Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 21:52

 

On peut être une fille et rentrer au Paradise sans travailler.

2010-10-22-paradise.jpg

Le recours aux "clubs" de l'autre coté de la frontière semble ne choquer que pour la forme. Ce qu'on qualifiait autrefois de prostitution est devenu le secteur tertiaire du sexe, et n'est qu'une prestation de service de plus au service de la relaxation. 

Alors nous avons voulu tester et venir avec des filles qui n'ont pas la vocation d'y travailler:cela commence par un coup de fil...

"Paradise, diga me Hola, llamo de Francia, somos un grupo de amigos con chicas y nos gustaría venir a pasar un momento en su club es posible?

En la sala principal no, pero si queréis por 15 euros les podemos proponer la sala Privée con clientes selectos, en un sano ambiente y en un lugar harmonioso, habrá chicas y bailarinas. Pregunten a la entrado por Alan y el club privé."

"Paradise, allo, bonjour. J'appelle de France. Nous sommes un groupe d'amis avec des filles. Et nous voudrions venir passer un moment dans votre club. Est-ce possible?

Dans la salle principale, non. Par contre, si vous voulez pour 15 euros, nous pouvons vous proposez la sale privée avec clients choisis, dans une ambiance saine et un endroit harmonieux. Il y aura des filles et des danseuses. Demandez Alan à l'entrée et le club privée"

Nous voilà parti pour le Paradise, moi, 3 filles et deux autres garçons, notre but rentrer au Paradise avec des filles, nos armes: le désir de respectabilité du propriétaire du club.Les difficultés à surmonter: le besoin de confidentialité des clients. 

 

Nous voilà arrivé devant les palmiers électroniques du Paradise il fait froid c'est un jour de vent et notre petite équipe monte les marches du plus grand bordel d'Europe.

 

-Bonjour, on peut rentrer?

-Vous oui mais les filles non 

-On nous a dit que les filles pouvaient rentrer

-Non ce n'est pas possible.

-Écoutez, on vient d'appeler et on nous a dit que l'on pouvait rentrer dans la sale privée et qu'il fallait demander Alan

-Je vais le chercher, mettez vous sur le côté, s'il vous plait, les filles ne regardez pas les clients

 

un quart d'heure plus tard

-Bonjour je suis Alan, vous ne pouvez pas rentrer avec des filles, je suis désolé

-On a appelé avant de venir, et on nous a dit que l'on pouvait rentrer avec des filles dans le club privé

-Un instant je vais voir

Les clients continus à rentrer et sortir, les videurs nous on mis dans un coin, ils parlent entre eux, ils sont de plus en plus nombreux dans le hall, voilà plus de 40 minutes qu'on attends, j'ai l'impression de faire parti d'une délégation de diplomates venus visiter un pays controversé.

 

-C'est bon vous pouvez rentrer, suivez moi sans détours

 

Tout à coup se forme autour de nous un couloir de sécurité, payant chacun et chacune notre tour à la caisse, Alan nous compte, j'ai envi de crier dépêche toi, dépêche toi, mais on n'est pas dans fort Boyradise.

 

La tension du personnel est plus que perceptible, faudrait pas qu'une fille rencontre son Mari sur place, tous les regards des videurs se portent sur nous.

 

Ça y est nous sommes dans la salle privée, une salle éclairée où les filles sont habillées et distinguées: la vitrine du Paradise. On est là mais le moindre de nos gestes est épiés, on nous suis jusque dans les toilettes, on frappe aux portes au bout de 30 secondes pour nous faire sortir.

 

Pas évident de rentrer avec des filles dans ce complexe de loisirs, c'est que ce doit pas être un endroit totalement normal.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
C'est bien beau de se moquer de la prostitution dans l'État espagnol, mais il y a une chose qu'il ne faut jamais oublier : c'est la France qui a créé cette situation qui n'existait pas avant-guerre. Vive le Pays des droits de l'homme où pratiquement tout est interdit !
Répondre
P
Signé Jimmy PARADIS ( Membre STRASS, Membre TDS Perpignan , Fils de prostituée et ancien prostitué pendant 15 ans . Un sujet que même Neuville m'apprendra pas
P
L'hypocrisie prouvée .. Quand vous entrez dans une clinique neurologique on ne laisse pas entrer n'importe qui non plus et y en a d'autres des métiers comme cela, parler de la prostitution sans l'avoir vécu c'est comme être politicien quand on es sourd muet et aveugle . Mais bon la prostitution fascine les gens et pendant ce temps là les lois d'austérité sont voté, la prostitution est un métier et quand il est exercé de manière consenti c'est un magnifique métier, je suis fils de prostituée et moi même 15 ans de prostitution, ceux qui vous tuent sont les politiciens et ceux qui vous aime c'est vous et les client(e)s car ils ou elles respectent plus les TDS ( Travilleu-euse) du sexe que leur propre conjoint()es . Nos politiciens, Madame Neuville que nous bavions invité aux réunions entre TDS n'as jamais voulu se déplacer , bien trop sale pour elle , mais leurs proposition de loi , personne ne l'apporuve et ouille métier de prostitué(e)s peut être légal et beau. Les lois favorisent la traite des humains, osez le dire un peu aussi .......