Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 20:50

"RED: [en riant] Oh, Conny. Quel merveilleux clin d'œil aux traditions.Si vous saviez l'élan de nostalgie que je ressens à voir un bureaucrate russe s'adonner avec autant de zèle à cette coutume ancestral du manque de professionnalisme."

The Blacklist série

            

Aujourd'hui avait lieu à Perpignan une manifestation pour la modification du nouveau logo de la mairie de Perpignan. http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2021/03/perpignan-le-maire-louis-aliot-se-la-joue-alain-chabat-dans-blason-maudit-par-nicolas-caudeville.html

Ils étaient près de 300 (comme aux Thermopyles) et ont défilé de la Place de la Catalogne à la place de la victoire, en passant devant la mairie de Perpignan. Il y avait de tout, de l'ultra gauche, en passant par les catalanistes, jusqu'aux anciens élus de l'ex-maire Jean-Marc Pujol, désormais dans l'opposition (Chantal Bruzi, Fatima Dahine, Chantal Gombert...). Il y avait aussi une forte couverture médiatique avec la présence de la chaine de télé nationale M6...Quelle fut la réponse du maire Louis Aliot, comme sur la photo, enrouler le drapeau catalan dans le drapeau français comme un rouleau de printemps, pour dire leur indissociabilité !

Mais c'est comme si à la question, "quelle heure est-il", le maire Louis Aliot répondait : "tarte aux fruits" !

Comme le maire précédent, le 19 mars, Louis Aliot a mis en berne les drapeaux de la mairie, considérant que la guerre d'Algérie ne s'est pas terminée à cette date. Mais, comme le maire Jean-Marc Pujol,

http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2015/03/jean-marc-pujol-revise-l-histoire-de-la-guerre-et-de-la-paix-en-algerie-par-nicolas-caudeville.html il n'a pas compris qu'il était le maire de tous les perpignanais. Et qu'il n'avait pas à faire état de ses émotions personnelles, en tant que représentant d'une minorité, en jouant avec les drapeaux pendus au-dessus de sa mairie... Imaginez qu'un maire picard soit élu, et qu'il mette les drapeaux en berne pour l'anniversaire de la prise d'Amiens par les espagnols, https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_d%27Amiens_(1597)

celui-ci, mettrait les drapeaux en berne pour dénoncer le manque de "franc-jeu" des assaillants qui ont joué sur la faim des habitants. Qu'ainsi, il arrêterait de respirer jusqu'à ce qu'on rejoue le match. Ou que du moins, il soit bien écrit qu'ils ont eu une attitude déloyale. Et que par conséquent : c'est une victoire volée !

Louis Aliot, ne sachant comment sortir de cette ornière s'enferme dans ses contradictions fait comme ses enfants qui ne veulent pas entendre, mettent les mais sur leurs oreilles en psalmodiant "Lalalalalala, je n'entends rien..."

Mais, le réel ne fait pas de prisonniers !

Et à moment donné, il devra faire un tri, entre ses proches et son équipe élue. C'est lui que l'élection a porté à la mairie. Les autres, n'ont aucune légitimité démocratique...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents