Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 16:15

Le Collège démissionnaire de l’association « Les Riverains de la place Cassanyes » communique :

 

« Créée en 2012 et réunissant jusqu’à 120 adhérents, l’association a tenté d’œuvrer pour améliorer la vie du quartier aux abords de la place Cassanyes, lieu central du centre historique de la Ville de Perpignan.

Nous avons rassemblé les riverains ainsi que les personnes fréquentant et aimant ce quartier, nous avons tenté de les informer des projets qui pouvaient émerger (et surtout ceux qui finalement n’allaient pas se faire).

Nous avons organisé à plusieurs reprises et non sans mal plusieurs animations sur la place Cassanyes qui sont devenues annuelles (Sant Jordi, cafés-citoyens, la Fabrique de Noël etc.).

Nous avons contribué à convaincre de ne pas réaliser la construction un bloc blanc de 80 logements sur le site de l’ancienne école de Jeanne Hachette (attenant à la Casa Musicale…);

En tant qu’association, nous nous sommes investis dans le Conseil Citoyen et plus particulièrement concernant le NPNRU, mais bien souvent nous n’avons pas été écoutés.

Aujourd’hui nous faisons le constat que ce travail bénévole a atteint ses limites.

Nous avons le sentiment de ne pas être entendus par les pouvoirs publics, que ce soit sur les questions de santé, de propreté, de sécurité et d’ordre public, et surtout sur l’aménagement de notre territoire.

Informer ce n’est pas co-construire. Nous n’avons jamais été associés en amont aux projets qui pourraient se faire concernant le renouvellement urbain. Pis, nous avons eu le sentiment d’être instrumentalisés pour légitimer des décisions unilatérales de la part de la municipalité. Nous ne cautionnons pas ces méthodes et ce dialogue de sourds. Dans ces conditions, l’Assemblée générale des RPC a décidé à l’unanimité de dissoudre l’association.

Les habitants encore investis dans leur quartier formeront un collectif qui se voudra réactif lorsque les destructions commenceront et qu’une mobilisation citoyenne nous semblera utile et nécessaire à la défense des habitants et du patrimoine du quartier. Nous tenions enfin à remercier toutes les personnes et les institutions qui ont pu nous aider et nous accompagner dans cette aventure qui aura eu au moins comme mérite de faire se connaître et de rassembler des femmes et des hommes aimant passionnément ce quartier et ayant le désir de participer à son évolution sans pour autant le dénaturer. Le Collège démissionnaire, le 3 avril 2018. »

Le Collège Démissionnaire."

Fabien Candoré explique comment ne se sentant plus utile comme association , il mutatis mutandis se transforme en site internet d'info et pensée sur le centre ville et son "faire société" entretien

Partager cet article
Repost0

commentaires