Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 11:53
Chronique moscovite (épisode 31) : Hикто кроме нас‏ par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Courchevel, loin des pauvres, près du ciel. »

« L’homme ordinaire est exigeant avec les autres. L’homme exceptionnel est exigeant avec lui-même. » (Marc-Aurèle)

« La découverte des contrées aurifères et argentifères d'Amérique, l'extermination et l'asservissement de la population indigène, son ensevelissement dans les mines, les débuts de la conquête et du sac des Indes orientales, la transformation de l'Afrique en garenne commerciale pour la chasse aux peaux noires, voilà de quoi est faite l'aurore de l'ère de la production capitaliste. » (le Barbu-matriciel, ah j’aime et je me dis que nous en sommes encore là, zéro évolution, c’est beau la stabilité, c’est rassurant…)

Commençons viril, pour te changer, avec une chanson hommage à nos paras, qui porte le titre de leur devise, никто кроме нас (personne à part nous),https://www.youtube.com/watch?v=AT9CNOOImM0. Rraaah, des chansons pareilles, ça me donne envie d’envahir la Pologne fascistoïde, parce que t’as quand même noté l’évolution chez eux, non ? Bon, en tout cas j’espère que cette chanson aura contribué, petit Frantstouz, à te viriliser pendant 3 minutes, toi qui as l’habitude de te faire socratiser… https://www.youtube.com/watch?v=dQnKwncpLRA

Chez le Russien, avec le 1er mai, c’est l’été qui commence et qui s’achèvera par l’automne, dès le 1er août… Je demeure persuadé qu’un pareil temps de gueux, 8 mois sur 12, cela te forge la mentalité d’un peuple. Pauvre Russien, tout de même, tant de guerres et toujours pas d’accès au soleil et à la mer chaude, heureusement que nous avons le camarade Bachar ! En tout cas, le soleil a cogné fort pour la parade, du 25° !!!

Je regarde tes élites, petit Frantsouz, Ministres, hauts-fonctionnaires, pédégés et je me dis que vous devez en être à une fin de cycle, le tout étant de savoir combien de temps va durer cette fin jusqu’à l’effondrement final (en la matière, nous sommes un modèle sur lequel tu devrais méditer). Regarde, l’empire que j’avais contribué à édifier, a bien mis 25 ans avant de sombrer. Chez toi, ça sent vraiment la fin de race. Pas d’intérêt supérieur de la nation, si ce n’est bradé ou vendu à l’encan, au moins disant ou au plus offrant. Ne t’en déplaise, chez le Russien, c’est le primat du collectif, l’individu étant un copeau de l’histoire, un zéro absolu, relis Koestler. Cela t’effraie, mais il faut bien faire avancer le pays !! Chez toi, ça sent vraiment la dégénérescence, forcément à force de rester dans l’entre soi tes élites se reproduisent et cela donne de la consanguinité, donc de la débilité. Petit Frantsouz, je vais te donner un conseil de tchékiste. Je sais, tu n’aimes pas le gens de ma profession, pourtant ils te protègent des autres et de toi-même, mais je pense qu’il te faut accoucher dans la douleur d’une société nouvelle, sinon tu périras. Il te faut changer de peuple et cela se fait toujours dans la douleur. Regarde les Russiens, cela s’est fait par petites touches : tu commences avec une révolution, suivie d’une guerre civile de 5 à 6 années, tu passes à l’industrialisation en éliminant une classe, puis tu épures les milieux intellectuels, et tu termines pas une guerre. Faut que tu t’y mettes !! Tu sais, nos deux pays ont commis les deux seules révolution dans le monde, 1789, même si mon truc à moi c’est 1793, j’aime quand ça saigne, chuis gourmand en chair humaine, moi, et 1917. Il faut que tu liquides tes gouvernants et ta bourgeoisie décadente, dans tout le sens du terme, il faut que fasses table rase. Cours camarade, et pas que le dimanche matin, le vieux monde est derrière toi. Sur la Russie, tu es complètement schizophrène alors que le Rital ou le Teuton sont plus équilibrés. Tu veux faire dubusiness, comme disent tes racailles, mais en même temps, tu critiques le régime (droit de l’homme et tout le tralala, Crimée/Ukraine, élections, situation intérieure, crise économique comme si tu étais toi-même le modèle indépassable, le nec le plus ultra en la matière) et tu craches à la gueule du partenaire. Pas étonnant que tu te sois trompé sur la Syrie.

Petit Frantsouz, je suis étourdi par le flot continu d’informations tous azimuts qui bombarde mon cerveau vieillissant. J’apprends que des Russiens vendent à des Occidentaux, leur reins. C’est la misère, une conséquence de la crise. Et vous, qui êtes également touchés par la crise, que vendez-vous ? Votre âme, votre cul ? J’apprends également que dans ton beau pays, il y a 2,5 millions de foyers au RSA, ça fait au moins 5 à 10 millions de Frantsouzy miséreux. Mazette, il va avoir du boulot ton Cro-Macron pour remettre tout le monde au boulot. Bon, la vérité est que par chez vous, il n’y a pas de boulot pour tout le monde. C’est quand même effarant toute cette misère mais toi tu fais avec. Heureusement, nous étions d’une autre trempe en 1917 parce ce que ce à quoi tu assistes aujourd’hui, c’est un retour vers le 19ème siècle, n’en déplaise aux tenanciers de la nouvelle économie. J’apprends également qu’il existe des Panama papers. Ces derniers ne disent rien sur les Etats-Unis, ce modèle de vertu ? Normal, c’est financé par les Etats-Unis, USAID et Soros, tout juste quelques trucs sur la CIA mais eux t’y touches pas car même si ce sont des ennemis, ils sont tchékistes comme moi ! Par contre, sur l’entourage de Blondin, ça balance. Bah, le Russien, il sait bien que ceux qui sont au pouvoir s’en mettent pleins les fouilles, vu d’ici, c’est tempête dans un verre d’eau d’autant que Blondin n’est pas nommément cité mais que ce ne sont que des proches. Bon, ces Panama papers écornent toutefois votre poulain-cochonnet ukrainien, serait-il lâché par ses protecteurs ? En tout cas, sur le Petro(lette) discrétion dans tes médias, logique du double standard oblige.

Tu as vu la dernière création de Blondin, une garde nationale forte de 400 000 homme et destinée à assurer le maintien de l’ordre et la lutte contre le terrorisme. Pas de journaux par chez écrivent que Blondin a fait ça parce qu’il craint débordements populaires en septembre lors des élections législatives ou qu’il voulait contrebalancer l’influence du FSB, son ancienne maison. Si tu veux mon avis, Blondin ne craint pas vraiment les débordements, même pas peur. L’opposition est en capilotade et ne représente aucune menace. C’est juste un fantasme de bobo, genre Nuit debout. Moi, ces jeunots, qui refusent de travailler pour 1200,00 euros, je te les pousserai au cul jusqu’à Magadan où je te les redresserai par un travail assidu et gratuit ! Parce que Ducon, et crois-moi je m’y connais, ce n’est pas en squattant des places et en buvant de la mauvaise bière que tu vas faire peur au système ! Non, la création de cette garde nationale c’est juste une rationalisation des forces et un regroupement, de l’optimisation comme disent les managers, sous le haut patronage d’un vieux pote, Viktor Zolotov. Admire le cv : ancien patron du FSO (le service de protection des hautes personnalités et plus si affinités), ancien garde du corps de Sobtchak, du temps où Blondin était à Saint-Pétersbourg, ancien garde du corps de l’Outre alcoolisée. Il était même à ses côtés sur le char durant le putsch avorté de 1991. Bref, un bon pote. Car Blondin, il ne fait confiance qu’à ses amis. Et toi, si jamais petit Frantsouz tu devenais l’ami de Blondin et ben, il te trouverait un bon job, bien payé.

Un peu de culture, c’est un peu mon moteur, surtout avec toute la laideur qui nous entoure. Dur d’être un dandy par les temps qui courent, dur d’être un authentique aristocrate, c’est-à-dire se sentir obligé par ses titres et s’imposer à soi-même des règles et des objectifs très élevés, être prêt à se sacrifier. Comme l’écrivait Ortega y Gasset, “On distingue l’homme exceptionnel de l’homme ordinaire, car si le premier est très exigeant envers lui-même, le second ne s’impose rien”. No comment, suffit de jeter un œil à ceux qui dirigent ton Etat stratège... Rayon culture, et en ce moment, ton pays est bien faiblard, je te passerai mes réflexions sur Jeff Koons au château de Versailles, ou sur le plug anal sur la place Vendôme pour évoquer la façon dont ton pays a de célébrer la francophonie chez les Russiens. Cela se passait en mars et ton pays en profite pour célébrer, chez le Russien, la diversité, qui ne pose pas de problème aux Russiens parce que leur pays est multinational et multiconfessionnel. Non, le vrai sujet, c’est tout de même la programmation. Faut que tu saches que ton ambassade a invité Raphaël Confiant, apôtre de la créolité, à Moscou. Bon, la créolité, hum, dommage, j’ai rien contre, pourquoi pas, mais tu rates ta cible en termes de rayonnement culturel auprès du Russien. Non, le plus drôle, c’est le profil du bonhomme,http://www.lemonde.fr/idees/article/2006/12/02/l-innommable-raphael-confiant-par-jacky-dahomay_840723_3232.html. T’as lu ? C’est génial, cette ambassade se veut la porte-parole des droits de l’homme et elle invite un drôle de paroissien, qui appelle les Juifs les innommables !! Légèrement antisémite, un poil hostile aux droits de l’homme (blanc), un peu comme moi mais pas pour les mêmes raisons, jamais rien compris à ce gloubiboulga bêtifiant. En fait, il doit te plaire car il te fait culpabiliser d’avoir eu un empire. Excellent ! Non seulement, ce n’est pas du tout adapté pour un public russien mais en plus cela te met face à tes contradictions et cela montre que tu as des diplomates plutôt bien affûtés parce que pour programmer pareil bonhomme... Le plus drôle c’est qu’il a défendu une sorte d’amuseur par chez toi, un certain Dieudonné, dont les spectacles sont censurés et qui a toute une palanquée de procès. Mince alors, on m’aurait menti !! Il n’y a donc pas de liberté d’expression par chez toi ? Gaffe, tu vires au régime poutinien !! En fait, sur ce point, je pense que tu es plus libre de dire ce que tu penses en Russie qu’en France aujourd’hui. Toujours au rayon culture, laisse-moi te signaler les expositions Pivovarov, un peintre conceptualiste, pas très aimé du régime à la période soviétique qui fait des trucs un peu à la Balthus ou à la Delvaux, et qui a surtout fait un cycle sur l’homme seul, Tahir Salakhov, un réaliste originaire d’Azerbaïdjan et Helium Korjev, qui illustre ma chronique.

Au fait, il faut que je te parle d’un restau, ouvert fin 2014, que j’ai récemment découvert. Tu le vois, je suis un ami de Mars, de Bacchus et de Vénus comme l’écrivait Pouchkine à propos d’un ami décembriste, Mikhaïl Lounine, un noble hussard. C’est le Twins (http://twinsmoscow.ru/), les jumeaux, parce que les chefs sont deux frères jumeaux. J’ai commencé par m’arsouiller au Spritz avant de m’attaquer à une joue de boeuf parfaitement cuite, c’est-à-dire longtemps, accompagnée de citrouille et de prunes pochées. Comme je suis une grande gourmande, je ‘ai pris en dessert une banane flambée dans sa feuille, accompagnée de brioches et de glace au feijoa (goyave du Brésil), pur délice. Pour finir, j’ai sacrifié une mule, j’ai pris un Moscow Mule comme cocktail. La vie est tout de même douce à Moscou… Le restaurant était plein en ces temps de crise. Bon, je te l’accorde, Moscou ne reflète pas le reste du pays, Moscou, c’est Moscou ! Tu vas croire que cela m’obsède mais laisse-moi encore te parler d’un autre restau, ben ouais, quand t’es tchékiste, tu travailles au restaurant la journée et le soir, tu deviens garçon de bain ou dentiste à la cave de la Loubianka, tu sais ces locaux qui abritaient jadis une compagnie d’assurance. Je veux te parler de la Stanza. Ce restaurant remplace le magasin Berluti, et je crois que nous y avons gagné au change. Je suis un vieux chat et j’aime les desserts et à la Stanza, ils te servent un cheese-cake déconstruit, c’est-à-dire que tu as une boule de sorbet fraise, deux boules de fromages blanc et du biscuit concassé, un régal surtout après l’excellent poulpe que j’ai mangé avec un blanc d’Espagne. D’ailleurs, lecteur de l’Archipel, toi qui es porté sur ton nombril, je vais te parler de tes vins. Il y en a quelques-uns en Moscovie, des Lafage chez Azbuka Vkusa, une chaîne équivalente à Monoprix-Fauchon (pas fauché), au 45ème Parallèle avec un Bizeul et à la Brasserie Most (http://brasseriemost.ru/) où tu trouves un Sarda-Malet, Terroir Maillol à… 7000 roubles soit pas loin de 100,00 euros pour un vin qui en vaut moins de 20 dans ton pays. Faut dire que distorsion s’explique par la gourmandise du restaurateur mais surtout par les taxes douanières. Le vin ; et particulièrement le vin français, est un produit de luxe à Moscou. Il est taxé à environ 30 à 40% !! Un de mes amis mini-oligarque me disait d’ailleurs que du fait de la crise, il était contraint à des économies et qu’il avait diminué sa consommation de vins français. Faut dire qu’il était porté sur le Chassagne-Montrachet. Du coup, il se rabat sur les vins italiens et sur ceux du nouveau monde. C’est la vie au paradis capitaliste !

Avant de te quitter, retour sur la culture. Tu as vi ce concert de Valery Gergiev à Palmyre. C’est un beau coup de Blondin et de son ambassadeur informel car partout où va Gergiev, il est porteur d’un message de Blondin. Ben ouais, faudra t’y faire, c’est le Russien qui a libéré Palmyre et en homme de culture, le Russien y fait vibrer la culture. Ah, et au fait, grand merci à ce couple de retraités frantsouzy qui ont offert les légions d’honneurs de leurs aïeux résistants, totu un symbole, au lieutenant Prokhorenko, mort à Palmyre en guidant au sol les avions russiens. Il faut d’urgence que la prochaine promotion ENA prenne son nom !

Prochaine chronique, je te raconterai ma mission en Ouzbékistan, un pays de grande culture et bien tenu !

Voir les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article
Repost0
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 18:26
Au 1er pro savate tour, boxe française, au palais des congrès avec Jean Marc Pujol:T'es à l'image du rap de ta cité! Tu t'affiches!
Au 1er pro savate tour, boxe française, au palais des congrès avec Jean Marc Pujol:T'es à l'image du rap de ta cité! Tu t'affiches!

L'image d'un maire c'est important. Un des rares hommes politiques encore apprécié par les français.Parce que le maire, c'est l'homme de la proximité par excellence. Il n'est pas sans cesse entre train et avion, entre Luxembourg et Marrakech.

Mais il y a aussi des maires incompris, qui n'arrivent pas à faire passer leur message, qu'on tient pour comptable de leur bilan. Ceux-là, ils doivent communiquer différemment, relooker leur discours, et comme la politique est un marché: être plus agressifs!

Faire la politique entre le pitbull et le rappeur, comme le dirait Hugo Boss "Make your own rules", fait tes propres règles. Surtout si ton adversaire est un super méchant du Front National comme Louis Aliot, tu lui montre qu't'as plus de cicatrices que lui,plus de scares!

Tu te remates alors des films de "gangsta", les bons gros Rockys des familles, de ceux qui envoient du BalbOis!

Comme ça quand Clotilde Ripoull t'envoie un crochet du centre droit, tu te dis que"t'as pas mal, nan j'ai pas mal!"

Bref, tu t'en durcis! Tu punch line à donf tous ces bolloss qui veulent te faire de l'ombre.

T'es un trafiquant de voix, toi tu t'en bas les urnes: ton monde c'est ton illusion, écrin de fumée!

T'es à l'image du rap de ta cité! Tu t'affiches!

Voir aussi:

Compteur à gaz, Allemagne Linky: le Pujol Leaks fait le buzz! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/05/compteur-a-gaz-allemagne-linjky-le-pujol-leaks-fait-le-buzz-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan:Jean-Marc Pujol nous met la tête comme un compteur à gaz! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/perpignan-jean-marc-pujol-nous-met-la-tete-comme-un-compteur-a-gaz.html

Perpignan: il exhibait armes, drogue et argent dans un clip sur le net

http://www.lindependant.fr/2016/05/05/il-exhibait-armes-drogue-et-argent-dans-un-clip-sur-le-net,2194054.php

Perpignan Champs 2 Mars St'Assiscle Label : Champs 2 Guerre Records Production : Shot By OGH

Perpignan: il exhibait armes, drogue et argent dans un clip sur le net:http://www.lindependant.fr/2016/05/05/il-exhibait-armes-drogue-et-argent-dans-un-clip-sur-le-net,2194054.php

Partager cet article
Repost0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 19:27
Jean-Marc Pujol: une certaine idée du "marketing territorial" façon "blitzkrieg"
Jean-Marc Pujol: une certaine idée du "marketing territorial" façon "blitzkrieg"

Son nom est Jol , Pujol, sa mission terminer son mandat sans trop de casse, en utilisant sa licence to shut up!

Préviously : John Marc se lâche de plus en plus en réunion publique

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/04/perpignan-jean-marc-pujol-nous-met-la-tete-comme-un-compteur-a-gaz.html

, jusqu'à lâcher cette phrase d'une lourde maladresse:"« Les Allemands ont refusé Linky, mais envoyaient les gens à la chambre à gaz ! »

C'est que l'agent Pujol, homme du sud à le sang chaud: il est excessif en tout !

La boulette dans le coucous royal!

La phrase commence ça carrière dans l'indépendant http://www.lindependant.fr/2016/04/28/le-maire-de-perpignan-les-allemands-ont-refuse-les-compteurs-linky-mais-envoyaient-les-gens-a-la-chambre-a-gaz,2191524.php

"and then it spread up in the midias!" , après c'est l'effet boule de neige,du national à l'étranger

Le point:http://www.lepoint.fr/politique/shoah-et-compteurs-electriques-la-regrettable-maladresse-d-un-maire-lr-02-05-2016-2036537_20.php

L'express: http://www.lexpress.fr/actualite/societe/perpignan-pour-defendre-l-installation-de-compteurs-le-maire-invoque-la-shoah_1788310.html#oDbqjevVuP3rrCiw.01

BFM TV:http://www.bfmtv.com/politique/le-maire-de-perpignan-compare-le-refus-du-compteur-linky-par-les-allemands-a-l-holocauste-971501.html

Le lab Europe 1:http://lelab.europe1.fr/le-maire-lr-de-perpignan-defend-linstallation-de-compteurs-electriques-en-parlant-de-la-shoah-et-de-lallemagne-nazie-puis-sexcuse-2734573

I24 NEWS:http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/111972-160503-france-la-bavure-du-maire-lr-de-perpignan-sur-les-compteurs-linky-et-la-shoah

Le Daily Star des le 29 avril!: http://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/511793/ken-livingstone-naz-shah-jean-marc-pujol-holocaust-comments-france-perpignan

Le time of israël:http://fr.timesofisrael.com/excuses-du-maire-de-perpignan-apres-avoir-commis-un-derapage-sur-les-chambres-a-gaz/

Partager cet article
Repost0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 17:20
Perpignan:Jean-Marc Pujol nous met la tête comme un compteur à gaz! par Nicolas Caudeville

Jean-Marc Pujol, l'iménarable insultant de la mare à sketch de Perpignan a encore frappé!

Lancé dans une campagne de réunions publiques, pour à l'instar de François Hollande, dire que "lui maire, tout va bien à Perpignan" . Mais interpellé sur le thème des compteurs à gaz connecté Linki et leurs dangers http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/electricite-gaz/actualite-compteurs-linky-dangereux-ou-pas , il répond, lorsqu'on lui dit que les allemands les ont interdit, il répond donc "Les Allemands ont refusé les compteurs Linky, mais envoyaient les gens à la chambre à gaz" . Cela à de quoi troubler l’assistance et générer une polémique. Le lendemain, voyant l'ampleur que prend l'affaire, sa communication se fend d'un post sur son blog intitulé: une regrettable maladresse!

"Lors d’une réunion publique que je présidais, dans la soirée du mercredi 27 avril, à la brasserie de la Gare « Paris-Barcelone », je me suis effectivement emporté, face à une question concernant l’installation programmée du nouveau compteur électrique « Linky ». Personnellement, je trouvais que le sujet, qui en plus ne relève pas de la compétence d’un maire, était très éloigné des préoccupations quotidiennes des Perpignanais. Du moins, je le pensais ainsi. L’insistance de cette intervention, alors qu’au même moment me revenaient en mémoire des difficultés locales et la montée en flèche de la précarité que j’avais évoquées l’après-midi même, avec des proches collaborateurs, m’a soudainement mis hors de moi, selon la formule consacrée. J’ai voulu balayer d’un revers de manche une discussion qui me paraissait dérisoire. Et dans le feu de l’action j’ai prononcé cette phrase : « L’Allemagne a peut-être refusé l’installation des compteurs Linky, mais à côté de ça, ils envoyaient des gens dans les chambres à gaz ; les Allemands sont excessifs en tout ».

Bref, le garçon rajoute que c'est maladroit ...patati-patata...que genre, il fera en sorte à l'avenir de ce maîtriser ...et que il termine ainsi:"La polémique est désormais close pour moi."

En tout cas, ça l'arrangerait bien si c'était le cas, z'allez pas l'faire chier avec ça, sans quoi, ses mots dépasserait encore sa pensée ...Et là rebelote, persévéraré diabolicum...gnagnagna...povre conne!

Quand les coïncidences deviennent des statistiques!

C'est depuis le début de l'année que Jean-Marc Pujol lâche les gaz et que les nausées abondent . Des les voeux à la presse de janvier, il balance qu'il voudrait que la police municipale dispose de fusils d'assaut, puis en conseil municipal répondant à l'opposition FN , il s'emballe: "Je mettrai une balle dans la tête aux djihadistes avant qu'ils tuent mes fils et mes petits fils!". Le lendemain, il apostrophe dans une librairie perpignanaise un bloguer qui avait fait état de rumeurs l'impliquant dans un post.

Jean-Marc entre sucrage de fraises et provo façon Bob Ménard spirit!

Quand on est dans une telle accumulation, on se demande à quoi il carbure pépère, ya un ingrédient en plus dans le méchoui.Et là, on se demande aussi, s'il est encore apte (l'a-t-il jamais été?) à gérer la ville, faut-il le mettre lui et son équipe municipale (puisqu'ils ont l'air de trouver ça normale) sous tutelle avant qu'il n'arrive un réel malheur?

Le "regrettable" dans l'histoire c'est qu'il puisse encore dire:" Je suis ton maire!" et par cela même que nous soyons condamné comme perpignanais au coté aux-secours de la farce!

Voir aussi:

Jean-Marc Pujol apostrophe le blogueur Jean-Pierre Bonnel pour son texte "Perpignan : le maire entre rumeurs et vérités" en pleine librairie Torcatis! interview Jean-Pierre Bonnel par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/02/jean-marc-pujol-apostrophe-le-blogueur-jean-pierre-bonnel-pour-son-texte-perpignan-le-maire-entre-rumeurs-et-verites-en-pleine-libra

Conseil municipal:Jean-Marc Pujol: plus loin que Ménard, pas loin de Poutine! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/02/conseil-municipal-jean-marc-pujol-plus-loin-que-menard-pas-loin-de-poutine-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: Jean-Marc Pujol veut des fusils d’assaut pour la police municipale #plusfortquebobmeinard! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-jean-marc-pujol-veut-des-fusil-d-assaut-pour-la-police-municipale-plusfortquebobmeinard-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:18
entre noël, fête des fleurs et lendemain de cuite : le patio de la mairie de Perpignan
entre noël, fête des fleurs et lendemain de cuite : le patio de la mairie de Perpignan

Sant jordi est une fête catalane de la rose et des livres. Mais à Perpignan, la mairie en a fait un fourre tout, entre mauvaise copie de la fête des fleurs à Gérone (le game of fleur), des livres et de la tartiflette #approXimation.

Des stands de livres, comme des stands de fruits exotiques à la Boquéria, avec des auteurs aussi tristes que des fauves derrières les grilles des zoos, qui auraient dans le regard la mélancolie de ceux qui se sentent comme des noirs dans une réunion du klu klux klan , du genre pas à leur place .

Sans compter cette noria d'enfants voulant les nourrir avec des nuggets de poulet industriel que les parents gourmandaient en leur disant:"on ne nourrit pas les écrivains, ça les fait grossir...

Le problème c'est que le livre vu par des gens aliéner par le fétichisme marchand ça reste du papier taxé d'encre, ça tue toute la possibilité d'être une porte sur un ailleurs (où vous voulez, mais pas à Perpignan. Il me semble que la misère intellectuelle reste toujours crasseuse au soleil)

La Sans Jordi à Perpignan, c'est la culture que l'on pousse dans le puits sans fond du coté aux secours de la farce. Perpignan où tout ressemble à une kermesse paroissiale, tout vire à la bouffonnerie.

Quel héros tuera le dragon de la bêtise ?

Et dans les patios de la ville , on fait des tas de fleurs, comme des couronnes mortuaires qui feraient "pouët pouët camion!" Le crépuscule de la lecture avec une langues de belle-mère et des cotillons: manger des livres, bougez.com!

Mais les élus sont contents. Pour eux, c'est une fête magnifique.

Il serait temps qu'écrivains,libraires et éditeurs et lecteurs boycottent cette triste parodie!

Ou qu'ils s'en emparent

Devant la cathédrale ST Jean, entre minigolf et déjeuné dur gerbe!

Devant la cathédrale ST Jean, entre minigolf et déjeuné dur gerbe!

Une prise de drogue festive qui dérive!

Une prise de drogue festive qui dérive!

Partager cet article
Repost0
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 12:16
Un comptable, ça n'aura toujours que des rêves de comptables
Un comptable, ça n'aura toujours que des rêves de comptables

En 2012, j’ai refusé avec mes colistiers d’appeler à voter JM PUJOL. Le discours sur le rempart que l’actuel maire pouvait constituer contre le Front National ne nous a jamais trompé. Entre Louis Pujol et Jean-Marc ALIOT, les relations courtoises existent, les donnant donnant aussi. Depuis , les évènements nous donnent raison. C’est le cas de la décision de restreindre les soirées de Visa.

En coupant les ailes de VISA POUR L’IMAGE, JM PUJOL applique une politique culturelle exécrable que n’aurait pas osé envisager le député européen Louis Aliot. Mais pourquoi le maire veut-il mettre à mal une opération qui fait rayonner Perpignan et attire des centaines de milliers de visiteurs dans notre ville qui en manque tant ? Pour effacer la trace d’un évènement international que Paul Alduy avait eu la vista d’accueillir. Pour gratter quelques milliers d’euros parce que le budget de Perpignan est toujours dans le rouge. Parce que la personnalité indépendante de M. LEROY dérange M. Pujol…

Pour tout cela sans doute. Faute d’opposition, faute de municipalité et d’adjoint à la culture qui puissent le raisonner, le Maire poursuit une politique sociale (fin des subventions aux associations d’apprentissage de la lecture), économique (créations de centres commerciaux en périphérie) et culturelle (destruction du presbytère, fermeture de la Casa Païral…) dangereuse. Tous les Perpignanais et Perpignanaises responsables doivent la refuser, et au premier chef les membres de son équipe municipale.

Voir aussi:

Visa pour l'image, conférence de presse:ce que la bande énonce! Jean-François Leroy, Jean-Marc Pujol...Et des questions de Nicolas Caudeville, des chuchotements des étudiants des beaux-arts...

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/05/visa-pour-l-image-conference-de-presse-ce-que-la-bande-enonce-jean-francois-leroy-jean-marc-pujol-et-des-questions-de-nicolas-caudev

Perpignan:Jean-Marc Pujol veut fermer le marché Cassanyes 4 jours sur 7 pour faire des économies! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/perpignan-jean-marc-pujol-veut-fermer-le-marche-cassanyes-4-jours-sur-7-pour-faire-des-economies-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:35
Nom de la région, le catalan évacué pourquoi!?(on a évité la région Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade!  par Nicolas Caudeville

On ne peut demander plus à une présidente socialiste toulousaine qu'aux élus, aux médias et aux programmateurs culturels d'ici . En effet, le fait que le mot catalan n'apparaisse pas dans le nom de la nouvelle région est la conséquence directe du manque de poids en général des Pyrénées-Orientales dans la politique. Les politiques d'ici qui ont été successivement élus à la région ne sont jamais vraiment battu pour notre territoire, n'en ont pas assuré un "Markéting territorial" . On aurait pu croire qu'avec une secrétaire d'état aux handicap et à l'exclusion d'ici, madame Ségoléne Neuville (on oublie le socialiste invisible Jacques Cresta) et des élus verts comme Agnès Langevine (la liste verte de monsieur Onesta promettait durant la campagne un parlement local pour les catalans) auraient pesé de tout leur poids pour qu'au moins les catalans fussent représentés dans le nom. Mais même cela, il n'en ont pas été capables!

Mais la trahison de ne vient pas que des politiques!

Médias locaux, associations,programmateurs culturels, l'identité et la culture du pays ne sont pas mis en avant ici non plus. Elle n'a tout au plus qu'une représentation folklorique, donc pas prise au sérieux. A ce compte la, le nom de la région serait Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade!

France-Bleu Roussillon est l'incarnation de ce rapport à l'identité locale, parce que la culture et l'identité véritable pas son écume le folklore : "ça n’intéresse pas nos auditeurs"

De même pour France 3 pays catalans dont le journal quotidien est réduit à la portion congrue de 7 minutes par jours dont 5 minutes de Rugby...

Les programmateurs culturels aussi ont du mal avec la culture et l'identité d'ici qu'il ne programme que difficilement en première partie. Ils préfèrent en général programmer ce qui est déjà connu .

Donc, si déjà chez nous n'avons pas de représentation mentale de notre identité, parce qu'elle n'est pas ou mal transmise par ceux qui sont sensés la représenter et la défendre. Il ne faut pas s'étonner qu'ailleurs, on ne juge pas important de le faire!

Croyez-vous que les catalans du Sud, auraient laissé faire ça dans le cadre du nom de leur euro-région? Evidemment non! Cela leur aurait été impensable! Mais ici, on se dit quand même, se sont bien méchantes personnes et bien indélicates, ceux qui n'indiques pas qu'il y a des catalans dans le nom de cette nouvelle région! Posez-vous la question, quels risquent prennent-ils à ne pas l'indiquer: aucun! Donc qu'en on-t-ils à foutre:rien!

Voilà que les catalans payent leur complaisance envers le système local!

Mais cela les vaccinera-t-ils? Je ne pense pas, d'ailleurs pour la plupart, ils ont déjà oublié qu'ils étaient catalan. Parce que une culture et une identité cela se vit au quotidien, ça ne se revendique pas de temps en temps...

Voir aussi:

Perpignan: comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France-Bleu Roussillon! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2016/01/perpignan-comment-je-me-suis-auto-radicalise-en-ecoutant-france-bleu-roussillon-par-nicolas-caudeville.html

Les catalanistes sont-ils, les meilleurs agents du jacobinisme français? par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-les-catalanistes-sont-ils-les-meilleurs-agents-du-jacobinisme-fran-ais-par-nicolas-caudeville-117737144.html

élections régionales: le candidat vert propose un statut et un parlement nord catalan dans la cadre de la future grande région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon! interview Gérard Onesta par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/06/elections-regionales-le-candidat-vert-propose-un-statut-et-un-parlement-nord-catalan-dans-la-cadre-de-la-future-grande-region-midi-p

Nom de la région, le catalan évacué pourquoi!?(on a évité la région Midi-Languedoc-Rugby-Cargolade!  par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 12:24
   Chronique moscovite (épisode 30) : Keep calm and wait Russians‏! par Félix Edmundovitch Dzerjinski

« Je vais vous confier mon secret, ce secret que j’ai gardé depuis longtemps mais que vous avez sans doute découvert : j’aime les gens, quand d’autres sont fascinés par l’argent. » (François Hollande, là je dois dire que j’adore son humour, il est fort ce mec !! Je pense qu’il aime juste les gens quand ils ont de l’argent, non ?)

« Quand on a perdu ses clés, on tuerait la terre entière. » (Adolf Hitler in Le livre des Nuls, je précise car d’ici à être taxé de fasciste, je me méfie de vos procès… staliniens et de votre manque d’humour)

« Dans l’armée rouge il faut bien plus de courage pour battre en retraite que pour avancer. » (Jo le Moustachu, vraie bonne citation car si tu te souviens, pendant la grande guerre patriotique, y avait toujours des petits gars de ma maison, le NKVD, dans le dos de ceux qui chargeaient et si ces derniers étaient tentés de battre en retraite, ben y rencontrait les balles du NKVD. Jo, il était sévère mais juste, non ?)

C’est drôle petit Frantsouz, je regarde l’évolution des sociétés et je me dis que ce qui réunit Européens et Russiens, c’est tout de même le consumérisme. Consommateurs de tous les pays, unissez-vous pourraient dire Bernard Arnault et tes autres pédégés du CACa 40. Tu verrais Moscou, ses endroits branchés sont pleins de hipsters tant et si bien qu’en bon tchékiste, je n’arrive pas à savoir, avec leurs barbes, s’il s’agit de bandits en babouches ou pas, donc je fais quelques bavures mais l’un dans l’autre, je rends service à l’humanité, si tu vois le concept. Comme toi, le Russien est porté sur son Iphone, fréquente les restaurants qui travaillent en circuit court et durable et proposent du quinoa… Mais ce qui nous différencie aujourd’hui, ce sont les gens au pouvoir. Toi, tu as des bricoleurs, des gribouilles, le Russien, avec Blondin et sa bande et notamment mes descendants, les fils de Félix, le FSB et tutti quanti, il a des stratèges, qui pensent la place de la Russie dans le monde d’aujourd’hui et surtout de demain. Fais gaffe, vous êtes en train de tomber. Tu ne t’es jamais questionné sur l’idéologie régnante et abrutissante et émolliente par chez toi avec toutes ces histoires de genres, d’égalité hommes/femmes, de minorités visibles ou pas, de fais pas ci-fais pas ça. Tu n’es pas révolté que tes élites s’attaquent à ton mode de vie et t’expliquent que fumer c’est pas bon, boire du pinard c’est pas bon…, bref toutes ses limitations à ta liberté, je parle pas de libertés collectives, parce que pour ça t’es fort, mais je te parle de liberté individuelle, personnelle. Par contre jouer au petit train entre amis c’est bon, du moment que tu as mangé tes 5 fruits et légumes, bio évidemment, aller en week-end à la Fistinière (regarde l’article sur Rue89 grand pourvoyeur en matière d’idéologie par chez toi) t’initier au fist-fucking, c’est « sympa » ou « cool »… Mais quelle est votre idéologie du moment ? Tu te poses la question, parfois ? Tu vois, le Russien, les libertés collectives, il en a rien à foutre, lui, ce qui l’intéresse, c’est ça liberté, ses clopes, sa vodka, ses zakouski avec ses potes. Bon, par chez nous, Blondin a aussi imposé des restrictions, mais en raison des bandits en babouches. Il s’est attaqué à la sacrosainte plage égyptienne et à la plage turque, deux totems du Russien consumériste, en disant aux Russiens qu’il ne faut pas aller chez des gens qui ne nous aiment pas. Je puis te dire que le Russien, consumériste comme le Frantsouz moyen ou bobo et postmoderne, il n’en revient pas que Blondin se soit attaqué à une de ses vaches sacrées. Il est fortiche Blondin tout de même et surtout, il comprend le pays. Dans l’absolu, ces gens qui voyagent et se globalisent, ne l’intéressent pas et il leur joue un tour pendable. Il se veut proche du peuple, des ouvriers, ben ouais, y en a encore chez nous contrairement à chez toi (mais peut-être que chez, ils ne savent pas qu’ils sont des prolétaires, je crois que vous avez le concept de classe moyenne pour ça, non ?), et des strates intermédiaires de la société. Il sait leur parler, les faire rêver, leur montrer la ligne bleue de la Crimée, même quand les temps sont durs comme aujourd’hui avec une économie qui boit le bouillon et les sanctions.

Allez, je te ramène à la reine des villes, j’ai nommé Moscou, la troisième Rome, et au seul pays qui ait récemment gagné toutes ses guerres ou du moins atteint ses objectifs (Tchétchénie, Géorgie, Crimée, Ukraine, Syrie), la Sainte Russie ! Cette ville bouillonne, je ne sais plus où donner de la tête mais je te signale deux expositions consacrées à la peinture réaliste socialiste. Toi, tu balaies ça du revers de la main, tu trouves que c’est pompier et tu esquisses un sourire ironique, tu préfères l’art contemporain, Jeff Koons et les plugs anals sur la place Vendôme comme horizon indépassables de la modernité en art. Mais tu devrais t’y attarder un peu. Cet art a eu la peau des constructivistes et autres suprématistes, qui couvaient avant Octobre 1917, et se sont pleinement exprimés suite à la révolution. Tu auras noté la proximité relative de ces courants avec le futurisme en Italie, le pays des gens bien habillés qui aimaient l’ordre. Quand Jo le Moustachu arrive aux manettes, il trouve tout ça un poil incompréhensible pour lui et les masses et estime que l’art doit éduquer les masses, exalter la révolution et sa personne surtout. La première exposition s’intitule en anglois, « Russia on the road », http://rusrealart.ru/. Tu y vois des tableaux relatant le rapport du pays aux moyens de transport, du métro à la conquête de l’espace. Ces tableaux exaltent le génie national mais également le territoire. Autre exposition, Alexandre Guerassimov, le peintre de Staline. Tu y vois ces travaux avant la rencontre avec Jo le Moustachu, qui tiennent un poil de l’impressionnisme, assez classiques, et surtout quelques toiles réalisées pour Jo le Moustachu, notamment celle sur les 25 ans de la révolution d’octobre en 1942, en pleine guerre. Tu y vois notre Jo le Moustachu à la tribune, nimbée d’une lumière quasiment divine et autour de lui, il y sont tous, son pote Vorochilov, Kalinine, Beria, Khrouchtchev, Molotov (dont la femme était en camp). La toile est géante et prend tout un mur. Après, quand Jo le Moustachu a cassé sa pipe, le Guerassimov a eu quelques soucis avec Khrouchtchev, un poil rancunier, et s’est mis à voyager en Iran et en Inde d’où il a ramené quelques toiles intéressantes. Bon, je termine là ton instruction, je pense que c’est vain de toutes façons, tellement petit Frantsouz tu manques de culture et surtout de curiosité pour la Sainte Russie. Tu te rends compte, tu en es à construire un Louvre à Abou-Dabi alors que tout près de chez toi, tu as le Russien, déjà éduqué et cultivé, pas comme ces bédouins et autres bandits en babouches. Ce qui est triste avec toi, c’est que tu préfères ton lointain à ton prochain. Bon et pour finir, belle exposition Cranach en ce moment au musée Pouchkine. Tu vois, Moscou, c’est le bouillonnement culturel permanent, faute d’être la révolution permanente.

Continuons la balade. Un nouveau restaurant, le Mushrooms, qui appartient au patron du White Rabbit, le talentueux Boris Zarkov, qui possède plusieurs restaurants (http://wrf.su/ru/). Le Mushrooms comme l’indique son nom est dédié aux champignons et à la truffe (http://mushroomsmoscow.ru/en/). C’est un endroit, récemment ouvert, un peu cher pour le Russien moyen mais qui montre le dynamisme du bonhomme qui se situe dans un créneau haut de gamme. Avec la crise, ce sont plutôt les restaurants de moyenne gamme qui trinquent. J’y ai mangé une salade de poulpes grillés avec du chorizo, des orecchiette au lapin dignes des Pouilles et une boule de glace à la truffe (eh oui, Félix est une grande gourmande !). Que du très bon !! Zarkov a tout compris au climat du moment, il ouvre pleins de restaurants à Sotchi. Ben ouais, avec la crise et les quelques restrictions de voyage imposées par Blondin et les événements, le Russien devient un voyageur intérieur. Ben, il a de la chance, le pays est vaste. Autre nouveau restaurant, toujours dans le haut de gamme, le 45ème parallèle (http://45-parallel.com/). Situé au 7ème étage de l’ancien marché kokhozien, sur Tsvetnoy bulvar, aujourd’hui reconverti en sorte de Bon Marché, donc très luxe, ce restaurant propose des plats situés au nord ou au sud du 45ème parallèle. J’y suis allé le 8 mars avec Mme Dzerjinskaya, t’es surpris, ben ouais, y a une Mme Dzerjinskaya. Un délice !! J’y ai mangé de la joue de bœuf arrosée d’un verre du Clos des fées, d’Hervé Bizeul. Le Roussillon est à Moscou !! J’aime bien ce Monsieur Bizeul qui a eu le bon goût d’appeler un de ces vins la petite Sibérie. Tu le sais, petit Frantsouz, la Sibérie est une région qui est chère au cœur du tchékiste, qui le lui réchauffe même et qui a permis de rééduquer par un travail assidu tout un tas de raclures bourgeoises, de déviationnistes et de traîtres à la patrie. Monsieur Bizeul, continuez à faire du bon vin, qui tape, du vin d’hommes, de moujiki. Pour vos prochaines cuvées, quelques suggestions de noms, « Magadan, mon amour », « Moujik, le vin des hommes » ou « La potion Félix ». Tu le vois, Moscou bouge, tous les mois des dizaines de restaurants ouvrent/ferment. Aujourd’hui, la préoccupation des restaurateurs, avec la crise, est d’atteindre le juste prix. La plupart de leurs dépenses étant en dollars, ils se doivent de les répercuter de manière modérée sur l’addition, sinon, pas un pékin ne viendra. Dure équation en ces temps de crise en Moscovie, mais malgré ce climat, y a toujours un Russien pour se lancer et faire quelque chose de joli.

T’as vu comme Blondin t’a surpris en annonçant le retrait des vaillants Russiens de Syrie ou du moins la diminution du contingent, ce qui est un poil mystérieux et sera difficile à quantifier. Il est matois, ce Blondin, tout de même, c’est bien un fils de Félix. Faut dire que je crois que, comme le dit Blondin, les objectifs sont atteints, siège de Palmyre, reconquête du corridor Alep-Damas, de Palmyre et protection des bases de Tartous et Lattaquié, bref, la Syrie utile. Je me souviens, lorsque la Russie est intervenue, vous étiez nombreux à prédire l’enlisement façon Afghanistan, ben non, c’est plutôt toi, l’Occidental, qui n’a pas le cul tiré des ronces en Irak, en Afghanistan depuis 15 ans et aujourd’hui en Syrie. Tes experts n’ont plus qu’à retourner s’accouder au comptoir et commander un pastis ou une mauresque (diable, nous sommes en France tout de même). Tu vois, le Russien est élégant, il quitte la scène au bon moment, à charge pour Bachar de finir le boulot. Ce retrait, c’est à la fois une main tendue aux Occidentaux, qui déclineront car ils ne comprennent rien, et c’est une façon de tirer les poils de la moustache de Bachar. Blondin est très fort sur la Syrie, c’est lui qui donne le la. Bon, je ne te cacherais pas que nous y laissons quelques avions et quelques conseillers militaires et puis tu as vu, Blondin, qui a le sens de l’amitié, l’a dit, « nous pouvons revenir en quelques heures »…

Eh, Frantsouz, t’as vu cette info ? Quoi, tes médias libres ne t’en ont pas parlé ? Jette un œil là-dessus, c’est riche d’enseignement sur l’état de vos sociétés, « After Cologne, Germany 'Teaches' Refugees How to Have Sex », http://www.zanzu.de/en/what-sex, https://www.rt.com/news/335185-germany-migrants-sex-rape-website/. C’est une véritable pépite, moi, elle me fait mourir de rire. Ben ouais, le réfugié, le migrant, il débarque de sa cambrousse où durant sa folle jeunesse, il s’est fait la main sur des biquettes ou des ânes. Eh, c’est pas des menteries, c’est un ami turc dont le foyer familial se trouvait à Mardin, en Anatolie profonde, qui m’a un jour dit qu’il était content que ses parents en soient partis pour l’Europe parce qu’il aurait été obligé de faire comme tous les jeunes du village, se dépuceler avec une biquette. T’imagine, quand tu te maries pour de vrai, la nuit de noces, ce doit être quelque chose…, la mariée prise comme une biquette… Nous sommes dans de la haute culture, mazette ! Mais revenons à notre migrant, mal dégrossi, un gros rustre, un plouc tout frais débarqué en Gross Deutschland. Rrrah, ses sens sont affolés par les gueuses locales, même si elles sont écolos avec du poil sous les bras et le tablier de sapeur. Il n’en peut plus et il croit qu’elles sont un peu comme des biquettes et là, c’est fatal, ça ne peut que déraper… Merdre, comme dirait Ubu, le IIIème Reich fut oublieux et négligent, il aurait dû éditer pareil guide à destination de nos vaillants cosaques libérateurs… Ce qui est drôle, c’est que ce petit guide me fait penser à un ouvrage drolatique qui était sorti par chez toi dans les années 80, petit Frantsouz, et qui s’intitulait « Bienvenue à l’Armée rouge ». Et tu y avais des phrases en russes à dire à l’occupant et qui illustrait tout à fait la promptitude du Frantsouz à collaborer et à accueillir l’occupant. Une phrase m’avait marqué, c’était « Camarade, prenez ma fille ». Ben tu vois ce guide social-démocrate bien-pensant destiné à la gestion de la sexualité exubérante du migrant, m’y fait penser et c’est un peu comme si le migrant était une sorte de force d’occupation. Ma foi, c’est cohérent avec les plans des bandits en babouche, qui il y a deux ans, vous avaient menacé de vous submerger par des vagues, des tsunami migratoires. Ben ouais, les bandits en babouches connaissent bien les vulnérabilités de vos sociétés décadentes. Décidément, l’Allemagne n’est plus ce qu’elle était… Où es-tu Heinrich, toi qui jadis arpentait les plaines d’Ukraine, où es-tu Otto, toi qui a inlassablement et méthodiquement redesigné nos villes et villages, où es-tu Reinhard, toi qui pensais réduire le Russien en esclavage, où es-tu Friedrich, méticuleux tueur de la Shoah par balles avec tes amis lettons et ukrainiens… L’Allemagne, même illusoirement prospère, demeure un pays vaincu et le reste de l’Europe est à son image, et en tant que Félix, je sais de quoi je parle…

Et puis, par chez toi, tu as vu la dernière caricature de Plantu, que tout bobo adule, tu sais sur le fait que des marques de vêtements sortent des burqas et autres hidjabs, ben lui il parle de « fashion ceinture » d’explosifs. Si t’analyses bien le propos, il assimile les musulmans à des terroristes… Je crois que même la Blonde fille de son père, qui récite du Musset, https://www.youtube.com/watch?v=21Uo-1Vv0-4, n’aurait pas osé. Je crois que par chez toi, certains sont autorisés à dire ce genre de saloperies et ils sont souvent de gôôôôôôôôôôôch, t’as remarqué. La liberté d’expression est une vraie question par chez toi, petit Frantsouz, il me semble que même dans la Russie de Blondin, tu es plus libre, en tout, cas, tu n’es pas libre de dire des conneries comme ton Plantu ! Et c’est plus sain !

Allez, je te quitte en musique, https://www.youtube.com/watch?v=zIwtzNhCGJU.v

Les autres chroniques moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article
Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 18:27
L'IDENTITÉ MUSICALE DES GITANS CATALANS DE PERPIGNAN :  ENTRE LA RUMBA CATALANE ET LE FLAMENCO    par María Jesús Castro interview par Nicolas Caudeville

Une approche des différentes manifestations musicales chez les gitans du sud de la France, et en particulier chez les gitans catalans de Perpignan.

Nous montrerons que la construction de ses manifestations musicales sont pluriculturelles et sont principalement influencées par le flamenco, le Novo Flamenco, la rumba catalane et la salsa, mais aussi par d’autres musiques comme le rap.

1. L'IDENTITÉ ETHNIQUE ET L'IDENTITÉ MUSICALE

Le collectif des gitans catalans de Perpignan constitue un sous-groupe ethnique qui fait partie d'un plus grand groupe, les Tsiganes français, qui est lui-même inclus dans le groupe des Roma.

Face à la société majoritaire française, payo ou non-Tsigane, se trouve le groupe des Tsiganes français qui se constitue comme un groupe hétérogène formé par différents sous-groupes aux multiples provenances géographiques. On distinguera parmi eux, les Tsiganes manouches, originaires d’Europe de l'Est, les gitans d'origine espagnole, et plus particulièrement du sud de l'Espagne et même des tsiganes Portugais, tous installés et sédentarisés en France depuis quelques générations. Enfin, nous pouvons distinguer avec des traits culturels particuliers, les gitans catalans qui occupent pour la majorité d’entre eux, un territoire circonscrit dans la région Languedoc-Roussillon.

Si les gitans catalans sont présents sur tout le territoire du Languedoc-Roussillon, cette communauté est surreprésentée dans la ville de Perpignan. En 2003, Jean-Paul Escudero précise la cartographie de la présence gitane à Perpignan à partir de trois quartiers principaux: Saint Jacques, dans le centre historique, la Cité du Nouveau Logis (Av. de l'Industrie) et le Haut Vernet (HLM de L'Avenue de l'Aérodrome). Près de ces quartiers principaux, on trouve des îlots secondaires, comme Saint Mathieu et Mailloles.

Une fois déterminé les sous-groupes tsiganes qui interviennent comme agents actifs et supposant que différentes relations s'établissent entre eux : comment pouvons-nous définir l'identité ethnique ?

Nous pouvons dire que la conscience d'identité au groupe est celle qui crée le sentiment d'appartenance à un groupe au travers duquel les individus se reconnaissent et se distinguent de ceux qui ne font pas de partie dudit groupe.

De la même façon que les identités ethniques, les identités musicales sont construites au moyen d'une sélection entre diverses cultures musicales : une poly-ethnicité musicale qui dans le cas des gitans catalans de Perpignan est construite à partir du flamenco, du Novo Flamenco, de la salsa et de la rumba catalane.

Enfin, la multiplicité d'identités musicales favorise le fait que les gitans du sud de la France et particulièrement les gitans de Perpignan adoptent plusieurs manifestations musicales pour créer leur propre musique.

2. LA CONSTRUCTION DES MANIFESTATIONS MUSICALES

Les gitans du sud de la France construisent leurs manifestations musicales comme d'autres sous-groupes Roma. Ce processus est réalisé par l'adoption d'éléments formels autochtones, qui dans le cas des gitans catalans du Languedoc-Roussillon consiste en l'adoption de la musique afro-américaine et de la guitare comme instrument d'accompagnement.

Par ailleurs, une des caractéristiques propres des Roma partagées par les gitans catalans de Perpignan se trouve dans le goût pour la métrique-rythmique, l'usage du mode Flamenco et de l'ornementation vocale.

3. LES MANIFESTATIONS MUSICALES DES GITANS DE PERPIGNAN

Il est important de comprendre que si dans le langage commun on nomme très souvent « flamenco » les interprétations musicales des Tsiganes français, il s’agit souvent d’un paramètre musical propre au flamenco et non pas d’un palo du répertoire.

Le processus historique de la construction musicale des gitans du Languedoc Roussillon est basé sur un mélange de différents styles musicaux : flamenco, salsa, rumba catalane et rumba pop principalement. Tous les styles musicaux cités précédemment n’interviennent pas dans les mêmes proportions dans le résultat final. Cela dépend de beaucoup de facteurs mais il est facile de distinguer lequel de ces styles est prédominant ou en tout cas, lequel d'entre eux a une représentation minimale.

La dynamique observée dans les manifestations musicales des Gitans de la région Languedoc-Roussillon et des Gitans catalans de Perpignan en particulier, se distingue par une combinaison de fusions et d’hybridations leur allouant une créativité musicale sans égale.

Bien qu’il existe une grande variété de courants musicaux distincts (salsa, flamenco, rumba pop, rumba catalane), la caractéristique qui définit les artistes gitans de cette zone géographique est leur capacité à mélanger un grand nombre de styles. Par cela, nous pouvons affirmer l'existence d'une multiplicité d’identités musicales dans le processus de construction de l'identité musicale des Gitans catalans de Perpignan.

Voir aussi:

Girone: y a d'la rumba catalane dans l'air au patrimoine mondial immatériel de l'UNESCO! interviews par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/07/girone-y-a-d-la-rumba-catalane-dans-l-air-au-patrimoine-mondial-immateriel-de-l-unesco-interviews-par-nicolas-caudeville.html

Perpignan: Gabi Giménez, le tzigane et les fourmis! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2015/11/perpignan-gabi-gimenez-le-tzigane-et-les-fourmis-interview-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 11:37
 UN PANIER COMPLET par l'écrivain Henri Lhéritier

Il en venait de partout, comme une éclosion de moustiques sur le bord d’un torrent.
C’est exactement ce qui se passe lorsque je pêche à la truite, sous mon chapeau et dans mes bottes et que des insectes volants se lèvent sous mes pas, je ne prends rien parce que ma mouche, elle, ne ressemble pas à celles de cette éclosion spontanée.
On peut aussi comparer cet événement à une levée de champignons, après l’orage, où le soleil renaissant traverse les sous-bois et longe les lisières, faisant apparaître des champignons comestibles, mais j’invente cette idée, cela ne peut pas m’arriver, je n’aime pas les champignons et je n’en cherche jamais.
C’est un style d’invasion que les Allemands eux-mêmes ne pourraient pas réussir, motorisés ou pas.
L’un n’est pas parti que l’autre est là aussitôt, déjà poussé dans le dos par le suivant qu’une foule presse et réclame, au point que chaque individu, tout nouveau et tout frais, à peine aperçu, disparaît aussitôt.
Un ballet, un véritable ballet où l’on ne danse pas, se contentant de parler pour ne rien dire, ou pour effacer ce que vient de dire le personnage précédent.
On ne peut plus s’en passer, parler pour ne rien dire d’intelligent est la forme la plus réussie de la communication.
Quand je dis, ils ne disent rien, je veux exprimer cette idée qu’ils ne disent rien de neuf (je fais sans doute pareil), ce que l’on entend un jour est couvert par ce que l’on entendra le lendemain et contredit par ce que nous avons entendu hier.
C’est comme le temps que l’on passe à ne rien faire, on l’oublie aussitôt.
Cette éclosion, cette multitude soudain surgie, même si elle ne dit rien, n’est pas muette, elle parle, divague, et son auditoire ne l’est pas non plus, il approuve, applaudit ou proteste lorsqu’on le lui demande.
Cette nouvelle maladie sociale est une épidémie.
L’épidémie des experts médiatiques et des commentateurs politiques qui savent tout et ne comprennent rien ou comprennent tout et ne savent rien.

Le tout meilleur d'Henri Lhéritier :

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/henri%20lheritier/

Partager cet article
Repost0

Articles Récents