Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 14:42
Le catalan Jean-Paul Ortiz élu président du syndicat majoritaire des médecins de France!

Le néphrologue (spécialiste des reins) Jean-Paul Ortiz a été élu président du CSMF le 22 mars dernier avec 75% des voes sur son rival le

docteur,FrançoisRey, gastroentérologue à Saint-Laurent du Var.

Le néphrologue de Cabestany (Pyrénées-Orientales), également aux manettes de l’URPS « médecins libéraux » du Languedoc-Roussillon et du Syndicat des médecins de l’hospitalisation privée (SYMHOP). Il succède au docteur Michel Chassang, figure du syndicalisme, qui était à la tête de la première centrale de médecins libéraux depuis 12 ans.

Le quotidien du médecin indique

"Mais le Dr Ortiz, à l’issue d’une campagne discrète mais très méthodique, a finalement su convaincre une grande majorité de conseillers confédéraux qu’il pouvait être un président de « combat et d’espoir », incarnant une forme de modernité à l’heure où la médecine libérale se transforme rapidement. Un leader surtout capable de « garder le corps médical à l’abri des dérives bureaucratiques des tutelles, caisses, État et ARS », comme le stipule sa profession de foi."

et Cyrille Dupuis de rajouter quant aux défis qu'il aura à remporter

"Sa présidence ne marquera toutefois pas de rupture majeure puisque leDr Ortiz, fidèle à la conception libérale et sociale de l’exercice médical, portera la stratégie déclinée dans le nouveau projet confédéral, adopté par la CSMF à l’unanimité en janvier. Certains estiment aussi qu’il faudra ouvrir davantage la Conf’ aux jeunes et aux femmes.

Les défis ne manqueront pas, délicats et immédiats : négociation interprofessionnelle sur les nouvelles rémunérations d’équipe, revendications tarifaires, contrats complémentaires responsables, évolution du contrat d’accès aux soins, extension de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP)... Autant de dossiers brûlants qu’il trouvera sur son bureau de président dès lundi !"

L'information a été relayé au niveau national mais pas local

La Croix

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Jean-Paul-Ortiz-la-nouvelle-voix-des-medecins-liberaux-2014-03-27-1126884

Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/03/24/20002-20140324ARTFIG00240-un-nouveau-patron-de-combat-pour-le-premier-syndicat-de-medecins.php

Dans la presse locale, on est plus prompt à relever des faits du genre:" Un catalan a failli rire devant le pape!" ou encore "Piratage informatique, un catalan suspect du FBI" des informations qui, comme disait l'autre, nous font une belle jambe!

L'archipel contre attaque avait eu l'occasion de l'interviewer en attendant les prochaines, voici les précédentes!

Sécurité sociale: "Dans un pays industrialisé, les dépenses de santé augmentent mécaniquement!" interview du docteur J.P Ortiz par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-securite-sociale-dans-un-pays-industrialise-les-depenses-de-sante-augmentent-mecaniquement-inte-116032123.html

Interview de Jean-Paul Ortiz par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-interview-de-jean-paul-ortiz-par-nicolas-caudeville-41618283.html

Partager cet article
Repost0
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 17:17
USAP en D2:Chute de la dernière image positive des PO, le dernier symptôme! par Robert Marty

image france 3

L'Usap : un symbole "total classant"


Les symboles remplissent des fonctions de représentation universelles. Ils sont intériorisés par les hommes, vivent et survivent dans et par eux. Cependant, selon leur nature, ils ne le font pas de la même façon. Une montagne -par exemple le Canigó (c'est son nom aujourd'hui)- appartiennent à un ensemble de sites remarquables par leur morphologie et leur saillance propres. Ils sont présents à l'esprit de ceux qui les perçoivent quotidiennement depuis un territoire déterminé. Ces symboles ont une pérennité à toute épreuve. En revanche les constructions sociales (et mentales) qui ont acquis le statut de symbole, ne bénéficiant pas de ce support physique, doivent être transmis d'une génération à l'autre Ils deviennent de vraies institutions du territoire ; ils en garantissent l'identité dans tous les esprits et portent le lien social. Ce sont les supports de communautés de destins. De plus lorsqu'un symbole appartient à un ensemble hiérarchisé (par exemple les divisions des sports collectifs) alors il inscrit mécaniquement le territoire qui le porte dans une échelle de valeurs. L'Usap est un symbole qui a classé pendant plus d'un siècle son territoire dans le monde du rugby et par extension dans le monde tout court. Car celui qui est classé dans une échelle aussi compétitive que celle du rugby professionnel peut être à bon droit être crédité de la possibilité de se classer dans
tout autre monde.


La descente en D2 est vécue comme un déclassement objectif de la société civile


L'émotion collective soulevée par la probable relégation de l'Usap en pro D2 valide surabondamment ce contat. Certains vont jusqu'à affirmer que l'Usap était le dernier bien commun auquel on pouvait encore s'accrocher. L'Usap garantissait la fierté voire l'honneur de la communauté de destins. Dorénavant ils ne voient que chute accélérée, retour à une réalité socio-économique longtemps déniée, une plongée dans des conditions de vie détériorées. La sinistrose est partout … Le sentiment général de vivre le dernier moment d'une époque, de perdre le dernier appui avant l'irrémédiable chute …


La descente est nécessairement intériorisée comme un déclassement personnel


Puisqu'il est dans la nature même d'un symbole de ne vivre que dans les esprits ce déclassement de la société civile ne peut être vécu – à des degrés divers certes- autrement que comme un déclassement personnel : se sentant membre d'une communauté abaissée, dévalorisée on se sent forcément déclassé soi-même par la force propre du symbole … Tout ce que l'on a voulu oublier jusqu'ici s'impose à la conscience avec une pression d'autant plus forte qu'on en a nié la réalité. Consciemment ou non, intéressés ou pas à ce qui se passait du côté d'Aimé Giral, sur les stades de France et à Monjuic, nous étions tous, plus ou moins, des usapistes, membres d'une élite enviée … Nous voilà en deuxième catégorie, à notre place, reclassés et déclassés … Impossible de ne pas l'admettre …


Contresens sur la catalanité


De tout temps l'Usap a été liée à une forme de catalanité "locale", limitée à la Catalunya Nord, une sorte de catalanité résiduelle, un sentiment national rémanent et diffus certes mais fortement chargé de fierté et constitutive d'une identité territoriale affirmée. Il a culminé dans l'embrasement du Stade de France aux couleurs sang et or en 1998 que Serge Simon n'hésita pas à comparer à l'envahissement de la capitale par les nazis. Dans la foulée on vit la Catalunya Sud s'intéresser au phénomène, s'impliquer financièrement dans l'Usap (la fondation Pascual apporta jusqu'à 750 000 € au budget sous l'ère Dagrenat). La signalisation bilingue au stade, les annonces en catalan, l'Estaca, la Santa Espina, Els hi fotrem avec la voix de Jordi Barre, les drapeaux distribués, firent que le stade baignait dans une atmosphère clairement marquée qui sanctuarisait en quelque sorte le rapport spécifique de l'Usap à la culture catalane. Progressivement, avec la nouvelle gouvernance, tout cela a régressé, le point d'orgue étant la censure infligée à notre chantre local de la catalanité roussillonnaise. Les efforts marketing en vue de remplir Monjuic n'ont trompé personne ; chacun a compris l'artifice ; dorénavant la catalanité de l'Usap est ravalée au rang d'un paramètre d'opportunité alors qu'elle est dans son ADN. Grave contresens, grave dissonance …


Le reclassement, c'est l'affaire de tous


L'engagement communautaire autour du symbole est tel que passé l'instant du désespoir et de la déploration vient nécessairement la réaction salutaire, le désir de reconstruction sur des bases nouvelles. La réalisation de ce désir ne saurait être l'affaire des seuls dirigeants : toutes les collectivités, toutes les entreprises, toutes les associations, tous ceux qui ornent de ruban catalan le moindre étal, le moindre paquet cadeau sont concernés. Car le déclassement général a des effets ravageurs : il tire toute la société civile vers le bas, il désespère, il pourrit les vies, il ampute les instants de bonheur …


On vit ensemble, on meurt ensemble … Phrase banale de circonstance ?

Partager cet article
Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 15:38
Sept raisons pour refuser de négocier l'accord de libre-échange UE-USA! par Susan George et Cécile Monnier

Susan George et Cécile Monnier (Nouvelle Donne) exposent ici pourquoi le mouvement réclame « l’abandon pur et simple des négociations autour du Tafta » : un traité « façonné par des multinationales », et qui entend « privatiser » non seulement la justice mais une part du travail législatif.


Parce que son nom, Tafta ou TTIP, ne dit pas la vérité sur son contenu. Ce traité concerne peu le commerce, mais davantage l’investissement, et s’intéresse surtout aux règlements et normes qui gouvernent toute mise sur le marché d’un produit ou d’un processus.

Parce que les tarifs douaniers que vise à faire tomber le Tafta sont déjà très bas – de l’ordre de 2% à 3%, sauf pour l’agriculture. Si on devait diminuer les barrières douanières en Europe, ce serait la mort programmée d’une grande partie des agriculteurs européens.

Parce que ce traité a été conçu et façonné depuis de longues années par des multinationales des deux côtés de l’Atlantique, dont le souci majeur est de réduire et « d’harmoniser » vers le bas les deux systèmes. Ces entreprises pensent ainsi économiser des milliards d’euros, mais cette économie se fera au prix d’une baisse de la protection du consommateur, de sa santé, de sa protection sociale et de l’environnement. Les États-Unis ne voient aucun inconvénient aux OGM, gaz de schiste, bœuf nourri aux hormones, poulets rincés au chlore, médicaments hors de prix. En revanche, ils voient d’un très mauvais œil – tout comme les grands groupes européens – les produits pharmaceutiques génériques, l’amélioration de la protection sociale, des salaires ou encore des retraites, les services publics qui « devraient » être privatisés, ainsi que toute restriction de la liberté du marché ou de la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée ».

Parce que si un État mettait en place une loi ou toute autre mesure risquant d’entamer les profits actuels ou même futurs d’un investisseur étranger, celui-ci pourrait traduire cet État devant un tribunal d’arbitrage privé. Ce tribunal pourrait alors décider d’une compensation en faveur de l’investisseur (sous d’autres traités bilatéraux similaires, la plus importante compensation imposée a été de 1,1 milliard de dollars). Ce sont bien sûr les contribuables qui paieraient ces amendes, ainsi que les coûts élevés de justice (avocats et arbitres spécialisés, pour le moment surtout américains et britanniques).

Parce que ce traité entend privatiser non seulement la justice par le système de l’arbitrage privé, injustifié dans des pays où les cours de justice sont fiables et non corrompues, mais aussi une partie des fonctions législatives qui concernent la régulation des marchés et les lois qui protègent les citoyens. Les États seront amenés à bien réfléchir avant d'adopter de nouvelles lois protectrices, de crainte d’être assaillis de procès longs et coûteux.


Parce que ce traité est rétroactif et couvrira les investissements déjà effectués, soit environ 3 000 milliards de part et d’autre de l’Atlantique.

Parce qu'il est secret et négocié dans un déni de démocratie total: même les parlementaires européens n’ont pas le droit de le lire ou de consulter les compte-rendus des cycles de négociation.

Comment peut-on accepter qu’un traité qui mettrait à mal toutes nos normes et réglementations et qui soumettrait nos Etats et nos collectivités à la volonté des multinationales soit négocié dans le dos des citoyens ? Encore une fois, Nouvelle Donne demande l’abandon pur et simple des négociations autour du TAFTA : sans dramatisation, mais avec conviction, refusons de nous asseoir à cette table-là !


Susan George, membre du comité de soutien de Nouvelle Donne et présidente d’honneur d’Attac
Cécile Monnier, candidate dans le sud-ouest aux élections européennes pour Nouvelle
Donne


(1) Tafta: TransAtlantic Free Trade Agreement (Accord Transatlantique de Libre-Échange). TTIP: Transatlantic Trade and Investment Partnership (Partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement).

Voir aussi:

Elections européennes: votez pour une "Nouvelle Donne"! interview Cécile Monnier, Isabelle Aris par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/2014/05/elections-europeennes-votez-pour-une-nouvelle-donne-interview-cecile-monnier-isabelle-aris-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 15:13
Disparition de Marie-France Lesparre ou la crémation de la dernière "bolchévique" par Nicolas Caudeville

Le Collectif Droits des Femmes’66 nous communique avec prière d’insérer :

- « C’est avec une grande tristesse que apprenons le décès de notre camarade Marie France Lesparre. Figure historique du Collectif droits des femmes 66, pour lequel elle représentait l’ASTI, elle a toujours fait le lien entre ces deux combats antiraciste et féministe, comme dernièrement avec le Collectif de soutien aux femmes étrangères victimes de violences. Elle va beaucoup nous manquer.

La cérémonie funéraire aura lieu ce mercredi 7 mai à 15h au Crématorium de Perpignan ».

Dimanche dernier j'avais reçu un sms de son fils m'annonçant cette nouvelle. L'ami Gabriel Llesta un compagnon de lutte m'avait aussi appelé pour me prévenir. Je l'a connaissait depuis plus de dix ans. Elle était de tous les combats: droits des femmes, aides aux sans papiers, pour la gauche(la vrai, pas la sociale-démocratie, encore que le camarade Lénine en est une définition bien différente!)

Le jour dit nous nous rendions avec des amis au lieu de sa crémation. Crématoire public avait-elle demandé, sans fleurs ni couronnes.Et cela avait été respecté.

Il y avait du monde ("plus que le défilé du 1er à Perpignan et avec plein plus de ferveur" me confiait mon voisin de ban) La famille bien surs,mais aussi ses compagnons de luttes et ceux pour qui elle avait lutté.

Dans les chansons programmées par son fils "Sans la nommer (la révolution permanente)" (NDLR pour Jacques Cresta "la révolution de ma permanente) https://www.youtube.com/watch?v=ULWfN5Y19V8

"L'international" chanté par la foule poing levée https://www.youtube.com/watch?v=on4w_U9P_qo, sans oublier le chant des partisans russes https://www.youtube.com/watch?v=TWa1J4B1Mrg

Chez les participants il y avait au-de-là de la tristesse et des larmes: de la ferveurs.

De la ferveur laïque, même si l'assistance était composées de personnes de toutes confessions (j'aime me vu une femme en tchador chanter l'internationale le poing levé...)

"On dirait l'enterrement d'un chef de guerre! " me re-glissa à l'oreille mon voisin de ban.

De fait, on assistait à un évènement bien étrange. C'est comme si nous regardions partir avec le cercueil de Marie-France: le cercueil de la gauche...Bolchévique en russe, cela ne veux pas dire "communiste" mais "majoritaire" !

Partager cet article
Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 14:08
Regardez le reportage de BBC News sur Perpignan, avec Nicolas Caudeville par Patrick Jackson!

Patrick Jackson fait le tour de l'Europe du Sud, dans le contexte des élections européennes. Il a été intéressé par la construction de la nouvelle caserne des pompiers par une entreprise espagnol avec les fonds publics du conseil général 66 qui avait fait polémiques avec les entrepreneurs du bâtiment locaux. Place Cassanyes il interview trois personnes à ce sujet, leur rapport à l'Union Européenne et leur futur vote à cette prochaine élection. La vidéo est en français, les textes en anglais (mais avec proposition de traduction par google)

Son article:http://www.bbc.com/news/world-europe-27298621

Voir aussi:

Un journaliste de BBC News en reportage à Perpignan pour les européennes! interview Patrick Jackson par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/2014/05/un-journaliste-de-bbc-news-en-reportage-a-perpignan-pour-les-europeennes-interview-patrick-jackson-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 14:17
Rapport Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la mairie de Perpignan par Jean-Marc Pujol!

Après l'élection de Jean-Marc Pujol à la mairie de Perpignan et à la présidence de l'agglo PMCA (avec le même directeur de cabinet Michel Sitja) la cours des comptes a édité son rapport sur la mairie de Perpignan et a agrafé entre autre le coût du théâtre de l'archipel (1 millions de bénéfices pour 11 millions de coût par an, soit 10 millions de perte...)

Télécharger ci dessous le rapport de la cours des comptes et la réponse de la mairie

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 17:29

La Bibli de Tordères accueille désormais une « grainothèque », un lieu où chacun peut proposer et échanger ses graines, en constituant ainsi tous ensemble une petite collection!

Alors que les graines reproductibles abondent dans nos jardins, les semences hybrides de l’industrie semencière constituent un véritable racket annuel des paysans et jardiniers. En participant à la grainothèque, chacun retrouvera la liberté d’échanger et de reproduire ses graines. Le geste de l’échange est déjà interdit aux paysans et nombreux sont les projets de lois qui menacent sans cesse notre biodiversité cultivée. Ce geste a pourtant bâti la diversité des semences depuis des millénaires. Mais l’héritage de notre biodiversité est déjà perdu à 75% selon la FAO, détruit par une industrie qui nous impose un nombre toujours plus restreint de variétés. Avant que d’autres ne tombent dans l’oubli et disparaissent, c’est à nous de les entretenir !

Vive les semences libres et locales! Les semences standardisées réclament des conditions standardisées, à grand renfort d’engrais et pesticides, et ne sont plus adaptées aux différents territoires, retrouvons localement les variétés adaptées et partageons-les. Réapproprions-nous la question de la semence, échangeons nos savoir faire! Reprenons en main notre héritage!

Il est temps qu’on sème! Venez nombreux vous cultiver à la bibliothèque-grainothèque de Tordères, chaque mercredi, de 15h à 17h!

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 15:44
Marseille:les représentants du MRC agressés au défilé du 1er mai!

Les représentants du Mouvement Républicain et Citoyen de Jean Pierre Chevènement qui défilaient à Marseille, ce 1er Mai à leur habitude avec le mouvement ouvrier, ont été pris à partie, menacés et tapés de plusieurs coups de poing, par un groupe d’une vingtaine d’individus appartenant à un groupuscule d’extrême gauche dit Antifas. Les représentants de Debout la République de Nicolas Dupont Aignan ont subi d’autres violences à quelques mètres de là. La barbarie était donc présente ce jour, les barbares complices de la bourgeoisie capitaliste comme les qualifiait Georges Orwell. Par prudence et pour ne pas discréditer le rassemblement ouvrier par l’agissement de la barbarie, le MRC comme DLR ont décidé de quitter le cortège. Le MRC 13 s’indigne d’un tel agissement, et rappelle que pour Kant, est juste toute action ou maxime qui permet à la libre volonté de chacun de coexister avec la liberté de tout autre suivant une loi universelle.

Nous croyons en la supériorité de la plume contre celle de l’épée.

Que les armes cèdent à la toge, Cedant arma togae Cicéron

Voir aussi:

Perpignol 2014: que reste-il du MRC 66? par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/2014/03/perpignol-2014-que-reste-il-du-mrc-66-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 21:04
L'humoriste Bruno Gaccio sera à Perpignan, le 20 mai au meeting de "Nouvelle Donne"

avec l'urgentiste Patrice Peloux, lui aussi membre de "Nouvelle Donne"

Le nouveau parti "Nouvelle Donne" tiendra meeting le 20 mai à Perpignan, avec la liste Sud Ouest avec à sa tête Joseph Boussion. Mais il aura un soutien de poid en la personne de l'humoriste,auteur et producteur TV Bruno Gaccio (Les Guignols de l'info)avec son dernier livre"Petit manuel de survie à l'intention d'un socialiste dans un dîner avec des gens de gauche", Il donnait un avant goût de son analyse de ce qu'avait laisser de la gauche les socialistes

"Avoue-le, ami Socialiste, tu as de plus en plus de mal à honorer une invitation à dîner chez des «gens de gauche».
Pourquoi ?
Parce qu'en 1983 madame Lagauche épousait officiellement monsieur Lemarché et qu'après trente ans de mariage, c'est un foutoir sans nom. Parce qu'après tant de capitulations et de renoncements, la question que je me pose est à la hauteur de nos désillusions : être de gauche et être socialiste serait-il devenu contradictoire ?
Donc, chaque fois qu'on te convie à un de ces repas du soir, il tourne au dîner de cons, on s'y moque de toi et on t'engueule. Jean Degauche est mécontent.
Alors pour survivre à un dîner risqué, ce livre contient quelques conseils et deux ou trois vérités...
Tu n'es pas de gauche ? Tu vas rire enco
re plus !"

http://www.franceculture.fr/emission-un-autre-jour-est-possible-bruno-gaccio-livre-2013-11-28

Voir aussi:

Elections européennes: votez pour une "Nouvelle Donne"! interview Cécile Monnier, Isabelle Aris par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/2014/05/elections-europeennes-votez-pour-une-nouvelle-donne-interview-cecile-monnier-isabelle-aris-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 00:37
Plus de 2000 personnes aux portes ouvertes du château de l'Esparrou!

Mission réussie pour les premières portes ouvertes de château de l'Esparou à Canet-en -Roussillon. De nombreuses familles avec leurs enfants sont venus à la rencontre des potages du domaine.

Voir aussi:

Le château de l'Esparrou à Canet ouvre pour la première fois ses jardins! interview par Nicolas Caudeville

http://www.larchipelcontreattaque.eu/2014/04/le-chateau-de-l-esparou-a-canet-ouvre-poaur-la-premiere-fois-ses-jardins-interview-par-nicolas-caudeville.html

Plus de 2000 personnes aux portes ouvertes du château de l'Esparrou!
Plus de 2000 personnes aux portes ouvertes du château de l'Esparrou!
Plus de 2000 personnes aux portes ouvertes du château de l'Esparrou!
Partager cet article
Repost0

Articles Récents