Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 15:24
Polar/thriller: François Darnaudet, l'homme qui valait des milliards! interview par Nicolas Caudeville

L'écrivain de polar, fantastique...François Darnaudet nous revient avec polar thriller "L'homme qui valait des milliards" aux éditions Warberg (disponible dans toutes les bonnes librairies et surtout chez Torcatis)

Le pitch: "Un signal d'alerte est lancé sur Internet : un prof de maths d'un collège girondin a résolu le problème du millénaire sur les nombres premiers et s'apprête à casser les codes bancaires du monde entier. Une meute de tueurs de tous poils se lance aux trousses du hacker, de Bordeaux à Saint-Émilion en passant par Taussat et d'Auch au col de Banyuls. Mais la vérité est bien différente ! En attendant qu'elle éclate au grand jour, le petit prof de la côte ouest soupçonné de ce prodige mathématique est obligé de fuir avec son agrégée de maîtresse, puis de faire face. Pour l'homme et la femme qui valaient mille milliards, c'est Euclide qui affronte Glock ! Ou comment se protéger avec un livre de maths contre des projectiles de 9 mm ? Attention, le petit prof connaît peut-être votre code bancaire !"

François Darnaudet est l’auteur d'une vingtaine de romans fantastiques ou policiers. Ses polars les plus connus sont Les Ignobles du Bordelais et Boris au pays vermeil dans la série du Poulpe, L'Or du Catalan aux éditions Le Passage, Le dernier Talgo à Port-Bou, Bison Ravi et le scorpion rouge et Les ports ont tous la même eau chez Mare Nostrum

Il nous accordé un entretien en attendant le mois prochain pour la sortie de la BD dont il est le scénariste!

Voir aussi:

Perpignan/héroïque fantaisie: la galaxie "Xavi el Valent" interview François Darnaudet, Phil Becker par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-heroique-fantaisie-la-galaxie-xavi-el-valent-interview-francois-darnaudet-phil-becker-par-nicolas-caudeville.html

Bande-dessinée: François Darnaudet raconte la saga d'Elric Harpignies le vaillant! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/03/bande-dessinee-francois-darnaudet-raconte-la-saga-d-elric-harpignies-le-vaillant-interview-par-nicolas-caudeville.html

Polar/thriller: François Darnaudet, l'homme qui valait des milliards! interview par Nicolas Caudeville
Polar/thriller: François Darnaudet, l'homme qui valait des milliards! interview par Nicolas Caudeville
Polar/thriller: François Darnaudet, l'homme qui valait des milliards! interview par Nicolas Caudeville
Polar/thriller: François Darnaudet, l'homme qui valait des milliards! interview par Nicolas Caudeville
Polar/thriller: François Darnaudet, l'homme qui valait des milliards! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:35
Nom de la région, le catalan évacué pourquoi!?(on a évité la région Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade!  par Nicolas Caudeville

On ne peut demander plus à une présidente socialiste toulousaine qu'aux élus, aux médias et aux programmateurs culturels d'ici . En effet, le fait que le mot catalan n'apparaisse pas dans le nom de la nouvelle région est la conséquence directe du manque de poids en général des Pyrénées-Orientales dans la politique. Les politiques d'ici qui ont été successivement élus à la région ne sont jamais vraiment battu pour notre territoire, n'en ont pas assuré un "Markéting territorial" . On aurait pu croire qu'avec une secrétaire d'état aux handicap et à l'exclusion d'ici, madame Ségoléne Neuville (on oublie le socialiste invisible Jacques Cresta) et des élus verts comme Agnès Langevine (la liste verte de monsieur Onesta promettait durant la campagne un parlement local pour les catalans) auraient pesé de tout leur poids pour qu'au moins les catalans fussent représentés dans le nom. Mais même cela, il n'en ont pas été capables!

Mais la trahison de ne vient pas que des politiques!

Médias locaux, associations,programmateurs culturels, l'identité et la culture du pays ne sont pas mis en avant ici non plus. Elle n'a tout au plus qu'une représentation folklorique, donc pas prise au sérieux. A ce compte la, le nom de la région serait Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade!

France-Bleu Roussillon est l'incarnation de ce rapport à l'identité locale, parce que la culture et l'identité véritable pas son écume le folklore : "ça n’intéresse pas nos auditeurs"

De même pour France 3 pays catalans dont le journal quotidien est réduit à la portion congrue de 7 minutes par jours dont 5 minutes de Rugby...

Les programmateurs culturels aussi ont du mal avec la culture et l'identité d'ici qu'il ne programme que difficilement en première partie. Ils préfèrent en général programmer ce qui est déjà connu .

Donc, si déjà chez nous n'avons pas de représentation mentale de notre identité, parce qu'elle n'est pas ou mal transmise par ceux qui sont sensés la représenter et la défendre. Il ne faut pas s'étonner qu'ailleurs, on ne juge pas important de le faire!

Croyez-vous que les catalans du Sud, auraient laissé faire ça dans le cadre du nom de leur euro-région? Evidemment non! Cela leur aurait été impensable! Mais ici, on se dit quand même, se sont bien méchantes personnes et bien indélicates, ceux qui n'indiques pas qu'il y a des catalans dans le nom de cette nouvelle région! Posez-vous la question, quels risquent prennent-ils à ne pas l'indiquer: aucun! Donc qu'en on-t-ils à foutre:rien!

Voilà que les catalans payent leur complaisance envers le système local!

Mais cela les vaccinera-t-ils? Je ne pense pas, d'ailleurs pour la plupart, ils ont déjà oublié qu'ils étaient catalan. Parce que une culture et une identité cela se vit au quotidien, ça ne se revendique pas de temps en temps...

Voir aussi:

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-comment-je-me-suis-auto-radicalise-en-ecoutant-france-bleu-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

Les catalanistes sont-ils, les meilleurs agents du jacobinisme français? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-les-catalanistes-sont-ils-les-meilleurs-agents-du-jacobinisme-fran-ais-par-nicolas-caudeville-117737144.html

élections régionales: le candidat vert propose un statut et un parlement nord catalan dans la cadre de la future grande région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon! interview Gérard Onesta par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/elections-regionales-le-candidat-vert-propose-un-statut-et-un-parlement-nord-catalan-dans-la-cadre-de-la-future-grande-region-midi-p

Nom de la région, le catalan évacué pourquoi!?(on a évité la région Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade!  par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 22:46
Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville

En janvier 2009 l’Ecole de la Deuxième Chance ouvrait ses portes au 3 rue du Puits qui chante à Perpignan et accueillait ses premiers stagiaires. (25 au début, 70 aujourd’hui…) Financée par la Région Languedoc Roussillon, l’ER2C de Perpignan résulte du groupement de deux associations issues des mouvements d’éducation populaire, les CEMEA et l’ADPEP. Les écoles de la deuxième chance sont nées d’une initiative européenne lancée par Edith Cresson, alors Commissaire Européenne, lors du Sommet des chefs d’Etat de Madrid en 1995. En France, la première école naît à Marseille en 1997. La dernière création pour l’instant, Perpignan !

Ojectifs

  • Apporter des moyens et un suivi personnalisé à ces jeunes en difficultés d’insertion professionnelle et leur permettre de reprendre pied grâce à la définition d’un projet professionnel en vue d’un emploi durable.
  • Acquérir ou réactualiser les savoirs de base et les compétences nécessaires pour s’intégrer en entreprise. Développer les compétences sociales, comportementales, citoyennes et culturelles des stagiaires.
  • Apporter une aide personnalisé à la remotivation Définir leur projet professionnel personnalisé à travers une alternance école/entreprises La pédagogie de cette école « pas comme les autres » repose entre autre sur l’individualisation du parcours.

Les ER2C sont autonomes pour développer des pédagogies originales. A Perpignan nous privilégions l’ouverture au monde, l’enrichissement culturel, le savoir être... (Ateliers d’écriture, théâtre, sorties concerts, création d’un site Internet, découverte sportive de la région…)

Le public : Les jeunes qui entrent en ER2C ont entre 18 et 26 ans. Ils sont envoyés par les missions locales ou Pôle Emploi et sont recrutés uniquement sur des critères de motivation. Ce sont des jeunes qui ont pour la plupart rejeté le système éducatif et qui présentent des profils délicats…

Jean-Claude Godard le directeur nous présente le projet. Michaëla , Anne-Laure et Marc les stagiaires témoignent entretien

Voir aussi leur site:

http://www.er2c66.org/

Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville
Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville
Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville
Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville
Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville
Perpignan: on a tous droit à une seconde chance à l'école! Interview Jean-Claude Godard,Michaela,Anne-Laure et Marc par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 14:25
Perpignan:depuis février,“France Bleu Roussillon défend la production locale”, c'est Showtime! par Nicolas Caudeville

Suite à l'article de L'archipel contre attaque "Comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon !" qui a fait de 4000 vues, et donné lieu à une pétition, le journaliste spécialisé musique Thierry Grillet a enquêté sur la place réel que laissait la radio publique de "proximité" à la création de musique d'ici sur sa grille de programmation.

Thierry Grillet a fait le même constat que nous "2 à 3 titres" pas plus ! La raison à cela, selon Christine Arribas la dernière directrice en date de la station :"Mais il faut savoir que l’on reçoit très peu de sollicitations de la part des groupes. On est en de-mande de bonnes productions locales" . Ce n'est pas vrai, les groupes d'ici font des demandes d'annonces de leur concert et de partenariat . Mais la radio se contente de faire l'annonce et passe à peine les morceaux, ne les intègre pas dans la programmation, et ne déclare pas leur court passage à la SACEM .

Quand bien même, ce ne sont pas aux groupes musicaux de se signaler, mais à la radio de faire son métier, en allant sur le territoire avec une soif de curiosité qui est le moteur de la "proximité" . On ne peut pas prétendre connaître le "concernant" des gens, si on pense le deviner enfermé dans les studios de sa radio (elle est plus la leur que la notre) et sans aller à leur rencontre .(J'ai été présent à de nombreux événement où France-Bleu était partenaire, et n'était présente que leur banderole en gros)

Dans sa réponse, la directrice de la station Christine Arribas laisse entendre en creux que depuis l'article, la radio va mettre de nouveaux dispositifs en place : "On va collaborer avec le Médiator, pour mettre en place, dans le cadre des Jeudis Free, une captation live, une interview avec un animateur de la radio et en faire un événement sur notre antenne. Celui-ci sera promu et diffusé, avec une semaine de communication qui précédera le live.»

J'avais fait l'interview du programmateur de la salle de musique "El Médiator" à Perpignan , Julien Bieules. Je lui demandé hors micro quels étaient ses rapports avec la radio de "proximité" (ils sont à 300 mètres de distance l'un de l'autre. Julien Bieules s'étonnait du peu d’intérêt de celle-ci pour son activité. Je lui demandais alors dans l'interview pourquoi le médiator ne ferait pas une radio internet pour programmer la création locale. La réponse du Médiator fut positive: il lui restait même un espace pour cela dans le bâtiment!

Une semaine après la diffusion de l'interview sur l'archipel contre attaque, France-Bleu Roussillon prenait contact avec lui (Il faut savoir que France Bleu Roussillon suit l'archipel contre attaque sur Twiiter)

On va voir ce qu'on va voir!(enfin entendre)

"sur ce projet on pourra se permettre d’être plus border line.

On annoncera le groupe,le titre,il y aura un jingle, “France Bleu défend la production locale”. Le deuxième axe est en cours de réflexion avec “Showtime” pour nom de code.Mais pour
l’instant,on ne peut pas en dire plus. »

Deux axes pour la musique d'ici, le premier en collaboration avec le Médiator et le deuxième "showtime" (c'est du catalan) dont il semble on ne puisse dire rien, parce qu'en filigrane, la station ne semble pas en avoir la moindre idée!

Encore que d'après le titre cela puisse être des concert depuis les studios de la radio (là, je donne des pistes)

Au sujet de qui est au départ de cette histoire et du bien-fondé de la pétition attenante ?

"une pétition!Pour nous, c’est un non-événement.Ça ressemble à un petit scud qui ne fonctionne pas. C’est un faux procès et on n’a pas envie de lui donner d’écho .En plus, il ne nous a même pas contactés pour que l’on en parle ensemble.»

Un petit scud qui ne fonctionne pas, un non-événement. J'aime la posture du mépris chez ceux à qui on vient de signaler qu'ils ne faisait pas le travail que leur statut de service public et de proximité suppose. Sans attendre de remerciement, ils aurait pu me faire gagner un chausse-pieds en inox ou un abonnement chez un commerçant du quartier. Mais la ligne éditoriale de France-Bleu Roussillon est anti-surfeur: pas de vagues. Ils sont là pour donner une représentation du territoire non dérangeante, folklorique, une kermesse bon enfant pour des auditeurs lotophages (référence Ulysse, l'Odyssée). La finesse et l'intelligence pour c'est pour Paris. Le temps a passé depuis les romains, mais le mot province, désigne toujours un territoire conquis!

Et l'article à fonctionné puisque, à partir de février: “France Bleu défend la production locale”

Voir aussi:

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-comment-je-me-suis-auto-radicalise-en-ecoutant-france-bleu-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan/ El médiator: quid du soutien à la création d'ici? interview Julien Bieules par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-el-mediator-quid-du-soutien-a-la-creation-d-ici-interview-julien-bieules-par-nicolas-caudeville.html

La pétition toujours à signer!

https://www.change.org/p/france-bleu-roussillon-christine-arribas-pour-que-france-bleu-roussillon-radio-publique-soutiennent-la-cr%C3%A9ation-musicale-locale?recruiter=47994738&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_term=des-lg-no_src-no_msg&fb_ref=Default

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

La réponse du Facebook national de France-Bleu

La réponse du Facebook national de France-Bleu

Partager cet article
Repost0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 21:39
L'atelier numéro 5 est situé 5 rue Camille Desmoulins à Perpignan  0973630367
L'atelier numéro 5 est situé 5 rue Camille Desmoulins à Perpignan 0973630367

Le tatouage existe depuis des millénaires. A l'instar des peintures rupestres, il mélange l'art à la magie. Il peut être un signe d'initiation, de reconnaissance et d'appartenance. Le tatouage est plus actuellement une mode esthétique. Et de la distinction ou de la marginalisation, finit par être un accessoire sociétale banal et sans signification que sa vocation visuelle.

A Perpignan il y a plein de tatoueur et de tatoués.L'atelier Numéro 5 est un lieu de création, dans les domaines du tatouage, du piercing, du barber et une galerie d'art.

Steve Golliot-Villers le tatoueur tatoué,MaNon Lask encrée dans ses sentiments , Xavier Rohmer artiste au poil et Rachel Skellington la lectrice de d'Edgard Allan et Poe nous entrennent dans le terrier des amateurs de ceux qui ont l'encre dans la peau!

Voir aussi:

Rachel Skellington modèle "alternatif" Burton et Poe dans la peau! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/04/rachel-skellington-modele-alternatif-burton-et-poe-dans-la-peau-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Steve Golliot-Villers , la création dans la peau! Interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/perpignan-steve-golliot-villers-la-creation-dans-la-peau-interview-par-nicolas-caudeville.html

Steve Golliot-Villers le tatoueur tatoué,MaNon Lask encrée dans ses sentiments , Xavier Rohmer artiste au poil et Rachel Skellington la lectrice de d'Edgard Allan et Poe

Partager cet article
Repost0
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 16:21
Perpignan/Maurice Halimi:'La fermeture de l'école des beaux arts est un naufrage!" interview par Nicolas Caudeville

Maurice Halimi, avocat a été près de 14 ans un "flamboyant" adjoint à la culture de la mairie de Perpignan. Redevenu citoyen, il pose un regard sur la ville de Perpignan qu'il n'a jamais cessé d'habiter depuis son arrivée d'Algérie. Oui, à l'instar de Jean-Marc Pujol, il est aussi "pieds noir". Pour lui "la fermeture de l'école des beaux-arts est un naufrage!" De même que la fin du dialogue inter-religieux. De même, que la fin des échanges trans-frontaliers ou internationaux...Entretien

Voir aussi:

Jean-Paul Alduy: Perpignan a besoin d'un marketing territorial! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/02/jean-paul-alduy-perpignan-a-besoins-d-un-marketing-territorial-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Michel Pinell, adjoint à la culture répond à l'archipel contre attaque! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/07/perpignan-michel-pinell-adjoint-a-la-culture-repond-a-l-archipel-contre-attaque-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: Jordi Vidal le directeur de la culture démissionne interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/07/perpignan-jordi-vidal-le-directeur-de-la-culture-demissionne-interview-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: Si le FN voulait fermer l'école des beaux arts, vous auriez hurlé! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/08/perpignan-si-le-fn-voulait-fermer-l-ecole-des-beaux-arts-vous-auriez-hurle-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 11:34
Perpignan: les adjoints se déguisent-ils en animateurs de France-Bleu pour faire remonter leur popularité!? par Nicolas Caudeville

Vue l'état de la ville,la fermeture de l'école d'art,la mort des commerces du centre ville, la destruction du presbytère, les déclarations de Jean-Marc Pujol sur les djihadistes, l'augmentation des adjoints, le désamour sans être franchement à son maximum, va nécessiter une remontée le long du puits...

Bref, les adjoints de la ville de Perpignan, sentent qu'ils faut rattraper quelque-chose. Trouvée sur les réseaux sociaux cette photo montrant un groupe d'élus écharpes bleues et sacs bleus libellée "A votre écoute , ce matin à la rencontre des riverains du bd Bourrat "

La confusion est possible sur la couleur et l'attitude, quant à une opération de promotion de France-Bleu Roussillon.

Et comme on ne connaît pas le physique du maire et de ses élus étant donné leur rareté en ville, de braves citoyens perpignanais, on pu offrir le café à de parfaits inconnus, tout en se disant qu'ils n'avaient quand même pas la même voix qu'à la radio...

Remarquez que sur la photo, il n'y a pas de public. Serait-ce qu'ils n'en ont pas trouvé, ou que ceux-ci ont refusé de poser avec eux (question de réputation) !

Voir aussi:

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-comment-je-me-suis-auto-radicalise-en-ecoutant-france-bleu-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

Jean-Paul Alduy: Perpignan a besoin d'un marketing territorial! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/02/jean-paul-alduy-perpignan-a-besoins-d-un-marketing-territorial-interview-par-nicolas-caudeville.html

Jean-Marc Pujol apostrophe le blogueur Jean-Pierre Bonnel pour son texte "Perpignan : le maire entre rumeurs et vérités" en pleine librairie Torcatis! interview Jean-Pierre Bonnel par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/02/jean-marc-pujol-apostrophe-le-blogueur-jean-pierre-bonnel-pour-son-texte-perpignan-le-maire-entre-rumeurs-et-verites-en-pleine-libra

Partager cet article
Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 15:46
Perpignan/ indemnités des élus hausse de 600%: Ryad Jean-Marc Pujol: nous n'avons pas les mêmes valeurs! par Nicolas Caudeville

Jean-Marc Pujol maire de Perpignan dit aussi "l'insultant de Marrakech" se la joue royal avec l'argent du contribuable perpignanais.

Chantal Bruzi, Suzy Simon-Nicaise, Stéphane Ruel, Christine Gavalda-Moulenat, Nicole Amouroux, Pierre Barbé et Virginie Barre voir leur "Indemnités de fonction des élus du conseil municipal". largement augmentées jusqu'à 600% de majoration. Leurs indemnités mensuelles s'envolent ainsi de quelque 500 euros à 2 400 euros pour l'un, de 1 600 à 2 400 euros pour un autre, de 2 400 à 3 000 euros pour un troisième…Le nouveau slogan de la ville de Perpignan serait-il :" Perpignan, c'est vous qui y vivez, c'est nous qui en vivons!"

Toute peine mérite salaire dit le proverbe. A ce détail près: c'est à nous qu'ils font de la peine!

Pour qu'elle résultat, pour qu'elle performance rajoute-t-on un bonus et pourquoi à ceux là en particulier? Les autres adjoints auraient-ils démérité?

La raison est peut-être à trouver dans un article récent de Fabrice Thomas (https://cestpolitique.wordpress.com/2016/01/24/jean-marc-pujol-terminera-til-son-mandat/)qui annonce que Jean-Marc serait sur le départ et du coup, il y aurait du mou dans la corde à nœuds. Et donc, une place serait à prendre. Et ce qui devrait être l'opportunité d'une saine émulation, va se transformer en combat de basse cour.

Qui aura fait trop le paon hier, la roue de l'infortune en fera un plumeau donc les vainqueurs s'éventeront demain...

En attendant la ville et ses habitants s'étiolent. Le chômage, le communautarisme, la violence augmente offrant un triste spectacle à la France entière voir Perpignan: viol et vidéo, le fait divers une vrai réussite locale?

Il est temps que le citoyen reprenne ce qui est à lui. Et qu'en attendant, on envisage sérieusement de mettre la ville sous tutelle pour sa sauvegarde, face à ses élus totalement sans filtre et son maire qui "ose tout" . "C'est à ça qu'on le reconnait!" me disait oncle Fernand, qui rajoutait dans la foulée: "On devrait jamais quitter Montauban!"

Voir aussi:

Conseil municipal:Jean-Marc Pujol: plus loin que Ménard, pas loin de Poutine! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/02/conseil-municipal-jean-marc-pujol-plus-loin-que-menard-pas-loin-de-poutine-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: viol et vidéo, le fait divers une vrai réussite locale? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-viol-et-video-le-fait-divers-une-vrai-reussite-locale-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: viol et vidéo, le fait divers une vrai réussite locale? par Nicolas Caudeville

Jean-Marc Pujol, le génie de la bouillabaisse !

Partager cet article
Repost0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 20:34
Jean-Marc Pujol adresse un message clair aux terroristes de tous poils:"Je mettrai une balle dans la tête aux djihadistes avant qu'ils ne tuent ses enfants et petits-enfants
Jean-Marc Pujol adresse un message clair aux terroristes de tous poils:"Je mettrai une balle dans la tête aux djihadistes avant qu'ils ne tuent ses enfants et petits-enfants

Perpignan, le maire UMP Jean-Marc Pujol est dans tous ces états après les attentats. Comme John Rambo, il a des flash-back de la guerre qui lui reviennent. Mais lui, ce n'est pas le Vietnam , c'est la guerre d'Algérie. Les rafales, les explosions, ça lui fait remonter son syndrome post traumatique, comme l'humidité l’arthrose chez les vieux: c'était pas sa guerre, mais va le devenir! Après avoir annoncé au vœux à la presse en janvier dernier qu'il voulait "distribuer des fusils d'assauts à la police municipale de Perpignan" voir Perpignan: Jean-Marc Pujol veut des fusils d’assaut pour la police municipale #plusfortquebobmeinard! , ce soir en séance du conseil municipal, Fabrice Thomas nous rapporte qu'il aurait déclaré:" Je mettrai une balle dans la tête aux djihadistes avant qu'ils ne tuent mes enfants et petits-enfants"

A coté Vladimir Poutine et son "Il faut tuer les terroristes tchétchènes jusque sur les chiottes" n'est qu'un enfant!

Cela réussira-t-il à faire oublier que la ville est en plein délabrement, ou qu'il veut faire payer le parking de l’hôpital: la suite nous le dira!

Voir aussi:

Perpignan: Jean-Marc Pujol veut des fusils d’assaut pour la police municipale #plusfortquebobmeinard! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-jean-marc-pujol-veut-des-fusil-d-assaut-pour-la-police-municipale-plusfortquebobmeinard-par-nicolas-caudeville.html

Jean-Marc Pujol révise l'histoire de la guerre et de la paix en Algérie! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/jean-marc-pujol-revise-l-histoire-de-la-guerre-et-de-la-paix-en-algerie-par-nicolas-caudeville.html

Face à la barbarie, peut-être faut-il plus de culture et d'éducation que des lois de surveillance? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/face-a-la-barbarie-peut-etre-faut-il-plus-de-culture-et-d-education-que-des-lois-de-surveillance-par-nicolas-caudeville.html

Face à la barbarie, peut-être faut-il plus de culture et d'éducation que des lois de surveillance? par Nicolas Caudeville

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 14:34
France-Bleu Roussillon ose tout! par Nicolas Caudeville

A la rubrique audiartienne "ils vont quand même pas oser?" France Bleu a une réponse: "Toute l'équipe de France Bleu Roussillon compte sur vous pour voter pour France Bleu : Mille mercis " pour le concours France-Bleu radio de l'année (en même temps, ils ne précisent pas l'année, donc retour vers le futur, l'équipe de France Bleu Roussillon souhaite peut être le titre de meilleure radio des années 80, auquel cas, ce n'est pas un titre immérité!)

Nous vous donnerons bientôt les suites du feuilleton que nous avons démarré avec eux Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! (disponible en cliquant sur ce lient "concernant"http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-comment-je-me-suis-auto-radicalise-en-ecoutant-france-bleu-roussillon-par-nicolas-caudeville.html) si vous n'aimez pas que le croustillant que de chèvre, vous serez servis et encore les pieds sous la table: vous aurez même droit à du rabe! Ha, coté au-secours de la farce quand tu nous tiens!

Partager cet article
Repost0