Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 mai 2019 1 13 /05 /mai /2019 10:54

Seul rescapé du transport ferroviaire de fruits et légumes en France, le train des primeurs est
un enjeu économique et écologique pour notre département des Pyrénées-Orientales.
Avant la casse du Fret Ferroviaire (Plan Veron en 2004), 4 trains des primeurs reliaient
quotidiennement le Marché International de St Charles à celui de Rungis. En 2016, l’un des deux
dernier train approvisionnant Rungis disparaissait, renvoyant autant de camion sur la route.
Aujourd'hui nous parlons de la disparition programmée du dernier train des primeurs
au 30 Juin 2019, cela devrait tous nous interpeller
En effet ERMEWA, une filiale SNCF qui gère la location et l'entretien des wagons, annonce que le
parc des 82 wagons devient obsolète et de ce fait qu'il faut entièrement le refaire.
C'EST UN INVESTISSEMENT DE 25 MILLIONS D'EUROS À LA CHARGE DES 3
ENTREPRISES UTILISATRICES.
Sans un engagement fort des pouvoirs publics et de la SNCF, les conséquences seraient dramatiques
pour l'emploi. Cette situation déclencherait la suppression de plus d'une centaine d'emploi sur les 3
chargeurs mais aussi, des dizaines d'emplois indirects dans les entreprises sous-traitantes et à la
SNCF. Les conséquences écologiques du report de ces marchandises sur la route engendreront plus
de pollution et d'accidents.
Ensemble exigeons :
� Le maintien du train des primeurs actuel afin de pérenniser l'emploi sur place et
rendre le trains des primeurs d' «Utilité public ».
� Le redéveloppement de l’activité.
� Le respect des engagements pris par l’État lors du grenelle de l'environnement
et de la COP21 à investir et à développer des réelles infrastructures
ferroviaires.
� La diminution des prix de péage et de sillon payés par les clients (Rey et Roca)
à l'EPIC Réseau de la SNCF pour que le train soit plus attractif et plus
compétitif que le transport routier.
� Le développement de la plate-forme multimodale qui a coûté près de 40
millions d'euros aux contribuables et est à ce jour toujours inexploitée.

Col du Perthus = passage de 18 000 camions/jour
1 train = 50 camions
Usure de la chaussée : 1 camion = 10 000 voitures
Le primeur à l'année = 22 000 camions

en direct de Saint-Charles on est avec les camarades de la CGT devant l'entrée où il y a une réunion avec les élus du Val-de-Marne et de Rungis est le conseiller régional communiste au transport Occitanie pour la défense du dernier train de fret

en direct du local CGT nous avons interviewé trois camarades Charlotte Mika et Yvan à propos de la disparition du train de fret de l'impact sur le travail l'écologie et bien plus encore même peut-être sur la poésie locale

en direct avec le vice-président de la région Occitane, le communistes Gibelin en charge des transports qui sort de la réunion au centre administratif du marché Saint-Charles pour la défense du dernier train de fret qui une fois supprimé fera venir 20000 camions par an de plus sur les routes

des représentants du Val-de-Marne été aussi présent à la réunion de Saint-Charles qui défendent aussi Rungis qui est l'endroit récepteur du train de Fret du Roussillon

30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville
30 juin :Le train de fret Perpignan / Rungis ne sifflera plus 3 fois, mais 20 000 camions! interviews par Nicolas Caudeville

Partager cet article

Repost0

commentaires