Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 14:32


Jan Bucquoy était en direct sur l'archipel contre attaque pour annoncer son exposition d'un jour au salon BD du lac à Villeneuve de la Raho ce dimanche uniquement. A ce titre, il fait le bilan de son arrivée en Catalogne Nord depuis 1 an et la manière dont on reçu ce nouveau Picasso. "Ici on aime l'art dont on est sur qu'on pourra faire une plus valus dessus ! "

Perpignan/Jan Bucquoy : l'art contemporain de la survie pour un artiste en milieu hostile ! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 22:41

PHOTOGRAPHIER L’EXIL – VISA POUR L’IMAGE, PERPIGNAN

Le collectif VOST vous invite à venir découvrir l’exposition collective Photographier l’exil, dans le « off du off » de Visa pour l’image, Perpignan. Du 4 au 17 septembre 2017.

Vernissage le lundi 4 septembre, à 19h.

Table-ronde le mardi 5 septembre, de 16h à 19h.

Facebook : VOST COLLECTIF / Photographier l’exil

Justine Roquelaure et Lucie Bacon était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter l'xpo multimédia sur le thème "photographier l'exil qui commence ce soir rue fabrique d'en Nadal à côté du Foodlab à 19 h extraordinaire buffet préparé par Coralie Flandre alias Coco
Perpignan/ Visa pour le off du off: photographier l'exil ! interview Justine Roquelaure/ Lucie Bacon par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 11:01

Mort il y a 3 ans un 26 Aout, Christian Bourquin a toujours ses adorateurs 

Bourquinah-Fasho : Hommage éternel à notre Conducator, Têt de la pensée.:

 

C’était il y a quelques jours ou semaines, je ne me souviens plus très bien tant j’ai eu l’impression de faire un saut spatio-temporel digne des frères Bogdanoff. J’avais la version électronique de l’Indépendant, euh pardon, de note glorieuse Pravda, entre les mains sur mon téléphone et j’y découvris un hommage rendu à Christian Bourquin, défunt président de région et de conseil général, notre phare, notre boussole, notre couteau suisse à tous, parti il y a trois ans ! http://www.lindependant.fr/2017/08/28/pyrenees-orientales-le-departement-rend-hommage-a-christian-bourquin,3045636.php#

 

Cet hommage était rendu par les élus, les apparatchiks, la nomenklatura et le personnel. Ah, le personnel, toujours prêt à s’émouvoir pour les grands qui le gouvernent, toujours aux ordres, toujours déférent… Bref, pendant quelques minutes, j’ai été transporté contre mon gré d’homme libre, de libéral-libertaire-libertin, de Perpignan la Catalane en Union Soviétique, fin des années 1970, sous Brejnev. Pincez-moi, je rêve, je cauchemarde. Effectivement, comme le disait Goya, « le sommeil de la Raison engendre des monstres ». Et il me semble que dans notre ville et notre département, cela fait quelques décennies que la Raison dort et plutôt bien. Chuuuut, ne la réveille pas…

 

Cher habitant des Pyrénées-Orientales, tu ne le savais pas mais depuis l’effondrement de l’URSS, en 1991, subsiste une mini Union Soviétique, ton conseil départemental. Outre ces nombreuses œuvres et la munificence dont il t’oint, toi son glorieux client, toi son personnel si efficace - je te rappelle, ô ingrat (respect, à genoux et plus vite que ça !), que le conseil départemental figure parmi les trois principaux employeurs du département avec la mairie et l’hôpital (bon, là, va falloir bosser parce qu’on est loin de la start-up nation du président) - comme toute Union Soviétique, il se doit de célébrer ses grands hommes, ses penseurs, et notamment son Conducator (le roumain était le Danube de la pensée, pour Christian, ben, y a la Têt, non ?) dont la contribution à l’histoire des idées politiques de notre pays, que dis-je, de l’Europe, est colossale. Un lycée porte son nom à Argelès, mais c’est un hommage bien timoré, une avenue porte son nom à Salses qui débouche sur le mémorial du camp de Rivesaltes (hum…). Et ton héritage ? Qui pour faire vivre la flamme qui animait notre génial Conducator ? Hermeline, Ségolène ?

 

Il  faut des statues à sa gloire, des timbres, des mugs, des tapis de souris, des t-shirts… Il se murmure que la construction d’une statue de 831  mètres (soit un mètre de plus que la tour Burj El Khalifa à Dubaî) est envisagée à Pyongyang en Corée du Nord, tant Kim Jong un a été marqué par la pensée politique de Christian Bourquin, un modèle pour lui surtout en termes de gouvernance. Bref, comme en URSS, il nous faut un véritable culte de la personnalité, en hommage au grand homme. Pour mémoire, voici la définition de culte de la personnalité trouvée sur internet : l'expression culte de la personnalité est utilisée pour désigner l'attitude d'un chef d'Etat d'un régime totalitaire qui veut être vénéré comme un dieu vivant. Elle se traduit par une admiration excessive, une adulation du chef par la population au détriment des intérêts de la collectivité.

 

Bon, au détriment des intérêts de la collectivité, nous le savions depuis belle lurette, depuis le temps que ça dure, c’est une habitude chez nous… Totalitaire ? Ecoutez, j’ai appris récemment que le conseil départemental s’était doté de sa propre police secrète, sorte de STASI dotée des très hautes technologies de surveillance (écoutes, interceptions…) et chargé de surveiller le personnel, et qu’il était impossible de se connecter à l’Archipel contre-attaque depuis un ordinateur du conseil départemental. Il y a même des membres du personnel, qui ont parfois tendance à s’éloigner e la ligne du défunt chef ou de l’actuelle taulière, qui disparaissent bien plus mystérieusement que Xavier Dupont de Ligonnés. Certains disent qu’ils seraient ou détenus, pour les plus chanceux, dans les caves du palais des Rois de Majorques, ou qu’ils poursuivraient un dur labeur au service de l’édification du socialisme dans un seul département, dans quelque mine de Cerdagne. Heureusement, moi, je m’informe sur Radio Free Europe – Bureau des Pyrénées-Orientales et j’ai alerté Amnesty International. Bientôt la liberté, les Américains, un plan Marshall pour le département, des chewing-gums, des blue jeans et les Beatles…

 

"On peut inventer des fleurs, des chèvres, des taureaux, et même des hommes, des femmes - mais notre Bourquin, on ne peut pas l'inventer. Parce que, pour Bourquin, l'invention - même si Picasso est l'inventeur - est forcément inférieure à la réalité. Incomplète, et par conséquent, infidèle."  (Louis Aragon à propos d’un dessin de Picasso sur Staline).

Partager cet article
Repost0
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 14:32

des méres et des enfants gitans se balade avec une enceinte à roulettes et diffuse une musique crachotée sous l'oeil ébahi des touristes et autres consommateurs l'ordre reigne à Perpignan aucunne intervention. Et pourtant il y a 2 caméras/ Bravo l'équipe municipale pour autant d'efficacité. Aprés les jeudis de Perpignan ; les vendredis après-midi.

Beaucoup de gens parient sur le retour de l'université au centre ville de Perpignan . Les élus locaux, pour qui, avec le musée Rigaud et son expo "prestige" Picasso , soient la réponse à sa déconstruction , son appauvrissement et le fait qu'il soit plus un décor pour la série "walking dead" que pour la série "game of throne" sont enthousiastes à l'idée de pouvoir grâce à cela continuer de se rouler dans leur paresse intellectuelle comme des porcs dans leur bauge. Mais 500 étudiants pourront-ils sauver le centre ville? D'autant qu'il n'est pas évident que la greffe prenne. On ne sait pas enquis du contexte du quartier dont les habitants n'ont pas eu à donner leur avis. Outre la durée des travaux qui a pesé sur la possibilité de circulation, les commerces et la tranquillité des lieux, il n'a pas été réfléchi les possibles frictions entre les actuelles habitants dont l'essentiels sont gitans et maghrébins et les nouveaux arrivants (C'est pas comme si il y avait une section sociologie à l'université qui aurait pu envoyer ses étudiants pour enquêter. Ainsi dans les années 40 la présidence américaine demanda-t-elle à l'école de sociologie de Chicago https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Chicago_(sociologie) si les italiens et les allemands d'origine se constitueraient en ennemis de l'intérieur s'il y avait entrée en guerre contre les forces de l'axe) 

Anticipant sur cette arrivée des commerçants ont investi dans des nouveaux commerces ax alentours , particulièrement sur la place Rigaud dans des cafés et des restaurants . 

Mais voila que les gitans commencent a se rebeller. La vitre du nouveau bâtiment centrale a été brisé et des coups de feu auraient été tirés. 

Et vendredi dernier, des méres gitanes et une troupes d'enfants tirant derrière eux une baffle ce sont installés sur l'estrade des jeudis de Perpignan et se sont mis à danser sur une musique flamenco , faisant irruption dans la tranquillité des touristes et autres consommateurs de la place Rigaud. On ne peut cacher le réel éternellement sous le tapi des apparences...

Partager cet article
Repost0
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 13:55
quelques mots en catalan de Svetlana à son arrivée à Perpignan pour annoncer les concerts du 5 août à 21h avec le trio concertanti et le concert du 15 août à 18h avec le contre ténor Léandro Marziote à Riquer à Catllar. Cette violoncelliste russe originaire de Kazan a fait ses classe avec les meileurs maîtres de Russie et d'Europe . Elle vit désormais à Barcelone c'est pourquoi l'interview c'est faite en catalan ! Tchaïkovski notamment au programme!
quelques mots en catalan de Svetlana à son arrivée à Perpignan pour annoncer les concerts du 5 août à 21h avec le trio concertanti et le concert du 15 août à 18h avec le contre ténor Léandro Marziote à Riquer à Catllar

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 10:20

Dernière arrivée dans le quartier à coté du resto Végan la révolution verte , au numéro 5 (comme un parfum de Chanelle) de la rue du théâtre à Perpignan Patricia Maillard et sa boutique Atemporel. Entre brocante et salon photographique passez l'autre coté du miroir et découvrez son univers. Interview 

Perpignan: de l'autre coté du miroir du 5 rue du théâtre , la boutique Atemporel de Patricia Maillard ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: de l'autre coté du miroir du 5 rue du théâtre , la boutique Atemporel de Patricia Maillard ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: de l'autre coté du miroir du 5 rue du théâtre , la boutique Atemporel de Patricia Maillard ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: de l'autre coté du miroir du 5 rue du théâtre , la boutique Atemporel de Patricia Maillard ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: de l'autre coté du miroir du 5 rue du théâtre , la boutique Atemporel de Patricia Maillard ! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 19:02

Mangeant place Rigaud aux "Passengers" l'artiste belge Jan Bucquoy voit à la carte "frite belge" , il les goutte , il les aime et décide de faire une leçon de frites aux tauliers Philippe Deblauwe et Mohamed Smini. L'année dernière à Shanghaï en Chine il faisait de même au plus grand musée d'art contemporain de la ville qui lui laissait carte blanche (c'est comme ouvrir la boîte de Pandore) . Jan Bucquoy leur laissa alors ses "huiles sur toiles" et une baraque à frite.Ici pour sa première leçon , il enseigne le choix de la bonne pomme de terre et la découpe de celle-ci (comme un maître japonais trancherait un poisson encore vivant) 

Le tout meilleur de Jan Bucquoy ici:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/jan%20bucquoy/

 

Perpignan/street food/bistronomie: Philippe Deblauwe.Mohamed Smini ouvre le Passengers place Rigaud!interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/06/perpignan/street-food/bistronomie-philippe-deblauwe.mohamed-smini-ouvre-le-passengers-place-rigaud.html

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 10:47
Aujourd'hui jazz in Passa! interview Patrick Bellegarde par Nicolas Caudeville

Jazz in Passa, c'est ce soir et uniquement ce soir au Monastir del Camp: demandez le programme, c'est ici:http://www.jazzebre.com/la-saison/jazzapassa/

Patrick Bellegarde le maire du lieu nous fait la bande annonce!On cause aussi sur : "c'est quoi une politique culturelle"?

 

Ce samedi Jazz métaphysique argentin à Passa! interview de Patrick Bellegarde maire de Passa par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/07/ce-samedi-jazz-metaphysique-argentin-a-passa-interview-de-patrick-bellegarde-maire-de-passa-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 10:26

Le festival jour de théâtre comme ce mercredi 2 Août et se termine le dimanche 6 Août demandez le programme ici http://www.estagel.fr/fr/actualite/74260/jours-theatre et écouter l'interview de Roger Payrot et Michel Cadé: ça sert à quoi le théâtre au fait?

 

Estagel: les 5 jours du théâtre! interview Roger Payrot et Michel Cadé par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/07/estagel-les-5-jours-du-theatre-interview-roger-payrot-et-michel-cade-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 16:21

Jan Bucquoy était en direct pour l'archipel contre attaque pour commenter l'article du mensuel Journal CQFD dont le dossier d'été est intitulé "L'art vaurien et dont l'article "Quand le musée fait la ville PICASSO À PERPIGNAN" révéle l'autre côté du miroir de la culture locale. Le tout au café Pams

Partager cet article
Repost0