Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 23:24


« Autour de cet anus, il y a un homme. » (un tenancier de la Fistinière). Me demande pas pourquoi, mais cette citation me fait mourir de rire, c’est cadeau.
 
«  Le succès des bolcheviks n’a qu’une seul explication : ils ont réalisé les vastes et simples aspirations des plus larges couches du peuple qu’ils appelèrent à démanteler et à détruire le monde ancien pour entreprendre ensuite, tous ensemble, dans la fumée des ruines écroulées, l’édification de la charpente d’un monde nouveau. » (John Reed, 10 jours qui ébranlèrent le monde) Par mal cette citation de John Reed, non ? Ah, sacré John, tu fus un compagnon de route fidèle, mort à Bakou de maladie et enterré au pied du Kremlin comme nos grands hommes. Au passage, parce que je suis un mec précis et plutôt technique, je te suggère de lire « Technique du coup d’Etat » du génial Malaparte.
 
Ah, petit Frantsouz, je t’adore quand tu nous envoies le meilleur de toi-même. Tu as vu comme Blondin a accueilli ton Jean-Pierre Chevènement national et lui a remis une jolie breloque. C’est ça l’amitié et le Russien est un ami fidèle avec ses amis fidèles, le Russien, c’est un affectif. Il a beau approché les 80 printemps ton Chevènement, c’est une belle machine intellectuelle et surtout, il comprend les enjeux géopolitiques. Qu’est-ce que l’Europe sans la Russie ? Rien ! Il déplore l’inféodation des Européens et des Frantsouzy aux Américains, bref, que des vérités vraies et du bonheur pour Blondin, qui boit du petit lait et qui depuis sa jeunesse, un peu comme moi, son père spirituel, apprécie les vérités vraies. Accessoirement, Blondin a décoré ton Jean-Pierre, le jour de l’Unité nationale, fête qui remplace la commémoration de mon glorieux Octobre rouge. Ben ouais, célébrer l’unité nationale, c’est plus consensuel que célébrer une révolution qui a été suivi d’une douce guerre civile de 4-5 années. A ce sujet, quelques conseils de lecture, à lire impérativement Kessel, « La steppe rouge », « La nuit sibérienne » et « Les temps sauvages », ainsi que Pozner, « Le mors aux dents ». Ces romans relatent la guerre civile qui a suivi Octobre, et celui de Pozner a pour personnage principal Ungern Von Sternberg, que tu retrouves dans Corto Maltese en Sibérie.
 
Sur la célébration du 100ème anniversaire de la révolution d’Octobre, je me sens trahi, floué ! Il n’y a rien eu, nada, que dalle !! Quel mépris pour le Chauve magique et moi et tous les autres. C’est quand même nous qui avons écrit en grosse partie l’histoire du 20ème siècle.
 
En ce moment, la relation Russie/Occident n’est pas au mieux. Les copinous de Blondin, ses portes-flingues ont la dent dure vis-à-vis de l’Occident et se montrent rancuniers. Ce ne sera pas facile de recoller les morceaux surtout que pendant que les sanctions durent, le Russien se trouvent de nouveaux amis, Chine, Japon, Inde, Qatar… Ce qui me console, c’est la Syrie. Nos forces armées sont une fois de plus une armée libératrice comme aux temps des Soviets. Regarde Deir Ez Zor est tombé et cela continue. Quel coup magnifique a joué Blondin, à la fois militaire et diplomatique. Sur la Syrie, je n’entends plus parler des Cains-Cains, ni de leurs valets, les Frantsouzy. Le Russien va se partager le gâteau de la reconstruction du pays avec le Grand Turc et les Iraniens, et toi, au mieux tu auras des miettes mais à mon avis, tu n’auras rien. Il est bien ton président, il dit « nous avons gagné ». Il est gentil, vous avez tout de même un peu moins mouillé le maillot que le Russien, un peu de modestie te ferait du bien petit Frantsouz, je te trouve arrogant alors que franchement, à la guerre, tu vaux pas un clou. Parce que, que je sache, vous, vous n’avez pas eu un piou-piou pris sous le feu des Barbus qui a ordonné à ses copains de le bombarder pour tuer un max de Barbus. Hein ? Je crois pas. Vous avez pas mis beaucoup de bonshommes sur le sol, la guerre, c’est plus joli vue du ciel comme dirait Arthus-Bertrand. Par le Chauve magique, quelle arrogance, mais cela te perd parce que tu ne regardes pas comment va le monde…
 
Blondin s’apprête à être réélu pour 6 ans en 2018. Face à lui, pour l’opposition, Ksenia Sobtchak. Cette nana, à la jolie plastique, est une sorte de bobo made in Russia, une sorte de it girl aussi. Son père, qui fut maire de Saint Pétersbourg dans les années 1990 était le patron de Blondin, à l’époque chargé des relations internationales de la villes. Malade, c’est Blondin qui fera affréter l’avion sanitaire pour qu’il se fasse soigner à Paris, où il vécut de 1997 à 1999. Un bon mec Blondin, smart et loyal vis-à-vis des potes, le mec qui renvoie l’ascenseur. A mon avis, la petite Sobtchak, qui appelé Blondin « toton » dans ses jeunes années, elle est là pour faire écran de fumer et emmerder la véritable opposition. Donc, attends-toi à retrouver Blondin pour 6 années à partir de 2018. Ce sera pratique pour toi, à la moindre saloperie, tu pourras la lui coller sur le dos comme l’élection de la Trompe dans les Amériques, l’ingérence dans l’élection française ou chez les Britons avec leur Brexit ou mieux, et récemment relevé par le camarade Nicolas, stipendié par Moscou comme il se doit et ci-devant agent d’influence, l’ingérence russe dans l’affaire catalane (Il y en a à Moscou qui disent que c’est George Soros, le milliardaire philanthrope qui est derrière l’indépendance de la Catalogne, afin de déstabiliser l’Europe, il spéculerait là-dessus, le bougre). Si, si, c’est vrai, c’est la CIA ou la NSA qui vous le disent, donc, c’est vrai et tu achètes. Incroyable, cette mauvaise réputation que s’obstine à fabriquer au Russien l’oncle Sam avec ses officines, qui t’espionnent gentiment depuis ton allié allemand. Ah, le bouc émissaire, c’est toujours bien pratique, surtout le Russien… Le Russien a le dos large, il a l’habitude, tout ayant commencé en 1917, l’URSS ayant été votre grand satan…
 
Côté culture, je te signale les expositions Soutine et El Lissitsky. Cette dernière est une manière de célébrer à travers l’avant-garde, notre Octobre rouge. Ah, ce qu’elle était belle ma révolution, jeune, intense, violente et porteuse de tant d’espoirs. Soutine, je conseille aux viandards et aux dépressifs !
 
Et toi, petit Frantsouz ou jeune Russien postmoderne, aujourd’hui qu’as-tu ? Quelles sont tes valeurs ? Les courses chez Auchan ou Monoprix ? Les traites de ton appartement ? Le dernier restaurant à la mode ou tu te gobergeras sur l’état du monde en bouffant du quinoa ? Le dernier Iphone (ah, petit Frantsouz ou jeune Russien, quand tu fais la queue pour ton saint Graal consumériste, tu me rappelles la ménagères soviétique des années 1970 qui attendait son kilo de sucre, belle évolution, non ?) ? Comme disait l’autre, le cynisme, c’est connaître le prix de tout et la valeur de rien. C’était un Russien, un certain Gainsbourg… Nous, en 1917, on croyait à quelque chose de grand, ouvriers, paysans et soldats, tous ensemble pour secouer le vieux monde…
 
Tiens, pour te tenir chaud, une chanson un brin polémique comme tu sais en fabriquer pendant que le monde tourne vite et risque de t’oublier dans ton parc d’attractions, https://www.youtube.com/watch?v=wjojn6hS_HM Avec une chanson comme celle-là, et regarde bien les commentaires, le Russien ne te comprend plus… Perso, je préférais quand tu faisais ça, ça te ressemble plus aujourd’hui https://www.youtube.com/watch?v=bNNy5ip1DyY, ou ça, https://www.youtube.com/watch?v=bJGQf99pm5s, ou ça, https://www.youtube.com/watch?v=f4dMeHvzcWA, pas de doutes, tu fus bon mais c’était  il y a 30 ans… Allez, une dernière, https://www.youtube.com/watch?v=ERQR4q6SmJQ
 

Chronique moscovite (46) : Que reste-t-il…   par Felix Edmundovitch Dzerjinski
Partager cet article
Repost0

commentaires