Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 17:42

 

Le 28 juin 2020 des électeurs perpignanais ont élu Louis Aliot maire de Perpignan. Sa liste a été élue par 15 000 voix pour 66 000 inscrits dans une ville de 120 000 habitants. Un exemple de plus de résultat électoral, en France, qui pose question, sur notre démocratie représentative.
Cette élection, aux portes de l'été, laissait prévoir une entrée en fonction, lente, avec peu d'actions et d'annonces. Mais ce mois de juillet est traversé, par des faits ou des analyses de la presse ou de blogs, me paraissant instructifs.

Le début du mois, m'évoque Nicolas Sarkozy. Le 6 juillet le nouveau maire, visite avec la presse les rues de la Cité des Oiseaux dans le Vernet à Perpignan, connues pour ses dealers, en parlant de "voyoucratie". Il propose, entre autres choses, la multiplication des caméras de vidéosurveillance, le retour des maisons de quartier et des médiateurs ... Le 10 juillet au cours du premier conseil municipal Louis Aliot et sa majorité ont décidé de voter l'augmentation de son indemnité.

Pour revenir à la "voyoucratie", pour Perpignan on peut faire le constat d'une pauvreté et d'une criminalité grandissantes.

A défaut de données statistiques perpignanaises, la presse semble se faire l'écho d'une aggravation de la situation en 2020. En janvier, un homme se réfugie dans une école primaire. Les mois qui suivent sont marqués par l'accentuation des guerres de dealers avec prises ou utilisation d'armes (sabre japonais, kalachnikov...). Le 16 juillet, un homme est atteint par 5 balles. Dans la nuit du 23 au 24 juillet 2020 un homme est tué par arme blanche dans un autre quartier de Perpignan. La mairie ne semble pas avoir réagi à ces drames.

Par contre le 24 juillet la mairie fait une annonce sur les incivilités des mendiants.

Face aux incivilités et nuisances que subiraient par les citoyens, qui seraient régulièrement importunés par des individus se livrant à une mendicité agressive, mais aussi à la présence de marginaux sur le territoire perpignanais, Louis Aliot, maire de Perpignan a décidé d’agir en demandant aux policiers municipaux une mobilisation de chaque instant pour faire respecter la Loi. Le maire de Perpignan étudierait aussi la création d’un lien interservices dotés de moyens supplémentaires afin que les policiers municipaux puissent signaler les situations de détresse rencontrées sur le terrain aux services compétents et aux associations spécialisées, afin de favoriser la prise en charge rapide de ces personnes. En attendant la mise en place de ce dispositif, les policiers municipaux devraient faire appel au « Samu social » par le biais du 115.

Début juillet une centaine de caravanes se sont installés illégalement au parc des expositions de Perpignan.

Le nouveau maire des quartiers nord, Bernard Reyes est venu parlementer pour leur demander d'aller à l'aire d'accueil du Barcarès. Après leur refus, le 9 juillet la police débranche une première fois les gens du voyage. Après un nouveau branchement illégal, et une plainte de la Ville pour "vol d'énergie" des techniciens débranchent à nouveau et la police expulse les occupants le
24 juillet.

Le 9 juillet 2020 en signe de protestation, trois écrivains lauréats du prix Méditerranée refusent l’invitation à assister à la cérémonie de remise des prix, parrainée par la ville de Perpignan. L'écrivain académicien, président du jury a décidé, de son côté, de démissionner.
André Bonet le nouvel adjoint à la culture de la mairie de Perpignan dénonce le 26 juillet "une mini fronde guignolesque dans un communiqué intitulé "La comédie de la Résistance".

Le 10 juillet c'est la nomination de la compagne du maire au conseil d'administration du théâtre L'Archipel de Perpignan.

Le 25 juillet 2020 le magazine Gala communique sur la promotion de Véronique Lopez, la compagne du maire . Véronique Lopez fait partie des trois "personnalités qualifiées" désignées au Conseil d'administration. Information confirmée par le compte-rendu du conseil municipal consultable sur le site de la mairie de Perpignan. Véronique Lopez, artiste peintre aussi connue sous le pseudo Vebeca, a en effet été nommée à ce poste le vendredi 10 juillet dernier "sur proposition du maire pour une durée 3 ans renouvelable à compter de leur désignation".
La presse locale ne semble pas avoir beaucoup communiqué sur cette nomination.

Selon une annonce municipale effectuée le 13 juillet, l'école des beaux-arts de Perpignan devrait réouvrir dans un délai relativement proche. Un comité de pilotage devrait être mis sur pieds à la rentrée de septembre.

Le 19 juillet le maire participe à l'hommage de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français et d'hommage aux "Justes" de France en présence de divers officiels et du président de la communauté israélite.
Déjà annoncé le 24, le 30 juillet Maurice Halimi, est nommé nouveau président du théâtre de l’Archipel Perpignan.

Le 25 juillet J.P.Bonnel considère que Louis Aliot, recherche un élargissement de sa base électorale et la bienveillance des acteurs culturels d’origine israélite avec volonté d’oublier les anciens propos antisémites du Front national.

Louis Aliot annonce le 29 juillet 2020 la désignation de Stéphane Babey comme directeur de cabinet. Après avoir été d’abord un proche militant de Jean-Paul Alduy (UDF), Stéphane Babey a été embauché par le sénateur socialiste Christian Bourquin à la Région Languedoc-Roussillon qu’il présidait, avant de se retrouver au décès de ce dernier rapatrié au cabinet de la présidence (PS) du Conseil général des P-O.
Ce type de trajectoire me questionne. Dans une perspective d'une abstention de 80% et de l'élection d'un candidat ultra-capitaliste ou ultra-xenophobe, que feraient les hauts fonctionnaires ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires