Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 17:58

frêchenon, ce ne sont pas George Frêche et son âne!

Déjà que l'emballement médiatique autour du thème de "moralisation de la politique" avait quelque chose de rance et de hors sujet . Qu'elle était, la mauvaise réponse émotionnelle à une mauvaise question, histoire ,là encore, de détourner l'attention sur les vrais problèmes : à savoir l’étouffement progressif de l'économie française, pas tant par la crise mais par la politique de rigueur qu'impose l'Allemagne à l'Europe pour soi-disant la régler (sorte de traité de Versailles à l'envers:"ils paieront") . Et qu'il ne faut pas confondre morale politique et moralisme politique. Parce que moins on a la première, et plus on parle du second. Que de toute manière et selon la formule: "la politique, c'est comme l'andouillette ça doit sentir la merde mais pas trop!"

Nos élus agitent leurs grelots et la liste de leurs patrimoines, non seulement pour nous dire qu'ils sont honnêtes. Mais que plus encore, que le métier de politicien (contrairement à un monsieur qui s'apélorio Cahuzac) ne rapporte pas et que l'exercer c'est aller "au chagrin", voir "à la mine". Bref, il y a du Zola et du Germinal dans ces déclarations-là. Pour un peu, ils emboîteraient le pas du nouveau Jésuite de Pape François: «Comme je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres» link.

Là-dessus arrive la déclaration de Christian Bourquin sur son âne et ses fins de mois difficiles link. On imagine que Bourquin a voulu reproduire la ruse de son maître George Frêche qui faisait des meetings, des sanglots dans la voix, en parlant de son grand-père étant parti "pieds nus" de son village. Et racontant plus loin, en se gavant de Jabugo à ses partenaires de campagnes aux régionales (voir l'excellent documentaire: le président ) que la compagnie de chemin de fer avait racheté au même grand père un bois et des terres en Louis d'or, et qu'en fait, il était fort riche! Le problème étant que n'est pas Frêche qui veut ...Et donc, la déclaration de CB ridiculise celui qui l'a fait et les habitants dont il est le représentant. Les médias parisiens, dits nationaux, ont déjà repris l'info. Et là encore, à l'instar des émeutes de 2005, de "la fraude à la chaussette" de 2008, des multiples condamnations pour "favoritisme", on ne retiendra encore de nous et de notre territoire, par la voie de Christian Bourquin, que son accent provincial de la république!

Partager cet article
Repost0

commentaires