Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 13:54
 
Rapport de force  définition :
"Un rapport de force est une relation de conflit entre plusieurs parties qui opposent leurs pouvoirs, ou en un sens plus littéral leurs forces, que cette force soit physique, psychique, économique, politique, religieuse, militaire… "
 
"On ne va pas mendier sa liberté aux autres. La liberté, il faut la prendre."
Ignazio Silone
 
Les précaires et intermittents ont manifesté ce vendredi, contre la réforme de l'assurance chômage. Ils voulaient interpeller le citoyen passif, indifférent au sort de son pays et sa conscience endormie. Sauf que, ceux-là, avaient beau jeu de se mettre en scène juste parce qu'ils venaient de se réveiller. Pour eux, il avait été urgent jusqu'ici d'attendre. Combien d'entre eux avaient été gilet jaune ?
 
Mais parce qu'ils se réveillent, il serait urgent de les écouter. Mais, ils devraient plutôt s'interroger sur le fait qu'il n'y a aucun risque à les piétiner. Parce que pendant toutes ses années, ils avaient organisé leur discrétion, leur invisibilité. Pour ne pas prendre de risques, pour pouvoir continuer à s'épanouir dans certains filets sociaux, qui leur permettaient de surnager, mais pas réellement de vivre, voire d'exister...
 
Alors là, dans l'urgence de leurs difficultés, ils se mettent à crier, comme des enfants terrorisés. Mais ils ne sont plus des enfants depuis longtemps. Et, ce qu'on pardonne aux enfants, on ne le pardonne pas à des adultes.
 
L'enfant est en apprentissage et on peut lui faire cadeau de ses erreurs, jusqu'à ce que ses expériences, surpassent le poids de celles-ci.
 
Les adultes que l'on voit se manifester là, ont incarné la définition de la folie selon Albert Einstein : " refaire la même chose en attendant un résultat différent !"
 
Dans cette manifestation, ils semblent enfin regroupés : jusqu'à quand, et pour quel objectif commun ?
 
En se couchant sur le sol, comme s'ils étaient mort, ils nous disent justement qu'ils ne veulent pas mourir. Sauf, que la majorité des gens sont comme ça. Qu'est-ce qui les rend si "indispensables" qui justifie que la majorité se coalise pour les sauver ?
 
Alors que juste avant :
"Comme le moineau, mon frère,
Tu es comme le moineau,
Dans ses menues inquiétudes.
Comme la moule, mon frère,
Tu es comme la moule
Enfermée et tranquille."
Et même :
"... comme le mouton, mon frère,
Quand le bourreau habillé de ta peau
Quand l’équarisseur lève son bâton
Tu te hâtes de rentrer dans le troupeau
Et tu vas à l’abattoir en courant, presque fier.
Tu es la plus étrange des créatures, en somme"
 
Nous dit Nâzım Hikmet  dans son poème– La plus étrange des créatures.
 
Alors que vous occupiez des lieux non laissés fermés par des mairies communistes compatissantes, que vous vous couchiez dans l'espace publique, tant que vous n'établirez pas de rapport de force, on aura bien raison de vous mépriser : puisque vous ne représentez que vous-même ! À l'imposture du pouvoir, répond l'imposture de l'opposition ... Si nous étions tous exceptionnels, il n'y aurait plus d'exception. C'est là, l'imposture de l'individualisme...
Partager cet article
Repost0

commentaires