Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 10:28

L'écrivain Boualem Sansal était à Perpignan, vendredi 11 décembre à l'invitation du CML . Il s'est exprimé devant une salle comble. Son livre 2084 fait sens après les attentas du vendredi 13 novembre dernier. Contrairement à Michel Houellebecq avec son roman "Soumission", il est difficile de faire Boualem Sansal un procès au nom de la bien pensense et du moralisme pour 2084. Dans ce livre l'auteur décrit la prise de pouvoir des islamistes en France, mais contrairement au "Soumission" de Houellebecq, cela se fait dans la violence. C'est à dire que Bouelem Sansal est algérien (pays où il vit toujours bien qu'il y soit censuré) et qu'il y a vécu "les années de plombs" et leur cortèges de massacres par les islamistes. On a mal compris en France l'impact que pouvait avoir l'islamisme en Algérie et son implantation en France infiltré dans le flow de réfugiées politique mal "tchéqué" de l'époque. Pour comprendre les attentats de Paris, il faut lire "le serment des barbares" du même auteur.

C'était samedi matin que nous l'avons rencontrer dans son hôtel, avant son départ. Entretien

Il y a 20 ans les islamistes assassinaient le journaliste Saïd Mekbel! interview Nazim Mekbel par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/12/il-y-a-20-ans-les-islamistes-assassinaient-le-journaliste-said-mekbel-interview-nazim-mekbel-par-nicolas-caudeville.html

Ne pensez pas le long terme, d'autres s'en chargent à votre place. Votre paresse sera toujours récompensée! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/ne-pensez-pas-le-long-terme-d-autres-s-en-chargent-a-votre-place-votre-paresse-sera-toujours-recompensee-par-nicolas-caudeville.html

Boualem Sansal: face à l'islamisme, la France a renoncé à l'esprit des lumières! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 13:13
Attentats/France: quand les trois petits singes se réveillent, et jusqu'à quand? par Nicolas Caudeville

Les trois petits singes, dont un a une main devant la bouche, le second se bouche les oreilles et le troisièmes se masque les yeux, pour dire, rien dit, rien entendu, rien vu.Même après les attentats de Charlie Hebdo et du supermarché casher, au-delà des manifestations, il semble que tout soit rentré dans l'ordre. Pour les dix ans des émeutes de Perpignan, il semblait que ça n'est pas été le prétexte non plus à réflexion. Perpignan toujours,récemment encore, on détournait le parcours de trois ligne de bus pour caillassage. Durant la campagne des municipales de 2014 certains candidats ont utilisé des personnes proches des islamistes, soit directement sur leur liste, soit pour leur écrire des discours pour les quartiers et les banlieues. Sans compter évidemment aux petits renoncements à la laïcité et autres lâchetés du quotidien en passant acheter la paix sociale ou a se faire élire...Et voilà que le vendredi 13 novembre une vague d'attentats sans précédent fait 129 morts et plus de 300 blessés. Peu de temps auparavant Manuel Vaills premier ministre affirmait que le plus grand danger serait que le front national prenne une,deux, ou trois régions. Que ce même premier ministre aurait refusé il y a deux ans la liste des djihadiste français présent sur le sol syrien, au motif qu'il ne voulait rien accepter venant des services secret syrien(déclaration de Bernard Squarcini ancien patron des renseignements français au journal valeurs actuelleshttps://www.youtube.com/watch?v=RelLPwpP0wI&feature=share .)

Les français se retrouvent comme les tchèques de la chanson de François Béranger, une ville.Sauf qu'en guise de cosaques (les russes), se sont des islamistes. Mais l'idée est la même: "Construits dans tête une ville...en terrasse le vin brille, la nuit prend tout sérénité...les robes des cotons des filles, leurs cheveux nattés de fleurs coupées..."

"Fermes les yeux et vois la ville, au matin blême et déprimé. Le sang qui passe du rouge au noir, séchant sur les rues labourées.Maisons éventrées et fumantes, stupeur, colère, haine cachés."

"Fermes les yeux entends la ville, d'abord elle pleure puis se reprend. Et s'interroge pourquoi, comment? Qu'avons nous fait pourquoi ce viol? Et qui sont-il tous ces truand,"

La chanson raconte comment par la révolte populaire l'ennemi a été défait et de conclure:

"Et si demain s'était ta ville, mieux ne dormir qu'à moitié!"

Du coup, tout les mesures qui auraient été donné pour fascisme avant, dont la plupart par le Front National passent désormais comme une lettre à la poste, ou plutôt comme un terroriste dans l'espace Schengen. Fermeture et retour des contrôles aux frontières, déchéances de la nationalité françaises des bi-nationaux convaincus de terrorisme ou de complicité, prolongation de l'état d'urgence, avec au passage restriction des libertés individuelles.George Bernanos le prévoyait déjà dans les années 50 dans "La liberté pour quoi faire" : "La menace qui pèse sur le monde est celle d'une organisation totalitaire et concentrationnaire universelle qui ferait, tôt ou tard, sous un nom ou sous un autre, qu'importe ! de l'homme libre une espèce de monstre réputé dangereux pour la collectivité tout entière, et dont l'existence dans la société future serait aussi insolite que la présence actuelle d'un mammouth sur les bords du Lac Léman."

Perpignan base arrière djihadiste?

Par sa position géographique près de la Méditerranée et de la frontière espagnole, du fait qu'elle soit un territoire pauvre,qu'il y a une forte population émigrée et une concentration particulière dans certains quartiers, que le trafic de drogues y est particulièrement développé et qu'il a été démontré les liens entre trafic de drogues, armes de guerre et djihadisme. Perpignan semble un lieu idéal pour une base arrière.Voir déjà l'épisode manqué (heureusement) du Cap Béar http://www.lindependant.fr/2015/07/17/le-semaphore-du-cap-bear-au-coeur-d-un-attentat-dejoue,2060465.php . Peu de temps après les attentats de multiples perquisitions ont été effectué à Perpignan http://www.lindependant.fr/2015/11/19/p-o-d-autres-perquisitions-annoncees-sur-de-nouvelles-cibles-publiques,2116106.php. Hier encore la police espagnole supposait que l'artificier des attentats pourrait passer la frontière par le Perthus https://www.lasemaineduroussillon.com/2015/11/19/attentats-paris-artificier-recherche-frontiere-espagnole/.

Le réveil de festivus-festivus? http://maxencecaron.fr/2010/06/philippe-muray-un-entretien-de-2005-sur-%C2%AB-festivus-festivus-%C2%BB/

"Même pas peur!" affirmez vous en buvant un verre d'alcool à la terrasse des cafés en brandissant votre majeur tout en chantant la marseillaise, en relisant "Paris est une fête" Ernest Hemingway, en vous faisant tatouer la devise "fluctuat nec mergitur" ou la tour eiffel dans logo pacifiste.

Il y a même des jeunes qui se précipitent pour s'engager dans l'armée, quand il n'ont pas déjà mis le drapeau français en filtre de leur avatar facebook et adopté un berger malinois, qu'ils auront nommé "diésel junior" (rien à voir avec le scandale Wolkswagen et la Cop21)

L'ignorance, la dés-éducation, l'apologie de l'argent, la société de consommation et son manque d'idéal au cœur des ténèbres des attentats!

Pourquoi les terroristes ont-ils dérapé? Le terme vous choque? Il vous parait un doux euphémisme à coté du réel de la situation?

C'est parce que des termes ont été auparavant déformés, sur utilisés que rattrapé par le réel, ils semblent grotesque. Après tout le dernier cas de violence extrême rapporté en France par les médias, c'était la chemise déchirée du DRH d'Air France.

Les gouvernants et les médias sont les premiers à ne plus croire au modèle républicain, c'est pourquoi, ils ont du mal à le transmettre. Comme le ministre de l'intérieur Bernard Caseneuve déclarait à partir du moment où l'on découvrait que de nombreux français partaient pour la Syrie:""Aux jeunes qui partent en Syrie, je veux dire qu'il y a 1000 combats à mener dans la République, pour la France" . Il a été entendu mais pas comme il l'aurait souhaité!

Voir aussi:

Charlie Hebdo: à Perpignan, il y à un mois, les représentants du culte musulman déclaraient leur attachement à la république!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/01/charlie-hebdo-a-perpignan-il-y-a-un-mois-les-representants-du-culte-musulman-declaraient-leur-attachement-a-la-republique.html

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 22:45
Ensemble Médiéval Saurimonda:Michel Picod : recitant
Ensemble Médiéval Saurimonda:Michel Picod : recitant

http://metbarran.canalblog.com/

Le comédien Michel Picod n'est plus. Il faisait partie de la scène nordcatalane depuis une trentaine d'années. Il y a tenu un rôle dont le double crédit était l'honnêteté et la discrétion. Ne jamais courir ou se laisser pousser sur le devant de la scène. S'y montrer toujours à la mesure de ce qu'on lui confiait, de ce que l'on attendait de lui, de ce qu'il pensait pouvoir donner. C'était ça, Michel. Oui, le portait de l'honnêteté en comédien, c'était lui! Nous sommes triste. C'est par Claude Massé, qui le tenait par son fils Christophe, jeune écrivain et plasticien -et son ami- que nous savions le coeur, le talent que Michel Picod, un garçon formé à la Cartoucherie, mettait à servir des textes d'auteurs du répertoire ou modernes. Nous en eûmes la conviction et en fûmes ravis en le découvrant dans les "Diablogues" de Roland Dubillard qu'il avait monté avec Jean-Michel Castellarnau, son complice d'alors. Nous eûmes, par la suite l'occasion de le revoir plusieurs fois, dans des spectacles de nature différente (pour autant qu'une lecture de texte soit différente de la création d'un rôle, et un second rôle d'un rôle titre) d'auteur de renom international ou seulement barde cantonal. Il eut même la générosité d'être l'un des conteurs de notre "Voyage musical d'une bible hébraïque". Ce qui est sûr c'est qu'il s'intégra totalement au paysage de la création théâtrale nordcatalane et se mobilisa dans "l'archipel des théâtres" pour la reconnaissance de cette création et le respect de ses artisans par les autorités locales qui ne savent pas toujours situer le curseur sur la ligne des "misères" aux "grandeurs". Notre comédien, à l'occasion assistant de réalisation comme pour la reprise de "L'Amor i el papagaï" de J.S. Pons aura participé à plusieurs expériences dont la modestie ne doit pas occulter la dignité. Celle de la Loco-Compagnie. Celle de la saga des rois de Majorque de Jordi Barre (il y joua le roi Jacques de Majorque dans le "Sceptre brisé"). Celle de la bande à Norbert Narach (1954-2009) qui l'associa à la création bilingue (catalan/ français) et au succès incroyable d'un "Un fil a la canya". Celle de Saurimonda qui, le rapprocha de la musique. Celle qu'il développait, il y a quelque mois encore, au Théâtre de la Corneille, avecMónica Bellsolà, sa compagne -et metteur en scène. Celle bien sûr des "Nits d'Eus" ou des "Nuits des Musées" et des "Journées du Patrimoine". Sans oublier celle qui lui tenait très à coeur: la formation de la jeunesse aux plaisirs du théâtre, et qui suppose humilité et de constance, deux autres de ses vertus. Michel Picod, le plus ensoleillé des enfants de l'Aube, sans tambour ni trompette, a dit sur les bords de la Méditerranée de beaux et grands textes, jamais empreints de dérisoire ou de futilité. Très présent sur scène, avec un physique et une diction que le cinéma n'a pas su utiliser, le comédien s'engageait sans cesse pour distribuer au public davantage de lumière, de beauté, de solidarité et d'humanité. Sans jamais surjouer, caricaturer, ou idéologiser... Homme de sagesse villageoise plutôt que d'embrouille citadine, il optait plus volontiers pour la fantaisie, clef de convivialité, que pour les échauffements intellectuels, émissaires d'inimitiés. Il aimait l'éclat d'un style, tout autant que les échos d'une langue mâtinée d'exotisme ou de fantastique. Il nous a quitté a 66 ans. Nous aurons tout de même vu ou entendu Michel Picod dans duPierre Bouchet, Roland Dubillard, Jean-Claude Grumberg, Ludovic Massé ouBoris Vian, entre autres. Michel Picod était un COPAIN. (Condoléances à sa famille et à ses amis les plus proches.)

Partager cet article
Repost0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 15:06
Avoir un bon copain!
Avoir un bon copain!

Vendredi 29 mai (jour anniversaire des émeutes de Perpignan) à 18 heure à la librairie Torcatis à Perpignan conférence débat:"Béziers – Perpignan : le jumelage le temps d’un soir"

Dans son édition du 3ème trimestre 2014, la revue de géographie et de géopolitique Hérodote revient sur les élections municipales de Béziers et Perpignan de 2014. Dans un article intitulé « Les nouveaux maîtres du Sud », les géographes David Giband et Marie-Anne Lefèvre dressent une cartographie comparative de ces deux villes du sud où l’extrême-droite métastase à la faveur d’une misère sociale grandissante et d’une clique politicienne obnubilée par sa reproduction clanique. « Béziers et Perpignan figurent parmi les villes les plus pauvres de France et se caractérisent par l’ "ultrapaupérisation" des quartiers centraux et par une fragmentation socioéthnique de l’espace urbain. (…) La "souffrance du centre-ville", argument des discours de Ménard et d’Aliot, sert à dénoncer l’inefficacité des équipes municipales en place. Aliot dénonce "les politiques clientélistes éhontées, la situation désastreuse de certains quartiers. On achète la paix sociale". Pendant que Ménard se veut le porte-parole d’un "ras-le-bol généralisé après dix-ans de gestion UMP". Elle alimente une rhétorique antisystème amalgamant insécurité, crise du centre, paupérisation, immigration, pauvreté, clientélisme et communautarisme. » Dans cette configuration de cloaque, les communautés (gitanes, arabes, pied-noires, etc.) sont soit courtisées en tant que réservoir de votes soit stigmatisées et promises au karcher d’une République qui ne s’est jamais remise de l’effondrement de son ancien empire colonial.

Après avoir garni les panneaux publicitaires de Béziers de flingues, « nouveaux amis » de la police municipale, Ménard créé à nouveau le buzz avec ses statistiques ethniques visant à ficher les enfants scolarisés. Jouant la même partition que Le Pen avec son « détail de l’histoire », le communicant Ménard a bien compris qu’une politique dans l’air du temps se construit avant tout sur un savant mélange de faux dérapages et d’habiles provocations. Les périodes de crise ont toujours été propices aux crispations xénophobes. Jouant avec le sifflet d’une cocotte-minute prête à imploser, Ménard enchaîne ses numéros de triste clown et pleurniche son paradis perdu : cette terre d’Algérie où les Français firent tant de merveilles durant plus d’un siècle. « Coloniser c’est mettre en valeur » nous rappelle, à Perpignan, le Centre national de documentation des Français d’Algérie.

Il y a dix ans éclataient les « émeutes gitano-arabes » de Perpignan. Le 29 mai 2005, Driss Ghaib était assassiné devant chez lui, une semaine après le meurtre de Mohamed Bey Bachir, et la ville s’embrasait. Résumée dans les colonnes du Figaro du 31 mai 2005, la première nuit d’émeute prend des airs de western catalan : « Ils [les Maghrébins] sont très vite des centaines dans la rue. Ils portent des barres de fer, des battes de base-ball, des cocktails Molotov. On verra même des sabres. Et ils déferlent en direction du quartier gitan, saccageant au passage vitrines et abribus, retournant sans distinction voitures et poubelles avant d'embraser le tout. La rue Foch n'est plus qu'un champ de bataille. Place Cassanyes, au pied du quartier gitan assiégé, des coups de feu partent des balcons. Plus de quatre cents policiers et gendarmes sont là pour s'interposer, mais la foule est définitivement incontrôlable. Aux deux compagnies de CRS déjà mobilisées, viendront s'ajouter des renforts venus de tout le Sud. » Pendant une semaine, Perpignan, l’archipel des ghettos, sera quadrillée par un millier de flics. Depuis, on nous l’assure, le calme est revenu. Le 29 mai 2015, nous recevrons une poignée de biterrois animateurs du journal numérique En vie à Béziers qui lutte pied à pied, avec un humour corrosif, contre le verbe « nauséabond » de Ménard. Sous l’égide du site l’Archipel contre-attaque, autre poil à gratter au sein de la presse catalane, on vous propose une petite causerie au sein de la digne librairie Torcatis, à 18h00. La rencontre se veut

avant tout échange : parce que ces villes, nos villes, avant d’être des professions de foi sur papier glacé pour politiciens battant la campagne, naissent dans la bouche des peuples qui les habitent. Parce que mettre des mots sur ce que nous vivons est déjà le début d’une certaine reprise en main.

Voir aussi:

Perpignan: le 29 mai prochain, on fêtera les 10 ans des émeutes! interview Sébastien Navarro par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/05/perpignan-le-29-mai-prochain-on-fetera-les-10-ans-des-emeutes-interview-sebastien-navarro-par-nicolas-caudeville.html

Des images:de la grande manif après la mort de Bay Béchir, les échauffourées de la place Cassanyes, les incendies de la rue Foch

Partager cet article
Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 10:40
En première partie de la soirée d’ouverture, le court-métrage inédit de  Vincent Sabatier, France 1992/2015, 9’   Interprètes : Michel Picod, Dominique Verbe ; Dialogues : Norbert Narach  Début Août, non loin du littoral Roussillonnais, Georges, Colette et leurs 2 enfants viennent de traverser la France pour se rendre dans leur village-vacances en bord de plage. Leur 4×4 est bloqué dans un énorme embouteillage à l’entrée de la dernière ville à traverser. Georges force sur la bière, la suite devient dangereuse…
En première partie de la soirée d’ouverture, le court-métrage inédit de Vincent Sabatier, France 1992/2015, 9’ Interprètes : Michel Picod, Dominique Verbe ; Dialogues : Norbert Narach Début Août, non loin du littoral Roussillonnais, Georges, Colette et leurs 2 enfants viennent de traverser la France pour se rendre dans leur village-vacances en bord de plage. Leur 4×4 est bloqué dans un énorme embouteillage à l’entrée de la dernière ville à traverser. Georges force sur la bière, la suite devient dangereuse…



"Début Août, non loin du litioral roussillonnais, Georges, Colette et leurs 2 enfants viennent de traverser la France pour se rendre dans leur village-vacances en bord de plage. leur 4x4 est bloqué dans un énorme embourteillage à l'entrée de la dernière ville à traverser. Georges force sur la bière, la suite devient dangereuse..." ainsi commence le scénario de "Paris-Hollywood", court-métrage de fiction, d'une durée de 10 mn, dont le producteur-réalisateur est Vincent Sabatier, cinéaste perpignanais.


Ce film a une "histoire". Sa naissance remonte à 1992 mais pour x,y et z raisons il restera dans les rushes d'un 16mm Négatif couleur. Le temps passe, les supports changent, l'archive et le patrimonial s'imposent. Le numérique vient donner une nouvelle définition aux plans et séquences... afin que l'image exulte. Vincent Sabatier retrouve alors la foi (qu'il n'avait d'ailleurs pas perdue, mais simplement mise sous la boisseau dans l'attente d'un printemps, l'hiver cesse un jour.) L'Institut Jean Vigo (dont il est l'oeil miracle) et la Cinémathèque de Toulouse qui, de longue date, oeuvrent de concert dans le paysage catalan de la culture cinématographique deshibernent le "Paris-Hollywood" grâce à leur opération "ne jetez pas vos films". Le "prudent" Vincent Sabatier est aux anges, et sans nul un tremblement d'âme, quitte le concret au virtuel, la pellicule pour le numérique, un "complice intime de la pellicule qui, on le sait tend à disparaître" aime-t-il répéter. De ce cinéma numérique, Vincent Sabatier en a décliné bien des ressouces pour réussir dans quelques jours la sortie publique de "Paris-Hollywwod" 1992/2015.


Ce sera le mardi 24 mars 2015, à 20 h 30, au palais des Congrès de Perpignan, en ouverture de la 51 ème édition du Festival Confrontation. Un Festival pour lequel depuis des décennies il a été l'oeil miracle mais aussi un pourvoyeur de gourmandises visuelles d'ouverture de séances.


Cette production rassemble quelques uns des esprits et acteurs les plus actifs de la scène artistique et culturelle des années 1990. Ainsi les dialogues sont-ils signés par Norbert Narach (1954-2009), journaliste, écrivain et acteur. Côté casting, on trouve Michel Picod (Georges), Dominique Verbe (Colette), Samantha Labadie (Samy), Alban Picod (Julien). Côté son/ mixage, Jerôme Wahart -bien connu en radio et en studio d'enregistrement..."Paris-Hollywood" a bénéficié pour le montage de Catherine Delmas. C'est une belle production collective et régionale.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 16:33
Michel Smith et Jacques Paloc à la librairie Torcatis à Perpignan
Michel Smith et Jacques Paloc à la librairie Torcatis à Perpignan

Dans la vallée de l’Agly, une appellation née d’un terroir unique où les hommes ont su mettre en valeur ce que la nature leur a proposé.
L’Histoire, les hommes, le vin, cépages et oenologie, entre tramontane et soleil, tout près de la Méditerranée.

Ce beau livre, reflet de l’activité viti-vinicole de la vallée, est richement illustré. Grâce à son format à l’italienne (280 x 230) et ses 160 pages couleurs, vous découvrirez la belle histoire de ses vins et de ses acteurs.

Cet ouvrage a vu le jour sous l’égide de Bernard Rouby, président du cru Maury, et de Marc Tournaire, l’éditeur http://www.catapac.com/.

Jacques Paloc, directeur de l’INAO à Perpignan, nous explique la géologie, le climat et le terroir si particuliers de Maury.

Michel Smith, journaliste spécialiste des vins http://les5duvin.wordpress.com/, nous emmène pour une visite de tous les domaines de l’Appellation et des trois caves coopératives qui y sont rattachées.Ils présenteront le livre samedi soir au "comptoir des crus" avenue Maréchal Leclerc à Perpignan.

Voir aussi:

Le journaliste Michel Smith 1 des 5 du vin à être "Be ranci"! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/06/le-journaliste-michel-smith-1-des-5-du-vin-a-etre-be-ranci-interview-par-nicolas-caudeville.html

"2 minutes 20, c'est le vin" cuvée Roi des Lézards, domaine "les enfants sauvages" par Romain Margueritte

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/12/2-minutes-20-c-est-le-vin-cuvee-roi-des-lezards-domaine-les-enfants-sauvages-par-romain-margueritte.html

Maury, ses vins, ses vignerons dans les yeux de Michel Smith et Jacques Paloc! interview par Nicolas Caudeville
Maury, ses vins, ses vignerons dans les yeux de Michel Smith et Jacques Paloc! interview par Nicolas Caudeville
Maury, ses vins, ses vignerons dans les yeux de Michel Smith et Jacques Paloc! interview par Nicolas Caudeville
Maury, ses vins, ses vignerons dans les yeux de Michel Smith et Jacques Paloc! interview par Nicolas Caudeville
Maury, ses vins, ses vignerons dans les yeux de Michel Smith et Jacques Paloc! interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 00:10
Il y a 20 ans les islamistes assassinaient le journaliste Saïd Mekbel! interview Nazim Mekbel par Nicolas Caudeville

20 ans aujourd'hui de l’anniversaire de la mort du journaliste algérien, Saïd Mekbel http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa%C3%AFd_Mekbel, assassiné par les islamistes du GIA. Il composa une chronique prémonitoire, le jour de sa mort, à propos de son métier:" Ce voleur qui"
CE VOLEUR QUI ???
Ce voleur qui, clans la nuit, rase les murs pour rentrer chez lui, c’est lui. Ce père qui recommande à ses enfants de ne-pas dire dehors le méchant métier qu’il fait, c’est lui. Ce mauvais citoyen qui traîne au palais de justice, attendant de passer devant les juges, c’est lui. Cet individu, pris dans une rafle de quartier et qu’un coup de crosse propulse au fond du camion, c’est lui. C’est lui qui, le matin, quitte sa maison sans être sûr d’arriver à son travail et lui qui quitte, le soir, son travail sans être sûr d’arriver à sa maison. Ce vagabond qui ne sait plus chez qui passer la nuit, c’est lui.

C’est lui qu’on menace dans les secrets d’un cabinet officiel, le témoin qui doit ravaler ce qu’il sait, ce citoyen nu et désemparé...
Cet homme qui fait le voeu de ne pas mourir égorgé, c’est lui. C’est lui qui ne sait rien faire de ses mains, rien d’autres que ses petits écrits.
Lui qui espère contre tout parce que, n’est-ce pas, les rosés poussent bien sur les tas de fumier. Lui qui est tout cela et qui est seulement journaliste.

Saïd Mekbel, journaliste du « Matin » d’Alger, assassiné en 1994, le jour de la parution de ce billet ce voleur qui...

Salut à toi, salut à ton fils mon ami, Nazim Mekbel, il témoigne 20 plus tard à propos de son père

Nazim, le fils de Saïd !

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 15:01
Jean Hubert Serre, un homme parmi ses frères humains
Jean Hubert Serre, un homme parmi ses frères humains

Jean-Hubert Serre a fait, il y a un temps certains, a fait le séminaire, mais il n'a pas prononcé ses vœux, depuis la foi chevillée au cœur, il s'investi parmi ses frères humains: enseignant à Madrid, engagé auprès des déracinés à la CIMADE, et gardien du temple de l'église ST Jacques à Perpignan . Quartier St Jacques où il demeure depuis 13 ans, et qu'il fréquente depuis plus d'année encore. Il en connait les chemins, ces turpitudes et notamment comment les gitans et ceux qui les instrumentalisent électoralement , les condamnent à une mort lente!

Entretien

Voir aussi:

France Culture a réalisé un reportage sur les gitans de St Jacques : édifiant

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-france-culture-a-realise-un-reportage-sur-les-gitans-de-st-jacques-edifiant-110004709.html

Marcel Ville, peintre gitan de ST Jacques interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-marcel-ville-peintre-gitan-de-st-jacques-interview-par-nicolas-caudeville-71796401.html

PERPIGNAN : COMMUNAUTARISME MUNICIPAL

La bataille de Cassanyes n’aura pas lieu

http://cqfd-journal.org/La-bataille-de-Cassanyes-n-aura

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 15:22
Donald Smith un des préfaciers avec Jacques Queralt du livre disque "Canten Giné"
Donald Smith un des préfaciers avec Jacques Queralt du livre disque "Canten Giné"

Diplômé de la Sorbonne, Donald Smith a soutenu sa thèse de maîtrise sur La Fantaisie et l’Humour dans les romans de Boris Vian. Sa thèse de doctorat porte sur l’œuvre du grand écrivain et médecin québécois Jacques Ferron. Directeur à deux reprises du Département d’études françaises de l’Université Carleton et cofondateur de la société savante universitaire “L’Association des littératures canadiennes et québécoise”, il a travaillé comme journaliste littéraire pour la revue Lettres Québécoises. En tant que Directeur littéraire aux Éditions Québec Amérique, une cinquantaine de romans en traduction française d’auteurs canadiens-anglais importants (entre autres, Morley Callaghan, Robertson Davies, Joy Kogawa, Stephen Leacock, W-O- Mitchel, Alice Monro, Lucy-Maud Montgomery (Anne, La maison aux pignons verts, ainsi qu’une dizaine de titres de la série « Anne ») Guy Vanderhaeghe…), et plusieurs romans alors indisponibles en français de l’écrivain breton-québécois-américain Jack Kerouac ont été publiés sous sa direction. Comme responsable des droits étrangers pour les Éditions Québec Amérique, Donald Smith a présenté pour la première fois le Dictionnaire Visuel (Jean-Claude Corbeil, Ariane Archambault) aux éditeurs internationaux, ce livre est depuis devenu un des plus gros best-sellers de tous les livres québécois ou canadiens : plus de 9 millions d’exemplaires vendus en 19 langues à travers le monde. Donald Smith est l’auteur d’une quinzaine de livres et de centaines d’articles publiés dans différents pays. Il porte son intérêt actuellement sur l’étude comparée de la Catalogne et du Québec.

Ce Colliurenc d'adoption est co-préfacier avec Jacques Queralt du livre disque "Canten Giné" (voir Culture:Ara es l'hora! 92 groupes des pays catalans rendent hommage à Joan Pau Giné! interview Etienne Sabench,Pere Figueres )

Entretien autour de l'identité, la langue, la littérature, reflet des territoires du Québec et de Catalogne à la recherche de l'indépendance...

Voir aussi:

Culture:Ara es l'hora! 92 groupes des pays catalans rendent hommage à Joan Pau Giné! interview Etienne Sabench,Pere Figueres par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/09/culture-ara-es-l-hora-92-groupes-des-pays-catalans-rendent-hommage-a-joan-pau-gine-interview-etienne-sabench-pere-figueres-par-nicol

Catalanité: le dernier album de Pére Figuéres enchante les oiseaux de Jordi Pére Cerda! itw de Pére Figuéres,Jacques Quéralt par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-catalanite-le-dernier-album-de-pere-figueres-enchante-les-oiseaux-de-jordi-pere-cerda-itw-de-pere-122320740.html

En Catalan: Donald Smith, professeur émérite de l'Université Carlton au Canada vit en Catalan! Interview par Nicolas Caudeville
En Catalan: Donald Smith, professeur émérite de l'Université Carlton au Canada vit en Catalan! Interview par Nicolas Caudeville
En Catalan: Donald Smith, professeur émérite de l'Université Carlton au Canada vit en Catalan! Interview par Nicolas Caudeville
En Catalan: Donald Smith, professeur émérite de l'Université Carlton au Canada vit en Catalan! Interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 14:39
Partager cet article
Repost0