Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 21:13

Appel de Bouge toit

Le 4 mai, nous occupions un bâtiment désaffecté appartenant au Conseil général pour y mettre à l'abri des déboutés du droit d'asile jetés à la rue. Dans un premier temps, les autorités du Conseil général nous ont sommés de vider les lieux. Puis, un dialogue s'est instauré. Appels téléphoniques, courriels, courriers, entrevues se sont succédés jusqu'au 3 juillet. Tout indiquait que la Présidence du CG s'était rendu à une meilleure compréhension de nos arguments. Des promesses nous ont été faites. Nous les avons prises pour des engagements. Et finalement, le 5 septembre, nous avons compris que nous avions été floués et que nous n'avions rien obtenu. Aujourd'hui, nous exigeons des explications, nous demandons des comptes.

 

Nous nous adressons à toutes celles et tous ceux que préoccupe le sort des 35 personnes dont 12 enfants, auxquelles nous avons procuré un toit (18 au 142 avenue du Languedoc, 17 à l'école Jeanne Hachette).

Nous nous adressons à toutes celles et tous ceux qui exigent que les familles sans papiers, sans droits, sans toit, soient logées dans des conditions dignes et décentes.

 

Nous leur donnons instamment rendez-vous devant l'Hôtel du département, quai Sadi Carnot, le mercredi 12 septembre à 11h.

Partager cet article
Repost0

commentaires