons, dites: ficelles picardes!
La prochaine fois nous vous parlerons de la "crêptomanie"
 
Précisons que l'auteur a été vacciné 3 fois, et ne peut être accusé d'accaparement  culturel puisqu'il est le 2 février...
Dans un monde obscur, rien ne vaut la crêpomancie pour y voir clair ! par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
27 juin 2021 7 27 /06 /juin /2021 16:47

Lorsque je vivais à Barcelone, j'avais pris goût à la vie de quartier, aux lieux  populaires: le marché couvert de Sants,  même la Boquéria avant 2010 et ses petits restaurants! 

à Perpignan, il existait des restaurants populaires, mais qui ont petit à petit disparu. Le dernier étant le restaurant de brochette "la Cigale" transformé en commissariat de police municipale.

Il y a trois ans, s'installait place Rigaaud à Perpignan, Maurizio Pavia, , sicilien de son état et désormais pizzaïolo . Maurizio parle plein de langues (il a beaucoup voyagé), mais le français, il le maîtrise mal, au titre que "à plus de 50 ans, il est difficile d'apprendre une nouvelle langue !" (en italien)

Hier soir, je venais juste pour manger. Mais de loin à travers la vitrine, je vis Maurizio, les yeux perdus dans l'horizon de ce qui s'avérerait être son grand écran en rentrant. Il attendait, comme les enfants attendent Noël, le match de l'Euro Italie / Autriche .

Je commande une pizza au pesto et pense retourner chez ensuite, n'étant pas très football . Mais voilà qu'entre Rani et sa copine Clara qui viennent spécialement voir le match. Rani, régle la télé pour avoir une grande image. Maurizio entre 2 clients, se rassoie avec nous, pour commenter . 

Drame, premier but des autrichiens, qui finit par être annuler .

Puis rien jusque au temps supplémentaire. Au passage j'apprend le mot "calcio di punicion" . Puis arrive le premier but des italiens, puis le deuxième...cris gesticulations...et le premier but des autrichiens...Il ne reste que 5 minutes, puis la libération: les italiens gagnent le match 2 à 0 .

J'ai vécu une belle soirée...Ce n'était pas prévu

Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Perpignan: un samedi soir de match, chez Maurizio ! Italie /Autriche place Rigaud...par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
24 juin 2021 4 24 /06 /juin /2021 15:51

 

Loth (À Léodagan) : Écoutez, comme ça a priori, ça m'évoque rien, mais honnêtement c'est possible. Ce serait assez le genre de la maison, en tout cas ! De l'autre côté, voyez un peu l'ironie, si j'avais pas fomenté une attaque par l'ouest, vous seriez allés vous écraser contre les Romains à l'est ! Oui, alors, pourquoi ? Pourquoi trahir sans arrêt les gens avec qui je collabore ? Je dirais que c'est probablement une réponse compulsive à une crainte de m'attacher. Briser une relation plutôt que la cultiver pour ne pas se retrouver démuni face au bonheur. Oui, pour répondre à votre question : j'ai peur d'aimer !

De 2015 à 2020 j’ai été membre du conseil citoyen du quartier Baléares – Rois de Majorque. Ce fut l’occasion de voir la politique de destruction de la vie citoyenne et, surtout, de la ville mise en œuvre par Jean-Marc Pujol.

 

Dès 2015 Pujol voulait fermer cette maison de quartier. Le motif officiel fut l’insécurité.

Des animatrices des Francas avaient été malmenées.https://www.midilibre.fr/2014/07/29/perpignan-insultes-et-remarques-sur-les-shorts-des-animatrices,1031604.php

Des agents de Pôle Emploi avaient été chahutés.

Des travailleurs sociaux du CD66 avaient fui.

Ne restaient que quelques membres d’associations, plus ou moins du quartier. Le conseil citoyen s’y est réuni pendant un peu moins de 3 ans, avec le peu de succès que l’on sait.

 

En 2018, des gamins, un peu trop agités, ont explosé une vitre. Devant une telle violence, avec une police municipale terrorisée par de tels sauvageons, Pujol ferma la maison de quartier.

 

La fermeture se fit dans l’indifférence générale.

 

La gauche se tut, il faut dire que le quartier accueille une forte population d’immigrés extra-communautaires (à peu près 50 % de la population) et que cette population n’a pas le droit de vote. Les socialo-communistes de 2018 ne sont pas ceux de 1981 et du droit de vote des immigrés. Non ! Les socialo-communistes de 2018, surtout la version perpignanaise, méprisent les pauvres. Alors pourquoi se soucier de l’un des trente quartiers les plus pauvres de France ?

 

Les associations de la bien-pensance elles aussi se turent.

Pujol ferme une maison de quartier, la bien-pensance ferme sa gueule.

C’est bien connu.

 

Alors le quartier continua de s’enfoncer dans la misère. Certes, on y tire de bien beaux feux d’artifice, que je regarde de ma fenêtre, mais cela n’a jamais créé de l’emploi.

 

Puis vint Loulou, en ce mois de juin 2021.

 

Non, Loulou n’a pas peur des délinquants. Non, Loulou n’a pas peur des dealers. Non, Loulou n’abat pas les arbres, Loulou les plante, et Agnès Langevine, en bon socialo-communiste bien imbécile, les inaugure.

 

Alors Loulou ré-ouvre la maison de quartier.

Tout le monde était au courant depuis août 2020, l’opération de com’ est grossière. L’annonce tombe pile-poil dans l’entre-deux tour d’une élection où le RN peut gagner. Mais il faut bien rappeler aux gens du canton que les élus socialo-communistes les ont abandonnés ces 6 dernières années. Et qu’il ne faut rien attendre d’eux. Et pourtant je l’aime bien, à titre personnel, la candidate socialiste. Mais je ne voterais pas pour elle, parce que son colistier, lui, je peux pas le blairer. Et puis la confiance est partie, définitivement.

 

Alors Loulou nous la joue social. Loulou nous la joue proximité.

 

On finirait par croire que Loulou, il bosse pour de vrai.

On n’en est pas encore à croire que Loulou aime Perpignan et les perpignanais, mais par moment, on a des doutes. Par moment on se pose des questions.

Par moment on se dit que, si c’est le RN qui fait du social d’une façon plutôt crédible, alors il n’y a pas d’alternative, comme disait miss Maggie.

 

L’extrême droite ouvre des centres sociaux que la droite a fermé avec le soutien de la gauche. Les associations qui prétendent lutter contre l’extrême droite se taisent sur les sujets de fond.

Le présent est dystopique. Y’a pas à dire !

Partager cet article
Repost0
3 juin 2021 4 03 /06 /juin /2021 14:45

 

Depuis un an, la mairie a recruté du petit personnel à la police municipale et à lancer la réalisation de 4 nouveaux postes de police (le Palmarium, l’hôtel La Cigale, un autre au Vernet et un dernier place de la Sardane, d’ailleurs un appel d’offre vient d’être lancé pour les aménagements place de la Sardane). Le volume horaire de la police municipale a aussi augmenté, la PM bosse la nuit et le week-end maintenant.
Rappelons que sous Jean-Marc Pujol il était interdit aux agents de sortir la nuit parce que c’est dangereux. « Courageux mais pas téméraires » fut, jusqu’à un dimanche soir de juin 2020, la devise de la police municipale perpignanaise.
Mais avec Loulou les choses vont changer. On recrute du personnel, on bosse la nuit, on ouvre des postes. Mais, faut bien équiper tout ce petit monde. On ne repeint pas la ville en bleu blanc rouge comme on repeint mes chiottes en vert fluo (véridique !). Faut acheter du petit matériel, parfaitement adapté à la situation locale.
Donc la mairie a lancé un marché public pour de nouvelles armes et des munitions, en plus d’un peu d’entretien.
 
Qu’apprend-on avec cet avis de marché public ?
 
D’abord que la PM va recevoir des munitions pour la coquette somme de 84 000 €. Grosso modo ça doit faire 200 chargeurs pour Glock et un truc comme 50 000 balles. D’accord c’est imprécis comme évaluation, mais je suis un traditionaliste et un low tech, alors les armes à feu c’est pas trop mon truc. Pour moi, le maintien de la paix ça se fait à l’arme blanche. Moi, j’ai grandi avec les souvenirs de formation au combat à la baïonnette de grand-papy, j’ai des tropismes, faut comprendre.
Et puis, et puis, on a du lourd, du très lourd, m’sieur dame.
La mairie a commandé des « lanceurs de balles de défense ».
 
Oui, la situation à Perpignan est tellement désespérée que Loulou doit équiper ses hommes de LBD. Les fameux LBD servant à éborgner les Gilets Jaunes. Ces fameux LBD, si cher à la Macronie et son cortège de gens qui ruissellent.
On était déjà aveuglés par le rayonnement du nouveau logo de Perpignan, on sera maintenant éborgnés par les LBD de la police municipale.
 
À croire que le lobby des ophtalmologistes a pris le contrôle de la municipalité.
 
Certes, on pourrait parler de disproportion. Certes, on pourrait évoquer une opacité dans les prises de décisions concernant la sécurité. Certes, on pourrait rappeler que le LBD est une arme de maintien de l’ordre et que le maintien de l’ordre n’est pas tellement le rôle de la police municipale. On pourrait aussi dire que Loulou fait un peu n’importe quoi avec l’armement municipal. À croire qu’il organise une milice à usage personnel.
 
Mais non, cela serait passer à côté de l’essentiel.
 
L’essentiel c’est que, le soir, après le turbin, l’agent de police municipal pourra rentrer chez lui et dire à bobonne : « j’ai sorti mon gros LBD, chérie, tu vas voir ce que je vais lui mettre à ton blocus ! »
Reconnaissons qu’avec tout ce matériel et toutes ces munitions, si à la police municipale on ne peut pas tirer un coup, une fois de temps en temps, c’est vraiment qu’on est impuissant.
Le détail de l’avis de marché public http://www.boamp.fr
Perpignan: la mairie passe une grosse commande pour des LBD, et des munitions pour la police municipale! par Philippe Poisse
Partager cet article
Repost0
9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 19:26

“Dans une société fondée sur le pouvoir de l'argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de "liberté", réelle et véritable.”

Lénine

- Le monde se divise en deux mon ami, ceux qui ont la corde au cou et ceux qui la leur coupe... Oui seulement celui qu'a la corde cou c'est moi, moi je risque gros, c'est pourquoi la prochaine fois j'veux plus de la moitié ! - oui tu as la corde au cou, mais moi je tire, et si tu me rogne mon pourcentage - cigare ? - qui sait, il peut arriver qu'je rate mon coup ?

film Le bon, la brute et le truand

 

Le parti communiste vient d'avoir 100 ans. Mais que reste-t-il de lui depuis la chute du mur en 1989, ou la fin de l'Union Soviétique 1991. Mais autre année décisive pour les communistes en France 1983. La porte à droite du président Mitterrand et la fin de l'union de la gauche. Le début de la descente à l’enfer pour les communistes.

 

Freddy Martin nouveau secrétaire départemental du parti communiste des PO, était en direct pour l'archipel contre attaque au clap ciné de Canet pour présenter la nouvelle ligne du parti communiste: une ligne minceur. L'émission est co-animée par Mariya Marenych , Jérôme Quaretti et Nicolas  Caudeville http://66.pcf.fr/116030

Partager cet article
Repost0
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 19:49

En cette période élective, qu'il est bon d'analyser, les réalisations de ceux qui nous réclament de nouveaux mandats où leurs avatars qui veulent ricocher sur un mandat parallèle. Quels sont les points forts  de la socialiste Hermeline Malherbe? A-t-elle su sortir de l'orbite de Christian Bourquin, et évoluer avec sa propre ligne éditoriale ? Où, le marionnettiste ayant disparu, elle git par terre les fils coupés, gérant le quotidien par la voie des directeurs de cabinets et avec ce que la loi NOTRe https://www.vie-publique.fr/loi/20721-loi-notre-loi-du-7-aout-2015-nouvelle-organisation-territoriale-de-la?xtor=-GOO-[]-[507085550598]-S-[%2Bloi%20%2Bnotre]#xtor=SEC-728 a laissé en compétences, de ce qui est passé de Conseil Général à Conseil départemental ?

Mais ici, il ne s'agit pas de gloser au sujet des prochaines départementales, mais bien des premiers fruits ou pas de l'élection du maire de Perpignan.

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/mars-2021-9-mois-d-aliot-a-perpignan-partie-1-par-olivier-gandou.html

et 2 http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/mars-2021-9-mois-d-aliot-a-perpignan-partie-2-par-olivier-gandou.html

Il a su surgir là où on ne l'attendait pas, sur la culture, mais avec quelques victoires à la Pyrrhus, n'enchaînant comme une suite logique avec un plan et objectif précis.

Il s'inscrit à la fois dans la continuité de ce qui avait été créé par Jean-Paul Alduy, et perpétué par Jean-Marc Pujol (plus ou moins) et a ajouté des nouveautés qui tardent à arriver comme : un  "Puy du fou" à la catalane (ça donne le ton), une radio internet gitane ou une phonothèque.

La phonothèque est un vieux projet né de l'imagination fertile de Jean Casagran.

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/01/perpignan-l-enjeu-du-soutien-a-la-creation-musicale-d-ici-une-phonoteque-et-apres-interview-jean-casagran-et-laurent-salle-par-nicolas-c.html

L'ancien ingénieur de l'usine des fameuses poupées Bella (qui firent la gloire d'ici durant des décennies et rêver des générations de petites filles https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187156-d17613981-Reviews-Musee_des_poupees_bella-Perpignan_Pyrenees_Orientales_Occitanie.html), le professeur de la regrettée école des beaux-arts, le spécialiste de Salvador Dali et ses photographes, créateur et directeur du FID ( Festival international du disque et de la BD) et ami de Jean-Luc Navette, Franck Margerin, Berbérian, Manara ,  Frédéric Bezian, Jean Soler (super Dupont : leurs pères étaient au camp d'Argeles en bon républicains espagnols)

À l'époque de Paul Alduy, étant en contact direct avec Hugo Pratt, le père du fameux Corto Maltése, il avait proposé une grande exposition sur le marin tout en encre de Chine !

Il lui avait été alors répondu : "c'est quoi ça Corto Maltése ?" Et le projet n'avait pas vu le jour !

Tout en travaillant à la mairie, ne faisant partie d'aucuns réseaux, ou de d'associations spirituelles, la conjuration des imbéciles et des malveillants s'est acharnée à amoindrir son travail ou tenté de le récupérer !

Mais, ces mauvais compagnons, toutes trahisons bues, n'arrivaient toujours pas à prononcer "tchiboulette" correctement ...

Et ce, jusqu'à la fin du mandat de Jean-Marc Pujol. Là, celui-ci lui propose une place sur sa liste, pour une touche plus culturelle. Et inscrit dans programme la phonothèque .

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/06/perpignan-videos-interviews-des-candidats-du-deuxieme-tour-louis-aliot-jean-marc-pujol-par-nicolas-caudeville.html

Mais, c'est Louis Aliot qui est élu. Jean Casagran veut démissionner, mais Louis Aliot l'appelle personnellement et lui promet de lui donner tous les moyens pour réaliser ses projets.

Pour conserver le FID et créer enfin la phonothèque http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/01/perpignan-l-enjeu-du-soutien-a-la-creation-musicale-d-ici-une-phonoteque-et-apres-interview-jean-casagran-et-laurent-salle-par-nicolas-c.html, idée qui le gratte depuis 1987, Jean Casagran accepte de rester.

Se succèdent des réunions avec le maire, son directeur de cabinet, l'adjoint de la culture, le directeur de la culture. On lui dit que, il y aurait un bâtiment magnifique qui se libérerait en ... 2024. On parle de la localisation en centre-ville, pas loin du Médiator, du campus Mailly et de la Casa Musical... Et puis là, on décide de le mettre au quartier Vernet (pas loin du musé mort-vivant des poupées Bella) à côté du lycée Maillol, pas loin de la future école des beaux-arts, avec un architecte de la mort qui tue !

Mais Jean Casagran est fatigué. Et il est prêt à dire oui à tout: pourvu que ça arrive !

Mais le futur public de la phonothèque aura-t-il envie d'aller se perdre las-bas ? Un quartier pas si stabilisé ? Ou est-il plus logique de le mettre dans le secteur du Campus Mailly, près de la Médiathèque, pas loin des rumbéros gitans, et de leur hypothétique, éventuelle, radio internet ?

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/10/perpignan/interview-du-maire-louis-aliot-la-radio-gitane-il-ne-faut-pas-la-faire-demain-mais-maintenant-par-nicolas-c.html

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2021 3 05 /05 /mai /2021 14:14

"La patience est un plat qui se mange sans sauce !" Perceval Kaameloot le film

Les protagonistes du spectacle vivant étant à l'agonie, comme ils l'ont mis en démonstration en faisant les morts un "vendredi d'action" http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/lettre-aux-artistes-d-ici-en-mise-en-scene-de-nevroses-et-en-panne-de-culture-par-nicolas-caudeville.html, il faut rapidement faire de la conserve de culture, en ouvrant un nouveau musée.

Le musée, c'est l'outil parfait de l'urgence d'attendre, la dynamique qui prend son temps.

Le musée et sa réouverture, c'est aussi ce qui a fait le triomphe de Louis Aliot en terme d'image au local comme au national. Ne parlons pas des affiches et des logos.

Alors pourquoi pas, mettre au carré le triomphe en hybridant les concepts : un musée de l'affiche et du logo.

Parce qu'au passage, on pourrait le faire bénir pour l'inauguration, faire des processions, créer une date spéciale et un monument à l'intérieur dédié au logo inconnu, mort pour services rendus à la patrie et à la communication (on pourrait alors le gerber en écharpe tricolore, et au garde à vous bien surs) !

Puis, faire une programmation de logos célèbres pour ce faire prendre ... en photo à côté, avec un verre de champagne d'ici : bref de belles perspectives cavalières en perspective pour la ville du post-futur qu'est Perpignan !

Une belle fenêtre de Tyr que ne saurait rater le maire de Perpignan et la bourgeoisie de droite. Et qui serait l'arche de soutien à sa réélection !

Partager cet article
Repost0
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 15:08
"On dirait le sud, le temps dure longtemps, on aurait pu vivre un million d'années, et toujours en été !" Nino Ferrer chanson
 
"J'ai su que c'était le bonheur au bruit qu'il a fait en refermant la porte."
Anne Philippe
Livre Le Temps d'un soupir dédié à son mari Gérard Philippe"

 

En "clic en collect" jusqu'à la réouverture des terrasses !

La journée avait bien commencé, le chat Raspoutine avait bondi sur le lit en respectant la grasse matinée du dimanche. Il avait d'abord réclamé de la tendresse,  (dont il faisait effusion lui-même) plutôt que des croquettes. Une douche moussue, on s'habille et on descend voir si la place Rigaud n'a pas déménagé !?

Un Café chez Maurizio...Per despertaré... Aujourd'hui en plus, je vais pouvoir déguster son nouveau cappuccino. Il avait fait venir une machine de sa terre natale, la Sicile pour faire tout type de "crémini", ainsi que le café torréfié à Marsala...Il gusto di

 
Le bon, "il vero" cappuccino est un art, un rituel, un témoignage, un assemblage de la simplicité organisée au service "d'il piacicere". Est-on destiné à apprécier le moment, ou, il y a bien une éducation au plaisir ? "Tot dit que" que la première gorgée de ce nectar moussu comme un bain de lait, fût comme une madeleine réconciliatrice.
 
Le bonheur ne nous tombe pas dessus comme une enclume : il s'apprivoise
 
Ajoutez à cela une pizza sortie du four. Le spectacle visuel et du fumet constitue une explosion vésuviale sans ses dangers...On termine "per un gélato" à la pistache et amande que fait lui-même "il chef" Maurizio et un "ultimo ristretto". À l'ambiance du regard et du goût se superpose celle de l'ouïe. Les saveurs de "l'Italia Mia", c'est aussi la langue que parle toujours le patron et les chanteurs qu'il écoute dans les moments calmes : Tiziano Ferro, Vasco Rossi,Moda...
Pas comme ses radios françaises qui sur-apprécient la langue anglaise ou sa version exotique américaine...
 
On profite encore d'un rayon de soleil et on rentre à la maison. Le bonheur ne brille qu'aux interstices.
 
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Perpignan / Place Rigaud: ces petits rituels du bonheur qui ne nécessitent pas de tablier! par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0