Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 16:36

Une information c'est quoi au fait ?

 C'est une communication qui a valeur indicative. "Attention" , c'est une mise en garde d'urgence qui peut nous sauver la vie et peut nous éviter bien des dommages. Une bonne information, change le cour de notre vie parce qu'elle nous indique quel bon chemin il faut prendre. Mais arrivons à la presse qui nous transmet de l'information .

Elle est sensée nous aider à nous donner une représentation du monde où nous vivons, du plus prés au plus lointains . Ce paysage mental que nous construisons au travers des informations que nous recevons nous influence dans les choix que nous faisons.

Et comme nous sommes ce que nous mangeons, par là même, notre paysage mental est ce construit à travers le filtre des informations. Ainsi donc, nous avons besoins d'une bonne nourriture pour bien penser notre monde.Mais comme pour la nourriture, la société industrielle et de consommation nous donne des produits pollués.

Il est de plus en plus difficile de trouver une information de bonne qualité qui ne nous donnera pas une vision déformée, partielle, partiale ou subjective.

L'information nous est toujours présenté par les médias comme de bonne qualité, puisque ce sont toujours les autres qui tronquent ou qui mentent.

D'où les expressions issues de l'anglais comme "fact-checking" "fake new" ou toujours en français de "décryptage" . Mais dans la société "post-moderne" , c'est souvent ce qui est revendiqué qui est le contraire de son "signifié" . La nécessité est donc d'avoir un regard critique. La notion de critique, pas une notion négative, "anti" "phobique" nihiliste, c'est l'action de passer au crible. Comme dans le cas de l'archéologie prendre une information en y déployant  un carroyage, la divisant en carrés pour en dégager les couches et les sous-couches. Pour que de strates en strates on puisse accéder aux faits comme on accède aux artefacts.  

Reste les mots, le langage , la sémantique

L'information est en permanence mis en scène parce que tous le monde n'est pas en capacité de la consommer crue.

Elle est donc la plupart du temps un produit transformé. Comme pour les aliments, lorsqu'on vous la sert, jusqu'à quel point, celle-ci à pu perdre ses nutriments ou être réchauffée, enduite de sauce pour masquer sa réalité avariée?!

La qualité, le choix des mots, dans leur sens strict pas dans leurs détournements, ainsi que leur bain sémantique dans lequel on les plonge est important. 

Le dispositif informatif et ses supports 

Comment donc présenter une information sans en détourner le sens par la mise en scène du support? Il arrive que la présentation finisse par transformer le sens. Vidéo, audio, écrit détermine la perspective d'une information, ainsi que son moment d’absorption. 

Il faut avoir beaucoup travailler en amont pour intégrer la "substantifique moelle" de l'info, ou une digestion lente avec le temps. 

Quand l'information n'est plus qu'un flux répété par les chaînes d'information continue, la servitude informative volontaire et à l'insu de son plein gré !

L'information en continu, n'est pas neutre . C'est une psalmodie qui fait office de bourrage de crane. Et qui se transmet comme un virus de la machine à café aux réseaux sociaux, et contamine notre paysage mental collectif, en faisant dodeliner notre pensée...

Qui est le propriétaire de l'information possède un passe sur notre esprit

Face à toute information et informateur, il faut se poser la question, de qui est l'émetteur et ses raisons d’émettre. Comme le disait le bon Bertold Brecht :" Seule la mort est pour rien, tot le reste se paie!"  

Forfaitairement, elle nous fournit les prétextes à notre paresse intellectuelle, notre lâcheté et notre inaction. Parce que le non-agir, c'est aussi agir!

Ainsi donc, il nous faut être diligent quant à ce que écoutons, lisons et voyons... 

Partager cet article
Repost0

commentaires