Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 17:46
"Dans un monde sans mélancolie, les rossignols se mettraient à roter."
 
Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
De la misère en milieu étudiant est le titre d’une brochure d’une vingtaine de pages distribuée le 22 novembre 1966 à l’inauguration officielle du palais Universitaire de Strasbourg, puis aux 18 000 étudiants de la ville par la section locale de l’UNEF, dont l’Internationale situationniste (IS) avait pris le contrôle six mois plus tôt. Plusieurs réimpressions sauvages en 1967 assurent au texte un public vingt fois plus large2, car il appelle à l’expérience de démocratie directe dans les entreprises qui se concrétise en Mai 68, dont il est considéré comme un bréviaire.

 

C'est dans une atmosphère des plus sympathique, que j'ai rencontré, ces 2 étudiant Florent et Yossif . Le premier est socialiste, le second est communiste . Et les 2 se définissent comme de "gauche" . L'université on y va pas que pour étudier. Surtout si la période est une mise en abîme de "crises" . C'est vrai de la part d'une minorité (elles ne sont pas toujours vertueuses) qu'on ne peut accumuler du capital que sur le dos d'une majorité ! 

Les étudiants https://www.youtube.com/watch?v=kHorvQ7AZ38 sont pauvres pour la plupart, boursiers ou pas: soit 50% des étudiants ne mangent pas à leur faim https://www.publicsenat.fr/article/societe/pauvrete-un-etudiant-sur-deux-ne-mange-pas-a-sa-faim-depuis-le-debut-de-la-crise

À tel point qu'on peut parler d'une flambée de la prostitution, étudiante en particulier https://mcetv.ouest-france.fr/mon-mag-campus/1004-prostitution-etudiante-consequence-dune-precarite-en-hausse__trashed/

Les autorités publiques trouvent cela grave, mais ne réagissent qu'au cas par cas...

Alors que faire? Des étudiants se regroupent à l'UPVD

Face à la précarité étudiante et aux projets néolibéraux du gouvernement pour l'université publique, des étudiants proposent de se rassembler, ce vendredi 18 février, pour s'organiser et porter les revendications étudiantes au sein de l'UPVD.

Florent Marsal et Yossif Larhrib étaient en direct pour l'archipel contre-attaque pour présenter le nouveau collectif étudiant contre la misére et la prostitution.

 

Voir aussi:

 

Perpignan/ Université/ vidéo:Campus Mailly : et les mecs, vous auriez pas oublié le volet social ? par Philippe Poisse

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/09/perpignan/universite/video-campus-mailly-et-les-mecs-vous-auriez-pas-oublie-le-volet-social-par-philippe-poisse.html

Université de Perpignan, la condition étudiante: de plus en plus du Zola! interview Fabien Ginoux et Rafaël Séve par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-universite-de-perpignan-la-condition-etudiante-de-plus-en-plus-du-zola-interview-fabien-ginoux-et-98845921.html

 

Perpignan/Université: une idée de campagne de promotion pour l'ouverture du campus Mailly! par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/12/perpignan/universite-une-idee-de-campagne-de-promotion-pour-l-ouverture-du-campus-mailly-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:une campagne publique de dénigrement de l'université, à qui profite la pub! par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/05/perpignan-une-campagne-publique-de-denigrement-de-l-universite-a-qui-profite-la-pub-par-nicolas-caudeville.html

PO Litique: Pour le sénateur-Maire du Soler François Calvet: l'avenir de l'université de Perpignan passe par une vrai spécialisation en transfrontalier et un bilinguisme franco-catalan! N.Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-po-litique-pour-le-senateur-maire-du-soler-francois-calvet-l-avenir-de-l-universite-de-perpignan-pas-99545472.html

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 15:35
Nicky Gonzalez, a lancé en 2019 au Chili, son pays natal, ce concept de réseau associatif musical 100 % féminin baptisé Musique Voyageuse (Música Viajera). Résidente perpignanaise, elle a décidé d'offrir un tremplin aux artistes amateures d'ici. Coup d'envoi à l'Atmosphère (Bella Ciao) le 8 mars, à 18 heures pour une Journée Musicale Des Femmes: https://www.lindependant.fr/2022/02/16/perpignan-ce-8-mars-musique-voyageuse-ouvre-la-scene-a-toutes-les-chanteuses-et-musiciennes-amateures-10114636.php Le collectif Musique Voyageuse (@musiquevoyageuse) était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter la soirée du 8 mars prochain pour la "Journée Musicale Des Femmes" à l'atmosphère 22, Place Rigaud à Perpignan Diane Beauchamps (poetise), Renata Ribeiro (percusioniste), Yineth Mendoza (photographe), Morgane (musicienne et danseuse) et Nicky González (gestore culturelle et chanteuse)
Réseaux Sociaux
Musique voyageuse; Des femmes dans la musique
Música Viajera; Mujeres en la música.
Nicky González Morales
Assistante en langue espagnole en France
Étudiante UPVD
Projet Musique Voyageuse
https://www.instagram.com/musiquevoyageu Le collectif MUSIQUE Voyageuse de Nicki Gonzalez était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter la soirée du 8 mars prochain pour la Journée musicale des femmes à l'atmosphère place Rigaud à Perpignan... Avec aussi Renata, Diane Beauchamps, Ginette et Morgane

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 14:49

Louis Aliot chef de la campagne de la candidate du rassemblement National avoir des difficulté pour rassembler les 500 parrainages (des avant que ceux-ci soit publics https://www.vie-publique.fr/eclairage/23872-parrainage-des-candidats-la-presidentielle-les-500-signatures) qui permettrait d'être officiellement candidate. Certes, elle n'est pas la seule candidate à ramer et ce n'est pas la première fois. Mais, il serait peut être temps, depuis le temps de régler le problème (ainsi que celui des financement de certaines candidatures ), pour ne pas parasiter l'élection par manque d'exposition de visions de la société et de ces moyens. 

C'étaient 2012 et Louis Aliot qui n'était que numéro 2 du FN, cherchait déjà pas comme David Vincent, un raccourci que jamais il ne trouva, mais bien des signatures de maires cerdans (que à l'instar du même David Vincent, il ne quasi trouva pas) .

En guise de témoins pour cette expédition, il n'avait pas "un public de vieux chinois" , mais l'historien de l'extrême droite, Nicolas Lebourg, qui travailler pour la version numérique du Nouvel Observateur, et votre serviteur déjà pour "l'archipel contre attaque"

A la chasse aux dernières signatures avec le numéro 2 du FN

REPORTAGE. Nicolas Lebourg a accompagné Louis Aliot sur les routes de la Cerdagne entre Perpignan et l'Espagne à la recherche des précieux sésames.

https://www.nouvelobs.com/politique/l-observateur-du-lepenisme/20120305.OBS2934/a-la-chasse-aux-dernieres-signatures-avec-le-numero-2-du-fn.html

Et la version de l'Archipel contre attaque 

 

Bref, on a suivi le numéro 2 du Front National, Louis Aliot, à la recherche des 500 signatures pour la candidature de Marine Lepen à la présidentielle par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-bref-on-a-suivi-le-numero-2-du-front-national-louis-aliot-a-la-rechercher-des-500-signatures-pour-100734754.html

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 15:01

Joan Planes était en direct pour l'archipel contre attaque pour raconter comment samedi dernier grâce à Ramon Faura-Labat Faure, ils ont revue l'ex président historique el molt honorable Jordi Pujol et son fils Oriol dans une trattoria de Barcelone pour un repas précédé d'un verre de vermouth

Joan Planes / Catalogne: looking for Jordi Pujol...interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
16 février 2022 3 16 /02 /février /2022 16:06

« Si vous ne voulez pas bosser, tel ou tel capitaliste, hé ben, restez chez vous. On en trouvera d’autres ! »

Jean-Luc Mélenchon, Montpellier, 12 février 2022

 

Blogueur médisant, c’est pas facile tous les jours. Entre les restos qui vous font payer le tiramisu, les insultes en tout genre, les moustachus imbéciles qui tentent d’organiser du cyberharcèlement, et, les gens étranges, mais alors vachement étranges, qui vous trouvent formidable, certaines journées sont longues.

Mais le pire c’est que, parfois, il faut se rendre dans des contrées nordiques, des régions balayées par un vent glacial, des pays battus par une pluie incessante.

Oui, ce dimanche 13 février 2022, j’ai dû aller à Montpellier. C’est dire, monsieur le juge, si je fais pas un boulot facile.

 

Donc, avec près d’une centaine de militants des Pyrénées-Orientales, je suis allé assister au meeting de Jean-Luc Mélenchon. Deux bus sont partis de Perpignan pour l’occasion.

Même si je suis plutôt road trip en solitaire, les voyages en groupe ça peut être sympa. On croise des ami·e·s, on discute avec des Gilets Jaunes qui, ho surprise, n’apprécient pas le leader minimo, et, finalement sans réelle surprise, on croise même des gugus de l’Alternative. C’est vrai que, bien qu’ayant passé les deux dernières années à insulter la FI, voire toute la gauche, ces gens se retrouvent le bec dans l’eau. La politique c’est sérieux. C’est même, diront certains, un peu plus que des massages à 2 000 €.

Bref le voyage était sympa.

 

Concernant les mesures sanitaires, si le passe vaccinal n’était pas obligatoire, la nourriture et les boissons étaient interdites à l’intérieur de l’Arena, et, à l’entrée, il fallait jeter son masque et récupérer un FFP2 (offert gracieusement).

Quand on pense que les mesures sanitaires seront fortement assouplies juste avant le premier tour, on a de quoi rire,…, jaune.

 

Question ambiance, c’était sympa aussi. Ça chante des « on est là, on est là, même si Macron le veut pas, nous on est là ». On a bien dû entendre l’Internationale une fois ou deux. Et on a la fanfare locale pour la musique, façon easy listening sudiste.

On n’est pas à un concert de black metal, mais il y a du bruit.

 

Le programme du meeting est simple : trente minutes de mise en bouche, assurées par des représentant·e·s du parlement de l’Union Populaire, présenté·e·s par Aurélie Trouvé ; puis une heure de Jean-Luc Mélenchon.

 

À 14h30, le patron entre en scène.

Sous les vivats !

 

Une heure c’est long, donc on ne va pas rentrer dans les détails. On va aller à l’essentiel. On va parler capitalisme. En même temps, ça répond à une remarque, voire une attaque, que Philippe Poutou a émise lors de la réunion publique du NPA, le samedi 12 février à Perpignan. Le détail de cette réunion est pour un autre billet. Un peu de patience, ça arrivera bientôt.

Mélenchon a déjà dénoncé le capitalisme à la française, qui n’est qu’un « capitalisme de bons à rien » dans le fond. Les Français, via leurs impôts, se retrouvent à financer des grands groupes, financiers ou industriels, totalement incapables d’investir, de créer de la richesse ou de la redistribuer. L’incompétence va jusqu’au point que, pour enrichir une partie, toujours plus limitée, des actionnaires, de nombreuses entreprises rachètent leurs actions. Or cette manœuvre, si elle est profitable pour une infime minorité, détruit le capital social de l’entreprise. Bon, remarquez, le capitalisme est basiquement antisocial, donc, tout ça est peut-être logique.

 

Pourquoi racheter des actions : https://youtu.be/6gbONovAl8A

 

Les ultra-riches, dont l’enrichissement s’accélère de plus en plus, sont aussi plutôt choyés par l’État. Entre les exonérations fiscales, les allégements de « charges », les aides directes, et, une véritable bienveillance dès qu’il s’agit d’évasion fiscale, on ne peut pas dire que ces gens-là ont des raisons de se plaindre.

Par contre, le Français moyen a des raisons de se plaindre, lui. Enfin, s’il reste des Français moyens. Parce que l’effondrement des classes moyennes, l’appauvrissement général, c’est bien ce qui a mis plus d’un million de Gilets Jaunes dans la rue, il y a à peine un peu plus de 3 ans.

D’accord, ça n’a pas été suffisant.

Mais c’est pas grave, on fera mieux la prochaine fois.

Promis juré !

 

Le programme de l’Union Populaire c’est, d’une certaine manière, mettre les capitalismes à contribution. Faut bien qu’ils bossent de temps à autre, ces gens-là.

Et qu’ils payent des impôts !

Certes, on n’en est pas encore à l’abolition du salariat, du patronat, et du capitalisme, mais ça va dans la bonne direction. Soyons optimistes et réjouissons-nous à l’idée que, d’ici peu, on va pouvoir tranquillement reparler « d’exploitation ». Parce qu’il faut être lucide, il est plus facile de mobiliser contre des « exploiteurs » que contre des « dividendes ». L’humain, y’a que ça de vrai.

 

Alors que retenir de ce meeting ?

Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat anti-capitaliste qui peut passer la barre des 5 %. La barre des 10 % sera sûrement franchie. L’objectif reste donc une possible qualification au second tour. Cela reste possible, mais l’éclatement de la gauche n’aide pas. La porosité d’une bonne partie de l’électorat aux idées d’extrême droite, merci les médias des milliardaires, rend la tâche ardue.

Pour ceux qui veulent un programme marqué à gauche, avec une chance de peser dans la campagne, il n’y a pas d’autre choix.

 

Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Meeting à Montpellier : Jean-Luc Mélenchon dénonce l’assistanat, les parasites et les feignasses qui refusent de travailler ! par Philippe Poisse
Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 15:12

On célèbre souvent les artistes lorsqu'ils sont mort. Au moment, ils avaient besoin de nous, au moment où leur hypersensibilité au réel les plongeait dans les affres de leurs "daemons", il n'y avait que très peu de gens se reconnaissant comme leur frère en humanité, avec ce feu qu'ils avaient rapporté de l'invisible pour qu'il se refléter dans nos yeux...Qu'il est heureux de découvrir le talent Henri Matisse en 2022. L'artiste mort que l'on célèbre est le prétexte de s'auto-célébrer en tant que "sachant" du talent d'autrui. C'est là le talent de la bourgeoisie que de reconnaître l'art et la culture lorsque celle-ci est sûre que ceux-ci ne sont plus en capacité de mordre...

Aussi, est-il utile de reconnaître l'artiste de son vivant, de le nourrir pour qu'il puisse nous nourrir en retour. 

15 ans que Madi peint à Perpignan et s'expose sur les murs.Ici à deux pas du restaurant "Le figuier" en "cœur de ville", au quartier St Jean que Madi reprend pour la rafraîchir une fresque qu'il avait commençait en 2011 . Alors Madi, "c'est quoi la vie d'artiste?" "Doit-on attendre ta mort, pour te découvrir, comme un nouveau Diégo Rivéra ?"

Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: Madi, m'a dit, ce qu'est un artiste de rue pour une fresque due au centre ville ! interview par Nicolas Caudeville

Voir aussi:

Perpignan: le peintre Émile Moustacchi, l'autre Castillet, une affiche pour l'office du tourisme! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/10/perpignan-le-peintre-emile-moustacchi-l-autre-castillet-une-affiche-pour-l-office-du-tourisme-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Ainsi parlait Jan Bucquoy à Torcatis (brève histoire de sa vie et son oeuvre)!

http://Perpignan:Ainsi parlait Jan Bucquoy à Torcatis (brève histoire de sa vie et son oeuvre)!

 

Mad max Jennie : le défie du logo, bientôt sur les écrans du "Clap ciné" de Canet en Roussillon! par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/04/mad-max-jennie-le-defie-du-logo-bientot-sur-les-ecrans-du-clap-cine-de-canet-en-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

Tremblez perpignanais, Jan Bucquoy l'enfant terrible de l'art belge a jeter son dévolu sur votre ville! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2016/10/tremblez-perpignanais-jan-bucquoy-l-enfant-terrible-de-l-art-belge-a-jeter-son-devolu-sur-votre-ville-interview-par-nicolas-caudevil

Peinture, Linda Lens:"On vous a un peu castré messieurs!" interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-peinture-linda-lens-on-vous-a-un-peu-castre-messieurs-interview-par-nicolas-caudeville-121147218.html

L'entre-soie, c'est un collectif d'individus qui s'auto-célèbrent ! De l'urinoir en jauge humaine de la mise en scène de soi... par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/07/l-entre-soie-c-est-un-collectif-d-individus-qui-s-auto-celebrent-par-nicolas-caudeville.html

 

L'artiste Michel Pagnoux vous invite dans son 'cosmicstrips' sur des textes de Jean-Philippe Domecq dans la collection 'art Cartro' dirigé par Jean Casagran , aux éditions du Trabucaire! interview par Nicolas Caudeville

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2017/11/l-artiste-michel-pagnoux-vous-invite-dans-son-cosmicstrips-sur-des-textes-de-jean-philippe-domecq-dans-la-collection-art-cartro-diri

Partager cet article
Repost0
4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 16:37

« Si vous prenez pour argent comptant toutes les bêtises qui sont déversées par le journal local et par un certain nombre de blogs, vous n’aurez jamais la bonne information. »

Louis Aliot, conseil municipal du 2 février 2022.

 

Oui, Loulou a bien balancé une petite pique aux journalistes de l’indep’.

Et il a bien raison, vu la qualité de la rubrique « politique ».

 

On ne va pas refaire l’historique de l’Indep’, le nombre de caractères autorisé sur ce blog est trop faible pour ça. On reviendra juste sur deux ou trois moments d’anthologie, récents.

Par exemple, la rumeur, totalement sans intérêt, qui voudrait que Loulou soit candidat sur le canton Perpignan V. La version web est signée par la simple mention « l’Indépendant ». C’est classe, non ?

https://www.lindependant.fr/2022/01/21/perpignan-et-si-louis-aliot-etait-candidat-sur-le-canton-perpignan-canohes-10060401.php

 

Le cas de l’installation d’Amazon à Rivesaltes est aussi symptomatique d’un journal qui refuse le contradictoire.

https://www.lindependant.fr/recherche?q=amazon&type=&where=pyrenees-orientales%3Arivesaltes&year=&month=&day=

En 2021 le site web de l’Indép’ a publié 9 articles sur l’implantation d’Amazon. Il n’y a aucun article d’analyse de fond, et la tonalité est plutôt favorable à ce projet. Il est vrai que de gens osent s’opposer à Laurent Gauze, qui est, en même temps, adjoint au maire de Rivesaltes, vice-président de Perpignan Méditerranée Métropole et président de la CCI (élu grâce au MEDEF). Bref quand un homme d’influence raconte n’importe quoi, l’indép’ lui donne la parole. Tant pis pour l’avis de ceux qui ont bossé le sujet, ce qui inclus des macronistes. C’est dire !

https://www.latribune.fr/technos-medias/mounir-mahjoubi-accuse-amazon-de-detruire-7-900-emplois-et-appelle-a-acheter-francais-pour-noel-833788.html

 

Indépendant, certes, mais de quoi ?

Partager cet article
Repost0
2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 15:53

« Il me semble important d’analyser cette situation avec beaucoup de sérénité et beaucoup de hauteur par rapport aux derniers événements. Nous ne devons pas nous laisser guider par la vox populi, ou par les réseaux sociaux, ou par quelques journalistes aigris en mal de reconnaissance, qui ne font, quelque fois, que jouer le rôle de toutous pour retransmettre la voix de leur maître. Nous devons avoir une position beaucoup plus digne par rapport à cette situation. »

Robert Vila, conseil communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole du 31 janvier 2022

 

Non, Bob Vila n’a pas traité les journalistes de l’Indép’ de « toutous » d’Alain Ferrand. Il s’est juste un peu foutu de leur gueule. Et en cela il n’a pas tort.

 

L’Indép’, propriété de Jean-Michel Baylet, arrive à rouler simultanément pour Macron, cf. les éditoriaux sur la Covid 19 qui ressemblent à des plagiats des conférences de presse de Gabriel Attal, pour Delga, cf. la page pleine mensuelle dédiée au projet écocide de Port-la-Nouvelle, et, localement, pour Loulou, cf. la complaisance avec laquelle les dossiers perpignanais sont abordés. L’Indép’ touche aussi de l’argent de la part de la municipalité du Barcarès, sous forme d’achats de publicité. Ce qui est tout à fait légal.

Par contre, l’Indép’ ne brosse pas Bob Vila dans le sens du poil. D’un autre côté, faut être lucide, Bob ne fait pas d’effort pour être aimé. Quand a-t-il acheté une page pleine de pub dans le journal ?

 

Non, Bob fait sa pub dans Saint-Estève Magazine.

C’est petit, c’est mesquin.

Surtout que Saint-Estève Magazine n’a jamais défendu le bilan de Carole Delga. C’est dire si ces gens ne sont pas respectables !

http://www.st-esteve.com/download.php?ThemaID=2&CatID=35

 

 

Alors non, les journalistes de l’Indépendant ne sont pas les toutous d’Alain Ferrand.

Ils ne sont pas non plus journalistes, vu la médiocrité du travail fourni.

D’ailleurs on se demande bien ce qu’ils sont, dans le fond.

Partager cet article
Repost0
2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 00:10

“On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.”

“C'est la hantise et le désir de l'homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l'art.”

“La photographie, c'est la conscience même de la peinture."

Brassaï photographe https://fr.wikipedia.org/wiki/Brassaï

 

Pierre Pérouse https://www.liberation.fr/ecrans/1998/01/30/l-image-bouge-les-pros-se-bougent-premieres-rencontres-a-paris-autour-des-mutations-de-la-photo-qu-a_226452/ Pierre Parcé et Jean Lhéritier (de Slowfood http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/tag/vinoscopie/) étaient en direct du domaine de la Rectorie à Banyulshttps://www.rectorie.com pour l'archipel contre attaque pour parler d'écriture de la lumière :à savoir de photographie...

 

"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville
"La photographie est une question de regard" interview Pierre Pérouse, Pierre Parcé par Jean Lhéritier et Nicolas Caudeville

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 19:14
 
Public Tout le monde (avec ou sans compte Facebook)
Projection du film LES PROMESSES
suivie d'une discussion avec Stéphane Loda, maire de Canet, vu déjà avec un autre événement http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/08/videos-debats-le-territoire-et-la-mer-avec-stephane-loda-de-canet-et-gregory-marty-de-port-vendres-et-michel-py-le-maire-de-leucate :"C'est pas l'homme qui fait le maire, c'est la mer qui fait l'homme! L'archipel contre attaque sera en direct du Clap Ciné de Canet pour un débat sur le "territoire et la mer" avec Grégory Marty maire de Port Vendres et Stéphane Loda, maire de Canet avec la complicité de Jérôme Quaretti, Joan Nou, Mariya Marenych en Facebook Live
 

 

Partager cet article
Repost0