Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 14:31

261668_248167125210432_100000514401469_1081420_4405515_n1.jpg
ça fait des années que j’écoute et  je collabore avec Blues de Picolat. Ils font du bon blues, en anglais et catalan (roussillonais, s’il le faut). Les textes de Carles Sarrat -ou  ceux de de son choix- ont un niveau qui tranche avec tout ce qu’on veut nous faire avaler comme de la “musique bien de chez nous”

http://www.youtube.com/watch?v=rm9jqRaDIzk&feature=player_embedded

Dans une société plus pyrénéesorientalaise que catalane,  ou la dénomination “musique catalane”  ne veut plus rien dire (oui, quand même, c’est devenu plutôt une dénomination péjorative pour les gens un tant si peu cultives) avec des textes hybrides (ni du catalan ni du français) qui gravitent autour du rugby, la cargolade, l’apéro et le Canigou …. entendre des bons textes en catalan, qui parlent de la vie quotidienne sans tomber dans la nostalgie abrutissante, ça se remarque! Textes avec lesquels l'auditeur catalanophone ne se sent pas un handicapé,  déficient linguistique, puisque les auteurs lui font crédit d’une intelligence assez développée pour comprendre des concepts qui vont au-delà de la rigolade régional et la catalanade bien grasse.

http://www.youtube.com/watch?v=wd9-oXJ9F2Q&feature=player_embedded

Je ne sais pas si la catalanité avance ou recule dans le nord de la Catalogne... quoi que j’ai ma petite idée. Ce que je sais c’est que  dans le domaine de la musique le catalan a reculé de façon spectaculaire. Il est loin le temps, en Catalogne Nord, où la musique et la chanson en catalan étaient différentes et créatives, avec des textes travaillés et d’une poésie certaine. Actuellement, on peut uniquement écouter -sans honte- un trop rare Pere Figueres, les Blues de Picolat et, dans un registre très différent, Albert Bueno (eh bé, oui, lui, au moins, écrit aussi de textes qui ne tombent pas dans l’allioli régional).
Les autres chanteurs et groupes “amateurs de la langue catalane" -amateurs sans jamais en prononcer un mot si ce n’est que pour “faire rire” (c’est rigolo, le patois!)-  qui font une alchimie entre rythmes faciles et paroles désolantes, réduisent le concept “musique catalane”  à une mauvaise sauce pour touristes qui enfonce, un peu plus, les autocthones -analphabètes en catalan- dans le mépris de soi et des siens.
Je suis parolier occasionnel de quelques-unes des chansons de Blues de Picolat. Certaines ont été une tentative d'utiliser le catalan roussillonais pour traiter des sujets d’où il est absent depuis que la substitution linguistique est pratiquement achevé

http://www.youtube.com/watch?v=PJmJsxUh4nc&feature=player_embedded

Je finis avec ce petit bijou. Le poème "Si la despullava" de Joan Salvat-Papasseit que Teresa Rebull avait mis en musique. Carles Sarrat a fait une adaptation, à l'occasion de l'hommage que Teresa Rebull reçut à Barcelona de la part des institutions et des artistes et chanteurs catalans. Au fait, cette grande dame de la chanson (prix Charles Cros entre autres) attend encore un hommage de la même ampleur ici à Perpignan ou à Banyuls, son village.

http://www.youtube.com/watch?v=TMvj0CMB3ms&feature=player_embedded

 

 

en catala: http://blogs.elpunt.cat/aleixrenye/2011/07/22/blues-de-picolat/

Partager cet article
Repost0

commentaires