Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 22:25
Hors des sentiers battus (une série de découvertes pour confinés, pour visiter avec Jean autre chose que la Sagrada Familia ou la Tour Eiffel...): après la Biblioteca Malatestiana de Cesena, le parking du bunker d'Hitler à Berlin et le lavoir d'Afurada, à Porto, voici Rome et la Domus Aurea (la maison «crazy» de Néron)...

Personne ne la reverra jamais dans le luxe inouï qui était le sien du vivant de Néron. Sa maison fut appelée Domus Aurea, car les plafonds de la grande coupole étaient incrustés d’or. Quelle outrance au cœur de Rome… ! Un immense lac, une forêt, une ferme agricole, une tour surmontée d’un restaurant giratoire hydraulique ! Des centaines de chambres (300), un raffinement incroyable et une superbe histoire à l’origine du mot « grotesque »…
Difficile à visiter, mais pas impossible !
Toutes les chroniques à voir sur "L'Archipel contre-attaque"
Hors des sentiers battus 4 :Rome et la Domus Aurea de l'empereur Néron par Jean Lhéritier
Hors des sentiers battus 4 :Rome et la Domus Aurea de l'empereur Néron par Jean Lhéritier
Hors des sentiers battus 4 :Rome et la Domus Aurea de l'empereur Néron par Jean Lhéritier
Hors des sentiers battus 4 :Rome et la Domus Aurea de l'empereur Néron par Jean Lhéritier
Hors des sentiers battus 4 :Rome et la Domus Aurea de l'empereur Néron par Jean Lhéritier
Partager cet article
Repost0
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 04:09

Restaurateur au centre ville de Perpignan , il analyse l'économie de son métier et son avenir en pandémie Covid19 , l'action de la mairie ou son absence, pour les commerçants (à part un service minimum, notamment en ne faisant pas payer les terrasses ) et le monde d'après !

Les restaurants et les bars rouvriront à Perpignan le 2 juin et Chez David aussi

1, rue Pierre Curie
66000  Perpignan
France

Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Perpignan; le resto ''Chez David'' rouvre le 2 juin ,'' vous n'aurez pas ma liberté de restaurer!'' interview David Tranchecoste par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 20:15

Clément Ternisien était en direct pour l'archipel contre attaque . Ce multi-musicien a trois groupes Hublot, Trip for Léon , l'impasse humaniste . Dans cette interview, on cause de la vie d'artiste, avant, pendant et après Covid19 . La nécessité d'être solidaire pour survivre à ce mauvais moment (sauf pour les industries pharmaceutiques) . Et de se réinventer et s'adapter dans les modes culturels pour continuer ce beau métier, et ne pas laisser sombrer un pan de l'économie locale ( parce qu'on ne fabrique pas de la culture qu'à base d'amour et d'eau fraîche) , comme le soignant, les artistes ne se nourrissent pas que d’applaudissements et de médailles , fussent-elles de brillantes breloques !

Partager cet article
Repost0
13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 02:56

CAVALE présentation
Cavale est créé en 2011 à Perpignan (Pyrénées Orientales) par Prêle Abelanet, qui réunit cinq musiciens autour
de ses compositions, pour une musique écrite mouvante, libre et construite à la fois, s’inscrivant dans le jazz,
musique du monde, univers cinématographique, formant un folklore imaginaire singulier.Prêle Abelanet (composition, accordéon), Alexis Lenoir (sax ténor), Arne Wernink (trompette), Pierre Baradel
(batterie), Olivier Chevoppe (contrebasse), tous sont aussi actifs dans d’autres projets de musiques éclectiques,improvisations, spectacle, et musiques actuelles.

Cavale s’adresse directement à l’imaginaire en insufflant des émotions graves et joyeuses, douces-amères,humoristiques, rêveuses et poétiques. Le cinéma n’est pas loin, il suffit de monter dans le train musical.
Tout est réunit pour emporter l’auditeur : jazz, univers cinématographique, musique du monde, consonances
des Balkans, énergie rock, improvisations et formes rythmiques inattendues (mesures asymétriques,
polyrythmies). On se laisse emporter en pensant à des compositeurs comme Nino Rota, Pascal Comelade,Carla Bley, François de Roubaix, Goran Brégovic, Henri Texier, Louis Sclavis...
Cavale joue son premier concert aux Musicales de l'Agly (Planèzes) en 2011, et a pu approfondir sa création durant les résidences artistiques au Théâtre de Perpignan, et à la Casa Musicale, s'est produit sur les scènes du festival « Jazzèbre », festival « Souillac en Jazz », auditorium de la médiathèque de Narbonne, Théâtre de Perpignan, ElMediator, Château de Collioure, les Jeudis de Perpignan, le Couvent des Minimes, le Portail à Roulettes, l'Anthropo, le Fort de la Galline, Le Belvédère du rayon Vert (à Cerbère)http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/09/concert-de-3-groupes-oniriques-au-rayon-vert-a-cerbere-octobre-la-revolution-au-belvedere-interview-prele-abelanet-boris-netzer-laur

, le Centre d’Art « à 100mètres du Centre du Monde », le festival « Vendanges d’Octobre » d’Alénya ... et continue d'explorer des espaces particuliers en s'associant parfois avec différents artistes plasticiens, dessinateur (BD-concert avec Baudoin à elMediator), vidéaste (Thomas Penanguer), poète-comédien (Jérémy Tissier), et avec lesaxophoniste Vincent Mascart.
Un passage à la radio France Culture dans l’émission « Les Carnets de la création » leur donne un nouveau souffle pour l’année 2019...http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2019/04/le-groupe-catalan-cavale-recu-sur-france-culture-dans-les-carnets-de-la-creation.html
Discographie : Cimes (2018), Partir (2015) , Mémoire Vive (2012)
« Cavale est comme un train en marche, dans lequel l’auditeur est pris, la musique devient le
paysage qui défile, et procure le sentiment d’être en partance pour ailleurs.
On ne sait où et quand sera le terminus ... »
www.difymusic.com/cavale-prele-abelanet
https://cavale-prele-abelanet.bandcamp.com/releases
www.facebook.com/cavale.musique

Cavale , le 4iéme album de la trilogie" un nuage passe" interview Prêle Abélanet par Nicolas Caudeville (featuring Thierry Grillet)
Cavale , le 4iéme album de la trilogie" un nuage passe" interview Prêle Abélanet par Nicolas Caudeville (featuring Thierry Grillet)

ITW avril 2020 Thierry Grillet - SORTIE ALBUM CAVALE – Un nuage passe

1 - Cet album suit-il le même cheminement musical que le précédent ?
2 - Le line up a-t-il connu des modifications ?
3 - Les influences musicales qui t'ont aidé à créer ce nouveau disque au moment de l'enregistrement.
4 - Quel était ton état d'esprit au moment de l'enregistrement
5- As tu composé toute la musique ? Il y a t-il des textes sur certains morceaux ?
6 -  Dans quel état d'esprit es tu actuellement avec ce grand renfermement.
7 - Comment organise tu la vie de tous les jours (répets à distance ? course, école à la maison)
8 - Quels signes importants tires tu de cette situation inédite et, quelles leçons penses tu que l'humain devra en tirer pour le futur ?
9 - Etre confiné et cavaler c'est quand même paradoxal ?
10 - Les projets à venir d'après crise.

---------------------------------------------------------------------------------

1 – Cet album clôture une trilogie avec les deux précédents [Partir, Cimes, Un nuage passe], qui n’était pas déterminée au départ mais qui s’est construite d’elle-même : d’une part par la constance des musiciens, d’autre part par le visuel graphique fondé sur un imaginaire récurrent.
Mon écriture garde une cohérence musicale, ainsi que la couleur des arrangements avec toujours la touche des mêmes musiciens et leurs improvisations.
A propos de la pochette CD, j’ai travaillé avec le même graphiste (Bruno Foglia) pour ces trois albums, qui m’a aidé à faire évoluer le visuel. Les deux animaux nocturnes du 1er album « Partir » vont vers une mutation humaine sur le 2ième album « Cimes », puis enfin vers une sorte de chimère plus spirituelle sur ce nouvel album « Un nuage passe ».
Le fil conducteur de cette trilogie est la notion de Vie et son impermanence.

2 – Les musiciens sont les mêmes [sax : Alexis Lenoir / trompette : Arne Wernink / batterie : Pierre Baradel / contrebasse : Olivier Chevoppe/ Composition, accordéon : Prêle Abelanet]
Et nous avons 3 invités sur cet album sur quelques titres : Vincent Mascart au sax soprano, Lucie Chillon à la voix (texte parlé), Valentin Estel à la guitare électrique.

3 – Je n’ai pas cherché volontairement des influences pour l’écriture de cet album, mais il en ressort certainement ce qui me nourrit musicalement ; et avec du recul, après enregistrement on peut percevoir un héritage d’Ennio Morricone ou Pascal Comelade avec le dernier titre Adéu, ou une tendance afro-beat sur le titre Opotamip. Aussi pour stimuler des idées d’arrangement j’ai été inspirée par l’ONJ Europa Berlin, pour une écriture plus orchestrale.
Et des influences des musiques des Balkans font toujours parti de mon bagage…

4 – J’étais dans le souci de garder une cohérence de son et d’énergie avec l’album précédent, enregistré dans les mêmes conditions techniques au studio Tam-Tam Audio de Florent Lambert à Perpignan. Et de faire au mieux dans un temps imparti, car notre défi était de pouvoir enregistrer un dernier album avec notre trompettiste avant son départ de France vers de nouveaux horizons... !
Donc c’est aussi dans cette émotion que nous avons enregistré, celle de partager nos derniers moments musicaux avec Arne (du moins pour un certain temps !) …

5 – Oui j’ai composé toute la musique, ainsi qu’une grande partie des arrangements (écriture des autres voix). Mais il y a la part d’improvisation de chaque musicien et leur propre langage qui apporte beaucoup à l’ensemble.
Cet album, comme les autres est essentiellement instrumental, hors-mis un titre pour lequel j’ai écrit un texte parlé (Un nuage passe). C’est Lucie Chillon qui nous a fait l’honneur d’y poser sa voix.

6 – Ce « grand renfermement » est dramatique pour certain, douloureux pour d’autres, mais dans la mesure où j’ai la santé, je peux le mettre à profit pour rentrer dans un processus de création et de réflexion. Ce temps-là reste précieux, enfermée ou pas, ma maison n’est pas une prison.

7 – Avec un enfant à la maison, il n’est pas facile d’instaurer un rythme cadré pour continuer à suivre le programme scolaire du collège, cela rajoute de la pression au stress ambiant général. Mais je m’efforce de réserver du temps pour la musique et la composition, et communiquer par mails et fichiers audio avec les autres musiciens (je ne suis pas friande des vidéo-live, Skype etc… j’essaie de ne pas me laisser submerger par les écrans)

8 – Cette situation unique et mondiale est une expérience vraiment intéressante à vivre (en dehors de toute la souffrance qu’elle génère par ailleurs), elle nous place dans un espace-temps élastique, un flottement intemporel qu’il faut apprivoiser. Elle est une opportunité de mettre en pratique des discours bien-pensants philosophiques ou spirituels que l’on peut tenir.
Elle est une occasion de se retrouver avec soi-même (à la condition de décrocher des écrans) et de questionner notre rapport au divertissement quel qu’il soit, et notre consommation de celui-ci.
Aussi il y a bien-sûr la question de la pollution humaine sur la planète qui est subitement freinée. Peut-être vivons-nous l’unique moment dans notre vie où nous pouvons respirer à pleins poumons en ville, re-découvrir le chant des oiseaux en milieu urbain, admirer le ciel sans aucune trainée d’avion au loin, c’est extraordinaire… C’est un aspect positif de ce mois de confinement car je ne suis pas sûre que l’être humain prenne la voie de la détoxification par la suite… 

9 – Au contraire, ça va ensemble ! L’enfermement permet la cavale. C’est la privation de liberté qui impulse le besoin de s’échapper. Je suis toujours fascinée par les prisonniers en cavale qui ont réussit à s’échapper de leur cage.
Dans mon cas, l’art et la musique sont indispensables pour échapper un temps à notre condition humaine (à notre impermanence).
10 – Le projet (avec ou sans crise) est de continuer notre cavale avec un nouvel instrument dans le groupe, certainement une guitare électrique comme le laisse présager le dernier titre de l’album (Adéu) sur lequel joue le guitariste Valentin Estel. Cela donnera une nouvelle orientation pour mon écriture musicale, un nouveau son d’ensemble, une nouvelle ouverture…

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 22:49
Un petit village au cœur des Pouilles, dans le talon de la botte, au fin fond de l’Italie. Ici, une étonnante tradition : dans les rues du village des boucheries qui sont aussi restaurants, ou plutôt des restaurants qui sont aussi boucheries, bref on ne sait pas trop. Et une technique spéciale  pour cuire la viande : Il Fornello pronto

--

''Hors des sentiers battus'' Italie : , Cisternino dans les pouilles, les restaurants boucheries par Jean Lhéritier
''Hors des sentiers battus'' Italie : , Cisternino dans les pouilles, les restaurants boucheries par Jean Lhéritier
''Hors des sentiers battus'' Italie : , Cisternino dans les pouilles, les restaurants boucheries par Jean Lhéritier
''Hors des sentiers battus'' Italie : , Cisternino dans les pouilles, les restaurants boucheries par Jean Lhéritier
Partager cet article
Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 14:00

L'alternative , c'était la liste "dream team" entre partis d'ultra goache et la société civile. La liste avait su concilier les inconciliables,avec le bon dosage arabica/robusta qui fait les bons cafés. Mais comme disait le poéte André Chénier (avec des accents de regrets) "Elle a vécu Myrto, la jeune tarrantine" https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/Poemes/andr%C3%A9_ch%C3%A9nier/la_jeune_tarentine

Le couple collectif n'aura pas supporté le score du premier tour 6.5% et le confinement . Qui a tiré en premier entre l’œuf ou la poule, entre la LFI ou Caroline Forgues? Ceux qui est sûr , c'est que la saison du melon était arrivée à maturité...Et dans ces moments là, le boucher des vanités est féroce. Sauf que c'est une tempête  d'Alka-Zetzer dans un verre d'égo. Cela n'intéresse que ses protagonistes. Nous, messire , on en a gros, mais pour d'autres raisons!

Perpignan / incampagne municipale: ''l'Alternative''à gauche, c'est fini, mais c'est pas faux que , qu'est-ce qu'on s'en fout! par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 12:33

Au déconfinement , les lieux à la mode ne seront plus les bars ou les marchés, mais bien les ateliers de fabrication de masques. On va bientôt mettre comme dans les discothèques (un lieu d'avant) un "physio", pour "checker " à l'entrée! Après Jean-Marc Pujol à l'atelier citoyen des femmes des HLM's du quartier nord de Perpignan, voici la candidate verte Agnès Langevine (oui, les masques sont en tissus et donc aussi recyclable que les politiques) .

Toujours sous l'aimable tutelle du directeur des HLM's , Michel Sitja #monsieurloyal , madame la vice-présidente de la région Occitanie s'est rendu au Vernet pour un tuto sur la protection contre le virus. Il faut savoir remarquer les bonnes initiatives!

Notez que Michel Sitja et beaucoup sur la vidéo ne portent pas de masque. La vidéo étant faite pour qu'on le voit , c'eut été dommage!

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 07:17

Le réalisateur de documentaire Pierre Carles (notamment " Pas vu, pas pris" ou sur Bourdieu "La sociologie est un sport de combat" https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Carles)met en ligne gracieusement sur son site https://pierrecarles.org/

son documentaire "UN PETIT FILM SUR GÉBÉ ET L'AN 01 POUR SORTIR DU CONFINEMENT"

"Fêter le travail le 1° mai ? Mais quel type de travail ? Le dessinateur utopiste Gébé posait la question dans la bande dessinée l'An 01 et le film du même nom réalisé par Jacques Doillon en 1972. Dans la BD, on s'interrogeait sur ce qu'il était nécessaire de produire, comment s'organiser collectivement (en autogestion ?) pour ce faire. Mais on se posait aussi des questions sur l'utilité d'une grande partie de la production : on se demandait s'il ne fallait pas cesser de fabriquer et de consommer certains biens et services. « L'An 01 » remettait en cause, de manière souvent drôlatique, la religion de la croissance (matérielle).
Le petit film « Gébé, on arrête tout, on réfléchit » (57 mn - montage : Pierre Carles - 2020) rend hommage à ce grand bonhomme dont l'œuvre - et pas simplement « L'An 01 » - nous parait particulièrement salutaire par les temps qui courent. Pour découvrir ce documentaire sur un site indépendant, non lié aux firmes multinationales du numérique, accompagné de bonus : http://pierrecarles.org/
"

Si problème de lecture le site voir sur la page Facebook de Pierre Carles

https://www.facebook.com/Pierre.Carles.Officiel/videos/674399406680909/?v=674399406680909

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 06:03

En cette période de confinement pour raison de pandémie le candidat LR aux municipales suspendues Jean-Marc Pujol est toujours maire de Perpignan. Et c'est son rôle de gérer la crise dans la ville et l'agglomération. Alors quoi de mieux que de distribuer des masques .Dans la mesure où l'idée de revoter les deux tours passé l'été, se fait de plus en plus crédible, avec donc une campagne très courte :quoi de mieux que de prendre de l'avance!

Il arrive dans cette séquence, qu'on situe dans les quartiers nords de la ville (parce que les gens du nord , ont dans le cœur le soleil qu'il n'ont pas dehors)  avec le directeur des HLM Michel Sitja (anciennement son directeur de cabinet pour la ville et la communauté urbaine) , et fait fabriquer des masques par les habitantes du quartier. Lui et le maire Jean-Marc Pujol se font filmer avec des cartons de masques (une denrée rare comme l'eau dans le désert) . On entend même une voix qui dit" il n'y a pas de youyoux?" .

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 19:39

Je n'ai jamais été convaincu par le travail . D'autant que l'origine latine du mot est un avertissement en soi :" tripalium" instrument de torture à trois pieux. A propos de pieux, lorsque Adam et Eve sont licenciés du paradis par Dieu pour avoir consommé le fruit  l'arbre de la connaissance, lui est condamné comme dit dans la bible dans la  Genèse (chapitre 3, verset 19),  : "Tu mangeras ton pain à la sueur de ton visage jusqu'à ce que tu retournes dans la terre d'où tu as été tiré". (donc, les incroyants ne devraient pas avoir à travailler) . La femme n'ont plus ne devrait pas travailler puisque elle paye déjà "le pêcher originel par le fait "d'enfanter dans la douleur" . Noter aussi que sur le camp de la mort allemand (maintenant, on dit Nazi, pour pas discriminer) il y avait inscrit "Arbeit macht frei", "lte travail rend libre" (peut-on rire de tout?) .

Le président français Nicolas Sarkozy paraphraserait plus tard en 2007 « Le travail, c’est la liberté » http://lmsi.net/Le-travail-rend-libre-plus-qu-une

Alors quand le président de la république Emmanuel Macron, veut déconfiner rapidement pour mieux relancer l'économie et remettre les gens gens au travail , en antithèse totale avec l'esprit du 1er mai affirme "C'est grâce au travail, célébré ce jour, que la Nation tient", Il se remet dans les pas de se qui vient d'être réitérer précédemment ! (toujours cette haleine chargée de Travail, famille patrie et de STO)

Cette obsession pour le travail des autres est louche. C'est pourquoi "le monde d'après" (parce que le "nouveau monde" c'est déjà ancien) ne devrait-il pas avoir un autre rapport au travail, à la production de richesse (ou a son pillage) et sa répartition?

Pour répondre en partie à la question 2 documentaires "Attention danger travail" et Volem rien foutre al païs" de Pierre Carles, Christophe Coello et Stéphane Goxe.

"Le premier  se propose de donner la parole à certains RMIstes prenant une posture pour le moins non conventionnelle lors de leurs entretiens à l'ANPE, en affirmant refuser de chercher un travail

Le second suite à Attention danger travail qui comprenait en particulier les mêmes coréalisateurs, et part en quête de propositions alternatives expérimentées par des personnes que l'on peut associer, pour la plupart, au mouvement décroissant. Ces propositions, parmi lesquelles figurent des solutions ouvertement subversives, sont données sans ordre apparent telles des pièces portées au dossier  :

  • communautés recherchant l'autonomie des besoins, voire des mécanismes d'économie solidaire :
    • un habitat basé sur des bottes de paille comme matériau de base, comparaison de coûts...
    • les toilettes sèches au compost : une possibilité de dépolluer les cours d'eau à hauteur de 40 % dans les campagnes (dixit l'intervenant)
    • alimentation en eau depuis la rivière en contrebas et un mécanisme de pompage sans énergie induite
    • exemple d'une communauté réunissant des personnes ayant tourné le dos à l'assurance retraite
  • indépendance énergétique du foyer : comment « décrocher » le compteur EDF
  • séquence, évoquant celles de Attention danger travail, dans un Job center britannique présentant un chômeur chronique qui revendique farouchement l'unemployment en tenant tête à son interlocuteur.
  • Mouvement Okupa à Barcelone (occupation de logements laissés durablement vacants)
  • collectif Dinero gratis à Barcelone (prônant l'escamotage de denrées alimentaires dans les grands magasins de centre-ville par le biais de happenings)
  • éloge de la simplicité volontaire dans les modes de vie, en lieu et place d'une posture d'affirmation politique radicale conventionnellement attendue (type lutte des classes)."
  • Les deux films sont à disposition sur youtube , nous les avons mis à la suite de l'article
 
Coronavirus /Déconfinement :  le retour au travail nous rendra libre! Par Nicolas Caudeville
Coronavirus /Déconfinement :  le retour au travail nous rendra libre! Par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0