Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:28

usap2

Oui, on peut être fiers de l'USAP à Barcelone. Je ne parle pas de l'aspect sportif, je n’y comprend rien et ça ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéresse c'est que la Catalogne de là-bàs, la Catalogne autonome, à vu et entendu la Catalogne d’ici, la Catalogne pas autonome. C’était “magnifique, extraordinaire, historique …” chacun y est allé avec son superlatif et certains médias ont titré que l'USAP aussi est “més que un club”, et d'autres médias ont même titré que l'USAP “a supprimé le Traité des Pyrénées!”... rien que ça!
Et si (je pose simplement la question) en plus d’être “Fiers d'être Catalans" on le parlait aussi, le catalan? Et si cette fierté et cette identité on la montrait en dehors des stades? “Estre fierts d’estre catalans” ou “Ser orgullosos de ser catalans”, en dialecte ou standard, on s’en fout. "Fierts” pour de bon, décomplexés une fois pour toutes....
"Monsieur, vous faites la politique, là!" J’entends crier déjà les partisans de "catalanité" à la sauce "Pyrénées-Orientales”. Et ne me dites pas que j’exagère, au bout des ans d’exercer le journalisme en catalan dans ce territoire dans le sud de la France et le nord de la catalogne, j'ai souvent entendu cette phrase de la part de notables et de certains collègues journalistes français ou catalans rongés par la honte de soi. Aujourd’hui encore, parler catalan dans des actes de la vie sociale, publique ou officielle -en dehors des stades- c’est "faire de la politique, monsieur!” . Peut-être oui...

Partager cet article
Repost0

commentaires

R


Le contenu en français du livre " L'usap, fiers d'être catalans" est disponible écrit en 1998 (en collaboration avec Pere Manzanarés) est disponible ICI.



Répondre