Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 22:03

Novembre 2019, dans un état total de désœuvrement je me retrouve à aller assister à un conseil communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM). Le problème quand on est trop fauché pour s’acheter de la drogue, c’est que l’on peut finir par adopter des comportements extrêmes, comme, et c’est mon cas, s’intéressait au fonctionnement du monde réel.

Des fois je me dis que je devrais prendre du protoxyde d’azote, c’est moins dangereux. Et c’est euphorisant. Tout l’inverse du réel.

Bref, je me retrouve, en haut du grand amphithéâtre de l’Hôtel d’Agglomération, à écouter des élus « vaticiner comme des poivrots »* sur des problèmes déjà réglés. De temps à autre, j’explique, sommairement, de quoi ils débattent à la tête de liste de l’Alternative, venue découvrir en quoi consiste le métier de branleurs,…, heu, pardon, d’élus, et assise à côté de moi.

Tout le monde s’ennuie, quand soudain, semblant crever le ciel, et venant de nulle part, surgit un débat sur la création d’une SA HLM pour gérer le parc de logements sociaux de PMM tout en respectant la loi Elan. L’office HLM a besoin d’un partenaire pour remplir les critères imposés par la nouvelle loi, le débat porte vite sur les montages financiers que proposent les différents candidats à la fusion.

https://www.lindependant.fr/2019/11/15/lagglo-de-perpignan-negocie-pour-fusionner-son-office-hlm,8543801.php


Et là, en plein milieu des débats, une bombe est lâchée. Et une belle.

L’un des candidats propose 25 millions d’euros, ou à peu près, d’apport financier sous forme de compte courant d’associé.

La tête de liste, qui n’a pas vraiment de compréhension du monde de l’entreprise, ne comprend pas pourquoi je suis choqué par cette annonce.

La plupart des élus non plus.

Seul Louis Aliot, qui s’y connaît un peu en gestion d’entreprise, un passé d’avocat d’affaire sans doute, monte au créneau et critique ce montage.

Il ne sera pas entendu.


L’affaire aurait pu en rester là. J’en ai touché un mot ou deux pendant les municipales à des membres de l’Alternative, rien ne s’est passé.

Le problème ne vient pas de la complexité du dossier, plutôt du fait que ce sont les plus pauvres qui trinquent dans cette affaire. Et les plus pauvres, la petite bourgeoisie de province, elle s’en branle.

Et certains s’en branlent, au point d’en avoir « la bite écarlate », comme on dit dans HollyBlood.**

Mais, bon, quelque part dans un recoin sombre, au fond de notre esprit, on a gardé le dossier en réserve. Au cas où.

Juin 2022, campagne législative, porte à porte à Saint-Mathieu, avec la candidate NUPES sur la 3e circonscription des PO. Au détour d’une rue on rencontre un jeune homme habitant les HLM Saint-Mathieu. Il nous fait part de son mal-être, qui s’exprime notamment par des scarifications, causé principalement par les conditions d’insalubrité que connaissent les HLM Saint-Mathieu.

Des travaux sont programmés, mais ils traînent. Et la raison invoquée est, évidemment, le manque d’argent.


Vous pouvez voir la vidéo sur Facebook :

https://www.facebook.com/100080647576885/videos/434357968028362

Et comme on est de gauche, qu’on pratique la pensée divergente, qu’on analyse le monde réel sans concession, qu’on est pas encarté dans un parti politique, et qu’on est pas des branleurs***, on a réfléchi au sujet, on a demandé à des spécialistes de la gestion d’entreprise****, et on est arrivé à une conclusion : et si les intérêts des comptes d’associés étaient utilisés pour financer les travaux, notamment de rénovation énergétique ?

Bon, arrivé là, il va bien falloir définir ce que sont les comptes courants d’associés, à quoi ils servent, et, surtout pour ceux qui défendent les plus pauvres, où est le problème.


Basiquement, un compte courant d’associé est un prêt qu’un associé accorde à une société dont il possède des parts sociales. Ce prêt, encadré par la loi, donne droit à un versement annuel d’intérêts et doit être remboursé intégralement à la fin d’un période fixée librement par les associés.

Le capital peut être remboursé en une ou plusieurs fois.

La durée du prêt, le montant du capital, le taux d’intérêt applicable, sont négociés par les associés et sont précisés dans le « pacte d’associés ». Ce document, extra-statutaire, n’est pas public, seuls les associés le connaissent. Le détail de la gestion des comptes courants d’associés est donc opaque.


Dans le cas de la fusion entre l’ancien office d’HLM et un partenaire de droit privé, l’utilisation de cet outil financier permet à PMM d’être majoritaire en nombre de voix au conseil d’administration, sans devoir apporter le gros du financement de la SA HLM.

Ce système permet aussi de rémunérer un associé sans passer par le versement de dividendes. Politiquement on évite ainsi un possible scandale, les dividendes passant mal dans l’opinion publique.

Dernier intérêt, un peu vicieux, certes, est qu’avec un taux d’intérêt bien pensé, le taux de marge de la SA HLM peut être très faible, et, ainsi, les élus locaux, majoritaires dans la société, pourront se plaindre publiquement des difficultés de gestion, tout en réclamant des aides en tout genre, alors que les associés récupéreront pas mal d’argent.

À titre d’exemple, si un associé « prête » 25 millions sur 10 ans, à 3 % (ce qui est un taux élevé mais pas franchement scandaleux vu l’état du marché financier), et en considérant que le capital sera remboursé en 10 fois, la société doit payer chaque année 2,5 millions de capital et 750 000 € d’intérêts. En clair, dans cet exemple, la société doit réaliser, avant paiement de ces frais financiers, un bénéfice de 3 250 000 €, tous les ans, bénéfice intégralement reversé au titulaire du compte courant d’associé en question.


Évidemment cet argent est ponctionné sur les loyers des locataires des logements sociaux. On parle d’HLM, issus du parc publics, il ne faudrait pas l’oublier.


Les riches se font du fric, dans une opacité totale, organisée par la loi, sur le dos des pauvres. Une fois encore, me direz-vous. On devrait être habitué.

Mais comme on est de gauche, et pas juste pendant les élections et les soirées en ville, et qu’on a un minimum de vision du monde, on s’insurge.

C’est pas que ça change grand-chose, mais on a une éthique.

Et on s’y tient.

Et la gauche dans tout ça ?

Elle se tait !

Logique, et pour deux raisons. Particulièrement simples.

D’abord, pour lutter contre un problème il faut connaître et comprendre ce problème. Et pour ça, il faut travailler. Et le travail est une valeur de droite. La gauche locale ne s’intéresse pas à la réalité du terrain, elle préfère s’intoxiquer avec des véridictions imbéciles. La défaite en chantant, diront certains.

Ensuite, les personnes qui se font plumer dans ce genre d’affaire appartiennent aux classes les plus pauvres, celles qui vivent dans la misère. D’aucuns diront qu’il s’agit du lumpenprolétariat. Et ces gens-là ne votent pas pour la gauche. Ils ne votent tout simplement plus. Le foutage de gueule est allé trop loin, ils n’en ont plus rien à foutre des beaux discours et des grandes théories. À la rigueur, l’honneur pourrait leur parler. Mais honneur et politique sont antinomiques. La gauche n’a rien à foutre des plus pauvres, elle ne parle qu’aux classes moyennes. Là aussi, la défaite en chantant.


Pourtant, il y aura des choses simples à faire. Qui relèvent principalement d’une réponse législative.

D’abord, les pactes d’associés incluant des collectivités territoriales doivent être publics. Il s’agit d’argent public après tout.

Ensuite, les comptes courants d’associés doivent apparaître clairement dans les documents comptables dès qu’il s’agit d’une société avec une activité liée aux politiques sociales. La transparence doit être de mise.


Outre la demande de transparence au niveau local (kikou Bob Vila), un vrai changement autour de ces outils de financement des entreprises doit avoir lieu.

Pour l’instant, localement, personne ne porte ce type de revendication. Ce qui est logique, vu la méconnaissance du réel des partis politiques du coin.

Les riches s’enrichissent ; les pauvres crèvent la gueule ouverte ; la gauche… la gauche, tout le monde s’en branle.

Une fois n’est pas coutume, on finira sur une petite note personnelle, à l’usage des neuneus qui hurlent « révolution ! » à tout bout de champ.

Huey P. Newton et Frantz Fanon, parmi d’autres, considéraient que la révolution ne peut se produire sans l’aide du lumpenprolétariat. Pour ceux qui n’aiment pas les marxismes, on rajoutera Bakounine à la liste.

Sans cette frange, de plus en plus importante, de la population, aucun changement radical ne peut avoir lieu.

Si vous voulez gagner, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

* Merci Philip K. Dick


** Il s’agit d’un film espagnol parodiant les films d’horreur de ces dernières années. Si vous pouvez ne pas le voir, n’hésitez pas. On a déjà souffert pour vous, c’est amplement suffisant.


*** D’un certain point de vue, on pourrait dire que,…, mais là n’est pas la question.


**** Oui, j’ai un pote de droite qui est un spécialiste de ces sujets et qui est toujours de bon conseil

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2022 2 27 /09 /septembre /2022 15:18
Perpignan/Campus Mailly/ vidéo : quand l’université et la mairie vivent chacune dans leur univers parallèle! par Philippe Poisse
Perpignan/Campus Mailly/ vidéo : quand l’université et la mairie vivent chacune dans leur univers parallèle! par Philippe Poisse
Perpignan/Campus Mailly/ vidéo : quand l’université et la mairie vivent chacune dans leur univers parallèle! par Philippe Poisse
Perpignan/Campus Mailly/ vidéo : quand l’université et la mairie vivent chacune dans leur univers parallèle! par Philippe Poisse

« Votre réalité n’est pas la mienne. La vôtre n’est qu’une illusion que votre perception a figée. »


Pour autant qu’on sache, Philip K. Dick n’est jamais venu à Perpignan. Pourtant toute son œuvre parle de cette ville, et surtout de la gestion du quartier Saint-Jacques.

Parce qu’il faut bien le connaître, si Ubik est un exemple littéraire de ce qu’est la métaphysique appliquée, le Campus Mailly en est une illustration pratique.

À une différence près : Ubik décrit un univers rationnel !


À deux jours d’intervalles, Perpignan a donc subi, parce qu’il y n’a pas vraiment d’autres mots, le choc de deux univers parallèles, qui, clairement, ne se parlent pas.


En début de semaine, ce fut la conférence de presse de rentrée d’Yvan Auguet, président de l’UPVD. Comme en 2021, on y est allé pour poser une question sur le NPNRU.

Comme en 2021, on a posé une question sur le NPNRU.

Comme en 2021, Yvan Auguet a clairement assumé qu’il est totalement étranger au dossier.

Pourtant, l’an dernier, il nous avait promis qu’il allait s’y mettre http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/09/perpignan/universite/video-campus-mailly-et-les-mecs-vous-auriez-pas-oublie-le-volet-social-par-philippe-poisse.html. Bon, il bosse à l’UPVD, donc on n’attend pas grand-chose du garçon. Comme le déclarait si bien Fabrice Lorente, l’UPVD c’est « la plus mauvaise université de France ».http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/05/perpignan/universite-la-campagne-de-denigrement-n-etait-que-le-premier-volet-pour-une-campagne-de-promotion-anti-prejuges-pour-l-ima

À propos du petit Fabrice, on notera une sorte de pattern psychologique. Le mec a participé à la création du Campus Mailly et à l’installation des Déferlantes à Céret. Dans les deux cas il s’agit d’un massacre patrimonial, agrémenté d’un très gros problème de stationnement.

On notera aussi, que dans les deux cas, on attend toujours un quelconque « impact économique ».


Alors Yvan Auguet, plus étranger aux affaires qu’autre chose, nous a fait une Boris Johnson, version « je suis passé chez le coiffeur ». Plutôt que reconnaître un fond de je-m’en-foutisme ou de l’incompétence, le président de l’UPVD joue la carte de l’ignorance. Il n’est au courant de rien, ni des objectifs initiaux du projet, ni des sommes engagées, ni de la situation du quartier, ni du ressenti des habitants. Il ne sait rien. Rien de rien.http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/11/perpignan/campus-mailly-le-grand-remplacement-de-l-universite-a-st-jacques-n-aura-pas-lieu-par-nicolas-caudeville.html

L’ignorance plutôt que l’incompétence. Pratique comme méthode, mais, comme dans le cas de Boris Johnson, qui l’utilisait souvent, cela signe une certaine forme de lâcheté.

Pour finir en beauté, Yvan Auguet a eu la naïveté, dira-t-on parce qu’on est sympa, de balancer un « la mairie ne nous a pas sollicité ». On sent le type entreprenant !


« Après tout, le choix est impossible à l’homme sans la connaissance, et un choix judicieux n’est possible que si la connaissance est totale et scientifiquement organisée. C’est ce qui nous différencie de la brute. »

Jack Isodore, de Seville, Californie, a raison. Bien qu’il soit du genre « barjo ». Si on veut choisir, si on veut décider, il est nécessaire de disposer du maximum d’information. À l’inverse d’Yvan Auguet, on s’est donc tourné vers la mairie.

Et, coup de pot, en fin de semaine se tenait le conseil municipal, durant lequel le sujet du Campus Mailly a été abordé.


Jean-François Maillols, élu plutôt silencieux ces deux dernières années, a pris la parole pour présenter la rentrée du Campus Mailly et de l’École 42. Diaporamas et vidéos 3D ont illustré le propos et permis d’en apprendre plus sur le Campus Mailly que la présidence de l’UPVD ne pourrait en espérer.

Donc, on apprend que le Campus Mailly a déjà coûté un peu plus de 27 millions d’euros, pris sur le NPNRU. Et, les tableaux présentés nous confirment que l’UPVD n’a pas mis un centime dans l’affaire.

Oui, l’UPVD s’inscrit clairement dans l’assistanat : tu touches du fric, et en échange, tu ne fais rien pour la collectivité !

Le NPNRU est d’abord et avant tout un programme social. Il a pour vocation d’améliorer les conditions de vie des habitants des quartiers les plus pauvres. Dans le cas de Saint-Jacques, l’enveloppe était de 110 millions d’euros. On se demande bien où ils sont passés !

Et puis, là comme ça, sans prévenir, Jef Maillols lâche une bombe. Et une belle.

Oui, Jef rappelle à tout le monde que, dès le départ, le Campus Mailly avait pour objectif, entre autres, de redynamiser l’activité économique du centre-ville.

Sur ce point, l’UPVD est totalement absente.


Balancer 1 500 étudiants et quelque 300 personnels (principalement des vacataires peu présents en centre-ville) ne va pas suffire pour re-dynamiser une zone sinistrée depuis plus de 3 décennies, notamment par la création, anarchique, de zones commerciales tout autour de Perpignan.

Lorsque Louis Aliot déclare que le NPNRU, version Pujol et Amiel (avec la complicité de Lorente), n’a pas de volet social, il a parfaitement raison.

Le projet tel qu’il a été réalisé n’est qu’un vague projet immobilier, sans envergure, qui finit dans les mains de personnes particulièrement incompétentes.


À propos des Rayons N et de l’université de Nancy, lorsque Robert Williams Wood démontra l’erreur de René Blondlot, Gustave Le Bon déclara « Le public à l’avenir saurait […] à quel point un grand corps savant peut être victime de ses plus lamentables erreurs ».

Joe Chip dirait, à propos de l’UPVD et du NPNRU, « Nous sommes dans le phénomène,[…], nous ne sommes plus en dehors de lui. Voilà toute la différence. »

La question, dont la réponse vaudra les quelques millions que l’UPVD pourrait espérer lors du prochain Contrat de Ville, est toute simple finalement : les dirigeants locaux vont-ils prendre la mesure de la situation ?

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 16:14

Esplanade Pierre Sergent à Perpignan : SOS Racisme saisit le préfet des Pyrénées-Orientales à la suite de l’hommage provocateur rendu par Louis Aliot à Pierre Sergent, ancien chef de l’OAS en métropole
Jeudi 22 septembre, lors de la séance du conseil municipal de la ville de Perpignan, Louis Aliot et sa majorité ont tenu à rendre hommage à Pierre Sergent, en donnant à une esplanade de la ville le nom de celui qui participa activement au putsch des généraux en Algérie en 1961 et qui mit en place la branche métropolitaine de l’organisation terroriste connue sous le nom d’OAS.


Face à cette décision typique des offensives de l’extrême-droite, j'ai, au nom de SOS Racisme, saisi le préfet des Pyrénées Orientales (cf. courrier en photos) afin de demander à ce dernier d’exercer de façon rigoureuse et diligente le contrôle de légalité auquel la loi l’astreint.
Au regard de la personnalité de Pierre Sergent et du sens donné par les porteurs et défenseurs de cet hommage public à la délibération par laquelle Pierre Sergent se trouve honoré, la décision prise par le conseil municipal nous semble entachée d’illégalité et donc devoir être déférée devant le juge administratif afin que celui-ci en prononce l’annulation.
Il est notamment patent que les porteurs et défenseurs de la délibération incriminée cherchent à réhabiliter l’activisme pro-Algérie française de Pierre Sergent, indissociablement lié aux actions putschistes et terroristes que ce dernier mena en 1961 et 1962.
Loin d’un quelconque intérêt public local (qui doit ressortir de chaque décision d’une collectivité locale), très proche d’une réhabilitation de l’action putschiste et terroriste et accompagnée par une remise en cause de la légitimité des institutions républicaines, cette délibération doit se comprendre comme un signal envoyé à une partie de l’électorat perpignanais sensible aux thèses de l’Algérie française. Mais elle doit également se comprendre comme une stratégie de Louis Aliot dans sa tentative de prendre la présidence du Rassemblement national en se présentant comme celui qui serait le meilleur défenseur des fondamentaux d’un parti d’extrême-droite dont il nous rappelle une nouvelle fois l’extrême dangerosité.
SI le préfet ne faisait pas suite à notre demande malgré la gravité des propos tenus durant ce conseil municipal (propos qui sont repris avec précision dans le courrier adressé au préfet des Pyrénées-Orientales), nous étudierions la possibilité de saisir directement la justice administrative.

Perpignan/ Esplanade Pierre Sergent: le président d'SOS Racisme saisit le préfet des PO!
Perpignan/ Esplanade Pierre Sergent: le président d'SOS Racisme saisit le préfet des PO!
Perpignan/ Esplanade Pierre Sergent: le président d'SOS Racisme saisit le préfet des PO!
Perpignan/ Esplanade Pierre Sergent: le président d'SOS Racisme saisit le préfet des PO!
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2022 7 25 /09 /septembre /2022 18:03

"Nous avions l'habitude de nous demander où vivait la guerre, en quoi cela la rendait si vile. Et maintenant, nous réalisons que nous savons où elle vit... en nous-mêmes."

Albert Camus
 

Parce que, comme disait jésus: un clou chasse l'autre. L'événement ne générera que polémique et pas débat .Tempête dans un verre d'eau à Perpignan, le maire RN Louis Aliot, a osé donner le nom de Pierre Sergent à une esplanade de la ville:à la 27 minutes du conseil municipale Louis Aliot, en bon avocat déploie son argumentaire du pourquoi, l'esplanade portera le nom de Pierre Sergent https://www.youtube.com/watch?v=ncyADa6j16A . La gauche cri, se pâme (et remercie en secret le maire RN, d'avoir un prétexte pour pouvoir s'indigner: l'indignation, c'est la vie!

Mais tout d'abord qui est Pierre Sergent  https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Sergent_(militaire) ?

Militaire, a pu tout à la fois, être résistant, membre de l'OAS, député et candidat du Front National  à la mairie de Perpignan en 1989 https://www.francebleu.fr/emissions/les-archives-des-municipales-a-perpignan/roussillon/les-elections-municipales-de-perpignan-en-1989 .

Lequel Louis Aliot souhaite-il honorer ? Et lequel des 3 Pierre Sergent est le "controversé" et "sulfureux" est susceptible d'être illégitime à l'élection pour le nom d'une esplanade ?

Louis Aliot, tout maire RN "sans étiquette" qu'il est, n'est pas le premier maire a vouloir rendre hommage à Pierre Sergent . En 2017, le maire étiqueté "Les républicains" avait souhaité rendre hommage à Pierre Sergent et Éli de St Marc autre figure de l'OAS https://www.lindependant.fr/2017/04/24/perpignan-des-rues-au-nom-de-figures-controversees-de-l-oas,3008647.php

Le même Jean-Marc Pujol, qui adjoint au finance de Jean-Paul Alduy, avait favorisé l'érection de la fameuse stèle OAS du cimetière nord de Perpignan, dédié à la nom moins fameuse "commando delta" figurant son chef Roger Degueldre fauché par les balles du peloton d'exécution https://fr.wikipedia.org/wiki/Commando_Delta, dans le genre "nostalgérique", on ne fait pas mieux. http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/10/perpignan-municipales-2020-ne-croit-pas-que-l-homme-politique-fasse-la-difference-face-a-l-initiative-privee-interview-par-nicolas-c

Stèle OAS du cimetière Nord, que Jean-Marc Pujol a continué de fleurir http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/06/perpignan/jean-marc-pujol-antifascistes-communistes-fiches-s-peine-de-mort-guerre-d-algerie.un-candidat-republicain-dans-le-texte-pa (comme François Mitterrand, celle du Maréchal Pétain à l'île d'Yeu https://www.francetvinfo.fr/societe/guerre-de-14-18/11-novembre/video-quand-francois-mitterrand-faisait-fleurir-la-tombe-du-marechal-petain_3024167.html ) sans qu'il ne soit dénoncé à grand cris à l'époque . 

 

En 2007, il inaugure le mur des disparus toujours sur la mémoire de la guerre d'Algérie http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/04/perpignan-jean-marc-pujol-souhaite-transformer-le-musee-de-l-algerie-francaise-en-amphitheatre-de-droit-pour-demontrer-qu-il-est-cap, comme il fait mettre en berne tous les 19 mars, tous les drapeaux de la mairie, considérant que l'anniversaire des accords d'Évian, ne correspond pas à l'arrêt de la guerre d'Algérie http://Perpignan:Drapeaux en berne à la mairie, Jean-Marc Pujol est-il un maire communautariste? par Nicolas Caudeville . Cette tradition, Louis Aliot la continuera une fois élu maire de Perpignan. https://www.mairie-perpignan.fr/louis-aliot-19-mars-1962-2022

Ceci n'a pas empêché la gauche locale en 2014 et 2020 d'appeler à voter Jean-Marc Pujol aux deuxième tour des municipales, contre Louis Aliot

Alors, que Louis Aliot donne le nom d'une esplanade Pierre Sergent , il n'y a pas de quoi s'étonner! "Perpignan en grand" remplacement par la flamme de la mémoire Pied Noir, persistance rétinienne de l'ancien maire Jean-Marc Pujol qui vient célébrer avec le nouveau maire, ces moments qui n'ont rien de catalan. Mais les catalans d'ici ne savent pas assimiler comme au sud, comme ils considèrent qu'ils en sont plus que dépositaires, ils en sont les absolus propriétaires.

Et puis, Louis Aliot n'a aucune opposition ou fantôme, pour la forme...

 

 

 

 

à la 27 minutes du conseil municipale Louis Aliot, en bon avocat déploie son argumentaire du pourquoi, l'esplanade portera le nom de Pierre Sergent

Voir aussi:

Perpignan:Vidéos interviews des candidats du deuxième tour Louis Aliot, Jean-Marc Pujol: il ne peut en rester qu'un! par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/06/perpignan-videos-interviews-des-candidats-du-deuxieme-tour-louis-aliot-jean-marc-pujol-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:municipales 2020: Jean-Marc Pujol ne croit pas que l'homme politique fasse la différence face à l'initiative privée! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/10/perpignan-municipales-2020-ne-croit-pas-que-l-homme-politique-fasse-la-difference-face-a-l-initiative-privee-interview-par-nicolas-c

Perpignan: capitale du nostalgérisme ! interview Roger Hillel par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-capitale-du-nostalgerisme-interview-roger-hillel-par-nicolas-caudeville.html

Vidéo de la conférence:Pieds - noirs, guerre d'Algérie : quand l'amnésie devient un argument militant?! par éric Savarése

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2015/05/video-de-la-conference-pieds-noirs-guerre-d-algerie-quand-l-amnesie-devient-un-argument-militant-par-eric-savarese.html

 

Perpignan/ Jean-Marc Pujol: Antifascistes, communistes, fichés S, peine de mort, guerre d'Algérie... un candidat Républicain dans le texte! par comité de vigilance antifasciste des PO

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/06/perpignan/jean-marc-pujol-antifascistes-communistes-fiches-s-peine-de-mort-guerre-d-algerie.un-candidat-republicain-dans-le-texte-pa

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 15:41
https://www.youtube.com/watch?v=2HVLIGSf6FA

Le problème de Perpignan et des PO's en général, c'est que le goût de la célébration, n'est pas le goût de l'histoire! La mémoire de ceux qui organisent les célébrations est sélective. Et basée sur leur culture propre, et ignore le hors-champ de leur inculture et de leur mauvaise fois: c'est dire ici, que les lacunes peuvent se transformer en lagune!

Ainsi la politique locale n'est pas la mise en avant des choses, et des personnes importants qui ont eu lieu ou vécu ici (ou n'ont pas eu lieu, ou sont partis d'ici) mais ce qui n'exige rien d'eux parce que il ne reste pour les symboles invoqués que éternité du silence ou n'être réduit qu'à la ventriloquie de sophistes... 

C'est pourquoi, que le moment que j'évoque ici, a son importance et pas que pour moi....

Pour paraphraser Ettore Scola, c'était "une journée particulière" https://www.youtube.com/watch?v=4OnGol57daE. Mes amis Thierry et Corinne http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/09/perpignan/exiles-l-art-de-bien-vivre-ensemble-selon-corinne-grillet-interview-par-nicolas-caudeville.html Grillet qui comme tous les moines avaient un passé, avaient été photoreporters et m'avaient parlé de leurs heures de gloire, du temps de leur agence de presse indépendante à Paris. En 1994, ils ont croisé entre le palais de l'Élisée et le siége de L'#UNESCO #FrançoisMitterrand et #FidelCastro https://www.youtube.com/watch?v=2HVLIGSf6FA . Par hasard, Alain Pottier qui les a croisé (François et Fidel) nous raconte, 2 ou 3 anecdotes avec pour fil rouge les fameux #cigares #cubain, les #cohibasiglo 

Ricochet des photos de Fidel Castro et François Mitterrand par Corinne et Thierry Grillet, par  les anecdotes d'Alain Pottier qui les a croisé! interview par Nicolas Caudeville
Ricochet des photos de Fidel Castro et François Mitterrand par Corinne et Thierry Grillet, par  les anecdotes d'Alain Pottier qui les a croisé! interview par Nicolas Caudeville
Ricochet des photos de Fidel Castro et François Mitterrand par Corinne et Thierry Grillet, par  les anecdotes d'Alain Pottier qui les a croisé! interview par Nicolas Caudeville

Voir aussi:

 

La guilde du vin, veut donner un statut à ce qui est plus une culture, qu'un alcool ! interview Alain Pottier et Christophe Czekaj aux Caves du Roussillon par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2022/05/la-guilde-du-vin-veut-donner-un-statut-a-ce-qui-plus-une-culture-qu-un-alcool-interview-alain-pottier-et-christophe-czekaj-aux-caves-du-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

 

Vinoscopie 5 Alain Pottier domaine de la Tourasse Port Vendres par Jean Lhéritier

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/10/vinoscopie-5-alain-pottier-domaine-de-la-tourasse-port-vendres-par-jean-lheritier.html

 

Sur les traces de Bérenger Saunière avec Thierry Grillet , aventure à Cubières-sur-Cinoble dans une église en triangle qui a le coeur orienté au nord! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/06/sur-les-traces-de-berenger-sauniere-avec-thierry-grillet-aventure-a-cubieres-sur-cinoble-dans-une-eglise-en-triangle-qui-a-le-coeur

 

Perpignan / exilés: "l'art de bien vivre ensemble" selon Corinne Grillet! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/09/perpignan/exiles-l-art-de-bien-vivre-ensemble-selon-corinne-grillet-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/Médiator: hommage au rockeur Chuck Berry au FID par le photographe et journaliste Thierry Grillet au Médiator Jusqu'au 21 Décembre! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/perpignan/mediator-hommage-au-rockeur-chuck-berry-au-fid-par-le-photographe-et-journaliste-thierry-grillet-au-mediator-interview-par

 

Sur les traces de Bérenger Saunière avec Thierry Grillet , aventure à Cubières-sur-Cinoble dans une église en triangle qui a le coeur orienté au nord! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/06/sur-les-traces-de-berenger-sauniere-avec-thierry-grillet-aventure-a-cubieres-sur-cinoble-dans-une-eglise-en-triangle-qui-a-le-coeur

 

Roussillon / histoire : 43 portraits de ceux et celles qui ont fait le monde du vin ici! interview Marie-Louise Banyols, Olivier Reynal par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2022/06/olivier-reynal-et-banyols-marie-louise-etaient-en-direct-pour-l-archipel-contre-attaque-pour-presenter-le-livre-de-l-etoile-a-l-etoile-43-portraits-du-rouss-olivier-reynal-et-banyols-marie-louise-etaient-en-direct-pour-l-archipel-contre-attaque-po

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 20:48

Les élections se suivent et ne se ressemblent pas toujours.

En 2017, le candidat sur la 3e circonscription des PO pour la FI avait lâché rapidement la politique et, depuis l’automne 2017, plus personne n’a eu de ces nouvelles. La rumeur veut qu’il aurait sombré quelque part dans le multivers et, disent certains, il aurait même déclaré que Carole Delga est de gauche. Tant de souffrances psychologiques, pour un seul homme, c’est trop. Beaucoup trop.

Nathalie Cullell, elle, continue de militer.

Et elle lutte notamment les « inégalités scolaires ». Cette lutte passe par la revalorisation du métier, mais, surtout, par le fait que les élèves aient tous un enseignant devant eux.

Et à ce sujet, Blanquer a beaucoup œuvré pour que ça n’arrive pas. Entre réforme à la con et tracasseries administratives, le manque de profs est criant.


Mi-septembre, elle relayait la grogne des parents d’élèves du lycée de Font-Romeu. En effet, de nombreux élèves ne peuvent avoir de cours d’anglais, par manque d’enseignant, alors qu’un prof est disponible sur place. Mais, pour ce qu’on a compris, le Dasen préfère que les profs restent à la maison, tant pis pour les élèves qui passent le bac en fin d’année.


Fin septembre, Nathalie Cullell nous envoyait un petit jeune, Théo Conventin, qui se retrouve dans une situation ubuesque. Alors qu’il a réussi le concours du CAPES, et qu’il devait commencer à travailler dans un collège de l’académie de Grenoble, son statut de fonctionnaire stagiaire lui a été retiré suite à une réforme à la con décidée par Blanquer.

Résultat, il se retrouve sans rien, et, pire encore, les élèves du collège en question n’a pas de professeur pour assurer les cours !


Théo a rédigé un courrier expliquant sa situation, qui est aussi celle de nombreux autres jeunes enseignants, dans le but de faire bouger les lignes sur ce sujet.


Voici donc la lettre de Théo Conventi, que Nathalie Cullell a aussi remise en main propre à François Ruffin.


« En juin 2022, j’ai fièrement obtenu mon concours du CAPES d’Éducation Musicale et Chant Choral.

Nous avons été 39 lauréats sur 127 postes à pourvoir.


La carence de professeurs dans cette matière est donc d’emblée de 88 postes avant même que l’année ne débute !


J’apprends début juillet ma mutation dans l’Académie de Grenoble au collège Le Vergeron de Moirans en temps plein, ce qui d’ores et déjà ne coïncide pas avec le statut de fonctionnaire stagiaire étant de 9 h par semaine (donc demi temps). Cependant, je n’ai pas validé ma deuxième année de Master l’année précédente.


J’ai appris dans la foulée que le ministère avait fait passer une réforme concernant la formation des futurs professeurs : il est impossible d’être fonctionnaire stagiaire tant que l’on a pas obtenu son M2 MEEF, tous les profs en activité ont toujours été pour la plupart en master 2 et fonctionnaire stagiaire à la fois.

On constate donc une réforme très rétrograde qui fait perdre au passage une année à l’étudiant et accentue les carences d’enseignants dans l’éducation nationale.


Je me renseigne donc dès juillet auprès du ministère de l’Éducation Nationale (Monsieur Arnaud Viala) qui m’indique clairement que je ne pourrai pas être fonctionnaire stagiaire, que je devrai donc passer mon M2 afin de pouvoir être fonctionnaire stagiaire l’année suivante.


Sauf que, mi-août, je reçois mon programme de rentrée de la part de mon établissement de mutation, cité précédemment ainsi que celui de l’Université de Grenoble qui me prend dans son M2. Je contacte donc mon futur tuteur de stage ainsi que l’IPR de Grenoble Monsieur Rauch qui ne sont absolument pas au courant des spécificités des récentes réformes et donc de ma place au sein de leur Académie : fonctionnaire stagiaire + étudiant en M2 ?


L’Inspecteur Pédagogique Régional monsieur Rauch s’est donc renseigné auprès du rectorat et a reçu une réponse plus d’une semaine après me disant que je ne pourrai pas étudier à Grenoble en M2 (malgré les 5 démissions d’étudiants durant l’été) ni enseigner dans l’établissement Le Vergeron de Moirans là ou je fus nommé via le SIAL pour mon année de fonctionnaire stagiaire.

Cet établissement connaît donc une carence de professeurs représentant 18 classes qui a ce jour ne sont pas encore encadrées par un professeur d’éducation musicale.


Début septembre, je me retrouve donc sans rien, les inscriptions en universités sont terminées ainsi que les postes sont rares désormais, tous pourvus par des professeurs contractuels sans qualifications ni expériences.


J’ai effectué les démarches afin de m’inscrire à l’université, l’INSPE de Toulouse, car c’était mon université d’inscription l’année précédente donc cela reste faisable, c’est obligatoire de m’accepter si je n’ai rien. J’attends encore les réponses concernant la validité de mon inscription.


Cependant, on m’a soumis deux conditions, celle de suivre tous les cours malgré le fait que j’ai presque tout validé au semestre 1 et je dois également suivre OBLIGATOIREMENT un stage de pratique obligatoire (SPA) qui exige 18 h d’exercices dans un établissement de ma part condensées sur les jeudis et vendredis (les autres jours étant des jours consacrés aux cours de master).

Le comble avec ce SPA est que mon rôle durant un an sera le même que si j’avais été fonctionnaire stagiaire (sans l’obtention de ce statut) sauf que là j’interviens quotidiennement avec mes cours et par obligation dans la classe d’une titulaire.

Le tout rémunéré 1 200 € sur L’ANNÉE SCOLAIRE, à peu près 120,130 € par mois.


Comment puis-je faire pour assumer un appartement sur Toulouse en tant qu’étudiant uniquement rémunéré l’été en tant que saisonnier à 2 500 € par mois ? Comment puis-je perdurer toute mon année en étant payé comme un esclave a 1 200 euros par ans ? Sachant que la moyenne d’un loyer a Toulouse est de 500 euros ?


Je ne vais pas pouvoir étudier sur Toulouse si je ne trouve pas de solutions, car je me retrouverai à la rue. Je veux bien loger chez des amis, mais je ne suis pas sur terre pour vivre de la charité et de la générosité des gens.

Je demande à m’assumer en tant qu’homme, citoyen, sauf qu’aujourd’hui, tout cela est impossible dans ma situation d’étudiant comme Monsieur Blanquer L’a décidé.


Également, la situation n’est pas logique. Je me suis lancé dans des études longues afin d’enseigner mon art aux collégiens, lycéens, les réformes faites sont totalement à contre courant des besoins humains que l’on a aujourd’hui dans l’éducation nationale.

L’État préfère embaucher à tour de bras des Bouchers qui vont devenir profs de maths, des journalistes prof d’histoire sur de simples jobs dating de 5 minutes, pendant qu’on laisse des étudiants en cours de titularisation sur le carreau.


La situation n’est pas normale et j’aimerais s’il vous plaît que cette information remonte afin qu’on mette nos dirigeants le nez dans la merde et que les gens prennent conscience de la destruction des institutions et de l’éducation de nos enfants.


En espérant que les choses bougent. »


 

Voir aussi: 

 

Vidéos /Législatives / 66: le transport trains/ bus un débat sur les outils de désenclavement du territoire!

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2022/06/videos/legislatives/66-le-transport-trains/bus-un-debat-sur-les-outils-de-desenclavement-du-territoire.html

 

Perpignan/ vidéo : "la gauche, c'est le retour des jours heureux! " Gérard Filoche / Nathalie Cullell animé par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2022/07/perpignan/video-la-gauche-c-est-le-retour-des-jours-heureux-gerard-filoche/nathalie-cullell-anime-par-nicolas-caudeville.html

 

Législatives 66 /Nathalie Cullell : montagnarde, Gilet Jaune et candidate NUPES, ou quand le réel s’invite dans les élections 3ième circo ! par Philippe Poisse

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2022/06/legislatives-66-nathalie-cullell-montagnarde-gilet-jaune-et-candidate-nupes-ou-quand-le-reel-s-invite-dans-les-elections-3ieme-circo-par-philippe-poisse.html

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 08:50

"Topaze : [...] Ah ! l'argent… Tu n'en connais pas la valeur… Mais ouvre les yeux, regarde la vie, regarde tes contemporains… L'argent peut tout, il permet tout, il donne tout… Si je veux une maison moderne, une fausse dent invisible, la permission de faire gras le vendredi, mon éloge dans les journaux ou une femme dans mon lit, l'obtiendrai-je par des prières, le dévouement, ou la vertu ? Il ne faut qu'entrouvrir ce coffre et dire un petit mot : « Combien ? » (Il a pris dans le coffre une liasse de billets.) Regarde ces billets de banque, ils peuvent tenir dans ma poche, mais ils prendront la forme et la couleur de mon désir. Confort, beauté, santé, amour, honneurs, puissance, je tiens tout cela dans ma main… Tu t'effares, mon pauvre Tamise, mais je vais te dire un secret : malgré les rêveurs, malgré les poètes et peut-être malgré mon coeur, j'ai appris la grande leçon : Tamise, les hommes ne sont pas bons. C'est la force qui gouverne le monde, et ces petits rectangles de papier bruissant, voilà la forme moderne de la force."

Topaze Marcel Pagnol

 

Cela fait près de 10 ans que la place Rigaud est en travaux. Peu de de moment de tranquillité pour ses habitants. Toujours le "ça sera mieux après" des dirigeants municipaux peu importe les étiquettes politiques. Canalisation d'eau, de gaz, téléphone, internet, trottoirs, arbres : tout ce qui a été fait semble sempiternellement être à refaire . Que ce soit pour le privée ou le public, les oreilles du voisinage sont condamnées de manière sisyphéenne au bruit: à vous mettre la tête comme un compteur à gaz.

Les travaux de la place Rigaud ont commencé avec l'installation du Campus Mailly, pour près de 30 millions d'euros d'argent publique. Mais cet argent ne ruisselle pas pour les commerçants et les habitants qui ne voient que leur loyer augmenter et leur confort s’amenuiser.  

Le blocage des travaux ce n'est pas bon pour le commerce , dont certains ont commencé à faire signer une pétition!

La construction de la bibliothèque de droit devrait s'achever en 2023, s'il n'y a pas de retard. On, nous promet la piètonnisation . 

"Quand le bâtiment va, tout va ! "

Cette phrase à été inventé par celui qui touché déjà dans l'antiquité des rétro-commission ! 

Pas de grasse matinée, le lundi au sommeil, c'est quelque-chose que l'on aura jamais!

Voir aussi:

Perpignan/ Place Rigaud / travaux: le bruit et la poussière versus les terrasses des restaurants! interview Philippe Deblauwe par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/10/perpignan/place-rigaud/travaux-le-bruit-et-la-poussiere-versus-les-terrasses-des-restaurants-interview-philippe-deblauwe-par-nicolas

Perpignan: quand les travaux permanents contribuent à l'achévement des commerces et du bien vivre au centre ville! par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/05/perpignan-quand-les-travaux-permanent-contribuent-a-l-achevement-des-commerces-et-du-bien-vivre-au-centre-ville-par-nicolas-caudevil

Perpignan :des retards dans les travaux de l'université au centre ville annoncés par Jean Marc Pujol au conseil municipal !

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/06/perpignan-des-retards-dans-les-travaux-de-l-universite-au-centre-ville-annonces-par-jean-marc-pujol-au-conseil-municipal.html

Aprés les travaux et les promesses, la place Cassanyes toujours à l'agonie interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-apres-les-travaux-et-les-promesses-la-place-cassanyes-toujours-a-l-agonie-interview-par-nicolas-caudeville-69435171.html

 

Lettre de Olivier Amiel adressée au maire de Perpignan à propos des travaux de la place Cassanyes

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-lettre-de-olivier-amiel-adressee-au-maire-de-perpignan-a-propos-des-travaux-de-la-place-cassanyes-50077326.html

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2022 7 18 /09 /septembre /2022 18:32

La relance train de fret Perpignan / Rungis; dit aussi train des primeurs est un serpent de mer dont le combat n'est jamais fini contrairement au double langage de l'état et des dirigeant de la SNCF. Double langage, qui n'a lieu d'être bien qu'on ne puisse pas défendre en même temps les filières camions et bus de la SNCF comme Géodis et Kaolis et le le train qui fonctionne à l'électrique...

Les discours successifs ont donc eu pour seul stratégie de gagner du temps, en laissant croire aux français que l'on faisait tout pour préserver cette outils écologique qu'est le train de fret, qui évite 42000 camions par an pour un seul train.

Parce que l'état français gangrainé par la cinquième colonne des pantouflés et des rétro-pantouflés n'a de "gouvernance" qu'a court terme, et n'a aucune envie de mettre une véritable planification en place. D'où le fait que l'état du train fret en soit un symptôme et une conséquence patent .

Après, il y a un fait local,  c'est que tant que les habitants ne s’empareront pas du sujet comme du pourquoi du mal être du département et du symbole pourquoi le territoire souffre, le personnel politique (et quand je dis "personnel" politique, c'est bien qu'il ne travail que pour lui-même, mais à nos frais. Ce pourquoi, bientôt, il y aura plus d'élus que d'électeurs...),  ne s'impliquera pas sur le sujet. Parce qu'il pense à tord, il n'y a pas d'enjeu électoral !

"Conférence de presse Train primeur fret Perpignan Rungis avec aka Mikaël Meusnier et Yvan Duran étaient en direct pour l'archipel contre attaque, avec Martial Mehr, Barbara Gorrand ou comme pour les centrales nucléaire pour le gouvernement , comment prétendre relancer le fret ferroviaire, en faisant détruire les wagons en lousdé... Featuring,Jean Castex, désormais président de l'agence de financement des infrastructures des transports, ancien premier ministre et maire de Prades. Featuring Élisabeth Borne, désormais première ministre anciennement directrice de la stratégie de la société SNCF en 2002."

suivie de 

"Julien Berthélémy conducteur du train jaune et Michael Meusnier conducteur du train de fret "Perpignan Rungis" étaient en direct pour le site l'Archipel contre attaque , l'état du train dans les Pyrénées-Orientales et la possibilité de son optimisation pour raisons économiques, écologiques et poétiques"

et de la conférence du même jour 

DÉBAT PUBLIC
SUR LES TRANSPORTS
JEUDI 2 JUIN - 18H
Centre culturel - Cabestany
La CGT organise un débat public le jeudi 2 juin à 18h au centre culturel de Cabestany, afin de porter ses propositions de développement des transports publics sur le département des Pyrénées-Orientales :
- Complémentarité des transports
- Ouverture de lignes ferroviaires et de haltes
- Gratuité des transports
- Désenclavement du département

 

 

Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan / Rungis: une relance réelle, un enjeu économique, écologique et poétique territorial ! interview vidéo de Micchael Meusnier, Yvan Duran par Nicolas Caudeville

Voir aussi:

Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/09/train-de-fret-perpignan-rungis-toujours-sur-le-fil-du-rasoir-pour-sa-perennite-malgre-le-choix-du-marche-que-fait-la-direction-de-la

 

Train de fret Perpignan / Rungis: The Avenger's planet end game? interview Yvan Duran par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/08/train-de-fret-perpignan/rungis-the-avenger-s-planet-end-game-interview-yvan-duran-par-nicolas-caudeville.html

 

Perpignan Mathilde Panot député LFI ''le train des primeurs est nécessaire à la bifurcation écologique!'' interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/07/perpignan-mathilde-panot-depute-lfi-le-train-des-primeurs-est-necessaire-a-la-bifurcation-ecologique-interview-par-nicolas-caudevill

Train de fret Perpignan / Rungis: on a pas eu le ministre de l'écologie de Rugy, mais on a eu Filoche! interview Gérard Filoche par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2019/07/train-de-fret-perpignan/rungis-on-a-pas-eu-le-ministre-de-l-ecologie-de-rugy-mais-on-a-eu-filoche-interview-gerard-filoche-par-nicol

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2022 5 16 /09 /septembre /2022 00:55

Premier bilan des 4 députées des Pyrénées-Orientales : pour l’instant ça bosse pas des masses


Septembre c’est la période des différentes rentrées. Rentrée des classes, rentrée politique, rentrée des blogueurs médisants. Donc, et c’est pas tellement de bonne grâce, je suis bien obligé de rentrer. Et puis j’ai été absent deux mois, donc bon.


Alors pour la rentrée, on va regarde ce que font nos 4 nouvelles députées RN à l’Assemblée. Ça sera toujours l’occasion de dire du mal du parlementarisme. Parce que bon, moi je suis d’accord avec Boris Eltsine, quand les parlementaires font chier, on envoie les chars d’assaut.


Alors on est allé jeter un œil au bilan d’activité des élues. Et c’est pas terrible.

6 questions écrites et une intervention courte. Et Anaïs Sabatini, la petite jeune élue sur la 2e circonscription, cumule à elle-seule 4 questions écrites, et, est la seule des 4 députées à être intervenue dans l’hémicycle.

Pour rappel, les interventions courtes sont des prises de paroles de moins de 2 minutes lors des débats dans l’hémicycle et leur nombre est plutôt limité.

Mais qu’il y ait aussi peu d’interventions montre clairement qu’au RN 66, les députés n’ont rien à dire.

En moyenne un député NUPES (quel que soit son groupe) est intervenu près de 45 fois. Les députés NUPES les moins actifs sont ceux issus du pôle écologiste. Ils ne sont intervenus, en moyenne que 30 fois. Pour leur part, les députés RN ne sont intervenus, en moyenne, « que » 28 fois.


Les députés RN bossent moins que les députés EELV !

La valeur travail fout le camp, y’a pas à dire.


Bon, on pourrait arrêter là, et se dire que, quitte à avoir des députés qui ne servent à rien, ou presque, on aurait pu élire Pierre Bataille ou, pire, Jacques Cresta. Parce que, localement, chez les macronistes, travailler c’est pas trop le genre de la maison.


Passons aux questions écrites.

Si on les lit, on distingue deux visions bien distinctes du travail parlementaire.


D’abord Sophie Blanc prend de la hauteur.

Début août elle pose une question d’ordre général concernant les finances des collectivités territoriales. Le gouvernement veut que les dépenses baissent alors que les charges augmentent. Ensuite, fin août elle s’inquiète, à juste titre, de la gestion de la forêt suite aux nombreux et violents incendies de cet été.

Dans les deux cas, elle s’intéresse à des sujets essentiellement nationaux.

https://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA794886


De sont côté, Anaïs Sabatini s’inscrit plutôt dans le local.

On serait médisant, on dirait que Loulou lui a demandé de préparer le terrain pour les sénatoriales de 2023. Bon, comme on est médisant, on va dire qu’elle prépare activement le terrain pour les sénatoriales de 2023.

D’abord, début août, sa première question porte sur les gens du voyage, ceux que Jean Vila, dans l’Indépendant du 4 juin 2020, qualifiait « de hordes de personnes sans foi ni loi comme au Moyen Âge ». Ceux-ci occupent souvent, illégalement, le domaine public, la députée veut donc que l’État règle le problème. On reconnaîtra ici le double discours typique des élus locaux : On veut plus de compétences, mais l’État doit tout gérer dès que ça tourne mal.

Ensuite, on a une belle question rappelant la gravité de la situation sécuritaire de Perpignan, et c’est vrai que c’est pas jojo, et mettant en valeur Loulou, parce qu’il le vaut bien. Extrait : « M. Louis Aliot, maire de Perpignan, a fait de la lutte contre les trafics de drogue une priorité de son mandat en renforçant les moyens humains et matériels afin de combattre ceux qui ont fait prospérer dans la plus grande impunité la violence et les trafics. La politique volontariste de l'équipe municipale a commencé à porter ses fruits et a permis de chasser les dealers de la résidence Les oiseaux et d'améliorer la situation sécuritaire d'autres quartiers comme au Champ de Mars, au centre-ville ou au quartier Saint-Jacques notamment. »

Anaïs Sabatini a la reconnaissance du ventre, elle sait que si elle est députée c’est d’abord et avant tout grâce au travail de Loulou. Parce Loulou, lui, il bosse. Ce qui n’est pas le cas d’Agnès L. ou de Mathias B. D’ailleurs je sais même pas pourquoi je parle d’eux.

Toujours dans l’hyper-local, Anaïs Sabatini prend la défense des pêcheurs de Canet dont l’activité et la survie sont menacées par le crabe bleu, une espèce invasive.

Elle alerte aussi le gouvernement sur le risque que le crabe bleu représente pour la conchyliculture. En effet, si les « zones de conchyculture » (la faute d’orthographe est bien d’Anaïs Sabatini, NDLR) il n’y aura pas d’huître à Noël. La fin de l’abondance, j’vous dis !

Notons, au passage, que le candidat NUPES, issu d’EELV, sur cette circonscription préfère se taire sur le sujet. L’écologie, ça n’a jamais été son truc.

Pour finir, et sans faute d’orthographe ce coup-ci, Anaïs Sabatini demande le renforcement de la législation concernant les trottinettes électriques. Rappelant qu’en 2021, 22 personnes sont mortes dans un accident impliquant une trottinette électrique, la députée demande de la fermeté. Si elle pouvait envoyer une copie de cette question écrite à la police municipale de Perpignan, ça serait sympa. Je dis ça, je dis rien.

https://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA794894


Pour l’instant il n’y a eu que quelques semaines de travail parlementaire. Il va falloir attendre le début de la prochaine session parlementaire, qui débutera le 3 octobre, pour voir si nos députées seront capables de se faire un nom et de s’imposer dans le paysage médiatique, ou si, plus probablement, elles connaîtront un destin à la Laurence Gayte, anonymat et déchéance.

La synthèse de l’activité des députées des PO :

https://www.nosdeputes.fr/synthese

 

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 14:42

L’été, traditionnellement, c’est la saison de la sécheresse. Il ne tombe pas une goutte ; il fait chaud, voire extrêmement chaud, et les nuits sont courtes. L’évapotranspiration est à son comble. Les plantes crèvent de soif la gueule ouverte.

L’été, c’est donc la meilleure période pour parler de l’eau.

Et comme me le répète souvent un élu du coin : « tu vois mon petit, l’eau, c’est pas fait pour boire. L’eau, c’est fait pour faire du pognon ! »


Et comment faire du fric sur l’eau sans que ça se voit de trop ?

En économisant sur l’entretien des réseaux !


Donc, comme c’est l’été et qu’on s’ennuie ferme, on a été cherché un peu des infos sur les fuites d’eau.

Le premier réflexe, qui fut plutôt malheureux au final, fut de passer un coup à un vieux pote, commercial chez TENA. Bêtement, on se disait, vu son secteur d’activité, qu’il doit s’y connaître en fuite. Mais il nous a répondu, sobrement : « Tu te goures, gros. Moi, j’suis dans l’incontinence anale. Ça c’est un métier honnête. Bon, t’évite de te renifler le soir, quand tu rentres à la maison, mais au moins tu peux te regarder dans une glace. »


On a donc été faire un tour du côté des blogs écolos du coin. Et faut dire que comme il n’y en a pas des masses, ça a été rapide. À croire que les écolos du coin ne savent pas écrire.

On a fini par trouver un article sur les fuites d’eau.

http://eixerit.info/index.php?post/2022/08/31/Carte-du-rendement-des-r%C3%A9seaux-d%E2%80%99adduction-d%E2%80%99eau-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es-Orientales


Et dans le département ça fuit. Et ça fuit bien.

Rien qu’à Elne, la ville du responsable de l’eau au CD66, ça fuit à 23 %. Ce qui est un tantinet ridicule lorsque l’on se vante d’être un bon gestionnaire et qu’on rêve, à haute voix, de diriger une structure départementale gérant l’eau sur tout le territoire.

D’après la rumeur, à Pézilla-la-Rivière, qui fuit à 42 %, un forage fuirait abondamment depuis des années, mais tout le monde s’en fout.

La palme d’or va à Glorianes, et son taux de fuite culminant à 96 % !


Globalement le taux de fuite est de l’ordre de 20 %.

Dit comme ça, c’est pas impressionnant. Mais si on fait un petit peu de math, et qu’on se base sur les chiffres qu’on trouve dans la presse, on arrive à près de 5 millions de m³ qui disparaissent dans la nature entre les forages et les compteurs des abonnés, mais qui sont quand même facturés.

Grosso merdo, la consommation d’eau serait de 52 m³ par an et par habitant, et la population de 475 000 habitants. Il serait de bon aloi que les journaleux du coin nous sortent des dossiers plus précis, mais bon, les journaleux sont les journaleux…


Faut pas se leurrer, la sécheresse, ça va être un an sur trois, voire un an sur deux dans les décennies à venir. La gestion de l’eau va devenir un vrai problème et un enjeu économique fort.

Et il va falloir s’y mettre sérieusement, parce que 2022, d’ici 5 ou 10 ans, on s’en souviendra en rigolant. Il va bien falloir se poser la question de qui doit être prioritaire, les clubs de golf ou les agriculteurs. Pour rappel en 2022, les agriculteurs de la vallée du Tech se sont pris une interdiction d’irriguer dans la gueule, alors que les clubs de golf ont pu arroser. Celui le Villeneuve aura même le droit de pomper dans le lac en cas de coup dur, c’est dire si on marche sur la tête.


L’eau ça sert à faire du fric, y’a pas à dire.

Partager cet article
Repost0

Articles Récents