Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 15:42

C'est vendredi dernier à 14h le grand raout pour l'inauguration du campus Mailly, la version re-centralisée de l'Université. Toutes les bonnes fées du royaume étaient venues se pencher sur le berceau du nouveau né, pour lui souhaiter plein de bonnes choses! La présidente de d'Occitanie, la socialiste Carole Delga (il reste encore des socialistes dans les provinces) , la encore socialiste présidente du conseil départemental Hermeline Malherbe ( remis de sa récente défaite aux sénatoriales), le maire président de la communauté urbaine LR Jean-Marc Pujol et biensurs le sémillant président de l'université Fabrice Lorente en MC (Master of cérémony) pour lancer le bal .

L'université en centre ville c'est le retour de la lumière face à la barbarie, mais sans vouloir opposé les uns aux autres. C'est pour cela que les habitants du quartier n'y étaient pas franchement conviés. Pour être sûr, l'on avait ceint les contours du lieu des festivités d'un cordon de policiers, pour mieux filtrer les alentours de tous les déviants et autres non-alignés qui auraient voulu s'infiltrer avec la ferme volonté de gâcher la fête et la joie attenante. 

Comme ce fut le cas pour le collectif de défense du théâtre municipale, qui partit dudit théâtre se rendit avec des banderoles pour protester et lancer un débat que jamais il ne trouva

( comme David Vincent le raccourci). Là police leur signifia qu'il ne passerait pas (No Passaran), là dessus le maire Jean-Marc Pujol pour éviter quelques algarades , est venu à leur rencontre pour leur promettre une date et discussion dans son bureau à la mairie ("Les promesses n'engageant que ceux qui les croient" comme disait le regretté Charles Pasqua, pour l'heure le collectif attend toujours sont rendez-vous #vousêtescernés!) .

Le lendemain, avaient lieu les journées portes ouvertes, pour que les gueux puissent s’esbaudir à leur tour du miracle architecturale du temple du savoir implanté, là où avant régnait l'obscurité! 

Alors, le lundi tous les commerçants du centre ville, du-moins ceux de la place Rigaud , s'attendaient à ce que la corne d'abondance des étudiants se répandisse ...mais foin d'étudiants, pas la queue d'un (ni les oreilles rougies par une froide tramontane) 

Alors pourquoi, avoir inauguré avant l'arrivée des étudiants! 

Pour des raisons politiques, le maire Pujol à mi mandat avait besoin d'un signal fort , de résultats, de choses montrables et incontestables (ni voyez pas de jeu de mots, ou une quelconque allusion) et ses z'autres camarades politiciens avec une image pas plus flambarde, n'ont pas résisté n'ont plus à sourire aux photographes de la presse qui mettront en chambre d'échos l'éclat de leurs dents blanches! Et puis, il n'y en aura pas tout de suite 500 étudiants (on est en train de fabriquer le compte goutte à étudiant de grosse taille) 

Alors y sont où, les tudiants?!!!!

Comme je ne suis pas du genre gougnafier qui rechignerait à l'admiration, toujours prêt que je suis à astiquer les galeries dégueulasses pour mieux les épater, je suppose que si on ne peut pas les voir à la surface, c'est qu'ils sont dans le monde au-dessous!

Dans les excavassions des travaux du campus Mailly on est tombé sur d'anciens souterrains, et comme des familles d'étudiants et des étudiants avaient peur de venir se gorger de savoir dans ce quartier qui manquait de noblesse: on a trouvé le moyen terme de les acheminer depuis l'université jusqu'au campus dans des wagonnets par des voies souterraines (même si celle-ci, nous semblent impénétrables). Il se raconte aussi que les étudiants en droit étant du signe du verseau, ils viendront en janvier. Parce que pour le moment, ils sont en examen (je crois à la présomption d'innocence et j'ai confiance en la justice de mon pays!) 

Ou alors ce ne serait encore qu'une pure ex-croquerie et les commerçants du centre ville continuerons longtemps à pleurer en épluchant des oignons...

 

 

 

Plan en coupe du campus Mailly et de ses tunnels

Plan en coupe du campus Mailly et de ses tunnels

étudiants en droit se rendant au campus Mailly depuis l'Université de Perpignan, par les tunnels
étudiants en droit se rendant au campus Mailly depuis l'Université de Perpignan, par les tunnels

étudiants en droit se rendant au campus Mailly depuis l'Université de Perpignan, par les tunnels

Partager cet article
Repost0

commentaires