Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

2 août 2018 4 02 /08 /août /2018 15:58

Jean-Bernard Mathon est président de l'ASPAR auparavant directeur du centre de conservation et de restauration du département (CD66) et conservateur des antiquités et objets d'art des P-O. il a cessé toutes ces fonctions depuis le 1er janvier 2018. , il ne lacha pas la rampe et il est pour les habitants du quartier St Jacques de Perpignan dont le patrimoine bâti est menacée, une personne ressource . Parce que bien que le Maire LR de Perpignan Jean-Marc Pujol ait l'air de l'oublier , tant en matière d'urbanisme, qu'en matière de patrimoine: il y a des règles, voir même des lois. Et on ne fait pas n'importe quoi selon les caprices du prince et les intérêts du BTP.Interview de Jean-Bernard Mathon en vidéo plus bas

 

 

"Perpignan / Saint-Jacques : une révolte pour la dignité.
La démolition de l'îlot Place du Puig a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Vendredi après-midi, les habitants du quartier, dans leur diversité (et donc pas que les gitans) se sont levés spontanément et ont bloqué le chantier de démolition. C'est la 1ère fois depuis longtemps (depuis jamais) que l'on n'avait pas vu un tel mouvement pour dénoncer le mépris, l'absence de considération, d'information, de concertation. Et contrairement à ce qui a été affirmé ici ou là, ils ne sont manipulés par personne. J'aurai tendance à dire que ce qui se passe est historique.
Face au blocage de la situation le préfet a décidé d'organiser une réunion, en présence du maire pour recevoir une délégation hier soir. 
La délégation, composée de 12 personnes, a été désignée par l'assemblée réunie place du Puig hier à 17h30. Elle s'est rendue à la préfecture, accompagnée de dizaines d'habitants de Saint-Jacques.
Les membres de la délégation ont exposé de façon très claire la situation du quartier, ont dénoncé le manque d'information et de concertation,ont dénoncé les pratiques de la municipalité, fait part de leur refus des démolitions, exigé une vraie réhabilitation et que les habitants soient relogés sur place.
Le maire s'est défendu en déclarant qu'il fallait démolir pour reconstruire, que la réhabilitation ça coutait trop cher et que si on ne poursuivait pas la démolition engagée on perdrait les subventions de l'Etat.
En définitive il a été reconnu par le préfet (et un peu par le maire) qu'il y avait eu manque d'information et de concertation (ce que l'on répète depuis des mois !).
En conclusion il a été décidé que la démolition de l'îlot Puig est suspendue dans l'attente d'une réunion des services de la préfecture et de la mairie avec des représentants du quartier pour exposer, dans le détail ce qui est déjà acté avec l'ANRU et ce qui sera négociable. 
Donc, rien n'est joué, mais un petit pas a été fait. Il faut que les habitants de Saint-Jacques restent mobilisés et qu'une dynamique de propositions se mette en place pour contrer les projets de démolition."

Perpignan/ St Jacques: lorsqu'on veut abattre le patrimoine, on ne dit pas qu'il a la rage, mais qu'il est ''insalubre''! interview Jean-Bernard Mathon
Perpignan/ St Jacques: lorsqu'on veut abattre le patrimoine, on ne dit pas qu'il a la rage, mais qu'il est ''insalubre''! interview Jean-Bernard Mathon
Perpignan/ St Jacques: lorsqu'on veut abattre le patrimoine, on ne dit pas qu'il a la rage, mais qu'il est ''insalubre''! interview Jean-Bernard Mathon
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents