Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 11:37

J’y crois pas, c’est la misery, la misère (je traduis parce que tu ne maîtrises pas vraiment la langue de la mondialisation), c’est la défaite et coup sur coup !

La semaine dernière, c’est Bilal Hassani qui ne parvient pas à gagner l’Eurovision, probablement en raison de l’homophobie régnante parmi les juges des pays de l’Est, Russie et Biélorussie en tête, et ce 26 mai, jour de la fête des mamans, LREM, le parti d’Emmanuel, notre dieu-qui-guérit, est battu par le parti fasciste, le RN.

J’y crois pas ! Je crois entendre les panzers sur les Champs-Elysées… Tu te rends compte, les séides de Poutine en tête, c’est la cata ! Ah, il doit bien se marrer le Poutine et son pote crapoteux, le Dzerjinski, depuis Santorin où je ne retournerais plus jamais et que je boycotte… Les fascistes sont aux portes du pouvoir mais je suis sûr qu’Emmanuel notre dieu-qui-guérit saura trouver la parade et préserver nos intérêts. Faut vite que je me prenne un p’tit cocktail à base de quinoa, parce que le quinoa, c’est au shaker, pas à petite cuillère. Et à mon avis, une des premières mesures du parti fasciste, le RN, sera d’interdire le quinoa et forcer les gens, même les vegans, à manger du saucisson et à boire du Pastis. J’ai vraiment peur des fascistes, c’est juste flippant. Pourtant, Emmanuel, notre dieu-qui-guérit, il a essayé de se mettre au niveau du bas peuple avec les funérailles nationales à Johnny Halliday, alors que lui son kif, c’est Ricoeur (n’essaie pas de lire, tu ne comprendrais pas, tu n’as pas le niveau de notre dieu-qui-guérit)…

Faut que je me rende utile ! Je vais devenir fonctionnaire, mais attention, un fonctionnaire d’élite ! Je vais rejoindre la DGSE, j’ai vu tout le Bureau des légendes moi, je suis prêt à devenir une légende de bureau. Bon, y a qu’un truc qui m e refroidit un peu, c’est le salaire. Parce que moi, dans la finance, je ne suis pas un gagne petit, je suis à 20000 balles par mois et encore, sans les bonus… Alors que fonctionnaire d’élite ça tourne à 3-5000 balles par moi et encore, pour les plus chanceux, et moi j’ai des gros besoin et un train de vie à maintenir (Thaïlande en décembre, Courchevel en février, les States tous les étés…). Mais j’ai quand même envie de les rejoindre pour me battre contre les Russes de Poutine, qui est très, très méchant. Tremblez suppôts du fascisme de l’Est, vous allez voir. Parce que si tu t’attaques aux Russes, ben c’est le RN qui est mal. Faut que j’informe notre dieu-qui-guérit, j’ai une super idée !

Voir les autres chroniques:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chronique%20d%27un%20citoyen%20engage%20%281%29/

Partager cet article
Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 17:13

 

« Les Occidentaux ont tendance à prendre leurs désirs pour des réalités, alors nous allons leur donner exactement ce qu’ils désirent. » (Le Chauve fabuleux, comprends le génial Lénine, à mézigue)

 

Priviet petit Frantsouz. Cela fait bien longtemps non ? Combien d’hivers, combien d’années comme il se dit de par la très Sainte Russie. Il s’en est passé des événements depuis fin 2017 et début 2018. Tout d’abord, j’ai été convoqué par Vova Blondin (comprends l’excellentissime Vladimir Poutine) un soir de janvier, le 25 plus exactement, dans sa datcha de Novo Ogarevo. Je me souviens très bien. C’était le soir, entre chien et loup, un méchant blizzard balayait les rues de Moscou la belle et le passant se hâtait vers son foyer, le regard morne. Vova m’explique qu’il me convoque pour une mission très spéciale, hors de Russie, en France, chez toi petit Frantsouz. Vova me dit qu’il ne comprend plus rien à ces Frantsouzy, que nous sommes très loin de la France du général de Gaulle, le classique pour le Russien et Vova, et qu’il a besoin d’y voir clair dans les réseaux et jeux de cours autour du roitelet Micron. Donc, je prends mes cliques et les claques et saute dans le premier avion, davaï !

 

Pauvre Vova, en près de deux années, il a été servi avec mes rapports. D’abord l’affaire Benalla et ensuite la crise des joltye jiletki (gilets jaunes). Merdre comme dirait Ubu, comment vais-je pouvoir lui expliquer tout ce bordel. Bon, objectivement Vova ne se faisait aucune illusion sur Micron qui adore attaquer nos médias RT et Sputnik, qui en ce moment font leur miel des gilets jaunes et de tout ce qui cloche en ton beau pays. C’est de bonne guerre, tes journaleux du Monde ou du Figaro ne sont pas franchement objectifs sur la Russie.

 

D’abord Benalla, incroyable l’influence qu’a pu avoir ce mastard sur ton roitelet ou enfant roi ou roi enfant. Le truc comique c’est que Benalla était en bizness (comme on dit dans la téci, t’as vu j’ai réussi mon immersion chez toi) avec Iskander Makhmudov, un homme d’affaire russe soi-disant pour assurer la protection de bobonne et de ses filles à Monaco. A mon avis, vu le prix qu’Iskander a payé, il a acheté autre chose., qui est aujourd’hui entre de bonnes mains. Tu me suis ? Non, ben tant pis… En Russie, un Benalla n’aurait jamais pu avoir un tel ascendant, les gens savent rester à leur place et s’ils en sortent, ben, le FSB l’aurait fait disparaître, tu vois, l’accident bête…

 

Et après, tu as les gilets jaunes. Alors là, que ce soit Vova ou le Russien de base, personne ne comprend en Russie. De tels désordres, comment est-ce possible ? Moi, je t’aurais envoyé tout ça au Solovki (au fait lis le dernier Prilepine sur le sujet) ou à la Kolyma pronto !! Ah et puis courant 2018, y a eu de drôles de photos de ton président, d’abord la fête de la musique à l’Elysée, puis ensuite à Saint Barthélémy avec ce jeune noir musclé et huileux… hum… Bref, j’ai dû expliquer à Vova que la France en ce moment c’est du gratiné mais je l’ai vite rassuré sur un point. J’ai dit à Vova, t’inquiète, les Frantsouzy, y sont bizarres sur le plan moral, mais en fait, ils sont comme les Russiens. Ils ont leurs propres oligarques, les Arnault, les Drahi, les Niel… Et puis les Frantsouzy sont sensibles à une forme de corruption, ils aiment l’entre-soi et adorent se coopter entre eux que ce soit à l’échelle nationale ou locale (Eh, Nicolas, regarde ton conseil départemental, chargé de gérer sa clientèle à coup d’aides sociales où ils sont tous dans le fromage et ta mairie, pas mal aussi), un peu comme le Russien. Et même, les Frantsouzy sont corruptibles (lors de mon passage par chez toi, j’ai recruté tout un tas d’idiots utiles, hommes d’affaires de haut niveau, parlementaires… favorables à la trois fois Sainte Russie. Et puis Micron, en fait, il n’a aucun corpus idéologique, il n’a pas d’idées à lui. Alors Vova a souri et a semblé tout rassuré.

 

Pour me remercier, il m’a offert une retraite bien méritée et dotée, en Grèce, à Santorin. Je ne me suis pas installé à Thira ou Oia, trop envahies par les touristes, notamment chinois, mais à l’intérieur des terres, à Pyrgos. J’y coule des jours heureux depuis début 2019, loin du tapage et du bruit du monde et de tous ces individus jouisseurs. Le vin, notamment le blanc, y est délicieux, les habitants charmants et comme c’est une île volcanique, je fais le plein d’énergie. Ainsi s’achèvent les chroniques moscovites, je te reviendrais peut-être sous forme de cartes postales. Do svidania petit Frantsouz et bonne chance car tu n’as pas le cul sorti des ronces, crois-moi (mais c’est méchamment ta faute) !

 

Allez, je termine sur une citation de tchékistes : « za uspiekh nashevo beznadiojnovo dela », ce qui veut dire « au succès de notre cause/affaire désespérée ».

 

Et quelques chansons :

https://www.youtube.com/watch?v=3ZZJJ1k8xAE Celle-ci, c’est un chœur de gamins qui sont en écoles patriotiques, ils disent que Vova Blondin peut compter sur eux en cas coups durs. Tout y est, l’armée, l’hommage aux morts de la Grande Guerre Patriotique (le 9 mai !), l’église orthodoxe et les grands espaces (toi, ton pays est un nain !). Le Russien aime les racines, il est nationaliste, bref, tout ton contraire, toi qui es hors sol. Bon, je te confesse que les gamins qui fréquentent ces écoles se destinent ou à l’armée ou aux services spéciaux et en général, c’est pas les gamins de la bourgeoisie russe… Un peu comme chez toi, le patriotisme, le nationalisme, c’est pour le peuple, c’est d’ailleurs lui, qui en cas de guerre, est en première ligne. Souviens-toi de la première guerre mondiale…

 

https://www.youtube.com/results?search_query=%D0%BC%D1%8B+%D0%BD%D0%B5+%D0%B2%D1%81%D1%82%D0%B0%D0%BD%D0%B5%D0%BC+%D0%BD%D0%B0+%D0%BA%D0%BE%D0%BB%D0%B5%D0%BD%D0%B8 Chanson hommage à nos desantniki, nos paras. Ils ont été pas mal engagés en Syrie qu’ils ont libéré de l’islamisme radical. Ils n’y ont pas beaucoup croisé de Frantsouzy là-bas… Et pas beaucoup de mercis non plus… Clip amusant, Trump, les sanctions et le Russien qui te dit « même pas mal et descends, viens me chercher, tu vas me trouver ». Bon courage !

 

Et pour finir, quelques photos de ma retraite. Mais un tchékiste se retire-t-il un jour…

Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Chronique moscovite par Félix Edmundovitch Dzerjinski : L’ultime
Partager cet article
Repost0
4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 19:18

Le monde englouti ex socialiste , toujours conseiller régionale au social,  Jacques Cresta a fait dans l'épisode précédent acte d’allégeance au député LREM et candidat à la mairie de Perpignan en 2020 . La cohérence voudrait, comme ce fut le cas pour Brice Lafontaine conseiller à la catalanité de Jean-Marc Pujol , qu'on lui retira ses délégations à la région pour "apostasie" ou  "transfuge intestinale non désiré" .

Une question de lisibilité politique, comme pour les lasagnes, dont on aimerait que lorsqu'il y est inscrit bœuf,qu'il n'y est pas une vieille rosse en lieu et place!

Il faut être aussi exigent en terme de traçabilité pour les aliments que pour les politiciens: produits ici, engraissés là, et assemblés encore ailleurs avec estampille locale !

Sans quoi le consommateur, enfin l'électeur ni retrouve pas ses petits et fini par bouder la fête démocratique ou voter blanc . Parce qu'il n'admet plus que l'élu puisse obtenir, le beurre, l'argent du beurre et le vote de la fermière!

Ou alors, on considère, en l'officialisant dans la constitution, que la politique est un "mercato" comme un autre...

Et que ça seule règle soit :" la concurrence libre et non faussée" comme de juste au sein de l'union européenne . Ainsi le politicien , devient un auto-entrepreneur dé-idéologisé (comme il y a du pétrole désodorisé) , par ce que le monde est une entreprise et que pour le faire tourner, il y faut des chefs d'entreprises "pragmatiques" (notez que je n'ai pas dit cyniques) , des patrons avec le "courage" d'être forts avec les faibles et ladres avec les puissants. Bref des "condottieres" du "nouveau monde"

Mais revenons à notre incarnation du nouveau monde , le ci-devant Jacques Cresta, qui nous dit qu'il a gardé "ses valeurs de gauche"

A-t-il jamais été de gauche? A-t-il emprunté une porte plutôt qu'une autre parce que celle-ci était ouverte et qu'il y avait vu pour lui, de la lumière. Le temps changeant, il s'est dit que, qui veut voyager loin, doit changer de monture, et pas que pour ses lunettes . "Ses valeurs de gauche" ne sont plus qu'un souvenir dont le parfum restera à jamais fané, comme celui des roses...

"Oh ! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis.
En ce temps-là la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
Tu vois, je n'ai pas oublié...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle"

C'est une trahison qui lui ressemble, mais il est dans l'esprit du temps.

Mais la présidente Delga, a-t-elle intérêt à conserver un tel "ouistiti" dans ses délégation et de se positionner "gauche audacieuse" comme une "Estrosi" de Toulouse?

Pas si elle veut ré-crédibiliser le parti socialiste, dont semble-t-il la devise soit toujours l'aphorisme de Cioran:" Ne nous suicidons pas tout de suite: il reste encore quelqu'un à décevoir !" 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 20:16

La talentueuse Prêle Abélanet , leader du groupe Cavale https://www.difymusic.com/cavale-prele-abelanet, a été invité sur France Culture dans l'émission , " Les Carnets de la création" à Paris par Aude Lavigne, Charlotte Roux, Daphné Abgrall, Manuel Couturier

Qu'est ce qu'une musicienne et créatrice catalane raconte lorsqu'on lui tend le micro: réponse dans le podcast en lien juste en dessous

Le groupe catalan ''Cavale'' reçu sur France-Culture dans ''les carnets de la création''
Le groupe catalan ''Cavale'' reçu sur France-Culture dans ''les carnets de la création''
Partager cet article
Repost0
14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 18:07

 

Le député socialiste Manuel Valls était en direct sur radio zygomar.: il était nterviewé en 2006, par Nicolas Caudeville et Guillaume Pons dans l'émission "pour quoi faire" au lendemain des émeutes d'Evry, ville dont il était le maire, pour son livre "la laïcité en face". Une heure avec Manuel qui commençait à peine à se faire connaître des français ("Je veux des whites, , des blancos...) , mais qui avait des positions moins tranchées qu'on lui connaît notamment sur la décentralisation, les langues régionnales en France et notamment sa langue maternelle le catalan . Et aussi sur l'indépendance de la Catalogne. 2006, c'est le moment où les catalans (la Généralitat son gouvernement autonome, et son parlement)  proposent un nouveau statut d'autonomie aux cortes espagnoles le parlement d'Espagne, un nouveau statut d'autonomie https://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_d%27autonomie_de_la_Catalogne_de_2006,

qui sera finalement voté en 2010 par le parlement espagnole, puis annulé par le conseil constitutionnel . Cette annulation est le point de départ des grandes manifestions en Catalogne pour l'indépendance, qui aura son point culminant le premier octobre 2017 avec un référendum organisé par le gouvernement autonome catalan, présidé par Carles Puigdemont, dont c'était une promesse de campagne, et la société civile catalane (OMNIUM cultural...) .

Sur l'enseignement du catalan en France :

" Je pense que les pays ne se ressemble pas , tout simplement parce qu'ils n'ont pas les mêmes histoires , et quand même temps , il y a des lignes de forces.le la charte régionale sur laquelle avait beaucoup travaillé Bernard Poignant ("Les langues régionales sont une richesse de notre patrimoine culturel." http://www.axl.cefan.ulaval.ca/francophonie/Rapport-poignant-98.htm rapport de 1998) quand Jospin était premier ministre, et permet aujourd'hui... ne doit avoir peur, que les citoyens puissent parler leurs langue, l'apprendre et l'enseigner.En France, ça ne créera pas une révolution à Perpignan ou le Breton à Rennes: ça ne va pas défaire la république. C'est la peu qu'on a de ça , qui parfois défait la république."

Sur la volonté d'indépendance de la Catalogne:

" Pour l'Espagne, je suis un des rares député naturalisé, ça ne donne pas ni des droits, ni en moins, ni en plus, mais en tout cas,je le signale. Je parle catalan, je suis d'une vieille famille catalane nationaliste . Je pense que l'Espagne est un pays différent. Et qui au fond assume assez bien le fait d'avoir des régions fortes, riches, parce que c'est aussi une considération, mais qui revendiquent leurs identités. C'est vrai que cet article du point a été écrit par quelqu'un qui ne connaît pas l'Espagne ou vu de Madrid qui était assez étonnant. J'ai l'impression que ce que vient de faire Zapatéro (1er ministre espagnol de l'époque) et l'accord avec les catalanistes et des socialistes de Barcelone, va dans le bon sens . Avec un autre dossier qui me paraît aussi très important, qui est de ramener la paix aux pays Basques.Et on sait , qu'il y a encore du chemin à faire. Mais au fond l'Espagne donne un exemple de modernité, avec une décentralisation très aboutie, qui laisse la possibilité aux différentes langues et cultures de s'épanouir. Dans ce pays trés catholique qui instaure le mariage homosexuel . L'espagne donne quand même quelques leçons et c'est plutôt satisfaisant, même si nous avons en France des spécificités et que notre structure régionale et administrative, n'est pas la même "

a écouter ici https://soundcloud.com/nicolas-caudeville-80909498/recording1-4786

 

Voir aussi:

Catalogne: pour Edwy Plenel:" c'est un drame pour l'Europe aujourd'hui qu'un désaccord politique sur le futur de l'Espagne et la place de la Catalogne se traduise par des emprisonnements fermes." article,interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/05/catalogne-pour-edwy-plenel-c-est-un-drame-pour-l-europe-aujourd-hui-qu-un-desaccord-politique-sur-le-futur-de-l-espagne-et-la-place

Perpignan:François Hollande l'ex président le la république répond aux questions sur les événements de Catalogne, ses prisonniers et exilés politiques, la candidature de Manuel Valls à Barcelone posées par l'archipel contre attaque! interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/05/perpignan-francois-holande-l-ex-president-le-la-republique-repond-aux-questions-sur-les-evenements-de-catalogne-ses-prisonniers-et-e

Catalogne:Dimanche dernier, l'association les Angelets de la Terra ont reçu les familles des prisonniers et exilés politiques de Catalogne à St Estéve! interviews et récits par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/05/catalogne-dimanche-dernier-l-association-les-angelets-de-la-terra-ont-recu-les-familles-des-prisonniers-et-exiles-politiques-de-cata

Catalogne: pour Elisenda paluzie la présidente de l'assemblée nationale de Catalogne:''la mentalité absolutiste et centraliste est passée en Espagne avec les bourbons'' interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/06/elisenda-paluzie-la-presidente-de-l-anc-assemblee-nationale-catalane-etait-en-direct-a-equinox-radio-barcelone-pour-les-7-ans-on-l-a

Catalogne: ''Le président Carles Puigdemont,n'existe pas , sans cette persistance de cette hypothèse de l'établissement de la république catalane!'' affirme Fabien Palem, le journaliste qui l'a rencontré à Bruxelles. interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/11/catalogne-le-president-en-carles-puigdemont-n-existe-pas-sans-cette-persistance-de-cette-hypothese-de-l-etablissement-de-la-republiq

Partager cet article
Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 21:25

À l'occasion de l’examen par le Conseil constitutionnel de la loi « anticasseurs », jeudi 4 avril, Mediapart Live revenait sur la répression accrue des mouvements sociaux dans le pays. Avec Arié Alimi, avocat, Ligue des droits de l’homme ; David Dufresne, journaliste, initiateur d’« Allô place Beauvau » ; Michel Forst, rapporteur spécial des Nations unies ; Michel Goya, ex-colonel de l’armée française ; John, du collectif « Désarmons-les » ; Milfet Redouane, fille de Zineb Redouane, morte à la suite d’un tir de grenade lacrymogène ; Laurent Thines, neurochirurgien, lanceur d’une pétition pour un moratoire sur les armes sublétales.

C'est un coup de caméra  sur une partie des invités, en second plan de la pièce qui montrait un drapeau catalan. Ce drapeau catalan n'est pas par hasard . Comme une coïncidence un départ sur les violences policières qui renvoie à celles faites en Espagne sur les citoyens catalans au moment notamment du référendum du 1er octobre 2017 qui donna ensuite lieu à des arrestations, des exils et des emprisonnements politiques, dont les procés sont actuelement en cours à Madrid au bout d'un an et demi de prisons préventives.

Médiapart et en particulier son chef Edwy Plénel , c'étaient à de nombreuses reprises positionnés clairement à ce sujet,

au travers d'articles, mais aussi de déclarations. Comme à Perpignan où Edwy Plénel répondant à la question de l'archipel contre attaque dit ceci:" c'est un drame pour l'Europe aujourd'hui qu'un désaccord politique sur le futur de l'Espagne et la place de la Catalogne se traduise par des emprisonnements fermes."

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/05/catalunya-per-edwy-plenel-es-una-tragedia-per-a-europa-avui-que-un-desacord-politic-sobre-el-futur-d-espanya-i-el-lloc-de-catalunya

Ou encore plus tard à Paris au siège de la" ligue des droits de l'homme", au cours d'une Table Ronde le 4 décembre 2018 sur : Démocratie et la liberté d'expression en Espagne, le cas de la Catalogne à Paris! avec Edwy Plénel, Benoit Hamon,Txell Bonet,Michel Tubiana,Paul Maulac, Christian Dauriac.

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/11/catalogne-table-ronde-democratie-et-la-liberte-d-expression-en-espagne-le-cas-de-la-catalogne-a-paris-avec-edwy-plenel-benoit-hamon

Ce drapeau catalan n'est donc pas là par hasard!

 

Le drapeau catalan présent sur le plateau de débat de Médiapart sur les violences policières !
Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 22:49

Tout est parti d'un post d'une amie facebook une image d'un homme nu au pied du femme et du texte de l'ami facebook ,qui réclamait cette représentation comme nouvelle norme: l'homme soumis à la femme pour en finir avec le patriarcat .

Je trouvais l'idée intéressante, qui avait le bienfait d'en terminer avec le robinet d'eau tiède du politiquement correct qui réclame des dommages et intérêts au nom du féminicide (chiffre à l'appui) pour la surcharge mentale de la femme (puisque la femme dans le couple doit penser à tout, vu que l'homme , ce lion domestique sans crinière ne branle rien, enfin presque) , la différence de salaire à égalité de diplome, le harcélement (#Metoo, #balancetonporc, qui a libéré la parole, mais qui n'a rien réglé des problèmes cités précédemment).

Fondamentalement, les chiennes de garde aboient et le café continue de passer dans les filtres, et l'eau de couler sous les ponts.

Parce que l'homme qui est supposé avoir le pouvoir , n'est pas dans l'urgence de le lacher même si on le culpabilise (sa conscience a déjà le poid de l'anthropocéne)

La domination masculine, ne vous a pas tué: elle ne vous a pas pour autant rendu plus forte! Mais, "bizarre", comme disait le Joker à Batman (dans le tome 2 de la trilogie de Nolan) pour paraphraser Nietzsche.

D'abord au XXIième siécle, ce n'est pas le patriarcat qui vous opprime, ce serait plutôt le capitalisme et la société de consommation qui vous exploite comme le maillon le plus faible de la chaîne ou vous utilise comme tête de gondole à Venise ou tout autre supermarché pour vendre tout et n'importe quoi! (sacahnt bien que le statut de la femme, n'a réellement progressé que pendant les moments historiques d'expériences anarchistes, comme entre 1936 et 1937 à Barcelone) .

Et puis comme disat l'écrivain italien Ignazio Silone :" La liberté ne se mendie pas, elle s'arrache!" .

Lorsqu'on est libre ou plutôt lorsqu'on a un statut de pseudo-liberté à un certain niveau de la société, cette pseudo liberté n'est acceptable que si des esclaves en dessous marquent le "limes" qui leur donnent une sensation de supériorité.

Donc, si l'homme donnait la vrai égalité à la femme ou plutôt reconnaissait son altérité, ses reprères se désagrégeraient et le sol s'ouvrirait sous ses pieds.

Donc, on ne lachera pas nos dernières illusions et on se battra jusqu'au bout avec un courage que ne laisse pas imaginer notre lâcheté quotidienne.

Et puis la liberté, c'est fatiguant à porter , c'est plutôt une charge de responsabilité et de cohérence . Vous me direz vous en avez déjà les inconvénients, pourquoi ne pas en récupérer les avantages.

Mais à ce moment là, allez-y Franco, comme on dit en Espagne: soyez carrément gynarchiste!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gynocratie  

1 Exercice du pouvoir par les femmes.
  2  Système politique où les trois pouvoirs (législatif, judiciaire et exécutif) sont détenus par les femmes.
 3   Système social et familial donnant la primauté à la femme.

 "Jacky au Royaume des filles", un film de Riad Sattouf, avec : Vincent Lacoste, Charlotte Gainsbourg, Didier Bourdon, Anémone, Valérie Bonneton, Michel Hazanavicius, Noémie Lvovsky, Laure Marsac, William Lebghil et Anthony Sonigo  En république démocratique et populaire de Bubunne, les femmes ont le pouvoir, commandent et font la guerre, et les hommes portent le voile et s'occupent de leur foyer.

Et puis il faut toujours demander plus pour avoir juste en dessous!

Donc si vous visez l'égalité, exigez le gynarchisme! Sans quoi la réponse de l'égalité Homme/ femme sera toujours la réponse que fait OSS 117 dans "Rio ne répond plus" : "on verra quand il faudra porter quelquechose de lourd!"

Partager cet article
Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 16:09

Ou tout commence par une invitation! https://www.imaginelespo.fr/#

"IMAGINE LES P.O" RENCONTRE N°2 AU CAMPUS MAILLY

Nous vous attendons au Campus Mailly à 18h30 (ancienne université, rue du Musée) pour la seconde rencontre citoyenne "Imagine les P.O".
Les élus présents seront en position d'écoute et la parole est à vous !
 L'objectif est de réfléchir collectivement à l'avenir du département.
Quelles priorités pour demain? Quelle place pour la jeunesse? Comment mieux vivre ensemble demain? Quel développement en matière de transition énergétique, agricole, etc.Il n'y a pas de thématique. Les débats sont libres et ouverts à tous

 

Après nos échanges collectifs et un pot convivial, vous pourrez rédiger vos priorités pour l'avenir du territoire dans des ateliers de propositions .

En famille, entre amis, avec vos enfants, venez nombreux !


En attendant demain, nous restons à votre disposition pour échanger en prévision de cette rencontre.

L'équipe de la démarche "Imagine les Pyrénées-Orientales"

C'est historique, on ne fait appelle au peuple (surtout en démocratie) que lorsque celui-ci vous a déjà dé-légitimé .

A force d'élections aux citoyens abscents , ou qui les nimbent de bulletins blancs, quand ceux-ci ne mutent pas à l'occasion d'un rond point de fortune, hurlants à la pleine lune, en gilet jaune en guise de bonnet phrygien...

Alors les pouvoirs centralisés et décentralisés, sortent d'une vieille malle où ils l'avaient remisé "les débats publics" pour "dialoguer" et entendre la "parole publique", là où "l'opinion publique" drainait par les sondages ne suffit plus à composer la pâte à langue de bois pour décors en carton.

Le pouvoir centrale macronien s'y essaye en attendant de trouver un vaccin contre la fièvre jaune...

Mais tous les pouvoirs représentatifs sont en crises. Mais ce n'est pas parce que la représentation est mauvaise qu'il faut que les comédiens sortent de scène. Alors ils tentent toutes sortes de grimaces et administrent des subterfuges, que même la presse locale trouve éculés!

Ainsi le conseil départmental, a fait organiser par une entreprise privée, une série de débats sur tout le territoire des PO #66 #accentcatalandelarépublique pour à prés de 2 ans des prochaines cantonnales (soit en 2021) de dire que eux ont compris le message et s'ouvre au débat.

Mais, c'est dans le détail que se niche le diable nous dit la bible. Enfin dans le dispositif . Quels sont les paramêtres de mise en place du débat: le qui, le pourquoi et le comment ?

Dans tous débats, l'animateur en début de session énonce la rêgle du jeu qui forme le cadre, sans quoi celui-ci partira dans tous les sens et ce qui y sera signifié, n'aura aucunne signifiance.

Dans le cas précis, on n'a pas annoncé au public "les compétences" du conseil du conseil départmental à la voilure plus que réduite depuis la loi Notre .

Donc, ce n'est plus un débat , mais un déversoire, dont les propositions ne pourront pas atteindre la surface de  leur matérialisation .

Hétérogénéité du public, beaucoup de collégiens et leurs parents, des lycéens, quelques militants et beaucoup d'employés du conseil départemental pour "l'encadrement"

D'abord le discours de la présidente Hermeline Malherbe , pour introduire le débat. Puis une animatrice lance le film d'une demi heure pleine de "paroles citoyennes" qui lancera lui-même, les réactions du public, puis les "ateliers thématiques" (dans l'intervalle le CD offre de quoi se restaurer et boire)

Finalement pas de débat puisque pas de réponse aux propositions, idées, paroles...Il en ressort que l'écologie c'est bien, mais attention aux éoliennes, parce que c'est la pollution visuel et que la pollution c'est mal. Le racisme non plus, c'est pas bien. Il faut une véritable place pour les handicapés. Et si on remettait tous les trains en route, on circulerait mieux et plus juste sur le territoire. Il y a même des jeunes qui trouvaient , qu'il y avait trop de vieux et que du coup, Perpignan ne bougeait pas...

Pour une soirée poésie, cela eut été super batte, mais pas pour un débat. Ce n'était pas le lieu d'une parole construite.

"A c' moment là un mec arrive
Un p'tit loubard aux cheveux blonds
Et qui lui dit comme dans les livres
"S'te plaît dessine moi un mouton
Une femme à poil ou un calibre
Un cran d'arrêt une mobylette
Tout c' que tu veux mon pote t'es libre
Mais dessine moi quequ' chose de chouette!"

Moralité

"T'aurais pas dû Gérard Lambert
Aller ce soir là au Campus Mailly
T'aurais dû rester chez ta mère
Comme un bon fils"

Mais dans le fond, était-ce vraiment l'objectif du conseil départemental. Au moins le bon peuple aura vidé ses humeurs ailleurs que sur un rond-point!

La présidente Hermeline de conclure: "Ce que j'ai entendu ce soir m'a donné la pêche!"

 

Débat Conseil Départmental au Campus Mailly : pour Hermeline Malherbe la présidente: '' ce que j'ai entendu ce soir, me donne la pêche!'' article par Nicolas Caudevile
Débat Conseil Départmental au Campus Mailly : pour Hermeline Malherbe la présidente: '' ce que j'ai entendu ce soir, me donne la pêche!'' article par Nicolas Caudevile
Débat Conseil Départmental au Campus Mailly : pour Hermeline Malherbe la présidente: '' ce que j'ai entendu ce soir, me donne la pêche!'' article par Nicolas Caudevile
Débat Conseil Départmental au Campus Mailly : pour Hermeline Malherbe la présidente: '' ce que j'ai entendu ce soir, me donne la pêche!'' article par Nicolas Caudevile
Débat Conseil Départmental au Campus Mailly : pour Hermeline Malherbe la présidente: '' ce que j'ai entendu ce soir, me donne la pêche!'' article par Nicolas Caudevile
Partager cet article
Repost0
1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 15:22

 


Le mur des disparus
Inauguré en 2007 en présence de 8000 personnes, le Mémorial national des Disparus est érigé à Perpignan dans le jardin du Couvent Sainte-Claire de la passion en mémoire des Français civils et militaires disparus en Algérie entre 1954 et 1963

http://www.cerclealgerianiste.fr/index.php/le-memorial-des-disparus: le tout voulu expressément par le maire Jean-Marc Pujol. Parce que ce lieu semblait plus présentable que la stèle de l'OAS du cimetière nord, qu'il avait contribué à faire ériger.  https://histoirecoloniale.net/Perpignan-en-finir-avec-la-stele.html.

Mais le temps n'est plus au regard en arrière (la femme de Loth qui a commis l'erreur de se retourner et regarder la destruction de Sodome et Gomorrhe par Dieu, fut transformée en statue de sel https://fr.wikipedia.org/wiki/Femme_de_Loth)

L'avenir c'est l'université au centre-ville est pleins d'amphithéâtres de droit . Et pour montrer qu'il ne détruit ou ne transforme que des lieux dont il n'a rien à foutre parce que ce patrimoine ne lui appartient pas, comme les Beaux-Arts, le Théâtre municipal, la Bourse du travail ou le plus vieux temple protestant du département, Jean-Marc Pujol a décidé de transformer le mémorial des disparus en lieu de transmission du savoir juridique: il est certes né "Pieds noirs", mais il est devenu avocat fiscaliste!
Car pour ce nouveau Clovis, la phrase de Saint Rémi, archevêque de Reims (437-533) résonne en lui: “Courbe la tête, fier Sicambre, adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré”

 

stéle de l'OAS , cimetiére nord de Perpignan dédié à ceux du commando Delta tombés pour l'Algérie reste française

stéle de l'OAS , cimetiére nord de Perpignan dédié à ceux du commando Delta tombés pour l'Algérie reste française

Partager cet article
Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 23:30

Il y a une semaine, c'était la grève. Unitaire ou presque.
On allait montrer une énième et stérile fois au Macronat (1) qu’on n’était pas contents, nous les larbins du néocapitalisme, de voir notre État social continuer à perdre ses dernières densités. Les syndicats nous promettaient la ballade des grands boulevards. Sorte de marche funèbre où on s’emmerde à traîner la savate dans des rues aussi larges que vides, marchant au pas de la bande-son du camion-sono de la Cégète. « J’ai rêvé d’un autre monde... ». Overdose d’Aubert.

J’ai décroché au croisement boulevard des Pyrénées - rue Foch pour m’enfiler un petit blanc au Café de la Source avec une poignée d’anars.


Je savais qu’une partie des Gilets jaunes avait fait un autre choix pour cette journée d’action : bloquer Saint-Charles.

J’y file après la pause bouffe du midi. Une ribambelle de 38 tonnes sont à l’arrêt. Les chauffeurs désœuvrés s’enfilent un casse-dalle industriel acheté au Lidl du coin ou filment avec leur smartphone. Un cordon de bleus en tenue antiémeute m'empêche de rejoindre la trentaine de fluos nassés sur le rond-point.

Les flics sont chauds patate - un témoin les entend dire : "On va casser des bouches".

Je vois filer les journaleux de France 3. On se salue ; à force, on finit par se connaître. Une Gilette me rapporte cette seconde indiscrétion tenue par un policier à un confrère :

"C'est bon, la télé est partie, on va pouvoir y aller, il n'y aura pas d'images".

Les sbires de Castaner à point pour la castagne. Je pense aux copains et copines piégés sur le rond-point, sachant qu'on ne voit rien des assiégés à cause des 38 tonnes embouteillant la route. Ils vont morfler pour le Fouquet’s et les Champs saccagés, c’est sûr.Après quatre mois de fronde fluo, le pouvoir doit redorer son blason.

Une rumeur fait état de la présence du député Ruffin sur le lieu du blocage.

Ça paraît curieux mais en même temps le taulier de Fakir est attendu dans la journée pour présenter son docu en avant-première. Une copine demande à un flic :
- Ruffin est là-bas ?
- Meuh… Je sais pas. On m'a parlé d'un ministre mais il est plus là apparemment.
Sous le képi, le vide.

La tension monte.

Un copain passe nonchalamment le cordon bleu et marche vers le rond-point. Une dizaine de robocops s’élancent à sa poursuite, l’encerclent et le ramènent vers nous. Palpations, contrôle d’identité, interrogatoire. La vache, on dirait la guerre.

Quand tout d’un coup, mon regard est accroché par une cohorte fluo surgissant des camtars avec à sa tête, un type portant une écharpe tricolore en bandoulière.

Telle une groupie surexcitée, je m'écrie :
- Mais c'est Ruffin là-bas !
Zyva ! Tout le monde s'excite et criaille. Ruffin !
Vlà monsieur le député, mandaté par les Gilets, qui vient négocier leur pacifique évacuation auprès de l’autorité préfectorale. Cette dernière, prise au dépourvu, jette des regards inquiets au caméra-man de Ruffin. C’est quoi ce bordel ? C’était pas prévu dans le script !

Voilà la dame obligée d’acquiescer à la requête de monsieur le député : "Mais oui pas de problème, on va les laisser partir".

Et de virer ses robocops en surchauffe sur le parking de la station Total. On imagine la honte et la rage impuissante sous les policières carapaces - renvoyés au coin par un sale gaucho mélanchonien !
Un copain anar essaie de mettre son grain de sel :
- L'objectif, camarade, était quand même de tenir le rond-point toute la journée.
Le Ruffin, voyant venir le bakouninien s'énerve un chouia :
- Oui bon, la décision a été prise sur le rond-point et j'ai un mandat impératif.
Sur quoi, il retourne informer les Gilets jaunes que la voie est libre et que personne se fera taper.
 
Et là, trop rigolo :  la canaille jaune, soulagée de ne pas s'être fait latter la gueule ou embastiller, qui s’extirpe du guêpier en gueulant triomphalement "Police partout, justice nulle-part" et "On lâche rien"

. Final un rien potache. Anecdote amère qui en dit long : c'est grâce à sa mise hors jeu des républicaines négociations que la chienlit jaune a sauvé ses miches.
"Merci Ruffin !"
Clap clap clap !

 

(1) Alliance à peine voilée entre la Macronie et la patronat

En bonus: la vidéo Jean-Claude Zaparty était en direct pour l'archipel l'archipel contre attaque pour présenter le bilan de la manif universitaire des syndicats CGT FO et Gilets Jaunes ce matin en attendant le député François Ruffin sous la bonne garde de Philippe Assens

Partager cet article
Repost0

Articles Récents