Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 12:38

"La « gauche qui ne trahit pas » parlant avec la « gauche qui est clairement à droite »
Bref, quand t'es nul, que tu ne connais pas la ville où tu te présentes et que tu n'as ni idée ni programme tente l'écologie, sur un malentendu ça peut le faire."  de Philippe Poisse in "Constations sur le climat"

“J'appelle raisonnable celui qui accorde sa raison particulière avec la raison universelle, de manière à n'être jamais trop surpris de ce qui arrive et à s'y accommoder tant bien que mal. ”
De Anatole France / Le Petit Pierre


"Guillaume de Baskerville : Mais qu'y a-t-il de si inquiétant dans le rire ?
Jorge : Le rire tue la peur, et sans la peur il n'est pas de foi. Car sans la peur du diable, il n'y a plus besoin de Dieu.
Guillaume de Baskerville : Mais vous n'éliminerez pas le rire en éliminant ce livre.
Jorge : Non, certes. Le rire restera le divertissement des simples. Mais qu'adviendra-t-il si, à cause de ce livre, l'homme cultivé déclarait tolérable que l'on rie de tout ? Pouvons-nous rire de Dieu ? Le monde retomberait dans le chaos." Le nom de la Rose Umberto Ecco

 

Laura Tournand était en direct sur l'archipel contre-attaque pour parler de la marche pour le climat de samedi samedi 14h30 place République à Perpignan . L'orage a menacé la marche qui a quand même eu lieu.Mais au seing de la marche pour le climat,il y eut la marche pour le réchauffement climatique de la gauche pour l'arrêt de la fonte des votes .

Qui est donc pris en sandwich par le couple Malherbe sur la photo de Philippe Poisse? C'est le fameux Sofian Hakiki avocat  de Vincent Martinez, ex-délégué syndical CGT d'Air France, a été licencié pour avoir arraché la chemise d'un des cadres dirigeants de la compagnie, en 2015. L'avocat ne serait pas un parachuté , puisqu'il reviendrait là où il a de la famille:ici

.Hakiki, c'est le nouveau "nom de la rose"

Suite à la création de "respire " initier par  Ségolène NEUVILLE Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion ,ex-députée, toujours conseillère départementale et secrétaire du parti socialiste 66 qui avait la dynamique d'un tuberculeux en fin de parcours :"début février, la gauche perpignanaise lance une association nommée Respirer pour répondre à une inquiétude grandissante pour l’avenir de Perpignan de certains militants et sympathisants. Au premier rang desquels, Ségolène Neuville https://www.lindependant.fr/2018/11/07/perpignan-respirer-vla-segolene-neuville,4827865.php, première secrétaire départementale du Parti socialiste et Hermeline Malherbe, présidente socialiste du Conseil départemental."

https://madeinperpignan.com/association-respirer-segolene-neuville-et-la-gauche-catalane-retiennent-leur-souffle/

les socialistes n'arrivaient pas à se résoudre à laisser une autre gauche tenter sa chance...

Être de gauche en vrai, c'est fatigant, faire de gauche: c'est plus simple! La gauche n'est plus une pensée mais une manière de s'habiller en ville pour dire ses élégances morales!

Les socialistes ont depuis l'arrivée de Macron fait la supernova, sauf qu'il n'y a qu'eux qui croient qu’après leur mort leur lumière continue de résonner dans l'univers électoral comme un canard sans tête! Tant il est vrai qu'ils ont pour devise cette phrase de Cioran: "Ne nous suicidons pas tout de suite, il reste encore quelqu'un a décevoir!"

Toujours est-il que Sofian Hakiki voyant les drapeaux du NPA, s'est approché pour se présenter à eux en ces termes: "Je suis gauche qui ne trahit pas » alors qu'il se murmure déjà qu'au deuxième tour des municipales les socialistes se rallieraient au candidat de "La république en marche" Romain Grau contre la non présentation de candidats dans d'autres villes ou villages du département! Il y a des histoires qui commencent par des esquisses de faims tragiques...

Au fait, des nouvelles de Philippe Assens et de Jean Codognés!?

Les bruits courent vite en période électorale, puisqu'ils courent à la vitesse du son,vitesse de propagation des ondes sonores 1234,8 km/h.Il se dit que Philippe Assens (LFI du nord, puisque Francis Daspe est à la LFI du Sud) ferait alliance et binôme avec la vice présidente de la région Occitanie EELV Agnès Langevine (Madame Codognés dans la vie civile) après une rencontre avec le talentueux  monsieur Jean .

Donc de loin comme ça trois listes aromatisées à la gauche pour les municipales perpignanaises.

On a le noms des chevaux, mais on a toujours pas le programme de chaque cheval à part le fait que les électeurs votent en masse pour eux...

 

Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre
Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre

Crédit photo Philippe Poisse Marche pour le climat Perpignan 21 septembre

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 17:21
"
 
 
A l’inverse de l’optimisme affiché du mythe du progrès, les sociétés spectaculaires contemporaines ne mettent en scène que des scénarios futuristes terrifiants. Ces sociétés ont développé, dans un strict souci de domination, une approche chaotique du futur. Ce devenir chaotique se traduit par une crainte de l’avenir et un rejet de la singularité au profit de la répétition"

L'archipel contre attaque était au deux bout de la ligne de lutte pour le train de fret Perpignan Rungis ; d'abord le 5 juin en pleine semaine professionnelle Visa pour l'image à la construction et la projection d'un documentaire place Rigaud, la conférence de presse CGT and friend pour la défense du train. Et lundi, pour filmer la base CGT interrompant la réunion du directeur national du fret SNCF monsieur Derlincourt

tentant d'instaurer un dialogue sur l'avenir du train. Le sieur Derlincourt a commencé par dire "Je suis le marché" au sens de suivre.Puis il a dit qu'il se resserrait sur son corps de métier "la traction" pas le transport ferroviaire (comme il n'y a plus de journaliste, mais des créateurs de contenus) ; Et puis il a ré-enchaîné sur le "marché" (GROSS MALHEUR DAS KRIEG) le tout sur un ton contenu et amidonné comme le gang des chemises blanches technos dont il semblait être le leader. La cgt cheminots, cheminots retraités et autres corps de métier au voix gouailleuses et tonitruantes avec la téciture de l'humanité dans sa réalité sécrétionnelle  , face à la froideur technoïde .

dialogue de sourds avec le pourquoi du comment. "Je suis le marché" commença le sieur Derlincourt, pour terminer à propos du fait qu'il soit dans un service public :'le service public ne peut rien face à des trains vides ! "

 

 

 

Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Train de fret Perpignan Rungis : toujours sur le fil du rasoir pour sa pérennité malgré le ''choix du marché'' que fait la direction de la SNCF! vidéo interviews et articles par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 00:58
Sur 3 députés LREM en Pyrenees-Orientales  :

 : Laurence Gayte, Sébastien Cazenove et Romain Grau. Aucun n'a signé la tribune en faveur des Prisonniers politiques catalans !

https://www.lejdd.fr/International/Europe/tribune-52-deputes-francais-protestent-contre-la-repression-des-elus-catalans-en-espagne-3916972

"

    52 députés demandent que cesse "la répression contre les élus catalans"

Paris, 31 août 2019 (AFP) - 22h00 heure de Paris - Cinquante-deux députés français de gauche et du centre demandent dans une tribune à paraître dimanche dans le JDD que cesse la "répression contre les élus catalans", alors que certains indépendantistes sont emprisonnés et d'autres exilés pour avoir organisé un référendum d'autodétermination en 2017.

"En raison de leurs choix politiques, pour avoir voulu organiser un vote, des élus sont emprisonnés, exilés, et risquent d'être condamnés à de lourdes peines de prison", écrivent ces députés, majoritairement issus des groupes UDI, "Libertés et territoire", La France insoumise et GDR (communiste).

"Le respect des règles institutionnelles est une chose, mais nous considérons que le débat politique ne saurait être tranché par la répression, par des atteintes aux droits des personnes, par une forme de délit d'opinion", poursuivent-ils.

"Comme de nombreuses voix en Espagne et ailleurs, nous en appelons à l'apaisement des tensions et à la fin des mesures arbitraires qui frappent des élus du suffrage universel", concluent-ils.

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, le secrétaire national du PCF Fabien Roussel, le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon, les anciennes ministres Marie-George Buffet (PCF) et Sylvia Pinel (PRG), le député Régis Juanico (Générations) font notamment partie des signataires.

Le principal procès de la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017 s'est achevé en juin. Douze indépendantistes dont l'ancien vice-président de la région Oriol Junqueras y risquent jusqu'à 25 ans de prison. Le verdict devrait être connu à l'automne.

Liste des signataires :

Jean-Félix Acquaviva (LT, Haute-Corse), Sophie Auconie (UDI, Indre-et-Loire), Clémentine Autain (FI, Seine-Saint-Denis), Huguette Bello (GDR, La Réunion), Ugo Bernalicis (FI, Nord), Pascal Brindeau (UDI, Loir-et-Cher), Moetai Brotherson (GDR, Polynésie), Alain Bruneel (GDR, Nord), Marie-George Buffet (GDR, Seine-Saint-Denis), Michel Castellani (LT, Haute-Corse), André Chassaigne (GDR, Puy-de-Dôme), Jean-Michel Clément (LT, Vienne), Paul-André Colombani (LT, Corse-du-Sud), Éric Coquerel (FI, Seine-Saint-Denis), Alexis Corbière (FI, Seine-Saint-Denis), Pierre Dharréville (GDR, Bouches-du-Rhône), Jeanine Dubié (LT, Hautes-Pyrénées), Frédérique Dumas (LT, Hauts-de-Seine), Jean-Paul Dufrègne (GDR, Allier), Elsa Faucillon (GDR, Hauts-de-Seine), Caroline Fiat (FI, Meurthe-et-Moselle), M'jid El Guerrab (LT, Français établis hors de France), Régis Juanico (PS, Loire), Sébastien Jumel (GDR, Seine-Maritime), Manuéla Kéclard-Mondésir (GDR, Martinique), Bastien Lachaud (FI, Seine-Saint-Denis), Jean-Christophe Lagarde (UDI, Seine-Saint-Denis), François-Michel Lambert (LT, Bouches-du-Rhône), Michel Larive (FI, Ariège), Jean-Paul Lecoq (GDR, Seine-Maritime), Jean-Luc Mélenchon (FI, Bouches-du-Rhône), Paul Molac (LT, Morbihan), Jean-Philippe Nilor (GDR, Martinique), Danièle Obono (FI, Paris), Bertrand Pancher (LT, Meuse), Mathilde Panot (FI, Val-de-Marne), Stéphane Peu (GDR, Seine-Saint-Denis), Sylvia Pinel (LT, Tarn-et-Garonne), Loïc Prud'homme (FI, Gironde), François Pupponi (LT, Val-d'Oise), Adrien Quatennens (FI, Nord), Jean-Hugues Ratenon (FI, la Réunion), Muriel Ressiguier (FI, Hérault), Fabien Roussel (GDR, Nord), Sabine Rubin (FI, Seine-Saint-Denis), François Ruffin (FI, Somme), Maina Sage (UDI, Polynésie), Gabriel Serville (GDR, Guyane), Bénédicte Taurine (FI, Ariège), Philippe Vigier (LT, Eure-et-Loir), Hubert Wulfranc (GDR, Seine-Maritime), Michel Zumkeller (UDI, Territoire de Belfort).

Un communiqué de presse issu du président LREM de l'assemblée communique:

"qu'il tient à rappeler son attachement à l'unité et l'intégrité de notre voisin européen , ainsi qu'au respect de son cadre institutionnel .

Il a tenu à renouveler ce jour à l'ambassadeur du Royaume d'Espagne en France sa pleine confiance à l'égard des autorités espagnoles, où tout débat s'épanouit dans une démocratie respectueuse de l'état de droit et des libertés individuelles"

Pour  les Municipales 2020 à  le catalaniste Jordi Vera @ouiaupayscat demande à voter Romain Grau. INCOMPRÉHENSIBLE !!

Définitivement la "République en Marche" au pouvoir n'aime ni les gilets jaunes, ni les rubans jaunes!

Partager cet article
Repost0
27 août 2019 2 27 /08 /août /2019 14:30

"Has to be one of the best gunfight scenes in a movie. The gun fight at the OK Corral in Tombstone is a classic"

"Tout l'art de la guerre est basé sur la duperie. " L'Art de la guerre de Sun Tzu

"Mais, je ne supporte plus cette «épidémie de supériorité morale» (comme l’écrit Bret Easton Ellis, écrivain américain) de notre époque qui conduit à une hystérie collective d’une petite élite qui dicte comment bien penser. Je le dis, Robert Ménard fait de bonnes choses pour Béziers. Je l'ai félicité pour cela et, comme je suis allé à Détroit, Châteauroux, Albi et d'autres, je n'hésiterai pas à me rendre à Béziers pour voir ce qu'il peut y avoir de bon pour Perpignan". Oliver Amiel

L'Amazonie flambe,( mais c'est le jeu ma pauvre Suzette) et pendant ce temps à Perpignan , on s'émeut du fait que le jeune padaouane Olivier Amiel s'affiche avec le coté obscur de la force Dark Ménard ...Les communistes, Perpignan équilibre, La république en marche, ma concierge se sont scandalisés. Même Louis Aliot maugrée de s'être laisser dépasser sur sa droite par l'ex chevénementiste...

L'art de la guerre médiatique: Surgir où on ne vous attend pas!

Il faut dire qu'à 7 mois de l'élection municipale, on se faisait sérieusement chier . Je sais qu'une bonne évacuation c'est bon pour la santé, mais à ce point là, s'en était presque indécent. Heureusement les matchs de l'USAP on repris et avec eux la liesse. Le match, ce n'est pas qu'un lieu sportif , c'est aussi (et peut-être avant tout)  un lieu de mostration sociale, comme avant on se montrait aux arènes voir les lions boulotter des chrétiens (la cruauté ne date pas d'hier) . Et c'est donc là que certains politiques ont décidé de livrer bataille. Olivier Amiel avait cherché a rencontrer Robert Ménard, maire de Béziers  pour avoir le secret de sa réussite . Et voilà qu'il vient à Perpignan . Contrairement  à Hermeline Malherbe la présidente socialiste du département et Jean-Marc Pujol le maire de Perpignan et président de sa communauté urbaine (l'étiquette : "en même temps") , le jeune Olivier n'a pas snobé Robert . Pour un peu, il l'aurait appelé "papa" .

Il suffit d'une tapette à souris géante et d'un gros morceau de fromage, pour qu'ils tombent tous dans le panneau!

La lassitude en politique à Perpignan provient du fait que l'on sait à l'avance ce que son personnel va faire ou dire à la ligne prés . Ce qui fait qu'il est simple de l'attendre à l'orée du bois avec une planche à clous et de lui en mettre un grand coup dans sa face. 

A votre avis, Olivier Amiel ne s'est-il pas affiché avec Robert Ménard en sachant très bien la levée de boucliers que cela allait soulever? Bien-surs. Il savait qu'immédiatement les autres, se pinçant le nez allaient faire feu de toute la "moraline" (La moraline est à la politique, ce que le glyphosate est à la mauvaise herbe!) qu'ils avaient en réserve. Les médias se régalent (moi le premier) de le donner en pâture, comme dans la cour de récréation le gars qui crie "maillade"! 

Olivier fait son miel, du buzz qu'il a provoqué!

Action Amiel, réactions des autres. Lorsqu'on réagit , on a déjà un train de retard.Et de qui on parle en bien ou en mal pourvu qu'on en parle? Allez, devinez!

On devra peut être faire alliance avec Louis Aliot au deuxième tour pour faire barrage à l'extrême droite d'Olivier Amiel?

En attendant, ceux qui hurlent avec les loups n'ont toujours pas de programme, lorsqu'ils ont un candidat ...

Il serait peut être temps de parler de la ville...ou serais-je hors sujet?

Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 18:59

Je me suis souvent demandé pourquoi, si nous sommes en démocratie et puisque le peuple est majoritaire, comment se faisait-il que la plupart des élus accédant au pouvoir fassent des politiques qu'ils disent "courageuses" , "pragmatiques" et "réalistes" .Parce  que, nous disent ils: les français veulent "plus de réformes" (les vaches de réforme que j'ai connu étaient dans mon assiette et provenaient d'un abattoir) . Mais la plupart du temps, il se faisait que la plupart qui payait les pots cassés de politiques qui enrichissaient certains (et je le tiens pour sûr!) .

Alors question du bac (pas de la BAC, parce que là: t'as pas 4 heure, un stylo et un papier pour répondre) , pourquoi la gauche n'est pas au pouvoir et ne réalise-t-elle pas le paradis des travailleurs?

Parce que l'efficacité est un truc de droite?  Parce que lorsqu'on défend des idées justes , on a pas besoin d'être efficace , puisque l'important c'est d'afficher que l'on défend des idées justes, pas de les défendre?

Ce ne sont pas les ouvriers qui ont quelque chose contre les idées de gauche, c'est peut être la gauche qui a quelque chose contre le prolétariat?

"Ce n'est pas le locataire du 6e étage qui est anti-fasciste, c'est le fascisme qui est anti-locataire du 6e étage." disait Marcelo Mastroianni dans "une journée particulière" Ettore Scola .

La classe ouvrière ou salariale (dans tous les cas, c'est la classe!) n'a pas abandonné la gauche, mais les partis de gauche, une nuance à faire. Parce que leur condition ne se sont pas améliorées à ce point pour qu'elle ait l'idée de s'embourgeoiser. Par contre les partis politiques et leurs cadres eux...Ils reconnaissent les pauvres à leur accoutrement et à l'odeur (l’absence de dents aussi parfois) pas aux symptômes sociaux. Alors ne vous étonnez pas que les gueux ne reconnaissent plus ceux qui ne les voyaient déjà plus. Comme qui dirait , c'est leur instinct de survie.

Être de gauche en vrai, c'est fatigant, faire de gauche: c'est plus simple!

Faire de gauche est à la politique, ce que l'indignation est à l'action : beaucoup moins de calories dépensées!

Il faut travailler l’intransigeance de façade devant son miroir : faire des mimiques ,  incarner des rictus...Parce qu'à l'époque des réseaux sociaux et de l'hyper-communication: on a pas besoin d'agir, mais d'être présent, de soutenir!

Ainsi peut-on dans la même journée signer une trentaine de pétitions, dénoncer des injustices à la tonnes, et surtout constater dans un cri muet: la fascisation des esprits!

Sauf qu’au delà du discours, on juge un arbre à ses fruits. Il ne suffit plus de dire qu'on "a mis les mains dans le cambouis et qu'on a ses petites mains manucurées. Le sgnifié a besoin de signifiant, sans quoi les postures n'ont que le doux parfum de la "moraline"

"La moraline est un terme inventé par Friedrich Nietzsche (das Moralin) pour désigner par dérision la morale bien-pensante.

Le suffixe -ine de moraline est accolé à "morale" pour suggérer une substance pharmaceutique désignant un produit imaginaire permettant de donner une bonne moralité."

La moraline existe aussi en suppositoire: c'est pour cela qu'on peut dénoncer les suppôts de la Moraline!

Dénoncer l'extrême droite , c'est le dernier argument pour la gauche de façade!

"Quand on a que l'amour" disait la chanson . Et quand on plus que la dénonciation comme idéologie?

Moralité, si la gauche veut gagner pour des lendemain qui chantent pour les travailleurs, il faudra plus que se lever tôt.

Oui, parce la phrase "le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt", c'est une connerie inventée par les capitalistes pour envoyer l'ouvrier au turbin (comme pour l'odeur du napalm au petit déjeuner) avec un parfum de victoire!

(Sans quoi les boulangers seraient les maîtres du monde!)

Il faut reconstruire une idéologie et des outils pour pouvoir dire à nouveau comme Archimède : "donnez-moi un levier et un point d'appui , et je soulèverai l'univers!"

 

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 13:42


"Dark vador (à l'Amiral Piett) : Vos histoires d'astéroïdes ne m'intéressent pas, Amiral. Je veux ce vaisseau, pas des excuses !"

La presse on le sait est un des piliers de la démocratie (comme à su le démontrer "La Pravda" en Union Soviétique durant plusieurs décennies) .

Elle est là pour raconter le réel en rassemblant les faits. Cela permettra aux citoyens de se faire une idée de la situation , de se positionner, d'agir ou de voter selon les convictions qu'il se sera forgée . C'est dire l'importance d'avoir une bonne information au national comme au locale . Peut-être plus au locale parce que la biodiversité de l'info est rare et sa traçabilité complexe.

L'info locale à la saveur de lasagnes étiquetées au bœuf, mais parfumées au cheval!

Dans un édito récent le chef de la locale de l'Indep, le journal d'ici , Thierry Bouldoire, faisait la recension de l'offensive politique pour les municipales 2020 avant la fin de la trêve des confiseurs de l'été (consacrée à sa propre mise en scène dans des clubs de plage avec un verre de rosée piscine ou une piscine de rosée glaçonnée à la main, avec cette canicule on ne sait plus trop) .

"A Perpignan, la campagne électorale n’attend pas la rentrée. Aucune trêve estivale au menu. La preuve, début juillet, Les Républicains sondaient la ville.

Fin juillet, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, venait soutenir Romain Grau, député et candidat LREM, après le saccage de sa permanence. Quasiment au même moment, une partie de la gauche avançait le nom de Jean-Bernard Mathon, militant du patrimoine, comme tête de liste. Au tour de Louis Aliot de s’afficher dans les rues de Perpignan."

Mais l'objectif de l'article est de tacler le candidat Louis Aliot ex FN, nouveau RN sans étiquette qui s'affiche depuis lundi en quatre par trois dans les rues de Perpignan!

"En grand, à l’image de son slogan retenu pour conquérir Perpignan.
Depuis lundi, le leader frontiste s’expose en 4x3 sur une vingtaine de murs. « Ce n’est pas encore le coup d’envoi de la campagne, plutôt une pré-campagne », fait croire celui qui n’affiche surtout pas son appartenance politique. Ni logo du Rassemblement national, ni revendication Bleu Marine, Louis Aliot, pourtant membre du bureau national du parti d’extrême droite, a choisi de ne rien revendiquer. Un pas de plus vers une campagne inspirée par celle de Robert Ménard, élu en 2014 à Béziers. Louis Aliot devrait inaugurer sa permanence en centre-ville courant septembre et dévoiler une partie de sa liste en décembre."

Un journaliste pilier de la démocratie se doit d'être un antifa!

Il faut toujours dénoncer la "bête immonde dont le ventre est encore fécond" lorsqu'on la voit , voir même lorsqu'on ne la distingue pas nettement dans la tempête de mousse parce que : "le plus beau coup du diable, c'est de faire croire qu'il n'existe pas" .

Et là, vous pouvez compter sur Thierry Bouldoire, ancien spécialiste du rugby pour avoir l’œil et le bon...

Certes aux vœux à la presse de Louis Aliot au restaurant "La passerelle" en janvier dernier, il était moins piquant!

En mangeant son poisson avec la discrétion d'un petit garçon timide, il posait ses questions avec plus de circonspections. Mais lorsqu'on a les personnes en face, on ne perçoit que leur humanité. Et puis, on mange vachement bien à "la passerelle".

Mais le poisson digéré, on reprend ses esprits, et on dit ce qu'on a à dire!

On est d'autant plus sévère, que ce que l'esprit d'escalier à remonter le ressort . Il est comme la mendiante de Strasbourg http://www.histoiredefrance-chansons.com/index.php?param1=MI0122.php : aux allemands je ne tends pas la main!

Et encore moins question de vendre du beurre à Louis Aliot!

On aimerait la même sévérité d'éditorialiste avec tous les élus!

Dénoncer, c'est bien . Mais pour une question d'équilibre et de neutralité, il faudrait dénoncer tous les pouvoirs d'où qu'ils proviennent . Comme le passage du maire Jean-Marc Pujol les républicains qui se dit à la fois "gilet jaune" et "Macro-compatible" avec "La France Audacieuse" . Où encore la "Fake news" de Romain Grau qui dénonce le saccage de sa permanence par des "gilets jaunes" alors que sur la vidéo on voit très bien , les 4 blackblocs qui s'extraient  de la manif pour casser...Sans parler du peu d'échos qu'il fait de la campagne permanente de Clotilde Ripoull...

Attendez-vous  à ce qu'à partir du deuxième tour des municipales, il défende la "république en marche" en danger!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 août 2019 1 19 /08 /août /2019 16:46

Avant à l'entrée des villes, il n'y avait que le nom de la ville. Puis il y eut le panneau du nom de la ville et un autre , avec le nom en langue régionale. On a mis aussi des panneaux avec le noms des villes avec lesquelles on était jumelées . Et puis ça été l'inflation : ville fleurie, ville amie des enfants (parce que les villes sans panneau, le gosse qui rentre se fait défoncer la face!) , j'en passe et des meilleurs : on finirait par arrêter la voiture pour prendre le temps de les lire...Et puis, comme on dit: panneaux partout , justice nulle part!

Rajoutez à cela que dans l'union européenne ce qui fait loi, c'est : "la concurrence libre et non faussée", ce qui met tous les territoires en compétition.

Du coup, même sur l’infra territoire de la communauté urbaine de Perpignan, même les villes communistes comme Cabestany entrent en compétition avec les autres villes de cette espace .

Parce que ce n'est la taille de la ville qui compte!

Aussi trouve t on à son entrée un panneau, comme une bande annonce, de l'être profond de la ville. Cabestany est dans son essence même une ville "active et sportive" . Il faut le signaler pour que , il n'y est pas de malentendu sur la marchandise.

Piquée au vif la mairie de Perpignan, compte bien répondre à cette provocation (car s'en est une) par un autre panneau!

Perpignan, ville grosse et paresseuse!

Qu'on se le dise à l'heure des bilan pour ses municipales 2020...

Partager cet article
Repost0
18 août 2019 7 18 /08 /août /2019 17:27

 

Alors, petit Frantsouz, l’auras-tu le vaccin russe, le Sputnik V, ou l’auras-tu pas ? Tout cela est entre les mains de l’Agence européenne du médicament. Tu imagines, un shout de Sputnik V, mais bon dieu, ça t’envoie sur la lune, c’est de la super came, remets-moi Space Oddity ! Gageons, que les Européens laisseront parler leur anti-russisme (je viens de l’inventer) pavlovien avant tout, avant de penser à toi et au bonheur collectif.
 
En attendant, la came de Vova Blondin se vend bien surtout en Amérique du Sud où il y a forcément une défiance par rapport au Cain-Cain, en Algérie, et même en Hongrie ou un Etat véritablement souverain et membre de l’Union Soviétique Européenne, a décidé d’acquérir le Sputnik V. Tes dirigeants sont des truffes, ils se mettent entre les mains de l’impérialisme Cain-Cain, lequel Cain-Cain ne va pas te vendre les précieuses doses parce que tout simplement, il en a besoin pour lui.
 
D’ailleurs, côté français, j’entends pas beaucoup parler vaccin, Pasteur et Sanofi sont dans les choux. Désolé, mais ça, ça montre que tu déclines et que dans la géopolitique mondiale, tu pèses le poids d’une plume, petit Frantsouz, t’es pas vraiment le boss du game…
 
Aaaaah, Moscou vit ! Musées, Bolchoï, bars, restaurants, banyas, tout est ouvert !! La vie, la vraie, la dynamique, faite de rencontres, avec des œuvres ou avec des gueuses, en tout cas, du plaisir, c’est sûr ! La Russie est aujourd’hui un pays de liberté, une vraie démocratie. Je pense à toi, petit Frantsouz, à la veille d’un nouveau confinement, prisonnier et exilé à domicile. Je me marre ! Regarde Paris, sans ses musées, ses bars, ses restaurants, ses palaces, que reste-t-il. Ben, je vais te dire, c’est moche et ‘est gris et ça ressemble à Gotham city, sans Batman, toi, tu n’as que Robin et c’est ton Micron. La loose…
 
J’espère que cette histoire va un peu t’ouvrir les yeux et te faire réviser ce que tu pensais de la très Sainte Russie, qui est désormais un véritable pôle de puissance.
 
Vaccin, pacifications en Syrie et au Karabakh, hydrocarbures, population soudée et patriote… Bon, c’est vrai, le pays décline démographiquement, il est d’ailleurs question d’assouplir les règles d’accueil des travailleurs immigrés en provenance d’Asie centrale, il nous faut nos gastarbeiters. Peut-être que d’ici 20 ans, cela changera le visage du pays, qui sait. Mais, ça m’étonnerait parce que chez nous, ils ne sont qu’invités, pas possible pour eux de s’établir, ils restent 3 ans, bossent comme des ânes et c’est retour au pays, pas possible de faire venir bobonne et la smala. C’est comme ça en Russie, faut préserver la cohésion nationale.
 
La Russie restera donc la Russie et continuera à tourmenter les braves Européens et les Cains-Cains, sur le déclin, ils font semblant de ne pas le savoir.
 
Le monde sera bientôt chinois. Ils ont commencé à nous croquer quelques beaux morceaux, forcément, avec les sanctions de 2014, vous nous avez poussé vers eux, mais la Russie, c’est pour l’apéro, le morceau de choix, c’est toi. Allez, laisse tomber tes tests PCR, la nouveauté qui vient de Chine, c’est le test rectal, spécialement conçu pour toi, « Penchez-vous, Monsieur, et dites 33 » !
 
Les autres chroniques santoriniennes ici:
 
Les chroniques Moscovites du même auteur:
Partager cet article
Repost0
15 août 2019 4 15 /08 /août /2019 15:53

"Que je voudrais bien tenir un de ces puissants de quatre jours, si légers sur le mal qu'ils ordonnent, quand une bonne disgrâce a cuvé son orgueil ! " Le mariage de Figaro Beaumarchais

Déjà durant le mouvement des gilets jaunes, il y eut quelques saccages de permanences d'élus LREM et début d'incendie (qui dans les médias avaient pris des allures d'incendie du Reichstag) . Mais depuis le vote du CETA accord de "libre échange" (nous prendrons le temps dans un autre article, le soin de soulever le fait paradoxal, qu'un accord reste libre lorsqu'il est contraint par toute une série d'articles et autres tribunaux d’arbitrages ...#oxymore) avec le Canada. Des gilets jaunes et autres paysans trahis (pléonasme) se sont mis à regimber et à s'attaquer symboliquement , mais de manière virile aux représentations de ceux qu'ils considèrent avoir détériorer leur mode de vie déjà pas florissant, par leurs votes .

Crier plus fort que la douleur: comme les footballeurs italiens !

https://www.sofoot.com/de-l-art-de-bien-simuler-163138.html

On en est à plus d'une vintaine de permanences saccagées ou devant lesquelles on a déposé du fumier ou dieu sait quoi de nauséabond. C'est le moment pour les députés en Marche de se poster en martyr de la république démocratique...Ils crient très fort, dénoncent la violence des autres : " "Ils venaient casser du député, donc casser la démocratie", affirmait Romain Grau. Et avec des airs d'enfants qui viennent de prendre une baffe , ils demandent pourquoi...Parce que comme pour l'enfant, les députés LREM n'ont franchi aucune limites qui justifie "la violence", voir la "haine" qui semble s’abattre sur eux .

"Maurice , tu dépasses les bornes des limites" https://www.youtube.com/watch?v=Vdc52q9uFeM

Il n'y a pas eu d'avant. Tout semble surgir dans le présent comme d'un vortex ou d'un monde parallèle qui n'a rien avoir avec eux. Eux, qui ont toujours la porte de leur permanence ouverte (lorsqu'il en reste encore une) pour être à l'écoute.

La vulgarité, c'est la manière dont se comportent les autres...

L'élu LREM a cette capacité en guise de réponse, de se rouler en boule et se mettre dans une posture de déni . La "violence" et la "haine" ne provient jamais d'eux, mais des autres. Ils sont dans un phénomène que l'on qualifie en psychologie de "projection".

"En psychologie et en psychanalyse, la projection correspond à l'opération mentale par laquelle une personne attribue à quelqu'un d'autre ses propres sentiments, dans le but de se sortir d'une situation émotionnelle vécue comme intolérable par elle: la personne n'a pas conscience d'appliquer ce mécanisme, justement car elle n'accepte pas les sentiments, ou sensations, qu'elle « projette » à l'extérieur, sur l'autre ou sur un objet. Il s'agit donc de mouvements pulsionnels intolérables, ou en tout cas, perçus comme tels".

 A partir de là aucune discussion n'est possible: et la résolution des problèmes avec!

De sorte que ces députés là soient comme le décrit le poète turque Nazim Hikmet :  "La plus étrange des créatures" 

https://schabrieres.wordpress.com/2012/01/14/nazim-hikmet-la-plus-etrange-des-creatures-dunyanin-en-tuhaf-mahluku-1947/

"Comme le scorpion, mon frère,
Tu es comme le scorpion
Dans une nuit d’épouvante.
Comme le moineau, mon frère,
Tu es comme le moineau,
Dans ses menues inquiétudes."

(...)

"Et s’il y a tant de misère sur terre
C’est grâce à toi, mon frère,
Si nous sommes affamés, épuisés,
Si nous sommes écorchés jusqu’au sang,
Pressés comme la grappe pour donner notre vin,
Irai-je jusqu’à dire que c’est de ta faute, non,
Mais tu y es pour beaucoup, mon frère."

Il ne reste donc,  pour ces députés, que de continuer de voter comme on leur demande et s'étonner de la "violence" et de la "haine" des autres :

jusqu'à ce que le gouvernement finisse par écraser ou étouffer totalement la contestation, ou bien que le lait déborde de la casserole et que ce gouvernement, comme la crème, soit à son tour renversé . Parce qu'à ce stade , il est peu probable que les urnes soient un buvard suffisant pour absorber la rancœur populaire...

Le Talion de fer et sa loi : œil pour LBD, dents pour mains arrachées...

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2019 7 11 /08 /août /2019 14:22
 
 
"R.I.D.I.C.U.L.E
Encore une fois, les catalanistes à côté de la plaque...
En aucun cas, ça changera la situation de nos chômeurs, de la ruralité, de nos agriculteurs, et la situation économique de notre territoire...
Totalement déconnectés des préoccupations des citoyens de la Catalogne Nord.

#AgissonsPaysCatalan, le renouveau de la classe politique locale." déclare Joan Nou d'Agissons Pays Catalan , au moment où le  parti historique Unitat Catalana reparle d'un passeport catalan dans un article de bonne taille dans l'Indépendant. Déjà un indice, si l'indépendant ouvre largement ses colonnes , c'est que l'enjeu est dérisoire et ne portera aucunement à conséquences nulle part , ni au nord , ni au sud ! (J'invite d'ailleurs dans le même ordre d'idée, à FranceBleu Roupillon à monter un débat sur le thème)
 
 
"Proposons de l'impossible comme ça personne ne pourra nous reprocher de ne pas y arriver. C'est moins stressant et fatiguant que de se confronter à la réalité et d'essayer de la faire bouger" comme disait le penseur Joan Planes
 
 
 
 
Catalogne: Unitat Catalana, réinvente le fil à couper l'eau chaude en voulant un passeport catalan comme au Groland! par Nicolas Caudeville

Mais revenons au sujet :что такое паспорт?

 
"Passeport nom masculin Pièce certifiant l'identité et la nationalité, délivrée par une autorité administrative à un ressortissant pour lui permettre de se rendre à l'étranger."
 
Donc, on parle là d'un outil administratif délivré potentiellement par un état souverain qui donne reconnaissance de l'identité nationale du porteur et donne droit à circulation internationale.
 
La Catalogne n'étant pas un état souverain, même si la Généralitat s'amusait à en émettre un: il n'aurait qu'une valeur symbolique et n'aurait donc serait d'une totale innocuité!
 
 
 
 
Plus encore s'il s'agit de la proposition d'un parti Nord Catalan : alors l'insignifiance confine au dérisoire!
 
 
Mais le but du jeu, n'est pas ce qui est désigné . Le but est de se faire mousser assez pour obtenir de bonne place (voir éligibles) sur les listes à 6 mois des municipales .
 
 
 
 
Camarades représentants des minorités, il est encore temps de faire des propositions inutiles et chocs pour avoir votre place sur une liste municipale!
 
 
"Ha ça ira, ça ira les catalanistes à la mangeoire!" N'hésitez pas, donc, plus c'est con, plus c'est incongru plus ça marche et plus les médias locaux en parle...Cela peut permettre d'avoir son quart d'heure wharoolien et même de toucher des indemnités , ainsi qu'avoir une place de parking (et, c'est par rien, Brice Lafontaine en a toujours un souvenir ému...souvenir qu'il compte bien revivre : puisqu'il soutien Romain Grau ).
 
 
 
 
Il y a pourtant de vrais combats, plus que symbolique a engagé pour être utile au territoire catalan nord!
 
L'utilitarisme ne fait certes pas partie du corps de doctrine des catalanistes locaux (qui sont à ceux du sud , ce que le Champomy est au Champagne!) .
 
Utilitarisme :Idéologie politique, Description
 
L’utilitarisme est une doctrine en philosophie politique ou en éthique sociale qui prescrit d'agir de manière à maximiser le bien-être collectif, entendu comme la somme ou la moyenne de bien-être de l'ensemble des êtres sensibles et affectés.
Fondateur : Jeremy Bentham
"
 
 
 
 
 
Pourquoi ne pas défendre le "Roussillon Express" alias le train de fret Perpignan/ Rungis où il y a à la fois des enjeux d’environnement, d'économie et d'emplois?
 
 
 
Ou quitte à faire dans le symbolique, continuer à se battre pour que le nom de la région Occitanie , inclut le nom catalan .
 
 
 
 
Mais de ça , il n'est pas question, c'est compliqué.
 
En plus, il faut réfléchir et puis bosser. Se confronter aux adversaires . Bref, c'est pas demain que ça va se faire, vu que l'objectif c'est de dire aux gens d'ici: on est des gens bien à titre personnel , puisque on défend une juste cause. C'est un acte d'auto-promo à esthétique poétique...
 
 
 
 
Pourtant  Unitat Catalana n'a pas toujours fait dans la franche bouffonnerie!
 
 
Il fut un temps où ce parti comptait dans ses rangs des personnes d'importance intellectuelle comme Llrorenç Planes.https://ca.wikipedia.org/wiki/Lloren%C3%A7_Planes qui lui s'était fendu de 2 livres de réflexions perspectives et prospectives sur le territoire nord catalan: "Le petit livre de la Catalogne Nord Lluita per un "Rosselló" català" en 1974 et "Per comprendre Catalunya Nord. De la identitat desnaturalitzada a l'esperança de futur "(2012)
 
 
 
 
 
Parce que dans les partis politiques et catalanistes en particuliers, il n'y a plus que les miroirs qui réfléchissent .
 
Le manque de vergogne généré par les temps "post-modernes" implique que les partis politiques ne sont plus que des écuries pour faire élire  des édiles . Mais dans ces écuries, on a commencé par élever des chevaux: on a fini par élever des ânes. 
C'est par un glissement sémantique , que l'on est passé "d'écurie" à "incurie"
 
 
 
 
A quoi sert une politique si elle est désarmée?
 
 
"À quoi sert une chanson si elle est désarmée?"
Me disaient des Chiliens, bras ouverts, poings serrés
Comme une langue ancienne
Qu'on voudrait massacrer
Je veux être utile
À vivre et à rêver" 
 mettait dans la bouche de Julien Clerc, le plus célèbre parolier de la chanson française, le catalan Etienne Roda -Gil
 
Parce que même si selon Gainsbourg "la chanson est un art mineur" : "Les chansons ça aide à vivre, les vrais, il y a même des chansons qui aident à mourir..." comme disait Roda-Gil
 
Mais mourir pour des idées, il y a des risques à ne pas courir pour certains!https://www.youtube.com/watch?v=ql38v9AjjlM
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0

Articles Récents