Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 21:26

Alix Bellegarde cuisine chez vous (Des Riz : Paella Valenciana, arroz a banda et autres Riz de saison. Des envies à emporter : Entrées, desserts, foie-gras...) !! Mais dans l'immédiat elle cuisine aux caves Maillol (à coté de l'allée Maillol qui portée ce nom grâce aux statues du sculpteur catalan Maillol, dont on ne sait pourquoi , ont été retirées par la mairie du sieur Pujol à Perpignan) 
9 Cours François Palmarole, (tel  04 34 10 36 21) toujours dirigé par l'excellent Guillaume Géniez
..

Des riz et des envies  0771279800 desrizsetdesenvies@gmail.com

Interview pleine de pétillance

Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Perpignan: des riz et des envies , s'invitent aux caves Maillol! interview Guillaume Géniez, Alix Bellegarde par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 16:10

Damien Teixidor du bar et petite restauration "Native" (rue des cardeurs à Perpignan) était en direct de chez lui , pour une recette en direct à base de maquereau frais... J'ai pas dit de Macron qui est rarement frais

Adresse : 24 Rue des Cardeurs, 66000 Perpignan
 
 
Horaires : 
Fermé ⋅ Ouvre à 18:00 (mar.)
 
Perpignan: Damien Teixidor de''Native'' , la vidéo de sa recette du maquereau au chalumeau ! filmade par Nicolas Caudeville
Perpignan: Damien Teixidor de''Native'' , la vidéo de sa recette du maquereau au chalumeau ! filmade par Nicolas Caudeville
Perpignan: Damien Teixidor de''Native'' , la vidéo de sa recette du maquereau au chalumeau ! filmade par Nicolas Caudeville
Perpignan: Damien Teixidor de''Native'' , la vidéo de sa recette du maquereau au chalumeau ! filmade par Nicolas Caudeville
Perpignan: Damien Teixidor de''Native'' , la vidéo de sa recette du maquereau au chalumeau ! filmade par Nicolas Caudeville
Perpignan: Damien Teixidor de''Native'' , la vidéo de sa recette du maquereau au chalumeau ! filmade par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 21:08

 

La Catalogne nord aussi appelé Pyrénées-Orientales est une rare caisse de résonance en France pour l'image de la Catalogne en marche vers une possible indépendance. Nous avons interviewé ceux qui ici lutte pour celle-ci. L'un institutionnel , le directeur de la Casa de la Généralitat et l'autre flibustier du catalanisme, Ramon Faura.

  Josep Puigvert le directeur de la Casa de la Généralitat à Perpignan était en direct pour l'archipel contre attaque pour exposer la situation de la casa de la Généralitat depuis le référendum sur l'indépendance de la Catalogne. Le refus du festival Visa pour l'image par l'entremise de son directeur Jean-François Leroy de Consacrer une exposition pour les événements de Catalogne.

Ramon Faura n'est pas aimé des "catalanistes alimentaires" et des "ayatollahs du catalanismes" . Peut être parce qu'il réactif et efficace , pas dans une posture carton pâte qui veut plus montrer sa propre vertu que de défendre une certaine idée de la Catalogne Nord ou Sud. Peut être aussi parce qu'il s'est choisi comme éminence grise le fils de Lllorenç Planes: Joan. Ramon est le premier a avoir réagi par des expositions au refus du festival "visa pour l'image" d'exposer un reportage photos sur le référendum en Catalogne et ses suites...

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 19:23

L'artiste plasticien Frédéric Iriarte est de Perpignan https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Iriarte .Il a fait ses études d'art aux regrettés beaux arts de Perpignan, fermés il y a 2 ans par le maire Jean-Marc Pujol . 

 Il est aussi l'organisateur depuis plusieurs année en Suéde du "Beat poet festival" à Stockholm. Les poêtes du rythme viennent en ville à partir du 12 septembre, il y aura des lectures de Beat Poetry à Stadsbiblioteket à Stockholm à 12h00, par l'international Beat Poets
mettant en vedette BEAT POET LAUREATES de Suède et des États-Unis https://biblioteket.stockholm.se/kalender/stockholm-beat-poetry-festival-p%C3%A5-stadsbiblioteket

Frédéric Iriarte était en direct pour l'archipel contre attaque pour présenter son travail d'aménagement urbain en terme de jardin et de parc et simultanément de création artistique qui ré-enchante la ville et crée, mieux que du "vivre ensemble", du"faire société". Avant la fermeture des beaux-arts de Perpignan, il avait proposé de créer une section" désign touristique". Aucunne réponse de la part de la mairie de Perpignan. Il a aussi dessiné un projet pour le futur musée Cuguhéneim d'Helsinki

Partager cet article
Repost0
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 17:15

L'archipel contre attaque avait déjà défusé leur première vidéo en forme de profession de fois, la liste "NOU-S Perpignan"  récidive avec un post cinglant et très drôle sur la politique destructive et le discours de l'adjoint au logement de la ville de Perpignan, le nouveau républicain (ha les nouveaux convertis...) Olivier Amiel https://nousperpignan.org/2018/08/19/municipalite-de-perpignan-le-disque-est-raye/ 

Municipalité de Perpignan, le disque est rayé.

Ce qu’il y a de bien avec la municipalité de Perpignan, c’est qu’on sait ce qu’on écoute. Elle est tellement vintage, elle a le regard tellement fixé dans le rétroviseur des années 1950-60 (avant 68 en tout cas…), qu’on croirait réécouter un disque vinyle qui craque.

Du 45 tours vendu sous la pochette « La destruction de Saint-Jacques c’est quand même bien », on avait été un peu déçu par la reprise médiocre de « Paroles, paroles » d’Olivier Amiel, qui n’avait pas convaincu grand monde. La face A malheureusement n’apportait rien de plus. Il faut s’y faire, le disque est rayé. Certes, Jean-Marc Pujol se permettait une petite audace sur le refrain de Polnareff. « On ira tous au paradis…sauf vous les méchants qui essayez d’empêcher les tractopelles de tout casser », il fallait le faire. Mais les couplets nous ramenaient à la vieille rengaine municipale, scandée sur un ton monocorde et sans conviction.

La première strophe voulait donnait le rythme…mais battait mal la mesure. « Toute cette affaire de Saint-Jacques, c’est de la politique, de l’opposition politique ». On comprenait tout de suite que le flow était tari. Tout le monde le sait bien que toute cette affaire de Saint-Jacques c’est de la politique. La politique brutale et sans imagination de la mairie, qui a réussi la performance de réveiller un quartier plongé dans la détresse en le détruisant à coup de pelleteuse. Et effectivement, il serait heureux qu’elle déclenche le sursaut politique dont Perpignan à besoin pour groover à nouveau.

On attendait que le second couplet swingue un peu plus. Mais on n’arrivait pas y croire, malgré le chœur de « la majorité de Perpignanais » que l’on avait convoqué encore une fois sans qu’il le sache. Quand Jean-Marc Pujol nous chantait son amour de « l’intérêt général » d’une voix de crooner, les images d’un clip plus récent nous revenaient en boucle. Le lotissement de la place Carola confié à des investisseurs privés, la pharmacie Deloncle abattue pour ouvrir un parking hideux, les habitants regardant depuis leur fenêtre l’îlot de la rue Paradis se faire descendre…Tout est chaos à côté, et l’intérêt général s’échappait malgré la sono municipale poussée à fond.

Et puis la fin sonnait faux. Jean-Marc Pujol avait beau s’égosiller sur le travail fait dans le quartier, assurer qu’Olivier Amiel avait bien chanté en public dans ses réunions très privées, et s’époumoner sur les motherfu***r pas sexy du tout qui voulaient « empêcher la rénovation de Saint-Jacques », on était dans le plus plat des pays. Dans un quartier abandonné, où la médiation sociale a disparu, où les propositions faites de longue date pour une rénovation cohérente et respectueuse ont été écartées sans discussion.

This is the end. La municipalité de Perpignan et ses deux têtes d’affiche, Olivier Amiel et Jean-Marc Pujol, nous ont livré un disque de reprise de rénovation urbaine des sixties raté. La tournée prévue devrait être annulée pour cause de fiasco.

Partager cet article
Repost0
19 août 2018 7 19 /08 /août /2018 19:03

L'acteur Sergi Lopez, parrain des Angelets de la Terra, appelle à participer aux Concerts per la Llibertat du 22 Septembre au Soler et du 13 Octobre à Pesillà de la Ribera, ainsi qu'à l'exposition de photojournalisme Visca per la Llibertat qui débute le 1er Septembre en centre-ville de Perpinyà.http://visca-llibertat.cat/ . Il annonce aussi qu'il fera tout pour honorer de sa présence les activités organisées par son ami Ramon Faura.

L'acteur catalan Sergi Lopez fait une vidéo de soutien aux concert per la llibertat et l'expo Visca pour la llibertat des Angelets de la terra!
Partager cet article
Repost0
19 août 2018 7 19 /08 /août /2018 16:02
Gitans Perpigan dans un article du New-York Time
crédit photo Dmitry Kostyukov

Adam Nossiter le journaliste New-york Time est venu à Perpignan enquêter sur le quartier St Jacques du vendredi 4 août au dimanche 5 avec le photographe Dimitry Kostyukov (voir le magnifique protfolio dans l'article du NYT ) voici ce qu'il a écrit https://www.nytimes.com/2018/08/18/world/europe/catalan-gypsies-perpignan-france.html
 

"Les gitans catalans, uniques et assiégés, résistent à la réduction des habitations"

Ce sont d'abord les 20 vieilles maisons démolies il y a plusieurs années. 13 balcons du 19ème siècle sont tombés en juin, avec des balcons en fer forgé et tout ce qui ne laissait que l'asphalte nu cuire à la chaleur estivale à Perpignan, une ville proche de la frontière espagnole et proche de la côte méditerranéenne.


Enfin, les habitants du vieux quartier Saint-Jacques de la ville avaient suffisamment souffert. Plus de 50 logements dans leur quartier ont été réduits en ruines depuis 2015.


À la fin du mois dernier, ils se sont rassemblés sur l’ancienne place du district, en haut d’une colline, alors qu’une excavatrice de la ville faisait un autre gâchis de briques et de fragments de murs déchiquetés à proximité.


Des dizaines de personnes ont défilé jusqu'à la préfecture, le représentant du gouvernement central, demandant à être entendu. L'hôtel de ville a reculé. La pelle a été retirée, les démolitions ont été stoppées

Ce qui a rendu les événements exceptionnels, ce n’est pas seulement la présence d’un des quartiers les plus pauvres de France. C'était également une manifestation d'une population unique, que les médias et les universitaires français appellent universellement les "gitans", ou les gitans.


Les Tsiganes de Perpignan, qui parlent le catalan, semblent être distincts sur le plan culturel de la population plus large des Roms, parfois aussi appelés Tsiganes, mais ils sont à bien des égards non moins décriés et marginalisés en France.Saint Jacques, avec ses 3 000 à 5 000 habitants, est le plus grand quartier gitan de la métropole, une plaie pleine de pauvreté et de chômage.

Pourtant, dans sa lutte contre la destruction de son voisinage, la communauté a trouvé de l’aide auprès des conservateurs locaux et s’est alliée aux voisins nord-africains, avec lesquels elle s’est heurtée par le passé. La communauté a également mobilisé ses jeunes, dont 90 pour cent sont sans emploi et beaucoup d'entre eux traînent dans la rue après le coucher du soleil.


"Si vous donnez un coup de pied à un chien en colère, il vous mordra et il ne lâchera pas", a déclaré Alain Giménez, un dirigeant de la communauté, comme d'autres personnes qui s'étaient rassemblées à la Place du Puig, Catalan, acquiesça de la tête

"Alors, qu'est-ce que nous sommes ici, rien? Ils disent que nous sommes sales », a déclaré M. Giménez, qui s’appelle« Nounourse », ou ours en peluche, se moquant de sa propre portance. "Le problème est qu'ils ne nous parlent pas, ils disent juste que nous sommes sales."


La trêve réalisée avec la ville à la suite des démolitions n'est que temporaire, a déclaré Jean-Bernard Mathon, chef de la société locale de préservation. Au moins 37 autres bâtiments à Saint-Jacques devaient descendre, a-t-il ajouté.


"Ce que nous voulons, c'est la réhabilitation de l'ancien noyau", a déclaré M. Mathon. "Ce qu'ils veulent faire, c'est démolir. Mais ils n'ont rien reconstruit. C'est hideux. "


"Ce que nous voulons, c'est la réhabilitation de l'ancien noyau", a déclaré M. Mathon. "Ce qu'ils veulent faire, c'est démolir. Mais ils n'ont rien reconstruit. C'est hideux. "

M. Bern a écrit sur les réseaux sociaux qu'il était "scandalisé et choqué par les images de destruction dans le centre de Perpignan" et a promis "son soutien et sa solidarité".


Les défenseurs de la préservation  pointent vers les balustrades délicates du balcon, les moulures incisées du toit, la porte de temps en temps vieille de plusieurs siècles et le réseau routier médiéval complexe, et incitent à la rénovation plutôt qu'à la démolition.

Pourtant, dans un pays avec pleins de quartiers historiques à n'en savoir quoi faire ou avec quoi avoir de l'argent, Saint-Jacques est un vilain petit canard.


Le quartier est, frontière dans une frontière - l’Espagne est à seulement 20 miles - est vulnérable et les Tsiganes catalans, historiquement victimes de discrimination, se sentent eux aussi menacés.


Les Tsiganes de Perpignan parlent le catalan depuis le 16ème siècle, mais sont présents en semi-nomades dans cette région depuis le 14ème ou le 15ème siècle, a déclaré M. Mathon, défenseur du patrimoine.

 

Ils ont acquis des domiciles fixes seulement à la fin des années 1930, lorsque les Juifs ont été chassés de ce district pendant la Seconde Guerre mondiale.

M. Mathon a déclaré que les Gitans de Perpignan ne semblent pas avoir un lien ethnique avec les populations roms d'Europe de l'Est. D'autres sont d'accord.

"Les Roms ou les Tsiganes de Roumanie et de Bulgarie ne sont pas venus à Perpignan", a déclaré le principal sociologue de Perpignan, Alain Tarrius, professeur émérite à l'Université de Toulouse.

Dès que vous montez à Saint-Jacques depuis le centre-ville prospère de Perpignan, vous entrez dans un autre pays. Saint-Jacques a été construit au Moyen Age avec une grille étroite de maisons blotties les unes contre les autres.

Aujourd'hui, il manque de gros morceaux de plâtre et de peinture sur les façades. Les volets sont fermés. Des habitations hautes et étroites se rassemblent dans des rues escarpées qui plongent vers l’horizon, avec les Pyrénées au loin.

Le soleil méditerranéen ne peut pas pénétrer l'ombre profonde. La buanderie est suspendue aux fenêtres et des poutres en acier jettent un pont sur les ruelles, soutenant les bâtiments. Les nettoyeurs de rue de Perpignan ne semblent pas se rendre à Saint-Jacques.

Tard dans la nuit, alors que la ville en dessous dort sous ses toits de tuiles oranges, les rues de Saint-Jacques sont vivantes avec des enfants, des grands-mères vêtues de noir assises sur des chaises en plastique et des hommes à la taille en été.


Les habitants vous préviennent de ne pas les déranger avant 18h. parce que la plupart vont dormir.

Les démolitions ont marqué le quartier avec des carrés "inutiles" - le mot de M. Mathon - mais son tissu social est intact.

"Regardez, il y avait une école là-bas", a déclaré Josiana Cargol, en montrant une place maintenant vide. "Ils coupent toutes les maisons. Est-ce correct? S'il y a plus de démolition, ils vont tous nous expulser. 

L'argument de la ville pour les démolitions est simple et tourne autour des chiffres. Soixante pour cent de la population du district vit en dessous du seuil de pauvreté. Quarante pour cent des logements sont vacants. Le chômage global est de 70%. Beaucoup d'enfants sautent l'école. Il est moins coûteux de reconstruire que de rénover.


"Vous ne pouvez pas laisser les gens vivre dans des conditions insalubres, simplement parce que c'est pittoresque", a déclaré Olivier Amiel, responsable de la reconstruction de Saint-Jacques, pour lequel 100 millions d'euros, soit environ 113 millions de dollars, avaient été fixés. de côté. "Compte tenu de l'urgence des conditions, nous ne pouvons pas attendre que ces débats esthétiques aient lieu", a-t-il déclaré.

"Ce programme est une dernière chance pour la communauté", a déclaré M. Amiel, qui a ajouté que plus de 50 réunions avaient eu lieu avec des représentants de la communauté. "Vous pouvez avoir de la conservation sans geler les choses", a-t-il déclaré, soulignant l'effondrement dangereux de plusieurs bâtiments.


M. Amiel a indiqué que 588 logements devaient être démolis, "restructurés" ou remis en état et que 312 nouveaux logements seraient construits. Mais M. Mathon dit qu'il n'y a pas eu de nouvelle construction où les maisons ont été démolies.


"Ils pensent que nous voulons les chasser du district, mais cela n’a jamais été notre intention", a déclaré le vice-maire, Pierre Parrat, dans son bureau à l’hôtel de ville, un élégant édifice du XIVe siècle situé en aval de Saint-Jacques.

"Ils ne vivent pas comme nous", a poursuivi M. Parrat. "Ils ont une notion différente de l'espace public", a-t-il déclaré, mettant en cause l'introduction du revenu minimum garanti de la France pour les problèmes du quartier. "Ils ont dit:" D'accord, nous n'allons pas travailler. "Et cela s'est retourné contre eux."


Les habitants du quartier, a-t-il dit, constituent un groupet attrayant, mais ils ont tendance à s’énerver pour rien».

La peur est réelle, cependant. Les Tziganes de Perpignan sentent l’université en expansion en contrebas se presser contre eux.

Les fonctionnaires veulent faire tomber le quartier, a déclaré Valérie Cargol, devant sa maison impeccablement entretenue dans une rue escarpée de Saint-Jacques. "Mais ils ne doivent pas."

Les fonctionnaires remettent en cause l'hygiène des gitans, mais la cuisine de Mme Cargol était étincelante.

"Il est là depuis 150 ans. Alors pourquoi casser le tout? "Demanda-t-elle. "Pause, pour quelle raison?"


Paul Orell, 34 ans et sans emploi, a déclaré qu'il était impatient de participer à la reconstruction du quartier. "Ces maisons étaient habitées par nos grands-parents", a-t-il déclaré. "Nous avons été abandonnés."


Avec les nouvelles ruines de la place du Puig derrière lui - «Beyrouth», comme certains l’appellent - Nick Giménez, un des anciens de la communauté, a déclaré: «Nous sommes nés ici. S'ils nous expulsent, nous sommes morts. "

.

 

Voir aussi:

Perpignan: dans le silence de la chaleur de l'été la mairie de Perpignan détruit du patrimoine bâti et l'identité gitane roussillonnaise au quartier St Jacques! interviews d'habitans gitans et un payou par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/08/perpignan-dans-le-silence-de-la-chaleur-de-l-ete-la-mairie-de-perpignan-detruit-du-patrimoine-bati-et-l-identite-gitane-roussillonnaise.html

Perpignan/ St Jacques: lorsqu'on veut abattre le patrimoine, on ne dit pas qu'il a la rage, mais qu'il est ''insalubre''! interview Jean-Bernard Mathon

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/08/perpignan/st-jacques-lorsqu-on-veut-abattre-le-patrimoine-on-ne-dit-pas-qu-il-a-la-rage-mais-qu-il-est-insalubre-interview-jean-bern

Perpignan / destruction du centre ancien: ''Ce n'est pas en charcutant la ville que l'on va résoudre les problèmes des quartiers'' interview Olivier Poisson par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/06/perpignan/destruction-du-centre-ancien-ce-n-est-pas-en-charcutant-la-ville-que-l-on-va-resoudre-les-problemes-des-quartiers-intervie

Perpignan/destruction du patrimoine de St Jacques:le pourquoi du comment du Bern'out d'Olivier Amiel et la discrétion de Jean-Marc Pujol! par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2018/06/perpignan/destruction-du-patrimoine-de-st-jacques-le-pourquoi-du-comment-du-bern-out-d-olivier-amiel-et-la-discretion-de-jean-marc-p

Partager cet article
Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 15:34

🕊️ce soir 21h : Pere Figueres au festival Les Nits d'Eus
nous jouerons "Ocells" de Jordi Pere Cerdà 🐦 – avec Pere Figueres.

Pere Figueres ,chanteur de l'identité catalane d'ici , mais aussi citoyen de coeur de la future république caatlane 
 

Partager cet article
Repost0
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 17:35

Joan Planes était en direct pour l'archipel contre attaque afin de faire la promotion des résultats des travaux de l'ex jardin de la Digue d'Ory ex jardin botanique à côté de l'avenue Torcatis à Perpignan et son goût prononcé pour la minéralité .. Balzac avait crée la comédie humaine. Jean-marc Pujol invente la comédie urbaine.

Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville

Le jardin exotique de la digue d'Orry , c'était ça avant que Jean-Marc Pujol "l'Attila de Mostagadem" et l'adjointe au espaces verts Virginie "barbare" en viennent à imposer leurs urbanités 

[Actuellement fermé pour travaux] D'une surface de 13 000 m2, ce jardin possède un extraordinaire secteur exotique, véritable invitation au voyage : plus de 208 espèces de tous les coins du globe y sont observables. Vous parcourrez notamment une zone de plantes tropicales humides et découvrirez à d'autres endroits des plantes méditerranéennes à caractère plus sauvage . Le jardin exotique de la Digue d'Orry offre aussi une belle vue sur les berges de la Têt, particulièrement propice à la contemplation des oiseaux. A noter : le Point Information Environnement situé au coeur du jardin. Vous pourrez ici vous informer sur tous les thèmes liés à l'environnement. http://www.perpignantourisme.com/decouvrir/jardins/jardin-exotique-digue-dorry#sthash.cuNRsOfi.dpbs

Et dans le petit futé 2018 

"Situé sur l'avenue Torcatis, ce jardin se déploie sur 13 000 m², ce qui en fait l'un des plus grands jardins de la ville et le plus beau certainement aussi. Il possède un magnifique secteur exotique avec plus de 208 espèces de tous les coins du globe, dont 25 espèces de palmiers. Vous parcourrez une zone de plantes tropicales humides et découvrirez à d'autres endroits des plantes méditerranéennes à caractère plus sauvage. Du jardin exotique de la Digue d'Orry, vous aurez une belle vue sur les berges de la Têt, particulièrement propice à l'observation des oiseaux. Au-delà d'une simple promenade, c'est une véritable invitation au voyage

https://www.petitfute.com/v19733-perpignan-66000/c1173-visites-points-d-interet/c971-parc-jardin/695976-jardin-exotique-de-la-digue-d-orry.html

Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Perpignan: en revenant de l'ex jardin de la digue d'Orry, la digue la digue...une farce urbaine par Joan Planes et Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 16:25

Venez découvrir la flûte douce à travers le répertoire de la musique médiévale, renaissance et baroque. 

Entrée Gratuite. 

Au programme, des œuvres de Telemann, de J.S. Bach, de C.P.E. Bach ou encore du compositeur hollandais Jacob Van Eyck...


Aline Bieth, flûtes douces 


  Aline Bieth débute la flûte douce au Conservatoire du 17ème Arrt. de Paris. Très vite passionnée, elle devient élève en classe CHAM et multiplie les disciplines : improvisation, sessions d'orchestre, percussions, culture musicale, musique de chambre, basse-continue, viole de gambe auprès de Philippe Foulon. 

   Elle poursuit ensuite son cursus dans la classe de Caroline Howald au CRR de Paris. En 2015, elle intègre la classe de flûte à bec de Sébastien Marq au Conservatoire du 7ème Arrt. de Paris. En 2017, elle obtient son DEM à l'unanimité au CRR de Paris et intègre le cycle perfectionnement du CRR de Paris toujours auprès de Sébastien Marq.

   Au cours de son cursus, elle a eu l’occasion de rencontrer et d’apprendre auprès de Frédéric de Roos, Jean-Marie Ségrétier, Antoine Torunczyk, Elisabeth Joyé...


C’est aussi au cours d’académies comme l’Académie  Européenne de Musique Ancienne de Vannes qu’Aline fait des rencontres marquantes comme celle de Pierre Hamon. En 2018, elle intègre sa classe au CNSMD de Lyon. 

   En 2018, elle est sélectionnée dans la catégorie « Recorder Player » au Stockstaadt Recorder Festival pour une master class avec Maurice Steger, Bart Spanhove et Michael Schneider. 

   Tout en suivant des études scientifiques, elle participe régulièrement à des projets lui permettant de se produire à l'Hôtel de Soubise, au Petit Palais où encore à la Chapelle Royale de Versailles sous la baguette d’Olivier Schneebeli. C’est tout naturellement qu’en 2017 Aline a voulu créer l’Ensemble Les Souffleurs pour partager sa passion pour les instruments anciens et promouvoir le répertoire de ces instruments. Son ensemble a eu l’occasion de se produire en juillet 2018 à l’Eglise Saint-Roch (Paris 1er). 
- le jeudi 16 août à 20h à la cathédrale St Jean Baptiste de Perpignan (1 rue de l’Horloge) 

- le vendredi 17 août à 18h à l’église ND des flots à Canet en Roussillon (Avenue du Canigou)

- le dimanche 19 août à 18h à l’église du Soler (Place Marie Curie, Le Soler 66270)

https://www.youtube.com/watch?v=1ppqsNUjW8M

Perpignan: ce soir jeudi 20h à la cathédrale St jean-Baptiste concert exceptionnel d'Aline Bieth ! programme, autres dates et interview par Nicolas Caudeville
Perpignan: ce soir jeudi 20h à la cathédrale St jean-Baptiste concert exceptionnel d'Aline Bieth ! programme, autres dates et interview par Nicolas Caudeville
Partager cet article
Repost0