Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 14:05
Photo1881.jpg
A Perpignan, on s'agite autour de la municipale de 2014. Les candidats s’exhibent qui au marché, qui avec les commerçants...quand certains autres distribuent des médailles! Pendant ce temps là, à saint Cyprien...il ne semble pas que la tragique pendaison en prison de Jacques ait réglé les problèmes de la ville. Son successeur Thierry Del Poso est controversé link . Pour lui la démocratie n'existe pas entre deux élections municipales (voir en vidéo, le florilège  du maire en séance municipale publique) . Face à lui des blogs contestataires, que monsieur Del Poso attaque parfois en justice pour leur apprendre à mieux se servir de la liberté d'expression. Les plus virulents sont tenus par des retraités, un ancien préfet, un ancien haut cadre de la fonction publique et un ancien haut cadre du privée. Ces "terroristes à cheveux blancs" lui mènent la vie dure. Ces dangereux anarchistes nous ont accordé un entretien: nous attendons la réponse du maire avec impatience!
Les blogs:
Jean Jouandet élus du groupe Pugnace et association capespoir pour ma ville: http://www.pugnace.fr/ 
Patrick Cheguillaume Blog de l'ADC (association des contribuables) : http://www.adc-saintcyprien.com/ 
Blog de Bernard Beaucourt: http://unautrestcyp.over-blog.com/

Le courrier d'un bloggueur au maire de ST Cyprien et sa réponse

 

Saint Cyprien, le 8 Novembre 2009

Bernard BEAUCOURT

à

Monsieur le Maire

66750 SAINT CYPRIEN

Monsieur le Maire,

Vous venez de me faire part, par lettre du 28 Octobre dernier, reçue le 4 novembre,

d'un certain nombre de griefs à l'encontre de mon blog et par conséquent de moi-même,

blog qui a été créé dans un contexte très particulier, le 31 décembre 2008.

Vos remarques ont retenu toute mon attention et appellent de ma part les réflexions

suivantes :

En premier lieu, sans volonté de polémique, je vous indique que votre courrier daté du

28 octobre 2009 ne m'est parvenu que le 4 novembre.

Par ailleurs, je m'étonne du procédé que vous avez choisi délibérément d'utiliser : suis-

je à ce point infréquentable que le seul moyen que vous pensez utiliser à bon escient soit

la lettre recommandée ? Sans doute une habitude professionnelle vous conduit-elle à

privilégier l'écrit et vous a fait ignorer les règles élémentaires conduisant au dialogue,

privilégiant ainsi l'affrontement.

Pourtant, à votre initiative, nous avons eu l'occasion le 17 Juin dernier, en compagnie de

votre épouse et d'un couple de vos amis, d'échanger longuement dans un Mas à

Villeneuve de La Raho. J'avais conservé à l'esprit un échange, peut-être musclé ou

tendu, où chacune des parties avait pu faire état de ses positions et de ses divergences.

Il est vrai que le contexte était tout autre et, qu'à cette époque, vous n'aviez formulé

aucune critique à l'encontre du blog : vous vous êtes contenté de répéter une dizaine de

fois «il est dangereux, ce type». Mais à cette période, ce n'est pas allé au-delà, car les

informations que je diffusais vous servaient (sans doute, et n'y voyez là aucune critique,

parce que vous êtes moins sensible aux matières relatives à la gestion, l'informatique et

peut-être même la communication). Il faut également dire que la cible que je m'étais

donnée était l'équipe municipale précédente qui, après avoir accompagné Jacques Bouille

durant de nombreux mandats, lui a rapidement tourné le dos et invoqué une virginité,

voire une mise à l'écart sur l'ensemble des dossiers, objets de reproches de la justice

et, que cette équipe était également votre cible.

En second lieu, je souhaiterais vous répondre sur le fond des critiques que vous

formulez à l'encontre du blog. Vous y voyez une atteinte à votre vie privée et je peux

comprendre votre agacement. Vous évoquez la diffusion d'informations aussi

fantaisistes que diffamatoires. Je souhaiterais savoir, en premier abord, si les organes

de presse régionaux et notamment l'indépendant ont fait l'objet de remarques

identiques (par courrier recommandé) car les commentaires qui sont transcrits sont

autrement plus incisifs que ceux que je modère sur mon blog. Permettez-moi d'en

douter. A cet égard, la liberté d'expression de vos concitoyens aurait-elle moins

d'importance que celle de certains ou certaines journalistes du journal l'indépendant ?

Vous évoquez les propos aussi fantaisistes que diffamatoires : vous avez eu l'occasion

lors du conseil municipal du 13 octobre d'incriminer les blogs à ce sujet, en proférant

des menaces à leur encontre, menaces que je retrouve dans le courrier que vous

m'adressez.

Vous avez, lors de ce conseil municipal, laissé sous-entendre que les faits relatifs à des

actes de pédophilie auraient pu être évoqués. Je m'inscris en faux : non seulement je

n'ai jamais évoqué de tels faits, mais aucun des internautes non plus. C'est vous, et vous

seul, qui êtes venu sur ce terrain. Une telle déclaration publique a fait inévitablement

l'objet de commentaires par la suite, et j'ai, à plusieurs reprises, rappelé aux

internautes à quel point il était dangereux judiciairement et surtout moralement de

faire courir des rumeurs car elles sont susceptibles de porter atteinte à des personnes.

Je suis moi-même trop soucieux du bien-être de ma famille, de mes proches pour

accepter cela. Ceci étant dit, je ne maîtrise pas plus que vous les propos de la rue, mais,

je vous rassure et vous le savez bien, je ne m'attache qu'aux faits. La solennité de la

séance du conseil municipal a servi de caisse de résonance à vos propos et a interpelé

beaucoup de nos concitoyens, alimentant la rue.

C'est vous qui avez déclaré au journal l'indépendant que vous alliez recruter votre

épouse à la mairie, qui avez déclaré au journal la Clau qu'elle y serait bénévole, c'est

vous qui amenez le débat sur votre vie privée.

Je me permets de vous rappeler le contexte très particulier qui vous a amené à être

choisi comme le nouveau maire de Saint-Cyprien. Ne vous étonnez pas alors que de telles

déclarations conduisent légitimement tout citoyen qu'il soit élu de l'opposition ou non, à

s'interroger et manifester son étonnement.

C'est également vous qui mettez en avant votre famille lors des reportages de

l'indépendant sur votre élection et reproduisez les photos du journal l'indépendant du

14 septembre sur votre blog. Seul le hasard peut être à l'origine du « regroupement

familial » des photos publiées à la Une du journal l'indépendant, du site Internet de ce

journal et du choix éditorial sur votre blog.

D'ailleurs, vous semblez avoir oublié que j'ai moi-même signalé à l'un de vos amis (par

ailleurs, animé d'un désir de m'instrumentaliser, de me tenir à distance mais, dans tous

les cas, de garder le contact avec moi) que des propos diffamatoires étaient tenus à

votre encontre sur le journal l'indépendant puisqu'on vous accusait d'être à l'origine du

suicide de Jacques Bouille. Les mêmes propos étaient tenus sur mon blog et il a été

convenu avec cette personne que le commentaire ne serait pas modéré quelques instants

de manière à vous fournir des éléments de preuve. J'aurais très bien pu rester

indifférent, mais j'ai considéré que les limites étaient dépassées et que mon devoir

était de vous informer. Je ne sais, mais cela ne me concerne pas, si vous avez donné

suite.

Je tiens à vous assurer que votre vie privée m'indiffère : je n'en ai cure !

Il me faut également vous indiquer qu'un nombre certain de commentaires relatifs à

votre situation ne sont pas diffusées sur le blog et sont supprimés. Toutefois, ce

nombre n'est pas très important car, contrairement à ce que sans doute vous pensez, la

majorité des internautes qui interviennent sur le blog sont des gens responsables, même

si les choses qui peuvent être dites dérangent. Je vous ferais remarquer que la ligne de

conduite que je me suis assignée concernant ce blog, ne m'épargne pas et je suis logé à

la même enseigne. Contrairement à beaucoup de blogs d'hommes politiques, je laisse

passer les commentaires qui sont à mon désavantage. Je pourrais, éventuellement, vous

donner quelques références locales de blogs où seuls les messages « béni-oui-oui » sont

acceptés.

Enfin, par contre j'ai retenu certains de vos propos :

Durant les événements de la fin du premier semestre, vous ne vous êtes pas privé de

proférer des menaces, notamment à l'encontre d'un membre du conseil municipal, en

indiquant « je vais m'occuper de son cas », ce qui sous-entendait que vous alliez

intervenir dans un domaine qui ne relevait pas de sa fonction d'élu. Vous n'avez pas

manqué d'haranguer les personnes, assistant à une de vos réunions publiques, pour

qu'elles s'en prennent aux élus en place en les invectivant dans la rue même si certains

satisfaisaient à des obligations professionnels ou familiales : un bien triste spectacle !

En ce qui me concerne, dans l'indépendant du 31 août 2009, je vous cite « lorsque l'on

commence par manipuler les internautes puis les électeurs on peut être inquiet quant

aux comportements une fois élu ». Vous parlez, me semble-t-il, d'expérience. Vous

indiquez également «son programme, c'est d'être élu maire pour s'assurer un

complément de retraite». Là, également, vous parlez d'expérience et ceci démontre

toute la considération que vous portez pour quelqu'un qui n'est pas d'accord avec vous.

J'aurais l'occasion de revenir sur ce sujet. Je vous rassure, Thierry Del Poso ne sera

pas visé.

La considération que vous portez à la situation professionnelle de Jean Roméo, situation

professionnelle qui relève de sa vie privée, ne m'a pas échappée non plus.

Vous indiquez dans votre courrier qu'il m'est loisible de ne pas apprécier M. Thierry Del

Poso et vous m'invitez à avoir beaucoup plus de mesure et de respect pour les fonctions

que vous occupez et, donc, pour le maire ès qualité. Ceci relève d'un amalgame que je ne

comprends pas bien car cette expression laisse sous-entendre que le fait d'occuper

cette fonction doit freiner les remarques sur l'individu. Au risque de me répéter, je

précise que mon appréciation personnelle sur l'homme n'interfère en rien sur le reste de

mon action qui vise à redonner du sens à une gestion municipale qui s'est largement

écartée des citoyens et des personnes. À cet égard, vous, qui avez été assez critique

sur le système précédent, devez essayer de ne pas le pérenniser, comme vous l'avez

proposé aux électeurs.

Soyez assuré, Monsieur le maire, de la considération que je porte à l'encontre des

fonctions que vous assumez et qui, compte tenu de la gravité de la situation financière

de la ville, compte tenu de la crise économique qui touche le pays, et notamment les

citoyens en situation de précarité, nécessite que la population se rassemble autour d'un

projet et d'une méthode que vous seriez susceptible de porter avec votre équipe, selon

vos promesses lors de la campagne électorale. Ce n'est pas en la muselant que vous y

parviendrez. Je serais toujours auprès de vous lorsque les conditions d'exercice de la

démocratie seront remplies et toujours face à vous dès lors que la moindre place sera

laissée à l'inéquité, l'injustice, le clientélisme et au manque de débat. Dans votre

programme, vous parlez d'ouverture ! La rue ne bruisse que des décisions déjà prises :

vente de camping, déplacement du marché du village, marché de Noël, recrutements

divers et variés, mise à l'écart d'agents publics, réduction ou suppressions des primes

des personnels...

Pour terminer, vous me demandez de « considérer la présente comme valant mise en

demeure d'avoir à cesser sans délai vos attaques écrites ». Je ne me sens pas concerné

car à aucun moment vous ne pouvez être considéré comme une cible. Toutefois, il

m'appartient d'identifier et de mettre en exergue des incohérences, des divergences

dans vos actes et de rappeler certains propos, parfois peu amènes que vous avez tenus à

l'encontre des uns et des autres. À cet égard, les expressions «je peux travailler avec

tout le monde», «maintenant nous allons devoir travailler ensemble» sont un peu faciles

en regard du mépris que vous avez pu montrer durant la campagne électorale.

Pour vous permettre de disposer du temps nécessaire à l'examen de ce courrier, je vous

précise qu'il ne sera rendu public qu'après un délai raisonnable, à compter de la remise

personnelle effectuée à votre secrétariat.

Il va de soi que je continuerai à informer nos concitoyens au moyen de mon blog. Au fait,

selon Wikipedia, "un blog ou blogue est un site Web constitué par la réunion de billets

agglomérés au fil du temps et souvent classés par ordre antéchronologique (les plus

récents en premier). Chaque billet (appelé aussi « note » ou « article ») est, à l'image

d'un journal de bord ou d'un journal intime, un ajout au blog". Ce n'est qu'un moyen

supplémentaire de communication qui, comme tout outil, a ses avantages et ses

inconvénients. Il est loin de remplacer toute communication mais permet une diffusion

et un échange au rythme de chacun : les plus de 500 visiteurs journaliers ne s'y

trompent pas, le million de pages lues sera atteint dans une dizaine de jours et 135 000

visiteurs seront venus sur le site en 11 mois. Ce qui a pu servir à la cause de certains

peut devenir gênant dorénavant : je le comprends.

La ville ne dispose t'elle pas d'un blog tenu par un de ses agents, par ailleurs

correspondant du journal cité plus haut ? L'indigence du site de la mairie, mis en place

par vos prédécesseurs et non mis à jour, pour l'essentiel (hormis des arrêtés), depuis la

date gravée dans le marbre du 2 juin dernier contribue également à renforcer la

légitimité du blog que vous décriez.

Je vous prie de croire, Monsieur le maire, à ma profonde considération.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
D E P A R T E M E N T DES P Y R É N É E S - O R I E N T A L E S
Saint-Cyprien, le 28 octobre 2009
M. Thierry DEL POSO
Maire
Saint-Cyprien
Monsieur Bernard BEAUCOURT
7 rue Ernest Lavisse
66750 Saint Cyprien
Réf. : TDP 1 Cabinet KB
Lettre recoininandée
-
--
-
-
Monsieur,
Je note depuis plusieurs semaines des informations toutes aussi .fantaisistes que
difamatoires et portant atteinte à ma vie privée sur votre blog.
Votre responsabilité en tant que modérateur et responsable de votre blog m 'autorise à
vous demander de prendre à l'avenir toute mesure nécessaire afin que cesse toute atteinte à
l'lzonneur ou l'intégrité du Maire de Saint Cyprien sous la ,forme de .fatases accusations,
dénonciations de délits.fictifi ou de rumeurs pénalement répréhensibles.
Si il vous est loisible de ne pas apprécier Monsieur Thierry Del Poso, je me dois, en
ma qualité, de vous inviter à avoir beaucoup plus de mesure et de respect pour les.fonctio~zs
que j 'occupe et donc pour le Maire es qualité.
--
--
-
Vous voudrez bien considérer la présente comme valant mise en demeure d'avoir à
cesser sans délai vos attaques écrites.
_
--
-
_-
__
Le Maire,
M. Thierry DEL POSO
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> MISE<br /> AU POINT DE L'ADDILUC<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Chers<br /> Propriétaires de Mobil Homes du SOLEIL DE MEDITERRANEE;<br /> <br /> <br /> chers<br /> Adhérents,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nous<br /> avons été informé d'une "campagne" de Désinformation menée par le Propriétaire du Terrain NU nommé LE SOLEIL DE MEDITERRANEE situé à SAINT CYPRIEN; celui-ci se reconnaitra d'ailleurs en lisant<br /> cet article et nous tenons à apporter un DEMENTI aux MENSONGES et RUMEURS que celui-ci propage; dont  :<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> 1)<br /> Selon ce soi disant "grand professionnel du Camping" comme il se qualifie lui même, il paraitrait que l'Association ADPMH et notre Association ADDILUC n'existeraient plus!<br /> <br /> <br />       REPONSE :<br /> FAUX, nous tenons à vous confirmer que pour ce qui concerne notre Association ADDILUC ,nous existons toujours bien et que nous sommes toujours bien Actifs.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> 2)Selon ce propriétaire<br /> l'Association ADPMH et notre Association ainsi que les propriétaires de Mobil Homes qui l'ont attaqués en Justice à plusieurs reprises ont tous perdu!<br /> <br /> <br />      REPONSE :<br /> FAUX, c'est ce Propriétaire qui se nomme MR. AMBROISE qui a été DEBOUTE de toutes ses demandes non seulement par le Tribunal de PERPIGNAN, mais aussi par la Cour d'Appel de MONTPELLIER en<br /> Septembre 2012.<br /> <br /> <br />                     <br /> Pour ceux qui en douterait ,nous vous invitons à réclamer à MR. AMBROISE de vous montrer une copie des Arrêts et Jugement qui nous auraient condamnés ainsi que les  Propriétaires de mobil<br /> homes qui l'ont attaqués en justice; pour ce qui nous concernes nous avons tous les Jugements et Arrêts qui prouvent que MR. AMBROISE n'a JAMAIS PU PRODUIRE DEVANT LA JUSTICE DE FOND DE COMMERCE<br /> qui l'autorise à exploiter son terrain en Camping et qui le Déboutent de toutes ses demandes; documents que nous tenons à la disposition de qui voudrait les consulter.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> 3)<br /> Selon MR. AMBROISE la Fédération de l'Hôtellerie de Plein Air, aurait attaqué en Justice l'ADDILUC!!<br /> <br /> <br />      REPONSE :<br /> FAUX mais nous avons fait l'objet d'une attaque non justifiée ni motivée à ce jour de la part de la FRHPA du LANGUEDOC ROUSSILLON; attaque à laquelle nous avons répondu et pour laquelle nous<br /> avons réclamer des preuves de ce qui nous était reproché (voir notre précédent article du 26 avril 2013 ).<br /> <br />
Répondre
C
<br /> Mr bob dainar , j'habite saint cyprien depuis plus de 30 et je soutiens toute les actions qui peuvent aider a faire avancer la democratie dans ma ville . je trouve que vos soi disante videos<br /> puisse etre les votre car les personnes ayant pris du temps pour les filmer et les diffuser , et  bien je les connais , car je suis l un des videastes certes amateurs , mais qui vous servent<br /> de support pour argumenter votre billet .<br /> <br /> <br /> La moindre des choses , est de demander l autorisation de diffuser en votre nom  a l auteur de ces videos . VOUS AURIEZ PEUT ETRE DU DEMANDER A MR JOUANDET ou a mr beaucourt , ou encore a mr<br /> cheguillaume  QUI EN ETAIT L AUTEUR !!!<br /> <br /> <br /> Je ne cherche pas la polemique, mais la politesse <br /> <br /> <br /> en esperant que vous comprendrez ma position . Si vous desirez avoir des informations , prenez votre camescope et venez filmer vous meme <br /> <br /> <br /> merci <br /> <br /> <br /> j espere que vous comprenez ma position , en ce qui concerne ce petit detail qui me gene qd meme <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
L
<br /> <br /> la vidéo a été transmise par ses messieurs<br /> <br /> <br /> <br />