Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 20:36

ImageProxy 

 "Une délégation d’élus du Languedoc-Roussillon a rencontré le ministre des Transports, le 2 juillet à Paris. L’enquête publique sur le TGV Montpellier-Perpignan va se poursuivre. Le gouvernement présentera son arbitrage le 9 juillet.

Après la remise, le 27 juin, du rapport Duron au gouvernement, préconisant le report à 2030 de l’essentiel des LGV inscrites au Schéma national des infrastructures de transport, dont la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP), une délégation d’élus du Languedoc-Roussillon a rencontré, mardi 2 juillet, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, à Paris.

Cette délégation se composait de Christian Bourquin (président de Région), Jean-Pierre Moure (président de Montpellier Agglomération), Raymond Couderc (sénateur-maire de Béziers, président de Béziers Méditerranée), Jean-Paul Alduy (président de Perpignan Méditerranée), Jacques Bascou (président du Grand Narbonne), Hermeline Malherbe (présidente du Conseil général des Pyrénées Orientales) et André Viola (président du Conseil général de l’Aude).

Selon nos informations, le gouvernement a confirmé aux élus du Languedoc-Roussillon qu’en dépit des conclusions du rapport Duron, il n’y aura aucune rupture dans la procédure administrative engagée.

« Le dossier va se poursuivre dans sa phase d’études, en vue de l’enquête publique qui doit déterminer le meilleur faisceau ferroviaire possible, indique Jean-Pierre Moure. La politique du ministère est de ne pas stopper les dossiers en cours. »

« Ceci signifie qu’il n’y aura pas de rupture, mais peut-être seulement un glissement d’une ou deux années, ce que nous pourrions plus facilement accepter, précise Raymond Couderc. Toute rupture définitive, en revanche, serait une catastrophe. »

Par ailleurs, le gouvernement redit que le rapport Duron n’engagera pas sa décision finale, notamment sur l’échéance de 2030. Cette date, envisagée pour le report des lignes, ne serait plus qu’indicative.

« Le rapport Duron a minoré un élément important, poursuit Jean-Pierre Moure. La mise en route du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier aura un lourd impact sur la ligne actuelle. D’ici 2020, nous passerons d’un trafic de 22 TGV et six millions de voyageurs sur la gare Saint-Roch (à Montpellier, NDLR), à 63 TGV et 13 millions de voyageurs sur cette gare et la future gare TGV de Montpellier. On va donc doubler le trafic ! Cela produira un effet supplémentaire de saturation sur la ligne actuelle Montpellier-Perpignan. Le ministre a compris cet impact fort. »

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault présentera, le 9 juillet, un programme d’investissements sur les transports et devrait, à cette occasion, annoncer son arbitrage sur la base du rapport Duron.

 

Anthony Rey"

Voir aussi:


Perpignan, gare TGV, réactions politiques: Jean-Paul Alduy, un surfeur au bout du rouleau! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-perpignan-gare-tgv-reactions-politiques-jean-paul-alduy-un-surfeur-au-bout-du-rouleau-par-nicol-118617815.html

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 14:52

1274_10200735669587403_10497348_n.jpg

Bourquin ne pensait pas que "ses camarades communistes et parti de gauche" aient si bonne mémoire. Venu samedi dernier dans sa grande berline noire de président-sénateur de région à la fête du Travailleur Catalan pour un débat "y a-t-il une alternative à l'austérité?" , il s'en est pris et selon ses dires "plein la gueule" . En même temps, à quoi s'attendait le représentant du parti socialiste et de sa politique dite "social-libéral" chez des gens pour qui la gauche n'est pas un vain mot ou un "rince doigts". Et qu'à titre personnel, il collectionne les condamnations pour "favoritisme", gabegie de budget (dixit la cours régionale des comptes) pour entre autres "frais de bouche" (beaucoup de champagne) et linge de maison, sans compter les trahisons des sénatoriales et des législatives, où il a préféré soutenir l'UMP François Calvet, face au communiste Philippe Galano, et les législatives où Jacques Cresta s'est présenté devant Vila...Lorsque les 200 du front de gauche, ont vu le représentant de la "gauche carrosse" autant dire qu'ils ont vu rouge! Et comme CB, n'a gardé de Georges Frêche que la brutalité, il finit par se faire huer. Et croyant désamorcer la situation, il dit "chers camarades". Dans sa bouche, cela est pris comme une insulte à l'assemblée. "Ne nous appelle pas camarade" crie-t-elle! Bourquin maussade répond: " Je ne suis pas venu ici, pour en prendre plein la gueule toute les 2 secondes!""Et si un élu de droite était venu, comment l'auriez vous accueilli? Réponse de la salle:" comme toi!" Et comme ultime défense, il finit par lancer: "le peuple ce n'est pas que vous!" . Cerise sur le gâteau, le parti de gauche déclarait qu'il fera sa propre liste à Perpignan pour les municipales:  « Cette liste regroupera l’ensemble des forces politiques, associatives et citoyennes qui réclament une alternative concrète aux politiques clientélistes UMP, PS et FN. » Au bocal du Tech, face au socialiste Bourquin, les camarades n'avait pas le syndrome du poisson rouge!

Voir aussi:

La Chambre Régionale des Comptes pointe les frais extravagants de Christian Bourquin à la Région Languedoc-Roussillon

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-la-chambre-regionale-des-comptes-pointe-les-frais-extravagants-de-christian-bourquin-a-la-region-lan-117868041.html

Christian Bourquin: il nous coûte cher et fais cancaner le canard enchaîné!

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-christian-bourquin-il-nous-coute-cher-et-fais-cancaner-le-canard-enchaine-117971546.html

Languedoc-Roussillon: un autre coup de bec du canard enchaîné pour Christian Bourquin!

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-languedoc-roussillon-un-autre-coup-de-bec-du-canard-enchaine-pour-christian-bourquin-118133732.html

Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 11:14

Au-gaspillage.jpg

En septembre 2011, le maire de Perpignan affirmait de manière un peu contradictoire que « Sur les 200 millions d'euros d'emprunt que la ville a contracté, seuls 5 millions font l'objet d'un prêt à risque à échéance de 2017. J'ai bien dit à 'risque', et pas 'toxique'. D'ailleurs, à l'heure actuelle, la ville n'a aucun emprunt, ni toxique ni à risque, à rembourser ».

Le compte administratif fait état de cet emprunt de 5 millions qui est à risque « et » toxique. 

En effet, ce dernier répond bien à la définition des emprunts de nature structurée et il peut être classé parmi les plus risqués car il est basé sur un taux de change de référence entre devises étrangères Dollar/Franc suisse. 

Certes, nous sommes en période dite « bonifiée » jusqu’en 2017, mais l’emprunt étant contracté pour 30 ans  depuis 2007, nous subirons une période de taux variable et élevé pendant 20 ans…

De plus, d’autres emprunts peuvent être qualifiés de toxiques : deux emprunts structurés contractés en 2006 pour 18,2 millions et 4,2 millions, ainsi qu’un emprunt de 5 millions d’euros contracté en 2007 pour 20 ans et dont le taux passera en 2014 de 3% à 11% !

Ces emprunts toxiques et risqués vont donc handicaper lourdement et pour de nombreuses années la capacité de remboursement de l’importante dette de Perpignan.

Voir aussi:

Conseil municipal de Perpignan : TLPE et entreprises locales, on tire sur l’ambulance par Olivier Amiel

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-conseil-municipal-de-perpignan-tlpe-et-entreprises-locales-on-tire-sur-l-ambulance-par-olivier-a-118754008.html

Partager cet article
Repost0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 17:54

601242 10200802726004400 1336341192 n

vendredi à partir de 18h, samedi à partir de 12h

Samedi 29 juin

 

12h30 repas-débat: 12 euros, s'inscrire en téléphonant au 04 68 35 63 64

 

14h– 16h : « Y a-t-il une alternative à l’austérité ? », trois sénateurs débattent : Eliane Assassi, sénatrice et présidente du groupe communiste, Christian Bourquin, sénateur PS des Pyrénées-Orientales et un (?) sénateur d’Europe écologie.

 

17h – 18h : J-M Mélenchon et Eliane Assassi rencontrent des syndicalistes, des salariés en lutte, des criminalisés venus de toute la région du grand sud.

 

20h – 21h :Meeting Front de gauche avec Eliane Assassi et J-L Mélenchon.

Exposition présentée par l'AFMD : « Esclavage des Nègres, fondement du racisme d’aujourd’hui »

Le stand du livre : des auteurs signent leurs ouvrages

La fête du TC, c’est aussi pour les enfants : Le diseur d’histoire, Cédric Debarbieux, sera présent pour deux représentations le samedi après midi à 14h et à 17h avec « Les quatre Frères habiles et autres histoires à vivre ».

Animation de rues

L'armée des maures samedi 29 juin à 17 et 22h

Les Percu-Bidons de Font-Romeu

« Bal Perdu »

Les fêlés du bocal

Vendredi 28 juin, de 20h à 1h : Rock in chair, La Reskape, L’AGRAM, Raphaël Marco et Amigos, La Tchave, Lili Baba

Samedi 29 juin de 20h à 0h : Air de Fête, DJAM Tribu, Kanyounkou, Kynda, NODJA, Masta Kill

 

 

Et les spectacles de la grande scène

 

vendredi à 21h30 : Grupo compay segundo, Sergent Garcia

 

samedi à 22h : Superbus

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 16:53

images.jpg

 Jacqueline Amiel-Donat :COMMUNIQUÉ RELATIF AUX PRIMAIRES PS66

"Toujours absente du département (ainsi que prévu de longue date), je viens d’apprendre que Christian Bourquin a poussé la mascarade jusqu’au bout le 25 juin dernier, en présentant lui-même devant les militants présents, ma candidature et mon programme ( ?), sans même m’avoir interrogée préalablement à cet égard ou m’avoir demandé de lui fournir des éléments, et en faisant taire – avec la « douceur » qui le caractérise – certains militants mieux habilités que lui pour parler du travail municipal que notre Groupe a réalisé et de nos propositions …

En même temps qu’il assénait les pires choses à mon encontre, il annonçait que des bulletins de vote à mon nom seraient mis à disposition pour le 28 juin (…)

Ils sont tellement sûrs du résultat de leur forfaiture qu’ils n’ont même pas pris la peine de faire semblant de me demander de désigner un « contrôleur » pour ce scrutin interne !!!

Je demande donc à tous les militants électeurs de Perpignan, susceptibles de ne pas « se soumettre » aux diktats des actuels dirigeants du PS66, de ne pas participer à cette farce méprisante pour la démocratie : ne pas y aller du tout, ne pas émarger du tout, ne pas se déplacer même du tout.

Je rappelle que conformément à nos statuts, la désignation de la tête de liste socialiste pour les élections municipales d’une ville de plus de 20.000 habitants, doit être validée (et non pas simplement entérinée) par la Convention nationale dont la date n’a pas changé : le 7 décembre 2013. Entre temps, nous nous serons expliqués devant la Commission Nationale des Conflits.

Jacqueline Amiel-Donat"

Partager cet article
Repost0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 14:19

TLPE.jpg

La Loi du 4 août 2008 a prévu la substitution d'anciennes taxes par la Taxe Locale sur la Publicité Extérieure (TLPE), mais l’application de cette dernière est facultative comme le rappelle une circulaire de septembre 2008 : « Si une commune percevant en 2008 la TSA ou la TSE ne veut pas percevoir la TLPE, elle doit délibérer pour que cette substitution ne s'effectue pas ; en ce cas, la publicité ne fera l'objet d'aucune taxation sur le territoire communal ».

Une telle délibération aurait permis d’aider nos entreprises durement touchées par la crise et sauvegarder ainsi des emplois.

Pourtant, la municipalité a préféré se servir de la TLPE pour taxer davantage les entreprises locales : les anciennes taxes représentaient un prélèvement de seulement 155 000 euros par an, alors que la TLPE a conduit à prélever 450 000 euros en 2009, 1 300 000 euros en 2010, 1 600 000 euros en 2011, et 1 740 000 euros en 2012 comme nous l’apprend le compte administratif présenté lors du Conseil municipal du 27 juin 2013.

Il est hypocrite de justifier cette taxe dans le cadre de la lutte contre la pollution visuelle puisque nous prélevons désormais le montant qu’avait estimé en 2009 une société privée mandatée par la municipalité  avant la mise en place effective de la TLPE. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas eu un effet de diminution de la publicité par la mise en place de la nouvelle taxe, mais seulement une progression de la ponction fiscale des entreprises locales.

La TLPE n’aura servi qu’à renflouer les caisses de la ville sur le dos des entreprises alors que d’autres moyens réglementaires existent afin de lutter efficacement contre la pollution visuelle.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 11:51

hc_logo_petit2.jpg

Depuis quelque temps sur les réseaux sociaux, apparaissent plusieurs articles en quatre langues (allemend, anglais, français et italien), du site help catalonia, www.helpcatalonia.cat. Les articles à caractère informatif tout autant que pédagogique expliquent les raisons de la situation culturelle et économique particulière de la Catalogne face à l'Espagne et les justifications qui mèneraient à la création d'un Etat Indépendant. Le site fait également état de l'actualité, devenant pour toute personne intéressé de près ou de loin à la question, un bon outil pour accéder à l'information et, ainsi, avoir des éléments pour se faire une petite idée de ce qui se passe au sud des Albères. Le site permet d'y voir plus clair, au-delà des clichés superficiels dont on a coutume: absence de solidarité, repli sur soi, etc. Un des derniers articles aborde l'importance de la position diplomatique de la France comme allié dans le processus d'indépendance de la Catalogne http://fr.helpcatalonia.cat/2013/06/la-france-est-la-clef-de-la.html

Partager cet article
Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 17:04

cahuzac-jpg-1339885-jpg_1247184.JPG

Une société qui saute à pieds joints dans une flaque, s'étonne d'abords d'être mouillée, puis se scandalise du fait que l'eau ça mouille.Et enchaîne enfin sur le fait qu'il faille une loi contre ça...Mais tout est normal.

C'est dans le droit romain et le code civil:"némo auditur propriam turpitudinem allegans",

« nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ».

Partager cet article
Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 15:47

297313_10152618234200551_785831198_n.jpg

La post modernité est la religion du "tout vaut tout" . C'est elle qui a assassiné la lapalissade.Lorsqu'il pleut désormais on peut répondre:" Même mouillés, ils sont secs!" . Elle génère au passage ce que George Orwell appelait la "Novlangue", cela peut commencer comme un gentil oxymore "une obscure clarté" , mais cela peut devenir plus dangereux en remplaçant "licenciement massif" par "plan social", en terminant par "le travail rend libre" (la phrase rend mieux en allemand) . L'objectif de la "Novlangue" est de cacher derrière les mots la violence de la réalité. Et de laisser croire que le dire s'est substitué au faire. "Soyons pragmatiques", "vous êtes d'accord avec moi que...", "vous ne pouvez pas dire que..." "Les chiffres nous disent que..." "60% des français pensent que..."," le citoyen lambda" sont des constructions rhétoriques, qui sont là pour enfermer le débat et le confisquer.

 Un sondage étant réalisé sur un panel dit "représentatif" (que savons-nous des paramètres de sélections des instituts de sondages, de la formulation de leurs questions et des gens qui paient ses instituts?) de 1000 personnes maximum, sur une population de 65 millions de personnes, comment peut-on affirmer que X% des français pensent ceci ou cela? De même le terme de "citoyen lambda" , remplaçant l'ancien terme" l'homme de la rue" ou "monsieur tout le monde". Le terme de "citoyen" , fait référence à la notion d'égalité entre tous. Le terme "lambda" en est son contradicteur. "Lambda" est un terme de classification créé par Aldous Huxley  dans son roman d'anticipation "Brave new world", connu en France sous le nom "le meilleur des mondes" dans lequel, il décrit une société de classe avec par ordre de prédominance des Alphas (la classe dominante) et jusqu'au "lambda" (la classe la plus basse) des serviteurs et des plus dominés! Hors lorsque dans le discours médiatique (Politiciens, journaliste...), on parle des "citoyens lambdas"  et que le mot est repris comme formulation de son auto-représentation, cela distille un poison sophistiqué dans la représentation mentale collective. Celle que dans la république française, comme disait Coluche: "il y a des gens plus égaux, que d'autres" , voir que les autres. Alors, que penser du mot démocratie répété jusqu'à la nausée ( ad nauséam)? Les mots ont leur importance, ceux qui veillent à la transformation et la dérive sémantique de ceux-ci ne le font pas gratuitement. A la question, mais que peut-on faire pour éviter cela? La réponse: partez à la reconquête du sens initial des mots et vous aurez fait beaucoup pour la reconquête de votre autonomie (liberté a été usé comme un vieux chewing-gum)   

 

Voir aussi:

Libéralisme : demandons la « flexibilité » pour la classe politique ! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-liberalisme-demandons-la-flexibilite-pour-la-classe-politique-par-nicolas-caudeville-113882394.html

La dictamole : attention, ceci n'est pas une danse ! 

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-la-dictamole-attention-ceci-n-est-pas-une-danse-par-nicolas-caudeville-52063094.html

Partager cet article
Repost0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 16:49

2801213673.JPG

Il y a plusieurs mois, nous annoncions dans L’Archipel contre-attaque trois informations concernant Jacques Cresta alias « Christian m’a dit » qui se sont toutes confirmées cette semaine :

 La première dans un article du 8 septembre 2012 (http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-municipale-2014-jacques-cresta-the-dark-socialiste-rises-par-nicolas-caudeville-109880797.html) : Ségolène Neuville ne sera pas la candidate choisie par Christian Bourquin qui préférera envoyer Jacques Cresta, le tombeur du communiste Jean Vila aux dernières législatives qui malgré ce crime politique au sein de la gauche, a le mérite d’être un utile « paratonnerre » car  «on ne peut pas dire qu'il incarne une figure conflictuelle, enfin, une figure tout court »…

 Nous avions également anticipé une seconde information dans un article du 9 décembre 2012 (http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-municipale-2014-le-ps-jacques-cresta-se-presente-fait-au-concours-miss-france-par-l-ours-des-rucher-113286741.html) en révélant que « Moins d’un an après son élection en tant que député, le cumulard « Christian-m’a-dit » est déjà une des lanternes rouges de l’Assemblée nationale avec une présence et une activité très maigres voire inexistantes… Quand on est pas capable d’être actif à Paris, Montpellier et Cabestany, pourquoi aller aussi à Perpignan ? ». Nous étions dans le vrai, puisque Cresta est arrivé presque dernier du classement de l’activité parlementaire que donne chaque année le site nosdéputés.fr ! Le socialiste n’a que trois députés derrière lui… Il réussit donc même l’exploit de faire pire que son prédécesseur UMP Daniel Mach qui ne brillait pourtant pas par son travail… (voir le classement ici : http://www.lindependant.fr/2013/06/10/jean-claude-perez-parmi-les-cancres-de-l-assemblee-nationale,1763401.php)

 Enfin, dans ce même article de décembre dernier nous nous posions la question suivante « « Christian-m’a-dit » va-t-il (encore) être exclu du PS ?

En s’en prenant à la chef de l’opposition socialiste comme lui, Jacqueline Amiel-Donat, cette semaine dans les colonnes de L’Indépendant, « Christian-m’a-dit » qui est pourtant 1er secrétaire départemental du PS risque encore une fois l’exclusion, car l’élue perpignanaise a décidé de saisir la Commission nationale des conflits du PS… ». Et bien voilà qu’on apprend cette semaine que ladite Commission nationale des conflits du PS a décidé d’ouvrir une instruction contre Jacques Cresta… Ce ne serait que la deuxième fois qu’il se fait virer du PS…

 Au final, et nous vous le disions donc depuis des mois : « Christian m’a dit » est bien un cancre à l’assemblée nationale, Bourquin souhaite présenter Cresta et non Neuville à Perpignan, malgré une possible exclusion du PS… Qui sait qui avait raison ???

Partager cet article
Repost0

Articles Récents