Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'archipel Contre-Attaque

  • : L'archipel contre-attaque !
  • : Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Contact

Profil

  • L'archipel contre-attaque !
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!
  • Depuis les émeutes de mai 2005, la situation de Perpignan et son agglomération(que certains appellent l'archipel) n'a fait que glisser de plus en plus vers les abysses: l'archipel contre attaque en fait la chronique!

Recherche

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:30
Vote FN:Il n'y a pas de chien méchant, que des ouvriers humiliés! par Nicolas Caudeville

Quand j'étais enfant, (à cette époque je vivais encore en Picardie à Naours dans la Somme http://www.grottesdenaours.com/presentation.html) j'étais gardé par une voisine. Son mari avait un chien chasse, Sultan, qui était enfermé avec sa niche dans une grande cage en grillage à poule. Dans mon esprit d'enfant j'imaginais qu'il s'agissait d'une forteresse gardé par un Cerbère. Moi combattant de l'inutile j'attaquais donc la-dite forteresse à coup de boules de terre seiches qui explosaient sur le grillage. Cela rendez fou le chien. Un jour ce chien était en liberté sur le terrain. Moi, je me baladais avec mon pistolet à amorce. Je vois Sultan, brandis mon pistolet et fais claquer mes amorces. Le chien bondit et me mords au menton. Résultat, urgence à Amiens et six points de suture. Mais parents n'ont pas porté plainte contre les propriétaires du chien et m'ont expliqué que j'avais eu de la chance. Que le chien avait eu peur et qu'il m'avait mordu parce qu'il s'était senti en danger.

Vous allez me dire mais quel est le rapport avec mon titre. Ceci est une parabole. Le chien c'est le monde ouvrier, l'enfant c'est le gouvernement socialiste. Le chien est en permanence humilié et provoqué par l'enfant. Le seul jour de liberté du chien, c'est le jour de l'élection. A ce moment , il se souvient des provocations et des humiliations et il vote FN (ou, il ne vote pas: mais ces deux actions sont complémentaires). Dans un deuxième temps la décrédibilisation de l'opposition de gauche tel le PG de Mélenchon radicalise les choix!

Moralité: ne vous comportez pas comme des enfants, ne traitez pas les ouvriers et les électeurs comme des chiens cela évitera à la république d'avoir des points de suture...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Je m'absgiens de rajouter ou d'enlever quoique ce soit..on ne peut.et malheureusement qu'être d'accord avec cela..on pourrait construire d'autres histoires avec d'autres personnages/que le chien det l'enfant..mais on retomberait sur la meme conclusion..a force de mépris..ils vont heureuse?ment finir par se faire pendre..et pas que l'enfant socialiste et pas pas le chien..les chiens pendent rarement leur maitre a ce que je sache.nous si. Et tous les maîtres méprisants de la maisonnées quels /qu'ils soient..craignez nous .
Répondre