Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 09:47

         

      
 
Ouf, en ce moment, l’actualité est terrible. Après avoir évité le fascisme en France, grâce à Emmanuel, nous avons évité le séparatisme en Catalogne. L’autre Puichedémon, mal coiffé, mal habillé, mannequin de chez Célio, est en exil chez les Belges, bonne blague. Et tu as vu cet attentat à New-York, la ville que j’adooooooore. Et bien malgré cela, les Newyorkais restent sympas, souriants, ouverts sur le monde et sur leur prochain… Un exemple pour les Français, ouais !
 
L’hiver arrive à Paris, alors j’ai décidé d’aller vers le soleil et pas trop loin, à Athènes. Tu vois, je suis un humaniste, je vais chez eux parce que je me dis que les aider, c’est nous aider. Et encore, je suis sympa d’aller aider ces tricheurs. Ben ouais, ils avaient maquillé leurs chiffres pour entrer dans l’UE et la zone euro. Quelques mauvais esprits te diront que c’est Goldman Sachs qui avait fourni le maquillage et les crèmes mais, crois-moi, moi qui suis dans la finance, Goldman Sachs, c’est le nec le plus ultra de la finance (durable et éco-responsable), pas possible qu’ils aient fait cela.
 
Bon désormais, le pays est gouverné par la troïka, Commission européenne, BCE et FMI et ça envoie le bois, le Tsipras, il exécute et il mord l’oreiller en silence. Des salaires moyens, enfin, c’est une notion qui n’existe pas, pas de Smic là-bas, le rêve libéral chimiquement pur, autour de 400 à 600 euros. Des baisses de salaires drastiques pour les fonctionnaires, ces gros fainéants. Des trentenaires ou quadras qui retournent vivre chez leurs parents. Tu vois, la crise ça a du bon dans les pays méditerranéen, cela permet de raviver les solidarités familiales, qui servent d’amortisseurs sociaux. Quelque part, ça fait du bien à une société de se débrouiller toute seule sans rien attendre de l’Etat, hein, t’es d’accord ? Eh, c’est drôle, plus personne ne parle de la Grèce dans nos médias, pourtant, ça continue grave. Les Grecs, tu vois, y z ont pas le cul sorti des ronces…
 
J’ai croisé une manif de jeunes qui protestaient contre la baisse des moyens dans l’éducation et l’achat de mirages F-16 aux Américains. Bande d’ingrats, faut pas oublier combien de boys sont morts pour libérer l’Europe du nazisme !!
 
Par contre, vraiment, seul problème à ce séjour, c’est que j’ai fait de la mauvaise graisse, je suis revenu enceint, c’est mon côté innovant et égalité hommes/femmes.

 Chronique d’un citoyen concerné  6 par Ladislas C. : Retour de graisse !
 Chronique d’un citoyen concerné  6 par Ladislas C. : Retour de graisse !
 Chronique d’un citoyen concerné  6 par Ladislas C. : Retour de graisse !
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 12:11

 

Inès Muriot était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenterla parade de s artistes du 5 novembre de 15H à 19h avec prise de parole pour défense du théâtre municipale menacé d'être transformé en amphithéâtre pour les besoins de l'installation de l'UPVD au centre ville. Les citoyens se mobilisent près de 8000 signatures pour la pétition https://www.change.org/p/ministre-de-la-culture-sauvons-le-the%C3%A2tre-municipal-de-perpignan-oui-au-th%C3%A9%C3%A2tre-non-%C3%A0-l-amphi-th%C3%A9%C3%A2tre/u/21867190?recruiter=676580189&utm_source=share_update&utm_medium=facebook&utm_campaign=facebook_link

L'équipe municipal dont le maire Jean-Marc Pujol est le faux nez (puisqu'il semblerait que ce soit Michel Sitja son directeur de cabinet qui tienne les rênes réelles du pouvoir) est toujours dans l'improvisation chevauchant de lubie en lubie comme l'acteur burlesque Harold Lloyd passant de véhicule en véhicule pour aller à un mariage . Là, pour complaire au "petit prince" de l'université Fabrice , elle n'arrête pas de s'agiter détruire, construire, parce que le président Lorente lui a dit "dessine moi une université au centre ville!" 

Dans cette épisode on pense transformer un vieux théâtre de 204 ans en amphithéâtre . Ben, oui, ya théâtre dedans , du coup, ya pas grand chose à faire pour le transformer et y mettre des étudiants en droit (#complétementintoxiquéàlapostmodernité) 

Mais, la politique et l'université sont des choses trop sérieuses pour la laisser aux politiciens et aux président d'université! 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 21:15

Ramon Faura a publié plus de 10 compilations de groupes en catalans de tous les pays catalans. Il s'est présenté à plusieurs élections locales seul ou en liste. Il a une pratique des milieux  catalanistes et de la Catalogne. Il est aussi l'ami de l'acteur catalan Sergi Lopez. Préoccupé par la situation en Catalogne, de la manière dont les médias présentent la sitution et de l'apathie locale notamment celle de l'université de Perpignan et des élus, il s'est confié à nous.(la vidéo à des effets art contemporain, avec une caméra qui fait en permanence le point) 

 
Perpignan: aujourd'hui dimanche concert et duo spécial entre Marina Rosell et Balbino Medellin pour le lancement de la 8 compil des artistes d'aqui chantant en catalan au théâtre municipal! interview Ramon Faure, Marina Rosell, Balbino Medellin par Nicolas Caudeville

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 15:52

La déclaration d'indépendance par la catalogne et ce qui l'a précédé ( le référendum et le matraquage par la police et la guardia civil espagnoles des citoyens souhaitant voter) est un événement majeur de l'histoire de l'Europe. (On reconnaît un moment historique à ce qu'il est un point de basculement d'un état de la civilisation à un autre) .

Mais l’atonie des réactions de et en Europe  (mis à part le gouvernement espagnol évidemment) considérant que cet événement était du ressort "d'affaires internes à l'Espagne" , tient du déni de réalité.

Dans les Pyrénées-Orientales, mis à part les catalanistes, le conseillé régionales communiste Nicolas Garcia et le député FN Louis Aliot (qui se plaint plutôt que cela puisse réanimer des pulsions indépendantistes en Catalogne Nord), le silence fait un "boucan d'enfer" . 

Et l'université de Perpignan, lieu où à priori  il y a réflexions, analyses et débats, et bien le silence est aussi assourdissant!

L'université de Perpignan depuis la présidence Fabrice Lorente,semble ne communiquer que par son dynamisme en matière "d'incubation d'entreprise" et de sports! 

C'est un peu court sil 'on songe à toutes les autres disciplines enseignées à l'intérieur de celle-ci pour proposer analyses et débats sur un sujet qui se trouve à une encablure de sa position géographique.

N'y a-t-il pas des départements d'espagnol, de catalan, d'économie, de droit (dont du droit constitutionnel et des sciences-politiques) ?

Ne fait-elle pas partie du réseau des universités de langue catalane "l'institut Joan-LLuis Vives?

https://www.vilaweb.cat/noticia/841977/20040422/rector-universitat-perpinya-director-linstitut-joan-lluis-vives.html

http://www.vives.org/

C'est peut être que l'université de Perpignan, en tant qu'université est un astre mort!

Dans le terme d'université, il y a ce rapport étroit à l'universalité. Je sais que certains d'entre vous , me rappellerons aussi au passage que "l'eau sa mouille" . Mais, les évidences d'hier, ne sont plus celles d'aujourd'hui. La post-modernité, c'est insinuée dans tout les secteurs de l'activité humaine jusqu'à l'enseignement supérieur. Pour l'université, tout à commencé par les accords de Bologne en 1999 (666 à l'envers)

 https://campus.attac.org/IMG/pdf/dossier_strategie_de_Lisbonne_-_processus_de_Bologne.pdf

La compétitivité doit s'installer partout y compris dans les universités.

Ainsi donc, l'état devait petit à petit ne plus mettre d'argent et les universités devenir face à celui-ci "autonomes". Ce qui en langage clair signifie qu'elle devrait à terme s'auto-financer. Et comme qui paye décide, "quin paga, mana" en catalan. Les futurs investisseurs ne vont pas payer pour des matières comme es lettres modernes ou les lettres classiques parce que le rendement direct de celles-ci est insuffisants directement.

Ainsi donc l'université de Perpignan, communique et n'organise d'événement qu'autour de l'entreprise! 

L'entreprise rend libre plus la connaissance! Pour faire moderne, de son temps, le président de l'université monsieur Lorente entend gérer l'université comme une entreprise, parce qu'en bon sportif il aime la compétition.

Sauf que ce n'est pas le métier de l'université bien au contraire. Le métier de l'université est d'éveiller les esprits à la connaissance pour mieux les émanciper. Et ses esprits émancipés formeront une communauté de citoyens au service de leur pays, pas d'employés soumis au service d'entreprises. 

L'université est une affaire trop sérieuse pour la confier aux entreprises!

L'essentiel de l'argent qui finance l'université est encore celui des citoyens, qu'ils soient étudiants ou contribuable. Ainsi donc, les entreprises qui en sont les plus petits investisseurs au travers de la fondation de l'UPVD , ne devraient pas en avoir le plus grand retour sur investissement. Les véritables actionnaires qui devraient recevoir la majorité des dividendes sont les citoyens et le territoire sur lequel elle est située.

L'université de Perpignan est silencieuse sur les "événements" de Catalogne parce que son métier n'est plus de rechercher et diffuser sa recherche.

La pensée et sa dynamisation n'est plus son objectif , mais être un rouage " de la concurrence libre et non faussée" du conglomérat marchand que forme par tous ses traités l'union européenne. Mais venez à parler d'un sujet "non marchand" alors l'université de Perpignan n'a plus rien à dire: il ne lui viendrait même pas à l'idée de faire commerce de mugs ou de T-shirt république catalane!

 

Voir aussi:

 

Perpignan Université:Pour le président Lorente,"il faut garder le cap entre tradition et modernité" interview par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-perpignan-universite-pour-le-president-lorente-il-faut-garder-le-cap-entre-tradition-et-modernite-122061734.html

 

Perpignan/Université: la campagne de dénigrement n'était que le premier volet pour une campagne de promotion anti-préjugés pour l'image de la fac! interview Fabrice Lorente par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2017/05/perpignan/universite-la-campagne-de-denigrement-n-etait-que-le-premier-volet-pour-une-campagne-de-promotion-anti-prejuges-pour-l-ima

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 15:43


Maurice Halimi était en direct sur l'archipel contre attaque il passe un gros coup de gueule sur la politique de déconstrucion culturelle du maire Jean-Marx Pujol et sa bande qui gère la ville comme des "boutiquiers " Un grand moment de clash. il reprend l'historique "du grand Rigaud" , de la fermeture d'une école d'art qui avait 200 ans d'existence, de la fermeture et la vente future du centre d'art Walter Benjamin et de la "déportation" des étudiants en droit à St Jacques sans préparation préalable. 

Au passage, il rend hommage aux précédents directeurs de la culture, Marie Costa, Jordi Vidal, avec lesquels il a construit cette politique .

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 17:11

 

 
Plateforme Culturelle
Art/Gallery/Performances
Réservations Recommandées
 
 
 
 
 
Un cabaret ouvre ses portes à Perpignan. Quelque-chose qui ouvre là où d'habitude tout ferme, les gens comme le centre ville, cela pique la curiosité . Un cabaret, c'est endroit hors le temps, où l'espace d'une spectacle, on est suspendu . Comme dans "le loup des steppes" de Herman Hesse 
 
LE THÉÂTRE MAGIQUE
 
"Au cours d’une promenade, il découvre une ruelle inconnue, une
porte dérobée qui abrite le Théâtre magique. « Tout le monde n’[y]
entre pas », déclare l’enseigne à néon, qui précise que la salle
de spectacle est « seulement pour les fous ». Le simple plaisir de
l’amusement règne en ces lieux"
 
 

C'est ce que nous propose Alix Reig l'enfant du pays qui revient d'un long voyage avec des envies et un lieu de 23 places. Le peintre Jean-Pierre Duluq, qui lui a peint et offert un fond de scène à ambiance japonisante de Kyoto , nous la présente: interview! 

à Perpignan, le FUTUR est un cabaret! interview Alix Reig, Jean-Pierre Duluq par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 18:55

Le titre est abracadabrantesque , mais la situation l'est tout autant. Mais ce n'est pas parce que le moment est historique que les gens doivent être à la hauteur. Enfin, pas les catalans du Sud dont on vanter la dignité, la patience et la volonté et le tout dans calme. Non, je veux parler de ce coté si de la frontière (pour des questions de respect, on ne le nommera ni la France, ni la Catalogne Nord) où tout se finit dans la franche-bouffonnerie!

Et quand bien, certains feraient de bons gestes (comme garder des unes et fabriquer les bulletin de vote  pour le référendum pour l'auto-détermination de la Catalogne), il faut qu'ils sabotent tout en s'en vantant à qui veut l'entendre 2 secondes plus tard!

Là, ils récidivent en plastronnant dans le journal d'ici, qu'ils recevront dans une villa de standing située à Théza (bon, là, la discrétion prend directe une balle dans la nuque, veuillez communiquer aussi, les points d’accès, le plan de la maison, et points en hauteur: c'est pour le sniper des service de renseignement espagnol : ça lui fera gagner du temps!) .

Mais revenons à la soit-disant information. Donc, l'indépendance de la répblique catalane n'est pas dé-suspendue que déjà, on spécule sur l'échec de cette possibilité. Et, on se dit comme comme la Catalogne nord est elle-même indépendante, les représentant de cet état indépendant peuvent inviter des gouvernements en exil, même non issus de dictature africaine! Ben, non. La Catalogne Nord à ce que je sache n'est pas indépendante, elle est située sur le département des Pyrénées-Orientales #66 sur le territoire français qui posséde un gouvernement centrale géographiquement situé à Paris. Et compte tenu de la posture de celui-ci, quant à "l'indépendance de la Catalogne" et de son soutient inconditionnel au gouvernement (comme il le dit lui-même) central de Madrid dirigé par Mariano Rajoy, il n'en semble pas question (si et seulement si, il y a nécessité d'un exil, ce qui serait un événement grave dans une Europe démocratique) un seul instant!

Pourquoi donc alors, certaines personnes annoncent de manière péremptoire ce qui aurait du paraître à ceux qui ont en charge de nous informer "une fake new", "un bobard", "une contre-vérité", "une fanfaronnade" ," connerie bien épaisse" . Comme on dit dans les brasseries, un prétexte pour se faire mousser en donnant l'impression qu'on fait partie de l'histoire avec un grand H. Mais, là c'est le H qu'on fume !

C'est toujours le syndrome de l'éléphant et de la petite souris qui frappe encore!

C'est l'histoire d'une éléphant et d'une petite souris qui marchent cote à cote . Et la petite souris dit à l'éléphant : "qu'est-ce qu'on fait comme poussière!"

Et pourquoi, la presse reprend l'information et donne la parole aux imbéciles, lorsque comme à Paris, ils ne sont ignorants du réel, c'est parce qu'elle sait qu'avec ce genre de titre type grosse cavalerie, le journal fera le buzz!

C'est l'histoire d'un type qui ayant perdu , ses clefs la nuit, plutôt que refaire le chemin pour les retrouver, s'affaire sous un lampadaire. Et lorsqu'on lui demande si c'est bien là qu'il les a perdu, répond: "non, mais là, il y a de la lumière!"

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 17:28


 


« Je cherche mes racines, ma mère c’est Bécassine. » (Jean-Pierre Marielle, dans Les deux crocodiles)
 
Rrrraaaaah, l’hiver est là à Moscou, du 1°, du ciel bas et gris, du moche, avec un peu de neige mesquine. J’aime, c’est la saison du bania qui commence !!! Et puis, ce n’est pas le froid qui empêche le moscovite de sortir et de faire la fête. Ah, le bania, c’est un peu la fabrique de l’homme nouveau, tu te sens régénéré…
 
Au fait, tu te souviens de Piotr Pavlenski, cet histrion qui se dit artiste, qui avait cramé la porte de mon illustre maison, à la Loubianka, qui abrite désormais le FSB et qui surtout s’était cloué les couilles sur les pavés de la Place Rouge, tu vois, un artiste total. Eh bien, petit Frantsuoz, tu n’en as pas été informé mais le Piotr est réfugié politique en chez toi !! Euh, perso, gardez-le c’est comme l’Ukraine, pas fâché d’en être débarrassé. Et comme Piotr a l’âme artiste, il ne peut pas s’empêcher de faire un happening ou une performance, et bien, il a foutu le feu à une antenne de la Banque de France, quel anar, quel foldingo !! Franchement, une bien jolie terre d’accueil pour ingrats, la France. Et s’il n’y avait que ce genre de pistolero…
 
Bon, côté politique entre nos deux pays et entre la Russie et l’Occident, c’en est au point mort. C’est presque comme un vieux couple, l’auberge du cul tourné, tu vois ? Le Russien se fait de nouveaux amis, les Chinois, les Qatari… Certes, le Russien aimait bien l’Européen, notamment le Frantsouz ou le Rital dont il est proche culturellement et émotionnellement, surtotu émotionnellement, car le Russien est un affectif, il n’a pas l’air comme ça…
 
Je me marre en ce moment avec cette affaire Harvey Weinstein, qui délie les langues (slurp, slurp, slurp). Une ci-devant chanteuse à la voix criarde, une barbare du grand Nord, Bjork, dénonce à  son tour un cinéaste danois sans le nommer mais tu comprends que c’est Lars Von Trier. Eh bien moi, ces histoires qui agitent le landernau médiatique me font marrer car tout le monde passe à côté du vrai sujet. Bon, que le mec ne puisse pas s’empêcher de sortir son zizi, c’est un fait, mais le plus important est qu’il fait partie de cette élite intellectuelle et artistique autoproclamée qui te dicte ta conduite, fais pas ci, fais pas ça, et qui prend fait et cause pour les grandes causes, migrants, homos, quinoa et gare à toi si tu ne suis pas… et qui en fait est plutôt de l’internationale des gorets. En parlant de leurs causes, le doux Harvey Weinstein fut un des soutiens du so smart Barack Obama et de l’Hilarant Clitoris battue par la Trompe de la Mort. Et ça, y a plus personne pour le rappeler tant l’omerta entre les puissants est forte mais ce goret a fait des gros chèques à ses petits copains. Trop drôle.
 
Allez, rubrique culture. Deux belles expos notables en ce moment à Moscou, l’une consacrée à Egon Schiele et Gustav Klimt, avec une présentation de leurs dessins. Bon, perso, j’ai une préférence pour Schiele et son érotisme un brin morbide. Ensuite, exposition consacrée à Chaïm Soutine, dont j’adore le bœuf écorché.
 
Culture toujours, ma révolution, le grand badaboum a 100 ans cette année. J’en suis tout ému. Mon bien cher pays a bien changé, il est désormais capitaliste en diable et ton pays, petit Frantsouz, fait désormais office de petite Union Soviétique notamment en raison de sa protection sociale. Et la célébration du grand badaboum divise un poil les Russiens, entre nostalgiques de la juste et noble cause et nostalgiques des ploutocrates et autres adorateurs de Nicolas II, qui en bon autocrate a eu ce qu’il méritait. Quand même, ce grand badaboum a foutu un sacré gros bordel et ça, tu vois, ça me plaît, ce doit être mon petit côté anar qui me reprend moi qui fut un homme d’ordre… Relis John Reed ou quelques Kessel sur la guerre civile, comme « Les temps sauvages », « La nuit sibérienne » et « La steppe rouge ». Cultive-toi un peu, ne te laisse pas engloutir par la médiocrité ambiante.

Voir aussi les autres chroniques Moscovites:

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/tag/chroniques%20moscovites/

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 20:23

Si je devait expliquer, prendre parti, décrire la situation de la Catalogne actuelle, je ne serait jamais aussi éloquent que certains personnage interprétés par l'acteur italo-américain Al-Pacino . Mais commençons par une autre situation cinématographique , le colonel Kurtz dans "apocalypse now" de Francis-Ford Coppola. Ce personnage qui pratique la guérilla au fin fond de la jungle du Cambodge pour son propre compte décris ce qui semble être à la fois un rêve et une obsession: "J'ai rêvé d'un escargot sur une lame de rasoir: ramper sur une lame de rasoir et survivre!" 

C'est un peu la situation de la Catalogne que celle de l'escargot: si elle déclare son indépendance, tout le monde lui tombe dessus et si elle essaie de négocier personne en Europe ne veut lui faire cas! Ramper le long d'une lame de rasoir et survivre, telle est la gageure! 

Winston Chrurchill disait "Lorsque vous êtes en enfer continuez d'avancer!"

Les catalans, s'ils ne le sont pas encore, ne vont pas tarder à y rentrer parce que l'article 155 de la constitution de l'Espagne de 1978 ne les feront pas rentrer dans le rang et le gouvernement de monsieur Rajoy leur fera payer cher.

Ils ne pourront donc s'extirper que centimètre après centimètre et ensemble, comme l'explique le coach joué par Al Pacino dans "l'enfer du dimanche" d'Oliver Stone 

Et quant à (pas Bertrand) l'attitude de l'Union européenne qui continue à décevoir les peuples, et dans le cas catalan , qui détourne le regard au prétexte fallacieux que "c'est une affaire interne à l'Espagne", j'aurais la même chose à lui dire qu'All Pacino dans "Le temps d'un week end" . A ces personnes, ces représentants d'états qui jugent et condamnent...

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 13:41

Gildas Girodeau était en direct pour l'archipel contre attaque au café Pam's . Au regard des"événements" de Catalogne ,il s'inquiéte de ce qui est en train de se jouer au niveau de la démocratie en France et en Europe. (Notamment au travers du traitement de l'information, qui s'en être franchement neutre est quasiment subjectif.)

 

Partager cet article
Repost0