Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 19:17

Photo-MRC-24-juin-2011-Droits-Jean-Marie-Artozoul--jma66-.f.JPGDe Gauche à Droite le secrétaire général MRC pour le Languedoc-Roussillon Olivier Amiel, la candidate MRC à la sénatoriale Chantal Descosse, Marie-Françoise Bechtel, la candidate Mrc à la sénatoriale Maryse Gomez

Marie-Françoise Bechtel première femme directrice de l'ENA ( école national d'administration), Haute fonctionnaire, membre du conseil d'Etat est venue à Perpignan.Au passage elle nous a donné une interview "Qu'est que la gauche, les agences de notations sont-elles les ennemies des Etats, faut-il considérer les actes des spéculateurs 

comme des actes de guerre, et les infirmières de Médipole ont-elles pris en pleine face la mondialisation avec sa cohorte d'actionnaires addictes à leur 16% et les diverses 

fonds d'investissements qui prennent à l'abordage du capital pour pressurer l'outil de travail de santé à son maximum" Marie-Françoise Bechtel a tout d'abord présenté le programme économique et industriel de Jean-Pierre Chevènement à des représentants du patronat local au siège de l'Union Pour les Entreprises. Après avoir présenté l'UPE 66 et notamment ses innovants fonds d'investissement en matière de reprise d'entreprises, le Président Marc Espi accompagné de Madame Sophie Jaen (Vice Présidente des Femmes Chefs d'Entreprises) et de Messieurs Jérémie Allard (Président du Centre des Jeunes Dirigeants), Alain Daous (Directeur Général de l'UPE 66) et Jacques Font (Président du Pôle économique Saint Charles), se sont entretenus avec Madame Bechtel sur de nombreux points concernant la politique économique de notre pays. Madame Bechtel a salué cette mise en place de fonds d'aides par l'UPE 66, rappelant que la France a une des plus importantes capacités d'investissement par l'épargne. Elle a également fait état avec ses interlocuteurs de l'importance des PME et des TPE (fortement présentes dans les Pyrénées-Orientales) dans le tissu économique, en prenant l'exemple de l'Allemagne. Néanmoins, elle regrette l'égoïsme de cette dernière et sa politique à courte vue qui handicape la croissance de pays européens comme la France. Sur la question de l'Euro, Madame Bechtel a rappelé qu'en tant qu'homme d'Etat responsable, Jean-Pierre Chevènement ne préconise pas la fin de celui-ci. Même s'il a été fortement inopportun de prévoir une monnaie commune avant une économie commune, il est souhaitable aujourd'hui de redresser la zone euro par une gouvernance économique et la modification des statuts de la Banque Centrale Européenne (prise en compte de la croissance et pas seulement de l'inflation). En cas d'échec, le "plan B" consiste dans la mise en place d'une monnaie commune pour les échanges extérieurs et avec un retour de monnaies nationales ajustables en interne. L'entretien a également porté sur la crise grecque et le "règne" des agences de notation. 

- Par la suite, Marie-Françoise Bechtel a rencontré les jeunes membres d'une association "Idencité" qui promeut la citoyenneté dans les quartiers de Perpignan. Fortement intéressée par la démarche et le volontarisme des responsables de cette association, elle a promis de revenir à l'automne afin d'animer une conférence avec eux.

 - Enfin, Marie-Françoise Bechtel a participé au lancement de la campagne des deux candidates chevènementistes aux sénatoriales : Chantal Décosse (Conseillère municipale à Céret et ancienne adjointe au Maire Henri Sicre), et Maryse Gomez (Conseillère municipale à Saint-Laurent-de-la-Salanque. Dans le premier document de campagne présenté (http://storage.beemeo.com/img/mrc66/election-senatoriales2.pdf), le MRC 66 rappelle qu'il est le seul parti à briguer les deux sièges : car il refuse les combines politiciennes avec des candidatures isolées pour des alliances à géométrie variable et parfois contre-nature. Le MRC 66 est le seul parti à envoyer des femmes candidates, et également le seul à déjà proposer d'ores et déjà des éléments de programme autour de la défense de l'arrière pays et de la démocratie locale. Il faut noter la présence "amicale" de Louis Caseilles (Conseiller général et Maire de Toulouges), ainsi que de Guy Esclopé et Anne-Marie Cubris du Parti Radical de Gauche.

 

Marie-Franoise-Bechtel--l-UPE-66.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires