Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 19:18

Le monde englouti ex socialiste , toujours conseiller régionale au social,  Jacques Cresta a fait dans l'épisode précédent acte d’allégeance au député LREM et candidat à la mairie de Perpignan en 2020 . La cohérence voudrait, comme ce fut le cas pour Brice Lafontaine conseiller à la catalanité de Jean-Marc Pujol , qu'on lui retira ses délégations à la région pour "apostasie" ou  "transfuge intestinale non désiré" .

Une question de lisibilité politique, comme pour les lasagnes, dont on aimerait que lorsqu'il y est inscrit bœuf,qu'il n'y est pas une vieille rosse en lieu et place!

Il faut être aussi exigent en terme de traçabilité pour les aliments que pour les politiciens: produits ici, engraissés là, et assemblés encore ailleurs avec estampille locale !

Sans quoi le consommateur, enfin l'électeur ni retrouve pas ses petits et fini par bouder la fête démocratique ou voter blanc . Parce qu'il n'admet plus que l'élu puisse obtenir, le beurre, l'argent du beurre et le vote de la fermière!

Ou alors, on considère, en l'officialisant dans la constitution, que la politique est un "mercato" comme un autre...

Et que ça seule règle soit :" la concurrence libre et non faussée" comme de juste au sein de l'union européenne . Ainsi le politicien , devient un auto-entrepreneur dé-idéologisé (comme il y a du pétrole désodorisé) , par ce que le monde est une entreprise et que pour le faire tourner, il y faut des chefs d'entreprises "pragmatiques" (notez que je n'ai pas dit cyniques) , des patrons avec le "courage" d'être forts avec les faibles et ladres avec les puissants. Bref des "condottieres" du "nouveau monde"

Mais revenons à notre incarnation du nouveau monde , le ci-devant Jacques Cresta, qui nous dit qu'il a gardé "ses valeurs de gauche"

A-t-il jamais été de gauche? A-t-il emprunté une porte plutôt qu'une autre parce que celle-ci était ouverte et qu'il y avait vu pour lui, de la lumière. Le temps changeant, il s'est dit que, qui veut voyager loin, doit changer de monture, et pas que pour ses lunettes . "Ses valeurs de gauche" ne sont plus qu'un souvenir dont le parfum restera à jamais fané, comme celui des roses...

"Oh ! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis.
En ce temps-là la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
Tu vois, je n'ai pas oublié...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle"

C'est une trahison qui lui ressemble, mais il est dans l'esprit du temps.

Mais la présidente Delga, a-t-elle intérêt à conserver un tel "ouistiti" dans ses délégation et de se positionner "gauche audacieuse" comme une "Estrosi" de Toulouse?

Pas si elle veut ré-crédibiliser le parti socialiste, dont semble-t-il la devise soit toujours l'aphorisme de Cioran:" Ne nous suicidons pas tout de suite: il reste encore quelqu'un à décevoir !" 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires