Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 11:23
Elvis presley vieilli
Elvis presley vieilli

Je venais d’acheter une voiture, « une allemande ». Tout à ma joie d’être installé dans une automobile produite par un pays qui avait fait les « réformes nécessaires », je bombais, je bombais, doublant à tour de bras, sur l’autoroute, des « françaises » fabriquées par un pays qui lui ne résolvait pas à se corriger, d’après certains, de sa gabegie sociale et financière. Guderian d’un blitzkrieg, économique, je ricanais en dépassant les laissés pour compte du libéralisme triomphant.
Tout à ma découverte, je touchais les boutons, comme un adolescent palpe les formes naissantes de sa camarade de classe, vérifiant les voyants et expérimentant les options lorsqu’une radio du bord jusqu’alors dissimulée et soudainement réveillée me délivra une effarante nouvelle.
Les éditeurs sont des gens chanceux, je le savais, ils ne cessent de trouver dans des placards, des inédits d’auteurs morts et archi morts.
Un record venait d’être battu ! On avait découvert une quarantaine de romans posthumes de Barbara Cartland, décédée en l’an 2000. On était sûr que Barbara était morte, on ignorait qu’elle écrivait encore. Un miracle ! En théorie, on a plus de chances de tomber, dans un grenier, sur des inédits d’un inconnu que sur ceux de Barbara Cartland, épongée jusqu’à l’os, de son vivant, du moindre de ses aurifères romans.
Les éditeurs de musique ne sont pas en reste : on exhume régulièrement une sonate, un concerto ou même une symphonie de Mozart et des clones de Wolfgang et de da Ponte nous préparent sans doute pour les années à venir des opéras redécouverts.
Il existe une industrie lucrative de « la création posthume ». On prétend que va apparaître un « Journal » inédit et néanmoins d’outre-tombe d’Arthur Conte et comme certains affirment avoir vu passer Elvis Presley dans une Cadillac rose, un sandwich à la banane dans la bouche, des « Love me tender » doucereux ne manqueront pas d’apparaître un jour.
Mon « allemande » n’avait-elle pas été inventée par Speer ou même Hitler et redécouverte par madame Merkel ? Cela traversa tout à coup mon esprit, en un choc mental pire que Stalingrad !
Ce fut au tour des véhicules français de me dépasser, leurs occupants me faisaient des bras d’honneur. Je me garai sur une aire d’autoroute et faisant le tour de mon « allemande », je vérifiai si elle ne commençait pas à porter des stigmates de sa mutation probable en char Tigre.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier ici

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article
Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 08:47
 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski

Je ne te ferai pas l’affront en te disant d’où vient le titre de cette chronique, chien de Pavlov.

« La mort n'éblouit pas les yeux des partisans ». (Louis Aragon)

« La guerre nous ayant été imposée, notre pays est entré dans un combat à mort avec son pire et perfide ennemi, le fascisme allemand. Nos troupes se battent héroïquement contre un ennemi abondamment pourvu de chars et d’aviation. » (Joseph Staline)

« La guerre est antérieure au commerce; car la guerre et le commerce ne sont que deux moyens différents d'atteindre le même but, celui de posséder ce que l'on désire. » (Benjamin Constant)

Tac tac badaboum, me revoilà, frais et dispo, la truffe fraîche et le poil brillant ! Je me suis régalé chez les Turcomans. Mais mon plaisir a failli être gâché dès l’avion par ma voisine, une de ces Russiennes « modernes » ou plutôt postmoderne. Nous engageons la conversation, tu me connais, petit Frantsouz, de par mon métier, je suis plutôt liant, c’est la base. Et la voilà qu’elle dégoise sur Blondin, sur son pays qui n’est pas une véritable démocratie et voilà qu’elle me fait l’apologie de l’anarchie, mais attention m’assure-t-elle, il faut être intelligent pour l’anarchie. Et elle m’explique qu’elle est végétarienne et tout le bataclan… Je peux te dire, petit Frantsouz, qu’en l’écoutant, je caressais la crosse de mon Nagant, mais bon, j’étais en vacances et donc plutôt enclin à la clémence. Chez les Turcomans, je te conseille la destination en cette période, j’ai vu des vieilles pierres, Ephèse, Didyme (temple d’Apollon), et j’ai laissé le soleil caressé mon cuir. Et me voici de retour enfin auprès de la Mère-Patrie !

Tiens, j’en vois par chez toi, petit Frantsouz, qu’il y en a chez toi qui s’émeuvent à propos d’un projet de loi Renseignement qui autorise des trucs très banals chez nous, notamment des écoutes et pleins de trucs en rapports avec les nouvelles technologies. Ben faut savoir ce que vous voulez, la sécurité ou le chaos ? Tu choisis. Ce qui est drôle petit Frantsouz, c’est que c’est toujours les mêmes brebis qui bêlent par chez toi. Tu n’es pas lassé de les entendre ? Elles ne comprennent rien et te donnent des leçons sur tout. Elles n’ont pas encore compris que pour qu’il y ait liberté, il faut de la sécurité, c’est pas moi qui le dit, c’est pas Hobbes non plus, c’est Benjamin Constant, un des philosophes de votre cher (car il coûte cher aux peuples) libéralisme. Voilà ce qu’il disait exactement : « Le but des modernes est la sécurité dans les jouissances privées ; et ils nomment liberté les garanties accordées par les institutions à ces jouissances. » En fait, je dois être libéral au sens philosophique du terme sans le savoir et Blondin et le FSB itou, vu les garanties qu’ils accordent… ou pas.

Mais bon, laisson tomber ton petit pays mesquin et laisse-moi de te parler de l’événement de ce mois de mai pour Blondin et les Russiens, qui en ce moment, ne font qu’un !! Les préparatifs vont bon train pour la parade du 9 mai, le pays ne semble plus vivre que pour cela, que pour célébrer notre exploit, à nous peuple soviétique. Je tiens au « soviétique » car cette victoire n’est pas le seul fait des Russes ethniques, si chers à Blondin, mais de l’ensemble des peuples de l’URSS, que le Chauve et moi avant contribué à bâtir. Ce sont nos héritiers, ceux d’Octobre 1917, qui ont remporté la victoire, qu’ils soient Russes, Ukrainiens, Géorgiens, Ouzbeks ou Tadjiks importe peu, c’est la victoire d’un collectif, mobilisé par Jo le Moustachu ! Faudrait pas oublier l’état du pays lorsque les Nazis et leur armée moderne nous ont attaqué et ensuite le sursaut qui s’en est suivi. Jo le Moustachu a fait feu de tout bois pour obtenir le meilleur de son peuple : propagande (souviens-toi d’Alexandre Nevski d’Eisenstein), punitions… Et dire que la plupart des dirigeants occidentaux vont bouder la parade parce que Blondin, il est méchant, il a fait mal à l’Ukraine, il lui a pris la Crimée… Ben non, il est pas méchant, il a juste fait valoir les intérêts de son pays et comme je te l’ai dit, nous le payons au prix fort (chute du rouble, chute des prix du pétroles, sanctions, mise au ban des nations et dire que certains disent que le pays se ferme mais c’est vous qui vous fermez…) mais nous resterons les Russiens !! Et tous ces Européens de dire, « pas question que je sois présent dans un pays qui est l’agresseur d’un autre »… Les mecs n’ont rien compris même si je ne te cache pas que Blondin compte faire de l’événement une démonstration de force avec le tout dernier char de notre vaillante armée… Après, je t’avoue qu’il y a un truc qui me chiffonne, tu sais j’aime mon pays mais je suis bolchevik avant tout : c’est le sort des vétérans. La plupart de ces héros, d’âge canonique aujourd’hui, vivent tout de même dans la misère et ce serait bien que Blondin fasse un geste, hormis prendre le thé avec eux. Y qu’à rançonner un oligarque, eux, ils peuvent et même moralement, ils doivent mettre au pot !!

Mais revenons sur l’événement. Vois l’hypocrisie, l’Angela ne sera pas là le 9 mai mais vient le 10 mai et vous, les Frantsouzy, qui n’avez pas oublié d’être bêtes, vous nous envoyez votre Ministre des Affaires étrangères. C’est drôle, protocole oblige, il passera après les Chefs d’Etat, qui eux, sont venus, y compris après les Présidents de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud, un peu l’équivalent de présidents de conseils départementaux, si tu vois ce que je veux dire. Bonjour l’humiliation. Le Russien, il est comme ça, il compte sur ses véritables amis. Et puis, ton Ministre, petit Frantsouz, faut que tu saches qu’il s’est dispensé de parade, alors… Doit préférer l’art contemporain, tu sais ces gens qui font caca sur leurs toiles et te les vendent très chers. Au fait, gare à la Tata Teutonne, c’est une rusée puisqu’elle envoie pour la parade du 9 mai le président-potiche de l’Allemagne, fine mouche l’Angela !!

Laissons tomber la politique et vois sur ces quelques clichés comment les Russiens célèbrent l’événement. Ben ouais, avec le Noël orthodoxe, c’est la principale fête du pays, mais c’est une fête avec « les larmes aux yeux » comme le dit la chanson. Saches petit Frantsouz que chaque famille a contribué à l’exploit, qu’il y ait eu des morts au combats ou durant des bombardement ou qu’il y ait eu des vétérans. Regarde ces foules en calot ou arborant le ruban ce Saint Georges, tout le monde communie, jeunes, vieux, familles, célibataires, riches ou pauvres. Vois ce défilé du régiment immortel, avec Blondin et des descendants de vétérans ou de soldats morts, qui défilent avec le portraits de leurs aïeux.

J’en entends de par chez toi qui disent que c’est une manipulation de Blondin. Ils n’ont rien compris. Le Russien, dès sa plus tendre enfance, a l’exploit de la victoire chevillé au corps, il est éduqué comme cela et pour aimer sa patrie. Tu vois sur ces photos cette foule pacifique et bon enfant et bien laisse-moi te dire que si jamais le pays était agressé, elle se lèverait pour le défendre. Ben ouais, le Russien, il est prêt pour la prochaine !! Faut comprendre entre vous et nous, c’est juste un problème de valeurs, nous ne pouvons pas assimiler les vôtres et à la différence des Occidentaux, nous ne vous avons jamais demandé ou obligé à assimiler les nôtres. Bon à une exception près, quand le Chauve et moi tenions le gouvernail de la patrie des prolétaires, là c’est vrai, nous voulions le grand chambardement mondial, mais c’est la seule fois. Après, nous, tu peux nous laisser tranquilles dans notre coin et tout se passera bien, faut juste pas venir nous chercher ou réveiller l’ours dans la taïga !

Et au fait, pour toi, c’est quoi le 8 mai ? Je crois savoir, c’est un jour férié pour salariés fatigués… Faut dire que la guerre, toi petit Frantsouz, tu l’as perdue…

Voir aussi les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
 Chronique moscovite (épisode 15) : En rangs serrés l’ennemi nous attaque, autour de notre drapeau groupons-nous.‏par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Partager cet article
Repost0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 17:24
France tu m'as eu!
France tu m'as eu!

Dans cet hôtel du Havre où je regarde passer les heures, le néon de l’enseigne, dont la lumière clignote à travers les persiennes, m’a tenu éveillé dans le souvenir continu de mon ancienne épouse que je suis venu accueillir. Je dis ancienne, mais elle est encore ma femme et je vais la retrouver cet après-midi, de retour des USA, après une séparation et une longue absence, car nous avons échangé à nouveau les serments les plus éternels.
Modern-Hôtel, dit l’enseigne qui indique un nombre assez médiocre d’étoiles, ce que confirme le bidet de la chambre voisine qui n’a pas cessé sa plainte hygiénico-génitale tout au long de la nuit.
Le papier peint est hideux, pourquoi les papiers peints des hôtels sont si laids ? Sans doute ne veulent-ils pas que leurs clients s’installent ou bien chassent-ils les cafards de cette manière ? Qu’importe ! Je ne suis pas riche, mais je serai ce soir l’homme le plus fortuné du monde.
Je me lève, fais attention en descendant l’escalier car le tapis des marches rebique, je ne voudrais pas me casser une jambe, un jour comme aujourd’hui.
Je descends le cours de la République, j’emprunte le quai Colbert, cette ville me fascine, elle n’a pas eu peur du béton, martyrisée mais fière, elle s’est lancée, après la guerre, dans une reconstruction moderne, délaissant les restaurations à l’identique, factices et théâtrales.
Dans ce béton magnifié, on se sent un homme du XXVè siècle.
Le bateau n’est pas là ! Le France qui ramène mon épouse n’est pas à quai. Ah, ça y est, je l’aperçois au large, imposant et fumant, costume noir, chemise blanche, cravate rouge, dans l’arrogante majesté d’un orque de jeux aquatiques. Il me semble qu’il n’arrivera jamais tant il marche au pas d’un sénateur romain, pourtant il grossit sans cesse. Soudain le voilà ! Je trépigne. Mon cœur bat.
Je ne vois pas Monique dans la foule qui débarque, je remonte la cohue des quais, retourne les femmes, bouscule les valises et les enfants, secoue les bagagistes, évite les mouchoirs, soulève les voilettes, elle n’est pas là !
Désespéré, les épaules basses, à nouveau quitté, je regagne mon hôtel.
Monsieur, monsieur !
On me tend un papier : « Je suis désolé, Norbert » (elle s’appelle Monique et je suis Norbert), il y a eu un changement. » J’ai compris, je n’ai pas besoin de continuer ma lecture.
France, tu m’a eu !

Voir aussi:

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier ici

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article
Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 15:52
Perpignan/offre d'emploi: directeur ou embaumeur de l'école des beaux-arts! par Nicolas Caudeville

Il ne vous reste plus qu'un jour pour postuler au poste de directeur des beaux-arts de Perpignan. La proposition trouvée sur http://www.talents.fr/offre-emploi/directeur-general%2c1354126?recherche_id=553fbc7d4335c ,fait état des qualités recherchées sur ce poste qui ne sera qu'un CDD pour ammener la vieille maison de quasi 200 ans dans sa dernière demeure. Lui organiser une dernière fête avec vidéo de ses moments de gloire, pour que le trépas soit plus doux que l'agonie #soleilvert .

Les talents véritablement nécessités pour ce poste sont plutôt ceux d'un équarrisseur, d'un taxidermiste (l'objet empaillé sera en mostration à l'université), d'une hôtesse d'acceuil des pompes funêbres: #cen'estqu'unaurevoirmonfrère!

Mais, c'est sûrement bien payé et ça fait des points retraites...

Voir aussi:

Serge Fauchier, dernier directeur de l'école des beaux-arts de Perpignan, libéré de son devoir de réserve! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/04/serge-fauchier-dernier-directeur-de-l-ecole-des-beaux-arts-de-perpignan-libere-de-son-devoir-de-reserve-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan école des Beaux-Arts: on transférera les cendres à l'université dans une urne dite Master! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/04/perpignan-ecole-des-beaux-arts-on-transferera-les-cendres-a-l-universite-dans-une-urne-dite-master.html

Partager cet article
Repost0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 12:32
Perpignan/ Cassanyes : une parenthèse enchantée par les Cyclops, lundi dernier au bar cassanyes chez Gilles



Lundi soir Apéro organisé par l'association des Riverains de la Place Cassanyes au bar Cassanyes chez Gilles
C'est entre 50/60 participants qui ont assisté au concert gratuit du groupe Les Cyclops (jazz Fusion) L’idée c’est de faire vivre des endroits que l’on aime. Et c’est avec de petits moyens que l’on fait souvent des belles choses.

Voir aussi:

Vidéo: Tribute à l'écrivain Henri Lhéritier: dix petits comptes et quelques bonus à Cassanyes!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/12/video-tribute-a-l-ecrivain-henri-lheritier-dix-petits-comptes-et-quelques-bonus-a-cassanyes.html

Perpignan/ Cassanyes : une parenthèse enchantée par les Cyclops, lundi dernier au bar cassanyes chez Gilles
Partager cet article
Repost0
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 19:25
Les principes de la république, tous égaux en tant que citoyen français
Les principes de la république, tous égaux en tant que citoyen français

Bientôt près de 3 mois que je ne vis plus à St Jacques après prêt de 20 ans de vie commune. Cependant, je remonte à la place Cassanyes pour faire des courses et prendre un café. J'y ai entrevu des évolutions. Une petite affichette est mise dans cette certaines vitrines de quelques commerces du quartier qui annonce "ici on accepte toute personne sans distinction de sexe, d'origine, de religion..." signé du comité de vigilance anti-fasciste 66.

Comme si dans les commerces de St Jacques comme dans les boites de nuit, il y avait un physionomiste qui triait les personnes à l'entrée suivant que tu as des baskets halal ou pas! Quelle était donc cette utilité, que dis-je, cette urgence pour proposer cette affichette et son message dans le quartier.

Qui est donc ce mystérieux comité de vigilance anti-fasciste 66? Un comité de voisin? Les nouveaux gardiens de la morale publique et de la bien pensance? Des personnes qui pensent que sans leur action le monde ressemblera "aux années 30" , c'est dire qu'arrivent "les heures sombres" "des bruits des bottes" parce qu'il faut comme disait le pull qu'il porte "Zadig et Voltaire" "écraser l’infâme" dont "le ventre de la bête est encore fécond" (dans son cas, fait con) (d'ailleurs, si toi aussi tu maîtrises ses éléments de langage, tu peux devenir un de ces anti-fascistes post-moderne, sans armes intellectuelles, ni violence...)

Anti-fascisme avant, c'était une idéologie qui faisait face à une autre, une gauche qui faisait face à ce qui était devenue une gauche dévoyé, parce qu'avant qu'on le classe à l’extrême droite, à l'instar de l'instituteur socialiste Mussolini, il y avait des revendications de gauche, notamment dans le rapport à la violence de classe de George Sorel. Après la chute du mur, le capitalisme a déclaré la fin des idéologie, et même certains la fin de l'histoire. Le capitalisme se présentant comme l'incarnation du réel et de ce qui ne pouvait être que "pragmatisme" parce que sans idéologie, avec au passage le concept d'économie en tant que science.

Qu'est ce que le fascisme moderne? Se réduit-il à la phrase du directeur de notre lycée, lorsque déjà nous faisions un journal, mécontent d'un article où il était cité, nous convoque dans son bureau et nous dit:" Vous n'êtes pas d'accord avec moi: donc vous êtes fasciste!"

Le fascisme, selon des anti-fascistes actuels, se sont des méchants, et comme eux sont gentils ils les dénoncent et les traquent...par les mots.

Pour eux on reconnait le fasciste à certains critères, qui sont variables selon les besoins de la dénonciation. On est Charlie! Pour la liberté d'expression, mais il y a des choses que la liberté ne peut pas tolérer. Finalement, ils sont comme ceux qui disent: je ne suis pas raciste mais...

L'antifa moderne n'a pas d'idéologie, pas de culture politique et l'émotion forme la lame de fond de sa pensée: bref, c'est une forme sans structure ni os

Et pendant ce temps sur la même place Cassanyes

On voyait ce qu'on ne voyait pas avant: le concept de glissement. Un type en gandoura, plus blanche que blanche, à grande barbe, le salafisme à bout toussant du quartier, aller à la rencontre de groupes de maghrébins et leur tenir harangue...#communautarisme, #répupliquedivisiblenautantdintêretscommunautaires...

L'anti fa moderne, c'est l'histoire du gars qui a perdu ses clefs dans la rue, la nuit. Qui cherche sous un lampadaire. Et lorsqu'on lui demande si c'est bien là qu'il les a perdu, il répond: non, mais là, c'est éclairé!

Le 29 mai 2015 sera l'anniversairedes 10 ans des émeutes de Perpignan!

Voir aussi:

Perpignol 2014: que reste-il du MRC 66? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/03/perpignol-2014-que-reste-il-du-mrc-66-par-nicolas-caudeville.html

Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer ! Je suis écoeuré des idolâtres de la pagode:  Kháyyám ! Qui peut assurer qu’il habitera l’Enfer ? Qui donc jamais visita l’Enfer ? qui, jamais, revint du Ciel ?
Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer ! Je suis écoeuré des idolâtres de la pagode:  Kháyyám ! Qui peut assurer qu’il habitera l’Enfer ? Qui donc jamais visita l’Enfer ? qui, jamais, revint du Ciel ?
Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer ! Je suis écoeuré des idolâtres de la pagode:  Kháyyám ! Qui peut assurer qu’il habitera l’Enfer ? Qui donc jamais visita l’Enfer ? qui, jamais, revint du Ciel ?
Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer ! Je suis écoeuré des idolâtres de la pagode:  Kháyyám ! Qui peut assurer qu’il habitera l’Enfer ? Qui donc jamais visita l’Enfer ? qui, jamais, revint du Ciel ?

Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer ! Je suis écoeuré des idolâtres de la pagode: Kháyyám ! Qui peut assurer qu’il habitera l’Enfer ? Qui donc jamais visita l’Enfer ? qui, jamais, revint du Ciel ?

Perpignan: "comité de vigilance anti-faciste 66" ou nouveau comité de salut public? par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 20:56
Bob Maloubier: le maître espion français Bob Maloubier est mort lundi à 92 ans...

Espion légendaire qui a entre autres missions participé pendant la seconde guerre mondiale à la formation des agents du maquis limousin, Bob Maloubier, donné pour mort au moins 3 fois dans sa carrière, nous à quitté à 92 ans.Robert Maloubier, dit «Bob», saboteur au service de Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale et père des nageurs de combat français, est décédé lundi soir dans un hôpital parisien à l'âge de 92 ans. «Il a mené son dernier combat contre la maladie en luttant jusqu'au bout», a précisé ce mardi sa compagne.

Né le 2 février 1923 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Bob Maloubier s’engage à 19 ans dans la section française du Special Operations Executive (SOE), créé par Winston Churchill en juillet 1940 pour saboter et désorganiser les armées allemandes dans l'Europe occupée.

Il était un morceaux et le symbole de l'histoire de France de la deuxième moitié du XXéme siècle http://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Maloubier . Il avait un lien avec le département des Pyrénées-Orientales, puisque au lendemain de la deuxième guerre mondiale, il crée à Montlouis en Cerdagne le 11éme choc troupe commando des services de renseignements français. Celui qui avait été formé par les services de renseignements britanniques

(le SOE http://fr.wikipedia.org/wiki/Special_Operations_Executive) , créera aussi le corps des nageurs de combat à Toulon...

Le documentaire "L'espion vous salue bien" retrace sa carrière enfin en partie : la gloire des espions est silencieuse!

Voir aussi

Alexandre Adler:"Quand les français faisaient l'histoire" et les catalans? interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/02/alexandre-adler-quand-les-fran%C3%A7ais-faisaient-l-histoire-et-les-catalans-interview-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 09:38
 Chronique moscovite (épisode 14) : En rangs serrés, l'ennemi nous attaque...‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Un spectre hante l'Europe — le spectre du communisme ». (Marx et Engels) Une bien belle citation. Au fait, petit Frantsouz, peux-tu me dire aujourd’hui quel est le spectre qui hante l’Europe, à moins que ce ne soit l’Europe elle-même…

« Que les classes dominantes tremblent devant une révolution communiste. Les prolétaires n'ont rien à y perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ». (Marx et Engels) J’aime assez, cela me rappelle ma jeunesse et je m’interroge en regardant le monde d’aujourd’hui, à croire que vous éprouvez un certain confort à porter vos chaînes… En tout cas, je vois peu de types de ma trempe pour vous aider à vous les ôter (Nicolas Garcia ? Jean Vila ? peut-être…).

Pour commencer, je vais me mettre les lecteurs de l’Archipel à dos, mais j’ai l’habitude, je suis tout de même tchékiste, donc je ne suis pas là pour être populaire ou pour faire joli. C’est pas ma finalité première. Camarades lecteurs, à la lecture de l’Archipel, je te trouve un peu étroit d’esprit. Tes centres d’intérêt se limitent à la vie politique locale (il y a mieux tout de même), à la gastronomie/art de vivre (pourquoi pas, mais c’est un peu limité) et à ta catalanité perdue (depuis 1659, t’as pas fini de la pleurer). Alors que ce brave Nicolas cherche à t’élever, t’offre des textes du Sieur Lhéritier joliment troussés comme une gueuse, t’informe sur le cinéma et la littérature, mais cela a l’air de ne pas trop t’intéresser. Tu sais, camarade, la culture, c’est important, c’est ce qui distingue. Nous autres, Bolcheviks, nous l’avions bien compris car sitôt arrivés au pouvoir nous avons entrepris de sortir le peuple russe, un peuple paysan, de l’ornière de l’analphabétisme et lui avons rendu la culture accessible. Et d’ailleurs, hormis les trucs qui font de la mousse, la culture, elle est toujours accessible dans mon pays. Les gens sont des passionnés. Prenons un ménage modeste, middle-class, et bien chaque mois, il va au théâtre ou à l’opéra et pour l’occasion, il se sape. Chez vous, ils vont au supermarché ou ils mangent du pop-corn en regardant une débilité américaine… En plus, camarade lecteur, je suis convaincu que tu te penses rebelles ou un truc dans le genre, mais quand l’heure de la révolution aura sonné, je ne pense pas voir beaucoup de Félix ou d’apprentis-tchékiste dans tes rangs. Plutôt des gens qui ont quelque chose à perdre et ça, ça fait pas des bons révolutionnaires.

Tiens, pour la fine bouche que tu es, petit Frantsouz et parce que je suis en forme, je voudrais commencer par évoquer avec toi le défilé d’anciens SS lettons (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/16/97001-20140316FILWWW00118-d-anciens-waffen-ss-lettons-defilent-a-riga.php), le 16 mars. Ben ouais, c’est le printemps… Mais je ne suis pas mesquin et je ne suis pas prof d’Histoire, quoi que…, je suis plutôt grand seigneur et je vais juste te laisser te faire une opinion tout seul, comme un grand, si tu en es capable. En tout cas, elle est bien belle votre démocratie, ça, y a pas à dire et à redire, elle est exemplaire. Faut quand même se rappeler que pas mal de ces grands-pères ont contribué à l’extermination des juifs de leur pays et de leur région. Ils ont été tellement appliqués, que les pays baltes ont été déclarés judenfrei par les Einzatsgruppen. En tout cas, elle fait envie votre Union européenne, un espace de liberté… Et quand je songe à tout ce que vous dites et écrivez sur Blondin.

Et puis un petit coup de gueule pour Nicolas. Qu'est-ce que c'est que ces interviews d'un certain Nicolas Garcia, communiste autoproclamé... En plus à la terrasse du Républic café, haut lieu de la bourgeoisie locale, faut faire ça à la stalovaya. Mais camarade sergent Garcia, tu as oublié qu'un communiste et ben ça me ressemble, ça doit faire peur au richard et toi, tu fais pas peur, tu fais rire, tu fais peu. A mon avis, comme tes potes, tu as troqué la lutte des classes pour la lutte des places... Tu dois effrayer le bourgeois, il te faut le couteau entre les dents, être mal rasé, tout ébouriffé, sinon en tant que communiste, t'es pas crédible. Et c'est normal pour le bourgeois d'avoir peur, sans ça, à quoi ça sert d'être riche? Sergent Garcia, je vais te le dire amicalement, je pense que je t'aurais collé au mur toi et tes complices, et je ne parle pas de la volaille socialiste qu'un certain Thorez voulait plumer, mais ordre de Moscou oblige, il a viré sa cuti... J'imagine, camarade sergent Garcia, t'aurais croisé Jo le moustachu, t'aurais pas fait long feu ou peut-être que oui, qui sait, tu as peut-être le sens de l'adaptation si tu es reptilien. Faut toujours être plein d'espoir dans le genre humain. Bon, en tout cas, pour le côté avant-garde éclairée du prolétariat, tu repasseras!!

Pour ce gourmet de Nicolas, un restaurant où j’aime à aller déjeuner. Je crois que je vais finir par apprécier le capitalisme, faut que je me reprenne, faut pas mollir sur l’ouvrage mais ce restaurant se trouve à un jet de pierre de notre MID (Ministère des Affaires étrangère), un de ces bâtiments que Staline a fait édifier, une des 7 sœurs. Ce restaurant, le White Rabbit, est un des plus réputés de la capitale du capitalisme, ben ouais y plus que les Frantsouz qui vivent dans le pays du socialisme réel…, et je peux te dire que l’assiette est à la hauteur. J’y ai mangé un risotto au canard, divin, suivi, comme je suis un gourmand d’une cassata glacée qui te permet de côtoyer le paradis. En plus, ce jour-là, le restaurant était baigné par le soleil et tu as une vue sur la reine des villes à 360° si tu en fais le tour. Le soir, le lieu est plus animé que le midi et tu peux y déguster des cocktails et regarder la faune, c’est ça qui me plaît dans le métier. Bon, évidemment, l’endroit sent le fric mais quand même, y a du goût, faut l’admettre. J’ai pas mal roulé ma bosse en Europe et j’ai rarement vu de tels lieux, avec autant de bon goût dans la décoration. C’est très travaillé. Mais bon, petit Frantsouz, je pense que la façon dont oncle Félix se nourrit t’importe peu. Tu veux de nouvelles du pays, c’est ça qui t’intéresse même si tu as déjà ton opinion, forgée par des médias que tu crois libres, les tiens, qui souvent passent à côté des vrais enjeux et juge le politique à l’aune de critères moraux. Mais bordel, tu comprends que le politique, ben c’est différent d’une ONG, non ?

Bon, je choisis de passer sous silence les rumeurs sur la santé de Blondin, pure propagande américaine, à l’ancienne comme aux temps de l’URSS. Bientôt, ils enverront des Navy Seal pour récupérer du caca de Blondin pour l’analyser… Vraiment, ces Américains sont des dingos dangereux et vous n’en avez même pas conscience. En ce moment, Blondin prépare le 70ème anniversaire de la victoire sur l’Allemagne nazie. Il a fort à faire. Pas mal d’Européens vont bouder l’évènement, alors que lui, il était en Normandie en 2014. Bon, objectivement, nous pouvons nous passer des Baltes et des Ukrainiens vu leur contribution au génocide des Juifs. Blondin te prépare un truc à sa façon, pour marquer les esprits et la fierté nationale, comme le JO de Sotchi. Et Blondin, ça y sait y faire, pas à dire, il a été à bonne école, la mienne et celle de mes nombreux héritiers. Ben ouais, les organes sont là pour donner de la substance, de la saveur. En tout cas, nos nouveaux « amis » chinois seront de la fête. Pas comme le Britannique, ce suppôt du capitalisme et de l’impérialisme, qui fait sa chochotte à cause de l’Ukraine et du juste retour de la Crimée dans le giron de la mère-patrie, justement fêté par un Blondin qui a la patate et qui a même poussé la chansonnette, l’hymne, le 18 mars (regarde à partir de la 53ème minute, jusqu’à la 60ème : https://www.youtube.com/watch?v=sEKGuzwfQcI, pour ton information, la petite fête a débordé sur le pont où le ténébreux Boris fut abattu). Quel crooner, ce Blondin ! En tout cas, ce coup-là, personnellement supervisé par Blondin a été un coup de maître. Et maintenant, tous ces chiens d’Occidentaux travaillent sur le concept de guerre hybride… Amusant, non. Bon et pour l’Ukraine, vous travaillerez sur le concept de paix hybride. Et dire que ce maudit Obama vantait la capacité de son pays à innover. Il n’a pas compris que Blondin était un manipulateur de symboles et de concepts, et surtout un joueur d’échecs. Faut tout de même admettre que la population de mon bien-aimé pays paye le retour de Crimée et la guerre en Ukraine (ça, c’est pas nous) au prix fort : sanctions, inflation, gel des salaires et des retraites, chute du rouble, chômage…). Mais le pays en a vu d’autres, n’oubliez pas… Un récent sondage affirme que 83% des Russiens se disent fiers du retour de la Crimée dans le giron russe et surtout, ils trouvent cela juste ! Pas de doutes, Blondin joue sa réélection à la tête du pays en 2018 sur du velours et à mon avis, il a d’autres atouts en préparation. Surprises…

Enfin, ça y est, le Diestkiï Mir a rouvert après 10 années de travaux. Paraît que tu y as la plus grande horloge au monde. C’est tout nous les Russiens, ça, toujours à vouloir battre des records et pour quoi in fine… Inutile de te dire que tu es très loin du magasin pour enfants de la vaillante époque soviétique… D’ailleurs, c’est un truc britannique qui a pris le relais, Hamleys, je crois… Un truc bien standardisé pour les mioches… Consommateurs de tous les pays, unissez-vous !! Ce qui est frappant, c’est que le bâtiment, qui est sur la Loubianka, fait 4 étages et que pas mal de magasins n’ont pas encore ouvert, pas mal d’espace vide, cela fait un peu drôle, cela ressemble presque aux artères commerçantes de Perpignan. C’est juste un effet de la crise. Tu as vu , le Comité d’enquête est intervenu à l’encontre d’un magasin qui vendait des statues en plâtres de soldats nazis. Erreur majeure à un mois du 70èmeanniversaire de la victoire contre l’hydre nazie, notre Grande guerre patriotique !! Il est comme ça Blondin, ça le rend susceptible, lui qui se prépare à boire une tasse de thé avec l’ensemble des vétérans le 9 mai. Bon par contre, y fait pas grand’chose contre les bandes de néo-nazis qui pullulent dans le pays, faut croire que ces braves gens peuvent lui servir un de ces jours mais tout de même… Il s’offusque juste pour des statuettes en plâtre, un diorama… SI tu as le temps, regarde-toi Rossyia 88 : https://www.youtube.com/watch?v=ngS7Nit-jMA.

Pour conclure cette chronique et parce que je m’intéresse à l’humain, je voudrais te parler d’une délégation de tes chers parlementaires qui est passé à Moscou courant avril. Ah, les parlementaires, c’est l’expression de la démocratie et la démocratie, c’est bien et c’est joli. Et bien tes chers parlementaires, un peu les idiots utiles de Blondin, outre le fait qu’ils contredisent ton cher Groland sur la Crimée et l’Ukraine (mais ça, c’est vos affaires à vous), s’en sont payés une tranche. Certains d’entre eux sont allés gigoter au KM.19, tu sais la boîte porno-chic à putes ouverte par un Frantsouz un certain Jean-Michel, un véritable entrepreneur. Bon, ben lui, je te le dis tout de go, il est protégé par ma maison. Ben ouais, il nous alimente en petits films, photos, tu sais les kompromats. Tu vois, petit Frantsouz, tes parlementaires sont venus contribuer au redressement du PIB de la Sainte Russie. Ce sont de sacrés gigoteurs !! J’aime regarder l’homme tomber, j’aime voir ses faiblesse, c’est mon miel, que-dis-je mon caviar beluga…

Je suis allé au Centre du Judaïsme et de la Tolérance, inauguré par Blondin himself en 2012. C’est là qu’il a commémoré la libération d’Auschwitz, puisque les grands de ce monde, y compris certains dont les pays avaient collaboré avec les Nazis, ne voulaient pas de lui. C’est un musée d’excellente facture. Tu as tout sur le judaïsme en Russie, sa naissance, sa localisation avec le passage de la campagne (les shtetl) à la ville où éclosent les élites, son histoire. Cette partie est franchement intéressante, tu as les persécutions du régime tsariste avec les pogroms, la naissance d’une élite intellectuelle et politique (Bund, sionisme…à, la révolution d’Octobre, la guerre, le complot des blouses blanches, la dissidence… Ce musée, tu l’auras compris, c’est une autre façon d’appréhender l’histoire de mon grand pays. En plus tu y as des expos, et là, il y en avait deux, l’une sur le photographe Alfred Eisenstaedt et l’autre sur les avant-gardes russes (Chagall, Falk, Boulatov…). Un endroit passionnant, situé dans un ancien garage de bus, conçu par le célèbre architecte Melnikov. Franchement, si tu passes me voir, je te conseille ce musée et puis tu vois, nous allons à la rencontre d’une histoire d’une manière un peu plus franche que les Baltes dont je te parlais plus haut…

Bon, faut que je te laisse, je dois partir en mission chez les Turkomans ! Pense à moi le 9 mai, Blondin nous prépare un de ces trucs pour le 70èmeanniversaire de la victoire !!!

Voir aussi, les autres chroniques moscovites ici!

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Concert en l'honneur de l'anniversaire de la réunification de la Crimée avec la Russie

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/
http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/
http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/
http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/
http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

 Chronique moscovite (épisode 14) : En rangs serrés, l'ennemi nous attaque...‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski
Partager cet article
Repost0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 14:31
Affiche de protestation des étudiants de l'école d'art figurant l'adjoint à la culture de Perpignan
Affiche de protestation des étudiants de l'école d'art figurant l'adjoint à la culture de Perpignan

C'est sûr l'école en l'état ne sera plus en centre ville, comme c'était le cas depuis près de deux siècles. Plus des 3 premières années non plus. Les catalans n'auront qu'à aller à Nîmes et Montpellier. Resterait la 4 ième et 5 ième année à l'université de Perpignan. Déjà, ce ne sera pas D.N.S.E.P un diplôme d'écoles des beaux arts le dnesp http://fr.wikipedia.org/wiki/Dipl%C3%B4me_national_sup%C3%A9rieur_d%27expression_plastique

Mais un cocktail d'enseignements sans véritable pratique de l'art (il n'y a pas d'ateliers contrairement à l'école) . D'autant plus qu'il n'y a rien de définitif. Juste un projet composé par Francesca Caruana enseignante de sémiotique à l'université et artiste.

Il semble juste que la mairie de Perpignan n'assumant pas la fermeture d'une école bicentenaire refile le bébé à l'université . Ainsi si le projet de Master échoue, elle pourra dire que ce n'est pas de sa faute. L'adjoint à la culture laisse entendre, qu'il a sauvé les beaux arts à Perpignan et que c'est une sortie par le haut.

Quid des professeurs (vont-ils récupérer les anciens contractuels de l'école menacés de chômage) Quid du recrutement de ce master, Quid de ses débouchés.Il aurait été utile de faire appel à plus de personnes de cette branche à l'intérieur et à l'extérieur de l'université pour la composition de celui-ci, question de crédibilité.Sans quoi, ce Master aura la saveur et l'utilité d'un simple DU (diplôme universitaire http://fr.wikipedia.org/wiki/Dipl%C3%B4me_universitaire) Et les personnes qui ont commencé ailleurs un diplôme d'art ne verront pas l’intérêt de venir terminer leurs études à Perpignan si ce n'est pour le soleil,la mer et la montagne....

En attendant la Mairie de Perpignan ferait construire un bâtiment à coté de la médiathèque, et récupère un immeuble en centre ville: c'est bien digne d'un comptable qui ne voit pas plus loin que sa colonne de chiffre!

Voir aussi:

Serge Fauchier, dernier directeur de l'école des beaux-arts de Perpignan, libéré de son devoir de réserve! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/04/serge-fauchier-dernier-directeur-de-l-ecole-des-beaux-arts-de-perpignan-libere-de-son-devoir-de-reserve-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Michel Pinell, adjoint à la culture répond à l'archipel contre attaque! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/07/perpignan-michel-pinell-adjoint-a-la-culture-repond-a-l-archipel-contre-attaque-interview-par-nicolas-caudeville.html

Le contenu des enseignements du master comme proposé par Francesca Caruana
Le contenu des enseignements du master comme proposé par Francesca Caruana

Le contenu des enseignements du master comme proposé par Francesca Caruana

Partager cet article
Repost0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 11:39
LE PENSEUR DES POMPES FUNÈBRES par l'écrivain Henri Lhéritier

Quelle ne fut pas ma surprise en m’asseyant dans ce train de me trouver à côté de ce soi-disant penseur, philosophe du déclin, qui pérore partout qu’on est foutu, que l’on va dans le mur. Il avait installé, autour de lui, des Figaros et autres journaux aussi insipides, que je lui tendis, du bout de mes doigts pincés, comme du linge sale, afin de récupérer ma place.

Ce type, agité de tics, affiche sur tous les écrans où il passe l’air désespéré d’un entrepreneur des pompes funèbres en train de déposer son bilan, bavant sur notre époque, exprimant en substance l’idée que pour revivre une époque dorée, il suffirait de se débarrasser des enseignants, des jeunes, des immigrés et d’une manière générale de tous les humanistes. Mais à quoi servirait donc une résurgence de la nation, telle qu’on la considérait avant, sinon à indisposer nos voisins ? Serait-on enchanté d’entendre les Allemands retrouver leur vieux fond gothique, ou les Anglo-saxons leur roi Arthur et leur table ronde, chacun plaidant pour dire ce que le monde leur doit, ce qui fait qu’ils sont meilleurs que nous, et en tout cas que nous ne les valons pas ?
Alors que défilaient devant nous d’admirables paysages français qui curieusement ne m’envahissaient pas de la nostalgie d’un passé révolu mais au contraire d’un futur à édifier, je lui fis part, même s’il ne me demandait rien, de mon refus absolu d’une identité créée par lui de toutes pièces et dont le tri tout personnel exclue le siècle des Lumières, la Révolution, la Commune, c’est à dire toutes les idées émancipatrices au profit des pires pulsions sectaires et claniques de toutes les restaurations.
J’ajoutai, ses tics commençaient à s’accentuer, qu’en dehors des faits divers, je ne voyais nulle part, ce qu’il croyait voir, cette dégradation d’une culture et d’une société, dont il nous rebat les oreilles, mais les faits divers ne sont qu’une aubaine pour les télévisions et les philosophes en mal d’imprécations.
Tout tremblant, il me regarda avec rage, comme si je le suspectais de ne pas quitter sa télé et son canapé (à la vérité c’est ce que je crois fermement), sur lequel, s’excitant tout seul il établissait ses funestes théories de Cassandre illuminé, prédisant le déclin et même la fin de la société française.
Par rapport à ce que la jeunesse d’aujourd’hui sait et fait, enfonçai-je le clou, nous sommes mal placés et trop ignorants, pour des leçons de morale.
Il se leva, furieux, ramassa ses Figaros et ses sous-produits de presse et s’installa au fond du wagon (incroyable journée de malchance pour lui !) au milieu de jeunes Français, de toutes origines, et de toutes conditions, rejoignant une Ong humanitaire en Afrique.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier ici

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article
Repost0

Articles Récents