Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 10:24

buvard.

Les emplois-buvard*

 

Les anthropologues ont souligné à l'envi que le pourtour de la Méditerranée est marqué par une tradition clientéliste bien établie. La pratique consacrée consiste à dépasser les aléas et les vicissitudes des clivages politiques en se constituant un matelas de voix qui soit acquis en toutes circonstances électorales, un apport a priori qui assure d'obtenir à coup sûr des majorités dans toutes les situations politiques. Les célèbres emplois municipaux (plus généralement des collectivités territoriales) sont les emblèmes consacrés de cette tradition vécue par beaucoup comme une fatalité. Une tradition qui n'est pas sans conséquences … on peut le constater sous nos fenêtres…

 

 

D'abord c'est mieux que le chômage …

 

Ces emplois, quel que soit le jugement moral que l'on porte sur les conditions de leur attribution doivent être considérés en tenant compte de leurs effets pratiques c'est-à-dire comme une sorte de traitement social du chômage spécifique à la région. En répondant à une nécessité sociale habituellement couverte par les prestations sociales, ils trouvent une justification en contribuant objectivement à l'absorption de la pauvreté et au maintien de pans entiers de la société dans le secteur protégé. D'où leur qualification d'emplois-buvard. Du point de vue comptable ils génèrent un transfert de charges du contribuable national vers le contribuable local. Le pouvoir local a tout loisir d'en fixer le niveau en fonction des difficultés prévisibles des échéances électorales. Il n'est pas rare que celles-ci soient précédées de recrutements massifs. Plus le doute plane sur le maintien du pouvoir en place plus on recrute …

 

Des dynasties municipales élargies

 

La notion de dynastie prévaut souvent au niveau du pouvoir municipal. "Maire de père en fils", Perpignan connait cette chanson et la cohorte des employés municipaux qui collaborent à son maintien n'est pas étrangère à son maintien. On peut même observer une amusante résonnance entre la dynastie du sommet et le renouvellement de la cohorte des emplois municipaux au sein de certaines familles ou le fils ou la fille héritent de l'emploi du père ou de la mère avec des extensions fréquentes aux parents et alliés. Les familles nombreuses sont particulièrement recherchées car elles maximisent l'investissement. La reconnaissance du ventre se transmet de génération en génération et dans ces familles on ne fait pas de politique ou plutôt on fait exclusivement celle de l'élu en place, de quelque étiquette qu'il soit. On fait aussi sa campagne et on lui fait la claque au moment des vœux de fin d'année…

 

Pléthore et incompétence

 

Certes si on est rentré dans une collectivité territoriale avec un diplôme de beau-frère on n'est pas le plus qualifié a priori pour toutes sortes d'emplois. Heureusement il peut advenir que le contraire soit vrai et que la bonne volonté et la formation sur le tas produisent leurs effets. Cependant la qualité générale du service en pâtit et surtout on reste loin de l'optimum en traînant des pesanteurs rédhibitoires qui plombent durablement les budgets. Car pour un beau-frère incompétent recruté il faudra obligatoirement recruter une personne compétente pour faire le boulot …

 

*cette heureuse expression m'a été suggérée par Nicolas Caudeville

 

 

Robert Marty

Blog "Signes du temps, enquêtes sur le sens commun" : http://robertmarty.unblog.fr/ 

Tous sites personnels :http://perso.numericable.fr/robert.marty/index.htm

Partager cet article
Repost0

commentaires