Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 14:22

0-aVeeRYLr-fruits-et-legumes-bio-s-.png

Vu sur http://breves.lekiosqueauxcanards.fr/  Une nouvelle loi proposée par la Commission européenne souhaite l'illégalité de la pousse, la reproduction ou la vente des semences de végétaux qui n’ont pas été testées et approuvées par une nouvelle autorité, l’Agence européenne des variétés végétales. En criminalisant la culture privée de légumes, la Commission européenne remettrait le contrôle de l’approvisionnement alimentaire à des sociétés comme Monsanto.

Les eurodéputés verts voient d'un mauvais oeil la proposition de la Commission jugée « contreproductive et dangereuse": "La biodiversité est en danger. Les multinationales ont focalisé leurs efforts sur la création de plantes à haut rendement, mais qui sont fragiles. Elles ne peuvent subsister que dans un environnement artificialisé dépendant des engrais chimiques et des pesticides, donc du pétrole », affirme José Bové.

Plus de semences régionales, plus de variétés ancestrales ou endémiques. Bref des semences F1, transgéniques ou pire OGM. Fin de la bio-variété dans nos jardins. Fini les jardins ouvriers et les marchés d'échanges de plants et semences entre particuliers. Bref finie la bonne bouffe.

Le texte pondu par notre chère commision européenne, rien que le titre vaut le jus:Des règles plus intelligentes pour des denrées alimentaires plus sûres: la Commission propose un paquet législatif primordial pour moderniser, simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe link

Voir aussi:

SCANDALE EN ARIÈGE : 450 EURO D'AMENDE POUR LA VENTE DE TOMATES ANCIENNES NON CATALOGUÉES !!!

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-scandale-en-ariege-450-euro-d-amende-pour-la-vente-de-tomates-anciennes-non-cataloguees-119405890.html

Vous Souhaitez Éviter les Produits Monsanto ? Voici La Liste des Marques à Connaître.

http://www.comment-economiser.fr/monsanto-marques-boycotter.html

Monsanto

http://fr.wikipedia.org/wiki/Monsanto

Partager cet article
Repost0

commentaires

J

J'ai lu l'article et le communiqé de l'Europe dans lequel on peut lire :


10) L’utilisation des semences par des jardiniers amateurs est-elle concernée?


L’utilisation de semences dans les jardins privés n’est pas réglementée par la législation de l’UE. Les jardiniers amateurs peuvent acheter tout
type de semence ou de matériel végétal et vendre leur matériel en petites quantités. Ils peuvent choisir d’acheter du matériel qui n’a pas été soumis à essai et
enregistré et dont l’identité, la santé et la qualité seront uniquement garanties par le producteur dudit matériel (matériel de niche).


Dans le cadre de ce système, les jardiniers amateurs peuvent également vendre tout type de matériel. Ils peuvent aussi choisir d’acheter du matériel
produit et commercialisé par des opérateurs professionnels, c’est-à-dire des opérateurs exerçant à titre professionnel des activités de sélection, de production et de vente de semences, dans les
jardineries par exemple. Dans ce cas, des règles plus strictes s’appliquent et des essais concernant l’identité, la santé et la qualité sont nécessaires.


La réforme clarifie la situation: tout non-professionnel (jardinier amateur, par exemple) pourra procéder à des échanges de semences avec d’autres particuliers sans être
concerné par les dispositions du règlement proposé. Le règlement proposé prévoit que l’utilisateur de semences reçoit les informations nécessaires sur l’identité du
matériel (nom de la variété et caractères soumis à essai, par exemple) et que la santé et la qualité du matériel sont garanties."


 


Ce qui à priori n'est pas inquiétant pour les privés. Aurais-je raté quelque chose ?


Bien sûr ça ne présume pas de l'avenir et je suis d'accord sur le fait qu'il faille rester vigilant.
Répondre
F

Ça dépasse tou ce qu'on pouvait imaginer. Sommes-nous dirigés par des fous ?
Franck MASSON
delavant@sfr.fr
http://savamal.blogs.midilibre.com


 
Répondre
F

L'histoire des potagers privés ressemble à un canular.
delavant@sfr.fr
http://savamal.blogs.midilibre.com 
Répondre
L


sauf qu'il y a un lien sur le site européen de l'union , tout va très bien madame la marquise,