Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 22:45
Ensemble Médiéval Saurimonda:Michel Picod : recitant
Ensemble Médiéval Saurimonda:Michel Picod : recitant

http://metbarran.canalblog.com/

Le comédien Michel Picod n'est plus. Il faisait partie de la scène nordcatalane depuis une trentaine d'années. Il y a tenu un rôle dont le double crédit était l'honnêteté et la discrétion. Ne jamais courir ou se laisser pousser sur le devant de la scène. S'y montrer toujours à la mesure de ce qu'on lui confiait, de ce que l'on attendait de lui, de ce qu'il pensait pouvoir donner. C'était ça, Michel. Oui, le portait de l'honnêteté en comédien, c'était lui! Nous sommes triste. C'est par Claude Massé, qui le tenait par son fils Christophe, jeune écrivain et plasticien -et son ami- que nous savions le coeur, le talent que Michel Picod, un garçon formé à la Cartoucherie, mettait à servir des textes d'auteurs du répertoire ou modernes. Nous en eûmes la conviction et en fûmes ravis en le découvrant dans les "Diablogues" de Roland Dubillard qu'il avait monté avec Jean-Michel Castellarnau, son complice d'alors. Nous eûmes, par la suite l'occasion de le revoir plusieurs fois, dans des spectacles de nature différente (pour autant qu'une lecture de texte soit différente de la création d'un rôle, et un second rôle d'un rôle titre) d'auteur de renom international ou seulement barde cantonal. Il eut même la générosité d'être l'un des conteurs de notre "Voyage musical d'une bible hébraïque". Ce qui est sûr c'est qu'il s'intégra totalement au paysage de la création théâtrale nordcatalane et se mobilisa dans "l'archipel des théâtres" pour la reconnaissance de cette création et le respect de ses artisans par les autorités locales qui ne savent pas toujours situer le curseur sur la ligne des "misères" aux "grandeurs". Notre comédien, à l'occasion assistant de réalisation comme pour la reprise de "L'Amor i el papagaï" de J.S. Pons aura participé à plusieurs expériences dont la modestie ne doit pas occulter la dignité. Celle de la Loco-Compagnie. Celle de la saga des rois de Majorque de Jordi Barre (il y joua le roi Jacques de Majorque dans le "Sceptre brisé"). Celle de la bande à Norbert Narach (1954-2009) qui l'associa à la création bilingue (catalan/ français) et au succès incroyable d'un "Un fil a la canya". Celle de Saurimonda qui, le rapprocha de la musique. Celle qu'il développait, il y a quelque mois encore, au Théâtre de la Corneille, avecMónica Bellsolà, sa compagne -et metteur en scène. Celle bien sûr des "Nits d'Eus" ou des "Nuits des Musées" et des "Journées du Patrimoine". Sans oublier celle qui lui tenait très à coeur: la formation de la jeunesse aux plaisirs du théâtre, et qui suppose humilité et de constance, deux autres de ses vertus. Michel Picod, le plus ensoleillé des enfants de l'Aube, sans tambour ni trompette, a dit sur les bords de la Méditerranée de beaux et grands textes, jamais empreints de dérisoire ou de futilité. Très présent sur scène, avec un physique et une diction que le cinéma n'a pas su utiliser, le comédien s'engageait sans cesse pour distribuer au public davantage de lumière, de beauté, de solidarité et d'humanité. Sans jamais surjouer, caricaturer, ou idéologiser... Homme de sagesse villageoise plutôt que d'embrouille citadine, il optait plus volontiers pour la fantaisie, clef de convivialité, que pour les échauffements intellectuels, émissaires d'inimitiés. Il aimait l'éclat d'un style, tout autant que les échos d'une langue mâtinée d'exotisme ou de fantastique. Il nous a quitté a 66 ans. Nous aurons tout de même vu ou entendu Michel Picod dans duPierre Bouchet, Roland Dubillard, Jean-Claude Grumberg, Ludovic Massé ouBoris Vian, entre autres. Michel Picod était un COPAIN. (Condoléances à sa famille et à ses amis les plus proches.)

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 11:44
Attentats à Paris, la franc-maçonnerie du SUBLIME CONSEIL DU RITE MODERNE communique

SUBLIME CONSEIL DU RITE MODERNE communique

Membre Fondateur de la Maçonnerie Universelle de Loges de Tradition

En 1723, les Constitutions d’Anderson, Charte de la Maçonnerie moderne, cherchaient à faire disparaître du paysage européen les guerres de religions et les guerres de chapelles, regroupant ainsi « des hommes de bien et loyaux ou des hommes d’honneur et de probité quelles que soient les dénominations ou croyances religieuses ». Le but affiché : « devenir le Centre de l’Union et le moyen de nouer une amitié fidèle parmi des personnes qui auraient pu rester à une perpétuelle distance ».

La Maçonnerie contemporaine conserve toujours des dispositions identiques, sans oublier d’inclure les femmes dans ce concert. Dans les circonstances dramatiques que connaît la France et qui agitent le monde, nous sommes tous des blessés de la haine qui cherche à se répandre et à dresser les uns contre les autres. Celle-ci ne vient pas que des terroristes mais de tous les intégrismes qui n’acceptent ni l’ouverture ni la richesse issue de la différence et de la diversité.

Notre marche individuelle vers une humanité plus fraternelle ne pourra trouver son assise que dans le vécu effectif des valeurs issues de notre tradition, car l’exemple du bien et de la douceur produit des effets bien plus sûrs que les beaux discours et les leçons les plus sages. Ayons à la pensée l’image de la colombe apparue à la fin du déluge, un rameau d’olivier au bec, pour que nous soyons tous capables de dépasser l’accablement par l’espérance, et d’éviter de tomber dans l’engrenage du soupçon, de la fermeture et de la colère, qui annonce le triomphe de l’obscurantisme.

Notre Rite Français s’est toujours voulu le garant de l’expression par chacun de sa sensibilité, dans le respect des autres. Hier à Marseille le choix s’est porté sur le remplacement du chant habituel de la fin des agapes, par une marseillaise entonnée par un Frère musulman ; demain à Perpignan l’ouverture des travaux débutera par un morceau de musique proposé par la Soeur Maître d’harmonie ; sachons toujours et partout exprimer et faire résonner notre affection fraternelle, tournée non seulement vers nos proches, mais partout où hommes et femmes souhaitent l’accueillir et tendre la main pour constituer tous ensemble une Chaîne d’Union présidée par l’amour entre les Hommes.

Voir aussi:

Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/chronique-moscovite-episode-23-douce-france-par-felix-edmundovitch-dzerjinski.html

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 10:57
Chronique moscovite (épisode 24) : Plutôt mort que rouge! Славян невозможно победить!‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Le vieux monde se meurt, le nouveau est lent à apparaître. Et c’est dans ce clair-obscur que surgissent les monstres. » (Antonio Gramsci) Je te l’ai dit, je crois à plusieurs reprises, j’adooooore l’Italie ! Des visionnaires, ces gars-là !

« Etre de gauche ou être de droite, c’est choisir une des innombrables manières qui s’offrent à l’homme d’être un imbécile ; toutes deux, en effet, sont des formes d’hémiplégies morales ». (Ortega y Gasset). Réfléchis à ça, Charlie… J’aime beaucoup cet Ibère, il est comme moi, il n’aimait pas beaucoup la démocratie, l’ère des masses, forcément incompatible avec la haute culture. Il appréciait les élites, les vraies, comme les tchékistes par chez nous, pas celles que la masse se donne aujourd’hui avec des élections-pièges à cons. Il aimait le Beau, le Vrai, le Bien. A lire d’urgence car il te tend un miroir dans lequel tu te reflètes et tu n’es pas très beau. Il t’appelle l'« homme-masse », tu es un « enfant gâté » conformiste et égalitariste qui rejette le passé, la raison et l'exigence morale, le tout avec une « étatisation de la vie » et l'« idolâtrie du social ».

« Pour la France et la Russie, être unies, c’est être fortes, être désunies, c’est être en danger. C’est une condition indispensable du point de vue de la géographie, de l’expérience et du bon sens ». (Charles, pas Baudelaire, mais de Gaulle). A méditer…

Je vais essayer de t’apporter un peu de légèreté made in Russia… T’en as besoin, t’es pas dans ton assiette après ces tristes événements. Faut te dire que le Russien vit avec « ça » depuis 15 ans…

Les températures baissent sévèrement, nous sommes entre 3 et 5°, il neige, le bonheur. Cela sonne le retour vers le bania, afin de régénérer le corps et l’esprit du Russien. Franchement, petit Frantsouz, tu vivrais à Moscou, tu serais saisi par le sacrosaint nietzschéen élan vital, tu n’aurais de cesse de te nourrir, y compris culturellement, une vraie fringale. Il a l’air de faire meilleur en Syrie, plus chaud. Franchement, vous êtes des ingrats, les Frantsouzy, je ne parle même pas des Caincains. Le Russien va se battre en Syrie et ce n’est que reproches !!! Eh oui, le Russien est malicieux et il a ses buts de guerre, qui diffèrent des vôtres. Il frappe la brave et gentillette Armée de la conquête. Tu connais ces gars. Oui ? Non ? Alors laisse-moi te rencarder sur eux, ce n’est ni plus ni moins que les supplétifs de l’Arabie Saoudite et du Qatar, tu sais, tes nouveaux amis, qui te veulent tu bien et auxquels tu vends des armes. Tu sais, tes nouveaux amis, qui haïssent ton mode de vie, tes Lumières et tout ce que tu représentes, les mêmes qui sponsorisaient les terroristes islamistes tchétchènes, Bassaev et consorts, ceux du 13 novembre... Et voilà t-y pas que vous nous avez reproché de leur larguer des bombes sur la gueule, mais vous êtes malades, malade d’être Charlie et de ne pas voir le monde tel qu’il est !! Les Cains Cains, tes amis de 30 ans, n’ont pas l’air bien presser d’en découdre véritable avec les bandits en babouches…

Allez, accoudes-toi au comptoir et parlons plutôt culture, paraît que ça rapproche les peuples, laissons-nous dériver, oublions ces heures sombres et célébrons la vraie vie, celles que les bandits en babouches n’auront jamais, ils n’en sont pas capables…

Je voudrais te parler du photographe russe Igor Palmin, https://www.flickr.com/photos/igorpalmin/page4. Je te conseille vraiment. Ce type a fait des photos, essentiellement de bâtiments, un peu d’humanoïdes, mais son truc, c’est l’architecture. Tu iras sur son site et tu regarderas quelques album, je te conseille le Moscou Art nouveau, l’architecture soviétique, Shekhtel (un architecte Art nouveau) et light in architecture. Allez, sois curieux, c’est du bon ça, pas de culture estampillée Télérama, de la vraie, de la bonne ! Perso, j’adore l’Art nouveau, en russe Modern, cette esthétique des lignes courbes, ses couleurs, cette inspiration qui vient de la natures, des animaux, des végétaux, son petit côté décadent. Puis, je suis allé voir l’exposition « Terra Russa » (photos d’Erwin Parviz et Borja Carsi) chez les frères Lumière, belles photos du pays, faut dire qu’il est tellement photogénique. D’ailleurs certains de tes photographes ne s’y sont pas trompés, mais connaissent-ils vraiment le pays, ils ne font qu’y passer. Tu y as de tout, dans mon pays pour les photographes, un peu de guerre, des paysages urbains ou campagnards déglingués, des univers post-industriels dignes de Mad Max, des créatures… La Russie, mon petit Frantsouz, ce n’est pas un pays pour les tièdes, c’est un pays de passions, Stanley Greene a failli y laisser sa peau. Si tu es adepte du consensus mou, bref aujourd’hui par chez toi, socialiste, alors passe ton chemin. Ce ne sera pas une grande perte pour la Russie, qui s’en remettra. Et si tu es curieux, va voir les photos de Vladimir Filonov. T’as vu le crochet de la grue, saloperie, c’est quand ils ont enlevé ma statue de la place de la Loubianka, ça fait peur, non, ce crochet ? Et, t’as vu le raccord sur le mur sous le slogan ?

Belle expo Louise Bourgeois, au Garaj, le lieu consacré à l’art contemporain, sis Parc Gorki et qui appartient à la p’tite copine de l’oligarque Abramovitch, tu sais le propriétaire, entre autres du club de foot Chelsea. Ce Garaj, c’est un peu sa danseuse. Mais pour le faire, dans le parc Gorki, le beau Roman a dû cracher au bassinet. C’est lui qui a payé toute la rénovation de ce bon vieux parc soviétique devenu un parc digne de New York, avec ses buvettes, ses bars branchés, ses poufs sur la pelouse.. Bref, tout ce que j’abhorre, la douceur de vivre à la mode capitaliste, moi qui suis un ascète, me voilà servi ! C’est drôle, il a craché au basinet comme il avait craché au bassinet auparavant quand il était député de la Tchoukotka. T’avais Blondin qui à l’époque lui demandait, « Dis Roman, qu’as-tu fait pour tes administrés de la lointaine Tchoukotka ? », l’autre répondait « Euh… » et Blondin de suggérer : « Rénove les routes ». Et l’autre d’obtempérer illico presto car pas vraiment envie d’être dégusté à la sauce Khodorkovski. Bon, autrement Louise Bourgeois, bonjour le trauma, papa n’était pas vraiment sage, tyrannique, volage et la petite Louise de régler ses comptes à travers son art-thérapie. Maman est symbolisée par une araignée, prévenante, attentionnée, sa meilleure copine et papa par une « fillette », qui n’est autre qu’une bite. L’expo était consacrés à la cellule… Moi, en cellules, pour y avoir séjourné et y avoir fait séjourner, j’en connais un rayon mais comme je le disais, « Pour nos ennemis, quatre murs, c’est trois de trop ».

T’as vu le titre de la chronique ? Belle référence, hein ? C’est Goebbels qui en est à l’origine puis ensuite, il fut repris dans le berceau de la démocratie, à savoir l’Amérique des années 1950, ce pays que tu adules, ce modèle. Je me suis dit que cela serait sympa de te rafraîchir la mémoire, petit Frantsouz, toi qui atteint de ton Alzheimer, ira couler des jours heureux dans un village niché dans ce pays de Cocagne qu’est votre Sud-Ouest. Plutôt mort que vieux !! Bon, moi, chuis pas gérontologue, chuis tchékiste alors nous pourrions parler politique, du monde comme il va ou pas, de l’Europe, qui ne fait pas très envie en ce moment. Sauf à ces escrocs et autres Valaques d’Ukrainiens mais pour eux c’est un mariage de raison. Ils sont prêts à fermer les yeux au moment du coït et à s’imaginer dans les bras d’une splendide créature. Gaffe, Blondin pourrait les réveiller…

Prends ça, c’est pour toi : https://www.youtube.com/watch?v=Duan5QOstb8

Je termine par un petit poème, d’un Frantsouz, à la gloire de Jo le Moustachu… Tu méditeras sur ton passé.

Staline dans le cœur des hommes
Sous sa forme mortelle avec des cheveux gris
Brûlant d’un feu sanguin dans la vigne des hommes
Staline récompense les meilleurs des hommes
Et rend à leurs travaux la vertu du plaisir
Car travailler pour vivre est agir sur la vie
Car la vie et les hommes ont élu Staline
Pour figurer sur terre leurs espoirs sans b
ornes.

Et Staline pour nous est présent pour demain
Et Staline dissipe aujourd’hui le malheur
La confiance est le fruit de son cerveau d’amour
La grappe raisonnable tant elle est parfait
e.

Paul Eluard, 1950

Les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 12:11
Régis Marcon au débat "L'alliance des chefs" au forum gastronomique de Gérone avec Jean Lhéritier
Régis Marcon au débat "L'alliance des chefs" au forum gastronomique de Gérone avec Jean Lhéritier

Régis Marcon, sa biographie

né le 14 juin 1956 à Saint-Bonnet-le-Froid, est un grand chef cuisinier français. Il détient le restaurant Le Clos des Cimes (3 étoiles au Guide Michelin depuis 2005 et Maître Restaurateur), la pâtisserie "La chanterelle", le bistrot "La coulemelle", l'Hotel "La découverte" et les gîtes "Les russules" à Saint-Bonnet-le-Froid dans la Haute-Loire (en limite du Velay et du Vivarais). Il aime à dire qu'il est auvergnat-rhônalpin.
1er mai 1979 ; reprise de l'auberge des cimes faisant suite à madame Marcon Mère, il s'agit d'une auberge de campagne dotée d'un restaurant avec une cuisine simple et traditionnelle,


1987 ; Agrandissement de la salle de restaurant et déplacement de la cuisine,
1990 ; 1re macaron au guide Michelin,
1994 ; Construction du Clos des Cimes sur le thème, Art Cuisine et Nature,
1997 ; 2e macaron Michelin,
2005 ; Création d'un nouveau restaurant 3 étoiles Michelin, Déménagement au nouveau restaurant le 3 octobre,
2006 ; "La chanterelle" devient la boulangerie du village et le 11 mars ouverture du bistrot "la coulemelle" (ancien emplacement de l'auberge des cimes),
2008 ; le 21 juin, ouverture de l'hôtel-restaurant "Régis et Jacques Marcon", avec une capacité de 70 couverts pour le restaurant et 10 chambres pour l'hôtel classé 4 étoiles, Classification écolabel,
2015 ; ouverture de l'hôtel découverte le 15 juin.
Il fut président d'honneur des Rencontres François-Rabelais en 2008.


Il obtient de le titre de Maître Restaurateur, le seul titre d'État. En fait partie de l'Association Française des Maîtres Restaurateurs (AFMR).


1987 ; Entrée au Gault et Millau,
1989 ; Prix Taittinger Pou Régis,
1991 ; Prix de l'accueil Auvergnat,
1992 ; Lauréat du prix Brillat -Savarin,
1994 ; Prix qualité Auvergne,
1995 ; Lauréat du Bocuse d'or à Lyon,
1997 ; Entrée au Relais et Châteaux, Blason bleu et Relais Gourmand,
2000 ; Chef de l'année au Gault et Millau 2001,
2001 ; Auvergnat de l'année et cuisinier de l'année par le magazine "Le Chef",
2008 Grand chef Relais et Châteaux.
Avril 2003 ; Remise de la légion d'honneur

Il organise aussi des repas gastronomique, qui a permis d'ouvrir une école de cuisine pour les pauvres au Cambodge http://www.agirpourlecambodge.org/fr/actualites/141-un-3-etoiles-au-service-de-sala-bai.

Son ambition désormais et de travailler avec les médecins et les nutritionnistes pour mettre la cuisine au service de la santé. Il est venu à Gérone au forum gastronomique à l'invitation de Pep Palau et Jean Lhéritier pour participer à la conférence débat, "l'alliance des chefs" avec le fondateur et président de Slow food Carlo Petrini (voir vidéos).Au moment du repas, il nous a accordé une interview

Voir aussi:

Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/girone-le-forum-gastronomique-un-enjeu-autant-economique-que-des-papilles-interview-pep-palau-jean-lheritier.html

Gérone/Forum gastronomique/Régis Marcon, chef trois étoiles: notre devoir est d'être des lobbyistes de la santé! interview par Nicolas Caudeville
Gérone/Forum gastronomique/Régis Marcon, chef trois étoiles: notre devoir est d'être des lobbyistes de la santé! interview par Nicolas Caudeville
Gérone/Forum gastronomique/Régis Marcon, chef trois étoiles: notre devoir est d'être des lobbyistes de la santé! interview par Nicolas Caudeville
Gérone/Forum gastronomique/Régis Marcon, chef trois étoiles: notre devoir est d'être des lobbyistes de la santé! interview par Nicolas Caudeville
Gérone/Forum gastronomique/Régis Marcon, chef trois étoiles: notre devoir est d'être des lobbyistes de la santé! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 10:11
Pep Palau introduit la démonstration de Joan Roca du "meilleur restaurant du monde "El Celler Can Roca"
Pep Palau introduit la démonstration de Joan Roca du "meilleur restaurant du monde "El Celler Can Roca"

Une année sur deux le forum gastronomique se déroule à Gérone. L'autre année, il se déroule à Saint Jacques de Compostel en Galice. Créé par Pep Palau et Von Arend d'abord à Vic http://www.3declic.net/FR/magazine/N11/forumGastro/forumGastro3.php. Le forum gastronomique s'est rapidement développé avec la venue en démonstration publique du monde entier de grands chef cuisiniers comme Ferran Adria http://www.3declic.net/FR/magazine/N11/forumGastro/forumGastro1.php ou encore Jean-Marie Baudic http://www.3declic.net/FR/magazine/N11/forumGastro/forumGastro2.php et encore http://www.3declic.net/FR/yapakesa/index.php.

Dee nombreux stands aussi qui ont trait à la cuisine, des aliments à la batterie de casseroles qui débordent le palais des congrès de tentes en tentes. Pep Palau le directeur et créateur du forum nous parle du millésime 2015.

Jean Lhéritier était là aussi, il nous raconte comment il a fait venir Carlo petrini le président et fondateur de Slow Food et Régis Marcon le trois macarons Michelin du Clos des Cîmes à Saint Bonnet le froid, pour une conférence "l'alliance des chefs"(à voir bientôt sur ce site) qu'il animait.A remarquer qu'il n'y avait vu l'importance de l'événement ni stand de l'agglomération de Perpignan, ni celui du conseil départemental: il est vrai que notre territoire n'est pas productrice de denrée alimentaire de qualité...

Voir aussi:

Les enjeux du forum gastronomique de Gérone

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-les-enjeux-du-forum-gastronomique-de-gerone-67499794.html

Agglo, agglo, le stand de Perpignan au forum gastronomique de Gérone n'est pas comme les autres, il est vide par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-agglo-agglo-le-stand-de-perpignan-n-est-67909580.html

Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Girone: le forum gastronomique, un enjeu autant économique que des papilles! Interview Pep Palau, Jean Lhéritier interviews par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 09:41
Devant l'ambassade de France à Moscou
Devant l'ambassade de France à Moscou

« Российские самолёты наносят и будут наносить удары в Чечне исключительно по базам террористов, и это будет продолжаться, где бы террористы ни находились. …Мы будем преследовать террористов везде. В аэропорту — в аэропорту. Значит, вы уж меня извините, в туалете поймаем, мы и в сортире их замочим, в конце концов. Всё, вопрос закрыт окончательно. » Traduction : « Les avions russes bombardent et bombarderont en Tchétchénie uniquement les bases de terroristes. Nous pourchasserons les terroristes partout. S'ils sont à l'aéroport, ça sera à l'aéroport. Cela veut dire, veuillez m'excuser, que si on les attrape dans les toilettes — on les butera dans les chiottes, finalement. C'est une question définitivement close ». (Blondin, en 1999).

A l’instar de mes compatriotes russiens, je compatis aux attentats qui se sont déroulés à Paris le 13 novembre. Le Russien, homme de culture (j’espère ne pas te surprendre en te disant cela, le Russien, ben tu vois, il est mieux que le qatari ou un autre bandit en babouches comme l’émirati pour lequel tu as construit un Louvre artificiel), il aime la France parce que pour lui, c’est une terre de culture, de peinture, de grande littérature, enfin c’était... Mais cela demeure dans l’imaginaire du Russien, qui aime à y passer quelques jours quand il a quelques roubles devant lui. Dès 3h00 du matin, le 14 novembre, le Russien est venu déposer des fleurs devant ton ambassade. Beau geste, la classe. Vous les Frantsouzy, vous faites plutôt dans la caricature, si je me souviens de ce qu’a fait ton journal satirique préféré suite à l’explosion de l’Airbus russe en Egypte. Pas classe… mais c’est la liberté paraît-il… Faut vivre avec son temps postmoderne… D’ailleurs, les terroristes ont visé le Paris de Festivus-Festivus…

Le Russien, tu vois petit Frantsouz, sait ce qu’est le terrorisme depuis près de 15 ans et il vit encore avec. Avec la peur au ventre quand il prend le métro ou le train, chaque jour, quand il sort… Mais il continue à vivre et je t’encourage à faire de même, ne te rends pas, ne cède pas. Je me souviens, il y a 15 ans, votre presse aux mains de trotskistes attardés, aujourd’hui aux commandes de vos médias, et de Mao-Mao écrivaient que ces attentats avaient été fomentés par le FSB, la maison de Blondin, afin d’asseoir l’autorité naissante de Blondin. Comme s’il avait besoin de ça ! Je me souviens de votre presse d’alors, parcourue par le doux frisson de la rébellion qui soutenait alors les Tchétchènes, appelés rebelles. C’est vrai, Bassaev, était un doux idéaliste… Je n’ai pas oublié Boudiennovsk, la Doubrovka, Beslan. Tu préférais évoquer les « horreurs » commises par l’armée russe, ben ouais désolé, la guerre c’est sale et celle contre le terrorisme encore plus, rappelle-toi de la guerre d’Algérie. Je me demande où est Sophie Sihab… Aujourd’hui, dans la presse russe, pas un journaliste n’a écrit que les attentats de Paris sont le fait de la DGSI pour assurer la réélection de MHollande… Faudrait juste être tordu pour écrire ça. Vous rendez-vous compte aujourd’hui de la façon dont vous considérez la Russie ?

Ces événements ont eu l’air de déciller les yeux de ton MHollande sur la marche du monde. Il prône désormais une vaste coalition contre les bandits en babouches, il est un peu apeuré, il en appelle à l’ONU (un machin qui ne sert à rien) et à l’OTAN, il ne fait plus du départ de Bachar, cet artiste qui nous régale de ses happenings, un préalable. Il aurait enfin compris qui est le véritable ennemi !! J’espère également qu’il va apprendre à mieux choisir ses alliés. Certes, tu vends des bricoles aux Saoudiens, aux Qataris et aux Emiratis, mais n’oublie pas que ces pays financent le terrorisme. Et il me semble que tes élites (faut-il vraiment les appeler ainsi ? Réfléchis si elles méritent cette appellation et au besoin plonges-toi dans Ortega Y Gasset), le nain ou MHollande, vous vous êtes trompés sur vos amis… Et puis va falloir prendre une série de mesures de couillu, chais pas si MHollande est capable de cela. Par exemple, il va falloir pratiquer des assassinats ou des disparitions ciblées en France ou dans des pays arabes. Peut-être même va-t-il falloir pratiquer la torture, je crois qu’il y a une bonne école française en la matière. Normalement, vous avez les bonhommes pour ça, dans une démocratie, y a toujours des mecs qui vont se salir les mains pour que tu puisses dormir en paix, que le politique pourra lâcher en rase campagne. C’est le jeu. Secoues-toi, y a urgence… Mais ton problème c’est qu’il y aura toujours des pleureuses dans ton pays qui diront que c’est pas bien, que c’est méchant, enfin tu iras expliquer ça aux familles qui ont perdu les leur le 13 novembre. Je te conseille de mettre la Justice au pas, qu’elle soit à la disposition des services…

Il te faut désormais petit Frantsouz t’approprier un logiciel que tu as oublié depuis longtemps et avec lequel le Russien vit depuis des années, celui de la guerre. Courage, la Russie est à tes côtés. Saches que le Russien n’abandonne jamais le camarade tombé au combat !!

Les autres chroniques moscovites ici!

Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Chronique moscovite (épisode 23) : Douce France...‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 17:51
Pour l'indépendant, le vendredi 13 reste toujours un jour de chance! par Nicolas Caudeville

Le journal d'ici, n'en rate pas une! Au lendemain des attentats, la réputation maléfique du vendredi 13 reprend ses droits. Rappelons que cette réputation provient de la date d'arrestation des templiers le vendredi 13 octobre 1307. L'idée que le vendredi 13 puisse être une superstition positive, vient du fait qu'à l'instar d'Halloween, la date est là pour vous vendre des tickets de loto. L'indépendant avait prévu un article à cet effet pour parler de la super-cagnotte, avec un titre super accrocheur:" Le vendredi 13, on vend encore plus du rêve!"

La rédaction en chef, n'a pas eu la bonne idée de faire retirer l'article aux vues de l'actualité! LE problème, c'est que le journal boucle trop tôt, résultat, il la boucle trop tard!

En même temps restons positif, il faut toujours voir le verre à moitié plein!

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 11:35
Sans criée, gare! Le coup de gueule de Jean Lhéritier

Après son premier coup de gueule sur le futur nom de la région qui ignore totalement les catalans, Jean Lhéritier récidive . "ici, on a tout! La mer, la montagne..." a-t-on coutume de dire ici (dans les PO) . Sauf que petit à petit, on nous retire des choses, comme par exemple la criée: le poisson a de quoi hurler, à l'instar du coup de gueule de Jean Lhéritier!

Voir aussi, le premier coup de gueule:

Coup de gueule Jean Lhéritier nom de la nouvelle région!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/10/coup-de-gueule-jean-lheritier-nom-de-la-nouvelle-region.html

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 13:36
Pyrénées-Orientales/viande : races locales du pays catalan : Vache de l'Albera, chèvre catalane du vallespir, vache casta...

Après le rapport de l'OMS (organisation mondiale de la santé), dont la presse n'a repris qu'une partie de l'idée, à savoir que la viande et la charcuterie serait "cancérogéne" (remarquez qu'on ne dit pas cancérigène, c'est différence entre le crabe et le surimi qui n'en a que la saveur?), que reste-t-il de la notion d'élevage en circuit court face à l'élevage industriel?

On ne fait pas dans le détail et c'est la punition collective. Ne nous reste-t'il qu'à devenir végétarien?

Le dimanche 20 septembre dernier la ville de Baixas célébrait le gout avec notamment un atelier sur les races locales animé par Jean Lhéritier et cuit par Jean Plouzennec :

Viandes du patrimoine : races locales du pays catalan : vache de l’Albera, chèvre catalane du Vallespir, vache casta…étaient présents, les producteurs.


Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 10:51
Baho/Girona: Pere Figueres et Pascal Comelade rendront hommage aux grands poètes disparus Joan Pau Giné et Ovidi Montllor! interview Pére Figuéres

L'association Aire Nou de Bao célèbre ses 20 ans d'engagement dans la défense et de la promotion de la langue et de la culture catalanes, samedi 14 et dimanche à Baho, à partir de 20h45, concert de Pere Figueres et Pascal Comelade qui rendront hommage aux grands poètes disparus Joan Pau Giné et Ovidi Montllor.Infos au 04.68.52.79.98 ou à sbcasals@gmail.com.

Et le samedi 21 novembre à l'Auditori de Girona à 20H30 Pere Figueres et Pascal Comelade remettrons ça . Interview avec Pére Figueres, son activité artistique, le rapport controversé à la langue catalane des PO et de son soutien en général à la culture quand il ne s'agit pas de construire des bâtiments.

Voir aussi:

Catalanité: le dernier album de Pére Figuéres enchante les oiseaux de Jordi Pére Cerda! itw de Pére Figuéres,Jacques Quéralt par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-catalanite-le-dernier-album-de-pere-figueres-enchante-les-oiseaux-de-jordi-pere-cerda-itw-de-pere-122320740.html

Pascal Comelade: Je ne suis jamais passé par les institutions! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/07/pascal-comelade-je-ne-suis-jamais-passe-par-les-institutions-interview-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0