Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 09:23

tableaugav2.jpggarde-a-vue.jpgchiffres des gardes à vue

 En 2010, les violences aux personnes ont encore augmenté de 2,5% en un an. Une tendance lourde puisqu’en 2009, la hausse était de 2,8%. Enfin, le nombre de policiers et gendarmes blessés est également en hausse. Sur les trois premiers trimestres de 2010, 12 984 fonctionnaires ont été blessés, contre 12 921 sur la même période de 2009.Il y aussi l'explosion des gardes à vue. La garde à vue à la française est quasiment hors la loi. La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), le Conseil constitutionnel et la Cour de cassation ont estimé tour à tour qu'elle n'était pas conforme au droit commun et au respect des libertés individuelles. De son côté, le gouvernement, après avoir prôné une politique du résultat, a admis que le nombre de personnes placées en garde à vue était trop important (790.000 en 2009, y compris les délits routiers nouvellement comptabilisés). Un chiffre qui a explosé ces dernières années. François Fillon a également reconnu que certaines pratiques - comme la fouille au corps - avaient un côté inutilement humiliant. Face au discours sécuritaire de l'UMP et du président Sarkozy, qui n'est que le cache misère des lamentables résultats en matière de sécurité, l'illusion fond à vue d'Oeil. Ce peut-il une autre politique en matière de police, ou alors comme le confiaient le maire de Perpignan, Jean-marc ujol et son adjoint à la sécurité aux commerçants de la rue des trois journées cette été: "On y peut rien, c'est le monde qui est devenu plus violent. La dernière fois que j'ai fait la réflexion à un type qui faisait chier son chien, il m'a traité de con!"

Non, il y a d'autre solutions. Robert Folcher témoigne.Robert Folcher à en 1990 été nommé à Perpignan par le ministre de l'intérieur Pierre Joxe pour mettre en place "la départementalisation". 

De ce fait, il a été le patron de toutes les polices dans le 66, RG compris.

Plus tard , il expérimentera à Saint Jacques la police de proximité...Il sera aux dernières municipales sur la liste de Gauche dirigée par Jacqueline Amiel-Donat. Et a rejoint le MRC de Chevénement.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires